Dieu vous accorde un temps de miséricorde


Commentaires (0)

Publié le lundi 29 avril 2019

Auteur / source : Michael O'Brien

Catégorie : La Divine Miséricorde

Nombre de consultations : 684

« Nous sommes les enfants des derniers jours, » cria [le Père Ron], « mais nous ne le savons pas. »

Pause. Chuchotements et murmures [dans l'assemblée].

« Mes frères et soeurs, alors que j'étais en prière devant l'autel du Dieu vivant, je vis les âmes de ceux qui furent égorgés à cause de la parole de Dieu et du témoignage qu'ils avaient porté. Ils crièrent d'une voix forte vers le Seigneur : "Jusqu'à quand, Maître saint et vrai, resteras-tu sans juger, sans venger notre sang sur les habitants de la terre ?" »

Extrait du livre Eclipse of the Sun de Michael D. O'Brien, p. 413-416 (Ignatius)

Photo : Arrow et Nick, Eclipse of the Sun

Ma traduction.

« Et il fut donné à chacun une robe blanche, et il leur fut dit de patienter encore quelque temps, jusqu'à ce que soient au complet leurs compagnons de service, leurs frères, qui allaient être tués comme eux. »

« Alors j'ai vu : quand il ouvrit le sixième sceau, il y eut un grand tremblement de terre, le soleil devint noir comme une étoffe de crin, et la lune entière, comme du sang, et les étoiles du ciel tombèrent sur la terre comme lorsqu'un figuier secoué par grand vent jette ses fruits. »

« Le ciel se retira comme un livre qu'on referme ; toutes les montagnes et les îles furent déplacées. Les rois de la terre et les grands, les chefs d'armée, les riches et les puissants, tous les esclaves et les hommes libres allèrent se cacher dans les cavernes et les rochers des montagnes. Et ils disaient aux montagnes et aux rochers : « Tombez sur nous, et cachez-nous du regard de celui qui siège sur le Trône et aussi de la colère de l'Agneau. Car il est venu, le grand jour de leur colère, et qui pourrait tenir ? »

(Ap 6: 9-17)

« Ô mon peuple, pensez-vous que la colère de Dieu soit injuste ? Pensez-vous que sa justice ne viendra pas ? Écoutez donc, mon peuple, écoutez le Seigneur vous dire que pendant de longues années il vous a envoyé ses prophètes, mais vous avez refusé de les écouter ; les semences de leurs paroles furent piétinées ou balayées par les faux messagers et faux prophètes. Pendant combien de temps le Seigneur devra-t-il déverser de si extraordinaires grâces sur vous si celles-ci échouent à prendre racines en vous, car vous désirez à la fois recevoir des consolations de la part de Dieu et jouir des plaisirs de Mammon. Votre Seigneur vous donne aujourd'hui une ultime grâce. En ce temps de patience, alors que des océans de sang innocent déversés à travers le monde crient vengeance, et que l'holocauste silencieux pratiqué tout autour de vous réclame justice — bien que, dans notre pays, il ne se présente pas comme tel — Dieu vous accorde un temps de miséricorde. Ne gaspillez pas ce temps. Ô mon peuple, car il est court. Tournez-vous dès maintenant vers votre Père des Cieux, implorez le Sang de l'Agneau, pour qu'il recouvre les linteaux et montants de vos coeurs (cf. Ex 12: 21-27) ainsi que vos familles. Rejetez loin de vous tous vos péchés. Courez à la maison retrouver votre Père qui vous aime. »

« Vous vous demandez sans doute, où peut donc se trouver la miséricorde de Dieu face à son courroux ? Je vais vous dire, aujourd'hui est le temps de sa miséricorde, et même si sa colère vous paraît terrifiante, ou abstraite, je vous le dis, elle arrive. Même sa colère est miséricordieuse. La main du purificateur est sur nous, et si nous refusons de le laisser faire de nous un peuple saint, d'authentiques témoins, alors un autre se chargera de nous former, et cet autre est l'esprit de ce siècle, qui n'est ni amour ni vérité. »

« Choisissez, mon peuple. Choisissez lequel des deux sera votre maître. A vous de choisir, soit la volonté du Père, soit la volonté du démon qui ne connaît que la haine. Ne pas choisir est déjà faire un choix. Ne pas écouter revient à écouter celui qui n'est que mensonge. Ne pas obéir revient à obéir à celui qui vous mènerait à la destruction. »

« Le Père est miséricorde et vérité. Estimez-vous injuste de sa part de permettre que cette planète malade soit purifiée par le feu ? Pensez-y, mes frères et soeurs. Pensez aux océans d'agonie que les hommes ont remplis de sang et de corruption. Les victimes de Staline, Hitler, les victimes des médecins de nos nations, les innombrables guerres et rumeurs de guerres. Pensez à la Chine, où en ce moment vos frères et soeurs sont en train d'être rassemblés dans des prisons et exécutés, cette nation qui même aujourd'hui prépare en secret une guerre abominable... Pensez à l'Afrique, à l'Asie, où d'autres démons remplissent de mensonges le coeur des hommes et les conduisent à devenir les auteurs de meurtres de masse. Pensez-vous que le mal à si grande échelle ne pourra jamais venir jusque chez nous, protégés que nous sommes par les mers et la richesse et le pouvoir ? La richesse peut s'évaporer en un instant, le pouvoir se désintégrer facilement, et même les mers ne sont plus aussi vastes qu'avant. Pensez à l'Europe, notre grande soeur dans la foi, dont il ne reste plus grand chose, où le paganisme règne en maître. L'Amérique latine, où l'esclavage existe sous d'autres noms. L'Amérique du Nord, où des hommes tuent un nombre incalculable d'âmes et propagent leurs corruptions jusqu'aux extrémités de la terre. Pensez-vous que mes paroles soient extrêmes ? Comme elles vous sembleront modérées lorsque le règne du mal qui agit [discrètement] dans notre nation surgira de dessous cette croûte qui le recouvre actuellement. Ce jour-là, me demanderez-vous, 'pourquoi ne nous avez-vous pas prévenus' ? 'Pourquoi ne nous a-t-on pas préparés ?' Les péchés de l'humanité sont aujourd'hui plus grands qu'à l'époque du Déluge, mais le pire est encore à venir. Pourquoi devrions-nous nous attendre à ce que le jugement ne nous tombe pas dessus, juste parce que nous sommes un peuple sympathique, un peuple vraiment très sympathique ? Le mal doit cesser. Dieu ne lui permettra pas de tout engloutir. Voilà la miséricorde. Le temps est court ! Repentez-vous ! »

Les derniers mots de l'homélie du Père Ron résonnèrent à travers l'assemblée.
Il essaya de ne pas prêter attention au petit groupe de personnes en train de se diriger vers la sortie, essaya d'ignorer l'odeur perceptible de mécontentement qui planait dans l'église. Il retourna à l'autel et poursuivi la célébration de la messe.

Michael D. O'Brien
Extrait de Eclipse of the Sun, p. 413-416 (Ignatius)

Cet article m'inspire ...


de la joie
0


de l'encouragement
1


de la perplexité
0


de la tristesse
0


de la peur
0

votre opinion

Faire connaître ce blog : Télécharger les visuels de Pierre et les Loups

Télécharger les visuels de Pierre et les Loups

A imprimer ou à partager sur Internet !

Commentaires des internautes

Partagez votre opinion

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cet article.

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Champs obligatoires

@
Pour recevoir les avis de réponse à votre commentaire si vous avez coché l'option correspondante ci-dessous.

Etre informé des prochains commentaires déposés sur cet article ?

Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 10 - 4 = ?

Recommander cet article

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander la page Dieu vous accorde un temps de miséricorde.

Champs obligatoires

@
@
Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 10 - 4 = ?

Articles similaires

Lire un article au hasard

La dernière planche de salut

Mark Mallett   mercredi 1 mai 2019   1 commentaire   702   partager

Le deuxième dimanche de Pâques est le Dimanche de la Divine Miséricorde. C'est un jour où Jésus a promis de déverser des grâces incommensurables dans la mesure où il s'agit, pour certains, de « la dernière planche de salut ». Pourtant, de nombreux catholiques n'ont aucune idée de ce qu'est cette fête ou n'en entendent jamais parler de la part de leurs pasteurs. Comme vous le verrez, ce n'est pas un jour ordinaire...

Lire la suite

Les révélations faites à Sainte Faustine Kowalska

vendredi 5 octobre 2018   0 commentaire   595   partager

Fin octobre 1936, Soeur Faustine dut descendre en enfer, lieu d'horreur, afin d'en rendre compte. Elle écrit dans son journal : « Aujourd'hui, un ange m'a conduite dans les abîmes de l'enfer. C'est un lieu de grande souffrance, d'une étendue affreusement grande. »

Lire la suite

La miséricorde de Dieu vue par Sainte Thérèse de Lisieux

dimanche 4 mars 2018    1.000

La miséricorde de Dieu a été vue par la Petite Thérèse d'une façon très particulière. Pour Thérèse, en Dieu, tout allait vers l'infini. Elle voyait donc la miséricorde de Dieu au même titre que sa toute-puissance, que sa gloire, que son amour. Thérèse a considéré la miséricorde à la mesure aussi de son impuissance. À travers le sentiment de son impuissance, elle sait qu'il lui faut un répondant à la miséricorde et elle va le chercher avec une audace sans pareille et une confiance sans borne dans les mérites de Jésus, de la Vierge Marie et de tous les saints... de l'Église.

Lire la suite