La Porte Orientale est-elle en train de s'ouvrir ? par Mark Mallett


Commentaires (0)

Publié le samedi 13 avril 2019

Auteur : Mark Mallett

Catégorie : La Sainte Vierge Marie

Chers jeunes, il vous appartient d'être les sentinelles du matin
qui annoncent l'arrivée du soleil
qui est le Christ ressuscité.

—PAPE JEAN-PAUL II, Message aux jeunes du monde
à l'occasion de la XVIIe journée mondiale de la jeunesse de 2002,
n° 3; (cf. Is 21: 11-12), Vatican.va

Quand le soleil se couche, même si c'est le début de la tombée du jour, nous entrons dans un temps de veille. Nous anticipons une aube nouvelle. Chaque samedi soir, l'Église catholique célèbre une messe anticipant précisément le « jour du Seigneur » — le dimanche — même si la prière communautaire se fait au seuil de minuit, juste avant que l'obscurité ne soit complète.

Je crois que c'est la période que nous vivons aujourd'hui — cette vigile (du mot "vigilance") qui "anticipe", et même hâte, le Jour du Seigneur. Et tout comme l'aube annonce le soleil levant, pareillement une aube précède le Jour du Seigneur. Cette aurore est le Triomphe du Coeur Immaculé de Marie. En fait, il y a déjà quelques signes qui nous poussent à penser que l'aube est sur le point de se lever...

Quelques déclarations étonnantes

Le 14 novembre 2017, l'une des voyantes du célèbre lieu d'apparitions, Medjugorje, a suscité quelques vives réactions lors de son témoignage à la cathédrale Saint-Étienne de Vienne, en Autriche :

Je crois qu'avec cette année, comme elle l'a dit, commence le Triomphe de son Coeur Immaculé.

—Marija Pavlovic-Lunetti, Marytv.tv ; le commentaire peut être entendu à 01:27:20 dans la vidéo.

En raison d'une mauvaise communication due à la voix mal assurée de la traductrice, il nous est dit en anglais que cette année-là — 2017 — le Coeur Immaculé de Marie triompherait. Cependant, pour beaucoup d'entre nous, cela semblait incorrect pour un certain nombre de raisons évidentes. En effet, il a depuis été confirmé que ce que Marija avait dit était qu'elle pensait que cela "commence" en 2017. Cela corroborerait également ce que Mirjana, l'un des six autres voyants, a récemment écrit dans son autobiographie :

Notre Dame m'a dit beaucoup de choses que je ne peux pas encore révéler. Pour le moment, je ne peux que donner quelques indices quant à ce que notre futur nous réserve, mais tout semble indiquer que les événements sont déjà en mouvement. Les choses commencent lentement à se développer. Comme le dit Notre Dame, observez les signes des temps et priez.

My Heart Will Triumph, p. 369; CatholicShop Publishing, 2016

Pour des voyants qui ont été extrêmement silencieux pendant plus de trois décennies en ne communiquant aucune sorte d'indication quant au timing des événements à venir (en dehors du fait qu'ils se dérouleront au cours de leur vie), ces déclarations sont assez significatives. Néanmoins, elles doivent être discernées avec prudence tout comme pour les autres « signes des temps » et toujours placées dans le contexte approprié : ce que Dieu nous demande aujourd'hui n'est pas différent d'autrefois — à savoir, Lui être simplement fidèle en toute chose.

Ensuite, il y a cette réflexion franche venant du patriarche Kirill, primat de l'Église orthodoxe russe, qui voit également des événements se développer de façon décisive dans un proche avenir :

... Nous entrons dans une période critique marquant le cours de la civilisation humaine. Cela peut déjà être vu à l'oeil nu. Il faut être aveugle pour ne pas remarquer les moments historiques impressionnants qui approchent et auxquels l'apôtre et évangéliste Jean parlait dans le Livre de l'Apocalypse.

—Cathédrale du Christ Sauveur, Moscou ; 20 novembre 2017 ; rt.com

Son avertissement quant à l'époques que nous vivons a été suivi de celui du cardinal Raymond Burke, membre du Tribunal suprême de la Signature apostolique (le Pape François l'a nommé en 2014 « Patron de l'Ordre de Malte », ndt) :

... nous avons le sentiment que, dans le monde d'aujourd'hui, fondé sur un sécularisme dont l'approche complètement anthropocentrique nous laisse croire que nous pouvons créer notre propre sens de la vie, de la famille, etc., l'Eglise elle-même semble être dans la confusion. En ce sens-là, on peut avoir le sentiment que l'Eglise donne l'impression de ne pas vouloir obéir aux commandements de Notre Seigneur. Alors, peut-être, sommes-nous arrivés à la Fin des temps.

Campagne Québec-Vie, 2 décembre 2017

Les "Signes des temps"

Je pense que nous pourrons mieux comprendre ces événements qui commencent déjà à se dérouler autour de nous, si je récapitule brièvement l'enseignement des premiers Pères de l'Église : le « Jour du Seigneur » n'est pas un jour de vingt-quatre heures, mais une période symbolique représentant un temps futur où le Christ régnera de façon décisive dans Son Église. Ils ont vu dans ce « Jour » comme une représentation des « mille ans » mentionnés dans le Livre de l'Apocalypse, après la mort de l'Antéchrist et l'enchaînement de Satan. [1]

Le point de vue le plus autorisé, et celui qui semble le plus en harmonie avec la Sainte Écriture, est qu'après la chute de l'Antéchrist, l'Église catholique entrera de nouveau dans une période de prospérité et de triomphe.

—Père Charles Arminjon (1824-1885), The End of the Present World and the Mysteries of the Future Life, p. 56-57; Sophia Institute Press

Ce qui est pertinent dans la réflexion qui nous occupe est la façon dont ils ont vu se dérouler le Jour du Seigneur...

... Notre jour ordinaire, qui est délimité par le lever et le coucher du soleil, est une représentation de ce grand jour auquel le cercle de mille ans impose ses limites.

—Lactance, Pères de l'Église : Les Institutions Divines, Livre VII, Chapitre 14

Comme le souligne Lactance, la fin d'une journée et le début du jour suivant sont marqués par le « coucher du soleil ». C'est pourquoi l'Église catholique anticipe le dimanche, « le Jour du Seigneur » avec la messe du samedi soir, ou le jour de la Résurrection du Christ avec la Vigile Pascale.

Compte tenu de cette analogie, ne pouvons-nous pas constater que le soleil est en train de se coucher à notre époque tandis que nous entrons dans le troisième millénaire ? En effet, le Pape Benoît XVI a comparé l'époque actuelle à celle de l'effondrement de l'empire romain :

La décomposition des principes législatifs essentiels et des attitudes morales fondamentales qui les soutenaient, provoquèrent la rupture des digues qui, jusqu'à ce moment, avaient protégé la cohabitation pacifique entre les hommes. Le soleil était en train de se coucher sur le monde dans son ensemble. De fréquents cataclysmes naturels augmentaient encore ce sentiment d'insécurité. On ne voyait aucune force qui aurait pu mettre un frein à ce déclin. L'invocation de la puissance de Dieu était d'autant plus insistante : qu'il vienne et protège l'humanité de toutes ces menaces !

—Pape Benoît XVI, Discours à la Curie romaine, le 20 décembre 2010 ; Vatican.va ; [traduction depuis l'anglais]

C'est comme si nous étions entrés dans un temps de Vigile. Il est évident que certaines âmes sensibles aux « signes des temps » commencent à percevoir [depuis 2017] certains événements majeurs dans le monde.

En 2010, le Pape Benoît XVI prononça une homélie le 13 mai à Fatima, où Notre Dame nous avait fait, en 1917, la promesse suivante : « À la fin, mon Coeur Immaculé triomphera. » Il fit alors une référence fugace à l'année 2017 — centième année suivant cette promesse :

Puissent ces sept années qui nous séparent du centenaire des Apparitions hâter le triomphe annoncé du Coeur Immaculée de Marie à la gloire de la Très Sainte Trinité.

—PAPE BENOÎT XVI, Esplanade du sanctuaire de Notre-Dame de Fatima, 13 mai 2010 ; Vatican.va

Il clarifia dans une entrevue ultérieure qu'il n'avait pas prétendu que le Triomphe serait accompli en 2017. Mais plutôt que...

... le « triomphe » se rapprocherait. Sur le fond, c'est la même chose que lorsque nous prions pour que le Royaume de Dieu se rapproche. Cela ne signifiait pas — je suis peut-être trop rationaliste pour cela — que j'attends désormais un grand tournant, que je pense voir l'histoire changer subitement de cours, mais que le pouvoir du mal sera refréné ; que la [puissance] de Dieu se montre toujours à travers la [puissance] de la Mère et la maintient [active].

L'Église est constamment appelée à faire ce que [Dieu a demandé à Abraham] : veiller à ce qu'il y ait suffisamment de justes pour contenir le mal et la destruction. J'ai compris [mes paroles comme une prière pour] que les forces du bien [puissent reprendre de leur vigueur]. Dans ce sens, [le triomphe] de Dieu, [le triomphe] de Marie, sont discrets mais [cependant] réels.

Lumière du monde, p. 217, Conversation avec Peter Seewald (Bayard) ; entre crochets : traduction depuis la version anglaise (Ignatius Press)

En d'autres termes, le Pape Benoît XVI a parfaitement décrit l'émergence d'un nouveau Jour, qui commence dans les ténèbres du temps de veille, augmente avec l'apparition de l'Étoile du Matin, les premiers rayons de l'Aube, jusqu'à la Résurrection finale du Fils de l'homme :

Une nouvelle ère où l'espérance nous libère de la superficialité, de l'apathie et de l'égoïsme qui mortifient nos âmes et enveniment les relations humaines. Chers jeunes amis, le Seigneur vous demande d'être des prophètes de cette nouvelle ère...

—PAPE BENOÎT XVI, Homélie, Journée mondiale de la jeunesse, Sydney, Australie, 20 juillet 2008 ; Vatican.va

Veiller malgré les ténèbres qui nous environnent

Benoît XVI a utilisé le mot « refréné », qui est un terme analogue à celui utilisé autrefois par Saint Paul dans sa Deuxième lettre aux Thessaloniciens, lorsque l'Apôtre se réfère à une époque d'apostasie ou d'impiété qui précéderait l'Antéchrist, l'« Impie », qui est actuellement « refréné » ou « retenu » par quelque chose d'indéterminé :

Maintenant vous savez ce qui le retient, de sorte qu'il ne se révélera qu'au temps fixé pour lui. Car le mystère d'iniquité est déjà à l'oeuvre ; il suffit que soit écarté celui qui le retient à présent.

2 Th 2: 6-7

Le point essentiel à comprendre est que les flots du mal avancent quand il n'y a pas « suffisamment de justes » pour les repousser. Comme le disait le Pape Pie X :

De nos jours plus que jamais, la force principale des mauvais, c'est la lâcheté et la faiblesse des bons, et tout le nerf du règne de Satan réside dans la mollesse des chrétiens. Oh ! S'il m'était permis, comme le faisait en esprit le prophète Zacharie, de demander au divin Rédempteur : « Que sont ces plaies au milieu de vos mains ? » la réponse ne serait pas douteuse : « Elles m'ont été infligées dans la maison de ceux qui m'aimaient. » : par mes amis qui n'ont rien fait pour me défendre et qui, en toute rencontre, se sont rendus complices de mes adversaires. Et à ce reproche qu'encourent les chrétiens pusillanimes et intimidés de tous les pays ne peuvent se dérober un grand nombre de chrétiens de France.

Discours de Saint Pie X pour la béatification de Jeanne d'Arc etc., le 13 décembre 1908 ; vatican.va (italien) ; Lire le discours en François

Tel a été le message constant de la Sainte Vierge lors de chacune de ses apparitions à travers le monde depuis Fatima : le besoin de conversion et la participation active de l'Église au salut des âmes par la pénitence, la réparation et notre témoignage. C'est-à-dire que son triomphe ne se produira pas sans la participation du corps du Christ. Ceci est suggéré au chapitre 3 du Livre de la Genèse, quand Dieu s'adresse au serpent dans le Jardin d'Eden :

Je mettrai une hostilité entre toi et la femme, entre ta descendance et sa descendance : celle-ci te meurtrira la tête, et toi, tu lui meurtriras le talon.

Genèse 3: 15

L'un des « signes des temps » les plus inquiétants, comme l'a souligné le patriarche Kirill et presque tous les papes du siècle dernier ou plus [2], est l'acroissement de l'iniquité et le refoidissement de la charité à mesure que l'immoralité, la division et la guerre se propagent dans le monde.

On ne peut vraiment pas s'empêcher de penser que les temps prédits par Notre-Seigneur semblent être proches, où, « à cause des progrès incessants de l'iniquité, la charité d'un grand nombre se refroidira. » (Mt. 24: 12) .

—Pape Pie XI, Miserentissimus Redemptor, Encyclique sur la Réparation au Sacré-Coeur, n° 17

Et ainsi, en cette heure de veille, tandis que la flamme de la foi faiblit et que la lumière de la vérité s'éteint dans le monde, Benoît XVI s'interroge :

Pourquoi ne pas demander à [Jésus] de nous donner aussi aujourd'hui de nouveaux témoins de sa présence, dans lesquels lui-même s'approche de nous ? Et cette prière, qui ne vise pas immédiatement à la fin du monde, mais qui est une véritable prière pour sa venue, porte en elle toute l'ampleur de cette prière que lui-même nous a enseignée : « Que ton règne vienne ! » Viens, Seigneur Jésus !

—PAPE BENOÎT XVI, Jésus de Nazareth : De l'entrée à Jérusalem à la Résurrection, p. 342, Parole et Silence

L'Étoile du matin

L'un des titres de Jésus dans les Écritures est « Étoile du matin ». Mais le Christ l'applique aussi à ceux qui Lui sont fidèles :

Il sera comme moi qui ai reçu autorité de mon Père, et je lui donnerai l'étoile du matin. (Ap 2: 28)

[L'étoile du matin] peut faire référence à la communion parfaite avec le Seigneur dont jouissent ceux qui persévèrent jusqu'à la fin : la représentation imagée de l'autorité donnée aux vainqueurs... qui partagent avec le Christ Sa Résurrection et Sa gloire.

The Navarre Bible, Apocalypse ; note de bas de page, p. 50

Qui d'autre est en plus parfaite communion avec le Seigneur que la Sainte Vierge Marie, elle qui est « l'image de l'Église à venir » ? [3] En effet :

Marie [est] l'étoile lumineuse qui annonce le lever du Soleil.

—PAPE ST JEAN-PAUL II, Rencontre avec des jeunes à la base aérienne de Cuatro Vientos, Madrid, Espagne ; 3 mai 2003 ; Vatican.va

En elles-mêmes, ses apparitions annoncent la proximité du Jour du Seigneur, plus précisément l'Aurore. Comme Saint Louis-Marie Grignion de Monfort l'a enseigné :

Le Saint-Esprit, parlant par la bouche des Pères de l'Église, appelle aussi la Sainte Vierge la Porte Orientale, par où le Grand Prêtre, Jésus-Christ, entre et sort dans le monde. Par cette porte Il est entré dans le monde la première fois, et par cette même porte Il viendra la seconde fois.

—Saint Louis-Marie Grignion de Monfort, Traité de la Vraie Dévotion à la Sainte Vierge, n° 262

Nous avons ici une autre clé nous permettant de comprendre les apparitions de Notre Dame et son rôle à notre époque. Si Marie est une image de l'Église, alors l'Église doit également devenir une image de Marie.

Lorsqu'on parle de l'une ou de l'autre [Marie ou l'Église], ce qu'on en dit s'applique indistinctement à l'une comme à l'autre.

—Bienheureux Isaac de l'Étoile, Liturgie des heures, vol. I, pg. 252 ; la-croix.com ; zenit.org

C'est précisément quand « des hommes et des femmes justes » se conforment au « Fiat » de Marie que « l'étoile du matin » commence à se lever en eux comme un signe que l'Aube approche et que le pouvoir de Satan est sur le point d'être brisé.

Le Saint-Esprit, trouvant Sa chère Épouse à nouveau présente dans les âmes, descendra sur elles avec grande puissance. Il les remplira de Ses dons, et particulièrement du don de la sagesse, par lesquels elles produiront des merveilles de grâces...

—Saint Louis-Marie Grignion de Monfort, Traité de la Vraie Dévotion à la Sainte Vierge, n° 217

Alors la légion des petites âmes, victimes de l'amour miséricordieux, sera aussi nombreuse que les "étoiles du ciel et le sable du rivage". Elle sera terrible à Satan ; elle aidera la Sainte Vierge à écraser complètement sa tête orgueilleuse.

—Sainte Thérése de Lisieux, citée dans le Manuel de la Légion de Marie (télécharger le PDF), p. 263

C'est la raison pour laquelle la Sainte Vierge apparaît quotidiennement aujourd'hui dans divers endroits du monde. Parce que c'est notre réponse, et notre réponse seule, qui déterminera la durée et l'intensité des douleurs de l'enfantement qui commencent à faire se contracter notre monde.

Vous-mêmes serez l'aube d'un nouveau jour, si vous portez au monde la Vie, qui est le Christ !

—PAPE JEAN-PAUL II, Discours aux jeunes de la nonciature apostolique, Lima, Pérou, 15 mai 1988 ; Vatican.va

Dans les révélations approuvées faites à Elizabeth Kindelmann, la Sainte Vierge lui parle de la venue de la « Flamme d'Amour » de son Coeur Immaculé, qui « est Jésus-Christ lui-même ». [4] Jésus viendra intérieurement dans le coeur de Ses fidèles par la Porte Orientale, qui est la Sainte Vierge :

La douce lumière de ma Flamme d'Amour va allumer un incendie sur toute la surface de la terre, humiliant Satan et le rendant impuissant, complètement invalide. Ne contribuez pas à prolonger les douleurs de l'accouchement.

—Notre dame à Elizabeth Kindelmann ; La Flamme d'Amour du Coeur Immaculé de Marie, « Journal spirituel », p. 177 (édition anglaise) ; Imprimatur, Mgr Péter Erdö, primat de Hongrie

Et ainsi se confirme pour nous la parole prophétique ; vous faites bien de fixer votre attention sur elle, comme sur une lampe brillant dans un lieu obscur jusqu'à ce que paraisse le jour et que l'étoile du matin se lève dans vos coeurs.

2 Pierre 1: 19

... tournant notre regard vers l'avenir, nous attendons avec confiance l'aube d'un nouveau Jour... « Alors que nous sommes proches du troisième millénaire de la Rédemption, Dieu est en train de préparer pour le christianisme un grand printemps que l'on voit déjà poindre » (citant sa lettre encyclique Redemptoris Missio, n° 86). Que Marie, « l'Etoile du Matin », nous aide à répéter avec une ardeur toujours nouvelle le « Fiat » au dessein de salut du Père, afin que tous les peuples et toutes les langues puissent voir sa gloire (cf. Is 66: 18).

—PAPE JEAN-PAUL II, Message pour la Journée missionnaire mondiale, n° 9, 24 octobre 1999 ; Vatican.va

Plus que jamais, il est urgent que vous soyez les “sentinelles du matin”, les guetteurs qui annoncent à l'humanité les premiers feux de l'aurore et le nouveau printemps de l'Evangile [dont nous voyons déjà apparaître les premiers bourgeons].

—PAPE JEAN-PAUL II, 18ème Journée mondiale de la jeunesse, 13 avril 2003 ; Vatican.va

La Porte Orientale est-elle en train de s'ouvrir ?

Si le Triomphe a déjà commencé, alors quels en sont les signes ? La réponse, pour l'heure, n'est pas tant à chercher du côté des signes visibles de cette « lumière » — comme si les premiers rayons de l'aurore étaient déjà perceptibles — mais l'arrivée de ce temps de veille ou d'anticipation qui le précède. Ces « bourgeons » dont parle Jean-Paul II sont ces témoins courageux et fidèles qui se lèvent aujourd'hui.

Mes enfants, ceci est un temps de veille. Dans cette veille je vous appelle à la prière, à l'amour et à la confiance. Quand mon Fils regardera dans vos coeurs, mon coeur maternel souhaite qu'Il voie en eux une confiance inconditionnelle et l'amour. L'amour uni de mes apôtres vivra, vaincra et dévoilera le mal.

—Message de Notre Dame de Medjugorje donné à Mirjana, le 2 novembre 2016

De façon remarquable, nous voyons aujourd'hui le mal être exposé au grand jour de manière très inattendue, tandis que les scandales, à la fois au sein de l'Église et de la société sécularisée, nous sont dévoilés. C'est presque comme si l'anticipation de l'Aurore était déjà en train de se manifester. (Ces scandales qui se multiplient ne sont que les spasmes de Satan, agonisant sous les pieds de Marie, ndt)

Dieu n'est pas indifférent face au bien et au mal; il entre mystérieusement en scène dans l'histoire de l'humanité avec son jugement qui, tôt ou tard, démasque le mal, défend les victimes, indique la voie de la justice. Mais l'objectif de l'action de Dieu n'est jamais la ruine, la condamnation pure et simple, l'anéantissement du pécheur... Après la purification à travers l'épreuve et la souffrance, l'aube d'une ère nouvelle va se lever.

—Pape Jean-Paul II, audience générale, le 10 septembre 2003 ; Vatican.va

D'autre part, Jésus a fait référence aux événements qui précéderaient et accompagneraient le Jour du Seigneur telles « les douleurs de l'enfantement » [5] qui précèdent une nouvelle naissance, une « résurrection » ou un « triomphe » pour l'Église. [6] Saint Jean se réfère à ces douleurs dans le passage du Livre de l'Apocalypse où il est question d'ouvrir les septs « Sceaux ». C'est le point culminant des guerres, des divisions, de la famine, de l'effondrement économique, des fléaux et des tremblements de terre aux quatre coins du monde. C'est aussi l'apparition de faux prophètes qui, par-dessus tout, promeuvent un anti-évangile — une solution aux problèmes du monde, et cela au prix de l'apostasie, où nous nous séparons du Christ et de Son Église. Ne le voyons-nous pas dans les promesses trompeuses de la science, dans la fausse paix promise par le politiquement correct, et dans l'ingénierie sociale de ces « puissances anonymes » (lire « Le Journal de la Peste » de Michael D. O'Brien à ce sujet, ndt), ces « Maîtres des consciences » qui contraignent l'humanité à adopter un mode de pensée singulier ? [7]

Il ne s'agissait certainement pas d'une belle mondialisation qui s'exprime dans l'unité de toutes les nations, qui conservent cependant leurs usages [propres], [mais plutôt de] la mondialisation de l'uniformité hégémonique, [c'est] la pensée unique, fruit de la mondanité.

—PAPE FRANCOIS, Homélie, 18 novembre 2013 ; Vatican.va

Combien de personnes à notre époque croient aujourd'hui que le triomphe du bien sur le mal dans le monde sera réalisé par la révolution ou l'évolution sociale ? Combien n'ont pas succombé à la croyance selon laquelle l'homme peut se sauver par ses propres forces et sa propre intelligence ? Je suggérerais que cette perversité intrinsèque domine à présent l'ensemble du monde occidental.

—Michael D. O'Brien, écrivain, artiste et conférencier ; conférence à la basilique Saint-Patrick à Ottawa, Canada, le 20 septembre 2005 ; « Vivons-nous des temps apocalyptiques ? Partie 1 »

C'est cet individualisme que le Pape Benoît XVI considère comme le « signe des temps » le plus terrifiant :

... [il] n'existerait ni le mal en soi, ni le bien en soi. Existerait seulement un « mieux que » et un « pire que ». Rien ne serait en soi bien ou mal. Tout dépendrait des circonstances et de la fin [recherchée].

—Pape Benoît XVI, Allocution à la Curie romaine, le 20 décembre 2010 ; Vatican.va

Si les dernières étapes du Triomphe ont « commencé » [en 2017], alors nous pouvons nous attendre à ce que le mal continue à être exposé tandis que la conscience de cette génération est (littéralement ?) ébranlée ; une augmentation des catastrophes naturelles et des guerres et rumeurs de guerres ; la fomentation d'un effondrement massif de l'économie ; et plus important encore, nous attendre à voir la Sainte Vierge continuer à triompher discrètement dans les coeurs. Car l'aube n'arrive jamais de façon soudaine. Elle est « discrète... mais cependant réelle ».

Quand arrivera-t-il, ce déluge enflammé de pur amour avec lequel vous incendierez le monde entier et qui doit venir, si doucement et pourtant avec tant de force, que toutes les nations... seront prises dans ses flammes et converties ? ... Lorsque vous leur insufflerez votre Esprit, ils seront restaurés et la face de la terre sera renouvelée. Envoyez cet Esprit dévorant sur la terre pour susciter des prêtres tout embrasés de ce même feu et dont le ministère renouvellera la face de la terre et réformera votre Église.

—Extrait de God Alone: The Collected Writings of St. Louis-Marie de Montfort ; April 2014

Les fils fidèles

Le sacerdoce a été au coeur de nombreuses révélations prophétiques de Notre Dame pour son rôle dans la défaite prochaine de Satan. Un autre signe de son Triomphe à venir doit très certainement être l'armée de jeunes prêtres qui se lève aujourd'hui, ces fidèles fils du Christ et de Son Église. Si Marie est l'Arche de la Nouvelle Alliance, qui est l'un de ses titres dans l'Église — alors son Triomphe et le triomphe de l'Église ont été préfigurés dans l'Ancien Testament par une victoire qui survient à l'aurore.

Quand vous verrez l'arche de l'Alliance du Seigneur votre Dieu et les prêtres lévites qui la portent, vous quitterez le lieu où vous vous trouvez et vous la suivrez, afin de savoir quel chemin prendre, car vous n'êtes jamais passés par ce chemin... Josué appela les prêtres et leur dit : « Portez l'arche d'Alliance, et que sept prêtres portent sept trompes en corne de bélier devant l'arche du Seigneur » ... Le septième jour, ils se levèrent dès l'aurore. Ils firent le tour de la ville, sept fois, selon le même rite... Le peuple poussa le cri de guerre et l'on sonna de la trompe... le rempart s'écroula sur place. Aussitôt le peuple monta vers la ville, chacun devant soi, et ils s'emparèrent de la ville.

Josué 3: 3-4; 6: 6, 15, 20 ; 5: 13-6: 21

L'on a toutes les raisons de croire que, vers la fin des temps et peut-être plus tôt qu'on ne le pense, Dieu suscitera des hommes remplis du Saint-Esprit et imprégnés de l'esprit de Marie. A travers eux, Marie, cette Reine si puissante, accomplira de grandes merveilles dans le monde, détruisant le péché et établissant le royaume de Jésus son Fils sur les RUINES du royaume corrompu qui est cette grande Babylone terrestre. (Ap. 18: 19-20)

—Saint Louis-Marie Grignion de Monfort, Le Secret de Marie, n° 59

Pour conclure, un signe de l'imminence de ce Triomphe est le fait que Saint Jean-Paul II ait demandé aux jeunes en 2002 de l'annoncer :

Je n'ai pas hésité à leur demander un choix radical de foi et de vie, leur indiquant une tâche merveilleuse : se faire les « veilleurs du matin » (cf. Is 21,11-12) en cette aurore du nouveau millénaire... des veilleurs qui annoncent au monde entier un nouveau matin d'espérance, de fraternité et de paix.

—Pape Jean-Paul II, Novo Millennio Inuente, n° 9 ; Message aux participants au Meeting national du Mouvement des Jeunes de Dom Guanella, 20 avril 2002, Vatican.va

Mais cette nuit [dans laquelle est plongé le] monde comporte elle aussi des signes clairs d'une aube qui viendra, d'un jour nouveau caressé par un soleil nouveau et resplendissant... nous devons faire ressusciter Jésus ; d'une résurrection vraie, qui n'admette plus aucune domination de la mort... Dans les individus, Jésus doit détruire la nuit du péché mortel par l'aube de la grâce reconquise.

— PAPE PIE XII, adresse Urbi et Orbi, 2 mars 1957 ; clerus.org

L'Église, qui comprend les élus, est à juste titre appelée aube ou aurore... Il sera pleinement jour pour elle quand elle brillera de la parfaite clarté de la lumière intérieure.

—St Grégoire le Grand, Pape ; Liturgie des Heures , Vol III, p. 308 (lire aussi La flamme qui faiblit - Partie 1 et Partie 2 et Wedding Preparations pour comprendre cette future union mystique collective qui sera précédée d'une « obscure nuit de l'esprit » pour l'Église.)


... grâce à la tendresse, à l'amour de notre Dieu...
[l'aurore] descendra sur nous d'en haut
pour illuminer ceux qui habitent les ténèbres et l'ombre de la mort,
pour conduire nos pas au chemin de la paix.

(Luc 1: 78-79)

Mark Mallett
Is the Eastern Gate Opening ?


[1, 6] cf. Ap 20: 1-6
[2] cf. Why Aren't the Popes Shouting ?
[3] PAPE BENOÎT XVI, Spe Salvi, n° 50
[4] La Flamme d'Amour, p. 38 (édition anglaise), extrait du Journal spirituel d'Elizabeth Kindelman ; 1962 ; Imprimatur de l'Archevêque Mgr Charles Chaput
[5] cf. Mc 13: 8
[7] Le Pape Benoît XVI et le Pape François ont utilisé ces termes. Lire Why Aren't the Popes Shouting ?

Soutenons le ministère à plein temps de Mark Mallett !

The Now Word : Reflections on our Times - with Mark Mallett

Commentaires des internautes

Partagez votre opinion

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cet article.

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Champs obligatoires

@
Pour recevoir les avis de réponse à votre commentaire si vous avez coché l'option correspondante ci-dessous.

Etre informé des prochains commentaires déposés sur cet article ?

Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 74 x 22 = ?

Recommander cette page

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander la page La Porte Orientale est-elle en train de s'ouvrir ?.

Champs obligatoires

@
@
Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 74 x 22 = ?

Articles similaires

Lire un article au hasard

La vérité sur Medjugorje ... que vous ignorez peut-être

Mark Mallett   mercredi 28 novembre 2018   2 commentaires

Le scandale des abus sexuels dans l'Église catholique continue de nuire à sa crédibilité. Mais cela a-t-il également compromis les apparitions qui se déroulent à Medjugorje, le seul endroit sur terre où conversions, guérisons et vocations naissent chaque jour ?

Lire la suite

"Mon Miracle à Medjugorje”

Christine Watkins   mardi 27 février 2018

« La théologie de Medjugorje sonne juste. Je suis convaincu de sa vérité. Tout ce qui concerne Medjugorje est authentique du point de vue catholique. Ce qui se passe là-bas est évident, si convaincant ! . . . Il n’y a qu’un seul danger avec Medjugorje : c’est de passer à côté ! » Cardinal Hans Urs Balthasar–  

Lire la suite

L'Enlèvement, la Ruse et le Refuge

Mark Mallett   samedi 9 juin 2018   4 commentaires

Cette pensée m'est venue à l'esprit aussi clairement qu'un son de cloche pendant la messe : Dieu nous donne un seul refuge pour notre époque. Tout comme du temps de Noé, il n'y avait qu'une seule arche, de même aujourd'hui, une seule Arche nous est donnée pour traverser la présente Tempête qui va aller en s'intensifiant. Non seulement le Seigneur a envoyé Sa Sainte Mère pour nous avertir de la propagation du communisme à travers le monde, (cf. The Fall of Mystery Babylon) mais aussi pour nous donner les moyens de faire face et d'être protégés tout au long de cette période difficile ...

... et ce ne sera pas un "enlèvement".

Lire la suite