La flamme qui faiblit - Partie 2


Commentaires (1)

Publié le lundi 12 février 2018

Auteur / source : Mark Mallett

Catégorie : Encouragements spirituels

Une fois de plus, l'image d'une bougie fumante est venue à l'esprit de l'auteur, une bougie consumée dont la cire avait presque totalement fondu (lire La flamme qui faiblit – Partie 1 pour comprendre le symbolisme).

Voici la suite et la fin de la traduction de l'article de Mark Mallett, « The Smoldering Candle », qui nous aidera à entrer dans ce temps de Carême.

Et voici ce que j'ai ressenti par rapport à cette image :

Tandis que la Lumière de la Vérité continue de s'éteindre dans le monde, cette même Lumière continuera d'augmenter en intensité et en puissance au plus profond du coeur de ceux qui Lui sont consacrés. Le fruit en sera la joie ! Oui, vous deviendrez des signes de contradiction pour le monde. Car, tandis que les nations trembleront de terreur, une sérénité, une paix et une joie irradieront, tel le Soleil, du coeur de ceux qui auront résisté aux tentations de notre temps, se seront vidés de ce monde et auront ouvert leur coeur à Jésus !

Cette joie est le fruit de la liberté !

L'appel à nous déposséder volontairement de la poursuite des biens matériels, à abandonner nos péchés et à laisser derrière nous nos « maisons ou frères ou soeurs ou mère ou père ou enfants ou terres » (Matthieu 10:29-37) n'est pas un programme d'ascèse stérile. Au contraire, il nous prépare à un échange divin de notre coeur avec Celui du Christ ! Jésus désire échanger votre coeur avec son Sacré Coeur brûlant d'amour si vous prenez la peine de Lui ouvrir tout grand votre coeur ! Oui, cette Lumière de Vérité dont je parle est véritablement le Sacré Coeur de Jésus qu'Il infusera dans Ses Apôtres en ces derniers jours. Et c'est en cela que consiste la consécration à Marie : une grâce nous permettant de conformer et préparer nos âmes, humblement, à l'exemple de Marie, afin que Jésus puisse être infusé en nous comme Il le fut dans son sein.

Le Triomphe de son Coeur Immaculé verra l'établissement du Sacré Coeur de Jésus au sein de Son Église.

Mes enfants, vous que j'enfante à nouveau dans la douleur jusqu'à ce que le Christ soit formé en vous. (Gal 4:19)

ÇA ARRIVE ! ÇA ARRIVE !

Frères et soeurs, offrez-vous complètement à Lui ! Laissez ce monde avec toutes ses vanités, ses distractions sans fin et ses fausses sécurités aux rapaces qui rôderont un jour sur les ruines de nos vains palaces. Jésus désire vous combler de joies et de bénédictions éternelles dès maintenant .... des grâces qui commenceront en ce Temps de Grâce, et croîtront exponentiellement dans l'ère de paix.

Nous sommes tel le bon grain poussant parmi l'ivraie, mais la vie en nous ne peut être étouffée si nous demeurons enracinés dans le Christ.

Et ainsi se confirme pour nous la parole prophétique ; vous faites bien de fixer votre attention sur elle, comme sur une lampe brillant dans un lieu obscur jusqu'à ce que paraisse le jour et que l'étoile du matin se lève dans vos coeurs. (2 Pt 1:19)

https://www.markmallett.com/blog/2007/08/14/the-smoldering-candle-part-ii/

Cet article m'inspire ...


de la joie
2


de l'encouragement
4


de la perplexité
0


de la tristesse
0


de la peur
0

Accueil du blog Commenter cet article Imprimer

Commentaires des internautes

Partagez votre opinion

Commentaire laissé par le

Jérémie 30:16-19

Tous ceux qui te dévorent seront dévorés ; tous tes adversaires, oui tous, iront en captivité. Ceux qui te dépouillent seront dépouillés, et tous ceux qui te pillent, je les livrerai au pillage.
Oui, je vais cicatriser et guérir ta plaie – oracle du Seigneur –, Sion, toi qu’on appelle « Expulsée », « Celle que nul ne recherche ».
Ainsi parle le Seigneur : Voici que je vais restaurer les tentes de Jacob, pour ses demeures j’aurai de la compassion ; la ville sera rebâtie sur ses ruines, la citadelle sera rétablie en sa juste place.
Les actions de grâce en jailliront avec des cris de joie. Bien loin de diminuer ses fils, je les multiplierai ; bien loin de les abaisser, je les glorifierai.

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Champs obligatoires

@
Pour recevoir les avis de réponse à votre commentaire si vous avez coché l'option correspondante ci-dessous.

Etre informé des prochains commentaires déposés sur cet article ?

Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 5 + 5 = ?

Recommander cet article

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander la page La flamme qui faiblit - Partie 2.

Champs obligatoires

@
@
Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 5 + 5 = ?

Articles similaires

Lire un article au hasard

Un puissant antidote

Mark Mallett   lundi 24 février 2020   1 commentaire   partager

Sommes-nous entrés dans ces temps d'apostasie, tels que décrits par saint Paul au chapitre 2 de sa lettre aux Thessaloniciens, qui doivent aboutir à l'émergence de « l'Homme de péché » ? [1] C'est une question importante, car notre Seigneur lui-même nous a commandé de « veiller et prier ». Même le Pape saint Pie X évoquait cette possibilité, compte tenu de la propagation de ce qu'il appelait une « maladie tellement profonde et grave » qui menace les fondements de la civilisation humaine...

Lire la suite

Qui est sauvé ?

Mark Mallett   samedi 9 novembre 2019   1 commentaire   partager

Le ressentez-vous ? Le voyez-vous ? Un nuage de confusion recouvre le monde, et même une partie de l'Église, obscurcissant la vérité sur ce en quoi consiste véritablement le salut. Même les catholiques commencent à remettre en question les absolus moraux et se demandent si l'Église n'est tout simplement pas intolérante...

Lire la suite

Notre véritable Refuge et Havre de Paix

Mark Mallett   lundi 22 juillet 2019   0 commentaire   partager

Je frémis toujours quand il me faut parler de "châtiments" ou de "justice divine", parce que bien souvent ces termes sont mal compris. En raison de nos propres blessures et, par suite, de notre vision déformée de la "justice", nous projetons nos images erronées sur Dieu. Nous imaginons la justice comme un acte de "représaille" ou une "juste punition" envers les pécheurs. Mais ce que nous ne comprenons souvent pas, c'est que les "châtiments" de Dieu, les "punitions" du Père, s'enracinent toujours, toujours, toujours, dans l'amour.

Qui ménage le bâton n'aime pas son fils, qui l'aime vraiment veille à le corriger.… [Car] quand le Seigneur aime quelqu'un, il lui donne de bonnes leçons ; il corrige tous ceux qu'il reconnaît comme ses fils.

Proverbes 13: 24, Hébreux 12: 6

Lire la suite