Emprunter l'amour de Dieu


Publié le dimanche 8 avril 2018

Auteur / source : Tianna Williams

Catégorie : Réflexions et méditations diverses

Nombre de consultations : 136

Quel genre d'amour pourrait donc offrir une âme qui puisse faire le poids face à l'Amour Infini Lui-même ? C'est impossible.

. . . Mais comme une mère qui donne à son enfant un peu d'argent pour qu'il puisse payer le bouquet de fleurs qu'il aimerait lui offrir, notre Dieu nous donne son propre amour divin pour nous permettre de l'aimer d'une façon dont nous sommes totalement incapables autrement.

A la Messe, il nous est donné l'opportunité, sous la forme voilée du Sacrament, d'aimer Dieu comme Il nous aime — de l'aimer véritablement et en perfection.

« Par Lui, avec Lui et en Lui, » dit le prêtre au moment où il élève le pain et le vin, « Dieu le Père tout-puissant, dans l'unité du Saint-Esprit, tout honneur et toute gloire, pour les siècles des siè­cles. Amen. » Dans l'Eucharistie, Jésus se donne Lui-même — Corps, Sang, Âme, et Divinité — entre nos mains en tant que sacrifice éternel d'amour au Père. Avec ces simples mots, nous unissons nos petits sacrifices au Sacrifice parfait du Fils, aimant Dieu parfaitement au moyen d'un amour divin “d'emprunt”.

Bien que nos yeux ne perçoivent pas les glorieux hôtes que sont les saints et les anges qui se joignent à nous dans une divine adoration à chaque Messe, nous participons pleinement et réellement à ce merveilleux mystère du Fils aimant le Père dans l'unité du Saint Esprit. La Messe est un avant-goût du Ciel sur la Terre.

Tianna Williams ( « Borrowing God's Love » )

“ Pour Vous aimer comme Vous m'aimez, il me faut emprunter Votre propre Amour. ”
— Ste Thérèse de Lisieux

Sainte Thérèse
Sainte Thérèse, par Tianna Williams


Articles similaires

Lire un article au hasard

Amour vs sentiment

Pelianito   lundi 14 mai 2018   0 commentaire   254

[Jésus] dit à un autre : « Suis-moi. » L'homme répondit : « Seigneur, permets-moi d'aller d'abord enterrer mon père. » Mais Jésus répliqua : « Laisse les morts enterrer leurs morts. Toi, pars, et annonce le règne de Dieu. »

Luc 9: 59-60

Sentiment. Le monde déborde de sentiments. Les médias sociaux en particulier en font leur beurre. Quand un fait divers devient viral et que vous examinez le résultat de tout cet "activisme" socio-médiatique, où cela mène-t-il vraiment ? Pas bien loin habituellement. C'est parce que le sentiment, dans son acception romantique ou nostalgique, est une escroquerie, une fragile contrefaçon de l'amour agape enseigné et vécu par Jésus-Christ. Le premier n'est qu'une guimauve, le second une tranche de steak saignant et tendre. Je dis saignant parce qu'avec l'amour agape, il y a un coût, et ce coût nécessite souvent de verser son sang.

Lire la suite

Dieu a un visage

Mark Mallett   lundi 24 décembre 2018   0 commentaire   394

En dépit de tous les arguments selon lesquels notre Dieu serait colérique, cruel, tyrannique ; une force cosmique injuste, distante et indifférente à la condition des hommes ; un Être égoïste, dur et impitoyable… l'Homme-Dieu, Jésus-Christ, entre dans notre monde. Il vient, non pas avec une suite de gardes ni une légion d'anges ; pas davantage avec force et puissance ni muni d'une épée — mais avec la pauvreté et l'impuissance d'un nouveau-né.

Lire la suite

Dieu vous accorde un temps de miséricorde

Michael O'Brien   lundi 29 avril 2019   0 commentaire   584

« Nous sommes les enfants des derniers jours, » cria [le Père Ron], « mais nous ne le savons pas. »

Pause. Chuchotements et murmures [dans l'assemblée].

« Mes frères et soeurs, alors que j'étais en prière devant l'autel du Dieu vivant, je vis les âmes de ceux qui furent égorgés à cause de la parole de Dieu et du témoignage qu'ils avaient porté. Ils crièrent d'une voix forte vers le Seigneur : "Jusqu'à quand, Maître saint et vrai, resteras-tu sans juger, sans venger notre sang sur les habitants de la terre ?" »

Lire la suite