Retrouver notre véritable identité


Commentaires (0)

Publié le samedi 5 octobre 2019

Auteur / source : Mark Mallett

Catégorie : Encouragement spirituel

Nombre de consultations : 563

Il ne nous reste donc rien d'autre à faire que d'inviter ce pauvre monde, qui a répandu tant de sang, creusé tant de tombes, détruit tant de belles oeuvres, privé tant d'hommes de pain et de travail, il ne nous reste, disons-Nous, qu'à l'inviter avec les tendres paroles de la sainte liturgie : « Retournez au Seigneur votre Dieu ! »

— PAPE PIE XI, Caritate Christi Compulsi, 3 mai 1932 ; Vatican.va

… l'évangélisation est essentiellement liée à la proclamation de l'Évangile à ceux qui ne connaissent pas Jésus Christ ou l'ont toujours [rejeté]. Beaucoup d'entre eux cherchent Dieu secrètement, poussés par la nostalgie de son visage, même dans les pays d'ancienne tradition chrétienne. Tous ont le droit de recevoir l'Évangile. Les chrétiens ont le devoir de l'annoncer sans exclure personne... Jean-Paul II nous a invités à reconnaître qu' « il est nécessaire de rester tendus vers l'annonce » à ceux qui sont éloignés du Christ, « car telle est la tâche première de l'Église ».

— PAPE FRANÇOIS, Evangelii Gaudium, n° 14 ; Vatican.va

Traduction d'un article de Mark Mallett. Lire le texte original en anglais.

« Il est nécessaire de rester tendus vers l'annonce. » Tel est le message clair et cohérent qui nous a été rappelé au cours des quatre derniers pontificats. Cela peut sembler contre-intuitif, voire impossible dans ce climat d'anticatholicisme et de politiquement correct. Et pourtant, plus le monde s'enfonce dans les ténèbres, plus les étoiles ont à briller. Et vous et moi devons être ces étoiles.

[Mon désir aujourd'hui est] de vous parler de la raison pour laquelle l'Église existe : proclamer l'Évangile de Jésus-Christ ; annoncer que, par Lui, nous avons le pardon de nos péchés et que, dans les Sacrements, nous pouvons recevoir la guérison, la sanctification et la grâce dont nous avons besoin pour devenir les hommes et femmes pour lesquels nous avons été créés : de parfaites images de Dieu.

C'est la raison d'être de l'Église. C'est la raison pour laquelle Jésus nous a rassemblés sous l'égide d'une hiérarchie constituée des successeurs des Apôtres ; c'est la raison pour laquelle nous avons nos belles églises et nos magnifiques vitraux ; l'un comme l'autre orientent nos regards vers une unique réalité : Dieu existe et désire que tous parviennent à la connaissance de Jésus-Christ et soient sauvés.

Satan veut faire taire l'Église. Il veut que les chrétiens soient des hommes et des femmes effrayés, impuissants et tièdes qui compromettent leurs convictions dans un souci de « maintenir la paix » et de paraître plus « tolérants » et « inclusifs ». Cependant, l'Église n'existe pas pour maintenir la paix. mais pour indiquer le chemin vers la paix authentique, si besoin au prix du martyre :

... Il ne suffit point cependant que le peuple chrétien soit présent et établi dans un pays ; il ne suffit point non plus qu'il exerce l'apostolat de l'exemple ; il est établi, il est présent dans ce but : annoncer le Christ aux concitoyens non chrétiens par la parole et par l'action, et les aider à accueillir pleinement le Christ.

— Deuxième concile du Vatican, Ad Gentes, n° 15 ; Vatican.va

Oh, comme l'Eglise s'est égarée si ceci n'est pas notre principale préoccupation ! A quel point avons-nous perdu notre « premier amour » si faire connaître Jésus à ceux qui nous entourent n'effleure même pas nos pensées ! Nous sommes-nous à ce point laissés aveugler que nous en arrivons à danser au rythme des ingénieurs sociaux qui souhaitent effacer les diversités qui font la richesse de l'espèce humaine, plus particulièrement les différences entre les hommes et les femmes, entre l'Homme et l'animal, entre le Créateur et Ses créatures. Ce n'est pas suffisant d'être seulement gentil. Il ne suffit pas de donner le bon exemple. Notre mission ne doit pas non plus se concentrer exclusivement sur le travail social. Mais chacun de nous, selon ses capacités, ses talents et sa vocation propres, est appelé à devenir ministre de l'Évangile. En effet...

... comment peuvent-ils l'invoquer, s'ils n'ont pas mis leur foi en lui ? Comment peuvent-ils mettre leur foi en lui, s'ils ne l'ont pas entendu ? Et comment entendre s'il n'y a personne pour proclamer ?

Romains 10: 14

Ainsi, enseignait le Pape Saint Paul VI :

... le plus beau témoignage se révélera à la longue [inefficace] s'il n'est pas [expliqué], justifié... et explicité par une annonce claire, sans équivoque, du Seigneur Jésus. La Bonne Nouvelle proclamée par le témoignage de vie devra donc être tôt ou tard proclamée par la parole de vie. Il n'y a pas d'évangélisation vraie si le nom, l'enseignement, la vie, les promesses, le Règne, le mystère de Jésus de Nazareth, Fils de Dieu, ne sont pas annoncés.

— Pape Saint Paul VI, Evangelii Nuntiandi, n° 22 ; Vatican.va

L'Église n'est pas une ONG. Elle n'est pas le bras droit des Nations Unies ni une sorte de parti politique d'ordre divin. Le réchauffement climatique, la migration et la coexistence avec l'Islam ne sont pas notre cri de guerre, mais « Jésus Christ, le Messie crucifié ! » (1 Co 2: 2) L'Église, nous dit le Catéchisme, ...

... est le Règne du Christ déjà mystérieusement présent.

CEC, n° 763

Et ainsi, nous sommes les ambassadeurs d'un royaume éternel, d'une réalité qui transcende le temps et qui peut commencer, dès ici-bas, dans nos coeurs. Cette réalité nous vient par voie de la grâce s'écoulant de l'Arbre de Vie, qui est la Croix ; elle s'écoule directement du Sacré Coeur de Jésus, grand ouvert pour toute l'humanité, pour le pardon de nos péchés et pour que nous devenions participants de la nature divine. Et cette vie divine nous est donnée par le Saint-Esprit et les Sacrements, plus particulièrement le Pain de Vie, la Sainte Eucharistie.

C'est Jésus, Jésus vivant. Mais nous ne devons pas nous y habituer: [cela doit être] à chaque fois comme s'il s'agissait de la première communion.

–PAPE FRANÇOIS, Corpus Christi, 23 juin 2019 ; Zenit.org

Le Pape ne parle pas tant ici de révérence que de disposition intérieure. Nos coeurs doivent être embrasés pour le Christ, et s'ils le sont, alors le partage de l'Évangile n'est plus simplement un devoir, mais un privilège né d'un amour authentique.

... il nous est impossible de nous taire sur ce que nous avons vu et entendu.

Actes 4: 20

Mon dernier article, Cinq moyens pour chasser la peur, n'est pas destiné à être un simple exercice de développement personnel, mais à vous inciter à avoir davantage confiance en la puissance du Christ et de Son Évangile. Ma réflexion de ce jour a donc pour but de nous pousser, vous et moi, à faire connaître cet Évangile. En effet, la création tout entière gémit dans l'attente de la révélation des fils et filles de Dieu...

Nous devons cesser d'avoir peur de la souffrance et avoir la foi. Nous devons aimer, et ne pas craindre de changer notre façon de vivre en pensant que cela pourrait nous causer de la souffrance. Le Christ a dit : « Heureux les doux, car ils recevront la terre en héritage. » Donc, si vous décidez qu'il est temps de changer votre façon de vivre, n'ayez pas peur. Il sera là avec vous pour vous aider. C'est tout ce qu'Il attend, que les chrétiens deviennent de vrais chrétiens.

— Servante de Dieu Catherine Doherty, extrait de Dear Parents

Mark Mallett
Recovering Who We Are

Cet article m'inspire ...


de la joie
7


de l'encouragement
11


de la perplexité
1


de la tristesse
0


de la peur
0

votre opinion

Soutenons le ministère à plein temps de Mark Mallett !

The Now Word : Reflections on our Times - with Mark Mallett

Commentaires des internautes

Partagez votre opinion

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cet article.

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Champs obligatoires

@
Pour recevoir les avis de réponse à votre commentaire si vous avez coché l'option correspondante ci-dessous.

Etre informé des prochains commentaires déposés sur cet article ?

Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 8 - 2 = ?

Recommander cet article

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander la page Retrouver notre véritable identité.

Champs obligatoires

@
@
Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 8 - 2 = ?

Articles similaires

Lire un article au hasard

La tempête de nos désirs

Mark Mallett   samedi 9 mars 2019   3 commentaires   666   partager

De temps à autre, il m'arrive de recevoir des lettres comme celle-ci :

S'il vous plait, priez pour moi. Je suis si faible et certains péchés de la chair, surtout l'alcool, m'étranglent.

L'on pourrait tout aussi bien remplacer l'alcool par "la pornographie", "la convoitise", "la colère" ou un certain nombre d'autres péchés. Le fait est que beaucoup de chrétiens aujourd'hui se sentent submergés par les désirs de la chair et incapables de les surmonter.

Lire la suite

Leurs récriminations dans le désert ont beaucoup à nous apprendre (Leçon n°4)

Mgr Charles Pope   mardi 27 mars 2018   0 commentaire   304   partager

Nous poursuivons aujourd'hui notre réflexion au sujet des récriminations de l'ancien peuple juif contre Moïse et contre Dieu.

Nos lamentations ont également des effets néfastes sur autrui. Un tel comportement transmet la négativité. Même si seulement un petit nombre râle, cela peut tout de même susciter la peur, le pessimisme et la colère chez les autres.

Lire la suite

Survivre à la toxicité de notre culture

Mark Mallett   mercredi 17 octobre 2018   1 commentaire   546   partager

DEPUIS l'élection de deux hommes aux postes les plus influents de la planète — Donald Trump à la présidence des États-Unis et le Pape François à la Chaire de Saint-Pierre — le discours public au sein de la culture et de l'Église elle-même a fortement évolué. Qu'ils en aient eu l'intention ou non, ces deux hommes sont devenus des agitateurs du statu quo. Tout à coup, le paysage aussi bien politique que religieux s'est mis à changer. Ce qui était caché jusqu'alors dans l'obscurité est en train de se révéler au grand jour. Contrairement à hier, il n'est plus possible aujourd'hui de prédire ce qu'il va se passer. L'ordre ancien s'effondre. C'est le début d'une grande secousse qui a pour conséquence l'accomplissement au niveau mondial des paroles du Christ :

Car désormais cinq personnes de la même famille seront divisées : trois contre deux et deux contre trois ; ils se diviseront : le père contre le fils et le fils contre le père, la mère contre la fille et la fille contre la mère, la belle-mère contre la belle-fille et la belle-fille contre la belle-mère. »

Luc 12: 52-53

Lire la suite