Notre-Dame de la Lumière arrive...


Commentaires (0)

Publié le samedi 12 octobre 2019

Auteur / source : Mark Mallett

Catégorie : Marie

Nombre de consultations : 486

Il y a plus de vingt ans, le Dr Brian Doran, un frère en Christ et ami proche, rêvions de la possibilité d'une expérience de camp pour jeunes garçons qui non seulement formerait leur cœur, mais répondrait à leur désir naturel d'aventure. Dieu m'a appelé, pour un temps, sur une tout autre voie. Mais Brian allait bientôt donner naissance à ce que l'on connaît aujourd'hui sous le nom d'Arcātheos — qui signifie « Forteresse de Dieu ». C'est un camp pour père et fils, n'ayant à ma connaissance pas d'équivalent ailleurs dans le monde, dans lequel l'Évangile côtoie l'imaginaire, et où le catholicisme embrasse l'aventure. Après tout, Notre Seigneur lui-même ne nous a-t-il pas enseigné en paraboles...

Mais [en août 2017], nous avons assisté à une scène qui, selon les dires de beaucoup de participants, était « la plus impressionnante » de toutes celles auxquelles ils aient pu assister depuis la création du camp. En vérité, je l'ai trouvée époustouflante...

Traduction d'un article de Mark Mallett. Lire le texte original en anglais.

Photo : scène de bataille finale à Arcātheos, 2017

Le triomphe du mal

Tout au long de la semaine qu'a duré le camp (du 31 juillet au 5 août 2017), une histoire fut mise en scène au cours de laquelle le mal devait prendre le dessus sur le royaume d'Arcātheos de telle manière que nous, qui faisions partie de l'armée du Roi, nous retrouvâmes totalement impuissants. Il n'y avait plus de solutions "humaines". Et ainsi, mon personnage, l'archevêque Legarius (connu sous le nom de « frère Tarse » lorsqu'il retourne à son ermitage dans les montagnes), a rappelé aux garçons qu'il ne fallait pas perdre confiance dans le Roi. Que lorsque nous prions « Que Ton règne vienne », nous ne devons jamais oublier d'ajouter « Que Ta volonté soit faite ». Puisqu'Il nous a enseigné ces paroles, nous devons attendre avec certitude la venue de Son Royaume... mais de la manière qu'Il juge la plus appropriée, et au moment qu'Il estime le plus opportun. Et bien souvent cela se fait de façon totalement inattendue.

Lors de la scène de combat finale, un « ArchLord » (litt. « Archi-Seigneur ») déchu (Reth Maloch) et son apprenti franchissent les murs du château et encerclent le camp d'Arcātheos. Se tenant alors debout sur les marches du portail qui s'ouvre sur une multitude de royaumes, mon personnage déclare : « Voici donc l'accomplissement de toutes choses. » À cet instant, des chants s'élèvent de l'autre côté du portail. C'est alors que quatre femmes angéliques apparaissent (les dames de Captivenia — l'équivalent féminin du camp de Arcātheos), suivies de la Reine de Lumenorus, Notre-Dame de la Lumière.

Notre-Dame de la Lumière arrive...

Tandis qu'elle descend les marches, toutes les créatures maléfiques (Droch) qui avaient pénétré dans le château commencent à fuir. Reth Maloch s'exclame alors : « Nous n'avons aucun pouvoir ici ! » Mais pendant tout ce temps, les yeux de Notre-Dame sont fixés sur Lord Valerian (Brian Doran) qui est lié, impuissant, par des chaînes surnaturelles. Mais alors qu'elle s'approche de lui, ses chaînes tombent, et silencieusement, elle l'aide à se relever.

Après cela, elle revient sur ses pas et commence à remonter les marches afin d'emprunter à nouveau le portail. Tandis qu'elle passe à côté de moi, je lui dis : « Ma Dame, j'ai essayé de joindre Mara... j'ai essayé. » (Mara est une Captivenienne s'étant égarée et que Frère Tarse essaya de ramener au Roi lors d'une autre puissante scène deux jours plus tôt.) À ce moment, Notre-Dame se tourne vers moi et me dit :

Avec le Roi, il y a toujours de l'espoir.

Elle pose ensuite un court moment ses mains sur ma tête, puis disparaît à travers le portail....

Notre-Dame de la Lumière reste parmi nous

Tout cela faisait partie du jeu de nos personnages. Mais ce qui n'en faisait pas du tout partie, ce sont les larmes dans nos yeux. Brian m'a dit que c'était pour lui la scène la plus puissante depuis les quinze années qu'il fréquente ce camp. Les prêtres qui étaient présents avec nous ont également été profondément touchés. Quant à moi, j'ai eu l'impression que l'actrice qui jouait Notre Dame, Emily Price, disparaissait, en quelque sorte, pour laisser place à la véritable présence de Notre Dame. A tel point que, lorsqu'elle s'en alla, je ressentis une peine intense. J'ai soudain compris ce que Mirjana de Medjugorje disait ressentir lorsque Notre Dame lui apparaissait chaque mois, pour ensuite la quitter à nouveau en la laissant dans le « royaume des mortels ». Les larmes sur le visage de Mirjana sont devenues les miennes.

Ce que j'ai expérimenté ce jour-là, c'est la puissance de la pureté de Notre Dame. La lumière de Jésus brille à travers Sa Sainte Mère sans aucune inhibition car elle est vraiment Immaculée. Sa beauté est sans égale dans tout l'univers, car elle est le Chef-d'œuvre de Dieu — bien qu'étant une créature — mais une créature qui vit parfaitement dans la Volonté Divine, totalement unie à la Divinité. Préservée du péché par les mérites de la Croix de sorte que Jésus puisse prendre chair à travers un vase pur, Marie est l'image de l'Église à venir.

Dans la splendeur de sa Lumière — qui est Jésus — j'ai pris conscience de ma petitesse. J'ai demandé à Brian par la suite ce qu'il avait ressenti pendant la scène. Il m'a répondu que c'était comme si « elle savait que j'étais un terrible pécheur, comme si je l'avais blessée et trompée à d'innombrables reprises, mais qu'à ce moment précis, elle n'y attachait aucune importance, se contentant de plonger son regard dans mon âme avec la tendre miséricorde d'une mère. »

Le lendemain, j'ai parlé à Emily, qui a également vécu quelque chose de surnaturel à travers son rôle marial. Elle m'a avoué : « Je ne me suis jamais sentie aussi féminine que lors de cette scène, mais j'ai aussi ressenti une telle force. » Ce sont des mots qui méritent un autre article, car ce "message" s'adresse aux femmes et aux hommes de notre génération....

Notre-Dame de la Victoire

Mais quelque chose d'autre s'est passé ce jour-là. C'était comme s'il m'avait été donné de comprendre en profondeur quel est le rôle de Notre Dame dans la « confrontation finale » à notre époque ; Marie va triompher d'une manière qui va laisser le monde abasourdi. Car son Triomphe est l'aube qui précède le lever du Soleil de Justice. Beaucoup de ceux qui comprennent mal le rôle de Marie, ou qui la méprisent ou la rejettent... vont se mettre à l'aimer éperdument, à la manière dont Jésus l'aime, parce qu'ils verront le Fils à travers la lumière de Sa Mère, et ils verront la Mère dans la lumière de son Fils.

Un grand signe apparut dans le ciel : une Femme, ayant le soleil pour manteau, la lune sous ses pieds, et sur la tête une couronne de douze étoiles.

Ap 12: 1

À ce niveau universel, quand la victoire arrivera, elle sera apportée par Marie. Le Christ vaincra à travers elle parce qu'il veut que les victoires de l'Église, présentes et futures, soient associées à Sa Mère...

— PAPE ST JEAN-PAUL II, Entrez dans l'espérance

« La France va descendre jusqu'au fond de l'abîme, jusqu'au point où l'on ne verra plus aucune solution humaine de relèvement. Elle restera toute seule, délaissée de toutes les autres nations qui se détourneront d'elle, après l'avoir conduite à sa perte. Elle ne restera pas longtemps dans cette extrémité. Elle sera sauvée, mais ni par les armes, ni par le génie des hommes, parce qu'il ne leur restera plus aucun moyen humain… La France sera sauvée, car le Bon Dieu interviendra par la Sainte Vierge. C'est Elle qui sauvera la France et le mondeLe Bon Dieu interviendra par la Sainte Vierge et par le Saint-Esprit : ce sera la nouvelle Pentecôte, le second « avènement » du Saint-Esprit. Ce sera une ère nouvelle et à partir de ce moment se réalisera la prophétie d'Isaïe sur l'union des cœurs et l'unité des peuples… Après le nouvel « avènement » du Saint-Esprit qui se manifestera plus particulièrement en France, celle-ci réalisera vraiment sa mission de fille aînée de l'Église, et l'épreuve, en la purifiant, lui rendra son titre perdu. »

— Prophéties pour la France de Marthe Robin ; liliblueretoursdevoyance.unblog.fr (ajout de Pierre et les Loups)

Quand Notre-Dame de la Lumière descendit les marches d'Arcātheos, toutes les figures démoniaques qui étaient entrées dans le château s'enfuirent terrorisées. Ce fut une puissante image que beaucoup de pères et de fils ont commentée par la suite. En effet, des exorcistes témoignent de la puissance de l'invocation de la Sainte Vierge Marie :

Un jour, un de mes confrères a entendu le diable lui avouer lors d'un exorcisme : « Chaque 'Je vous salue Marie' est pour moi comme un coup sur la tête. Si les chrétiens connaissaient la puissance du Rosaire, ce serait la fin pour moi ! »

— Père Gabriele Amorth (✝ 16 septembre 2016), ancien exorciste en chef de Rome, cf. Extraits du livre "Confessions" du Père Gabriele Amorth - Mémoires de l'Exorciste officiel du Vatican

La raison en est que l'humilité et l'obéissance de Marie ont complètement annulé les conséquences de l'orgueil et de la désobéissance de Satan, et par conséquent, Marie est l'objet de sa haine.

D'après mon expérience — jusqu'à présent, j'ai effectué 2.300 rites d'exorcisme — je peux dire que l'invocation de la Très Sainte Vierge Marie provoque souvent des réactions significatives chez la personne en train d'être exorcisée...

— Exorciste, Père Sante Babolin, Agence de presse catholique, le 28 avril 2017 ; lire aussi : Le jour surprenant où le diable, lui-même, a loué l'Immaculée Conception de Marie ; Diable ou pas diable ? La réponse d'un exorciste : j'ai célébré 2300 rites d'exorcisme

Citant le Rituel d'exorcisme, le Père Babolin révèle comment les 2000 années d'expérience de l'Église dans le combat spirituel ont associé la Sainte Vierge Marie au ministère de la délivrance :

« Très rusé serpent, vous n'oserez plus tromper le genre humain, persécuter l'Église, tourmenter les élus de Dieu et les passer au crible comme le froment... Le signe sacré de la croix vous ordonne, ainsi que le fait la puissance des mystères de la foi chrétienne... La glorieuse Mère de Dieu, la Vierge Marie, vous le commande ; elle qui, par son humilité et dès le premier moment de son Immaculée Conception, a écrasé votre orgueilleuse tête. »

— Ibid. (traduction libre)

Notre-Dame du Verbe

Bien sûr, ceci est entièrement biblique. Il y a ce passage de l'Apocalypse dans lequel le « dragon » entre en confrontation avec la « femme » que le Pape Benoît XVI affirme être représentative de Notre Dame et de l'Église.

Cette Femme représente Marie, la Mère du Rédempteur, mais elle représente dans le même temps toute l'Eglise, le Peuple de Dieu de tous les temps, l'Eglise qui, à toutes les époques, avec une grande douleur, redonne sans cesse le jour au Christ.

— Pape Benoît XVI, Castel Gandolfo, Italie, 23 août 2006 ; eucharistiemisericor.free.fr

Ensuite, il y a le Protévangile de Genèse 3: 15 qui, dans l'ancien latin, se lit comme suit :

Je mettrai une inimitié entre toi et la femme, entre ta postérité et sa postérité : celle-ci t'écrasera la tête, et tu lui blesseras le talon.

Saint Jean-Paul II note:

... cette traduction ne correspond pas au texte hébreu, où ce n'est pas la femme, mais bien sa descendance, qui écrase la tête du serpent. Ce texte n'attribue donc pas à Marie, mais à son Fils, la victoire sur Satan. Cependant, puisque la tradition biblique établit une profonde solidarité entre celle qui engendre et sa descendance, la représentation de l'Immaculée qui écrase le serpent est cohérente avec le sens originel du passage : elle le fait non pas par sa propre force mais par grâce de son Fils.

— PAPE ST JEAN-PAUL II, « L'hostilité de Marie envers Satan était absolue » ; Audience générale du 29 mai 1996 ; mjsv.org

Et c'est là que réside la clé de son rôle dans l'histoire du salut. Elle est « comblée de grâce », une grâce qu'elle ne possède pas en propre, mais qui lui a été accordée par le Père afin que le Fils, prenant chair de sa chair, devienne un Agneau sans tache. En effet, nous dit Jean-Paul II, « le Fils de Marie a remporté la victoire définitive sur Satan et en a fait bénéficier, par anticipation, Sa Mère, la préservant du péché. En conséquence, le Fils lui a accordé le pouvoir de résister au démon... » [1]

Si, à un moment donné, la Bienheureuse Vierge Marie était restée privée de la grâce divine, parce que souillée dans sa conception par la tache héréditaire du péché, il y aurait eu entre elle et le serpent – du moins pendant cet espace de temps, si court qu'il eût été – non pas l'éternelle inimitié dont il est fait mention depuis la tradition primitive jusqu'à la définition solennelle [du dogme] de l'Immaculée Conception de la Vierge, mais bien plutôt un certain asservissement.

— Pape PIE XII, Encyclique Fulgens corona, AAS 45 [1953], 579 ; clerus.org

Au lieu de cela, tout comme Eve coopéra avec Adam dans la chute de l'humanité, Marie, la Nouvelle Eve, est à présent co-rédemptrice avec Jésus, le Nouvel Adam, pour le salut du monde. [2] Ainsi, Satan afronte une fois de plus la Femme, en ces derniers temps où nous nous trouvons...

Notre-Dame de l'espérance

La lumière intérieure de Marie, c'est Jésus qui a dit : « Je suis la lumière du monde. »

Marie est pleine de grâce parce que le Seigneur est avec elle. La grâce dont elle est comblée, c'est la présence de Celui qui est la source de toute grâce...

— Catéchisme de l'Église catholique, n° 2676

C'est pourquoi nous parlons de Marie comme « l'aube » qui fait se lever le Soleil. C'est pourquoi Notre Dame elle-même a dit :

Mon âme exalte le Seigneur...

Luc 1: 46

Par son intercession maternelle, Marie met continuellement Jésus au monde.

En effet, « avec un amour maternel, elle coopère à la naissance et à l'éducation » des fils et des filles de la mère Église.

— Pape Jean Paul II, Redemptoris Mater, n° 44

Et ainsi, chers frères et sœurs, tournons notre regard vers l'Est. [3] Recherchons Notre Dame dont le triomphe annoncera également la venue de Jésus d'une manière nouvelle et spirituelle afin de renouveler la face de la terre. Plus notre époque s'assombrit, plus l'aube est proche.

Le Saint-Esprit, parlant par la bouche des Pères de l'Église, appelle aussi la Sainte Vierge la Porte Orientale, par où le Grand Prêtre, Jésus-Christ, entre et sort dans le monde. Par cette porte Il est entré dans le monde la première fois, et par cette même porte Il viendra la seconde fois.

— Saint Louis-Marie Grignion de Monfort, Traité de la Vraie Dévotion à la Sainte Vierge , n° 262

Lorsque Notre Dame de la Lumière descendit les marches du portail du château à Arcātheos, plusieurs d'entre nous avons eu la sensation palpable qu'une "lumière" surnaturelle brillait à travers elle. Cela me rappelle les promesses que Notre Seigneur et Notre Dame nous ont faites par l'intermédiaire des messages (approuvés) donnés à Elizabeth Kindelmann.

La douce lumière de ma Flamme d'Amour va allumer un feu qui se propagera sur toute la surface de la terre, humiliant Satan et le rendant impuissant, complètement invalide. Ne contribuez pas à prolonger les douleurs de l'enfantement.

— Notre dame à Elizabeth Kindelmann ; La Flamme d'Amour du Coeur Immaculé de Marie, « Journal spirituel », p. 177 (édition anglaise) ; Imprimatur, Mgr Péter Erdö, primat de Hongrie

Quelle est cette « Flamme d'Amour » ?

... ma Flamme d'Amour... c'est Jésus Christ lui-même.

La Flamme d'Amour du Coeur Immaculé de Marie, p. 38 (édition anglaise) ; extrait du journal spirituel d'Elizabeth Kindelmann; 1962; Imprimatur l'archevêque Charles Chaput

Et c'est précisément le rôle de son « triomphe » promis pour notre époque : préparer le monde à la venue du Royaume de Dieu parmi nous selon un mode entièrement nouveau et différent :

J'ai dit que le « triomphe » se rapproche. Sur le fond, c'est la même chose que lorsque nous prions pour que le Règne de Dieu vienne... le triomphe de Dieu, le triomphe de Marie, sont discrets mais cependant réels.

Lumière du monde, p. 217, Conversation avec Peter Seewald (Bayard) ; entre crochets : traduction depuis la version anglaise (Ignatius Press)

Alors que nous avons tendance à nous attendre à un « moment » grandiose, aussi bien Benoît XVI que Notre Dame nous suggèrent le contraire. Dès cet instant, maintenant, nous sommes appelés à « ouvrir tout grand nos cœurs » de sorte que le Royaume de Dieu puisse déjà commencer à régner en nous et que cette Flamme d'Amour commence à se répandre.

Préparez-vous à sortir au grand jour. Seul le premier pas est difficile. Après cela, ma Flamme d'Amour ne rencontrera aucune résistance et illuminera les âmes d'une douce lumière. Elles seront enivrées d'abondantes grâces et annonceront la Flamme à tous. Un torrent de grâces qui n'a pas été donné depuis que le Verbe s'est fait Chair se répandra partout.

— La Flamme d'Amour du Coeur Immaculé de Marie, p. 38 (édition anglaise) ; extrait du journal spirituel d'Elizabeth Kindelmann; 1962; Imprimatur l'archevêque Charles Chaput

Notre-Dame de la Lumière, priez pour nous.

Mark Mallett
Our Lady of Light Comes...


[1] Pape St Jean Paul II, « L'hostilité de Marie envers Satan était absolue » ; Audience générale du 29 mai 1996 ; mjsv.org
[2] cf. 1 Cor 15: 45
[3] cf. Look to the East ! et La Porte Orientale est-elle en train de s'ouvrir ?

Cet article m'inspire ...


de la joie
19


de l'encouragement
4


de la perplexité
0


de la tristesse
0


de la peur
0

votre opinion

Soutenons le ministère à plein temps de Mark Mallett !

The Now Word : Reflections on our Times - with Mark Mallett

Vidéos

Commentaires des internautes

Partagez votre opinion

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cet article.

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Champs obligatoires

@
Pour recevoir les avis de réponse à votre commentaire si vous avez coché l'option correspondante ci-dessous.

Etre informé des prochains commentaires déposés sur cet article ?

Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 4 - 3 = ?

Recommander cette page

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander la page Notre-Dame de la Lumière arrive....

Champs obligatoires

@
@
Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 4 - 3 = ?

Articles similaires

Lire un article au hasard

Saint Louis-Marie Grignion de Montfort : « Pourquoi les chrétiens ne s'assemblent-ils pas pour prier le Saint Rosaire ? »

dimanche 11 mars 2018    322

« Le Rosaire récité en commun est bien plus terrible au démon, puisqu'on fait, par ce moyen, un corps d'armée pour l'attaquer. Il triomphe quelquefois fort facilement de la prière d'un particulier, mais, si elle est unie à celle des autres, il n'en peut venir à bout que difficilement. 

Il est aisé de rompre une [branche de houx] toute seule ; mais si vous l'unissez à plusieurs autres et en faites un faisceau, on ne peut plus la rompre. Vis unita fit fortior (L'union fait la force). Les soldats s'assemblent en corps d'armée pour battre leurs ennemis ; les méchants s'assemblent souvent pour faire leurs débauches et leurs danses ; les démons même s'assemblent pour nous perdre.

Pourquoi donc les chrétiens ne s'assembleraient-ils pas pour avoir la compagnie de Jésus-Christ, pour apaiser la colère de Dieu, pour attirer sa grâce et sa miséricorde, et pour vaincre et terrasser plus puissamment les démons ? »

Lire la suite

La mise à l'épreuve de l'église

Père Joël Guibert   samedi 3 février 2018   0 commentaire   2.024

Voici un extrait du chapitre 6 ("Que Ton règne vienne") du livre du Père Joël Guibert (« Rendre amour pour amour, Une spiritualité du Coeur de Jésus » aux Editions Pierre Téqui) qu'il me semble utile de vous partager pour bien comprendre les temps que nous vivons - qui vraisemblablement sont les derniers - et que nous sachions comment y faire face.

Comme nous l'avons dit, l'Eglise, qui est le Corps du Christ, sera amenée à revivre dans son histoire les grands mystères de l'existence de son Maître. Si l'Epouse du Christ a toutes les chances d'expérimenter une forme d'« hosanna des rameaux », tel que l'a vécu Son Seigneur, elle ne pourra pas par ailleurs prétendre à la gloire de la Pentecôte qui lui est promise, sans passer au préalable par le creuset d'une certaine passion. Le disciple n'est pas au-dessus du Maître : pour l'humanité, comme il en fut pour notre Seigneur, pas de Pentecôte sans Vendredi-saint ! Dans un premier temps, nous voudrions tenter quelques considérations à propos de ce mystérieux vendredi-saint que l'Eglise va traverser : « Avant l'avènement du Christ, l'Eglise doit passer par une épreuve finale qui ébranlera la foi de nombreux croyants », prévient le catéchisme. Dans un second temps, toujours à l'écoute des saints et de la Vierge Marie, nous esquisserons quelques traits marquants de la nouvelle Pentecôte et du triomphe des deux Coeurs unis.

Lire la suite

Le Roi arrive

Mark Mallett   vendredi 10 mai 2019   0 commentaire   764

Avant de venir comme un Juge équitable, Je viens d'abord comme Roi de Miséricorde. — Ste Faustine Kowalska, Petit journal, Divine Miséricorde dans mon âme, n° 83

Quelque chose d'étonnant, puissant, encourageant, édifiant et exaltant émerge lorsque nous analysons le message donné par Jésus à Sainte Faustine à la loupe de la Sainte Tradition. Ces révélations faites à Sainte Faustine — et il nous faut prendre Jésus au mot — marquent le commencement de cette période que l'on appelle « la fin des temps » :

Parle au monde de ma miséricorde ; que toute l'humanité reconnaisse mon insondable miséricorde. C'est un signe pour la fin des temps ; après cela viendra le jour de la justice.

— Jésus à Ste Faustine Kowalska, Petit journal, Divine Miséricorde dans mon âme, n° 848

Lire la suite