La Prophétie à Rome - Partie 4


Commentaires (0)

Publié le lundi 5 février 2018

Auteur / source : Mark Mallett

Catégorie : Prophéties & réflexions sur les signes des temps

Nombre de consultations : 1.006

Dans cet épisode, Mark Mallett explique les mots difficiles de Jésus, qui nous parle de bouleversements et d'une purification qui arrivent dans le monde et dans l'Eglise, en analysant cette prophétie à la lumière des avertissements des derniers Papes pour notre temps.

Source : markmallett.com

« Parce que Je vous aime, Je veux vous montrer ce que Je suis en train de faire dans le monde aujourd'hui. Je veux vous préparer pour ce qui va venir. Des jours de ténèbres arrivent pour votre monde, des jours de tribulations… »

Nous nous sommes arrêtés à ce niveau de la prophétie donnée à Rome en 1975 en présence du Pape Paul VI par un laïc catholique, Ralph Martin. Ce que nous allons tenter dans cette 4ème partie c'est d'étudier cette prophétie et essayer de la comprendre dans le contexte de ce que les Papes ont enseigné au cours des derniers siècles, de ce que la Sainte Vierge nous dit lors de ses apparitions, et de ce que l'Ecriture Sainte nous annonce par rapport aux extraordinaires signes des temps qui apparaissent tout autour de nous aujourd'hui.

« Les bâtiments que vous voyez debout présentement ne le seront bientôt plus. Mon peuple ne pourra plus compter sur l'aide et le soutien auxquels il a recours aujourd'hui… »

-- Ralph Martin, Place Saint Pierre
Rome, Italie, Lundi de Pentecôte, 1975

Voici des paroles terribles de la part du Seigneur et je ne vais pas tenter de les atténuer ni d'y donner une autre interprétation pour essayer d'adoucir leur signification. Je pense que ces paroles de Notre Seigneur sont très claires, et elles sont en fait l'étape suivante, la conclusion logique de la direction qu'a prise notre monde. Je vais expliquer pourquoi dans un moment.

Mais avant cela, je voudrais vous donner une image, une puissante image qui m'est venue à l'esprit très souvent lors de mes temps de prière, représentant le moment où nous nous situons et le point vers lequel notre monde se dirige. Et il s'agit de l'image d'un ouragan.

Les vents extérieurs d'un ouragan sont assez doux mais à mesure que nous nous déplaçons vers l'oeil du cyclone, ces vents deviennent de plus en plus violents et destructeurs. Jusqu'à ce que nous atteignons l'oeil du cyclone. Et ceux l'ayant vu de près nous disent que l'on ressent un calme, une grande paix ; parfois le soleil passe même à travers. Mais ensuite arrivent à nouveau ces vents de plus en plus violents à mesure que nous nous approchons de l'oeil du cyclone et qui se dissipent finalement vers l'extérieur de l'ouragan.

Et je pense que nous avons là une puissante image de ce qui est déjà dans le monde et qui prend de plus en plus d'ampleur : une grande tempête, de nature à la fois spirituelle et physique. Et encore une fois, je vous dis cela à cause de la direction dans laquelle se dirige en toute logique notre société. Dieu nous envoie Sa Sainte Mère, depuis quatre siècles déjà, comment pouvons-nous, tout en réalisant l'importance de tout ceci, ne pas nous arrêter et nous demander « Mais pourquoi Dieu nous envoie-Il sa Mère, c'est extraordinaire. » Et ça l'est ! Parce que ce qui va arriver dans le monde est vraiment extraordinaire et très sérieux, parce que nous avons embrassé une culture de mort.

Et vous avez déjà entendu ces mots précédemment, à la fois du Pape Benoît XVI et Saint Jean Paul II qui nous ont avertis que ce monde se trouve sur un précipice qui le mène vers de grands désastres. Parce que nous avons embrassé cette culture de mort, ce qui signifie que nous avons perdu de vue la valeur de la vie humaine ; nous avons perdu de vue l'inhérente dignité et les droits de chaque être humain, de l'enfant à naître jusqu'aux personnes âgées. Et quand cela se produit, nous commençons à voir notre prochain comme un objet jetable et remplaçable ; non pas comme le centre et le sommet de la création, mais simplement comme une partie de la création, de sorte que l'homme possède la même valeur qu'une baleine, qu'un escargot ou qu'un arbre. Vous voyez, ce n'est pas ainsi que Dieu nous a créés ; Il nous a fait selon Sa Sainte Image, et nous avons renversé et inversé cette image. Et le résultat est cette culture de mort que nous avons embrassée.

Je vais lire ces passages de l'Ecriture où Jésus parle des derniers temps, de même que Saint Jean dans l'Apocalypse, parce que les derniers papes qui ont étudié les signes des temps, depuis le début du XXème siècle - c'est-à-dire plus d'un siècle -, ont constaté que ces signes ressemblent très fort à ces passages de l'Evangile où Jésus parle des derniers temps. Il est important que nous lisions ce que Jésus nous dit, parce que je crois que ceci est la grande tempête qui arrive.

http://i.dailymail.co.uk/i/pix/2016/01/27/16/309F184700000578-3419473-image-a-157_1453913928872.jpg

Dans l'Evangile Jésus nous dit ceci :

« Car on se dressera nation contre nation, royaume contre royaume, il y aura des tremblements de terre en divers lieux, il y aura des famines ; c'est le commencement des douleurs de l'enfantement. »

Mc 13 : 8

« Il y aura de grands tremblements de terre et, en divers lieux, des famines et des épidémies ; des phénomènes effrayants surviendront, et de grands signes venus du ciel.. »

Lc 21 : 11

« On vous livrera aux tribunaux et aux synagogues ; on vous frappera, on vous traduira devant des gouverneurs et des rois à cause de moi ... »

Mc 13 : 9

Maintenant si nous lisons ce que Saint Jean dit, je pense que ces sceaux dont il parle au chapitre 6 de l'Apocalypse, ces sceaux qui sont ouverts par l'Agneau de Dieu ne sont rien d'autre que l'apogée de ces douleurs de l'enfantement.

« Et quand il ouvrit le deuxième sceau, (…) sortit un autre cheval, rouge feu ; à celui qui le montait il fut donné d'enlever la paix à la terre, pour que les gens s'entretuent, et une grande épée lui fut donnée. »

Ap 6 : 3-4

Une épée, symbole peut-être de guerres et de révolutions. Avec l'ouverture du troisième sceau, Saint Jean voit comme survenir une pénurie alimentaire, probablement due à un effondrement économique.

Pestes, famines, chaos se répandent lors de l'ouverture du quatrième sceau.

Nous voyons avec le cinquième sceau la persécution de l'Eglise, peut-être dans une forme préliminaire où l'on retire le statut des organismes caritatifs, et le droit d'enseigner la morale chrétienne, menant jusqu'à l'emprisonnement pour ceux qui refusent d'obéir à cette "loi".

Et avec le sixième sceau il y a un grand tremblement de terre qui est suivi par un grand calme, dans le septième sceau

Frères et soeurs, je crois que cela décrit la première partie de cette grosse tempête tandis qu'elle nous mène vers l'oeil du cyclone. Nous en reparlerons dans une prochaine webcast.
A nouveau, je crois dans des châtiments créés par les hommes eux-mêmes ; ils ne viennent pas du Seigneur. Le Seigneur les permet parce que l'humanité en est arrivée au point où elle refuse de se repentir, où elle refuse de se détourner de ce chemin (de mort), elle refuse de cesser d'avorter les enfants à naître, elle refuse de reconnaître la dignité des personnes âgées, des malades, des personnes isolées ou dépressives, et toutes ces personnes les plus fragiles de notre société, depuis la naissance jusqu'à la mort naturelle.

Maintenant, vous pourriez me dire que je parle de châtiments d'origine humaine, et nous voyons en effets telles maladies (tel que le Sida), guerres et révolutions, mais que dire des tremblements de terre dont parle l'Ecriture. Vous auriez raison, nous pourrions difficilement dire que les séismes sont d'origine humaine ; du moins c'est ce que je pensais jusqu'à ce que j'ai entendu les mots du Secrétaire à la Défense des Etats Unis qui donna une conférence de presse en 1997 :

« Il y a certains rapports, selon lesquels, par exemple, certains pays auraient essayé de mettre au point quelque chose comme le Virus Ebola, et cela serait un phénomène dangereux – c'est le moins que l'on puisse dire… Certains scientifiques dans leurs laboratoires tentent de concevoir certains types d'agents pathogènes qui seraient dirigées contre un groupe ethnique précis de sorte qu'ils pourraient éliminer uniquement certains groupes ethniques et certaines races ; et d'autres préparent certains types d'ingénierie, certains types d'insectes qui peuvent détruire des cultures spécifiques.

Certains s'engagent même dans un terrorisme de type écologique par lequel ils parviendraient à altérer le climat, déclencher à distance des tremblements de terre, volcans au moyen d'ondes électromagnétiques. »

Secrétaire à la Défense, William S. Cohen
28 avril 1997, 8:45 – Département de la Défense

Lire : http://bistrobarblog.blogspot.be/2013/11/le-typhon-haiyan-t-il-ete-cree.html

Mon Dieu ! Cela a tout l'air d'un manuel de l'Enfer. Mais vous savez quoi, frères et soeurs, cela se trouve dans l'Ecriture :

« Ne vous égarez pas : Dieu ne se laisse pas narguer. Ce que l'on a semé, on le récoltera. »

Gal 6 :7

Quand nous semons l'injustice à travers le monde – que ce soit des injustices lors d'avortements ou des injustices dans les pays du Tiers Monde – et que nous ne nous repentons pas, que nous ne réparons pas ces injustices, nous commençons à récolter ce que nous avons semé. C'est une loi naturelle, similaire à celle de la gravité. Nous avons ces lois naturelles et spirituelles que les hommes enfreignent. C'est la raison pour laquelle Dieu nous envoie sa Sainte Mère ainsi que des prophètes dans la personne des derniers papes : pour appeler le monde à sortir de ce précipice que nous sommes en train de dévaler.

L'un de ces prophètes, très respecté par de nombreux papes, fut la Bienheureuse Anna-Maria Taigi. Elle disait ceci :

« Dieu va envoyer deux châtiments ; l'un sous la forme de guerres, révolutions et autres maux aura une origine terrestre ; l'autre sera envoyé du Ciel. »

Bienheureuse Anna-Maria Taigi – www.dafeizhontadoukoz.org/Anna-MariaTaigi.htm
Prophéties publiques et privées au sujet des Derniers Temps

Ces premiers châtiments sont provoqués par l'homme lui-même.

Dans sa dernière encyclique, le Pape Benoît XVI disait :

« On ne peut minimiser alors les scénarios inquiétants pour l'avenir de l'homme ni la puissance des nouveaux instruments dont dispose la "culture de mort". … Tandis que les pauvres du monde frappent aux portes de l'opulence, le monde riche risque de ne plus entendre les coups frappés à sa porte, sa conscience étant désormais incapable de reconnaître l'humain. »

Benoît XVI – Caritas in Veritate, n° 75

Voici donc l'avertissement que le Ciel nous donne : nous nous trouvons sur le précipice menant vers cette grosse tempête et je pense que cette tempête a déjà commencé parce qu'en 2008 nous avons vu l'effondrement économique et les contrecoups de celui-ci continuent de se propager à travers le monde et je ne pense vraiment pas que nous ayons encore vécu le pire de cette crise.

Saint Jean Paul II également, s'exclamant du haut des toits, nous avertissait :

« La question du Seigneur "qu'as-tu fait?", à laquelle Caïn ne peut se dérober, est aussi adressée à l'homme contemporain, pour qu'il prenne conscience de l'étendue et de la gravité des attentats contre la vie dont l'histoire de l'humanité continue à être marquée. »

Saint Jean Paul II – Evangelium Vitae, l'Evangile de la Vie, n° 10

Voici pourquoi, encore une fois, la Sainte Vierge nous apparaît, pour nous appeler à revenir vers son Fils par le jeûne, la prière, la confession, le retour aux Sacrements, la prière du Rosaire, l'amour du prochain.

Comme elle nous disait à Akita, lors d'apparitions qui furent reconnues par le Cardinal Ratzinger lui-même :

« Plusieurs fois, j'ai essayé avec mon fils d'adoucir la colère du Père. J'ai empêché – ainsi que toutes les âmes victimes qui Le consolent – la venue de calamités, en offrant au Père les souffrances endurées par le Fils sur la Croix, par Son sang et par Sa très affectueuse âme. La prière, la pénitence, et les courageux sacrifices peuvent apaiser la colère du Père. »

Notre Dame d'Akita, Second Message – 3 août 1973

Et donc, frères et soeurs, continuons de prier et d'offrir nos sacrifices et prières particulièrement pour ceux qui ont le plus besoin de la miséricorde de Dieu aujourd'hui. Je veux vous dire, et c'est une constante : où que je me tourne, que ce soit vers des prêtres ou vers des laïcs, qui ont une véritable vie de prière et prennent du temps en adoration devant le Saint Sacrement, qui essaient d'entendre ce que Dieu a à leur dire – c'est presque universel ce que j'entends parmi les membres du Corps du Christ, de ceux qui sont alertes – tous me disent que nous nous trouvons sur un précipice qui nous rapproche très fortement d'événements majeurs et imminents.

Jésus nous dit que « les bâtiments que vous voyez debout présentement ne le seront bientôt plus. Mon peuple ne pourra bientôt plus compter sur l'aide et le soutien auxquels il a recours aujourd'hui… ». Et quand Il parle du « soutien auxquels Son peuple a recours », je pense qu'Il se réfère probablement à ce cinquième sceau de l'Apocalypse qui indique la persécution de l'Eglise, une grande révolution où soudainement nous ne pourrons plus assister à la messe, avoir accès aux Sacrements. Vous savez, si je prends un exemple, la grippe H1N1 : beaucoup en sont morts rien qu'au Canada. Les évêques ont alors décrété qu'il devait être interdit aux fidèles Catholiques de tremper leurs doigts dans l'eau bénite, de serrer la main lorsqu'ils se donnent la paix du Christ, de recevoir la Communion sur la langue, et même de donner la main au prêtre. Et je me suis dit à moi-même, quand j'ai vu cela dans plusieurs paroisses : comme nous sommes proches du temps où les portes d'églises seront totalement fermées, du temps où le soutien auquel nous avons recours encore aujourd'hui ne sera plus disponible.

Frères et soeurs, je ne dis pas cela pour vous effrayer, cela n'a rien de prophéties de malheurs, c'est la réalité, et je pense que nous devons y faire face avec franchise ; non pas avec crainte mais avec anticipation, parce que ce qui va arriver après la première partie de cette tempête c'est l'oeil du cyclone. Il y a un grand moment de miséricorde qui arrive pour le monde et un grand moment de gloire qui arrive pour l'Eglise. Il y a énormément d'espoirs à l'horizon. Nous savons qu'il y a une grande espérance qui se trouve dans les paroles et promesses de Notre Sainte Mère qui disait à Fatima : « Mon Coeur Immaculé triomphera. » Elle n'a pas dit "pourrait triompher", ni "ce triomphe dépendra de votre réponse", elle a dit « Mon Coeur Immaculé triomphera. » Et le triomphe de son Coeur est aussi celui du Sacré Coeur, de la Divine Miséricorde.

Et donc, frères et soeurs, nous avons vraiment de quoi espérer. Mais en attendant Jésus poursuit dans cette prophétie donnée à Rome :

« Je veux vous préparer, mon peuple, à ne connaître que Moi, à ne compter que sur Moi, à M'avoir en vous d'une façon plus profonde qu'elle ne l'a jamais été… »

Parce que, frères et soeurs, si nous sommes amenés à devoir perdre nos infrastructures (églises), ainsi que le soutien que nous avons encore à disposition, tout ce qui nous restera sera Jésus Lui-même. Et cela n'est vraiment pas une mauvaise chose ! Tournons-nous vers Lui et avec les paroles que nous avons reçues de Sainte Faustine répétons fréquemment : « Jésus j'ai confiance en Toi »

Dieu vous bénisse !

Mark Mallett

Voir aussi :

La Prophétie à Rome - Partie 1
La Prophétie à Rome - Partie 2
La Prophétie à Rome - Partie 3
La Prophétie à Rome - Partie 5
La Prophétie à Rome - Partie 6
La Prophétie à Rome - Partie 7
Mark Mallett - La Prophétie à Rome - Partie 8 (prochainement)

EmbracingHope.tv with Mark Mallett

Cet article m'inspire ...


de la joie
0


de l'encouragement
0


de la perplexité
0


de la tristesse
0


de la peur
0

votre opinion

Faire connaître ce blog : Télécharger les visuels de Pierre et les Loups

Télécharger les visuels de Pierre et les Loups

A imprimer ou à partager sur Internet !

Vidéos

Commentaires des internautes

Partagez votre opinion

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cet article.

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Champs obligatoires

@
Pour recevoir les avis de réponse à votre commentaire si vous avez coché l'option correspondante ci-dessous.

Etre informé des prochains commentaires déposés sur cet article ?

Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 10 - 4 = ?

Recommander cette page

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander la page La Prophétie à Rome - Partie 4.

Champs obligatoires

@
@
Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 10 - 4 = ?

Articles similaires

Lire un article au hasard

La secousse de l'Eglise

Mark Mallett   vendredi 30 mars 2018   0 commentaire   1.522

Traduction d'un article du blog de Mark Mallett (« The Shaking of the Church ») du 29 mars 2018.

« Au cours des deux semaines ayant suivi la démission du pape Benoît XVI, j'ai ressenti un sentiment constant dans mon coeur m'avertissant que l'église s'apprêtait à faire face à des « jours dangereux » et un temps de « grande confusion. » (lire How Do You Hide a Tree). Ces mots ont fortement influencé la façon dont j'allais entreprendre cet apostolat à travers mes livres et mon blog, sachant qu'il serait nécessaire de préparer mes lecteurs aux vents tempétueux qui approchent. »

Lire la suite

Vivons-nous des temps apocalyptiques ? Partie 1

Michael O'Brien   samedi 27 octobre 2018   0 commentaire   628

La question est explosive et laisse de la place à de nombreuses observations et interprétations. En effet, notre époque semble être en proie à des interprétations extrêmement divergentes sur la signification du livre de l'Apocalypse. En abordant ce sujet ce soir, j'espère apporter une contribution à ce qui devrait toujours être une discussion sobre, mais qui si souvent est tout le contraire. Malgré tout, je suppose que tout ce que je vais dire sur le sujet ce soir pourrait se résumer en un mot : Oui. Oui, nous vivons à une époque apocalyptique.

Lire la suite

L'émergence de la Chine

Mark Mallett   vendredi 27 avril 2018   1 commentaire   639

En 2008, j'ai senti que le Seigneur commençait à parler de la « Chine ». Cela a culminé dans cet écrit de 2011. En lisant les unes de la presse aujourd'hui, il semble opportun de le republier. Il me semble aussi que plusieurs pièces dont j'avais parlées pendant des années sont en train de se mettre en place sur l'échiquier. Bien que le but de mes écrits est principalement d'aider mes lecteurs à garder les pieds sur terre, notre Seigneur nous a également enjoints à « veiller et prier ». Et ainsi, nous continuons à veiller dans la prière ...

Lire la suite