L'hiver de notre châtiment


Commentaires (0)

Publié le dimanche 2 décembre 2018

Auteur : Mark Mallett

Catégorie : Sciences et technologies

Nombre de consultations : 443

Il y aura des signes dans le soleil, la lune et les étoiles.
Sur terre, les nations seront affolées et désemparées...

(Évangile du 29 novembre et du 2 décembre 2018)

J'ai entendu une affirmation surprenante venant d'un scientifique il y a près de dix ans. Le monde n'est pas en train de se réchauffer — il est sur le point d'entrer dans une période de refroidissement, une « petite ère glaciaire » même. Il fondait sa théorie sur l'examen des précédentes périodes glaciaires, de l'activité solaire et des cycles naturels de la Terre. Depuis lors, des dizaines de scientifiques environnementaux du monde entier ont repris sa théorie et soutiennent la même conclusion, qui se fondent sur un ou plusieurs de ces mêmes facteurs. Surpris ? Ne le soyez pas. C'est un autre "signe des temps" de cet hiver aux multiples facettes qui approche, apportant avec lui notre châtiment...

Titre original : « The Winter of Our Chastisement

Traduction Pierre et les Loups

L'hiver économique

L'affirmation selon laquelle le climat mondial se réchauffe en raison des « gaz à effet de serre » d'origine humaine a incité les gouvernements à prendre des mesures énergiques pour réduire les émissions de CO2. Il s'agit notamment de fermer des sources de production d'énergie, telles que les usines de charbon, et de dépenser des milliards de dollars en technologies "renouvelables". Le plus alarmant toutefois est peut-être l'imposition de la "taxe carbone" aux nations, ou plutôt à des individus comme vous et moi. La taxe carbone n'a rien à voir avec la réduction des émissions de gaz à effet de serre, mais elle révèle en réalité quel est, dans son ensemble, le projet qui sous-tend la théorie de moins en moins scientifique d'un réchauffement de la planète d'origine humaine : la redistribution des richesses. La secrétaire exécutive de la Convention-cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques, Christine Figueres, a déclaré :

C'est la première fois dans l'histoire de l'humanité que nous nous donnons pour mission de changer intentionnellement, dans un délai déterminé, le modèle de développement économique qui règne depuis au moins 150 ans depuis la révolution industrielle.

—30 novembre 2015 ; unric.org ; skyfall.fr

Ce dont il s'agit est la mise en oeuvre d'un Communisme mondial (il est même plus imminent qu'on le pense en France, lire : « Gilets jaunes : communistes et insoumis veulent censurer le gouvernement » et « Le programme des 'gilets jaunes' est assez proche [...] du Parti Communiste. », ndt). Comme Christine Stewart, ministre canadienne de l'Environnement en 1998, avait déclaré à l'époque : « Peu importe que la science du réchauffement planétaire soit totalement fictive (pourtant, de plus en plus de nos concitoyens croient à ce mensonge, ndt)… le changement climatique [fournit] la plus grande opportunité de faire régner la justice et l'égalité dans le monde. » [1] En effet, comme l'a admis avec franchise un responsable du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) :

… Il faut se débar­rasser de l'illusion selon laquelle la politique climatique inter­nationale est une politique environ­nementale. Mais il faut dire clairement que, grâce à la politique climatique, nous redistribuons de facto la richesse planétaire...

Ottmar Edenhofer, fdesouche.com, 19 novembre 2011

C'est le même groupe d'experts climatiques qui a dernièrement publié l'Accord de Paris, auquel 174 États-nations et l'Union européenne ont récemment adhéré. L'Accord a déjà commencé la réorganisation de l'économie en vue d'un "développement durable" (à savoir le Communisme). Nous pouvons lire sur le site Internet de la Conférence des Nations Unies sur le Changement climatique ce qui suit :

L'Accord de Paris exige de toutes les Parties qu'elles fassent tout leur possible pour présenter des "Contributions déterminées au niveau national"...

unfccc.int

Bien entendu, ces « contributions » proviendront aussi bien des riches que des pauvres par le biais d'une hausse des prix de l'essence et des taxes, ainsi que par d'autres interventions plus alarmantes (dont je parlerai ultérieurement).

Mais tout cela a été signalé des décennies plus tôt. En 1996, l'ancien président de l'Union soviétique, Mikhaïl Gorbatchev, avait souligné l'importance de l'utilisation de l'alarmisme climatique pour faire avancer les objectifs marxistes socialistes : « La menace d'une crise environnementale, dans le contexte d'un désastre international, jouera un rôle clé dans la mise en place du Nouvel Ordre Mondial. » [2] Lors de la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques à La Haye en 2000, l'ancien président français Jacques Chirac avait déclaré que : « Pour la première fois, l'humanité se donne un véritable instrument de gouvernement global, qui devra trouver sa place dans cette Organisation Mondiale de l'Environnement que la France, que l'Union européenne, appellent de leurs voeux. » [3]

Tout cela pour dire que l'effondrement économique planifié et la reconfiguration à venir vont en surprendre beaucoup, comme « un voleur dans la nuit ». Et c'est ce qu'est le communisme — un voleur (cf. Le retour du communisme).

L'hiver social (et politique)

Cependant, pour accomplir ce qui précède, vous devez convaincre le peuple — ou, du moins, les endormir.

Les dirigeants du régime communiste soviétique savaient parfaitement comment s'y prendre, tout comme Hitler : endoctriner la jeunesse. La stratégie communiste consistait à infiltrer l'Occident, non pas avec des bottes et des mitraillettes, mais par le biais de l'immoralité qui finirait par créer un vide idéologique que viendrait remplir le marxisme. [4]

De plus, la diffusion si rapide des idées communistes, qui s'infiltrent dans tous les pays grands et petits, civilisés ou moins développés, au point qu'aucune partie du monde n'y échappe, cette diffusion s'explique par une propagande vraiment diabolique, telle que le monde n'en a peut-être jamais vue: propagande dirigée par un centre unique et qui s'adapte très habilement aux conditions des différents peuples; propagande qui dispose de grands moyens financiers, d'organisations gigantesques, de Congrès internationaux, de forces nombreuses et bien disciplinées; propagande qui se fait par des tracts et des revues, par le cinéma, le théâtre et la radio, dans les écoles et même dans les Universités, qui envahit peu à peu tous les milieux même les meilleurs, si bien que le poison pénètre presque insensiblement et toujours davantage les esprits et les coeurs… On séduit ainsi des esprits distingués au point d'en faire à leur tour des apôtres auprès des jeunes intelligences trop peu averties pour découvrir les erreurs intrinsèques au système.

—Pape Pie XI, Divini Redemptoris, n° 17, 15 ; Vatican.va

Il est remarquable de regarder en temps réel, aujourd'hui, ces étudiants américains qui, hurlant des « Révolution ! », commencent à adhérer au mensonge grotesque selon lequel les principes communistes sont la solution... alors que ces mêmes principes ont échoué à plusieurs reprises au cours de l'histoire. C'est incroyable — et tragique — Le capitalisme tue le climat ; l'écosocialisme est l'alternativecomment l'être humain est capable de répéter les mêmes erreurs encore et encore.

(...)

Note de Pierre et les loups : En Europe, les partis communistes et populistes représenteront un danger potentiel à l'occasion des européennes en mai prochain... en particulier en France où le rejet du capitalisme incarné par Macron risque d'être massif : « Le Parti communiste peut faire son grand retour à l'occasion des élections européennes - un tiers des jeunes de 18 à 24 ans considèrent que le communisme est une idée d'avenir »

Il est clair que "l'hiver social" est déjà à nos portes — [le cas du Venezuela] représente un nécessaire précurseur permettant d'ouvrir la voie à la transformation politico-économique que nous préparent les décideurs politiques internationaux.

Lire : Un siècle de communisme: 5 expériences économiques ratées

C'est [...] ce qui arrive quand l'homme tente de se mettre à la place de Dieu, ce qui est en définitive ce que fait le Communisme.

(...)

Le véritable hiver

Donc, si nous voyons un "hiver" se préparer dans l'ordre économico-politico-social, il n'est pas surprenant que la Terre et le cosmos reflètent cela, comme nous l'entendons dans l'Évangile du 29 novembre et du 2 décembre 2018 (lire ici). Car Saint Paul lie l'état spirituel des choses à la création elle-même.

Nous le savons bien, la création tout entière gémit, elle passe par les douleurs d'un enfantement qui dure encore... Car la création a été soumise au pouvoir du néant, non pas de son plein gré, mais à cause de celui qui l'a livrée à ce pouvoir. Pourtant, elle a gardé l'espérance d'être, elle aussi, libérée de l'esclavage de la dégradation, pour connaître la liberté de la gloire donnée aux enfants de Dieu.

Rm 8: 22, 20-21

La violence qu'il y a dans le coeur humain blessé par le péché se manifeste aussi à travers les symptômes de maladie que nous observons dans le sol, dans l'eau, dans l'air et dans les êtres vivants. C'est pourquoi, parmi les pauvres les plus abandonnés et maltraités, se trouve notre terre opprimée et dévastée, qui « gémit en travail d'enfantement » (Rm 8: 22).

—PAPE FRANCOIS, Laudato si' , n° 2

Cette violence est finalement une violence contre l'amour. Nous pouvons résumer l'état spirituel actuel des affaires de notre monde avec les paroles du Christ :

… Alors ce sera pour beaucoup une occasion de chute ; ils se livreront les uns les autres, se détesteront les uns les autres. Beaucoup de faux prophètes se lèveront, et ils égareront bien des gens. À cause de l'ampleur du mal, la charité de la plupart des hommes se refroidira.

Mt 24: 10-12

Du moins, Pie XI le pensait…

On ne peut vraiment pas s'empêcher de penser que les temps prédits par Notre-Seigneur semblent être proches, où, à cause des progrès incessants de l'iniquité, la charité d'un grand nombre se refroidira.

—PAPE PIE XI, Miserentissimus Redemptor, Lettre encyclique sur la réparation au Sacré-Coeur, n° 17, 8 mai 1928; avancezaularge.free.fr

En parallèle, il y a une convergence alarmante d'événements qui fait que le climat lui-même se refroidit — non seulement sur Terre, mais également dans l'espace. À l'heure actuelle, l'activité solaire est au plus bas, ce qui a un impact sur la thermosphère terrestre. Martin Mlynczak du Centre de recherche de Langley de la NASA a déclaré :

Au-dessus de la surface de la Terre, près de la périphérie de l'espace, notre atmosphère perd de la chaleur. Si les tendances actuelles se maintiennent, cela pourrait bientôt établir un record de froid dans l'ère spatiale.

spaceweather.com, le 27 septembre 2018

Ceci, a-t-il dit, pourrait se produire « en l'espace de quelques mois ». Tandis que de nombreux médias ont rapidement présumé que ces données suggéraient que nous entrerions dans une « petite ère glaciaire » au cours des « mois » à venir, Mlynczak n'a jamais dit cela.

Mais d'autres scientifiques du monde entier considèrent en effet la faible activité solaire, les cycles naturels de la Terre et les modèles océaniques comme des indicateurs clés du fait que la Terre ne se réchauffe pas mais commence à se refroidir. En fait, ces trois facteurs se produisent à présent en même temps — et cela ne prend pas en compte les cendres volcaniques.

Par exemple, des chercheurs qui étudient l'océan Atlantique ont découvert que son système de circulation avait atteint son point le plus faible au cours des 1500 dernières années. Quelque chose de semblable, mais moins prononcé, s'est produit au cours du "petit âge glaciaire" (une vague de froid observée entre environ 1600 et 1850 après J.-C.), qui entraîna un bouleversement social catastrophique en raison de la pénurie alimentaire, de la pauvreté et des maladies. [5] En fait, plusieurs scientifiques ont fait remarquer que le « réchauffement du climat » est en réalité bénéfique pour la planète, étant donné que l'excès de CO2 permet d'augmenter la production alimentaire et les rendements des cultures. [6] Mais ce n'est pas dans cette direction que nous nous dirigeons, selon Joe d'Aleo, un météorologue consultant agréé et directeur de la Météorologie à The Weather Channel :

Un soleil actif, par des facteurs directs et indirects, entraîne le réchauffement des océans et, à travers eux, des terres ; un soleil calme provoque quant à lui le refroidissement des océans et des terres… À plus long terme, le soleil se comporte comme il le faisait à la fin des années 1700 et au début des années 1800, laissant de nombreuses personnes croire que nous allons probablement expérimenter des conditions plus proches du début des années 1800 (appelées le minimum de Dalton) au cours des prochaines décennies. C'était une période de froid et de neige. C'était l'époque de Charles Dickens et de ses romans sous la neige et le froid à Londres.

anhonestclimatedebate.wordpress.com ; lire aussi : « C'est le Soleil et non l'homme qui est une cause de changement climatique… »

Le Dr Fred Goldberg, un spécialiste suédois du climat, affirme que nous pourrions entrer dans une ère glaciaire « à tout moment » :

Si nous remontons aux derniers 4000 à 3500 ans de la période de l'âge du bronze, il faisait au moins trois degrés plus chaud qu'aujourd'hui dans l'hémisphère nord… nous avons eu un nouveau pic de température élevée en 2002 après une activité solaire maximale, maintenant la température est en train de redescendre. Nous nous dirigeons donc vers une période de refroidissement.

—22 avril 2010 ; en.people.cn ; lire aussi : Dérèglement climatique : allons-nous vers une nouvelle période glaciaire ?

Des scientifiques allemands, russes, suédois, américains, australiens et d'autres nationalités évoquent des changements cycliques naturels du climat ayant un impact bien supérieur à tout effet anthropique (créé par l'homme). Alors, pourquoi les médias et Al Gore parlent-ils encore du « réchauffement climatique » ? Parce qu'ils ont souscrit aux données inexactes, obsolètes et tristement frauduleuses présentées sous le masque de la « science », ce qui a conduit certains à qualifier ces recherches douteuses de « Climate Gate ».

La plupart des données scientifiques sont promues par le GIEC — mais ils ne font pas de recherche climatique. Le Dr Frederick Seitz, physicien de renommée mondiale et ancien président de l'Académie nationale des sciences des États-Unis, a critiqué un rapport du GIEC daté de 1996 qui utilisait des données sélectives et des graphiques falsifiés : « Je n'ai jamais été témoin d'une corruption plus troublante du processus d'évaluation par les pairs que les événements qui ont conduit à ce rapport du GIEC », a-t-il déploré. [7] En 2007, le GIEC a dû corriger un rapport qui exagérait le rythme de la fonte des glaciers de l'Himalaya et qui affirmait à tort qu'ils pourraient tous disparaître d'ici 2035. [8] Le GIEC a récemment été surpris à nouveau en train d'exagérer les données sur le réchauffement de la planète dans un rapport pressé dont le but était d'influencer l'Accord de Paris. Ce rapport avait falsifié des données afin de suggérer qu'aucune "pause" dans le réchauffement de la planète ne s'est produite depuis le début du présent millénaire. Mais d'autres sources scientifiques fiables affirment le contraire. [9] Par ailleurs, une autre étude publiée dans un journal validé par les pairs a révélé que les modèles climatiques ont exagéré le réchauffement planétaire liés aux émissions de CO2 de près de 45%. [10] Et ces pauvres ours polaires ? Leurs populations sont stables, voire même en augmentation. [11]

Cela s'appelle le climat
Science établie :
Refroidissement global
Réchauffement global
Changement climatique !!!
Perturbation climatique
changements dramatiques des températures et de l'état de l'atmosphère
... cela s'appelle la météo !

Dans une analyse surprenante de toute cette affaire, le Dr Patrick Moore, cofondateur du groupe environnemental Greenpeace, nous fait le résumé suivant :

Il n'existe aucune preuve scientifique selon laquelle nous sommes la cause du réchauffement climatique survenu au cours des 200 dernières années… L'alarmisme nous pousse, à travers des tactiques alarmistes, à adopter des politiques énergétiques qui vont créer une énorme quantité de pauvreté énergétique parmi les populations les plus démunies. Ce n'est pas bon pour les gens ni pour l'environnement… Dans un monde plus chaud, nous pouvons produire plus de nourriture.

—Fox Business News avec Stewart Varney, janvier 2011 ; Forbes.com ; lire aussi « Pour Patrick Moore, fondateur de Greenpeace, le CO2 est une bonne chose »

Et encore,

… La gauche voit dans le changement climatique un moyen idéal de redistribuer les richesses des pays industrialisés vers les pays en voie de développement et vers la bureaucratie onusienne.

—Dr Patrick Moore, titulaire d'un doctorat, co-fondateur de Greenpeace ; « Pourquoi je suis sceptique face au changement climatique », 20 mars 2015; new.hearttland.org

Voilà où nous en sommes : le communisme fait son grand retour (au niveau mondial).

Et donc, après avoir écouté un autre reportage cette semaine sur la possibilité de l'émergence d'une autre « ère glaciaire », j'ai murmuré au Seigneur : « Ca parait énorme. Tu en as certainement parlé quelque part dans l'une ou l'autre révélation privée ? » Immédiatement, je ressentis le besoin de chercher les messages prophétiques donnés à une femme nommée Jennifer…

L'hiver du châtiment

Jennifer est une jeune mère et femme au foyer américaine (son nom de famille est gardé privé à la demande de son directeur spirituel afin de respecter la vie privée de son mari et de sa famille.) Ses messages proviendraient directement de Jésus qui aurait commencé à lui parler de façon audible un jour qu'elle recevait l'Eucharistie. Comme de coutume, le Ciel a choisi une âme simple, une âme d'enfant. À l'époque, elle pensait que « Sodome et Gomorrhe » étaient deux personnes et que « les béatitudes » étaient le nom d'un groupe de rock.

Si les messages adressés à Sainte Faustine mettent l'accent sur « la porte de la miséricorde », ceux adressés à Jennifer insistent sur « la porte de la justice » … un signe, peut-être, de l'imminence du jugement.

Le temps, frères et soeurs, il semble que le temps soit sur le point de s'épuiser ; nous quereller entre nous ne nous a pas suffi, et nous nous acharnons contre notre maison [commune] ... On est en train de châtier la terre, les peuples et les personnes de façon presque sauvage.

—PAPE FRANCOIS, discours prononcé à la deuxième rencontre mondiale des mouvements populaires à Santa Cruz de la Sierra, en Bolivie, le 10 juillet 2015 ; vatican.va

Un jour, le Seigneur a demandé à Jennifer de présenter ses messages au Pape Jean-Paul II. le Père Seraphim Michaelenko, vice-postulateur de la canonisation de Sainte Faustine, traduisit ses messages en polonais. Elle réserva un billet pour Rome et, contre toute attente, se retrouva avec ses compagnes dans les couloirs du Vatican. Elle rencontra Mgr Pawel Ptasznik, ami intime et proche collaborateur du Pape et Chef de la section polonaise du secrétariat d'État du Vatican. Les messages furent transmis au Cardinal Stanislaw Dziwisz, secrétaire personnel de Jean-Paul II. Lors d'une réunion de suivi, Mgr. Pawel déclara qu'elle devait « diffuser les messages de Jésus de toutes les manières possibles, dans le monde entier. » Sur le sujet qui nous intéresse, voici ce que j'ai trouvé :

Trop nombreux sont ceux qui recherchent le confort d'une manière qui les conduit au péché et leur âme n'est pas prête à Me rencontrer… Alors que les vents d'hiver soufflent vigoureusement, la neige va arriver et les villes et cités ne seront plus visibles car un grand froid suivra et tourmentera l'humanité comme jamais par le passé, et il ne cessera pas pendant une grande période de temps. La Chine va monter en puissance et s'imposer face à l'Amérique alors que le changement de pouvoir et de monnaie commenceront à se mettre en place.

—18 août 2011 13h50 ; wordsfromjesus.com

En lisant ces messages aujourd'hui, je comprends pourquoi je me suis senti poussé à commencer cet article par « l'hiver économique » imminent.

Mon enfant, l'air froid arrive. Alors que les vents d'hiver s'annonceront, vous constaterez un gel des marchés à travers le monde. La vérité sur la cupidité qui s'est infiltrée dans le mode de vie de l'homme sera perçue par toutes les âmes sans exception. Par Moi s'accomplira la vraie simplification du monde ; le seul moyen par lequel les coeurs pourront être restaurés sera de faire appel à Ma miséricorde ; Je suis Jésus.

—20 septembre 2011

Ici, Jésus semble affirmer ce que les scientifiques ont dit à propos des cycles climatiques naturels :

Mon enfant, je viens ! J'arrive ! Cette époque qui arrive pour l'humanité permettra aux peuples de chaque coin de la terre de reconnaître Mon existence. Je vous le dis, Mon enfant, qu'un grand changement vient et que le cycle de la terre lui-même va l'annoncer à l'humanité – et beaucoup seront pris au dépourvu. La glace viendra et après cela un grand froid tel qu'il n'en est jamais tombé sur l'humanité depuis le début de la création.

—28 décembre 2010 à 19h35

Il est à noter qu'il existe également dans le livre de l'Apocalypse une référence à une sorte « d'âge de glace » faisant partie des châtiments des derniers temps :

Des grêlons d'une masse énorme tombèrent du ciel sur les hommes, qui blasphémèrent Dieu à cause du fléau de la grêle, car c'était un terrible fléau.

Ap 16: 21

Et pour finir, un message terrible adressé à un peuple impénitent, qui fait écho au message de Notre-Dame d'Akita :

Mon enfant, Je demande à Mes enfants, où est votre refuge ? Votre refuge est-il dans les plaisirs mondains ou dans Mon Très Sacré Coeur ? J'ai parlé à Mes enfants du froid qui est en train de se manifester, mais Je vous parle maintenant à propos du vent qui viendra et sera suivi par le feu. Les vents viendront à travers les plaines d'Amérique et au coeur de cette nation il y aura un tremblement de terre qui scindera ce pays d'une façon colossale. La Chine enverra son armée et la Russie se joindra à son ennemi pour chercher à régner sur ce pays de la liberté. Dans l'Est où cette statue de la liberté demeure, les villes seront noircies… Les sept continents du monde seront en guerre car l'effondrement financier mettra chaque nation, l'une après l'autre, à genoux. Après ce froid viendra la chaleur il y aura une chaleur au moment où le monde devrait dormir sous la couverture de l'hiver.

—1er janvier 2011 à 20h10

Je n'ai rien dit jusqu'à ce point sur l'activité volcanique, qui peut à elle seule altérer considérablement le climat de la Terre. Les messages de Jennifer annonçaient également une augmentation du nombre de volcans actifs, ce que nous commençons à voir. Une « tempête parfaite » de différents facteurs de refroidissement global semble s'annoncer….

Un mot de conclusion sur François

J'ai cité le Pape François à plusieurs reprises parce qu'il dit la vérité. Cependant, nous savons aussi que le Pape François a été informé que le réchauffement climatique d'origine humaine constituait une menace imminente pour l'humanité. Dans son Encyclique Laudato si', il est écrit :

… De nombreuses études scientifiques signalent que la plus grande partie du réchauffement global des dernières décennies est due à la grande concentration de gaz à effet de serre (dioxyde de carbone, méthane, oxyde de nitrogène et autres) émis surtout à cause de l'activité humaine… La même logique qui entrave la prise de décisions drastiques pour inverser la tendance au réchauffement global, ne permet pas non plus d'atteindre l'objectif d'éradiquer la pauvreté.

Laudato si', n° 23, 175

Dans un discours prononcé devant l'Académie pontificale des sciences en novembre dernier, il a souligné…

… l'immense crise des changements climatiques en cours et la menace nucléaire.

—12 novembre 2018 ; vatican.va

Nous devons accorder au Saint-Père le bénéfice du doute, et croire que ses intentions sont bonnes. Mais il semblerait que les sources scientifiques auxquelles il s'informe n'aillent que dans un seul sens. À mon avis, le réchauffement de la planète n'est pas seulement une ruse à des fins communistes mais une distraction par rapport au véritable problème : le grand empoisonnement de la planète et de ses habitants. Tandis que j'ai vigoureusement défendu le Pape François lorsque la justice l'exige, je dois reconnaître être sans voix face à l'adhésion sans réserve du Vatican à l'idéologie du « réchauffement climatique », compte tenu de la falsification notoire des données et de la fraude flagrante parmi certains modèles climatiques… ou de l'accord du Saint Père permettant à la Chine communiste de nommer des évêques (alors qu'elle détruit des sanctuaires et des églises) … ou d'autres alliances que le Vatican a conclues avec des partisans d'un agenda souvent hostile à l'Évangile et à la vie humaine.

Alors que certains catholiques ont exagéré en déclarant que François était un « anti-pape », d'autres, y compris des cardinaux, ont simplement déclaré qu'il était « naïf ». Dans un éditorial au ton très direct, le Père George Rutler a critiqué les étranges efforts diplomatiques du Vatican, résumant peut-être l'inquiétude grandissante, voire la trahison, que beaucoup de catholiques ressentent actuellement envers la hiérarchie :

Parmi les douze apôtres, un seul fut diplomate, et il est le seul à ne pas être devenu un saint, ayant bu un cocktail toxique d'arrogance et de naïveté. Cette recette est toujours fatale.

Crisis Magazine , le 27 novembre 2018

Tout cela fait aussi partie de l'hiver de purification qui est à présent devant nous. En ce qui concerne le changement climatique, le fait d'être en désaccord avec le Pape ne constitue pas un péché, pour autant que cela se fasse avec respect. Car, comme l'a souligné le Cardinal Pell :

… l'Église n'a pas de compétences scientifiques… L'Église n'a pas reçu de mandat du Seigneur pour se prononcer sur les domaines scientifiques. Nous croyons en l'autonomie de la science.

—17 juillet 2015 ; cath.ch

Priez pour le Pape. Priez pour le monde. Que le Christ raccourcisse cet hiver (particulièrement vigoureux en ce moment au Canada) et hâte l'avènement d'un nouveau printemps…

Mark Mallett

Lire aussi : « L'arnaque du réchauffement climatique et de la transition écolo »


[1] cité par Terence Corcoran, “Global Warming: The Real Agenda,” Financial Post, 26 décembre 1998 ; lu dans le Calgary Herald, 14 décembre 1998
[2] cité dans le The National Review, 21 août 2014 ; cité dans The National Journal, 13 août 1988
[3] cf. discours.vie-publique.fr
[4] cf. Le retour du communisme
[5] cf. 26 novembre 2018 ; dailymail.co.uk ; lire aussi : 'Ralentissement de la circulation de l'océan Atlantique Nord', 11 avril 2018 ; les-crises.fr
[6] cf. www.davidarchibald.info ; lire aussi 'Réchauffement climatique' ou 'changement climatique' ?
[7] cf. Forbes.com ; lire aussi : 'Le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat, ou les défis d'un mariage arrangé entre science et politique'
[8] Reuters.com
[9] cf. nypost.com; et 22 janvier 2017, investors.com; d'une étude parue sur nature.com
[10] Nicholas Lewis et Judith Curry ; niclewis.files.wordpress.com
[11] cf. 12 décembre 2017, 'No, Global Warming Isn't Killing Off The Polar Bears' ; investors.com

Soutenir l'apostolat de Mark Mallett

The Now Word : Reflections on our Times - with Mark Mallett

Commentaires des internautes

Partagez votre opinion

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cet article.

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Champs obligatoires

@
Pour recevoir les avis de réponse à votre commentaire si vous avez coché l'option correspondante ci-dessous.

Etre informé des prochains commentaires déposés sur cet article ?

Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 86 x 50 = ?

Recommander cette page

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander la page L'hiver de notre châtiment.

Champs obligatoires

@
@
Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 86 x 50 = ?

Articles similaires

Lire un article au hasard

Quand ils écoutaient

Mark Mallett   samedi 15 décembre 2018   0 commentaire   2

POURQUOI le monde souffre-t-il ? Parce que nous avons muselé Dieu. Nous avons rejeté Ses prophètes et ignoré Sa Mère. Du haut de notre orgueil, nous avons succombé au rationalisme, ou la mort du mystère. Ainsi le Seigneur, par l'intermédiaire du prophète Isaïe, crie à une génération devenue sourde — qui est également la nôtre :

Si seulement tu avais prêté attention à mes commandements, ta paix serait comme un fleuve, ta justice, comme les flots de la mer.

Isaïe 48: 18

Lire la suite

Les querelles de mots

Mark Mallett   samedi 25 août 2018   1 commentaire   139

Tandis que des couples, des communautés et même des nations sont de plus en plus divisés, il y a peut-être une chose sur laquelle nous nous accordons presque tous : les discussions courtoises se font de plus en plus rares.

Lire la suite

Combattons ensemble pour la famille, pour la liberté, pour le pays et pour Dieu

lundi 2 avril 2018   0 commentaire   144

Dans son discours à Varsovie en juillet 2017, M. Trump évoquait la menace terroriste et l'islamisme radical, et expliquait que l'Europe doit se demander si elle a « la volonté de survivre ».

Lire la suite