Tianna Williams


Commentaires (0)

Publié le jeudi 15 février 2018

Mon nom est Tianna Williams. Je suis une artiste dans tous les sens du terme, et l'ai été depuis aussi longtemps que je m'en souvienne. Je pense que c'est ce qui arrive quand vous unissez un musicien et une graphiste.

Quand j'était petite fille, j'adorais dessiner, colorier et créer. Que ce soit pour la couverture d'un livre, une carte d'anniversaire pour ma maman, ou le dessin d'un saint à partager au repas de famille, je mettais tout mon coeur à la tâche.

Quand j'ai eu environ 12 ans, j'ai reçu un ensemble de pastels et de peintures acryliques ainsi que tous les pinceaux et cahiers de croquis nécessaires pour Noël. Pendant des mois j'ai peint ou dessiné (au pastel ?) de nombreuses pièces. J'utilisais tout ce qui m'entourait comme sujet d'inspiration : des bougies sur la table de la cuisine, des silhouettes dansantes, un pont pittoresque enjambant un ruisseau ruisselant.

Après un certain temps, je me suis découragée de mon manque de talent et j'ai commencé à poursuivre d'autres passe-temps. A mes seize ans, j'ai commencé ma carrière en tant que graphiste, et j'étais complètement enveloppée par le médium numérique. Puis, une année, ma soeur a reçu une tablette Wacom pour Noël, et j'ai commencé à explorer le domaine de la peinture numérique.

C'était un tremplin fantastique. Les créations débordaient l'une après l'autre de mes doigts et apparaissaient à l'écran. Sans m'en rendre compte, j'ai appris la mécanique de la couleur, des formes et des ombres. Les communautés artistiques en ligne offraient un lieu sûr pour partager mon travail et recevoir des critiques constructives. J'ai même réussi à vendre une partie de mon travail grâce à l'aide du ministère (laïc) en ligne de mon père (Mark Mallett).

D'une certaine façon, j'étais intimidée par l'idée de revenir à un médium traditionnel. J'aimais Photoshop. J'aimais cette possibilité de choisir si facilement une couleur ou d'annuler une erreur. Mais dès l'instant où je trempai timidement mon pinceau dans la peinture, je suis devenue accro.

J'ai découvert qu'il y a quelque chose d'intensément spirituel dans la peinture. Peut-être est-ce dans l'abandon nécessaire pour ne faire qu'un avec son oeuvre, ou peut-être est-ce de reconnaître que je suis moi-même un peu plus qu'un pinceau dans la main de l'Artiste. Ayant peint les visages de Marie et de certains Saints, j'ai l'impression d'avoir développé une belle amitié avec ces saintes âmes. Chacun m'a interpellé d'une manière unique - l'une peut m'appeler à la persévérance, une autre à la patience, ou une autre encore à la simplicité. À maintes reprises, j'ai expérimenté ce flot de grâce qui m'a permis de faire ce dont je me sais incapable. Je suis fortement touchée d'avoir été appelée à cela et profondément reconnaissante.

Comme l'étincelle qui déclenche l'embrasement, je prie pour que Dieu vous bénisse à travers ces images et que celles-ci redonnent un peu de beauté à notre monde.

Cet article m'inspire ...


de la joie
0


de l'encouragement
1


de la perplexité
0


de la tristesse
0


de la peur
0

Accueil du blog Commenter cet article Imprimer

Commentaires des internautes

Partagez votre opinion

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cet article.

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Champs obligatoires

@
Pour recevoir les avis de réponse à votre commentaire si vous avez coché l'option correspondante ci-dessous.

Etre informé des prochains commentaires déposés sur cet article ?

Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 2 + 4 = ?

Recommander cet article

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander la page Tianna Williams.

Champs obligatoires

@
Votre adresse e-mail sera transmise au destinataire. Celle-ci ne sera pas conservée et nous n'en ferons aucun autre usage.
@
L'adresse e-mail du destinataire ne sera pas conservée et nous n'en ferons aucun autre usage.
Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 2 + 4 = ?

Articles similaires

Lire un article au hasard

La Miséricorde Divine vue par les Papes

dimanche 8 avril 2018   0 commentaire   partager

La fête de la Divine Miséricorde est célébrée le premier dimanche après Pâques. Petit rappel des origines de cette dévotion, et de la place qu'elle occupe dans les trois derniers pontificats.

Lire la suite

Le temps des refuges

Mark Mallett   dimanche 19 avril 2020   5 commentaires   partager

La grande Tempête qui, telle un ouragan, balaie aujourd'hui l'humanité ne cessera pas avant d'avoir atteint son but : la purification du monde. À cet effet, tout comme au temps de Noé, Dieu a prévu une arche, un refuge dont le but est de permettre à un « reste » parmi Son peuple d'être préservé (cf. Gn 45: 7 ; Rm 11: 5 ; 2 R 19: 30-31 ; Is 10: 20-22 ; Is 37: 31-32 ; Ac 15: 16-18 ; Rm 11: 4-5). Avec amour et urgence, je supplie mes lecteurs de ne plus perdre de temps et de commencer à gravir les marches du refuge que Dieu nous a préparé...

Lire la suite

Notre Dame : Préparez-vous - Partie 3

Mark Mallett   lundi 18 mai 2020   0 commentaire   partager

J'ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais pour l'instant vous ne pouvez pas les porter.

Jn 16: 12

Lire la suite