Sont-ils les signes avant-coureurs d'un jugement imminent ?


Publié le samedi 10 mars 2018

Auteur / source : Mgr Charles Pope

Catégorie : Prophéties & réflexions sur les signes des temps

Nombre de consultations : 2.048

Sommes-nous dans les "derniers jours" ? Habituellement, nous pourrions penser que non, bien qu'il y ait certains indicateurs qui donnent à réfléchir sur le fait que les bandes externes d'une tempête qui approche sont au-dessus de nos têtes.

La somme de l'enseignement eschatologique semblerait indiquer qu'un certain nombre d'événements doivent d'abord arriver avant que la fin n'advienne : un achèvement de l'annonce de l'Évangile à toutes les nations ; une acceptation générale par Israël que le Christ est bien le Messie ; l'émergence d'une figure antichristique qui tromperait les nations ; un déchaînement final, intensif et sans précédent du mal, etc.

Un article de Mgr Charles Pope - titre original : « Are These the "Outer Bands" of a Coming Judgment? » (Pour plus d'informations sur ce sujet et pour avoir les références bibliques, voyez ce que l'auteur a écrit ici (anglais) : « Quelques bases de l'eschatologie » )

Bien que certains avancent que la plupart de ces éléments se sont déjà accomplis, nous faisons bien de tenir compte de la retenue de St. Paul, qui dit ceci :

Frères, nous avons une demande à vous faire à propos de la venue de notre Seigneur Jésus Christ et de notre rassemblement auprès de lui : si l'on nous attribue une inspiration, une parole ou une lettre prétendant que le jour du Seigneur est arrivé, n'allez pas aussitôt perdre la tête, ne vous laissez pas effrayer. Ne laissez personne vous égarer d'aucune manière. Car il faut que vienne d'abord l'apostasie, et que se révèle l'Homme de l'impiété, le fils de perdition, celui qui s'oppose, et qui s'élève contre tout ce que l'on nomme Dieu ou que l'on vénère, et qui va jusqu'à siéger dans le temple de Dieu en se faisant passer lui-même pour Dieu.

2 Thessaloniciens 2: 1-4

Ainsi, en faisant preuve de la prudence de l'Esprit qui inspire Saint Paul, nous faisons bien de ne pas conclure trop vite que la fin est proche et à nos portes, bien qu'il est certain que le Christ peut revenir "de façon soudaine".

Cependant, le même texte de saint Paul décrit certaines choses qui viendront avant la fin - des éléments qui sont plus clairement en place aujourd'hui.

Car le mystère d'iniquité est déjà à l'oeuvre ... pour ceux qui se perdent du fait qu'ils n'ont pas accueilli l'amour de la vérité, ce qui les aurait sauvés. C'est pourquoi Dieu leur envoie une force d'égarement qui les fait croire au mensonge ; ainsi seront jugés tous ceux qui n'ont pas cru à la vérité, mais qui se sont complus dans le mal.

2 Thessaloniciens 2: 7 ; 10-12

Maintenant, nous vivons clairement à une époque où une force d'égarement est tombée sur un grand nombre d'individus. En effet, beaucoup semblent fortement et profondément confus quant aux concepts de base de la sexualité humaine, de l'existence de Dieu et de la dignité de la vie humaine. Une force d'égarement est nécessaire pour qu'une personne humaine puisse justifier le meurtre d'enfants innocents dans le ventre de leur mère. Une puissance d'égarement est nécessaire pour qu'une personne humaine pense que les actes homosexuels sont naturels, alors que tout regard honnête sur la façon dont est conçu le corps humain indique, de façon radicale, le contraire. Il faut une puissance d'égarement pour qu'une personne humaine pense que le suicide doit être applaudi et qu'il est même un acte « courageux ». Il faut un grand aveuglement pour qu'une personne regarde ce monde, si clairement conçu et gouverné (par une intelligence supérieure), et qu'elle attribue tout cela à une mutation absurde, aveugle et purement aléatoire.

En effet, une puissance d'égarement frappe beaucoup de nos concitoyens aujourd'hui. Ailleurs, Saint Paul parle aussi de cet aveuglement de la manière suivante (surtout en matière d'homosexualité),

Ils se sont laissé aller à des raisonnements sans valeur, et les ténèbres ont rempli leurs coeurs privés d'intelligence ... C'est pourquoi Dieu les a livrés à des passions déshonorantes. Chez eux, les femmes ont échangé les rapports naturels pour des rapports contre nature. De même, les hommes ont abandonné les rapports naturels avec les femmes pour brûler de désir les uns pour les autres ; les hommes font avec les hommes des choses infâmes, et ils reçoivent en retour dans leur propre personne le salaire dû à leur égarement.

Et comme ils n'ont pas jugé bon de garder la vraie connaissance de Dieu, Dieu les a livrés à une façon de penser dépourvue de jugement. Ils font ce qui est inconvenant.

Rm 1: 21 ; 26-28

Il est donc évident aujourd'hui que les prérequis pour la venue de l'Impie se positionnent à une allure folle. Une puissance d'égarement est tombée sur beaucoup de gens et va les pousser à se rebeller de sorte que l'Homme de l'impiété, le fils de perdition soit largement accepté. Car encore une fois, comme Saint Paul le dit plus haut, ce jour ne viendra pas, à moins que l'apostasie ne vienne d'abord.

Et le texte parle de la cause de cet égarement. Sur le plan humain, l'égarement et la rébellion résultent du fait que, comme le dit Saint Paul, ils n'ont pas accueilli l'amour de la vérité, ce qui les aurait sauvés... [ils] n'ont pas cru à la vérité, mais se sont complus dans le mal.

Ainsi, cédant à leurs passions, et se complaisant dans le mal, ils refusèrent d'accueillir l'amour de la vérité. Et n'allez pas croire que ce refus est enraciné dans l'ignorance. Non, Dieu a écrit Sa vérité dans le coeur de chaque personne humaine ; Sa voix résonne dans la conscience de chaque personne humaine. Dieu a aussi écrit Sa vérité dans le Livre de la création. Par conséquent, Saint Paul nous dit ailleurs :

En effet, ce que l'on peut connaître de Dieu est clair pour eux, car Dieu le leur a montré clairement. Depuis la création du monde, on peut voir avec l'intelligence, à travers les oeuvres de Dieu, ce qui de lui est invisible : sa puissance éternelle et sa divinité. Ils n'ont donc pas d'excuse.

Rom 1: 19-20

Ainsi, nous n'avons pas vraiment à faire à un problème d'ignorance. Au contraire, nous avons affaire à la résistance et au rejet. L'égarement et la rébellion de notre temps sont le résultat d'une préférence pour les plaisirs coupables et d'une résistance active à la vérité inscrite dans le coeur humain et dans la création. Beaucoup, beaucoup préfèrent les ténèbres de l'égarement à la lumière de la vérité.

Où nous situons-nous à présent dans un sens eschatologique ? Il est possible que nous soyons au milieu de la rébellion [apostasie] et qu'en fait une puissance d'égarement ait frappé beaucoup, beaucoup de gens. C'est cette puissance d'égarement et cette rébellion qui préfigurent ce qui va se passer ensuite : « et se révélera l'Homme de l'impiété, le fils de perdition ».

Cela ne signifie pas que l'Homme de l'impiété ou l'antéchrist viendra l'année prochaine. Certains peuvent affirmer que le monde a déjà connu des temps de ténèbres par le passé. Cependant, la rapidité de l'apostasie et le déclin rapide du monde dans d'épaisses ténèbres constituent un argument de poids attestant du fait que nous, à travers les péchés de l'humanité, jetons les bases de la venue de l'Impie, dont les exigences déraisonnables ne feront sens qu'à un peuple qui a abandonné la raison et la clarté de la vraie foi.

TempêteEt que dire de la partie du texte qui dit : « Dieu leur envoie une force d'égarement qui les fait croire au mensonge  » ? Des textes comme celui-ci indiquent que Dieu permet de telles choses en raison du respect qu'Il a pour notre liberté. Dieu est la cause première de tout, en ce sens qu'Il maintient toutes choses dans l'existence et « concourt » à tout ce qui arrive. La Bible et le monde antique étaient plus à l'aise pour parler de cette réalité de la causalité première de Dieu. Un texte comme celui-ci ne signifie pas que Dieu veuille ou se complaît dans l'égarement ou l'apostasie. Cela signifie seulement qu'Il ne sort pas de l'existence ceux qui font ce qu'Il déteste, et en tant que tel, il y concourt indirectement. Il le fait au nom d'un plus grand bien : notre liberté, qui est nécessaire pour notre amour et notre foi.

Nous voici donc au milieu d'une période de rébellion, d'apostasie et de profond égarement, qui peut être suffisamment sérieuse pour conduire vers les étapes finales. Restez sobre, mes amis. Je n'ai pas pour habitude de prédire la fin, mais quand je le fais, je regarde des textes comme ceux-ci, qui révèlent les bandes externes d'une tempête imminente.

Mgr Charles Pope

Cet article m'inspire ...


de la joie
0


de l'encouragement
0


de la perplexité
0


de la tristesse
0


de la peur
0

votre opinion


Articles similaires

Lire un article au hasard

Vivons-nous des temps apocalyptiques ? Partie 1

Michael O'Brien   samedi 27 octobre 2018   0 commentaire   611

La question est explosive et laisse de la place à de nombreuses observations et interprétations. En effet, notre époque semble être en proie à des interprétations extrêmement divergentes sur la signification du livre de l'Apocalypse. En abordant ce sujet ce soir, j'espère apporter une contribution à ce qui devrait toujours être une discussion sobre, mais qui si souvent est tout le contraire. Malgré tout, je suppose que tout ce que je vais dire sur le sujet ce soir pourrait se résumer en un mot : Oui. Oui, nous vivons à une époque apocalyptique.

Lire la suite

Comment savoir quand le jugement est proche

Mark Mallett   vendredi 24 mai 2019   0 commentaire   771

Après une salutation cordiale dans sa lettre adressée aux Romains, Saint Paul avertit vigoureusement ses lecteurs :

... la colère de Dieu se révèle du haut du ciel contre toute impiété et toute iniquité des hommes qui, par leur injustice, font obstacle à la vérité.

Rm 1: 18

Lire la suite

Les sept années de tribulation - partie 1

Mark Mallett   mardi 23 juillet 2019   1 commentaire   1.045

Dans mon article de 2008, Trumpets of Warning - Part V, j'ai jeté les bases de ce qui, à mon avis, est en train de se rapprocher rapidement de cette génération. L'image devient plus claire, les signes sont plus évidents, les vents du changement plus violents. Et ainsi, notre Saint-Père nous regarde encore une fois avec tendresse et nous dit : « Espérance ! » … Croyons que les ténèbres qui pèsent sur notre monde ne triompheront pas. Cette série d'articles a pour but de réfléchir au sujet de ces « sept années de tribulation » dans lesquelles je pense que nous sommes entrés.

Lire la suite