Pourquoi le monde continue-t-il de souffrir ?


Commentaires (0)

Publié le samedi 22 décembre 2018

Auteur : Mark Mallett

Catégorie : La Sainte Vierge Marie

Nombre de consultations : 244

PARCE QUE nous n'avons pas écouté. Nous n'avons pas prêté attention à un avertissement constant du Ciel selon lequel le monde est en train de se créer un avenir sans Dieu.

Aujourd'hui, je souhaite parler à mes frères et soeurs dans l'Église qui défendent la position suivante : « Je n'ai pas besoin de croire dans les révélations privées ; elles ne sont pas nécessaires au salut. » Cela n'est que partiellement vrai. Pour reprendre les mots du Pape Benoît XIV (14) :

On peut ne pas accorder son assentiment aux "révélations privées" sans causer de dommage direct à la foi catholique, pourvu qu'on le fasse "avec modestie, pour de bonnes raisons, et sans intention de mépris."

—BENOÎT XIV, Heroic Virtue, Vol III, p. 394 ; Pape Benoît XV, "De servorum Dei beatificatione", livre II, chap.XXXII, n°11 ; lire Petit catéchisme des révélations privées

C'est-à-dire que si nous avons une "raison" de croire que Dieu lui-même est en train de nous parler, nous avons en fait l'obligation d'y accorder notre assentiment, en particulier lorsque cela concerne des directives selon Sa Divine Volonté :

Celui à qui cette révélation privée est proposée et annoncée doit croire et obéir au commandement ou au message de Dieu, si cela lui est proposé au moyen de preuves suffisantes [d'authenticité] … Car Dieu lui parle, ne fut-ce que par l'intermédiaire d'un autre homme [le prophète], et par conséquent attend de lui cet assentiment.

—BENOÎT XIV, citant le Cardinal de Lugo, Heroic Virtue, Vol III, p. 394

Ainsi, cette notion communément admise selon laquelle on peut simplement écarter de la main les "révélations privées" est inexacte. De plus, il est faux de penser que Dieu a cessé de parler à Son Église depuis la mort du dernier Apôtre. Ce qui a plutôt cessé, c'est la « Révélation publique » du Christ, et toute révélation nécessaire au salut. C'est tout. Cela ne signifie pas que le Seigneur n'a plus rien à nous dire.

... même si la Révélation est achevée, elle n'est pas complètement explicitée ; il restera à la foi chrétienne d'en saisir graduellement toute la portée au cours des siècles.

—Catéchisme de l'Église catholique , n° 66

Ce qui est conforme aux paroles mêmes de Jésus :

J'ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais pour l'instant vous ne pouvez pas les porter.

Jean 16: 12

Comment pouvons-nous prétendre, dès lors, que ce « encore beaucoup de choses » que Dieu a à nous dire n'est pas important, que nous pouvons simplement l'ignorer ? Cela ne nous semble-t-il pas absurde ? Ce n'est pas seulement absurde, c'est dangereux. L'humanité repose au bord d'un précipice précisément parce que nous avons perdu cette capacité qu'ont les enfants d'entendre la voix du Seigneur et de Lui obéir.

Une tasse de thé avec maman ?

Pourquoi Dieu envoie-t-il Sa mère sur terre pour nous parler si ce n'est pas important ? Est-elle venue prendre une tasse de thé avec ses enfants ou rassurer les petites dames âgées égrenant leur chapelet quant à la beauté de leur dévotion ? J'ai entendu ce genre de propos méprisants pendant des années.

Non, notre Sainte Mère a été envoyée par la Sainte Trinité pour dire au monde que Dieu existe, et que sans Lui, il n'y a pas d'avenir. Je vais vous donner deux exemples de la raison pour laquelle le fait de négliger ces "révélations privées" est non seulement insensé, mais destructeur.

Vous avez entendu parler de Fatima, mais écoutez plus attentivement ce que Notre Dame a dit :

Vous avez vu l'enfer où vont les âmes des pauvres pécheurs. Pour les sauver, Dieu veut établir dans le monde la dévotion à mon Coeur immaculé. Si l'on fait ce que je vais vous dire, beaucoup d'âmes seront sauvées et on aura la paix. La guerre [la 1ère Guerre Mondiale] va finir. Mais si l'on ne cesse d'offenser Dieu, sous le pontificat de Pie XI en commencera une autre pire encore. Lorsque vous verrez une nuit illuminée par une lumière inconnue, sachez que c'est le grand signe que Dieu vous donne, qu'Il va punir le monde de ses crimes par le moyen de la guerre, de la faim et des persécutions contre l'Église et le Saint-Père. Pour empêcher cette guerre, je viendrai demander la consécration de la Russie à mon Coeur immaculé et la communion réparatrice des premiers samedis. Si on accepte mes demandes, la Russie se convertira et on aura la paix; sinon elle répandra ses erreurs à travers le monde, provoquant des guerres et des persécutions contre l'Église. Les bons seront martyrisés, le Saint-Père aura beaucoup à souffrir, diverses nations seront détruites.

—Extrait du "Troisième mémoire" de Soeur Lucie du 31 août 1941, destiné à l'évêque de Leiria-Fatima ; message de Notre-Dame donné en 1917 ; “Le message de Fatima”, vatican.va

Malgré le "miracle du soleil" qui avait pour but de confirmer les paroles de Notre Dame, il fallut treize ans à l'Église pour approuver les apparitions, et ensuite plusieurs décennies après cela avant la [tentative de] « consécration de la Russie » (car certains contestent que cela ait été fait correctement puisque la Russie ne fut pas explicitement mentionnée dans « l'acte de consécration » de Jean-Paul II de 1984) Le problème est le suivant : notre retard ou notre non-réponse a eu objectivement pour conséquence la Seconde Guerre Mondiale et la propagation des "erreurs" de la Russie — le communisme — qui fit non seulement des dizaines de millions de victimes dans le monde entier, mais qui risque de nous entraîner vers une 3ème Guerre Mondiale [et le retour en force du communisme].

Note de Pierre et les Loups :
Il est difficile de ne pas constater que nos sociétés au XXIème siècle ont été totalement envahies par les erreurs de la Russie, à commencer par ceci : l'avortement et la défense du droit des femmes à disposer de leur corps étaient quasiment le seul outil de régulation de la fécondité sous le régime communiste de l'URSS. Eh oui ! vous avez bien lu.

Si l'avortement se pratique aussi largement au niveau mondial aujourd'hui et que l'on défend avec autant de détermination le prétendu droit des femmes à disposer de leur corps — en tuant l'innocent dont le corps n'est objectivement pas le leur —, c'est parce que tout a commencé en URSS et que nous sommes en train de subir les "erreurs" de la Russie dont nous parlait Notre Dame de Fatima !

L'avortement est autorisé en Russie depuis 1913. A l'époque, une majorité de participants siégeant au Congrès de la Société russe des médecins se déclare pour l'abolition de l'interdiction de l'avortement. A l'issue de cette réunion, une résolution est adoptée sur l'irrecevabilité des poursuites à l'encontre des mères ayant pratiqué ou subit un avortement et sur l'exonération de la responsabilité pénale des médecins opérants. Rapidement, un article de Vladimir Lénine est publié, dans lequel il déclare soutenir la demande sur « l'abrogation inconditionnelle de toutes les lois contre l'avortement ou contre la distribution d'écrits médicaux informant sur les mesures de précaution ». L'avortement devient une intervention médicale ordinaire, souvent inévitable pour les femmes soviétiques qui travaillent. Le 19 novembre 1920, l'avortement est officiellement autorisé. La Russie soviétique devient le premier pays au monde à autoriser l'interruption volontaire de grossesse. La majorité des autres Etats qui l'accepteront par la suite ne le feront que 40 ou 50 ans plus tard.

Les statistiques sur les avortements en URSS ont longtemps été dissimulées, mais la publication des données dans les années 1980 a attesté du fait que le pays occupait une des premières places au monde pour le nombre d'avortements.

Tellement actuel ! Nos propres chefs d'Etat n'agissent-ils pas comme Lénine il y a un siècle ?

La Russie, a-t-elle vraiment été consacrée ? Pas selon Roberto de Mattei pour qui « la consécration expresse de la Russie est urgente »

Le deuxième exemple est au Rwanda. Dans les apparitions approuvées à Kibeho, les jeunes voyants eurent une vision détaillée du génocide à venir — environ 12 ans avant qu'il ne se produise. Ils transmirent le message de Notre Dame qui les appelait à la repentance afin d'éviter une catastrophe… mais le message ne fut pas écouté. De façon plus inquiétante, les voyants rapportèrent que l'appel de Marie...

… ne s'adresse pas à une seule personne et ne concerne pas seulement l'époque actuelle ; il s'adresse à tous les hommes dans le monde entier.

www.kibeho.org ; lire http://jeanabboud.org/?p=1300

Préparer le chemin du Seigneur

Tout cela pour dire que notre refus d'écouter la voix du Bon Berger — que ce soit à travers celle de Notre Dame ou de ses prophètes aux quatre coins du monde — se fait à nos risques et périls. Vous voyez, nombreux sont ceux qui considèrent ces hommes et ces femmes comme des « prophètes de malheurs ». Or la vérité est que c'est nous, et non pas eux, qui déterminons quel genre de prophètes ils sont. Si nous les écoutons [et nous convertissons], ce sont des prophètes d'espérance, de paix et de justice. Mais si nous les ignorons, si nous les écartons, ils deviennent en effet des prophètes de malheur.

A nous de décider.

Pendant le temps de l'Avent, nous avons l'habitude d'entendre proclamer ce passage de l'Évangile :

Voix de celui qui crie dans le désert : « Préparez le chemin du Seigneur, rendez droits ses sentiers. »

Mt 3: 3

Si vous voyagez dans les Rocheuses canadiennes, vous avez plusieurs possibilités pour les traverser. La route du sud est très raide et lente et les vents y sont très violents. La voie centrale est plus droite et nivelée. Il en va de même pour l'avenir de ce monde. C'est nous — la réponse donnée par l'humanité de par son "libre arbitre" — qui déciderons si nous devons traverser les routes droites et nivelées de la paix et de la concorde [en utilisant les moyens que le Ciel nous donne], ou bien la vallée de l'ombre de la mort [en préférant utiliser nos propres moyens humains]. Notre Dame de Fatima l'a promis : « À la fin, mon Coeur immaculé triomphera. Le Saint-Père me consacrera la Russie, qui se convertira, et il sera concédé au monde un certain temps de paix. » Mais elle n'a donné aucune garantie quant à la route que nous emprunterions pour y parvenir, car cela dépend de nous.

... la prophétie, au sens biblique, ne signifie pas prédire l'avenir, mais expliquer la volonté de Dieu pour le présent, et donc montrer la voie droite vers l'avenir.

—Cardinal Ratzinger (PAPE BENOÎT XVI), « Message de Fatima », Commentaire théologique, vatican.va

À l'heure actuelle, dans diverses parties du monde, Notre Dame continue de parler à l'Église en lui donnant des instructions précises sur ce que nous devons faire à cette heure de l'histoire. Mais qui écoute ? Sommes-nous encore en train de rationaliser afin de ne pas répondre à ses demandes, voire carrément de ridiculiser sa voix, qui est la "houlette" et le "bâton" avec lesquels le Bon Berger guide Ses brebis ? Cela semble bien être le cas, tandis que ses messages, tout en continuant de donner de l'espérance, nous mettent également en garde contre les grands dangers spirituels actuels et à nos portes. Ils nous avertissent que le monde entre dans une phase où, certes nous verrons le Triomphe de son Coeur Immaculé, mais il surviendra à travers les chemins escarpés et les routes sinueuses et douloureuses que nous avons refusé d'aplanir.

Celui qui entend de moi ces paroles sans les mettre en pratique est comparable à un homme insensé qui a construit sa maison sur le sable.

Mt 7: 26

Il m'a été difficile de trouver une photo pour illustrer l'article d'aujourd'hui. Celles montrant les larmes de pères, de mères et d'enfants aux quatre coins du monde étaient déchirantes. Plus que toutes ces larmes, le Ciel pleure avec nous, car la possibilité de joie et de paix est toujours à notre portée — mais jamais entre nos mains. Oh, combien le libre arbitre de l'humanité est à la fois une chose merveilleuse et cependant terrifiante !

Voici une voix de plus à discerner...

Chers enfants, Je suis l'Immaculée Conception. Je viens du Ciel pour vous encourager et faire de vous des hommes et des femmes de foi. Ouvrez vos coeurs au Seigneur et faites de Lui la petite arche où la vérité sera préservée. Dans ce temps de grande confusion spirituelle, seuls seront sauvés de la grande menace du naufrage de la foi ceux qui demeurent dans la vérité. Je suis votre Mère Douloureuse et Je souffre de ce qui advient pour vous. Écoutez Jésus et Son Évangile. N'oubliez pas les leçons du passé. Je vous demande de chercher à témoigner partout de l'Amour de Mon Fils Jésus. Annoncez à tous sans peur la vérité annoncée par Mon Jésus et par le véritable Magistère de Son Église. Ne reculez pas. Vous verrez encore des horreurs de toutes parts. Beaucoup de ceux choisis pour défendre la vérité vont reculer de peur. Vous serez persécutés à cause de votre foi, mais demeurez fermes dans la vérité. Votre récompense viendra du Seigneur. Agenouillez-vous en prière et cherchez des forces dans l'Eucharistie. Ne vous découragez pas devant les épreuves qui viendront. Je serai avec vous.

—Notre Dame “Reine de la Paix” à Pedro Regis, Brésil ; son évêque continue de discerner ses messages, mais a exprimé, d'un point de vue pastoral, sa satisfaction par rapport aux fruits très positifs des apparitions qui s'y déroulent. [cf. spiritdaily.org]

Repentez-vous donc et convertissez-vous, afin que vos péchés soient effacés, et qu'ainsi le Seigneur fasse venir le temps du répit. Il enverra alors le Christ qui vous a été destiné, Jésus, celui que le Ciel doit garder jusqu'aux temps de la restauration universelle dont Dieu a parlé par la bouche de ses saints prophètes d'autrefois...

Actes 3: 19-23

Mark Mallett
« Why the World Remains in Pain »

Soutenir l'apostolat de Mark Mallett

The Now Word : Reflections on our Times - with Mark Mallett

Commentaires des internautes

Partagez votre opinion

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cet article.

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Champs obligatoires

@
Pour recevoir les avis de réponse à votre commentaire si vous avez coché l'option correspondante ci-dessous.

Etre informé des prochains commentaires déposés sur cet article ?

Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 92 : 4 = ?

Recommander cette page

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander la page Pourquoi le monde continue-t-il de souffrir ?.

Champs obligatoires

@
@
Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 92 : 4 = ?

Articles similaires

Lire un article au hasard

La vérité sur Medjugorje ... que vous ignorez peut-être

Mark Mallett   mercredi 28 novembre 2018   2 commentaires   659

Le scandale des abus sexuels dans l'Église catholique continue de nuire à sa crédibilité. Mais cela a-t-il également compromis les apparitions qui se déroulent à Medjugorje, le seul endroit sur terre où conversions, guérisons et vocations naissent chaque jour ?

Lire la suite

Fatima, et la Grande Secousse

Mark Mallett   lundi 14 mai 2018   2 commentaires   1.753

Il y a quelques temps, alors que je réfléchissais à la raison pour laquelle le soleil semblait tournoyer dans le ciel à Fatima, l'idée m'est venue que ce n'était pas une vision du soleil en tant que tel qui se mettrait à bouger, mais de la terre. C'est alors que j'ai réfléchi à la relation entre la « grande secousse » de la terre annoncée par de nombreux prophètes crédibles et le « miracle du soleil ». Cependant, avec la récente publication des mémoires de Sr Lucie un nouveau regard sur le Troisième Secret de Fatima fut révélé dans ses écrits.

Lire la suite

"Mon Miracle à Medjugorje”

Christine Watkins   mardi 27 février 2018    808

« La théologie de Medjugorje sonne juste. Je suis convaincu de sa vérité. Tout ce qui concerne Medjugorje est authentique du point de vue catholique. Ce qui se passe là-bas est évident, si convaincant ! . . . Il n’y a qu’un seul danger avec Medjugorje : c’est de passer à côté ! » Cardinal Hans Urs Balthasar–  

Lire la suite