Notre Dame : Préparez-vous - Partie 2


Commentaires (0)

Publié le samedi 2 mai 2020

Auteur / source : Mark Mallett

Catégorie : La Sainte Vierge Marie

Les prêtres sont le pont par lequel passera l'Église pour rejoindre le Triomphe de Marie. Mais cela ne signifie pas que le rôle des laïcs, dans les temps à venir, soit insignifiant — en particulier après l'Avertissement.

Lire le texte original en anglais sur le blog de Mark Mallett

Image : Résurrection de Lazare, fresque de l'église San Giorgio, Milan, Italie

Pour lire la première partie de cet article : Notre Dame : Préparez-vous - Partie 1

Le déliement

Il y a plusieurs années, avant même que je ne commence à tenir ce blog apostolique, j'ai lu un passage très émouvant du Livre d'Ézéchiel :

La main du Seigneur se posa sur moi, par son esprit il m'emporta et me déposa au milieu d'une vallée ; elle était pleine d'ossements... Alors le Seigneur me dit : « Fils d'homme, ces ossements peuvent-ils revivre ? » Je lui répondis : « Seigneur Dieu, c'est toi qui le sais ! » Il me dit alors : « Prophétise sur ces ossements. Tu leur diras : Ossements desséchés, écoutez la parole du Seigneur : Ainsi parle le Seigneur Dieu à ces ossements : Je vais faire entrer en vous l'esprit, et vous vivrez. Je vais mettre sur vous des nerfs, vous couvrir de chair, et vous revêtir de peau ; je vous donnerai l'esprit, et vous vivrez... ils revinrent à la vie, et ils se dressèrent sur leurs pieds : c'était une armée immense ! Puis le Seigneur me dit... « Je mettrai en vous mon esprit, et vous vivrez ; je vous donnerai le repos sur votre terre. Alors vous saurez que Je suis le Seigneur. »

Ézéchiel 37: 1-14

Cette vision d'Ezéchiel représente la "résurrection" finale telle que décrite au chapitre 20 du Livre de l'Apocalypse (Ap 20: 1-4) ; sa version de « l'Ère de Paix » avant l'ultime soulèvement de Satan (Gog et Magog) à la fin du monde. [1] Par trois fois tout au long de ce passage, le Seigneur commande à Ézéchiel de prononcer une parole prophétique sur ces ossements : afin que ceux-ci se couvrent de chair, respirent à nouveau, et sortent de leurs tombeaux. Cette prophétie trouvera son accomplissement en partie lors du Grand Avertissement, lorsque les âmes des fils et des filles prodigues qui « gisent dans la mort du péché » reviendront à la vie.

... si grands sont les besoins et les périls de ce siècle, si vastes les horizons d'une humanité portée à la coexistence mondiale et impuissante à la réaliser, qu'il n'y a de salut pour elle qu'en une nouvelle effusion du Don de Dieu. Que vienne donc l'Esprit Créateur pour renouveler la face de la terre !

— PAPE SAINT PAUL VI, Gaudete in Domino, 9 mai 1975

Une nouvelle résurrection de Jésus est nécessaire ; une véritable résurrection, qui n'admette plus aucune domination de la mort... Dans les individus, Jésus doit détruire la nuit du péché mortel par l'aube de la grâce reconquise. Dans les familles, à la nuit de l'indifférence et de la froideur, doit succéder le soleil de l'amour. Dans les lieux de travail, dans les villes, dans les nations, dans les terres de l'incompréhension et de la haine, la nuit doit devenir lumineuse comme le jour : et la lutte cessera, et l'on aura la paix.

— PAPE PIE XII, discours Urbi et Orbi, 2 mars 1957 ; clerus.org

Oui, Pie XII parle d'une résurrection spirituelle de l'humanité qui doit se produire avant la fin des temps (à moins qu'il n'y ait des « lieux de travail » au Ciel). Quel sera le rôle des laïcs dans tout cela ?

Dans l'Évangile de saint Jean, Jésus ordonne à Lazare de sortir du tombeau. Lorsqu'il en sort, Jésus demande aux personnes présentes :

Déliez-le, et laissez-le aller.

Jean 11: 44

Aller où ? Allez se laver. Allez se faire purifier. Allez se faire revêtir d'habits neufs. Ou dit autrement, le rôle des laïcs après l'Avertissement consistera à « délier ceux » que la peur et le choc auront paralysés. Ils devront aider ceux qui sont plongés dans la confusion et la cécité à se tourner vers le Seigneur. Ils devront prophétiser sur eux et partager avec eux la Parole de Dieu. Ils devront exercer les charismes de l'Esprit Saint. Et surtout, ils devront ramener ces âmes vers Jésus, c'est-à-dire vers les prêtres in persona Christi qui pourront les laver dans les eaux du baptême, les délivrer par le sacrement de la confession et ainsi revêtir les fils et filles prodigues de leur dignité et les nourrir du « veau gras » — c'est-à-dire de l'Eucharistie [et la doctrine de l'Église].

Pendant des années, j'ai pressenti qu'il viendrait un temps où nous serions témoins d'un nombre incalculable de miracles. Après tout, il s'agira de « l'exorcisme du dragon » (lire Le Grand Avertissement, le temps de Sursis, et le Grand Miracle dans notre Chronologie des événements) lorsque Satan sera, pour un temps, aveuglé, impuissant, temporairement vaincu et que les âmes se détourneront de la voie large qui mène vers l'Enfer et afflueront vers la Porte étroite de la Miséricorde. Nous devons nous y préparer :

Après l'Illumination des consciences, un autre don sans précédent sera accordé à l'humanité : une période de repentir d'une durée d'environ six semaines et demie. Le diable n'aura à ce moment aucun pouvoir pour agir. Cela signifie que chacun aura une totale liberté de choix afin de se décider pour ou contre le Seigneur. Le diable ne pourra contraindre notre volonté ni lutter contre nous... Les deux premières semaines et demie, en particulier, après l'Avertissement seront extrêmement importantes parce que le diable ne reviendra pas tout de suite, mais les hommes, eux, retomberont très vite dans leurs mauvaises habitudes, et [passées ces deux premières semaines] il sera beaucoup plus difficile de les convertir.

— Mystique canadien, Père Michel Rodrigue, After the Warning and World War III

Votre mission ne fait que commencer

Il y a trois semaines, mon fils de 19 ans, un merveilleux compositeur, est entré dans mon bureau pour prendre quelque chose. Nous ne nous étions presque pas encore parlés ce matin-là. Dès que je l'ai vu, une parole de la Sainte Vierge m'est venue à l'esprit : « Ne pensez pas que tous vos rêves et vos projets feront bientôt partie du passé. Au contraire, votre mission ne fait que commencer. » Après avoir partagé cette parole avec mon fils, il en fut tout aussi surpris que moi.

Mais je savais que cette parole vous était aussi adressée. A vous qui faites désormais partie de la petite cohorte de Notre Dame : votre mission ne fait que commencer. Vous êtes né pour cette époque. Quelle est cette mission vous demandez-vous ? La Sainte Vierge est à la tête de cette cohorte ; Marie est le nouveau Gédéon. Il vous faut l'écouter attentivement. Notre Dame vous indiquera la voie à suivre, mais vous devez être fidèle et attentif. Nous devons être comme les « vierges sages » qui ont non seulement rempli leurs lampes avec l'huile de la grâce (de sorte d'être en « état de grâce »), mais ont aussi allumé la mèche de la sagesse ! Cela signifie que ces heures d'isolement doivent être passées non pas dans la dissipation mais en accordant davantage de temps à la prière et à de saines lectures spirituelles, dans le calme (loin de l'actualité angoissante qui cherche à nous terroriser). Priez, priez, priez ! Combien de fois la Sainte Vierge n'a-t-elle pas été critiquée pour avoir répété sans relâche ces mêmes mots pendant quarante ans. Mais aujourd'hui vous comprenez. Notre Maman du Ciel nous demandait de prier, de nous convertir, de jeûner, de prier encore, d'aller nous confesser, et de prier toujours plus... afin d'être prêts pour cette époque. Combien sont prêts ? Combien étaient préparés spirituellement pour les événements qui font aujourd'hui l'actualité ?

L'heure est venue où, en suivant l'exemple de Notre Dame, nous nous équipons pour le combat spirituel, pour le « déliement » de tant d'âmes terriblement asservies par le péché. Dans le récit biblique, Gédéon ordonne à ses soldats de laisser derrière eux leurs armes conventionnelles. Alors que le monde fait des réserves d'armes et de munitions, d'argent et de papier toilette, Notre Dame veut que nous fassions des provisions, avant toute autre chose, de foi. En grandes quantités. Nous en aurons besoin car la foi, l'espérance et la charité seront nos seules armes. Et celles-ci nous sont données par la prière.

Gédéon sépara les trois cents hommes en trois groupes. Il leur remit à tous des cors et des cruches vides dans lesquelles ils mirent des torches. Il leur dit : « Vous me regarderez et vous ferez comme moi ! Quand je serai arrivé à la limite du camp, vous ferez comme je ferai. »

Juges 7: 16-17

Ceux d'entre vous ayant déjà commencé à découvrir le « don de la Vie dans la Divine Volonté » et invoquant déjà la Flamme d'Amour du Cœur Immaculé de Marie, serez bientôt prêts à recevoir de grands dons spirituels qui se multiplieront exponentiellement après l'Avertissement. Ce n'est peut-être pas le sentiment que vous avez pour le moment. Les hommes de Gédéon ont certainement dû se sentir vaincus d'entrée de jeu, n'ayant rien d'autres à leur disposition que des cruches, des torches et des instruments de musique, avec face à eux des milliers de soldats armés et entraînés de Madian. De même, nous-mêmes pouvons nous sentir impuissants en ce moment... mais c'est pourquoi nous devons rester proches de Notre Dame et l'écouter : « Vous me regarderez et vous ferez comme moi. » C'est-à-dire, priez le rosaire, jeûnez, restez petit, soyez fidèle, soyez attentif.

Les temps que nous vivons ont pour but de permettre à certaines âmes de recevoir ce Don, individuellement, afin de préparer le temps où le monde entier le recevra.

— Daniel O'Connor, The Crown of Sanctity: On the Revelations of Jesus to Luisa Piccarreta, p. 113 (édition Kindle)

Ces trois petites groupes que se réserve la Sainte Vierge (composés d'un reste de prêtres, de religieux et de laïcs) vont mener la charge qui commencera à aveugler Satan. Nous allons aider Notre Dame à triompher en prophétisant sur les ossements desséchés, en les aidant à recevoir les sacrements et la puissance du Saint-Esprit, et en leur apprenant à suivre Jésus-Christ, littéralement, avant qu'il ne soit trop tard, car le « temps de la miséricorde » touche à sa fin. Pourquoi pensez-vous que Notre Seigneur ait répandu Son Esprit en 1969, conférant et enseignant à nouveau à l'Église les charismes du Saint-Esprit ? Et pourquoi a-t-Il suscité [les mouvements charismatiques] à la fin du siècle dernier ? Et pourquoi nous a-t-Il donné saint Jean-Paul II pour nous exhorter à fixer notre regard sur un « nouveau printemps » qui ne peut être fondé que sur le solide rocher de l'Église catholique ?

Pour cette heure ! Pour cette heure ! Pour cette heure !

(Dieu Saint, Dieu Fort, Dieu Éternel ! Aie pitié de nous et du monde entier !)

Garder à l'esprit la vue d'ensemble

Cela dit, il nous faut impérativement garder à l'esprit la « vue d'ensemble ». Nous faisons face à la « confrontation finale » entre les puissances de la lumière et celles des ténèbres. Ce n'est pas un test. A ce titre, dans la partie 3, j'aimerais davantage vous préparer pour les grandes épreuves à venir. Notre Dame est avec nous. Saint Joseph est à nos côtés. Notre Seigneur est dans nos cœurs. N'ayez pas peur, mais ne nous endormons pas non plus.

De nos jours, plus que jamais, la force principale des mauvais c'est la lâcheté et la faiblesse des bons et tout le nerf du règne de Satan réside dans la mollesse des chrétiens. Oh ! S'il m'était permis, comme le faisait en esprit le prophète Zacharie, de demander au divin Rédempteur : « Que sont ces plaies au milieu de vos mains ? » la réponse ne serait pas douteuse : « Elles m'ont été infligées dans la maison de ceux qui m'aimaient. » : par mes amis qui n'ont rien fait pour me défendre et qui, à chaque occasion, se sont rendus complices de mes adversaires. Et à ce reproche qu'encourent les chrétiens pusillanimes et intimidés de tous les pays ne peuvent se dérober un grand nombre de chrétiens de France.

— PAPE PIE X, Allocution du 13 décembre 1908 ; Vatican.va ; cf. a-c-r-f.com

Quand le Seigneur m'a appelé « officiellement » à cet apostolat il y a près de 15 ans, voici ce que j'ai pu lire ce jour-là dans la liturgie des heures. Je sens que Notre Seigneur me dit que ceci s'adresse aussi à vous aujourd'hui. Après l'avoir lu, regardez la courte vidéo en fin d'article contenant votre invitation à cette grande mission.

Vous êtes le sel de la terre, dit le Seigneur. Ce n'est pas pour votre propre vie, veut-il dire, mais c'est pour le monde entier que la Parole vous est confiée. Car ce n'est pas à deux villes, à dix, à vingt, ou à un seul peuple que je vous envoie, comme j'envoyai jadis les prophètes, mais par terre et par mer, au monde entier, qui est plongé dans le mal. En disant : Vous êtes le sel de la terre, il leur montrait que toute la nature humaine était affadie et corrompue par le péché. C'est pourquoi il exige de ses disciples les vertus qui sont les plus nécessaires et les plus efficaces chez ceux qui ont la charge de la multitude... Il ne dit pas qu'ils sont chargés d'instruire la seule Palestine, mais la terre entière. « Ne vous étonnez donc pas », leur dit-il, « si, contrairement à tous les autres, c'est à vous que je m'adresse et si je vous envoie vers de si grands dangers... Si les autres s'affadissent, ils peuvent revenir par votre intermédiaire ; mais si ce malheur vous arrivait, vous entraîneriez les autres à leur perte en même temps que vous. C'est pourquoi, plus importantes sont les affaires qui vous sont confiées, plus vous devez déployer d'ardeur. » Jésus disait à ses disciples : « Si l'on vous insulte, si l'on vous persécute et si l'on dit faussement toute sorte de mal contre vous. » Il ne veut pas que ces paroles leur fassent craindre de se montrer, et c'est pourquoi il leur dit : « Si vous n'êtes pas prêts à tout cela, c'est en vain que vous avez été choisis. Si la calomnie est inévitable, elle ne vous fera aucun mal, mais elle témoignera de votre fermeté. Au contraire, si vous avez peur et si vous abandonnez la vigueur que réclame votre mission, vous tomberez dans des malheurs bien pires. »

— Saint Jean Chrysostome, Liturgie des heures , vol. IV, p. 120-122

(Traduction de la courte vidéo-clin-d'œil de Mark que vous pouvez écouter ci-dessous :)

« Opération salut des âmes »

Voici votre mission, si vous l'acceptez : aider notre nouveau Gédéon à sauver les âmes. Ce message s'autodétruira dans 5 secondes... (suite dans la vidéo)

Pour lire la suite (traduction en cours) : Notre Dame : Préparez-vous - Partie 3

Mark Mallett
Our Lady: Prepare – Part II


Cet article m'inspire ...


de la joie
24


de l'encouragement
19


de la perplexité
0


de la tristesse
0


de la peur
0

Accueil du blog Commenter cet article Imprimer

Vidéos

Commentaires des internautes

Partagez votre opinion

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cet article.

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Champs obligatoires

@
Pour recevoir les avis de réponse à votre commentaire si vous avez coché l'option correspondante ci-dessous.

Etre informé des prochains commentaires déposés sur cet article ?

Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 8 - 5 = ?

Recommander cet article

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander la page Notre Dame : Préparez-vous - Partie 2.

Champs obligatoires

@
Votre adresse e-mail sera transmise au destinataire. Celle-ci ne sera pas conservée et nous n'en ferons aucun autre usage.
@
L'adresse e-mail du destinataire ne sera pas conservée et nous n'en ferons aucun autre usage.
Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 8 - 5 = ?

Articles similaires

Lire un article au hasard

Les Prêtres et le Triomphe du Coeur Immaculé de Marie

Mark Mallett   lundi 1 juillet 2019   0 commentaire   partager

Le processus de désintégration de la conception chrétienne de la morale, préparé de longue date et toujours en cours, a connu dans les années 1960... un tournant radical sans précédent... Dans divers séminaires se sont constitués des clubs homosexuels...

— Pape Émérite Benoît XVI, “L'Église et le scandale des abus sexuels”, 11 avril 2019 ; la-croix.com

... les nuages ​​les plus sombres s'amassent sur l'Église catholique. Comme surgis d'un gouffre profond, remontent du passé à la lumière d'innombrables et inconcevables cas d'abus sexuels commis par des prêtres et des religieux. Le nuage pro​​jette son ombre jusque sur le siège de Pierre. Personne ne parle plus maintenant de l'[autorité] morale universelle qu'incarne habituellement un pape. Quelle est vraiment la profondeur de cette crise ? Est-ce, comme on a pu le lire parfois, l'une des plus grandes dans l'histoire de l'Église ?

— Question de Peter Seewald au Pape Benoît XVI, dans Lumière du monde: Le pape, l'Église et les signes des temps (Bayard), p. 43

Lire la suite

Notre-Dame de la Lumière arrive...

Mark Mallett   samedi 12 octobre 2019   0 commentaire   partager

Il y a plus de vingt ans, le Dr Brian Doran, un frère en Christ et ami proche, rêvions de la possibilité d'une expérience de camp pour jeunes garçons qui non seulement formerait leur cœur, mais répondrait à leur désir naturel d'aventure. Dieu m'a appelé, pour un temps, sur une tout autre voie. Mais Brian allait bientôt donner naissance à ce que l'on connaît aujourd'hui sous le nom d'Arcātheos — qui signifie « Forteresse de Dieu ». C'est un camp pour père et fils, n'ayant à ma connaissance pas d'équivalent ailleurs dans le monde, dans lequel l'Évangile côtoie l'imaginaire, et où le catholicisme embrasse l'aventure. Après tout, Notre Seigneur lui-même ne nous a-t-il pas enseigné en paraboles...

Mais [en août 2017], nous avons assisté à une scène qui, selon les dires de beaucoup de participants, était « la plus impressionnante » de toutes celles auxquelles ils aient pu assister depuis la création du camp. En vérité, je l'ai trouvée époustouflante...

Lire la suite

Le temps des refuges

Mark Mallett   dimanche 19 avril 2020   5 commentaires   partager

La grande Tempête qui, telle un ouragan, balaie aujourd'hui l'humanité ne cessera pas avant d'avoir atteint son but : la purification du monde. À cet effet, tout comme au temps de Noé, Dieu a prévu une arche, un refuge dont le but est de permettre à un « reste » parmi Son peuple d'être préservé (cf. Gn 45: 7 ; Rm 11: 5 ; 2 R 19: 30-31 ; Is 10: 20-22 ; Is 37: 31-32 ; Ac 15: 16-18 ; Rm 11: 4-5). Avec amour et urgence, je supplie mes lecteurs de ne plus perdre de temps et de commencer à gravir les marches du refuge que Dieu nous a préparé...

Lire la suite