Les catholiques américains se joignent à l'Initiative Internationale du Rosaire avec Rosary Coast to Coast


Commentaires (1)

Publié le lundi 23 avril 2018

Catégorie : Actualité chrétienne et de l'Eglise

Nombre de consultations : 194

S'inspirant des chaînes du Rosaire qui furent organisées en Pologne le 7 octobre 2017, où plus d'un million de fidèles se sont rassemblés aux frontières du pays pour prier le Rosaire, des coordonnateurs américains organisent un Rosaire national d'une Côte à l'autre du pays. Les événements débuteront par une Neuvaine du Rosaire de 54 jours, commençant le 15 août 2018 et se terminant par des rassemblements à travers les États-Unis et au Capitole le 7 octobre 2018.

Lu sur Catholic Marketing Network

L'Irlande et les îles britanniques ont déjà suivi cette année avec leurs propres événements nationaux, dans ce qui fut qualifié par les coordonnateurs américains d' "appel à l'action". « Dans le monde entier, des hommes et des femmes ont été émus par ce qui ne peut être que considéré comme un appel au clairon de l'Esprit Saint à s'engager dans une guerre spirituelle par la prière, le jeûne et le sacrifice. D'une part, des hommes et des femmes ordinaires ont uni leurs forces, se joignant à leurs prêtres et à leurs évêques ; d'autre part, et de façon extraordinaire, ces laïcs ont entouré physiquement leurs nations dans une prière active. » — Père Richard Heilman, président de la Sainte-Ligue.

En outre, des coordinateurs internationaux d'Irlande, des îles britanniques, d'Australie et de Pologne – ainsi que d'autres pays – ont promis de rejoindre les États-Unis, dans ces deux initiatives menant à des manifestations de prière mondiales prévues les 6 et 7 octobre prochains.

Les Américains à travers le pays sont invités à diriger, prier et s'engager avec le Rosary Coast to Coast partout où ils peuvent se réunir : le long des côtes et des frontières des États-Unis par des pèlerinages et des processions. S'ils sont dans l'impossibilité d'organiser des trajets vers les côtes ou les frontières des États-Unis, ils sont encouragés à participer en paroisses ; devant les Capitoles (Congrès) des différents États ; en familles ; ou tout simplement en regardant la chaîne Internet du National Rosary Rally à Washington, DC. Les événements se termineront par la récitation du Rosaire, simultanément, dans tout le pays, à partir de 16h, heure de l'Est / 15h, heure du Centre / 14h Montagne / 13h, Pacifique.

A noter que la Novena for Our Nation (Neuvaine pour notre Nation), le Rosary Rally et le Rosary Coast to Coast sont tous sponsorisés par la Sainte-Ligue, une organisation à but non lucratif sous la direction spirituelle du Cardinal Raymond Burke, dont la mission est "d'appeler les hommes à combattre les forces du mal dans la société d'aujourd'hui".

Ceux désireux d'en apprendre davantage ou de se porter volontaires pour aider à organiser des événements dans leurs propres paroisses, diocèses ou états sont encouragés à se rendre sur le site Internet officiel du Rosary Coast to Coast pour obtenir de plus amples détails, ou à les contacter sur les médias sociaux.

Commentaires des internautes

Partagez votre opinion

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Champs obligatoires

@
Pour recevoir les avis de réponse à votre commentaire si vous avez coché l'option correspondante ci-dessous.

Etre informé des prochains commentaires déposés sur cet article ?

Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 95 : 5 = ?

Recommander cette page

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander la page Les catholiques américains se joignent à l'Initiative Internationale du Rosaire avec Rosary Coast to Coast.

Champs obligatoires

@
@
Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 95 : 5 = ?

Articles similaires

Lire un article au hasard

Espérer avec Marthe Robin

Père Yannik Bonnet   samedi 27 janvier 2018   0 commentaire   396

Une réflexion du Père Yannik Bonnet.

Y a-t-il encore des raisons d'espérer ?

Même si je ne le partage pas, je comprends le désespoir de mon interlocuteur. Ce qui l'a secoué, ce n'est pas l'agression verbale d'une Ministre contre Monseigneur Aillet, mais le caractère ultra minoritaire de la réaction des évêques français. Que ladite Ministre estime qu'il ne faut pas laisser de temps pour réfléchir à une femme enceinte avant qu'elle décide de garder ou non son enfant, cela ne l'a pas étonné, mais il s'attendait à une réaction vigoureuse et concertée de l'épiscopat. Comme mon interlocuteur me l'exprime, s'il y a une Assemblée des Evêques de France, c'est quand même aussi pour que l' Eglise de France puisse montrer sa détermination face à une idéologie qui fait tout pour imposer sa culture de mort à une population conditionnée par les media. Cet homme me semble découvrir qu'il y a au sein de ladite Assemblée des courants de pensée divergents concernant des questions aussi graves que celle de l'avortement.

Lire la suite

D'accord avec le Pape et Amoris laetitia ?

mardi 20 février 2018   2 commentaires   390

Comme dit dans ces articles, la question n’est pas tellement d’être d’accord ou non avec le Pape, mais d’être fidèle au Magistère de l’Eglise. Et le Pape, c’est indiscutable, est le principal garant du Magistère. Naturellement, tous les propos du Pape n’ont pas la même portée et ne sont pas tous partie intégrante de l’Enseignement de l’Eglise. Une interview n’est pas une homélie, qui n’est pas une exhortation apostolique, ni une encyclique, encore moins les constitutions d’un concile œcuménique. Mais enfin, une exhortation apostolique telle qu’Amoris laetitia, fait partie du Magistère. Le Pape ne l’a pas sortie comme ça de sa mitre, elle est le fruit d’un Synode épiscopal, du travail de théologiens et d’experts pendant plusieurs années etc.

Lire la suite

Oui, nous sommes à une époque où beaucoup rougissent de se dire catholiques - Discours de saint Pie X

vendredi 25 mai 2018   0 commentaire   293

Discours très actuel de Saint Pie X à l'occasion de la béatification de Jeanne d'Arc le 13 décembre 1908

Oui, nous sommes à une époque où beaucoup rougissent de se dire catholiques, beaucoup d'autres prennent en haine Dieu, la foi, la révélation, le culte et ses ministres, mêlent à tous leurs discours une impiété railleuse, nient tout et tournent tout en dérision et en sarcasmes, ne respectant même pas le sanctuaire de la conscience.

Lire la suite