Le point de non-retour


Commentaires (3)

Publié le samedi 14 mars 2020

Auteur / source : Mark Mallett

Catégorie : Réflexions et méditations diverses

L'humanité a atteint le point de non-retour... sans l'intervention divine.

Je vous ai dit cela, pour qu'une fois leur heure venue,
vous vous rappeliez que je vous l'ai dit.

(Jean 16: 3-4)

Lire le texte original en anglais sur le blog de Mark Mallett

Photo : De nombreuses églises catholiques à travers le monde sont vides, et les fidèles temporairement privés des sacrements.

A mon retour au Canada suite à mon déplacement à Trinité-et-Tobago, j'ai reçu un texto de la voyante américaine Jennifer, dont les messages prophétiques diffusés entre 2004 et 2012 sont aujourd'hui en train de s'accomplir en temps réel. [1] Son texto disait ceci :

Bougies, sel et eau bénits — trois choses essentielles que les gens doivent avoir sous la main. Où les fidèles sont supposés se rendre si les églises sont fermées ? Et bien sûr votre chapelet et votre Bible. Ce sont mes ressources. Rappelez-vous, Jésus a dit que ces événements se suivront comme des wagons de marchandises, l'un après l'autre...

Lire : Les trois objets bénis indispensables à la maison

Ce message était significatif puisque, juste la veille de la conférence sur la Divine Miséricorde qui s'est tenue à Trinité-et-Tobago, le Père Jim Blount a dit la même chose — allant même jusqu'à bénir du sel et 400 bouteilles d'eau bénite en utilisant les prières d'exorcisme. Pour ceux qui ne connaissent pas ces sacramentaux, ce ne sont pas des « porte-bonheur » (ndtr, la superstition est condamnée par la foi catholique — cf. CEC n° 2110, 2111, 2138) et ils ne contiennent aucun pouvoir en eux-mêmes. Cependant, depuis les temps bibliques, Dieu se sert d'objets inanimés comme canaux de la grâce.

Par les mains de Paul, Dieu faisait des miracles peu ordinaires, à tel point que l'on prenait des linges ou des mouchoirs qui avaient touché sa peau, pour les appliquer sur les malades ; alors les maladies les quittaient et les esprits mauvais sortaient.

Actes 19: 11-12

Donc, je recommande vivement qu'en ces temps de fléaux physiques et spirituels, vous fassiez bénir par un prêtre de l'eau, du sel et des bougies pour votre maison. Par ailleurs, les exorcistes nous disent que les rites anciens de bénédiction qui contiennent des prières d'exorcisme semblent être particulièrement puissants contre l'ennemi, tout comme le latin est plus puissant que la langue vernaculaire lors des exorcismes.

Tout va s'accélérer...

Une heure plus tard, après avoir récupéré mes bagages, nous étions assis à un passage à niveau et attendions l'arrivée d'un train. Et il est arrivé — à une vitesse incroyable. Nous étions abasourdis devant la vitesse à laquelle chacun de ces wagons passaient en sifflant devant nous. Je n'y ai pas accordé davantage de réflexion jusqu'à ce que je réponde à Jennifer aujourd'hui en lui disant : « Les événements vont arriver sur nous de plus en plus vite, comme les vents qui soufflent de plus en plus fort à mesure que l'on se rapproche de l'œil d'un ouragan... » puis, tout à coup, je me suis souvenu de ce train et de cette citation de Jésus à Jennifer (lire Rapidly, it Comes Now) :

Mon peuple, cette période de confusion ne fera que s'intensifier. Lorsque les signes commenceront à se suivre l'un après l'autre, tels des wagons de marchandises, sachez que la confusion ira elle aussi en s'intensifiant. Priez ! Priez, chers enfants. La prière est ce qui vous maintiendra fort et vous permettra de défendre la vérité et de persévérer en ces temps d'épreuves et de souffrances.

— Jésus à Jennifer, le 3 novembre 2005 ; wordsfromjesus.com

Ces événements arriveront comme des wagons roulant à toute vitesse et se répercuteront aux quatre coins du monde.

Ibid., le 4 avril 2005

En effet, dans les 48 heures qui suivirent ma webcast, l'Amérique a interdit les vols en provenance d'Europe, le nombre de morts en Italie a dépassé le millier ; Pékin commence à accuser les États-Unis d'avoir délibérément apporté le virus en Chine ; les marchés boursiers ont subi des pertes historiques ; de nombreux événements sportifs et culturels ont été reportés, voire annulés ; et la panique se propage à travers le monde tandis que les rayons des magasins se vident. Pour être clair, le « signe des temps » majeur n'est pas le coronavirus, mais la réponse bizarre qui y est apportée — une réponse parfaitement orchestrée semblerait-il. J'ai reçu cette lettre de quelqu'un en Italie ce matin :

Les mesures en Italie sont de plus en plus sévères :

  • Toutes les écoles fermées jusqu'au 3 avril. Les cours se font en ligne.
  • Toutes les activités commerciales dites « inutiles » sont fermées: bars, restaurants, coiffeurs, salons de beauté, centres de bien-être, activités sportives à tous les niveaux, etc ...
  • Déplacements de la population: À PIED OU EN VOITURE, TOUS LES MOUVEMENTS DOIVENT ÊTRE JUSTIFIÉS PAR LE DOCUMENT DU MINISTÈRE DE L'INTÉRIEUR. AMENDE SALEE POUR CEUX QUI VIOLENT LA LOI... ET RISQUE DE PRISON.
  • Personne ne peut aller aux plaines de jeux, parcs, places publiques, etc ...
  • A 18H00: TOUS A LA MAISON. LES LAMPES DE TOUTES LES RUES ETEINTES.
  • NON À TOUT TYPE DE FESTIVITES: MARIAGE, FUNÉRAILLES, DÉJEUNER / DÎNER / APÉRITIF ... AVEC DES AMIS OU / ET DES PARENTS., ETC ... NON À TOUTE MESSE .... LES ÉGLISES SONT OUVERTES, mais entrer individuellement avec un minimum de 1 mètre de distance entre les personnes.
  • OBLIGATION DE SE CONFORMER AUX REGLES D'HYGIENE (souvent se laver les mains, ne pas toucher la bouche, le nez et les yeux avec les mains, etc...)
  • Et bien d'autres règles à respecter...

Cette loi infâme sortira avec un grand nombre d'autres. Personne ne pourra s'y soustraire, ou bien la mort au fond des prisons. Cette loi marchera sur tout ce qui est le plus sacré.

— Marie-Julie Jahenny, Prophétie de la Fraudais, 20 avril 1882 (ajout)

En fait, il a été signalé que ceux qui ont été diagnostiqués positifs au coronavirus et qui refusent de s'isoler pourraient être accusés de meurtre. [2] En d'autres termes, nous observons la rapidité et la facilité avec laquelle le monde est en train de basculer vers la loi martiale et un état quasi policier. Nous constatons à quel point les masses sont aisément manipulables et la majorité de nos concitoyens vraiment vulnérables. Les paroles de saint Jean continuent de me traverser l'esprit :

Qui est comparable à la Bête, et qui peut lui faire la guerre ?

Ap 13: 4

Hélas ! Ne pensez pas que les sondages indiquant que de plus en plus de jeunes sont prêts à embrasser le socialisme ne reflètent qu'une mode passagère (70 % des jeunes Américains prêts à voter pour un socialiste) Nous avons là un avertissement clair quant au fait que le monde est toujours plus disposé à accueillir un faux sauveur qui les délivrera de leurs souffrances (cf. Cathéchisme de l'Église catholique, n° 675-676).

Dans plusieurs messages donnés à Jennifer, Jésus a averti que, bientôt, les portes des églises seraient fermées, et que cela se produirait pendant une période de grandes divisions :

Mon enfant, dis au monde que Je désire la prière, car ce qui attend le monde, au-delà de ce point où vous vous trouvez actuellement, est la plus grande purification depuis le début de la création. Car Mon bras de justice va tomber et séparer l'ivraie du bon grain. Les portes de beaucoup de Mes églises seront fermées, les cloches seront réduites au silence, car Je te le dis, la véritable division dans Mon Église a déjà commencé. Beaucoup seront privés de l'Eucharistie, car beaucoup de Mes prêtres seront [empêchés de célébrer la sainte messe]. C'est par amour que Je viens vous avertir ; Je viens vous dire que c'est dans votre confiance en Moi que vous trouverez la véritable paix.

— Jésus à Jennifer, 26 mai 2009

Ce sera un moment terrible pour les ingrats et les méchants. Ce moment sera sans frayeur pour les justes. Je vais être foulé aux pieds : ma prison d'amour sera violée (Tabernacles ?), mais je n'y serai plus. Mes ministres m'auront soustrait et emporté, caché sur leur coeur. Mon temple sera souillé et plein d'horreur (cf. Mt 24: 15), mais ce moment sera court. Mon sanctuaire vous sera fermé; mais je serai avec vous, et ces jours seront rapides.

— Marie-Julie Jahenny, 24 octobre 1877 ; marie-julie-jahenny.fr (ajout)

Et encore,

Mon peuple, Mes précieux enfants, les cloches de Mon Église seront bientôt réduites au silence. Je viens vous avertir que la bataille finale a commencé et que vous entendrez bientôt le son des trompettes et les anges proclamer Ma venue. Les événements dont vous et vos enfants serez témoins ont été annoncés dans les évangiles (15 avril 2005) ... Les cloches de Mes églises seront bientôt réduites au silence et les divisions se multiplieront jusqu'à la venue de l'Antéchrist. Vous verrez des nations entrer en guerre les unes contre les autres (27 mars 2005).

Ce mot « trompettes » me rappelle ce qui se passa il y a un an presque jour pour jour, lorsque je visitai le Mont des Oliviers en Israël où Jésus pleura sur cette ancienne cité. Notre groupe de pèlerins entra dans la chapelle qui s'élève au-dessus du jardin de Gethsémani, afin d'y célébrer la messe. A peine la liturgie fut-elle commencée (il était 3h de l'après-midi), un son inattendu se fit entendre, ressemblant à celui d'un shofar, et continua de résonner de façon intermittente. Le shofar est une corne de bélier à laquelle il est fait référence dans les récits de l'Ancien Testament, et que l'on sonne pour annoncer à la fois le coucher du soleil et le Jour du Jugement (Rosh Hashanah).

Sonnez du cor dans Sion, faites retentir la clameur sur ma montagne sainte ! Qu'ils tremblent, tous les habitants du pays, car voici venir le jour du Seigneur, il est tout proche.

Joël 2: 1

Ce que nous ignorions est qu'au moment même où nous entendîmes ce son, mon amie Kitty Cleveland et son groupe de pèlerins d'Amérique se trouvaient à l'extérieur de la chapelle. Tous assistaient au miracle du soleil — le disque solaire tournoyait, dansait, scintillait, projetant des rayons de lumière qui pouvaient être regardés à l'œil nu sans difficulté ni la moindre sensation de douleur. Puis, au moment précis où la messe s'achevait, le son du shofar cessa lui aussi.

Le lendemain, Kitty me raconta cet événement, et, réalisant qu'il s'était produit pendant la messe à laquelle nous avions assisté, je lui demandai si elle avait, elle aussi, entendu le son du shofar, et elle me répondit par l'affirmative. Je pensais qu'elle allait me dire que c'était quelqu'un de son groupe parce que cela avait semblé si proche, presque comme si quelqu'un s'était tenu au-dessus de la chapelle tout en sonnant de cet instrument. Mais, à mon étonnement, elle me répondit : « Je ne sais pas non plus d'où venait ce son. »

Tout ceci était annoncé depuis longtemps

Rien de ce qui se passe actuellement ne devrait être une surprise pour l'âme obéissante, depuis toutes ces années, au commandement de Notre Seigneur de « veiller et prier ». Le soleil se couche sur l'ère présente et le Jour du Seigneur approche à grands pas. C'est l'homme lui-même qui attire ce « grand et terrible jour » à cause de son cœur rebelle qui s'est bâti une nouvelle tour de Babel dans sa volonté de s'égaler à Dieu.

Mais qu'est-ce que Babel ? C'est la description d'un royaume où les hommes ont accumulé tant de pouvoir qu'ils pensent pouvoir s'affranchir d'un Dieu lointain et être assez forts pour pouvoir construire tout seuls un chemin qui s'élève jusqu'au ciel, pour en ouvrir les portes et prendre la place de Dieu. Mais précisément dans ces circonstances, il arrive quelque chose d'étrange et de singulier. Tandis que les hommes travaillaient ensemble pour construire la tour, ils ont soudain réalisé qu'ils étaient en train de construire les uns contre les autres. Tandis qu'ils tentaient d'être comme Dieu, ils couraient le risque de n'être même plus des hommes, car ils avaient perdu un élément fondamental de [l'être humain] : la capacité de se mettre d'accord, de se comprendre et d'œuvrer ensemble... Avec le progrès de la science et de la technique, nous avons acquis le pouvoir de dominer les forces de la nature, de manipuler les éléments, de [clôner] des êtres vivants, parvenant presque [à fabriquer] l'homme lui-même. Dans ce contexte, prier Dieu semble quelque chose de dépassé, d'inutile, parce que nous pouvons construire et réaliser nous-mêmes tout ce que nous voulons. Mais nous ne nous apercevons pas que nous sommes en train de revivre l'expérience de Babel.

— PAPE BENOÎT XVI, Homélie de Pentecôte, 27 mai 2102 ; Vatican.va

Et ainsi, l'humanité a atteint en quelque sorte un point de non-retour. Comment voulez-vous faire machine arrière sur le mariage homosexuel ? Comment voulez-vous remettre en cage la bête déchaînée qu'ont libérée toutes ces aberrations génétiques ? De quelle manière pouvons-nous parvenir à retirer ces produits toxiques et ces polluants injectés dans nos sols ou jetés dans les océans au cours des dernières décennies ? Comment reprendre le contrôle de tant d'emplois confiés à des robots ? Comment parvenir à inverser cette course à l'armement ? Comment restaurer l'innocence de milliards d'âmes exposées à une pornographie dégradante ? Comment ramener le monde à un mode de vie plus humain et plus simple ? Et comment l'Église retrouvera-t-elle sa crédibilité et sa sainteté au milieu de l'horreur de tant de maux et de scandales qui ont infecté l'Église jusqu'à son sommet ?

Hélas ! ma fille, quand je permets que les églises soient désertes, les ministres dispersés et les messes en diminution, cela signifie que les sacrifices sont des offenses pour Moi, les prières des insultes, les adorations des irrévérences, les confessions des passe-temps sans fruits. Ne trouvant plus ma gloire mais plutôt des offenses en retour des bénédictions que je donne, j'arrête ces dernières. Ces départs de mes ministres indiquent aussi que les choses ont atteint leur point culminant. Les châtiments seront multipliés. Comme l'homme est dur, comme l'homme est dur !

— Jésus à la Servante de Dieu, Luisa Piccarreta ; 12 février 1918 ; cf. artisanatura.org

Une chirurgie cosmique est nécessaire. La purification qui aujourd'hui arrive sur le monde ne peut plus être évitée mais peut être atténuée par la prière et le jeûne. Dans des révélations qui jouissent d'une grande considération de la part de l'Église, Notre-Dame d'Amérique (dont la dévotion a été officiellement approuvée) a déclaré très franchement à Sœur Mildred Mary Ephrem Neuzil :

Les événements qui surviennent dans le monde dépendent de ceux qui y vivent. Il faut que le bien l'emporte sur le mal pour empêcher l'holocauste qui approche à grands pas. Pourtant, je te le dis, ma fille, que même si une telle destruction devait se produire parce qu'il n'y aurait pas assez d'âmes pour prendre mes Avertissements au sérieux, un petit reste subsisterait et serait préservé de ce chaos ; de saintes âmes qui, m'ayant suivie fidèlement et ayant fait connaître Mes Avertissements, reprendront progressivement possession de la terre pour y mener une vie sainte et consacrée. Ces âmes renouvelleront la terre par la Puissance et la Lumière du Saint-Esprit, et ces fidèles enfants qui sont Miens seront sous Ma Protection et sous celle des Saints Anges, et ils participeront à la Vie de la Trinité Divine d'une manière extraordinaire. Fais connaître ceci à Mes enfants bien-aimés, Ma précieuse fille, de sorte qu'ils n'aient aucune excuse s'ils ne tiennent pas compte de Mes Avertissements.

— Notre-Dame d'Amérique à Soeur Mildred Mary Ephrem Neuzil, hiver 1984, mysticsofthechurch.com

Et ainsi, il est temps de rassembler vos familles, [chers parents], et de faire de Jésus le centre de votre foyer. Il est temps d'éteindre la télévision et de commencer à prier le Rosaire. C'est le moment de jeûner, de pleurer et d'implorer la miséricorde de Dieu sur les pécheurs qui vivent si loin de Lui. En effet, ce ne sont pas les maladies respiratoires, mais les virus de la pornographie, du matérialisme, de l'athéisme et de l'infidélité qui constituent la plus grande menace pour l'humanité.

Le péril particulier des temps qui sont devant nous est la propagation du fléau de l'infidélité que les Apôtres et Notre Seigneur Lui-même ont prédit comme la pire calamité des derniers temps de l'Eglise. Et ne fut-ce qu'une ombre, une image caractéristique des derniers temps arrive actuellement sur le monde.

— Saint John Henry Newman (1801-1890), sermon lors de l'inauguration du séminaire de Saint-Bernard, le 2 octobre 1873, The Infidelity of the Future

Épilogue

Jennifer m'a envoyé un autre texto peu de temps après le premier d'hier soir, et je lui ai demandé si vous pouviez le lire aussi :

L'objectif ultime de l'ennemi est que nous ayons peur les uns des autres (à cause du virus qu'il est en train de propager) au lieu de tendre la main à ceux qui souffrent. On nous dit de nous mettre en quarantaine même de Jésus. Quand les églises fermeront et que les cloches se tairont, où les fidèles sont-ils supposés aller ? Nous sommes la famille de Dieu et pourtant on nous dit de nous éloigner de notre famille à cause d'un virus qui, à l'échelle de la population mondiale, n'a pas tué tellement de gens. Toute perte de vie est triste mais combien versent des larmes pour tous ces bébés avortés chaque jour. Il s'agit d'un appel à se réveiller, et cet avertissement va continuer à retentir jusqu'à ce que le bras de justice du Père décide de le faire taire. Ensuite, les gens souhaiteront avoir répondu à ces avertissements lorsqu'ils en avaient encore le temps : nous avons une pandémie qui sévit depuis des décennies dans le monde et elle tue des bébés innocents.

En effet, a déclaré saint Jean-Paul II :

La question du Seigneur « qu'as-tu fait ? », à laquelle Caïn ne peut se dérober, est aussi adressée à l'homme contemporain, pour qu'il prenne conscience de l'étendue et de la gravité des attentats contre la vie dont l'histoire de l'humanité continue à être marquée... Quiconque attaque la vie humaine, attaque en quelque sorte Dieu lui-même.

Evangelium Vitae ; n. dix

Pourtant, il reste une lueur d'espoir pour les fils et les filles prodigues de cette génération, avant que n'arrive le Jour du Seigneur. Et nous la trouvons dans la bouche des prophètes :

Le soleil sera changé en ténèbres, et la lune sera changée en sang, avant que vienne le jour du Seigneur, jour grand et redoutable. Alors, quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé... Voici que je vais vous envoyer Élie le prophète, avant que vienne le jour du Seigneur, jour grand et redoutable. Il ramènera le cœur des pères vers leurs fils, et le cœur des fils vers leurs pères, pour que je ne vienne pas frapper d'anathème le pays !

Joël 3: 4-5, Malachie 3: 23-24

Ce sera l'Œil de la Tempête, qui arrivera lorsque le monde sera dans le chaos le plus complet — un grand avertissement qui constituera comme le sommet de ce « temps de miséricorde » dans lequel nous vivons. Prions pour qu'un très grand nombre d'âmes saisissent cette ultime planche de salut quand elle arrivera. C'est une victoire qui peut encore être remportée, avec l'aide de petites âmes de bonne volonté consacrées à Notre Dame et positionnées en première ligne [de cette lutte finale qui débouchera sur l'ère de paix]. Priez, priez, priez pour que les âmes égarées acceptent l'illumination des consciences qui est à nos portes et fassent leur la prière du Fils prodigue :

Je me lèverai, j'irai vers mon père, et je lui dirai : « Père, j'ai péché contre le ciel et contre toi. Je ne suis plus digne d'être appelé ton fils. Traite-moi comme l'un de tes ouvriers. » ... Comme il était encore loin, son père l'aperçut et fut saisi de compassion ; il courut se jeter à son cou et le couvrit de baisers.

Luc 15: 18-20

Mark Mallett
The Point of No Return


[1] Jennifer est une jeune mère et femme au foyer américaine (son nom de famille n'est pas divulgué à la demande de son directeur spirituel afin de respecter la vie privée de son mari et de sa famille.) Elle dit recevoir des messages directement de Jésus, qui commença à lui parler de manière audible un jour alors qu'elle recevait la Sainte Eucharistie à la messe. Les messages se lisent presque comme une continuation du message de la Miséricorde Divine, mais avec un accent marqué sur la « porte de la justice » par opposition à la « porte de la miséricorde » — un signe, peut-être, de l'imminence du jugement. Un jour, le Seigneur lui a demandé de présenter ses messages au Saint-Père, Jean-Paul II. Le père Seraphim Michaelenko, vice-postulateur de la canonisation de sainte Faustine, a traduit ses messages en polonais. Elle a réservé un billet pour Rome et, contre toute attente, s'est retrouvée avec ses compagnons dans les couloirs intérieurs du Vatican. Elle a rencontré Mgr Pawel Ptasznik, un ami proche et collaborateur du Pape et Secrétaire d'État à la section polonaise du Vatican. Les messages ont été transmis au cardinal Stanislaw Dziwisz, secrétaire personnel de Jean-Paul II. Lors d'une réunion de suivi, Mgr. Pawel a dit qu'elle devait « diffuser les messages au monde de toutes les manières possibles. » Et donc, nous les examinons ici.
[2] cnews.fr, 13 mars 2020

Cet article m'inspire ...


de la joie
10


de l'encouragement
31


de la perplexité
6


de la tristesse
0


de la peur
2

Accueil du blog Commenter cet article Imprimer

Soutenir le ministère de Mark Mallett

Famille Mark Mallett

Commentaires des internautes

Partagez votre opinion

Commentaire laissé par le

Voilà je pense que nous sommes arrivés à une période à laquelle je n'aurais jamais pensé moi-même et à laquelle je n'aurais, nous n'aurions pas cru.
Nous avons vécu des choses invraisemblables du point de vue scientifique en trouvant presque que cela naturel alors qu'au début du 20e siècle et puis au milieu du enfin à la fin on a commencé à s'émerveiller de la première sortie dans l'espace.
C'était nouveau, inédit, incroyable.
Je vais partie des gens qui n'ont pas connu la guerre de 40-45 et alors je me suis toujours dit que les aînés nous racontaient tout ce qu'ils avaient vus, combattu et subi.
Jamais mais au grand jamais je n'aurais pu m'imaginer ne fût-ce qu'un seul instant, même l'an passé, que la résultante du désordre de la conscience humaine aboutirait à l'adulation- le mot n'est pas trop fort-de la high tech.
C'est maintenant que l'on commence à voir la vraie valeur de l'homme qui est confronté à sa propre conscience il est chez lui, face à la un ennemi invisible et d'émergence planétaire : les églises sont vides, on demande des messes, on se pose mille questions: dans ce monde où Dieu n'est qu'un secours, hélas et non Notre Père, voilà que l'on prie en masse ou que l'on l'accable, c'est selon.
Un ami m'a dit", je retourne vers le néant entre les vivants et les morts" car il croit au néant, non au Ciel même lorsqu'il voit ou perçoit de belles choses.
Alors là, on est en droit de se poser la question à savoir vers quoi on se dirige exactement parce que je pense qu'il y a maintenant et maintenant précisément comme une sorte d'illumination des consciences même si le terme choisi n'est pas tout à fait approprié....
Pour ma part la seule chose que j'ai ressenti un jour est cet amour énorme qui n'est comparable vraiment à rien et peut-être vous-même l'avez-vous ressenti....
Ça ne ressemble à rien de connu mais c'est un embrasement entier de l'âme, je n'oserais pas dire une grâce immense mais quand même....
Aujourd'hui nous sommes tous en lutte confronté à quelque chose a commencé par nous-mêmes peut-être, à ce que nous devons changer en nous-... Vis à vis de l'autre...
Chaque jour est le premier jour du restant de notre existence.
Chaque prière, chaque temps de réflexion peut nous enrichir de quelque chose que nous ne remarquons pas avant: ce Dieu qui est et vit dans l'autre aussi.

Commentaire laissé par le

Merci beaucoup Colette pour ce témoignage qui confirme tout ce que j'ai publié jusqu'ici !!

Je viens de l'envoyer à Mark Mallett.

Soyez bénie,

Philippe

Commentaire laissé par le

Bonjour aujourd’hui même, lorsque j’ai reçu l’hostie sur la langue j’ai entendu l’hostie qui a fait un craquement dans ma bouche, chose que je n’ai jamais entendu auparavant et au même moment une parole est montée ("Les fondements de Mon Église seront ébranlés") et je suis mise à pleurer Et ce que je ressentais je ne peux l’expliquer mais nous sommes vraiment au point de non retour, l’humanité a besoin de cette purification pour revenir à Notre Dieu,
Que Dieu vous bénisse.

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Champs obligatoires

@
Pour recevoir les avis de réponse à votre commentaire si vous avez coché l'option correspondante ci-dessous.

Etre informé des prochains commentaires déposés sur cet article ?

Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 9 - 2 = ?

Recommander cet article

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander la page Le point de non-retour.

Champs obligatoires

@
@
Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 9 - 2 = ?

Articles similaires

Lire un article au hasard

Amour vs sentiment

Pelianito   lundi 14 mai 2018   0 commentaire   partager

[Jésus] dit à un autre : « Suis-moi. » L'homme répondit : « Seigneur, permets-moi d'aller d'abord enterrer mon père. » Mais Jésus répliqua : « Laisse les morts enterrer leurs morts. Toi, pars, et annonce le règne de Dieu. »

Luc 9: 59-60

Sentiment. Le monde déborde de sentiments. Les médias sociaux en particulier en font leur beurre. Quand un fait divers devient viral et que vous examinez le résultat de tout cet "activisme" socio-médiatique, où cela mène-t-il vraiment ? Pas bien loin habituellement. C'est parce que le sentiment, dans son acception romantique ou nostalgique, est une escroquerie, une fragile contrefaçon de l'amour agape enseigné et vécu par Jésus-Christ. Le premier n'est qu'une guimauve, le second une tranche de steak saignant et tendre. Je dis saignant parce qu'avec l'amour agape, il y a un coût, et ce coût nécessite souvent de verser son sang.

Lire la suite

Le Sang de l'Agneau

Michael O'Brien   mardi 19 novembre 2019   3 commentaires   partager

Un grand nombre d'hommes à notre époque en sont arrivés à croire au mensonge que Dieu est mort et que la mort triomphe. Comme conséquence de la désintégration de leur monde, ils vivotent ici-bas en sachant à peine comment vivre. Déracinés, blessés et terriblement seuls. Par désespoir, ils se tournent vers la drogue du matérialisme et du plaisir, ou tout ce qui stimule en eux la violence, dans une fuite désespérée pour échapper à une vision intolérable de la vie. Tant de gens ne croient plus en un Dieu bon et ont laissé s'accumuler une énorme aversion envers Lui, un ressentiment qui s'est aggravé suite aux crimes du siècle passé.

Lire la suite

Pourquoi divisons-nous le corps du Christ ?

mardi 10 avril 2018   1 commentaire   partager

Voici une très belle réflexion sur l'unité du corps du Christ, lue sur le site rtngabon.org. Je conserve le tutoiement utilisé par l'auteur.

Je ne sais pas pour toi, mais moi j'ai souvent tellement mal au coeur quand je vois comment les chrétiens font du mal au corps du Christ parce qu'ils passent leur temps à se déchirer, créant ainsi de la distraction qui nous éloigne davantage de Dieu. J'y ai moi-même souvent participé d'ailleurs. Plutôt que d'être unis, nous passons notre temps à pointer les différences des uns et des autres. Nous nous revendiquons de telle confession en prétextant qu'elle est meilleure qu'une autre. Nous accusons les autres de ne pas être de vrais chrétiens et j'en passe.

Lire la suite