Saint Louis-Marie Grignion de Montfort : « Pourquoi les chrétiens ne s'assemblent-ils pas pour prier le Saint Rosaire ? »


Publié le dimanche 11 mars 2018

Catégorie : Vie de l'Eglise

Nombre de consultations : 289

« Le Rosaire récité en commun est bien plus terrible au démon, puisqu'on fait, par ce moyen, un corps d'armée pour l'attaquer. Il triomphe quelquefois fort facilement de la prière d'un particulier, mais, si elle est unie à celle des autres, il n'en peut venir à bout que difficilement. 

Il est aisé de rompre une [branche de houx] toute seule ; mais si vous l'unissez à plusieurs autres et en faites un faisceau, on ne peut plus la rompre. Vis unita fit fortior (L'union fait la force). Les soldats s'assemblent en corps d'armée pour battre leurs ennemis ; les méchants s'assemblent souvent pour faire leurs débauches et leurs danses ; les démons même s'assemblent pour nous perdre.

Pourquoi donc les chrétiens ne s'assembleraient-ils pas pour avoir la compagnie de Jésus-Christ, pour apaiser la colère de Dieu, pour attirer sa grâce et sa miséricorde, et pour vaincre et terrasser plus puissamment les démons ? »

(Extrait du livre « Le secret admirable du Très Saint Rosaire » par St. Louis-Marie Grignion de Montfort)

« La tromperie et le découragement du démon sont chassés par les grains du Rosaire »

Saint Louis-Marie Grignion de Montfort :

Saint Louis-Marie Grignion de Montfort« Usez de cette arme et de ces balles que sont les grains, de ses Gloria pour mettre en fuite le démon avec sa tromperie et son découragement. Usez de cette Croix. [Embrassez-la] pour réparer toutes vos faiblesses, vos imperfections et vos péchés. Priez sur ce chapelet de tout votre coeur pour tous ceux à qui vous avez fait de la peine, que vous avez mal édifiés. Ajoutez, en le récitant chaque jour, de nouveaux joyaux à votre couronne. Par ce moyen là, vous obtiendrez de Marie d'être toujours prêt au moment où il vous faudra accepter la volonté de Dieu dans la joie, l'épreuve, ou la souffrance de la séparation.

Oh, je vous en supplie, faites-lui confiance, priez-la à genoux, demandez-lui de vous regarder, de vous suivre, de vous tendre ses bras et de vous rattraper quand vous tombez et que vous échappez à l'obéissance de Dieu. Demandez-lui de vite vous ramener à Jésus et de vous aider dans toute votre vie. Si vous ne savez pas prier, levez les yeux vers Elle, elle aura pitié de vous et de votre démarche. Croyez-moi, Elle viendra vous secourir, Elle est toujours là à votre disposition et toujours prête à vous récompenser du plus petit de vos efforts. »

« Ce que le démon fut obligé de déclarer pendant un exorcisme »

Saint Louis-Marie Grignion de Montfort nous dit :

« Dans un exorcisme fameux, contraint de dire la vérité au Nom de Dieu, Lucifer fut obligé de déclarer ceci : »

« Dieu a donné à la Vierge Marie le pouvoir de nous écraser, et elle le fait grâce à la puissance du Rosaire. Le chapelet est la plus forte des prières, la plus exorcisante. C'est notre fouet, notre ruine, notre défaite. Le Rosaire nous vainc toujours ; c'est une source de grâces incroyable pour ceux qui le récitent en entier. C'est pour cela aussi que nous faisons tout pour empêcher qu'on le dise, et que nous le combattons de toutes nos forces, partout, mais surtout dans les communautés, parce que sa puissance viendrait à bout de toute résistance. Il n'existe pas de mal qui puisse résister à un Rosaire entier récité en communauté. »

Saint Jean Bosco nous dit :

« L'oeuvre salésienne repose sur le chapelet ; de cette pratique rien ne peut dispenser. Sur cette récitation quotidienne l'oeuvre est fondée. Je suis décidé à abandonner beaucoup d'autres pratiques, mais pas celle-là. Cette pratique est la ..

... Banqueroute du diable. »

Recommander cette page

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander la page Saint Louis-Marie Grignion de Montfort : « Pourquoi les chrétiens ne s'assemblent-ils pas pour prier le Saint Rosaire ? ».

Champs obligatoires

@
@
Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 18 x 48 = ?

Articles similaires

Lire un article au hasard

Intention de prière universelle du Pape François - Avril 2018 : Pour ceux qui ont une responsabilité dans l’économie

mardi 10 avril 2018   0 commentaire   240

Pour que les penseurs et acteurs de l'économie mondiale trouvent le courage de dire non à une économie de l'exclusion, en ouvrant de nouveaux chemins.

Pape François - Avril 2018

« L'économie ne peut prétendre uniquement augmenter la rentabilité en réduisant le marché du travail, mais créant de cette façon de nouveaux exclus. Elle doit suivre le chemin des entrepreneurs, des politiciens, des penseurs et des acteurs sociaux qui mettent l'être humain au premier plan et font tout ce qui est en leur pouvoir pour garantir des opportunités de travail décent. Unissons nos voix pour que les penseurs et acteurs de l'économie mondiale trouvent le courage de dire non à une économie de l'exclusion, en ouvrant de nouveaux chemins. »

Lire la suite

Qui peut recevoir la Sainte Communion ? Par la cardinal Gerhard Ludwig Müller

dimanche 29 avril 2018   0 commentaire   391

Ceci est la cinquième partie d'une série de réflexions du cardinal Müller sur des questions d'actualité dans la vie de l'Église.

Selon Reinhard Cardinal Marx, les évêques allemands ont récemment préparé des directives qui envisagent l'admission éventuelle à la sainte communion de protestants mariés à un conjoint catholique. Le seul pré-requis absolu serait que ces protestants affirment la foi de l'Église Catholique. (Des rapports plus récents indiquent que la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, avec le soutien du Pape, a rejeté la proposition des évêques allemands, mais les évêques allemands nient que ce soit le cas.)

Lire la suite

Persécution des chrétiens : le drame du XXIème siècle est l’indifférence

lundi 26 février 2018   1 commentaire   232

Intervention du cardinal Piacenza au Colisée.

Le drame du XXIème siècle est l’indifférence, affirme le cardinal Mauro Piacenza : « l’indifférence devant le frère qui souffre, qui n’a pas ce qu’il faut pour vivre, ne peut accéder aux soins et à la formation de base, devant le frère dont la dignité est piétinée par certains pouvoirs aveugles, devant le frère qui ne peut vivre sa foi et son appartenance qu’au prix de sa vie physique ».

Lire la suite