Le Second avènement


Commentaires (0)

Publié le jeudi 27 juin 2019

Auteur / source : Mark Mallett

Catégorie : La Vie dans la Divine Volonté

Nombre de consultations : 920

Voici un message reçu d'un lecteur :

Il y a tellement de confusion à propos du "Second avènement" de Jésus. Certains l'appellent le « Règne Eucharistique », à savoir Sa présence dans le Saint Sacrement. D'autres, la présence réelle et physique de Jésus régnant dans la chair. Quelle est votre opinion à ce sujet ? Je suis confus...

Le "Second avènement" dans les révélations privées

Le problème semble résider dans l'utilisation de l'expression « Second avènement » qui est apparue dans diverses révélations privées.

Par exemple, les messages bien connus de Notre-Dame au Père Stefano Gobbi, qui ont reçu un imprimatur, se réfèrent au « futur règne glorieux du Christ » comme étant Son « Second avènement ». On pourrait confondre celui-ci avec le retour final de Jésus dans la gloire. Mais une explication de ces termes est donnée sur le site Internet du Mouvement des prêtres mariaux, qui indique que cet avènement du Christ sera « spirituel » dans le but d'établir une « Ère de Paix ».

D'autres prétendus voyants ont parlé du retour du Christ venant régner physiquement sur terre pendant mille ans, en tant qu'homme ou même sous les traits d'un enfant. Mais il s'agit clairement de l'hérésie millénariste (lire On Heresies and More Questions).

Un autre lecteur s'est interrogé sur la validité théologique d'une prophétie populaire dans laquelle Jésus aurait prétendu : « Je me manifesterai dans une série d'événements surnaturels similaires aux apparitions mais en beaucoup plus puissants. Autrement dit, Ma seconde venue sera différente de la première et, comme la première, elle sera spectaculaire pour beaucoup (un humble nourrisson dans une mangeoire est tout sauf spectaculaire !, ndt) mais également inconnue au départ du plus grand nombre, voire mise en doute. » Là encore, l'utilisation de l'expression « seconde venue » pose problème, surtout quand elle est utilisée conjointement avec la description de la façon prétendue dont Il reviendrait, celle-ci venant contredire les Écritures et la Tradition, comme nous allons le voir.

Le "Second avènement" dans la Sainte Tradition

Dans chacun des "messages" mentionnés ci-dessus, il existe un risque de confusion et même d'égarement si nous n'avons pas une compréhension adéquate des enseignements du Magistère. Dans la tradition de la foi catholique, l'expression « second avènement » fait référence au retour de Jésus dans la chair à la fin des temps lorsque les morts seront ressuscités pour être jugés (lire The Last Judgments).

La résurrection de tous les morts, "des justes et des pécheurs", précédera le Jugement dernier. Ce sera "l'heure où ceux qui gisent dans la tombe en sortiront à l'appel de la voix du Fils de l'Homme ; ceux qui auront fait le bien ressusciteront pour la vie, ceux qui auront fait le mal pour la damnation." Alors le Christ "viendra dans sa gloire, escorté de tous les anges (...). Devant lui seront rassemblés toutes les nations, et il séparera les gens les uns des autres, tout comme le berger sépare les brebis des boucs. Il placera les brebis à sa droite, et les boucs à sa gauche (...). Et ils s'en iront, ceux-ci à une peine éternelle, et les justes à la vie éternelle."

— Catéchisme de l'Église catholique, n° 1038

En effet, la résurrection des morts est intimement associée à la Parousie du Christ : Car lui-même, le Seigneur, au signal donné par la voix de l'archange et la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts qui sont dans le Christ ressusciteront en premier lieu.

— CEC, n° 1001 ; cf. 1 Thess 4: 16

Il reviendra dans la chair. C'est ce que les anges ont annoncé aux Apôtres immédiatement après que Jésus soit monté au Ciel.

Ce Jésus qui a été enlevé au ciel d'auprès de vous, viendra de la même manière que vous l'avez vu s'en aller vers le ciel.

Actes 1: 11

Il vient juger les vivants et les morts dans la même chair [glorifiée] que celle avec laquelle Il est monté lors de Son Ascension.

— St Léon le Grand, Sermon 74

Notre Seigneur lui-même a expliqué que Son Second avènement sera un événement cosmique qui se manifestera d'une manière puissante et sans équivoque (on ne pourra le mettre en doute, ndt) :

Alors si quelqu'un vous dit : “Voilà le Messie ! Il est là !” ou bien encore : “Il est là !”, n'en croyez rien. Il surgira des faux messies et des faux prophètes, ils produiront des signes grandioses et des prodiges, au point d'égarer, si c'était possible, même les élus. Voilà : je vous l'ai dit à l'avance. Si l'on vous dit : “Le voilà dans le désert”, ne sortez pas. Si l'on vous dit : “Le voilà dans le fond de la maison”, n'en croyez rien. En effet, comme l'éclair part de l'orient et brille jusqu'à l'occident, ainsi sera la venue du Fils de l'homme. Selon le proverbe : Là où se trouve le cadavre, là se rassembleront les vautours. (*) Aussitôt après la détresse de ces jours-là, le soleil s'obscurcira et la lune ne donnera plus sa clarté ; les étoiles tomberont du ciel et les puissances célestes seront ébranlées. Alors paraîtra dans le ciel le signe du Fils de l'homme ; alors toutes les tribus de la terre se frapperont la poitrine et verront le Fils de l'homme venir sur les nuées du ciel, avec puissance et grande gloire.

Mt 24: 23-30 (*) note de Pierre et les Loups : les cadavres sont tous ceux qui refusent de croire à la vérité révélée et de mettre leur foi en Jésus Christ — ils sont morts parce qu'ils n'ont pas la vie en eux que seul le Christ peut leur donner — préférant croire au mensonge et devenant la proie des faux prophètes (les vautours).

Tout le monde le verra, ce sera un événement extérieur et visible.

... ce sera un événement visible par tous les hommes, partout dans le monde.

— Spécialiste biblique Alois Winklhofer, The Coming of His Kingdom: A Theology of the Last Things, p. 164ff

Ceux qui sont « morts dans le Christ » ressusciteront, et ceux parmi les fidèles encore vivants sur la terre seront « enlevés » à la rencontre du Seigneur dans les airs. (Lire la note en fin d'article concernant la fausse interprétation de « l'enlèvement ») :

... sur la parole du Seigneur, nous vous déclarons ceci : nous les vivants, nous qui sommes encore là pour la venue du Seigneur... nous serons emportés sur les nuées du ciel, en même temps qu'eux, à la rencontre du Seigneur. Ainsi, nous serons pour toujours avec le Seigneur.

1 Th 4: 15-17

Le Second avènement de Jésus dans la chair est donc un événement universel qui aura lieu à la fin des temps, et qui déclenchera le Jugement Dernier.

Un retour intermédiaire ?

Cela dit, la Sainte Tradition enseigne également que le pouvoir de Satan sera brisé dans les derniers temps et que, pour une certaine période de temps — symboliquement représentée par un intervalle de « mille ans » — le Christ régnera sur terre avec les martyrs, avant la fin du monde (lire Dear Holy Father... He is Coming!)

Et j'ai vu les âmes de ceux qui ont été décapités à cause du témoignage pour Jésus... Ils revinrent à la vie, et ils régnèrent avec le Christ pendant mille ans.

Ap 20: 4

En quoi consiste exactement ce règne ? Il s'agit du règne de Jésus dans Son Église, devant s'établir à travers le monde entier, dans toutes les nations. C'est le règne du Christ sacramentellement, ne se limitant plus à certaines régions, mais s'établissant en chaque lieu. C'est le règne de Jésus présent en esprit, le Saint-Esprit, à travers une Nouvelle Pentecôte. C'est un règne dans lequel la [vraie] paix et la [vraie] justice seront établies dans le monde entier, conduisant les nations entières à reconnaître comme juste la Sagesse divine (cf. Lc 7: 35 ; Lc 11: 19 ; Is 62: 1-2). Enfin, c'est le règne de Jésus dans Ses Saints qui, en vivant la Divine Volonté « sur la terre comme au Ciel », dans leur vie publique et privée, seront transformés en cette Épouse sainte et purifiée, prête à accueillir son Époux à la fin des temps...

... [Il la purifiera] par le bain [nuptial] de Sa Parole, de sorte qu'il puisse se présenter l'Église à lui-même, resplendissante, sans tache, ni ride, ni rien de tel, la voulant sainte et immaculée.

Ep 5: 26-27

Quelques spécialistes de la Bible observent que, dans le texte que nous avons cité, le bain d'eau évoque les ablutions rituelles qui précédaient les noces — ce qui constituait également chez les Grecs un important rite religieux.

— Pape Jean-Paul II, La théologie du corps — L'amour humain dans le plan divin ; télécharger en PDF : partie 1, partie 2

C'est ce règne de Dieu dans l'accomplissement de Sa Volonté, de Sa Parole, qui a conduit certains à interpréter le célèbre sermon de Saint-Bernard comme induisant un retour "intermédiaire" du Christ non seulement [spirituellement et individuellement dans chaque personne humaine] mais également collectivement [dans toutes les sociétés humaines et dans Son Église].

Nous savons qu'il y a trois venues du Seigneur. La troisième se situe entre les deux autres. Elle est invisible, tandis que les deux autres sont visibles. Dans Sa première venue, Il a été vu sur la terre, habitant parmi les hommes... Lors de Sa venue finale, toute chair verra le salut de notre Dieu, et les hommes regarderont celui qu'ils ont transpercé. La venue intermédiaire sera cachée ; en elle seuls les élus verront le Seigneur dans leur propre être, et ils obtiendront le salut. Lors de Son premier avènement, Notre Seigneur est venu en assumant notre chair et notre faiblesse ; lors de Son avènement intermédiaire, Il viendra en esprit et en puissance ; dans Son dernier avènement, Il sera vu en gloire et majesté... Au cas où quelqu'un penserait que ce que nous disons de cette venue intermédiaire n'est que pure invention, écoutez ce que notre Seigneur lui-même nous dit : « Si quelqu'un m'aime, il gardera ma parole ; mon Père l'aimera, nous viendrons vers lui et, chez lui, nous ferons notre demeure. » (Jn 14: 23)

— St Bernard, Liturgie des heures , Vol I, p. 169

L'Église enseigne que le « second avènement » aura lieu à la fin des temps, mais les Pères de l'Église ont accepté qu'il puisse aussi y avoir un avènement du Christ en « esprit et puissance » avant ce terme. C'est précisément cette manifestation de la puissance du Christ qui anéantira l'Antéchrist, non pas à la fin des temps, mais avant « l'Ère de Paix ». Permettez-moi de répéter les paroles du Père Charles Arminjon :

Saint Thomas et Saint Jean Chrysostome expliquent... que Jésus-Christ frappera l'Antéchrist en l'éblouissant d'une splendeur qui sera comme un présage et un signe de son second avènement... Le sentiment le plus accrédité et qui paraît le plus conforme aux saintes Écritures, c'est qu'après la chute de l'Antéchrist, l'Église catholique entrera encore une fois dans une ère de prospérité et de triomphe.

— Fin du monde présent et mystères de la vie future, Abbé Charles Arminjon (1824-1885), PDF p. 23; Sophia Institute Press

Si, avant cette fin ultime, il doit y avoir une période, plus ou moins prolongée, de sainteté triomphante, un tel résultat ne sera pas obtenu par l'apparition de la personne du Christ en Majesté, mais par l'action des puissances de sanctification qui sont déjà à l'oeuvre, le Saint-Esprit et les sacrements de l'Église.

— The Teaching of the Catholic Church: A Summary of Catholic Doctrine, 1952, p. 1140

Des dangers nous guettent

Jésus prophétisa que Son retour dans la chair serait freiné par l'avènement « de faux messies et de faux prophètes ». Cela se produit aujourd'hui, en particulier à travers le mouvement new age qui suggère que nous sommes tous des « christs ». Ainsi, peu importe le sentiment ou la certitude que vous pouvez avoir quant à l'origine divine de l'une ou l'autre révélation privée, peu importe si celles-ci vous « nourrissent » spirituellement — si elles contredisent l'enseignement de l'Église, il vous faut les écarter, ou du moins, rejeter la partie [hérétique] de celles-ci (lire Seers and Visionaries). L'Église est votre lieu de sûreté ! L'Église est le rocher que l'Esprit conduit « dans la vérité tout entière » (Jean 16: 12-13). Quiconque écoute les évêques dans l'Église écoute le Christ (lire Luc 10: 16). C'est la promesse infaillible que le Christ nous fait, celle de guider Son troupeau « à travers la vallée de l'ombre de la mort ».

En parlant des dangers de notre époque actuelle, il y a, par exemple, un homme vraisemblablement vivant aujourd'hui connu sous le nom de Seigneur Maitreya (lire L'Étoile de Lucifer) ou « Instructeur planétaire » (lire ce site qui en parle). bien que son identité reste encore inconnue à ce jour. Il se fait annoncer (par un homme du nom de Benjamin Creme, décédé en 2016, ndt) comme le "Messie" qui apportera la paix mondiale à travers une future "Ère du Verseau". Cela vous semble familier ? En effet, il s'agit d'une déformation de l'Ère de Paix au cours de laquelle le Christ instaurera un règne de paix sur la terre, tel qu'annoncé par les prophètes de l'Ancien Testament et par saint Jean (lire The Coming Counterfeit). Sur le site Internet qui fait la promotion de ce Seigneur Maitreya nous pouvons lire :

Maitreya nous inspirera pour créer une nouvelle civilisation fondée sur le partage et la justice, la liberté et la paix, afin que tous puissent avoir accès aux besoins élémentaires de la vie dans un monde libéré de la guerre. La mission publique de Maitreya a commencé. Comme lui-même l'a déclaré : « Bientôt, très bientôt maintenant, vous verrez mon visage et entendrez mes paroles. »

— Partage International (Share International pour la version anglaise)

Apparemment, Maitreya apparaît comme « venant de nulle part » afin de préparer les gens à son émergence publique et pour communiquer ses enseignements et ses priorités pour un monde juste. Le site Internet affirme que sa première apparition publique a eu lieu le 11 juin 1988 à Nairobi, au Kenya, devant 6.000 personnes « qui le [reconnurent] instantanément comme le Christ ». Selon un communiqué de presse, Partage International, qui fait sa promotion, a déclaré :

Maitreya sera invité par les médias internationaux à s'adresser en direct au monde entier par l'intermédiaire des réseaux de télévision reliés par satellite. Le jour de la Déclaration, nous verrons son visage sur les écrans de télévision, où que nous soyons... Nous verrons son visage, mais il ne parlera pas. Ses pensées, ses idées et son appel à la justice, au partage, à de justes relations et à la paix, adressés à l'humanité, s'exprimeront silencieusement, télépathiquement. Chacun d'entre nous l'entendra intérieurement dans sa propre langue... En même temps, le flux d'énergie qu'il incarne, le principe christique, l'énergie d'amour, pénètrera avec une puissance fantastique dans le coeur de tous les hommes... Cela suscitera une réponse intuitive, venant du coeur, à son message. Simultanément, sur le plan extérieur physique, des centaines de millions de guérisons miraculeuses se produiront sur toute la planète. C'est de ces trois façons que nous saurons que Maitreya est le Christ (sic), l'Instructeur mondial, venu pour tous les groupes, qu'ils soient religieux ou non, un éducateur au sens le plus large, venu ici pour nous aider à accomplir notre destinée en tant que dieux en incarnation.

— partageinternational.org

[Ailleurs] il est dit :

Comment les téléspectateurs réagiront-ils ? Ils ne connaîtront pas ses antécédents ni son statut. Prêteront-ils attention à ses propos ? Il est trop tôt pour le savoir précisément, mais il est possible de dire ceci : jamais auparavant ils n'auront vu ou entendu parler Maitreya ; jamais non plus ils n'auront eu l'expérience de cette énergie extraordinaire, de coeur à coeur, que l'on ressent en l'écoutant.

— voxy.co.nz , le 23 janvier 2009 ; partageinternational.org

Que Maitreya soit un personnage réel ou inventé, il fournit un bel exemple du genre de « faux messies » au sujet desquels Jésus nous a mis en garde, et de ce en quoi ne consistera pas le « second avènement » que nous attendons.

Les préparatifs de Mariage

Ce que j'ai écrit ici et dans mon livre, c'est que l'Ère de Paix à venir sera un règne universel du Christ dans Son Église afin de la préparer au banquet de noces célestes, lorsque Jésus reviendra dans la gloire pour emmener Son Épouse auprès de Lui. Il y a essentiellement quatre éléments clés qui retardent la seconde venue du Seigneur :

I. La conversion des juifs :

La venue du Messie glorieux est suspendue [tout au long] de l'histoire (cf. Rm 11, 31) [jusqu'à ce qu'Il soit reconnu par] "tout Israël " (Rm 11, 26 ; Mt 23, 39) dont "une partie s'est endurcie" (Rm 11, 25) dans "l'incrédulité" (Rm 11, 20) envers Jésus.

— Catéchisme de l'Église catholique, n° 674

II. Une apostasie doit avoir lieu :

Avant l'avènement du Christ, l'Église doit passer par une épreuve finale qui ébranlera la foi de nombreux croyants (cf. Lc 18, 8 ; Mt 24, 12). La persécution qui accompagne son pèlerinage sur la terre (cf. Lc 21, 12 ; Jn 15, 19-20) dévoilera le "mystère d'iniquité" sous la forme d'une imposture religieuse apportant aux hommes une solution apparente à leurs problèmes au prix de l'apostasie de la vérité.

— Ibid., n° 675

III. La révélation de l'Antéchrist :

L'imposture religieuse suprême est celle de l'Anti-Christ, c'est-à-dire celle d'un pseudo-messianisme où l'homme se glorifie lui-même à la place de Dieu et de son Messie venu dans la chair (cf. 2 Th 2, 4-12 ; 1 Th 5, 2-3 ; 2 Jn 7 ; 1 Jn 2, 18. 22).

— Ibid., n° 675

IV. L'Évangile doit être proclamé dans le monde entier :

Notre-Seigneur Jésus-Christ nous déclare que « l'Évangile du Royaume sera prêché dans le monde entier, pour servir de témoignage à toutes les nations, et alors viendra la [fin]. »

— Catéchisme du concile de Trente, 11e édition, 1949, p. 84

L'Église sera totalement dévêtue, comme l'était son Seigneur. Mais le triomphe de l'Église sur Satan qui s'ensuivra, le rétablissement du Règne du Coeur Eucharistique du Christ et la proclamation de l'Évangile dans le monde entier (pendant la période qui suivra la mort de l'Antéchrist) auront pour conséquence de revêtir l'Épouse de sa robe de mariée après l'avoir « purifiée par le bain [nuptial] de Sa Parole. » (Ep 5: 26) C'est ce que les Pères de l'Église ont appelé le « repos du sabbat » pour l'Église. Saint Bernard poursuit au sujet de « l'avènement intermédiaire » :

Parce que cet avènement se situe entre les deux autres, [nous pouvons le voir] comme une route sur laquelle nous voyageons en passant du premier avènement au dernier. Dans le premier, le Christ fut notre rédemption ; dans le dernier, il apparaîtra comme notre vie ; dans l'avènement intermédiaire, il sera notre repos et notre consolation.

— St Bernard, Liturgie des heures , Vol I, p. 169

Ainsi, ces quatre critères peuvent être compris à la lumière des Écritures et de l'enseignement des Pères de l'Église comme constituant la phase finale de l'humanité en cette « fin des temps ».

Jean-Paul II

Le Pape Jean-Paul II a commenté l'avènement intermédiaire de Jésus dans le contexte de la vie intérieure d'une âme. Ce qu'il décrit comme se déroulant dans l'âme est une synthèse parfaite de ce qui provoquera la plénitude de cet avènement de Jésus dans l'Ère de Paix.

Cet Avènement intérieur prend vie en nous grâce à la méditation et à l'assimilation constantes de la Parole de Dieu. Il est rendu fécond et animé par la prière d'adoration et la louange à Dieu. Il est renforcé par la réception constante des sacrements, ceux de la Réconciliation et de l'Eucharistie en particulier, car ils nous purifient et nous enrichissent de la grâce du Christ et font de nous une « nouvelle création » conformément à l'appel pressant de Jésus : « Convertissez-vous. »

— Pape Jean-Paul II, Prayers and Devotions: 365 Daily Meditations, 20 décembre 1994, Penguin Audio books

En 2002, alors qu'il se trouvait à la basilique de la Divine Miséricorde à Cracovie, en Pologne, Jean-Paul II cita directement le petit journal de Sainte Faustine :

C'est d'ici que doit jaillir « l'étincelle qui préparera le monde à sa venue ultime » (cf. Petit Journal, n° 1732). Il faut allumer cette étincelle de la grâce de Dieu. Il faut transmettre au monde ce feu de la miséricorde.

— Jean-Paul II, « Dans la miséricorde de Dieu, le monde trouvera la paix, et l'homme le bonheur ! »

Ce « temps de miséricorde » dans lequel nous vivons fait donc véritablement partie de la "fin des temps" dans le dessein de préparer, en fin de compte, l'Église et le monde à ces événements prophétisés par Notre Seigneur... événements qui se situent juste au-delà du seuil de l'espérance que l'Église a commencé à franchir.

* Note sur l'enlèvement

Beaucoup de chrétiens évangéliques tiennent fermement à la croyance en un "enlèvement" au cours duquel les croyants seront arrachés de la terre avant les tribulations et les persécutions de l'Antéchrist. Le concept d'enlèvement possède une base biblique ; mais son timing, selon l'interprétation qu'ils en ont, est erroné et contredit les Écritures elles-mêmes. Comme mentionné ci-dessus, la Sainte Tradition a toujours enseigné que l'Église aura à traverser une « épreuve finale » — il ne lui sera pas donné d'y échapper. C'est précisément ce que Jésus a dit aux Apôtres :

Un serviteur n'est pas plus grand que son maître. Si l'on m'a persécuté, on vous persécutera, vous aussi.

Jean 15: 20

Quant à être enlevé de la terre et épargné des tribulations, cela contredit la prière de Jésus :

Je ne prie pas pour que tu les retires du monde, mais pour que tu les gardes du Mauvais.

Jean 17: 15

Ainsi, Il nous a appris à prier « ne nous laisse pas entrer en tentation, mais délivre-nous du mal. »

Il y aura bien un enlèvement lorsque l'Église rencontrera Jésus sur les nuées du ciel, mais seulement lors de Son Second avènement, au son de la dernière trompette, et « ainsi nous serons pour toujours avec le Seigneur » (1 Th 4: 15-17) .

Nous ne mourrons pas tous, mais tous nous serons transformés, et cela en un instant, en un clin d'oeil, quand, à la fin, la trompette retentira. Car elle retentira, et les morts ressusciteront, impérissables, et nous, nous serons transformés.

1 Co 15: 51-52

... le concept actuel d' « enlèvement » n'est enseigné nulle part dans le christianisme — ni dans la littérature protestante ni dans la littérature catholique — jusqu'au début du XIXe siècle, lorsqu'il fut inventé par un prêtre anglican fondamentaliste, John Nelson Darby.

— Gregory Oats, Catholic Doctrine in Scripture, p. 133

Lire : L'Enlèvement, la Ruse et le Refuge

Mark Mallett
The Second Coming

Cet article m'inspire ...


de la joie
0


de l'encouragement
0


de la perplexité
0


de la tristesse
0


de la peur
0

votre opinion

Soutenons le ministère à plein temps de Mark Mallett !

The Now Word : Reflections on our Times - with Mark Mallett

Commentaires des internautes

Partagez votre opinion

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cet article.

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Champs obligatoires

@
Pour recevoir les avis de réponse à votre commentaire si vous avez coché l'option correspondante ci-dessous.

Etre informé des prochains commentaires déposés sur cet article ?

Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 18 + 4 = ?

Recommander cette page

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander la page Le Second avènement.

Champs obligatoires

@
@
Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 18 + 4 = ?

Articles similaires

Lire un article au hasard

L’Antéchrist, le pacificateur humaniste « sympa », est sur le point d’arriver

Philippe Ariño   jeudi 1 mars 2018   3 commentaires   8.123

L'Antéchrist (celui qui vient avant le retour du Christ) - ou « Antichrist » (celui qui s'oppose au Christ)

N'ayez pas peur de le nommer, de le connaître. Le Christ lui-même en a parlé. La Bible elle-même en parle. La Vierge Marie aussi. Et peu importe si la seule évocation de son nom vous fait passer pour un fou, un conspirationniste, un alarmiste, un complotiste, un paranoïaque. C'est le but de ce fils humain de satan de passer inaperçu et de vous attribuer, dans son silence, sa propre identité, dangerosité, folie. Et surtout, c'est le but de satan de vous faire perdre l'assurance en vous faisant passer pour lui-même, pour le diviseur. Au contraire : démasquer en vérité cet « homme de péché » proche de venir, qu'est l'Antéchrist, c'est faire oeuvre d'unité et de libération… quand bien même cela risque en apparences de vous isoler. Vous n'avez rien à craindre de l'Antéchrist ni de ses futurs défenseurs qui ne le voient pas venir. N'oubliez pas que, grâce à Jésus et à Marie, tout être humain est plus fort que lui.

Lire la suite

Jugement des vivants

Mark Mallett   dimanche 28 janvier 2018   0 commentaire   457

TOUS les jours, le soleil se lève, les saisons se suivent, les bébés naissent et des hommes et des femmes décèdent. Il est facile d'oublier que nous vivons dans une histoire qui est à la fois dramatique et dynamique, un véritable récit épique qui se dévoile d'heure en heure. Le monde évolue à toute vitesse vers son apogée : le jugement des nations. Aux yeux de Dieu, de ses anges et des saints, cette histoire est un continuel présent ; elle imprègne leur amour et élève une sainte anticipation pour ce Jour où l'oeuvre de Jésus Christ sera enfin accomplie.

L'apogée de l'histoire du salut est ce que l'on appelle “Le Jour du Seigneur”. Selon les premiers Pères de l'Eglise, ce jour ne consiste pas en une journée de 24 heures mais représente cette période de “mille ans” que St. Jean entrevoit dans le livre de l'Apocalypse au chapitre 20, période qui suivrait la mort de l'Antéchrist — la “bête”.

Lire la suite

L'Étoile de Lucifer

Mark Mallett   mercredi 26 juin 2019   0 commentaire   1.079

Des phénomènes effrayants surviendront, et de grands signes venus du ciel.

Luc 21: 11

Je l'ai remarqué pour la première fois il y a [une dizaine d'années]. Nous nous tenions debout sur une colline près d'un monastère lorsque je levai les yeux et vis, là, dans le ciel, un objet très lumineux. « Ce n'est qu'un avion, » me répondit un moine. Mais vingt minutes plus tard, il était toujours là. Nous étions tous abasourdis, émerveillés par sa luminosité.

Lire la suite