L'incroyable témoignage de foi de l'acteur qui a interprété Jésus dans La Passion du Christ


Commentaires (3)

Publié le mardi 6 mars 2018

Catégorie : Témoignages & évangélisation

Nombre de consultations : 8.166

Jim Caviezel, l’acteur qui a interprété le rôle du Christ dans le film La Passion du Christ de Mel Gibson est intervenu devant plus de 8000 étudiants catholiques à Chicago aux Etats-Unis.

Il les a vivement exhortés à porter la Bonne Nouvelle au monde entier : « Je veux que vous alliez dans ce monde païen et que vous ayez le courage d’exprimer votre foi en public sans honte. » L’acteur américain a rappelé que notre monde « a besoin de guerriers fiers, animés par leur foi. Des guerriers comme Saint Paul ou Saint Luc, qui ont risqué leur nom, leur réputation, pour apporter au monde leur foi et leur amour pour Jésus »

Un article de famillechretienne.fr

Il a rappelé aux nombreux étudiants présents que leur foi devait être solidement ancrée dans les sacrements, la lecture de la Bible et la prière « Dieu appelle chacun de nous – chacun de vous – à faire de grandes choses. Mais d’abord, vous devez vous engager à prier, aider, méditer sur les Saintes Écritures et prendre les sacrements au sérieux. »

Revenant sur son rôle dans le film de Mel Gibson qu’il a tenu alors qu’il avait 33 ans [Ndlr : âge de la mort du Christ], Jim Caviezel raconte : « Quand j’étais sur la croix, j’ai compris que Sa souffrance était notre rédemption. Rappelez-vous qu’aucun serviteur n’est plus grand que le maître. »  Il a aussi confié avoir subi de vraies souffrances physiques (une épaule démise, la foudre alors qu’il était sur la croix) qu’il a considérées comme une « pénitence » personnelle.

Enfin, il a insisté sur l’importance de la lutte contre le péché et Satan : « Pour arriver à Dieu, nous devons vivre avec le Saint-Esprit comme bouclier et le Christ comme épée. Puissions-nous ainsi rejoindre Saint Michel et tous les anges pour envoyer Lucifer et sa horde directement à l’enfer auquel ils appartiennent ! »

Benoît Pénicaut

Lire aussi : La dévotion à la Vierge Marie ? « l’essence même de ma foi » pour Jim Caviezel

« Nous devons tous faire le sacrifice de nos noms, de nos réputations et de nos vies pour dire la vérité » - Jim Caviezel

Voici la traduction correcte de son discours (vidéo ci-dessous) car les sous-titres comportent des erreurs :

« Le nom de Saul signifie "celui qui est grand" ; le nom de Paul signifie "celui qui est petit". Tout en faisant ce film, j'ai appris qu'en changeant une petite, une toute petite lettre, nous pouvons devenir grands aux yeux de Dieu. Mais cela requière de nous d'être petits... si nous voulons être grands. C'est la voie qu'ont suivi les Saints ; c'est le chemin de la Sainteté. Et c'est de cette manière que Saul est devenu Saint Paul.

Les appels arrivent quand nous les attendons le moins. Je me souviens très clairement du mien. J'ai fait cette expérience. J'avais 19 ans et me trouvais assis dans une salle de Cinéma de ma ville natale Mount Vernon, Washington. Nous étions arrivés à la fin du film, il faisait noir dans la salle, et j'étais assis là avec pour seule compagnie mon ballon de basket sur le siège à côté de moi, et j'ai eu dans mon cœur le sentiment qu'il me fallait être acteur, que c'est ce pour quoi Dieu m'a créé, que c'est ce qu'Il voulait pour moi.

Oui, mon sens rationnel intervint : je ne savais rien du jeu d'acteur ; je n'avais pas d'agent, pas de manager, je n'étais pas capable de mémoriser quoi que ce soit. Pourtant j'avais la conviction qu'il s'agissait d'un appel.

Au printemps de l'an 2000, je me suis vu offrir le rôle d'Edmond Dantès dans le "Comte de Monte-Cristo". C'était une nouvelle adaptation du classique d'Alexandre Dumas - une période très stressante ! C'était la première fois que je devais jouer dans un film dont je jouerais le rôle principal. Et me voilà à faire ce que j'avais toujours voulu faire ; mais je n'étais pas en paix. Tout le tournage de ce film fut un combat. Mon personnage, Edmond Dantès, est injustement emprisonné ; aussi bien dans le livre que dans le film, il grave sur le mur de sa cellule les mots "Dieu me fera justice". Alors que tout était contre lui, cet homme solitaire s'est engagé à se libérer et à vaincre le mal, y compris le mal en lui-même. Il y a une superbe scène entre Edmond et l'un de ses compagnons de cellule, un prêtre, interprété par le grand Richard Harris. Du fond de sa misère, dans un moment de profond désespoir, alors que ce prêtre est au sol en train de mourir, il se tourne vers Edmond et lui dit "votre dernière leçon : ne commettez pas le crime pour lequel vous êtes en train de purger votre peine. Souvenez-vous que Dieu a dit 'C’est à moi de faire justice'" (Rm 12: 19) J'ai baissé les yeux vers lui et lui ai dit "Je ne crois pas en Dieu !". Il me répondit "Peu importe, Edmond ; Il croit en vous."

Et c'est vrai ! Dieu aime chacun de nous personnellement, et Il est là pour nous y compris dans les plus profonds moments de désespoir.

Après le tournage de Monte-Cristo, j'ai reçu un appel improbable de Mel Gibson. Mon agent ne m'a pas appelé, mon manager ne m'a pas appelé, je ne connaissais pas Mel Gibson et ne recherchais pas de nouveau rôle parce que personne ne savait [que Mel Gibson avait un projet de film en cours]. Mel Gibson voulait que je joue Jésus Christ. Il veut le gars avec les initiales J.C. qui vient d'avoir 33 ans pour jouer Jésus Christ. Est-ce une coïncidence ? Je ne pense pas. Votre vie est-elle une coïncidence ? Ou est-ce en fait une chance ?

Certains parmi vous sont peut-être malheureux en ce moment, désorientés, incertains quant à l'avenir, blessés... Ce n'est pas le moment de reculer, d'abandonner.

Quand j'étais là-haut sur la croix, j'ai compris que dans sa souffrance se trouvait notre Rédemption. Souvenez-vous que le serviteur n'est pas plus grand que son maître. (Jean 13: 16) Chacun de nous doit porter sa propre croix (cf. Mt 10: 38) Il y a un prix à payer pour notre Foi, pour nos libertés. J'ai été littéralement flagellé, fouetté, crucifié, frappé par la foudre ; oui j'ai subi une opération à cœur ouvert. C'est ce qui se passe après cinq mois et demi d'hypothermie...

Un jour, pendant le tournage, mon bras s'est retrouvé coincé sous cette lourde poutre, quand quelqu'un l'a tiré d'un coup sec dans l'autre direction. Mes muscles se sont étirés violemment et mon épaule s'est démise. Je suis tombé à terre, ai heurté ma tête contre le sol. Cette scène s'est retrouvée dans le film. Vers la fin du film, Jésus subit un déboitement d'épaule. Je sais à présent ce qu'il a dû ressentir !

Chaque jour je devais porter cette [croix]. C'était comme une pénitence. Elle a déchiré mon épaule, lacérant ma chair, et les heures passant, cela devenait de plus en plus lourd. Mais si cela n'avait pas été tourné en studio, vous n'auriez jamais vu cette performance. La souffrance a fait ma performance ; tout comme elle façonne notre existence.

Certains parmi nous - et vous en connaissez - embrassent un faux christianisme, où tout n'est que beaux discours - j'appelle ça un "Jésus joyeux et glorieux" (ndt: un Jésus ou une théologie sans la Croix)

Les amis, il y a eu énormément de douleurs et de souffrances... avant la Résurrection. Votre chemin ne sera pas différent, il vous faut donc saisir votre croix et courir vers votre but. Je veux que vous alliez dans ce monde païen ; je veux que vous ayez le courage de vous rendre dans ce monde païen et d'exprimer sans honte votre Foi en public. Le monde a besoin de fiers guerriers animés par leur Foi. Des guerriers tels Saint Paul et Saint Luc qui ont risqué leur nom, leur réputation pour témoigner au monde de leur Foi et de leur amour pour Jésus. Dieu appelle chacun de nous, chacun de vous à accomplir de grandes choses ; mais combien de foi échouons-nous à répondre, rejetant son appel comme s'il s'agissait d'un délire de notre esprit. Il est à présent temps pour notre génération d'accepter cet appel, l'appel de Dieu exhortant chacun de nous à se donner entièrement à Lui, à voir cette douce main qui guide notre route. Mais vous devez d'abord vous engager à prier, à jeûner, à méditer les Saintes Ecritures, et à considérer sérieusement les saints sacrements.

Car notre culture est en déclin, notre peuple est en danger de succomber à ses excès. Le monde entier est retranché dans le péché. Et là, dans le secret de notre coeur, Dieu nous appelle, chacun, à nous donner entièrement à Lui. Mais combien de fois ne L'ignorons-nous pas, n'ignorons-nous pas ce doux appel.

Le grand Saint d'Auschwitz, Saint Maximilien Kolbe, disait que l'indifférence était le plus grand péché du XXème siècle. Mes frères et sœurs, c'est le plus grand péché du XXIème siècle également. Nous devons abandonner cette indifférence, cette tolérance du mal qui est destructrice. Seule notre Foi dans la sagesse du Christ peut nous sauver. Mais cela nécessite des guerriers prêts à risquer leurs réputations, leurs noms, voire leurs vies pour défendre la vérité.

Eloignez-vous de cette génération corrompue, soyez saints, ce monde n'est pas fait pour vous ; vous êtez nés pour vous démarquer de la masse. Car dans notre pays aujourd'hui, nous sommes trop heureux de suivre le courant, nous avons fait de la liberté une idole, pour laquelle tous nos choix ont la même valeur quelles qu'en soient leurs conséquences. Pensez-vous vraiment que ce soit ça la véritable liberté ?

Saint Jean-Paul II disait que la démocratie ne peut se maintenir sans un engagement commun à défendre certaines vérités morales concernant la personne et la communauté humaines. La question fondamentale face à une société démocratique est celle-ci : "Comment allons-nous vivre ensemble ?" En cherchant une réponse à cette question, la société peut-elle exclure la vérité et le raisonnement moraux. Chaque génération d'Américains a besoin de savoir que la liberté existe, qu'elle ne consiste pas à faire ce que l'on veut mais d'avoir le droit d'agir en accord avec notre coeur. C'est la liberté que je vous souhaite ! La liberté de rompre avec le péché, la liberté de [dépasser] vos faiblesses, la liberté de refuser cet esclavage dans lequel nous enferme le péché. Voila la liberté pour laquelle il vaut la peine de donner sa vie !

Cela me rappelle ce que Mel Gibson a entonné la première fois dans son film oscarisé Brave Heart, quand il a dit à son armée de fortune :

"Je vous dit ce soir, je vois ici devant moi toute une armée de compatriotes prêts à défier la tyrannie. Vous êtes venus vous battre en hommes libres, c'est bien ce que vous êtes ! Que feriez-vous sans liberté ? Vous batriez-vous ? Cet homme répond que 'non, nous nous prendrons la fuite et nous vivrons'. En effet, battez-vous et vous pouvez y laisser votre vie ; fuyez et vous vivrez ! En tout cas pour un temps... pour mourir dans votre lit dans plusieurs années. Seriez-vous prêts à échanger toutes ces années contre la chance, l'unique chance de revenir en ce jour et de dire à vos ennemis qu'ils peuvent prendre vos vies mais qu'ils ne pourront jamais prendre votre liberté !"

Chaque homme meurt, mais tous les hommes ne vivent pas vraiment.

Toi, toi et toi ! nous devons tous nous battre pour cette authentique liberté et vivre, mes amis ! Par Dieu, nous devons vivre, et avec l'Esprit Saint comme bouclier, et le Christ comme épée, puissiez-vous rejoindre Saint Michael et tous ses anges et renvoyer Lucifer et ses suppôts droit en Enfer où est leur place !

Saul signifie "celui qui est grand". Que veut-dire Paul ? ... "Celui qui est petit" Donc, si nous voulons être grands aux yeux de Dieu, que devons-nous être ? Petits ! Que l'amour de Dieu vous accompagne, et vous garde tout au long de votre vie. Et si je ne vous vois plus, j'attends avec impatience de vous retrouver tous au Ciel. Je vous aime ! Dieu vous bénisse ! Battez-vous ! »

Vidéos

Commentaires des internautes

Partagez votre opinion

Commentaire laissé par le

J'aime ce qu'il dit il a le courage de dire les vrais choses et il a compris lui . Merci Seigneur je sais que si vous êtes servi de lui ce n'est pas pour rien.

Commentaire laissé par le

bonjour,
merci infiniment SEIGNEUR ,pour le témoignage de ton enfant,notre frère...
à regarder absolument
merci à vous

UDP

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Champs obligatoires

@
Pour recevoir les avis de réponse à votre commentaire si vous avez coché l'option correspondante ci-dessous.

Etre informé des prochains commentaires déposés sur cet article ?

Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 48 - 43 = ?

Recommander cette page

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander la page L'incroyable témoignage de foi de l'acteur qui a interprété Jésus dans La Passion du Christ.

Champs obligatoires

@
@
Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 48 - 43 = ?

Articles similaires

Lire un article au hasard

Témoignage de conversion à la foi Catholique de Christine Watkins

vendredi 2 février 2018   1 commentaire   1.042

Christine Watkins fut sauvée de la mort et de l'athéisme à travers un acte miraculeux de la divine miséricorde. Elle est l'auteur de plusieurs livres en anglais tels que TRANSFIGURED: Patricia Sandoval's Escape from Drugs, Homelessness, and the Back Doors of Planned Parenthood et Full of Grace: Miraculous Stories of Healing and Conversion through Mary's Intercession. Si vous comprenez l'anglais je vous recommande vivement de vous procurer son livre !

Son site Internet : www.christinewatkins.com

Lire la suite

Ce prêtre a eu l’idée d’installer un Tableau de Jésus Miséricordieux à CHICAGO

dimanche 18 février 2018   1 commentaire   400

Vidéo (4:44) Ce prêtre a eu l’idée d’installer un Tableau de Jésus Miséricordieux à CHICAGO au centre-ville… Image peinte en 1934 du vivant de Sainte Faustine. Et si cela se faisait dans nos propres villes ? (Source : Myriamir)

Lire la suite

J'ai vu le Christ pleurant et souffrant le martyre

Natalie Saracco   dimanche 10 juin 2018   7 commentaires   2.865

Natalie Saracco, réalisatrice française, connue en particulier pour son long métrage « La mante religieuse  » sorti en 2014, a publié un livre-témoignage « Pour ses beaux yeux. » Elle y raconte la rencontre qui a bouleversé sa vie. En 2011, alors qu'elle file vers la Normandie avec une amie, un camion les percute et leur voiture s'encastre dans la glissière centrale à 130 km/h. Natalie vit alors une expérience de mort imminente et se retrouve face au Christ « pleurant et souffrant le martyre. »

Lire la suite