À propos du soutien de Vassula Rydén au Pape François


Commentaires (4)

Publié le lundi 25 novembre 2019

Auteur / source : Rév. Joseph Iannuzzi

Catégorie : Église et papauté

Cet article du Rév. Joseph Iannuzzi fait suite à deux lettres de Vassula envoyées les 13 novembre et 16 novembre 2019 concernant le Pape François.

Ces derniers jours, les révélations prophétiques approuvées par l'Église de La Vraie Vie en Dieu de Vassula Rydén sur le Vicaire du Christ ont suscité une vague d'attention et d'applaudissements. Vassula a récemment publié deux lettres réitérant l'importance qu'apporte Jésus au fait de rester fidèles au Pape, alertant les fidèles sur les conséquences désastreuses qu'ils causeront à l'humanité et à l'Église tout entière s'ils ne le font pas.

En tant que docteur diplômé de l'Université pontificale de Rome, il est de mon devoir de théologien [1] d'informer les fidèles au sujet des doctrines contenues dans ces révélations et ces lettres, qui sont en tous points cohérentes avec les prophéties bibliques et la littérature prophétique approuvée de dizaines de saints de l'Église. Ces prophéties approuvées sont mentionnées dans le numéro 43 (septembre 2019) du Magazine True Life in God [2].

Plus précisément, la teneur des lettres de Vassula concernant le Pape François constitue une sonnerie de clairon adressée à ceux qui ont choisi de désobéir, de dénigrer, de calomnier, de persécuter ou de condamner le Pape François, ou qui, plus honteusement, demandent sa démission. Ici, je rappelle les récentes paroles de Jésus du 16 août 2019 :

« Méfie-toi de ceux qui condamnent et jugent le Pape, [...] celui qui condamne le Vicaire de Mon Église ne peut être Mon disciple... »

Lettre d'information du 12 novembre 2019

Plus alarmant est le plan satanique pour renverser le Pape, qui fera tomber un désastre pour l'humanité. Le 17 mars 1993, Jésus révélait à Vassula :

« La rébellion est déjà à l'oeuvre, mais en secret, et celui [le Pape] qui la retient doit d'abord être retiré avant qu'apparaisse ouvertement le rebelle " (2 Th 2.7). [...] Si quelqu'un croise votre chemin et vous dit : « votre fidélité que vous avez pour ce pape, changez-en pour le solide mouvement d'un autre », ne changez pas ! prenez garde ! le ferment du Trompeur peut être puissant et pourrait avoir une saveur attrayante mais en réalité c'est une tromperie mortelle ! »

— Message du 17 mars 1993 ; tlig.org

Rappelons que, contrairement à ses prédécesseurs, le Pape François n'est pas docteur en théologie ; et pourtant le théologien le plus érudit, le Pape Benoît XVI, en soutien à une série d'ouvrages traitant de l'approche théologique du Pape François à l'égard de l'Église et de l'unité des chrétiens, a écrit :

J'applaudis cette initiative qui veut s'opposer et réagir au préjugé insensé selon lequel le Pape François serait un homme purement pratique, privé d'une formation théologique ou philosophique particulière, alors que moi j'aurais été uniquement un théoricien de la théologie qui n'aurait pas compris grand-chose de la vie concrète d'un chrétien aujourd'hui... Le Pape François est un homme d'une profonde formation philosophique et théologique... [il nous faut voir] la continuité interne entre les deux pontificats, malgré toutes les différences de style et de tempérament.

zenit.org ; vaticannews.va

Tandis que l'Église enseigne que :

« Le schisme est le refus de la soumission au Pontife Romain ou de la communion avec les membres de l'Église qui lui sont soumis. »

— Catéchisme de l'Église catholique, n° 2089 ; cf. Code de Droit Canonique, Can. 751

ceux qui persécutent le Pape François font progresser ledit schisme ainsi que − mais inconsciemment − le plan de Satan pour renverser la papauté et attirer le désastre sur l'humanité. Cela, Vassula l'a signifié très clairement dans ses récentes lettres. Au grand embarras de ceux qui prétendent que le Pape François n'est pas un vrai pape, Jésus, avec force, souligne à tous les lecteurs de La Vraie Vie en Dieu la légitimité de la papauté du Pape François et l'obligation morale qu'ils ont de l'honorer en tant que tel (cf. message du 16 août 2019). Vassula a également souligné dans ses récentes lettres que Jésus avait déjà alerté les fidèles sur le plan diabolique de Satan qui se déroule aujourd'hui, qui est de renverser le Pape, (« celui qui le retient », cf. 2 Thes 2: 7) et de supprimer l'Eucharistie (le « sacrifice perpétuel », cf. Dan 9: 27 ; 11: 31 ; 12: 11 ; Mt 24:15) et de la remplacer par « l'abomination de la désolation » prophétisée (Dan 11: 31 ; Mt 24: 15), attirant ainsi le désastre sur l'Église et toute l'humanité (cf. messages de La Vraie Vie en Dieu des 12 décembre 1987 et 20 décembre 1993). Ces avertissements de Jésus réitérés par Vassula sont une raison suffisante pour que l'on s'abstienne de persécuter le Pape François.

Bien que l'on puisse chipoter sur la forme grammaticale avec laquelle le Pape François s'exprime du fait qu'il n'a ni la rigueur théologique tranchante ni la précision grammaticale formelle du Cardinal Joseph Ratzinger, il est répréhensible pour quiconque de le calomnier publiquement ou par les médias [3].

En tant que théologien, je puis affirmer sans équivoque, en dépit des assertions de ses persécuteurs, que le Pape François n'a jamais prêché ni écrit quoi que ce soit qui soit doctrinalement erroné. Nous avons affaire ici à la distinction entre forme et substance. Comme Vassula le fait remarquer dans ses récentes lettres, la Bible n'est pas exempte d'ambiguïtés et d'erreurs grammaticales (forme), mais sa doctrine (substance) est inattaquable. Sur cette distinction binomiale entre grammaire (forme) et substance, on trouvera plus de détails dans l'ouvrage « Étude théologique de l'œuvre La Vraie Vie en Dieu ». [Voir en fin d'article]

Il est moralement répréhensible pour quiconque, et d'autant plus pour un adhérent à La Vraie Vie en Dieu, de dire du mal du Pape tout en prétendant être un disciple du Christ. C'est donc avec un courage chrétien et une vive perspicacité spirituelle que Vassula a adressé une injonction à tous les adhérents à La Vraie Vie en Dieu pour qu'ils s'abstiennent de le persécuter et de prétendre faussement que le Pape François n'est pas un Pontife valide ― ou alors qu'ils quittent La Vraie Vie en Dieu. Car le noyau-même de l'unité chrétienne que Jésus articule dans les messages de La Vraie Vie en Dieu repose sur l'unité entre le Pape et tous les membres du corps mystique du Christ, qui comprend les Patriarches, les Évêques, les prêtres et les laïcs. Rejeter le pape, c'est rejeter les messages de La Vraie Vie en Dieu. Il faut soit accepter tout ce que Jésus révèle dans les messages de La Vraie Vie en Dieu, soit être honnête devant Dieu et devant les hommes et s'en éloigner pour le bien des autres.

Les mauvaises compagnies corrompent les bonnes moeurs.

1 Co 15: 33

Rév. Joseph Iannuzzi, S.T.L., S.Th.D.


[1] Cf. l'enseignement du Magistère donné le 24 mai 1990 par la Congrégation pour la Doctrine de la Foi dans l'Instruction Donum Veritatis, Sur la vocation ecclésiale du théologien, articles 20 et 30.

[2] Lire le Magazine de la Vraie Vie en Dieu n° 43, page 12 et page 16

[3] Opus cit. Donum Veritatis (Congrégation pour la Doctrine de la Foi) :

30. “Si, en dépit d'efforts loyaux, les difficultés persistent, c'est un devoir pour le théologien de faire connaître aux autorités magistérielles les problèmes que soulève un enseignement en lui-même, dans les justifications qui en sont proposées ou encore dans la manière selon laquelle il est présenté. Il le fera dans un esprit évangélique, avec le désir profond de résoudre les difficultés. Ses objections pourront alors contribuer à un réel progrès, en stimulant le Magistère à proposer l'enseignement de l'Église d'une manière plus approfondie et mieux argumentée. Dans ces cas, le théologien évitera de recourir aux mass-media plutôt que de s'adresser à l'autorité responsable, car ce n'est pas en exerçant ainsi une pression sur l'opinion publique que l'on peut contribuer à la clarification des problèmes doctrinaux et servir la vérité.”

31. “Il peut aussi arriver qu'au terme d'un examen de l'enseignement du Magistère, sérieux et mené dans une volonté d'écoute sans réticences, la difficulté demeure, car les arguments en sens opposé semblent au théologien l'emporter. Devant une affirmation à laquelle il ne pense pas pouvoir donner son adhésion intellectuelle, son devoir est de rester disponible pour un examen plus approfondi de la question. Pour un esprit loyal et animé par l'amour de l'Église, une telle situation peut assurément représenter une épreuve difficile. Ce peut être un appel à souffrir dans le silence et la prière, avec la certitude que si la vérité est vraiment en cause, elle finira nécessairement par s'imposer.”

Etude théologique de l'œuvre La Vraie Vie en Dieu

Père Joseph Iannuzzi

160 pages - 14,5x21 cm - juin 2019

Editions du Parvis

ISBN : 9782880224509

Acheter le livre sur le site de l'éditeur

Ce livre est le fruit de plusieurs années de recherches que le père Joseph Iannuzzi a entreprises grâce à sa connaissance approfondie des dossiers de nombreuses causes de béatification et de canonisation.

Grâce à cette expérience exceptionnelle, ses analyses lui ont permis d'établir un parallèle impressionnant entre l'œuvre La Vraie Vie en Dieu et les œuvres d'âmes mystiques telles que le bienheureux Antoni­o Rosmini, la servante de Dieu Luisa Piccarreta et sainte Faustine Kowalska, œuvres toutes revêtues du Nihil obstat et de l'Imprimatur, mais qui avaient fait l'objet, à un moment donné, de mises en garde, voire d'interdictions.

Il peut ainsi réfuter une à une les objections faites à l'œuvre La Vraie Vie en Dieu, rétablir la vérité et démontrer la valeur de cette œuvre pour l'Eglise. Ce livre apportera donc, en particulier aux membres du clergé, mais aussi à tous les laïcs, de nombreux éléments généralement peu connus, leur permettant de se faire une opinion juste et mesurée. Un livre documenté et sérieux pour rechercher la vérité !

A propos de l'auteur :

Le père Joseph Leo Iannuzzi S.Th.D., O.S.J. est un expert en théologie mystique reconnu. Théologien et [ancien] doctorant de l'Université pontificale grégorienne, il a obtenu des diplômes en médecine, en musique, en anthropologie, en philosophie et en théologie. Il fut l'assistant de feu don Gabriele Amorth, l'exorciste de Rome de renommée mondiale. Il est actuellement expert désigné dans les causes de béatification de plusieurs mystiques. Il connaît donc à fond les rouages des congrégations romaines. Pour ce travail particulier, il a reçu l'appui de son supérieur général, le père Michele Piscopo, O.S.J

Cet article m'inspire ...


de la joie
48


de l'encouragement
21


de la perplexité
13


de la tristesse
3


de la peur
3

Accueil du blog Commenter cet article Imprimer

Commentaires des internautes

Partagez votre opinion

Commentaire laissé par le

Merci de me permettre de dire mon admiration pour notre Pape.
C'est un martyr, mais ce qu'il dit dérange certain dans leur confort.
Prions pour que Jésus et la Vierge lui donnent la force de dire la vérité.
Le Pape benoit XVI aussi était critiqué.
Merci pour vos publications
.En union de prière.

Commentaire laissé par le

Bonjour Théophile, en fait le Père Joseph Iannuzzi est "doctoral alumnus" de l'Université pontificale grégorienne ; à savoir un ancien doctorant. Il ne l'est donc plus aujourd'hui. Il a obtenu 5 diplômes d'études supérieures, et est spécialisé en médecine, musique, anthropologie, sociologie, philosophie et théologie.

https://www.ltdw.org/about-fr-joe.html

Union de prière,

Simon

Commentaire laissé par le

Cela fait plusieurs fois que je rencontre le nom de ce théologien.
À chaque fois, cette ambiguïté : lui s’affirme docteur en théologie d’une université romaine. .
Tandis que dans la présentation à la fin de l’article il est dit « doctorant« .
Ce n’est pas pareil : un doctorant est admis à présenter une thèse.. qu’a priori il n’a donc pas encore présentée, ne pouvant de ce fait se doter du titre de docteur de telle université (« l’université Pontificale de Rome » : laquelle?)

Et ceci ne suffit pas à donner une autorité.
Un théologien peut discuter, présenter des objections, soutenir, participer à des études d’écrits, sans pour autant jouir d’une autorité qui relève en ces domaines aussi des évêques.

Ceci dit sans engager quoi que ce soit sur le fond de l’article.

Commentaire laissé par le

Il est vrai que je constate de plus en plus que le respect dû au souverain pontife s'effrite d'année en année....
Pourtant jamais de ma vie, je n'ai vu un pape s'oublier autant lui même avec des mots vrais
Malgré tous les obstacles qui s'ouvrent devant lui , et il ne recule devant aucune objection et ce que je trouve bien dans ce pape que j'admire beaucoup c'est qu'elle a mis en quelque sorte si je peux dire à pied les cardinaux et les évêques pour leur apprendre l'humilité est-ce jusque dans les moindres recoins .
Restons unis plus que jamais auprès de notre Vicaire du Christ ainsi que du pape Émérite Benoît XVI.

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Champs obligatoires

@
Pour recevoir les avis de réponse à votre commentaire si vous avez coché l'option correspondante ci-dessous.

Etre informé des prochains commentaires déposés sur cet article ?

Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 7 - 1 = ?

Recommander cet article

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander la page À propos du soutien de Vassula Rydén au Pape François.

Champs obligatoires

@
Votre adresse e-mail sera transmise au destinataire. Celle-ci ne sera pas conservée et nous n'en ferons aucun autre usage.
@
L'adresse e-mail du destinataire ne sera pas conservée et nous n'en ferons aucun autre usage.
Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 7 - 1 = ?

Articles similaires

Lire un article au hasard

Nicolas Senèze : En Amérique, les opposants au Pape ont ouvert "une guerre culturelle"

RCF   lundi 30 septembre 2019   5 commentaires   partager

Dans son ouvrage "Comment l'Amérique veut changer de pape", Nicolas Senèze enquête sur une frange catholique ultra-conservatrice qui a demandé la démission du Pape François.

Lire la suite

Cardinal Burke : “la confusion et l’erreur qui ont conduit la culture humaine sur le chemin de la mort et de la destruction sont également entrées dans l’Eglise”

Le Salon Beige   samedi 21 septembre 2019   0 commentaire   partager

Le cardinal Raymond Burke a donné le 22 juillet 2017 une conférence lors du 32e Forum annuel « Church Teaches » (« L'Eglise enseigne »), à Louisville dans le Kentucky. Voici des extraits de la traduction du texte intégral de cette conférence, disponible ici dans sa version originale, par Jeanne Smits.

Lire la suite

Les Papes et le Nouvel Ordre Mondial — Partie 2

Mark Mallett   mardi 18 février 2020   1 commentaire   partager

La cause principale de la révolution sexuelle et culturelle est idéologique. Notre Dame de Fatima a prévenu que les erreurs de la Russie se répandraient à travers le monde. Cela s'est fait d'abord sous une forme violente, le marxisme classique, qui a massacré des dizaines de millions de personnes. Aujourd'hui cela se fait principalement par le biais du marxisme culturel. Il y a continuité entre la révolution sexuelle de Lénine... et l'idéologie contemporaine des droits homosexuels et du genre. Le marxisme classique avait la prétention de refaçonner la société, par le biais de la spoliation violente de la propriété. Aujourd'hui la Révolution a franchi une nouvelle étape ; elle prétend redéfinir la famille, l'identité sexuelle et la nature humaine. Cette idéologie se qualifie elle-même de progressiste. Mais elle n'est rien d'autre que la proposition du serpent ancestral, qui incite l'homme à prendre le contrôle, à remplacer Dieu, à organiser la rédemption ici-bas, en ce monde.

— Dr. Anca-Maria Cernea, discours lors du Synode sur la Famille à Rome, 17 octobre 2015

Lire aussi : Dr Anca-Maria Cernea - le marxisme culturel: une menace pour la famille ; Le mal dans ce monde vient du péché, et non de la disparité des revenus ou du changement climatique ; Une entreprise de formatage idéologique permanent pour rééduquer l'homme occidental

Lire la suite