Vous serez Noé - par Mark Mallett


Commentaires (1)

Publié le mardi 6 novembre 2018

Catégorie : Encouragement spirituel

Nombre de consultations : 190

SI je pouvais recueillir les larmes de tous les parents qui m'ont confié leur peine et la douleur qu'ils ressentent en voyant leurs enfants abandonner la foi, j'aurais entre les mains un petit océan. Mais cet océan ne serait qu'une goutte d'eau en comparaison de l'océan de Miséricorde qui coule du Coeur du Christ. Personne n'est plus intéressé, plus investi ni ne brûle d'un plus grand désir de sauver les membres de votre famille que Jésus-Christ qui a souffert et est mort pour eux.

Un encouragement spirituel de Mark Mallett. Titre original : « You Be Noah »

Néanmoins, que pouvez-vous faire lorsque, malgré vos prières et tous vos efforts, vos enfants continuent de rejeter leur foi chrétienne, créant ainsi toutes sortes de problèmes, de divisions et d'angoisse au sein de votre famille ou dans leur vie ? De plus, tandis que vous étudiez les signes des temps » et la façon dont Dieu se prépare à purifier le monde une fois de plus, vous vous demandez : « Et mes enfants ? »

Un homme juste

Quand Dieu fut sur le point de purifier la terre pour la première fois par un déluge, Il parcourut le monde entier à la recherche de quelqu'un, quelque part qui soit juste.

Le Seigneur vit que la méchanceté de l'homme était grande sur la terre, et que toutes les pensées de son coeur se portaient uniquement vers le mal à longueur de journée. Le Seigneur se repentit d'avoir fait l'homme sur la terre ; il s'irrita en son coeur … Mais Noé trouva grâce aux yeux du Seigneur.

Gen 6: 5-8

Cependant, il nous faut remarquer ceci : Dieu a sauvé Noé et sa famille.

Noé entra dans l'arche avec ses fils, sa femme et les femmes de ses fils, à cause des eaux du déluge.

Gen 7: 7

Dieu étendit les mérites de Noé à toute sa famille, et les protégea des pluies de Sa justice, même si c'était Noé seul qui tenait le parapluie, pour ainsi dire.

La charité couvre une multitude de péchés.

1 Pierre 4: 8

Ainsi, il vous faut être Noé pour votre famille. Soyez des "justes", et je crois que par vos prières et vos sacrifices, votre fidélité et votre persévérance — c'est-à-dire en participant à la Mission de Jésus et à la puissance de Sa Croix — Dieu étendra Sa miséricorde à vos proches, même si cela devait survenir au tout dernier moment… Et Il le fera de la façon qu'il estimera la meilleure et au temps qu'Il aura lui-même fixé.

La miséricorde divine atteint parfois le pécheur au dernier moment, d'une manière étrange et mystérieuse. A l'extérieur, c'est comme si tout était perdu, mais il n'en est pas ainsi. L'âme, éclairée par un puissant rayon de la grâce suprême, se tourne vers Dieu avec une telle puissance d'amour, qu'en un instant elle reçoit de Dieu le pardon et de ses fautes et de leurs punitions, et à l'extérieur elles ne donnent aucun signe de repentir ou de contrition, car elle ne réagit plus [à ce stade] aux choses extérieures. Oh ! Que la miséricorde divine est insondable !

—Sainte Faustine, La miséricorde divine dans mon âme, Petit Journal, n° 1698

Soyez Noé

Bien sûr, de nombreux parents s'en veulent de ne pas avoir pu éviter que leurs enfants abandonnent la foi. Ils se souviennent des premières années, de leurs erreurs, de leur égoïsme et de leurs péchés… et s'estiment plus ou moins responsables de la situation dans laquelle se retrouvent leurs enfants. Et alors ils désespèrent.

Rappelez-vous le premier "père" que Jésus plaça à la tête de Son Église, qui est la famille de Dieu : Simon, qu'il a rebaptisé Képhas, Pierre, le "rocher". Mais ce rocher est devenu une pierre d'achoppement qui scandalise bien souvent "la famille" lorsque, par ses paroles et ses actes, il renie le Sauveur. Et pourtant, Jésus ne l'a pas laissé tomber, en dépit de son apparente faiblesse.

« Simon, fils de Jean, m'aimes-tu vraiment ? » Il lui répond : « Oui, Seigneur ! Toi, tu le sais : je t'aime. » Jésus lui dit : « Sois le pasteur de mes brebis ... Suis-moi. »

Jean 21: 16, 19

Aujourd'hui encore, Jésus s'adresse à vous, pères et mères, à qui Il a confié la responsabilité de votre bergerie, et Il vous demande : « M'aimez-vous vraiment ? ». Comme Pierre, nous aussi pouvons être peinés face à cette question car, même si nous aimons le Seigneur dans notre coeur, nous avons échoué dans nos paroles et nos actes. Mais Jésus, en posant sur vous un regard rempli d'un amour indicible et inconditionnel, ne vous a pas demandé : « Avez-vous péché ? » Car Il connaît parfaitement bien votre passé, y compris les péchés dont vous n'avez pas pleinement conscience. Non, Il répète Sa question :

« M'aimes-tu ? » Et il lui répond : « Seigneur, toi, tu sais tout : tu sais bien que je t'aime. »

Jean 21: 17

« Alors sachez ceci » :

Quand les hommes aiment Dieu, lui-même fait tout contribuer à leur bien, puisqu'ils sont appelés selon le dessein de son amour.

Rm 8: 28

Dieu agréera à nouveau votre « oui », tout comme Il agréa celui de Pierre, et le fera contribuer à votre bien et celui de votre famille. Il vous demande simplement d'être Noé pour eux.

Confiez à Dieu votre peine

Il y a de nombreuses années, je roulais avec mon beau-père à travers ses pâturages. L'un de ses champs retint particulièrement mon attention car il était parsemé de gros monticules sur lesquels nous devions manoeuvrer. « Qu'est-ce donc que ces petites collines ? » lui ai-je demandé. « Oh, » gloussa-t-il, « il y a plusieurs années, Éric a déversé des tas de fumier ici, mais nous n'avons jamais réussi à les épandre. » Tandis que nous continuions d'avancer, je remarquai surtout que, partout où étaient placés ces monticules, c'était là où l'herbe était la plus verte et où poussaient les fleurs les plus luxuriantes.

Oui, Dieu peut se servir des tas de fumier que nous avons laissé s'accumuler dans nos vies pour en faire quelque chose de bon. Comment ? En étant fidèles et obéissants, comme le fut Noé.

Ta misère a sombré dans l'abîme de ma miséricorde. Pourquoi devrais-tu te disputer avec moi au sujet de ta misère ? Fais-moi plaisir, abandonne-moi toute ta pauvreté et ta misère et je te comblerai d'un trésor de grâces.

—Jésus à Sainte Faustine, La miséricorde divine dans mon âme, Petit Journal, n° 1485

Mais Jésus a dit à Faustine qu'il n'existe qu'un moyen d'obtenir ce trésor de grâces : celui de la confiance. Car vous ne verrez peut-être pas les choses changer radicalement et tout de suite dans votre famille, peut-être pas même de votre vivant. Mais c'est l'affaire de Dieu. Ce qu'Il attend de nous c'est d'aimer.

Tu ne vis pas pour toi, mais pour les âmes. D'autres âmes vont profiter de tes souffrances. Tes souffrances prolongées leur donneront lumière et force pour accepter Ma volonté.

—Jésus à Sainte Faustine, La miséricorde divine dans mon âme, Petit Journal, n° 67

Oui, l'amour couvre une multitude de péchés. Lorsque Rahab, la prostituée, protégea deux espions israélites pour leur éviter d'être livrés à leurs ennemis, Dieu, en retour, la protégea, elle et son fils — malgré les turpitudes de sa vie passée.

Grâce à la foi, Rahab la prostituée ne périt pas avec les incrédules, car elle avait accueilli pacifiquement les hommes envoyés en reconnaissance.

Heb 11: 31

Contentez-vous d'être comme Noé. Et laissez le reste entre les mains de Dieu.

Mark Mallett

Soutenir l'apostolat de Mark Mallett

The Now Word : Reflections on our Times - with Mark Mallett

Commentaires des internautes

Partagez votre opinion

Commentaire laissé par le

Salutations!
Cet article est ''bénissant'' et plein de Vérités selon la Parole de Dieu......Il confirme ce que je pense. Dans l'épreuve, il y a le mot ''preuve''.....de ma Foi.

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Champs obligatoires

@
Pour recevoir les avis de réponse à votre commentaire si vous avez coché l'option correspondante ci-dessous.

Etre informé des prochains commentaires déposés sur cet article ?

Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 85 - 40 = ?

Recommander cette page

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander la page Vous serez Noé - par Mark Mallett.

Champs obligatoires

@
@
Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 85 - 40 = ?

Articles similaires

Lire un article au hasard

Les querelles de mots - par Mark Mallett

Publié le samedi 25 août 2018 - 1 commentaire

Tandis que des couples, des communautés et même des nations sont de plus en plus divisés, il y a peut-être une chose sur laquelle nous nous accordons presque tous : les discussions courtoises se font de plus en plus rares.

Lire la suite

Suffisamment de bonnes âmes - par Mark Mallett

Publié le jeudi 24 mai 2018 - 1 commentaire

Le fatalisme — une indifférence nourrie par la croyance que les événements futurs sont inévitables — n'est pas une disposition chrétienne. Oui, Notre-Seigneur a parlé d'événements futurs qui précéderaient la fin du monde. Mais si vous lisez les trois premiers chapitres du Livre de l'Apocalypse, vous verrez que le timing de ces événements est conditionnel : ils dépendent de notre réponse ou de l'absence de réponse.

Lire la suite

La croix, chemin d'amour - par Mark Mallett

Publié le dimanche 4 novembre 2018 - 0 commentaire

Prendre sa croix signifie s'anéantir complètement pour l'amour de l'autre. Jésus l'exprime autrement :

Mon commandement, le voici : Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. Il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu'on aime.

Jean 15: 12-13

Lire la suite