Une nouvelle biographie de Benoît XVI souligne l'emprise spirituelle de l'Antéchrist


Commentaires (3)

Publié le dimanche 3 mai 2020

Auteur / source : LifeSiteNews

Catégorie : Réflexions sur les signes des temps

Dans un nouveau livre biographique à paraître ce lundi 4 mai en allemand, le Pape émérite Benoît XVI établit un lien entre la domination du « mariage homosexuel » et de « l'avortement » dans le monde, et le « pouvoir spirituel de l'Antichrist. »

Source Belgicatho avec quelques corrections et ajouts personnels sur base de l'article original de LifeSiteNews et d'articles connexes.

* * *

« Il y a cent ans », déclare Benoît XVI dans la biographie de Peter Seewald, « tout le monde aurait considéré comme absurde de parler d'un mariage homosexuel. Aujourd'hui, on est excommunié par la société si on s'y oppose. » Il en va de même pour « l'avortement et la création d'êtres humains en laboratoire », ajoute Benoît XVI.

« La société moderne est en train de formuler un credo anti-chrétien, et si l'on s'y oppose, on est sanctionné d'excommunication par la société », a-t-il poursuivi. « La crainte de cette puissance spirituelle de l'Antéchrist n'est alors plus simplement naturelle, et elle a vraiment besoin de l'aide des prières de tout un diocèse et de l'Église universelle pour y résister. »

(...)

Dans le cadre de la rédaction de ce livre, Seewald a pu avoir de nombreux échanges avec le Pape Benoît XVI ainsi qu'avec son secrétaire personnel, l'archevêque Georg Gänswein. En annexe de ce nouveau livre, Seewald publie les réponses du Pape Benoît XVI sous le titre : « Dernières questions à Benoît XVI ». Ces questions, a expliqué l'auteur, avaient été envoyées au Pape émérite après de « nombreux entretiens » avec lui, à l'automne 2018. Nombre de questions de Seewald sont restées sans réponse, mais celles auxquelles Benoît XVI a répondu se trouvent dans cette annexe.

Interrogé sur l'affirmation souvent répétée selon laquelle il aurait, en tant que pape, rencontré « de nombreux blocages » de la part de la Curie romaine au cours de son pontificat, le Pape Benoît XVI répond :

Les blocages provenaient plus de l'extérieur que de la Curie. Je ne voulais pas simplement promouvoir avant tout la purification du seul petit monde de la Curie, mais de l'Église dans son ensemble.

Expliquant plus amplement sa pensée, il ajoute qu' « entre-temps, les événements ont montré que la crise de la foi a aussi et surtout conduit à une crise de l'existence chrétienne. » C'est, poursuit-il, ce que le « Pape doit avoir devant les yeux. »

A la question de savoir s'il avait prévu tout ce qui allait lui arriver – au début de son pontificat, le Pape avait demandé aux catholiques de prier pour lui afin qu'il ne se « dérobe pas, par peur, devant les loups » (lire Un puissant antidote) – Benoît XVI affirme que la perception qu'on peut avoir de l'ampleur des problèmes dont un pape peut « avoir peur » est beaucoup trop « restreinte ».

Bien sûr, des événements comme “VatiLeaks” sont une nuisance et ne sont pas compréhensibles pour les gens dans le monde en général ; ils sont profondément troublants. Mais la véritable menace pour l'Église et avec elle, pour l'office pétrinien, ne vient pas de ce genre de choses, mais de la dictature mondiale d'idéologies avançant sous un masque humaniste...

C'est dans ce contexte que Benoît XVI a mentionné l'« Anti-Christ ».

L'Église catholique enseigne qu'avant le retour glorieux du Christ, l'Église passera par une « épreuve finale » qui « ébranlera la foi de nombreux croyants ».

La persécution qui accompagne son pèlerinage sur la terre dévoilera le "mystère d'iniquité" sous la forme d'une imposture religieuse apportant aux hommes une solution apparente à leurs problèmes au prix de l'apostasie de la vérité. L'imposture religieuse suprême est celle de l'Anti-Christ, c'est-à-dire celle d'un pseudo-messianisme où l'homme se glorifie lui-même à la place de Dieu et de son Messie venu dans la chair.

Catéchisme de l'Église catholique, n° 675

Fulton J. SheenLe vénérable archevêque américain Fulton J. Sheen, dans un sermon radiophonique de 1947, décrivit l'Antichrist comme un « Grand Humanitaire » qui « parlera de paix, de prospérité et d'abondance ».

L'Antichrist ne sera pas appelé ainsi ; autrement il n'aurait pas de disciples. Il ne portera pas de collants rouges, ni ne vomira du soufre, ni ne portera un trident ni n'agitera une queue fourchue comme Méphisto dans l'opéra de Faust.

Notre Seigneur nous dit qu'il sera tellement semblable à Lui-même [Jésus], que même les élus courront le risque d'être trompés – et certainement aucun démon que nous ayons jamais vu dans des livres d'images ne pourrait parvenir à tromper même les élus. Comment se présentera-t-il dans cette nouvelle ère pour parvenir à gagner des adeptes à sa religion ?

Fulton Sheen de poursuivre :

  • Il se présentera sous l'apparence d'un Grand Humanitaire ; il parlera de paix, de prospérité et d'abondance, non pas comme des moyens de nous conduire à Dieu, mais comme des fins en soi.
  • Il écrira des livres présentant une nouvelle conception de Dieu afin de correspondre à la façon dont vivent les gens.
  • Il identifiera la tolérance à l'indifférence au bien et au mal.
  • Il encouragera toujours plus les divorces au prétexte qu'avoir de nouveaux partenaires est “vital”.
  • Il incitera l'amour pour l'amour et dépréciera l'amour pour les personnes.
  • Il se servira de la religion pour détruire la religion.
  • Il parlera même du Christ et dira qu'il était le plus grand homme qui ait jamais vécu.
  • Sa mission, dira-t-il, sera de libérer les hommes des servitudes de la superstition et du fascisme, dont il ne donnera jamais aucune définition.
  • Au milieu de tout son amour apparent pour l'humanité et de son discours désinvolte sur la liberté et l'égalité, il aura un grand secret qu'il ne partagera avec personne ; il ne croira pas en Dieu. Et parce que sa religion impliquera une fraternité sans la paternité de Dieu, il trompera même les élus.
  • Il établira une anti-église, qui singera l'Église parce que lui, le diable, est le singe de Dieu. Ce sera le corps mystique de l'Antichrist qui, à l'extérieur, ressemblera à l'Église en tant que corps mystique du Christ. A cause de son besoin désespéré de Dieu, il incitera l'humanité, plongée dans la solitude et la frustration, à désirer de plus en plus avidement appartenir à sa communauté qui offrira à l'homme un semblant de sens à sa vie, sans nécessité d'amendement ni aveu de culpabilité personnels. En ces jours le diable se verra accorder une laisse [liberté] particulièrement longue.

lifesitenews.com

[Il aura] des apparences de piété, mais [rejettera] ce qui en fait la force. Détourne-toi [de lui] !

cf. 2 Tm 3: 5

Les remarques de Benoît XVI [sur l'emprise spirituelle de l'Antéchrist] constituent sans doute sa plus ferme condamnation de la dictature du relativisme moral et de l'agenda LGBT, auxquels ont résisté inlassablement d'autres prélats catholiques de haut rang, tels que les cardinaux Robert Sarah :

Les idéologies occidentales de l'homosexualité et de l'avortement et le fanatisme islamique sont aujourd'hui ce qu'étaient le nazisme, le fascisme et le communisme au XXe siècle.

— 14 octobre 2015, la-croix.com

Gerhard Müller :

L'homophobie n'existe tout simplement pas. C'est clairement une invention et un instrument de domination totalitaire sur la pensée. Le mouvement homosexuel manque d'arguments scientifiques, c'est pourquoi une idéologie a été créée pour dominer en créant sa propre réalité. C'est la logique marxiste selon laquelle la réalité ne crée pas la pensée mais la pensée crée la réalité. Celui qui n'accepte pas cette réalité créée est considéré comme malade. C'est comme si la police ou les tribunaux pouvait guérir une maladie. En URSS, les chrétiens étaient placés dans des hôpitaux psychiatriques. Ce sont des méthodes de régimes totalitaires, qu'ils soient nazis ou communiste. La même chose se passe en Corée du Nord pour ceux qui n'acceptent pas la manière de pensée du régime.

— 21 mai 2018, infocatho.fr (Ndtr : lire les différents romans de Michael D. O'Brien pour mieux comprendre le communisme et la façon dont il se présente aujourd'hui sous d'autres masques ; par exemple Une île au coeur du mondeIsland of the World en anglais)

Raymond Burke et Walter Brandmüller :

... il semble que le problème soit réduit à celui des abus sexuels sur mineurs, un crime horrible, surtout quand il est commis par un prêtre, ce qui n'est pourtant qu'une partie d'une crise beaucoup plus grande. Le fléau de l'agenda homosexuel s'est propagé au sein de l'Église, promu par des réseaux organisés et protégé par un climat de complicité et une conspiration du silence. Les racines de ce phénomène se retrouvent clairement dans cette atmosphère de matérialisme, de relativisme et d'hédonisme, dans laquelle l'existence d'une loi morale absolue, qui ne connaît pas d'exception, est ouvertement remise en cause.

— 19 février 2019, lifesitenews.com

Ainsi que Mgr Athanasius Schneider, parmi d'autres :

Ces dernières décennies se sont développées dans les villes du monde occidental des manifestations de rues appelées « gay pride » (ou « orgueil homosexuel » ; on y voit clairement la signature du Père du mensonge qui est l'orgueil personnifié, ndtr). Ce phénomène en constante augmentation poursuit l'objectif clair de conquérir l'espace public de toutes les villes du monde occidental et, à long terme, les villes du monde entier... De telles manifestations se produisent grâce à d'énormes moyens financiers et logistiques, non sans une propagande soutenue à l'unisson par les secteurs les plus influents de la vie publique... Ce soutien unanime venu de ces institutions publiques caractérisait les systèmes totalitaires « historiques » dont le but était d'imposer une certaine idéologie à la société. Les manifestations dénommées « gay pride » s'assimilent indubitablement aux défilés publicitaires de plusieurs régimes politiques totalitaires du passé.

Le totalitarisme de l'idéologie homosexuelle ou «  idéologie du genre  » poursuit son objectif le plus ambitieux : conquérir l'ultime bastion de résistance qu'est l'Église catholique. Cet objectif a malheureusement connu quelques succès, car un nombre croissant de prêtres et même certains évêques et cardinaux expriment publiquement et de façons variées leur appui à ces manifestations totalitaires appelées « gay pride ». Ce faisant, ces prêtres, évêques et cardinaux se transforment en activistes et promoteurs d'une idéologie qui représente une offense directe contre Dieu et la dignité de l'être humain, créé homme et femme, créé à l'image et à la ressemblance de Dieu. L'idéologie du genre, ou idéologie de l'homosexualité, représente une révolte contre l'œuvre créatrice de Dieu..

— 3 août 2018, Campagne Québec-Vie

Ce fut lors d'un discours en avril 2005, juste avant son élection pontificale, que le cardinal Joseph Ratzinger introduisit l'expression “dictature du relativisme”.

Il déclara à ses frères cardinaux que...

Posséder une foi claire, selon le Credo de l'Eglise, est souvent défini comme du fondamentalisme. Tandis que le relativisme, c'est-à-dire se laisser entraîner "à tout vent de la doctrine", apparaît comme l'unique attitude à la hauteur de l'époque actuelle. L'on est en train de mettre sur pied une dictature du relativisme qui ne reconnaît rien comme définitif et qui donne comme mesure ultime uniquement son propre ego et ses désirs.

— Cardinal Ratzinger (PAPE BENOÎT XVI) Homélie pré-conclave, 18 avril 2005, Vatican.va

Face à ce relativisme, a-t-il rajouté, se tient Jésus Christ.

Et de poursuivre :

Nous possédons, en revanche, une autre mesure : le Fils de Dieu, l'homme véritable. C'est lui la mesure du véritable humanisme.

— Ibid.

En 2017, à l'occasion des funérailles du cardinal Joachim Meisner, Benoît XVI fit l'éloge de ce cardinal, l'un des auteurs des “dubia”, pour avoir su vivre avec...

… la profonde conviction que le Seigneur n'abandonne pas Son Église même si le bateau a pris tant d'eau qu'il est sur le point de chavirer.

— PAPE ÉMÉRITE BENOIT XVI, à l'occasion des funérailles du cardinal Joachim Meisner, le 15 juillet 2017 à Cologne ; gloria.tv

L'Église, affirme Benoît XVI, en certaines époques...

... a un besoin particulièrement urgent de bergers convaincants qui parviennent à résister à la dictature de l'esprit de l'époque et qui vivent et pensent la foi avec détermination.

Cet article m'inspire ...


de la joie
13


de l'encouragement
40


de la perplexité
4


de la tristesse
7


de la peur
3

Accueil du blog Commenter cet article Imprimer

Faire connaître ce blog : Télécharger les visuels de Pierre et les Loups

Télécharger les visuels de Pierre et les Loups

A imprimer ou à partager sur Internet !

Commentaires des internautes

Partagez votre opinion

Commentaire laissé par le

Bonjour Bertrand,

Je vous invite en effet à lire chacun de ces articles.

Quant au site Benoit et moi je vous encourage vivement à ne pas le fréquenter, ils ont pour mission de critiquer et calomnier le Saint Père, de chercher chaque petite anecdote ou erreur du Pape pour prétendre que "voilà vous avez vu ! C'est un faux Pape !" et d'ébranler la foi des fidèles (ce qui déplait certainement au Seigneur !), et ne peuvent que vous plonger dans la confusion et vous éloigner du rocher que représente le Saint Père en vous retrouvant à la merci de la tempête qui aujourd'hui fait rage.

Ce que ce site raconte ne m'intéresse pas car la seule chose qui compte pour moi c'est de rester fidèle au Saint Père parce que c'est ce que Jésus attend de nous.

Nous ne sommes pas obligés de prendre pour vérité ou d'approuver toutes les opinions personnelles ni les actes du Saint Père qui ne concernent pas son enseignement magistériel du point de vue de la foi et de la morale. Certains actes peuvent nous choquer, mais après tout François est un homme avant tout ce n'est pas un saint ! Croire que le Pape doit être parfait dans toutes ses paroles et tous ses actes c'est de la papolâtrie. Jésus n'a jamais promis une telle chose.

Sur les questions de foi et de morale, quand il enseigne ex cathedra, le Pape ne peut se tromper (l'Esprit Saint l'en empêche). Et nous devons le croire sinon nous faisons du Christ un menteur.

Il nous faut croire en la promesse de Jésus qui a promis à Pierre de prier pour que sa foi ne défaille pas et que les portes de l'Enfer ne prévaudront jamais contre l'Eglise. Croyons nous donc que les prières de Jésus ne sont plus efficaces en 2020 ??

L'élection de François est valide canoniquement, aucun évêque ni cardinal n'a jamais émis une seule fois un seul doute quant à la validité de son élection.

Même si par moment Pierre se révèle être davantage une pierre d'achoppement (et cela n'est pas propre à François mais à Pierre et chacun de ses successeurs) il reste le rocher sûr qui empêche le mal de nous engloutir et nous empêche d'apostasier.

Lire : Le Pape : thermomètre d'apostasie

Le Christ n'a jamais promis que Pierre et ses successeurs seraient des hommes parfaits, qu'ils ne se tromperaient dans aucune de leurs paroles et actes mais que leur foi serait ferme afin d'affermir ensuite la foi des brebis du Christ.

Ecoutez vous les homélies du Pape François ? Lisez vous ses exhortations en priant l'Esprit Saint de les comprendre en conformité avec la Sainte Tradition ? Ou vous contentez vous de lire les sites qui critiquent le Saint Père et interprètent fallacieusement ses propos ?

Mettre en doute publiquement la validité de l'élection de François est un acte très grave auquel nous aurons à rendre compte devant Dieu car cela pousse des catholiques plus fragiles à s'éloigner du Pape et de l’Église. Je n'ose imaginer le nombre de catholiques qui en lisant les articles sur le site Benoit et moi ont finit par quitter l'église et cesser de croire que le Pape est le seul véritable Vicaire du Christ.

Si nous ne comprenons pas le pontificat actuel, que certains actes ou certaines paroles de François nous interrogent, nous semblent ambigus ou nous scandalisent, méditons comme Marie ces choses dans notre coeur sans mettre en doute le Saint Père et surtout sans balancer ces doutes sur la place publique.

François est certainement guidé par l'Esprit Saint et voit et comprend des choses que nous ne pouvons pas percevoir. Nous devons voir le Pape comme notre père et lui accorder le respect qui lui est du. Tout comme saint Joseph, le Père de la Sainte Famille, fut guidé par un ange pour conduire Marie et Jésus au désert, de même François est certainement guidé d'une façon ou d'une autre surnaturellement aujourd'hui pour mener la barque de Pierre dans la bonne direction, en évitant les dangers et les loups qui la guettent, même si cela nécessite un passage par le désert de la foi. Nous devons croire que s'il semble par moment ambigu ou confus, cela peut faire partie d'une tactique pour faire sortir les loups qui sous Benoit XVI agissaient dans l'ombre.

"« Voici que cet enfant provoquera la chute et le relèvement de beaucoup en Israël. Il sera un signe de contradiction. – et toi, ton âme sera traversée d’un glaive – : ainsi seront dévoilées les pensées qui viennent du cœur d’un grand nombre. »" Luc 2: 34-35

Voilà une parole qu'il nous faut méditer car elle concerne aussi le pontificat actuel qui agit comme un signe (apparent) de contradiction et un révélateur, ou comme un tamis qui sépare les bons bergers des bergers infidèles ! La confusion et l’ambiguïté apparentes de François a pour effet que les pensées d'un grand nombre de coeurs se révèlent. Cela a aussi inévitablement pour effet qu'un glaive transperce le coeur de chaque fidèle catholique qui ne comprennent pas cette tactique du Saint Père, qui en souffrent, mais qui malgré tout lui font confiance en sachant que Dieu le guide et l'inspire.

Sans le réaliser ces mauvais bergers, tout comme du temps de Vatican II, essaient de se servir de l'enseignement (volontairement rendu, par moment, confus et ambigu) pour créer une pastorale coupée de la doctrine et de la sainte tradition (autorisant l’homosexualité par exemple parce que le Pape a dit un jour "qui suis-je pour juger...") et donc de la Vérité. Ces bergers sont en train se se préparer une fausse église, un faux évangile, une fausse doctrine. Quand l'Antéchrist arrivera il mettre à la tête de cette fausse église un faux prophète, un faux pape qui lui sera élu non canoniquement. La majorité des catholiques ayant apostasié ou s'étant séparés du Saint Père ne verront même pas cette fausse église émerger et y entreront avec un grand enthousiasme. Cela se passera sans doute pendant un temps ou le vrai pape devra s'exiler à cause de graves événements à Rome. Cette fausse église sera de plus en plus imposante (tandis que la vraie église sera de plus en plus petite et humble).

Voila selon moi la mission de François, pousser chacun à choisir son camp. En restant fidèlement au pied de la Croix, comme Marie, et de la vraie Eglise, même si nous ne comprenons pas tout, même si cela nécessitera bientot le martyre pour beaucoup. Ou bien en choisissant d'entrer dans la fausse église.

Il est temps aujourd'hui pour chacun de choisir son camp. Soit la fidélité au Saint Père jusqu'au martyre, soit l'apostasie, il n'y a pas d'autre choix.

Bientot la porte de la miséricorde se fermera et celle de la justice s'ouvrira, et alors nous comprendrons combien fut essentielle et décisive la mission de François, sans qui le bon grand n'aurait pas été séparé de l'ivraie comme nous le voyons aujourd'hui !

« Aujourd'hui, celui qui n'est pas avec le Pape ne réussira pas à demeurer dans la Vérité.

Les séductions du Malin sont devenues si insidieuses et dangereuses

qu'elles parviennent à tromper n'importe qui.

Même les bons peuvent tomber. Même les maîtres et les sages peuvent tomber.

Les Prêtres et même les Évêques peuvent tomber. Ne tomberont jamais ceux qui sont toujours avec le Pape.

Voilà pourquoi Je veux faire de vous une cohorte organisée, attentive, obéissante et docile aux désirs mêmes de mon premier fils de prédilection, le Vicaire de mon Jésus. »

— Notre Dame au Père Stefano Gobbi, 7 août 1976, Aux Prêtres, Fils de prédilection de la Vierge, Mouvement Sacerdotal Marial

Philippe

Commentaire laissé par le

Dans un précédent commentaire je me demandais comment ne pas douter de François.
Vous avez alors mis en exergue tous les articles qui le défendent.
Ci-joint un incident qui est un lapsus révélateur?

***

Bertrand Souchard

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Champs obligatoires

@
Pour recevoir les avis de réponse à votre commentaire si vous avez coché l'option correspondante ci-dessous.

Etre informé des prochains commentaires déposés sur cet article ?

Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 9 + 2 = ?

Recommander cet article

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander la page Une nouvelle biographie de Benoît XVI souligne l'emprise spirituelle de l'Antéchrist.

Champs obligatoires

@
@
Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 9 + 2 = ?

Articles similaires

Lire un article au hasard

L'heure de Gethsémani

Mark Mallett   jeudi 19 mars 2020   2 commentaires   partager

Comprenez-le bien : si le maître de maison avait su à quelle heure de la nuit le voleur viendrait, il aurait veillé et n'aurait pas laissé percer le mur de sa maison.

Mt 24: 43

Pris au dépourvu, comme par un voleur dans la nuit, le monde tel que nous le connaissons a basculé en l'espace d'un battement de cils. Plus rien ne sera jamais plus comme avant, car les événements en cours ne sont rien d'autre que les douloureuses contractions qui précèdent une naissance — ce que saint Pie X appelait une « restauration de toutes choses dans le Christ ». [1] C'est la bataille ultime de notre ère, une lutte entre deux royaumes : l'enclos de Satan contre la Cité de Dieu. Comme nous l'enseigne l'Église, l'heure est arrivée, pour elle, de vivre sa propre Passion.

Lire la suite

L'émergence de la Chine

Mark Mallett   vendredi 27 avril 2018   2 commentaires   partager

En 2008, j'ai senti que le Seigneur commençait à parler de la « Chine ». Cela a culminé dans cet écrit de 2011. En lisant les unes de la presse aujourd'hui, il semble opportun de le republier. Il me semble aussi que plusieurs pièces dont j'avais parlées pendant des années sont en train de se mettre en place sur l'échiquier. Bien que le but de mes écrits est principalement d'aider mes lecteurs à garder les pieds sur terre, notre Seigneur nous a également enjoints à « veiller et prier ». Et ainsi, nous continuons à veiller dans la prière ...

Lire la suite

L'Étoile de Lucifer

Mark Mallett   mercredi 26 juin 2019   0 commentaire   partager

Des phénomènes effrayants surviendront, et de grands signes venus du ciel.

Luc 21: 11

Je l'ai remarqué pour la première fois il y a [une dizaine d'années]. Nous nous tenions debout sur une colline près d'un monastère lorsque je levai les yeux et vis, là, dans le ciel, un objet très lumineux. « Ce n'est qu'un avion, » me répondit un moine. Mais vingt minutes plus tard, il était toujours là. Nous étions tous abasourdis, émerveillés par sa luminosité.

Lire la suite