Trouver Jésus par Mark Mallett


Commentaires (2)

Publié le samedi 30 mars 2019

Auteur : Mark Mallett

Catégorie : Encouragement spirituel

En marchant le long de la Mer de Galilée un matin, je me suis demandé comment il était possible que Jésus soit à ce point rejeté et même torturé et mis à mort. Je veux dire, en voici Un qui non seulement aimait, mais était l'amour même : « car Dieu est amour. » [1] Chaque respiration, chaque parole, chaque regard, chaque pensée, chaque instant passé sur terre fut imprégné de l'Amour Divin, à tel point que les pécheurs endurcis abandonnèrent immédiatement leur ancienne vie au seul son de Sa voix.

Jésus sortit de nouveau le long de la mer ; toute la foule venait à lui, et il les enseignait. En passant, il aperçut Lévi, fils d'Alphée, assis au bureau des impôts. Il lui dit : « Suis-moi. » L'homme se leva et le suivit... (Mc 2: 13-14)

Jésus leur dit : « Venez à ma suite, et je vous ferai pêcheurs d'hommes. » Aussitôt, laissant leurs filets, ils le suivirent. (Mt 4: 19-20)

C'est ce Jésus que nous devons faire redécouvrir au monde. C'est ce Jésus qui a été enseveli sous une montagne de scandales, de corruption, de divisions, de luttes intestines, de schismes, de carriérisme, de rivalités, d'égoïsme et d'apathie. Oui, je parle de Son Église ! Le monde ne connaît plus Jésus — non pas qu'il ne le cherche pas — mais parce qu'il ne le trouve pas.

Il vit à nouveau... en nous

Ce n'est pas en assénant des passages bibliques que nous ferons connaître Jésus, pas davantage en cherchant à préserver les beaux ornements de nos lieux de culte, ou en distribuant nos brochures. Depuis Son ascension au Ciel, Il se laisse trouver à travers ce corps de fidèles disciples dont la religion est le Christ-ianisme. Il se laisse trouver à travers ceux qui incarnent Ses paroles, au point d'être transformés en d'autres Christs — non seulement parce qu'ils vivent comme Lui-même a vécu — mais parce qu'ils le vivent en esprit et en vérité. Il ne fait qu'Un en eux, et eux ne font qu'un en Lui. [2] C'est un beau mystère ; c'est aussi ce qui distingue le christianisme de toutes les autres religions. Jésus n'est pas descendu sur terre dans le but de nous contraindre à Lui prêter allégeance et à l'adorer pour apaiser un ego divin ; au contraire, Il s'est fait l'un de nous pour que nous ne fassions qu'un en Lui.

Je vis, mais ce n'est plus moi, c'est le Christ qui vit en moi. Ce que je vis aujourd'hui dans la chair, je le vis dans la foi au Fils de Dieu qui m'a aimé et s'est livré lui-même pour moi.

Galates 2: 20

Ici, en une phrase, Paul a résumé l'intégralité du plan de salut divin depuis la chute d'Adam et Eve. Et le voici : Dieu nous a tant aimés qu'Il nous a donné Sa vie pour que nous puissions y retrouver la nôtre. Et quelle est cette vie ? Imago Dei : nous sommes faits à « l'image de Dieu », et donc, à l'image de l'amour. Nous retrouver nous-mêmes, c'est retrouver la capacité d'être aimés, et ensuite d'aimer comme nous avons été aimés — rétablissant ainsi la création dans son harmonie originelle. Après la chute, la première chose que firent Adam et Eve fut de se cacher. Depuis lors, cela a été le constant réflexe de chaque être humain, blessés que nous sommes par le péché originel, de jouer à cache-cache avec le Créateur.

Ils entendirent la voix du Seigneur Dieu qui se promenait dans le jardin à la brise du jour. L'homme et sa femme allèrent se cacher aux regards du Seigneur Dieu parmi les arbres du jardin.

Genèse 3: 8

Ils se cachèrent quand ils entendirent la voix du Seigneur Dieu. Mais maintenant, à travers Jésus, nous n'avons plus besoin de nous cacher. Dieu lui-même est venu nous sortir de derrière les broussailles. Dieu lui-même est venu dîner avec les pécheurs que nous sommes, à la condition que nous le laissions entrer.

Vous êtes Sa voix

Mais Jésus ne marche plus le long de la Mer de Galilée ou des routes de Jérusalem. C'est plutôt nous chrétiens qui sommes envoyés dans les ténèbres, afin de marcher parmi cette foule d'âmes qui se cachent pour une raison ou pour une autre. Tout le monde, consciemment ou non, attend d'entendre la voix du Seigneur Dieu qui marche au milieu de nous. Ils vous attendent.

Comment l'invoquer, si on n'a pas mis sa foi en lui ? Comment mettre sa foi en lui, si on ne l'a pas entendu ? Comment entendre si personne ne proclame ? Comment proclamer sans être envoyé ? Il est écrit : Comme ils sont beaux, les pas des messagers qui annoncent de bonnes nouvelles!

Rm 10: 14-15

Mais ces « bonnes nouvelles » que nous annonçons ne sont pas des paroles vides de sens ; il ne s'agit pas de pratiquer un exercice intellectuel ni de défendre un simple "paradigme" ou une "valeur" quelconque. [3] Ce que nous annonçons est bien plutôt une Parole vivante, puissante et transformatrice qui, dans certains cas, peut transformer la vie d'une personne en un instant — tout comme elle le fit pour un pêcheur [de poissons] et un Publicain (percepteur d'impôts au service de Rome).

Elle est vivante, la parole de Dieu, énergique et plus coupante qu'une épée à deux tranchants ; elle va jusqu'au point de partage de l'âme et de l'esprit, des jointures et des moelles ; elle juge des intentions et des pensées du coeur.

Hébreux 4: 12

Cependant, lorsqu'un chrétien ne vit pas ce qu'il prêche, qu'il ne laisse pas même cette Parole Vivante pénétrer dans son âme, le tranchant de son épée peut s'avérer quelque peu émoussé, quand il daigne seulement la sortir de son fourreau.

Le monde réclame et attend de nous simplicité de vie, esprit de prière, charité envers tous, spécialement envers les petits et les pauvres, obéissance et humilité, détachement de nous-mêmes et renoncement. Sans cette marque de sainteté, notre parole fera difficilement son chemin dans le coeur de l'homme de ce temps. Elle risque d'être vaine et inféconde.

—PAPE ST PAUL VI, Evangelii Nuntiandi, n° 76; vatican.va

J'avoue que je ressens un certain découragement aujourd'hui. Il suffit d'un regard rapide sur l'état de l'Église pour conclure que, en dehors d'une purification profonde et d'ordre surnaturel, rien ne pourra lui faire retrouver la conscience de sa dignité et de sa mission. Oui, je pense que c'est l'heure à laquelle nous sommes arrivés. Néanmoins, alors que mon épouse et moi-même lisons le courrier qui a inondé notre boîte aux lettres cette semaine, nous sommes profondément émus de constater qu'il y a encore un petit reste de croyants qui souhaitent suivre Jésus. Il y a un petit reste qui est rassemblé en ce moment dans la Chambre Haute (le Cénacle) du coeur de Marie, attendant une nouvelle Pentecôte. C'est pour vous que mon coeur se consume, vous qui êtes présents dans chacune de mes pensées et de mes prières tandis que j'implore continuellement Dieu de nous donner une « parole pour notre temps », une parole vivante qui nous aide et nous encourage à Lui rester fidèles.

Et cette parole que je reçois pour aujourd'hui, c'est que nous devons prendre les évangiles au sérieux. Nous devons déraciner ces choses peccamineuses de notre vie, et dire « plus jamais » à ces tentations qui nous ont menés par le bout du nez. Qui plus est, il vous faut Le chercher « de tout [votre] coeur, de toute [votre] âme, de toute [votre] force et de toute [votre] intelligence » [4] afin qu'Il puisse librement vous transformer de l'intérieur. De cette manière, vous deviendrez véritablement les mains et les pieds du Christ, la voix et le regard de votre Dieu.

Que faites-vous de votre temps, frère et soeur ? Qu'attendez-vous, disciples du Christ ? Car le monde est en train d'attendre que vous le meniez à son tour à Jésus.

Mark Mallett
Finding Jesus


[1] 1 Jn 4: 8
[2] “...de même, nous qui sommes plusieurs, nous sommes un seul corps dans le Christ, et membres les uns des autres, chacun pour sa part..” —Rm 12: 5
[3] PAPE JEAN-PAUL II, L'Osservatore Romano, March 24, 1993, p. 3
[4] Lc 10: 27

Soutenons le ministère à plein temps de Mark Mallett !

The Now Word : Reflections on our Times - with Mark Mallett

Commentaires des internautes

Partagez votre opinion

Commentaire laissé par le

Je penses que c'est une nouvelle fois la conversion des cœurs qu'il faut car comme vous dites si bien dans l'article il nous faut incarner ce que nous croyons. Hors depuis mon retour à Dieu désormais cela fera bientôt un an et demi et bien je constate avec mes yeux illuminés par le Saint Esprit que c'est pas toujours le cas. Et je me reconnais volontiers dedans sinon je serais bien orgueilleux. Je suis en cheminement et je me sens souvent désemparés moi aussi devant cette Europe décadente apostat. Elle me dégoute encore pire que certains pays musulmans pour vous dire la vérité. Je penses que nous devons puiser nos forces dans les mystiques et les chrétiens du passé et ou du présent qui ont vécu ou vivent encore de manière isolé. Car en effet il nous faut nous préparer comme Jésus dans le désert pour affronter le monde et Satan. Et c'est peut être là le problème c'est que nous sommes pas préparés. Et malheureusement l'ivraie dans l'église n'arrange pas toujours les choses. D'où l'intérêt de suivre les mystiques et les apparitions de la Sainte Vierge ainsi que les révélations privées de Jésus. Cela nous fera retourner à l'église et nous rapprocher du message évangélique.

Commentaire laissé par le

J'aime toujours vos articles qui nous éclairent, nous vivifient. Continuer à nous guider, vos paroles nous encouragent à servir le Seigneur. Merci beaucoup, Monique

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Champs obligatoires

@
Pour recevoir les avis de réponse à votre commentaire si vous avez coché l'option correspondante ci-dessous.

Etre informé des prochains commentaires déposés sur cet article ?

Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 40 + 14 = ?

Recommander cette page

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander la page Trouver Jésus.

Champs obligatoires

@
@
Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 40 + 14 = ?

Articles similaires

Lire un article au hasard

Trouver la véritable paix à notre époque

Mark Mallett   samedi 3 novembre 2018   0 commentaire

La paix n'est pas seulement l'absence de guerre … La paix est "la tranquillité de l'ordre." —Catéchisme de l'Église catholique, n° 2304

Même aujourd'hui, alors même que le temps s'accélère de plus en plus et que le rythme de la vie exige toujours plus de nous ; même aujourd'hui, tandis que les tensions entre conjoints et dans les familles augmentent ; même aujourd'hui, alors que le dialogue cordial entre les individus se désintègre et que les nations se dirigent dangereusement vers la guerre… même aujourd'hui, il est possible de trouver la paix authentique.

Lire la suite

Aimer Jésus

Mark Mallett   dimanche 31 mars 2019   3 commentaires

Franchement, je me sens indigne d'écrire sur ce sujet, aimant moi-même si pauvrement le Seigneur. Chaque jour je me décide à l'aimer vraiment, mais quand je prends le temps de faire un sérieux examen de conscience, je constate que je me suis aimé davantage moi-même. Et je prends alors à mon compte les paroles de Saint Paul :

Ma façon d'agir, je ne la comprends pas, car ce que je voudrais, cela, je ne le réalise pas ; mais ce que je déteste, c'est cela que je fais... Car je ne fais pas le bien que je voudrais, mais je commets le mal que je ne voudrais pas... Malheureux homme que je suis ! Qui donc me délivrera de ce corps qui m'entraîne à la mort ?

Rm 7: 15-19, 24

Lire la suite

Jésus ... vous vous souvenez de Lui ?

Mark Mallett   mardi 15 janvier 2019   1 commentaire

Jésus... vous vous souvenez de Lui ?

Je suis sarcastique, bien sûr — mais juste un peu. Parce que combien de fois entendons-nous nos évêques, nos prêtres et nos frères et soeurs laïcs parler de Jésus ? Combien de fois entendons-nous prononcer Son nom ? Combien de fois nous a-t-on rappelé le but de Sa venue, et donc, la mission de l'Église, et par conséquent notre nécessaire réponse personnelle ?

Je suis désolé, mais en ce qui concerne le monde occidental — pas très souvent.

Lire la suite