Savoir quand parler et quand se taire - Pape François


Commentaires (0)

Publié le samedi 8 septembre 2018

Catégorie : Discours, sermons & homélies

La réponse à ceux qui cherchent la division est le silence.

« La vérité est douce, la vérité est silencieuse », a souligné le pape François à la messe matinale qu'il a célébrée à Sainte-Marthe, le 3 septembre 2018. Et avec ceux qui cherchent seulement « le scandale » et « la division », la réponse est « le silence » et « la prière ».

Photo : Sainte Marthe 18 mai 2018 © Vatican Media

Un article de Anne Kurian du 3 septembre 2018 publié sur Zenit.org

En ce jour de rentrée après la pause estivale, le pape a repris ses homélies quotidiennes depuis la chapelle de sa résidence au Vatican. Dans sa méditation sur l'Evangile (Lc 4, 16-30) rapportée par Vatican News, il a invité à « réfléchir sur la façon d'agir dans la vie quotidienne, quand il y a des malentendus », afin de comprendre « comment le père du mensonge, l'accusateur, le diable, agit pour détruire l'unité d'une famille, d'un peuple ».

Prêchant dans la synagogue, Jésus n'utilise que « la Parole de Dieu », a fait observer le pape : c'est avec cette Parole, et avec le silence, qu'il vainc « les chiens sauvages », le « diable » qui « avait semé le mensonge dans les coeurs ».

« Ce n'étaient pas des personnes, c'était une meute de chiens sauvages qui le chassaient hors de la ville, a fait observer le pape François. Ils ne raisonnaient pas, ils criaient. Ils l'amenèrent jusqu'à un escarpement pour le précipiter en bas. ‘Mais lui, passant au milieu d'eux, allait son chemin' ». Et de saluer « la dignité de Jésus : par son silence, il vainc cette meute sauvage et s'en va… Le diable avait semé le mensonge dans leur coeur, et Jésus restait en silence. »

Pour le pape, cet épisode enseigne que face à l'aveuglement, « reste le silence » : « Le silence vainc, mais à travers la Croix. Le silence de Jésus. Mais combien de fois dans les familles on commence des discussions sur la politique, sur le sport, sur l'argent… et ces familles finissent détruites, dans ces discussions où l'on voit que le diable est là qui veut détruire. »

Le pape recommande « le silence. Dire ce qu'on pense et puis se taire. Parce que la vérité est douce, la vérité est silencieuse, la vérité n'est pas bruyante. Avec les personnes qui ne sont pas de bonne volonté, avec les personnes qui cherchent seulement le scandale, qui cherchent seulement la division, qui cherchent seulement la destruction, dans les familles aussi : silence. Et prière ».

Il a conclu par cette prière : « Que le Seigneur nous donne la grâce de discerner quand nous devons parler et quand nous devons nous taire. Et cela dans toute la vie : au travail, à la maison, dans la société… dans toute la vie. Ainsi nous serons de meilleurs imitateurs de Jésus. »

Cet article m'inspire ...


de la joie
0


de l'encouragement
3


de la perplexité
0


de la tristesse
0


de la peur
0

Accueil du blog Commenter cet article Imprimer

Faire connaître ce blog : Télécharger les visuels de Pierre et les Loups

Télécharger les visuels de Pierre et les Loups

A imprimer ou à partager sur Internet !

Commentaires des internautes

Partagez votre opinion

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cet article.

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Champs obligatoires

@
Pour recevoir les avis de réponse à votre commentaire si vous avez coché l'option correspondante ci-dessous.

Etre informé des prochains commentaires déposés sur cet article ?

Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 5 + 4 = ?

Recommander cet article

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander la page Savoir quand parler et quand se taire - Pape François.

Champs obligatoires

@
@
Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 5 + 4 = ?

Articles similaires

Lire un article au hasard

Le Diable existe, il ne faut pas être naïf, avertit le Pape François

samedi 7 avril 2018   2 commentaires   partager

Une homélie sur la « tactique » du diable

« Le diable existe, même au XXIè siècle : nous ne devons pas être naïfs !, a expliqué le pape François dans son homélie de la messe de 7 h du vendredi 11 avril 2014, en la chapelle de la Maison Sainte-Marthe du Vatican. »

Lire la suite

Pâques 2020 : le retrait de la gloire de Dieu

Abbé Henri Vallançon   dimanche 26 avril 2020   1 commentaire   partager

Dans le malheur qui frappe actuellement notre monde, avec cette épidémie, nombre d'hommes d'Église ont tenté, ici ou là, des interprétations de la situation présente. Il est troublant de ne trouver presque jamais, venant de clercs, une tentative d'éclairage spécifiquement religieux de cette crise.

Lire la suite

Prier pour ceux qui sont morts est une œuvre de miséricorde

Mgr Charles Pope   samedi 3 novembre 2018   1 commentaire   partager

Quelle est la valeur d'une seule prière ? Je soupçonne qu'elle est beaucoup plus grande qu'aucun de nous ne l'imagine. La prière change les choses, parfois de façons évidentes, mais plus souvent de manières subtiles et même paradoxales. Mais la prière est assurément importante, même lorsque nous ne ressentons pas ses effets immédiats. C'est peut-être la raison pour laquelle Jésus nous a appris à prier en tout temps et à ne jamais nous décourager (cf. Luc 18: 1). Saint Paul a repris cette exhortation par ces simples mots : « Priez sans relâche » (1 Th 5, 17). Saint Jacques a également averti : « Vous n'obtenez rien parce que vous ne demandez pas. » (Jacques 4: 2)

Lire la suite