Savoir quand parler et quand se taire - Pape François


Commentaires (0)

Publié le samedi 8 septembre 2018

Catégorie : Discours, sermons & homélies

Nombre de consultations : 329

La réponse à ceux qui cherchent la division est le silence.

« La vérité est douce, la vérité est silencieuse », a souligné le pape François à la messe matinale qu'il a célébrée à Sainte-Marthe, le 3 septembre 2018. Et avec ceux qui cherchent seulement « le scandale » et « la division », la réponse est « le silence » et « la prière ».

Photo : Sainte Marthe 18 mai 2018 © Vatican Media

Un article de Anne Kurian du 3 septembre 2018 publié sur Zenit.org

En ce jour de rentrée après la pause estivale, le pape a repris ses homélies quotidiennes depuis la chapelle de sa résidence au Vatican. Dans sa méditation sur l'Evangile (Lc 4, 16-30) rapportée par Vatican News, il a invité à « réfléchir sur la façon d'agir dans la vie quotidienne, quand il y a des malentendus », afin de comprendre « comment le père du mensonge, l'accusateur, le diable, agit pour détruire l'unité d'une famille, d'un peuple ».

Prêchant dans la synagogue, Jésus n'utilise que « la Parole de Dieu », a fait observer le pape : c'est avec cette Parole, et avec le silence, qu'il vainc « les chiens sauvages », le « diable » qui « avait semé le mensonge dans les coeurs ».

« Ce n'étaient pas des personnes, c'était une meute de chiens sauvages qui le chassaient hors de la ville, a fait observer le pape François. Ils ne raisonnaient pas, ils criaient. Ils l'amenèrent jusqu'à un escarpement pour le précipiter en bas. ‘Mais lui, passant au milieu d'eux, allait son chemin' ». Et de saluer « la dignité de Jésus : par son silence, il vainc cette meute sauvage et s'en va… Le diable avait semé le mensonge dans leur coeur, et Jésus restait en silence. »

Pour le pape, cet épisode enseigne que face à l'aveuglement, « reste le silence » : « Le silence vainc, mais à travers la Croix. Le silence de Jésus. Mais combien de fois dans les familles on commence des discussions sur la politique, sur le sport, sur l'argent… et ces familles finissent détruites, dans ces discussions où l'on voit que le diable est là qui veut détruire. »

Le pape recommande « le silence. Dire ce qu'on pense et puis se taire. Parce que la vérité est douce, la vérité est silencieuse, la vérité n'est pas bruyante. Avec les personnes qui ne sont pas de bonne volonté, avec les personnes qui cherchent seulement le scandale, qui cherchent seulement la division, qui cherchent seulement la destruction, dans les familles aussi : silence. Et prière ».

Il a conclu par cette prière : « Que le Seigneur nous donne la grâce de discerner quand nous devons parler et quand nous devons nous taire. Et cela dans toute la vie : au travail, à la maison, dans la société… dans toute la vie. Ainsi nous serons de meilleurs imitateurs de Jésus. »

Cet article m'inspire ...


de la joie
0


de l'encouragement
0


de la perplexité
0


de la tristesse
0


de la peur
0

votre opinion

Faire connaître ce blog : Télécharger les visuels de Pierre et les Loups

Télécharger les visuels de Pierre et les Loups

A imprimer ou à partager sur Internet !

Commentaires des internautes

Partagez votre opinion

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cet article.

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Champs obligatoires

@
Pour recevoir les avis de réponse à votre commentaire si vous avez coché l'option correspondante ci-dessous.

Etre informé des prochains commentaires déposés sur cet article ?

Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 5 - 2 = ?

Recommander cette page

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander la page Savoir quand parler et quand se taire - Pape François.

Champs obligatoires

@
@
Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 5 - 2 = ?

Articles similaires

Lire un article au hasard

Puisse le Ressuscité aider la femme à refuser les sollicitations perverses qui la blessent à l’intime

dimanche 1 avril 2018   0 commentaire   311

Extrait de l'homélie de Pâques de Dom Courau, abbé de Triors :

La mort rodait autour du Saint Sépulcre, elle continue de roder encore un peu partout. L'histoire est jonchée de cadavres comme d'autant d'Abel, elle menace au surplus notre vie morale, entravant la victoire pascale. La résurrection finale rendra évidente pour tous la victoire de la vie sur la mort, par Jésus ressuscité, l'unique Sauveur de l'humanité. Mais pour l'heure, elle est encore l'objet de la foi pascale qui chante avec Marie-Madeleine : Scimus Christum surrexisse a mortuis vere – Nous savons désormais que le Christ est vraiment ressuscité des morts. Et cela change nos vies.

Lire la suite

Les bases d'une vie apostolique féconde – Homélie pour le 5ème dimanche de Pâques

Mgr Charles Pope   dimanche 29 avril 2018   0 commentaire   248

En ce temps pascal, nous poursuivons notre méditation sur la façon dont le Seigneur Jésus ressuscité nous guide et répond à nos besoins. La semaine dernière, nous l'avons considéré comme notre berger. Cette semaine nous apprenons la façon dont Il est la vigne et nous sommes les sarments, entièrement dépendants de Lui en toutes choses.

Quand nous considérons sa manière de prendre soin de nous en tant que ses disciples, nous devons préserver le mot « soin » de son acception moderne plutôt sentimentale. Les vrais soins ne consistent pas seulement en des choses agréables telles que fournir de la nourriture et un abri. Parfois, le soin implique des choses difficiles, mais des choses qui sont nécessaires pour nous discipliner et nous purifier afin que nous grandissions et que nous portions plus de fruits. Ainsi, le Seigneur parle d' « émondage » dans ce passage. Bien qu'étant un soin, l'émondage n'est pas souvent agréable, mais c'est un soin approprié. Regardons comment le Seigneur prend soin de nous pour nous aider à être de vrais disciples.

Lire la suite

Pape François : Il faut jeûner avec cohérence, pour aider les autres

samedi 24 février 2018    219

Lors de la messe matinale du 16 février à la Maison Sainte-Marthe, le Pape a mis en garde contre le risque de jeûner avec incohérence, c’est-à-dire en méprisant les autres. Le jeûne, au contraire, est destiné à aider les autres.

Lire la suite