Savoir quand parler et quand se taire - Pape François


Commentaires (0)

Publié le samedi 8 septembre 2018

Catégorie : Discours, sermons & homélies

Nombre de consultations : 318

La réponse à ceux qui cherchent la division est le silence.

« La vérité est douce, la vérité est silencieuse », a souligné le pape François à la messe matinale qu'il a célébrée à Sainte-Marthe, le 3 septembre 2018. Et avec ceux qui cherchent seulement « le scandale » et « la division », la réponse est « le silence » et « la prière ».

Photo : Sainte Marthe 18 mai 2018 © Vatican Media

Un article de Anne Kurian du 3 septembre 2018 publié sur Zenit.org

En ce jour de rentrée après la pause estivale, le pape a repris ses homélies quotidiennes depuis la chapelle de sa résidence au Vatican. Dans sa méditation sur l'Evangile (Lc 4, 16-30) rapportée par Vatican News, il a invité à « réfléchir sur la façon d'agir dans la vie quotidienne, quand il y a des malentendus », afin de comprendre « comment le père du mensonge, l'accusateur, le diable, agit pour détruire l'unité d'une famille, d'un peuple ».

Prêchant dans la synagogue, Jésus n'utilise que « la Parole de Dieu », a fait observer le pape : c'est avec cette Parole, et avec le silence, qu'il vainc « les chiens sauvages », le « diable » qui « avait semé le mensonge dans les coeurs ».

« Ce n'étaient pas des personnes, c'était une meute de chiens sauvages qui le chassaient hors de la ville, a fait observer le pape François. Ils ne raisonnaient pas, ils criaient. Ils l'amenèrent jusqu'à un escarpement pour le précipiter en bas. ‘Mais lui, passant au milieu d'eux, allait son chemin' ». Et de saluer « la dignité de Jésus : par son silence, il vainc cette meute sauvage et s'en va… Le diable avait semé le mensonge dans leur coeur, et Jésus restait en silence. »

Pour le pape, cet épisode enseigne que face à l'aveuglement, « reste le silence » : « Le silence vainc, mais à travers la Croix. Le silence de Jésus. Mais combien de fois dans les familles on commence des discussions sur la politique, sur le sport, sur l'argent… et ces familles finissent détruites, dans ces discussions où l'on voit que le diable est là qui veut détruire. »

Le pape recommande « le silence. Dire ce qu'on pense et puis se taire. Parce que la vérité est douce, la vérité est silencieuse, la vérité n'est pas bruyante. Avec les personnes qui ne sont pas de bonne volonté, avec les personnes qui cherchent seulement le scandale, qui cherchent seulement la division, qui cherchent seulement la destruction, dans les familles aussi : silence. Et prière ».

Il a conclu par cette prière : « Que le Seigneur nous donne la grâce de discerner quand nous devons parler et quand nous devons nous taire. Et cela dans toute la vie : au travail, à la maison, dans la société… dans toute la vie. Ainsi nous serons de meilleurs imitateurs de Jésus. »

Cet article m'inspire ...


de la joie
0


de l'encouragement
0


de la perplexité
0


de la tristesse
0


de la peur
0

votre opinion

Commentaires des internautes

Partagez votre opinion

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cet article.

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Champs obligatoires

@
Pour recevoir les avis de réponse à votre commentaire si vous avez coché l'option correspondante ci-dessous.

Etre informé des prochains commentaires déposés sur cet article ?

Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 84 - 27 = ?

Recommander cette page

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander la page Savoir quand parler et quand se taire - Pape François.

Champs obligatoires

@
@
Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 84 - 27 = ?

Articles similaires

Lire un article au hasard

N’oubliez pas de faire baptiser les enfants !

jeudi 12 avril 2018   1 commentaire   378

Nouvelles catéchèses, sur le baptême.

« N'oubliez pas de faire baptiser les enfants ! », exhorte le pape qui déplore un manque de « confiance dans l'Esprit Saint ».

Le pape François a entamé un nouveau cycle de catéchèses sur le thème du baptême, par une catéchèse sur le baptême comme « fondement de la vie chrétienne », ce mercredi 11 avril 2018, Place Saint-Pierre, en présence de quelque 25 000 personnes en provenance de l'Italie et du monde entier.

Lire la suite

La colère de Jonas et la miséricorde de Dieu

dimanche 3 juin 2018   0 commentaire   431

Ça commence comme une histoire que l'on raconte aux enfants, le soir, avant de s'endormir. Et c'est tout à fait cela : l'histoire de Jonas, c'est ce que les Juifs appellent un « midrash », c'est-à-dire un récit mi-réel mi-fictif, une de ces histoires qui font réfléchir petits et grands. Quand les juifs racontent l'aventure de Jonas à leurs enfants, c'est pour leur faire découvrir que Dieu est plus grand que le peuple juif ; que le salut de Dieu est pour Ninive aussi, pour toutes les nations. Quand des chrétiens racontent Jonas à leurs enfants, c'est pour leur annoncer Jésus-Christ, le vrai Jonas ; et pour parler du baptême, le vrai poisson…

Lire la suite

Le cheminement de Marie-Madeleine vers la foi en la Résurrection

Mgr Charles Pope   dimanche 8 avril 2018   0 commentaire   411

Tous les récits sur la résurrection dépeignent les Apôtres et disciples de Jésus dans une espèce de voyage vers une compréhension plus profonde du mystère de la résurrection. Une réalité complètement nouvelle faisait irruption dans leur monde et défiait leur intelligence. Loin de représenter les disciples comme crédules, les textes les décrivent comme choqués, troublés et même carrément soupçonneux. Ce n'étaient pas des hommes et des femmes enclins à la naïveté ou du genre à s'inventer des histoires pour apaiser leur chagrin. Ils sont stupéfaits par une nouvelle réalité et luttent intérieurement pour appréhender quelque chose qu'ils ne comprennent pas vraiment.

Lire la suite