Réconfort dans la Tempête


Commentaires (0)

Publié le samedi 22 février 2020

Auteur / source : Mark Mallett

Catégorie : Encouragements spirituels

Quelle impression cela doit-il faire de se tenir dans les vents d'un ouragan alors qu'approche l'œil de la tempête ? D'après le témoignage de ceux qui les ont traversés, il y a un constant rugissement, des débris et de la poussière volent dans toutes les directions et vous pouvez à peine garder les yeux ouverts ; il est difficile de se tenir debout et de garder son équilibre, et il y a la peur de l'inconnu, de ce que la tempête nous réserve encore dans tout ce chaos.

Lire le texte original en anglais sur le blog de Mark Mallett

Je préviens depuis des années maintenant qu'une tempête arrive, d'une puissance comparable à celle d'un ouragan, [1] et les premiers vents qui soufflent déjà s'apprêtent à changer irrémédiablement nos vies et le monde. Même en ce moment, le grondement de la révolution s'intensifie ; même en ce moment, les retombées des expérimentations sociales radicales, d'une société ne sachant plus s'imposer aucune limite, volent tout autour de nous tandis que la poussière du « changement » nous pique les yeux (et le cœur), et que la tentation menace de nous renverser. Un esprit de peur a été libéré [2], qui cherche à nous arracher à notre refuge — les deux Cœurs de Jésus et de Marie.

Et pourtant, dans tout cela, je trouve un étrange réconfort. Car Notre Seigneur et Notre Dame nous ont préparés pour ces événements, que ce soit par le biais d'innombrables apparitions et messages, des prophéties bibliques ou des avertissements de nos papes [3]. La crise qui commence à envelopper l'Église, l'apostasie massive de milliers de catholiques, la révolution antiévangélique de la part des dirigeants et des nations occidentales, les changements extrêmes dans la nature et la croûte terrestre… tout cela a été prophétisé et annoncé.

Je vous ai dit ces choses, afin qu'elles ne soient pas pour vous une occasion de chute. Ils vous excluront des synagogues; et même l'heure vient où quiconque vous fera mourir croira rendre un culte à Dieu. Et ils agiront ainsi, parce qu'ils n'ont connu ni le Père ni moi. Je vous ai dit ces choses, afin que, lorsque l'heure sera venue, vous vous souveniez que je vous les ai dites.

Jean 16: 1-4 (LSG)

Chacun de nous devrait se regarder dans le miroir, prendre une profonde inspiration et se dire en soi-même : « Tu es né pour cette époque, et donc les grâces te seront données pour y faire face. » Et Jésus, le Gardien de la Tempête, vous répondra : Je vous ai dit ces choses, afin qu'elles ne soient pas pour vous une occasion de chute.

Méfiez-vous des faux prophètes qui viennent à vous déguisés en brebis, alors qu'au-dedans ce sont des loups voraces.

Mt 7: 15

Les nouveaux messianistes de notre temps ne manquent pas : des hommes et des femmes qui croient qu'un monde sans Dieu est non seulement possible, mais souhaitable. Un monde dans lequel tous sont égaux sans distinction, dans lequel la notion de péché (et donc de conscience) est supprimée et où [toutes les différences] sont abolies dans le but de produire une « unité » de tous les peuples. Bien entendu, ce que Satan essaie de produire est une unité contrefaite [4] qui rejette la diversité et entraîne le monde entier dans la « pensée unique ». Or il ne s'agit pas du tout d'unité, mais de conformité forcée. [5] Comme le bétail, nous sommes rassemblés dans l'enclos de cette gouvernance mondiale en pleine émergence. Ce n'est plus du tout une « théorie du complot », mais la volonté manifeste et l'agenda politique des dirigeants mondiaux (avec le soutien des loups au sein du Vatican, ndtr) qui travaillent aux côtés des Nations Unies dans le cadre des objectifs de l'Agenda 2030. Si les peuples votent contre le mondialisme, comme l'ont fait les britanniques en juin 2016 (cf. Brexit), la « Bête » trouvera un autre moyen de consolider les nations, par exemple [en déclenchant une ou plusieurs crises d'ampleur mondiale]. Les brebis veulent toujours être contrôlées lorsque les loups du désastre menacent leur existence (et, à cette fin, elles reçoivent toujours les dirigeants qu'elles méritent).

En réalité, Dieu a livré cette génération à ses propres désirs, tout comme le fils prodigue fut « livré à lui-même » en voulant quitter la maison de son père. Plus rien ne devait plus le retenir ni l'empêcher de laisser libre court à ses désirs désordonnés, tout comme plus rien aujourd'hui ne « retient le mystère d'iniquité » [6], désormais libre de fondre sur le monde en s'acharnant à faire de la mort la solution à tous nos problèmes [7] — qu'il s'agisse des enfants à naître, des malades, ou des personnes âgées ou souffrantes. [8] Et peut-être que bientôt, ceux qui cherchent à « éliminer » les chrétiens penseront en effet offrir un véritable culte à l'État en éradiquant, d'une manière ou d'une autre, ces hommes et femmes de foi qui sont qualifiés de « terroristes » de la paix, d'ennemis de « la tolérance » et d'obstacle à « l'égalité ».

Encore une fois, tout cela a été annoncé. J'avais senti le Seigneur me dire il y a plusieurs années que ces jours arrivaient sur nous « comme un train de marchandises. » Et à présent, ils sont là, avançant à la vitesse et dans le vacarme de vents d'ouragan. Ayant observé attentivement et quotidiennement les signes des temps au cours des quinze dernières années, j'ai moi-même bien du mal à tenir debout face à la férocité et la vélocité de cette Tempête, dont les vents dévastateurs commencent à se faire sentir en Occident. Bientôt, les événements se précipiteront... comme des wagons de marchandises qui, l'un après l'autre, viendront s'empiler dans cet inévitable chaos qui résulte du rejet du divin Ingénieur de la sphère publique.

Mais viendra aussi la victoire à travers la puissante intervention du Ciel ; victoire qui nous a également été annoncée, et qui va secouer ce monde et provoquer finalement la ruine de l'orgueil et de l'idolâtrie — Babylone — qui cherchent à détruire l'Église du Christ. [9] Je pense aux nombreuses âmes dans divers endroits du monde à qui le Ciel a confié des « secrets » qui devront bientôt être annoncés au monde pour avertir que Dieu existe. En réalité, c'est Satan et son vain royaume qui seront vaincus.

Lors des apparitions à San Nicolás de los Arroyos, en Argentine, Notre Dame a déclaré :

Santuario Virgen Maria del Rosario de San Nicolas, page facebookL'avertissement de Dieu recouvre le monde. Ceux qui demeurent dans le Seigneur n'ont rien à craindre, mais ceux qui nient ce qui vient de lui doivent avoir peur. Les deux tiers du monde sont perdus et l'autre tiers doit prier et faire réparation pour que le Seigneur ait pitié. Le diable veut avoir une domination totale sur la terre. Il veut détruire. La terre est en grand danger… En ces moments, toute l'humanité est suspendue à un fil. Si le fil se rompt, beaucoup n'atteindront pas le salut. C'est pourquoi je vous appelle à la réflexion. Dépêchez-vous car le temps presse; il n'y aura pas de place pour ceux qui tardent à venir !… L'arme qui a le plus d'influence sur le mal est la récitation du Rosaire…

— Notre Dame du Rosaire à Gladys Herminia Quiroga d'Argentine ; apparitions reconnues comme authentiques, le 22 mai 2016, par Mgr Hector Sabatino Cardelli

Mais nous rappelant que ces temps sont aussi comparables aux douleurs de l'enfantement prophétisées dans les Saintes Écritures — les souffrances de l'Église qui feront place à une aube nouvelle — Marie poursuit :

Des temps nouveaux ont commencé. Une nouvelle espérance est née ; accrochez-vous à cette espérance. La puissante clarté du Christ s'apprête à renaître, car tout comme au Calvaire, après la Crucifixion et la mort, la Résurrection eut lieu, l'Église elle aussi va renaître par la puissance de l'amour.

— Ibid.

« Ceux qui demeurent dans le Seigneur n'ont rien à craindre », nous dit la Sainte Vierge. (...) Et donc, je vous donne, chers frères et sœurs, le puissant antidote pour résister à l'esprit de l'Antéchrist, à la peur et au mal qui se déchaînent à notre époque. Il n'est rien d'autre que celui-ci : soyez fidèles !

... il garde la vie de ses fidèles et les arrache aux mains des impies.

Ps 96 (97) : 10

Dans la foi et l'humble obéissance, vous trouverez la force pour écraser la tête du serpent.

Mark Mallett
Comfort in the Winds


Cet article m'inspire ...


de la joie
10


de l'encouragement
34


de la perplexité
0


de la tristesse
1


de la peur
1

Accueil du blog Commenter cet article Imprimer

Commentaires des internautes

Partagez votre opinion

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cet article.

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Champs obligatoires

@
Pour recevoir les avis de réponse à votre commentaire si vous avez coché l'option correspondante ci-dessous.

Etre informé des prochains commentaires déposés sur cet article ?

Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 9 - 5 = ?

Recommander cet article

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander la page Réconfort dans la Tempête.

Champs obligatoires

@
Votre adresse e-mail sera transmise au destinataire. Celle-ci ne sera pas conservée et nous n'en ferons aucun autre usage.
@
L'adresse e-mail du destinataire ne sera pas conservée et nous n'en ferons aucun autre usage.
Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 9 - 5 = ?

Articles similaires

Lire un article au hasard

Leurs récriminations dans le désert ont beaucoup à nous apprendre (Leçon n°2)

Mgr Charles Pope   dimanche 25 mars 2018   0 commentaire   partager

Nous avons réfléchi hier à la façon dont le peuple juif, bien qu'ayant été témoin des signes et prodiges lors de l'épisode des plaies en Egypte, n'a pas réussi à croire à la promesse de Dieu ni à l'invoquer avec confiance quand ils ont vu l'armée égyptienne se lancer à leur poursuite. Aujourd'hui, nous allons réfléchir sur la raison pour laquelle ils ont récriminé par rapport à la nourriture que Dieu leur a procurée pour leur subsistance.

Lire la suite

Leurs récriminations dans le désert ont beaucoup à nous apprendre (Leçon n°4)

Mgr Charles Pope   mardi 27 mars 2018   0 commentaire   partager

Nous poursuivons aujourd'hui notre réflexion au sujet des récriminations de l'ancien peuple juif contre Moïse et contre Dieu.

Nos lamentations ont également des effets néfastes sur autrui. Un tel comportement transmet la négativité. Même si seulement un petit nombre râle, cela peut tout de même susciter la peur, le pessimisme et la colère chez les autres.

Lire la suite

Leurs récriminations dans le désert ont beaucoup à nous apprendre (Leçon n°1)

Mgr Charles Pope   samedi 24 mars 2018   0 commentaire   partager

Aujourd'hui, au cours de la dernière semaine de Carême, avant la Semaine Sainte, nous ferions bien de méditer sur les récriminations des anciens peuples hébreux dans le désert, car leurs grognements sont souvent aussi les nôtres. Nous lisions ces passages de l'Ecriture dans les textes liturgiques de dimanche dernier, c'est donc le désir de l'Église que nous méditions dessus. Les anciens Hébreux ont récriminé de plusieurs façons, et il nous faudra plusieurs jours pour examiner celles-ci. Nous devrions commencer par remarquer que la peur et le manque de confiance sont au coeur de la plupart de leurs récriminations.

Lire la suite