Qui est Mark Mallett


Commentaires (0)

Publié le jeudi 1 février 2018

Nombre de consultations : 663

Mark Mallett est un chanteur/compositeur et missionnaire catholique romain. Il a donné de nombreux concerts et prêché partout en Amérique du Nord et à l'étranger.

Les messages publiés sur son blog (et relayés sur le présent blog de Pierre et les Loups) sont le fruit de la prière et de son ministère laïc. Toutes ses publications contenant des éléments relatifs à des "révélations privées" ont été soumises au discernement du directeur spirituel de Mark.

Visitez le site Web officiel de Mark Mallett et découvrez sa musique et son ministère sur :

www.markmallett.com

Traduction de la page "About Mark" du blog de Mark Mallett

Ce qui suit est un extrait du livre de Mark Mallett, The Final Confrontation ... et explique l'impulsion ayant donné naissance à son blog.

L'appel

Mon ministère en tant qu'évangéliste et chanteur/compositeur catholique à plein temps commença le jour où prit fin ma carrière de reporter à la télévision. C'est au cours de cette période de mon ministère qu'une mission me fut soudainement confiée... une mission qui donna l'impulsion et le contexte à ce livre. Car vous verrez que j'y ai ajouté certaines de mes propres pensées et certaines "paroles" que j'ai reçues dans la prière et qui ont été discernées avec l'aide de mon directeur spirituel. On peut les voir, sans doute, comme de petites lumières pointant vers la Lumière de la Révélation Divine. Ce qui suit est une histoire dont le but est de vous expliquer plus amplement cette nouvelle mission...

En août 2006, j'étais assis au piano et chantais une version personnelle du chant "Sanctus" de la Messe, que j'avais moi-même composée : « Saint, Saint, Saint ... ». Soudainement, je ressentis une puissante envie d'aller prier devant le Saint Sacrement.

Arrivé à l'église, je commençai à prier l'Office (les prières officielles de l'Église en dehors de la Messe.) Je remarquai immédiatement que le "Cantique" reprenait les mêmes mots que ceux que je venais de chanter : « Saint, saint, saint ! Seigneur Dieu tout-puissant... » Mon esprit commença à accélérer. Je poursuivi ma prière en prononçant les paroles du psalmiste : « Je viens en ta maison avec des holocaustes, j'acquitte envers toi mes voeux ... » (Ps 66: 13) Dans mon coeur jaillissait un grand désir de me donner complètement à Dieu, d'une manière nouvelle, à un niveau plus profond. J'étais en train d'expérimenter la prière du Saint-Esprit qui « intercède pour nous par des gémissements inexprimables  » (Rm 8: 26).

Tandis que je parlais avec le Seigneur, le temps sembla se dissoudre. Je lui offris des voeux personnels, ressentant pendant tout ce temps grandir en moi un zèle pour les âmes. Et donc je lui demandai, si telle était Sa volonté, une plus grande plate-forme depuis laquelle je pourrais partager la Bonne Nouvelle. J'avais à l'esprit le monde entier ! (En tant qu'évangéliste, pourquoi voudrais-je jeter mon filet à une courte distance du rivage ? Je voulais qu'il s'étende à toute la surface de la mer !) Tout à coup, c'était comme si Dieu me répondait au travers des prières de l'Office. La première lecture était tirée du livre d'Isaïe et s'intitulait « L'appel du prophète Isaïe ».

Des séraphins se tenaient au-dessus de lui. Ils avaient chacun six ailes : deux pour se couvrir le visage, deux pour se couvrir les pieds, et deux pour voler. Ils se criaient l'un à l'autre : « Saint ! Saint ! Saint, le Seigneur de l'univers ! Toute la terre est remplie de sa gloire. »

Isaïe 6: 2-3

Je continuai à lire comment les Séraphins volèrent ensuite vers Isaïe, lui touchant les lèvres avec un charbon brûlant, sanctifiant sa bouche en prévision de la mission à venir. « Qui enverrai-je ? qui sera notre messager ? » Isaïe répondit : « Me voici, envoie-moi ! » Encore une fois, c'était comme si ma conversation avec le Seigneur un peu plus tôt était en train de se dérouler sur le papier. La lecture se poursuivit en indiquant qu'Isaïe serait envoyé à un peuple qui écouterait mais sans comprendre, qui regarderait mais sans voir. Les Ecritures semblaient impliquer que le peuple serait guéri une fois qu'il parviendrait à entendre et regarder. Mais « jusqu'à quand ? » demande Isaïe. Et le Seigneur répondit : « Jusqu'à ce que les villes soient ravagées, dépeuplées, les maisons, sans habitants, et la terre, désolée, ravagée. » C'est-à-dire, quand l'humanité aura été humiliée et se sera retrouvée à genoux.

Note de Pierre et les Loups :

C'est précisément ce qu'annonce la prophétie de Marthe Robin pour la France (cela concerne bien sûr tout l'Occident, bien que tout pourrait commencer en France du fait de son baptême catholique — d'où son nom de Fille aînée de l'Eglise, qui lui donne une plus grande responsabilité devant Dieu ; cf. Lc 12: 48) :

« La France tombera très bas, plus bas que les autres nations, à cause de son orgueil et des mauvais chefs qu'elle se sera choisie. Elle aura le nez dans la poussière.
Il n'y aura plus rien. Mais dans sa détresse
(une fois humiliée et son orgueil brisé), elle se souviendra de Dieu. Alors elle criera vers lui, et c'est la Sainte Vierge qui viendra la sauver.

—Marthe Robin, Prophéties pour la France

La deuxième lecture provenait de Saint Jean Chrysostome, des paroles qui semblaient m'être adressées directement à moi :

Vous êtes le sel de la terre, dit le Seigneur. ~ Ce n'est pas pour votre propre vie, veut-il dire, mais c'est pour le monde entier que la Parole vous est confiée. Car ce n'est pas à deux villes, à dix, à vingt, ou à un seul peuple que je vous envoie, comme jadis les prophètes, mais à la terre, à la mer, au monde entier, qui est plongé dans le mal... il exige de ses disciples les vertus qui sont les plus nécessaires et les plus efficaces chez ceux qui ont la charge de la multitude... ils sont chargés d'instruire [...] la terre entière. ~ Ne vous étonnez donc pas, leur dit-il, si, en négligeant les autres, c'est à vous que je m'adresse et si je vous envoie vers de si grands dangers... plus importantes sont les affaires qui vous sont confiées, plus vous devez déployer d'ardeur. Si l'on vous insulte, si l'on vous persécute et si l'on dit faussement toute sorte de mal contre vous. Il ne veut pas que ces paroles leur fassent craindre de se montrer, et c'est pourquoi il leur dit : « Si vous n'êtes pas prêts à tout cela, c'est en vain que vous avez été choisis. ~ Si la calomnie est inévitable, elle ne vous fera aucun mal, mais elle témoignera de votre fermeté. Au contraire, si vous avez peur et si vous abandonnez la vigueur [que votre mission exige], vous tomberez dans des malheurs bien pires. »

—St. Jean Chrysostome, Sermon, Liturgie des heures ; AELF

La dernière phrase me frappa vivement, car en effet, la nuit précédente, je m'inquiétais de ma peur de prêcher, car je n'étais qu'un laïc, je n'avais aucun diplôme en théologie, et j'avais [huit] bouches à nourir. Mais cette crainte fut dissipée par le Répons qui suivait : « Vous allez recevoir une force quand le Saint-Esprit viendra sur vous ; vous serez alors mes témoins [...] jusqu'aux extrémités de la terre. »

À ce stade, j'étais abasourdi par ce que le Seigneur semblait me dire : j'étais appelé à exercer le charisme prophétique ordinaire. D'une part, je me suis dit qu'il était plutôt présomptueux de penser une telle chose. De l'autre, je ne pouvais pas expliquer ces grâces surnaturelles qui jaillissaient en moi.

La tête me tournait et j'avais le coeur embrasé, et c'est ainsi que je rentrai chez moi, ouvris ma Bible et lu :

Je vais me tenir à mon poste de garde, rester debout sur mon rempart, guetter ce que Dieu me dira, et comment il répliquera à mes plaintes.

Ha 2: 1

C'est ce que le Pape Jean-Paul II nous a demandés, à nous les jeunes (dont Mark faisait partie à cette époque, ndt), lorsque nous nous réunîmes avec lui lors de la Journée mondiale de la jeunesse à Toronto, au Canada, en 2002 :

Au plus fort de la nuit, on peut se sentir apeuré et insécurisé, et l'on attend alors avec impatience l'arrivée de la lumière de l'aurore. Chers jeunes, il vous appartient d'être les veilleurs du matin (cf. Is 21, 11-12) qui annoncent l'arrivée du soleil qui est le Christ ressuscité !

—Message du Saint-Père aux jeunes du monde entier, XVIIè Journée mondiale de la jeunesse, n° 3 ; Vatican.va

Les jeunes se sont révélés pour Rome et pour l'Église un don spécial de l'Esprit de Dieu... Je n'ai pas hésité à leur demander un choix radical de foi et de vie, leur indiquant une tâche merveilleuse: se faire les « veilleurs du matin » en cette aurore du nouveau millénaire.

—Pape Jean Paul II, Novo Millennio Inuente, n ° 9 ; Vatican.va

Cet appel à « veiller » a été répété par le Pape Benoît XVI en Australie, lorsqu'il a demandé aux jeunes d'être les messagers d'une nouvelle ère :

Quand ils furent remplis de l'Esprit Saint, et s'appuyant sur la riche vision de la foi, une nouvelle génération de chrétiens est appelée à contribuer à l'édification d'un monde dans lequel le don de la vie reçu de Dieu sera accueilli, respecté et chéri — non rejeté, craint comme une menace et détruit. Une nouvelle ère dans laquelle l'amour n'est pas avide ou égoïste, mais pur, fidèle et authentiquement libre, ouvert aux autres, respectueux de leur dignité, recherchant leur bien, rayonnant la joie et la beauté. Une nouvelle ère dans laquelle l'espérance nous libère de la superficialité, de l'apathie et de l'égocentrisme qui étouffent nos âmes et empoisonnent nos relations. Chers jeunes amis, le Seigneur vous demande d'être des prophètes de ce nouvel âge ...

—PAPE BENOÎT XVI, Homélie, Journée mondiale de la jeunesse, Sydney, Australie, 20 juillet 2008

Finalement, je ressentis l'envie d'ouvrir le Catéchisme — un volume de près de 1000 pages — et, sans savoir ce que j'y trouverais, je tombai directement sur ceci :

Dans [leur rencontre] "seul à seul avec Dieu" les prophètes puisent lumière et force pour leur mission. Leur prière n'est pas une fuite du monde infidèle mais [au contraire] une écoute [attentive] de la Parole de Dieu, parfois une [querelle] ou une plainte, [mais] toujours une intercession qui attend et prépare l'intervention du Dieu sauveur, Seigneur de l'histoire.

—Catéchisme de l'Église catholique (CEC),n° 2584, sous le titre: « Elie, les prophètes et la conversion du coeur » ; entre crochets : traduction depuis l'anglais

La raison pour laquelle j'écris tout ce qui précède n'est pas de déclarer que je suis un prophète. Je suis simplement un musicien, un père de famille et un disciple du Charpentier de Nazareth. Ou, pour reprendre les mots de mon directeur spirituel, je suis simplement « le petit coursier de Dieu ». Fort de cette expérience devant le Saint-Sacrement et de l'assurance que j'ai reçue à travers la direction spirituelle, je commençai à écrire en me laissant guider par les mots qui m'étaient inspirés dans mon coeur et en analysant ce que je pouvais voir au-delà du "rempart".

Le commandement de notre Sainte Mère donné à Sainte Catherine Labouré résume peut-être le mieux ce que mon expérience personnelle a été :

Tu verras certaines choses ; rends compte de ce que tu verras et entendras. Tu recevras des inspirations dans tes prières ; rends compte de ce que je te dirai et de ce que tu comprendras dans tes prières.

—Ste Catherine Labouré, manuscrit, le 7 février 1856, Archives des Filles de la Charité, Paris, France ; p. 84


Les vrais prophètes sont ceux qui risquent leur peau pour proclamer la vérité,
et la vérité est dérangeante, elle n'est pas toujours agréable...
Un vrai prophète est celui qui est capable de pleurer pour son peuple
et aussi de dire des choses fortes quand il doit les dire...
L'Eglise a besoin que nous soyons tous des prophètes.

—Pape François, Homélie, Santa Marta; 17 avril 2018 ; Vatican.va ;
lire « Dernier appel aux prophètes : élevez votre voix ! »

Famille Mark Mallett

Lettre de recommandation (17 avril 2018) de Mgr Mark Hagemoen, évêque du diocèse de Saskatoon, Canada :

Soutenir le ministère de Mark Mallett

Traduction de la page "Donations" du blog de Mark Mallett

Mark Mallett est évangéliste à plein temps au sein de l'Église catholique. A travers son apostolat écrit, sa musique et ses voyages, Mark continue de répondre de son mieux à la "nouvelle évangélisation" appelée de ses voeux par le Pape Jean-Paul II. Mark et ses enfants dépendent entièrement de la Providence de Dieu à travers la générosité et les prières du Corps du Christ pour leur ministère et les besoins de leur famille.

MERCI POUR VOTRE SOUTIEN SI NECESSAIRE !

Faire un don de soutien à Mark et sa famille

Vidéos

Commentaires des internautes

Partagez votre opinion

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cet article.

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Champs obligatoires

@
Pour recevoir les avis de réponse à votre commentaire si vous avez coché l'option correspondante ci-dessous.

Etre informé des prochains commentaires déposés sur cet article ?

Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 81 + 47 = ?

Articles similaires

Lire un article au hasard

Tianna Williams

jeudi 15 février 2018   0 commentaire   213

Mon nom est Tianna Williams. Je suis une artiste dans tous les sens du terme, et l'ai été depuis aussi longtemps que je m'en souvienne. Je pense que c'est ce qui arrive quand vous unissez un musicien et une graphiste.

Quand j'était petite fille, j'adorais dessiner, colorier et créer. Que ce soit pour la couverture d'un livre, une carte d'anniversaire pour ma maman, ou le dessin d'un saint à partager au repas de famille, je mettais tout mon coeur à la tâche.

Lire la suite

Le retour du communisme

Mark Mallett   samedi 19 mai 2018   2 commentaires   4.032

Le communisme est donc en train de revenir dans le monde occidental, parce que quelque chose est mort en Occident — à savoir la foi forte des hommes en ce Dieu qui les a créés. - Servant de Dieu Archevêque Fulton Sheen, "Le communisme en Amérique", cf. youtube.com

Ce que je dois écrire aujourd'hui est difficile, voire dur à entendre. Cela a à voir avec votre famille et la mienne tandis que des événements dans le monde commencent à bouger à une vitesse affolante ... C'est un message d'avertissement, mais aussi un message d'espérance.

Lire la suite

François et la passion de l'Eglise

Mark Mallett   lundi 21 janvier 2019   2 commentaires   669

Il y a quelques années, peu après la résignation de Benoît XVI, j'ai écrit un article intitulé Le Sixième jour où je partageais mon sentiment selon lequel « minuit » est sur le point de sonner, en effet nous semblons sur le point de franchir le seuil du Jour du Seigneur. J'écrivais alors,

Le prochain pape nous guidera aussi… mais il montera sur un trône que le monde tente de renverser. C'est cela le seuil dont je parle.

Lire la suite