Qu’est-ce que la consécration à Marie ?


Commentaires (15)

Publié le dimanche 28 janvier 2018

Catégorie : Réflexions et méditations mariales

Nombre de consultations : 2.635

L’une des explications les plus claires de ce que signifie la consécration à Marie fut donnée par la Sainte Vierge elle-même dans un message approuvé par l’Eglise au Père Stephano Gobbi du Mouvement Sacerdotal Marial :

M’être consacrés signifie vous laisser conduire par Moi. Cela signifie vous confier à Moi, tel un enfant qui se laisse conduire par sa maman. Vous devez par conséquent vous habituer à une nouvelle manière de penser, une nouvelle façon d’agir. Ce n’est pas à vous de vous demander ce qui peut être le meilleur pour vous ; vous ne devez rien planifier pour l’avenir... il vous suffit de dire comme un enfant : « Mère, je te fais confiance, je me laisse conduire par toi. Dis-moi : que dois-je faire ? »

Quand une chose est consacrée, elle est détachée de tout usage autre que celui auquel elle a été désormais assignée, et ainsi en est-il d’un objet qui a été destiné au culte divin.

Mais ceci peut aussi être dit d’une personne, lorsqu’elle est appelée par Dieu à Lui rendre une adoration parfaite. Comprends donc comme est un véritable acte de consécration celui du baptême.

Par ce sacrement, institué par Jésus, une grâce vous est communiquée, qui vous place dans un niveau d’existence plus élevé que votre propre vie, à savoir la vie surnaturelle. A travers ce sacrement vous participez à la nature divine, vous entrez dans une communion d’amour avec Dieu, et vos actes, en conséquence, possèdent une nouvelle valeur surpassant celle de votre nature, parce qu’ils possèdent une valeur proprement divine.

Par le baptême vous êtes donc destinés à une parfaite glorification de la Très Sainte Trinité et consacrés pour une vie dans l’amour du Père, à l’imitation du Fils, et en pleine communion avec l’Esprit Saint.

Le fait qui caractérise l’acte de consécration est sa totalité : quand vous êtes consacrés vous l’êtes en plénitude, et pour l’éternité !

Quand je vous demande de vous consacrer à Mon Cœur Immaculé, je veux vous faire comprendre qu’il vous faut vous confier complètement à Moi, de façon totale et perpétuelle, de sorte que je puisse disposer de vous selon la Volonté de Dieu.

Il vous faut vous confier à Moi d’une manière complète en me donnant tout ; vous ne devez pas me donner une chose tout en vous accrochant à une autre ; vous devez être véritablement pleinement Miens. Et ainsi il vous faut vous confier à Moi non pas un jour oui et un autre jour non, ou pour une période de temps comme vous en avez l’habitude, mais pour toujours.

C’est pour mettre en relief cet important aspect de votre consécration entière et durable à Moi, votre Mère Céleste, que je vous demande la consécration à Mon Cœur Immaculé.

- La Sainte Vierge Marie au Père Stephano Gobbi – 25 mars 1984

Dans le message au Père Gobbi donné le 20 octobre 1973, Marie donne plus de précisions quant au sens de notre consécration à son Cœur Immaculé :

Je prends cet acte très au sérieux, et il possède en lui-même la capacité de véritablement changer et transformer ton existence tout entière.

Par ton acte de consécration, tu as placé ta vie entre mes mains. Désormais elle m’appartient ; elle est mienne. J’en ai pris possession, et à présent, petit à petit, je suis en train de la transformer selon ma volonté.

Doucement je vais te mener à cette perfection qui plaît à mon Cœur, et progressivement, je vais te transformer en une image très fidèle de mon Fils Jésus.

Je vais te donner une nouvelle manière de voir les choses : tu les verras avec mes propres yeux. Tu ne seras plus intéressé par tout ce qui appartient à ce monde ; elles laisseront même en toi une profonde amertume. Tu diras de ces choses : « Comme elles sont vaines et inutiles ! »

Je vais aussi te donner une nouvelle façon de ressentir les choses : tu les ressentiras selon mon Cœur. Ainsi, ta capacité à aimer et à souffrir deviendra extraordinairement plus puissante, parce que tu ressentiras les choses, mon fils, de la façon dont le Cœur de ta Mère les ressent.

Je te donnerai aussi une nouvelle façon de penser : tu penseras selon le Cœur de Jésus et mon Cœur maternel, voyant toutes choses en Dieu et comme Dieu les voit, selon l’Esprit de Sagesse. Je te donnerai la sagesse du cœur.

A présent, les prêtres de mon Mouvement doivent tous être ainsi. Parce qu’ils se sont consacrés à moi, ils doivent ressentir, voir et penser comme moi, avec moi, parce que je veux prendre une entière possession de leur vie. Je veux la transformer et en faire une image de mon Fils Jésus, le Premier Né de tant d’autres de mes fils.

Ils doivent se laisser former par moi, comme de petits enfants, avec une grande confiance et un total abandon ! Alors, à travers eux, la lumière de l’Evangile brillera d’une nouvelle clarté dans ce monde si rempli de ténèbres.

Cet article m'inspire ...


de la joie
8


de l'encouragement
0


de la perplexité
1


de la tristesse
1


de la peur
0

votre opinion

Faire connaître ce blog : Télécharger les visuels de Pierre et les Loups

Télécharger les visuels de Pierre et les Loups

A imprimer ou à partager sur Internet !

Commentaires des internautes

Partagez votre opinion

Commentaire laissé par le

Si vous avez la possibilité de lire le livre "L'autre coté de la vie" de Philippe Ragueneau (ancien journaliste catholique très connu dans les années 70-80 qui perdit son épouse, également connue médiatiquement, suite à un cancer) vous verriez comment se produit la communication entre le ciel et la terre après la mort.

https://www.amazon.fr/Lautre-c%C3%B4te-vie-merveilleux-message/dp/2266114670

Ici il y a une grâce particulière du fait que Philippe Ragueneau et son épouse étaient très proches, mais ce qu'ils ont vécu est vécu par beaucoup d'autres personnes et des signes sont là pour prouver l'authenticité du dialogue entre la personne encore sur terre et l'autre au ciel. Ce livre répond aussi à beaucoup de questions que l'on peut se poser sur l'au dela et est totalement conforme à l'enseignement de l'Eglise Catholique (ce n'est pas du New Age).

Ce que je peux vous dire en tout cas c'est que les âmes des défunts sont toujours présentes sur terre mais nous ne les voyons pas (Thérèse de Lisieux a dit qu'elle passerait son éternité à faire du bien sur la terre). Certaines personnes sont plus sensibles et peuvent les entendre (mentalement en général mais parfois audiblement) ou même les voire dans certaines occasions.

Cela ne les empêchent pas de pouvoir être "au paradis" en même temps. Jésus est bien présent au milieu de nous tout en étant auprès de son Père. Il en est de même des saints et donc de la Vierge Marie. Dans l'autre monde il n'y a plus de limites de temps et d'espaces, on peut même être à plusieurs endroits à la fois et parler à plusieurs personnes en même temps. Nous avons du mal à le comprendre car nos capacités humaines sont limitées.

Mais il ne faut pas se fermer à ces réalités au risque de passer à côté de l'essentiel... qui ne se voit pas.

Commentaire laissé par le

Il me semble surtout que tout ce qui vient de Marie et une interprétation de certaines parties des évangiles, jamais une instruction ou exemple précise de Jésus et qu'elle est totalement absente des épîtres qui nous enseignent comment vivre la vie chrétienne tant dans sa base théologique que dans ses applications pratiques.
Comment expliquer son absence?
Si je lis bien le premier paragraphe de votre site internet la meilleure explication de la consécration à Marie a été donné par Marie à celui qui est chargé de défendre la consécration à Marie?

Commentaire laissé par le

Bien sûr que ceux qui attendent la résurrection sont vivants ne jouons pas sur les mots je parlais de ceux qui sont en bas et de ceux qui sont en haut. Je parlais donc de communication entre ceux qui sont encore sur terre et ceux qui sont déjà auprès du Seigneur ou loin de lui d'ailleurs

Commentaire laissé par le

@Jean-Paul

"Il n'y a pas de communication entre les vivants et les morts."

Luc 20: 38
Il n’est pas le Dieu des morts, mais des vivants.

Quand vous mourrez, votre corps sera en "repos" en attente du Jugement Dernier et de la Résurrection des morts mais votre âme se présentera devant le Seigneur pour votre jugement personnel. Votre âme ne dormira pas ! Et elle ne sera pas morte.

Nous ne parlons pas avec les morts mais avec les vivants.

Commentaire laissé par le

Je comprends bien la notion de consolation par les frères, la vivant aussi au quotidien.Je ne vois pas le rapport avec Marie.
Quand au texte concernant le purgatoire, le danger est de donner une fausse assurance de pouvoir"rattraper le coup" après la mort, conduisant de nombreuses personnes à remettre à demain une repentance qui est à vivre aujourd'hui...
Je regarde les choses non seulement du coté théologique, mais aussi "pastoral" Quelle est la conséquence de cette approche?Faire croire que quelqu'un est plus (ou aussi)capable d’intercéder auprès du Père , et qu'une deuxième chance post-mortem est donnée contre toute évidence scripturaire est dévastateur sur la vie éternelle d'une personne...
Pour moi, le corps de Jésus sur cette terre, par lequel Il travaille(Oui, nous sommes ses mains, ses pieds, sa bouche)c'est les croyants vivants exerçant le sacerdoce universel inspirés et équipés par le Saint Esprit.Ceux qui sont morts entrent dans le repos de Dieu(Y compris ceux que l'Eglise sélectionne pour en faire des saints).Il n'y a pas de communication entre les vivants et les morts. D'imaginer en même temps le repos et le fait de devoir écouter les difficultés de ses descendants sur terre me parait incompatible.

Commentaire laissé par le

@Jean-Paul

Un dernier point pour répondre à votre dernier message :

"De même pour la consolation Jésus dit à ses disciples je vous enverrai un autre consolateur le Saint-Esprit qui vous conduira dans toute la vérité(Jean 14) pourquoi chercher la consolation vers quelqu'un qui prend la place du Saint-Esprit?."

Là aussi il nous faut comprendre que Dieu n'agit pas seul mais - sauf à travers un miracle qui par définition est exceptionnel - Il agit à travers ses créatures humaines, à travers notre prochain. Quand vous êtes triste et qu'une personne de votre entourage vous console, vous n'allez pas lui dire "vas-t'en je ne veux être consolé que par l'Esprit Saint, n'essaie pas de prendre sa place !" rire !
Non en tant que chrétien vous savez que cette personne qui vient vous consoler agit par une motion qui lui vient de l'Esprit Saint (car la consolation est bonne). Aussi c'est bien l'Esprit Saint qui nous console mais à travers d'autres hommes. Dieu veut passer par les hommes pour rejoindre les hommes, c'est ainsi que l'on peut aussi comprendre le sacrement de la réconciliation. La raison est que notre Dieu est un Dieu de l'incarnation, un Dieu qui s'est fait chair. Notre Dieu est un Dieu charnel et non pas seulement Esprit !

C'est ce qui distingue l'enseignement catholique de l'enseignement protestant. Avec l'aide de l'Esprit Saint, nous pénétrons en profondeur dans l’Écriture pour en tirer toute la moelle. Et c'est ce qui nous permet d'avoir toute cette théologie mariale, ou toute la théologie sur le Corps Mystique de Jésus etc etc. Et de comprendre que Dieu n'est pas un être abstrait mais qu'il agit toujours à travers Ses créatures humaines. Et tout cela se trouve bien dans l’Écriture, tout comme la doctrine du Purgatoire (II Maccabées 12, 43-45) à laquelle les protestants ne parviennent pas à adhérer parce qu'ils ne retrouvent pas le mot "purgatoire" textuellement dans la Bible, bien que la doctrine s'y trouve ; confirmant qu'ils demeurent à la surface de l'Ecriture ce qui les empêche d'enrichir leur propre théologie. D'ailleurs, mais ce serait un autre débat, la "sola scriptura" protestante n'est pas biblique non plus, contrairement à l’autorité de la tradition orale et écrite que les protestants rejettent et à laquelle Saint Paul lui même fait référence à travers certaines de ses lettres et discours oraux qui ne se trouvent pas dans la Bible mais qui ont également une grande autorité.

L'Eglise réfléchit depuis 2000 ans à l'enseignement de Jésus (pour rappel c'est à Son Eglise que Jésus à confié le dépôt de la foi) afin de le transmettre toujours plus fidèlement. C'est l'Esprit Saint qui l'aide dans ce processus, comme Jésus nous l'a promis "Je vous enverrai le paraclet qui vous enseignera la vérité tout entière". La Vérité se trouve dans l'Ecriture mais nous avons besoin de l'Esprit Saint pour pénétrer cette écriture afin de ne pas demeurer à la surface de la lettre.

Commentaire laissé par le

@Jean-Paul

Ne vous adressez pas à ceux qui invoquent les esprits et aux spirites, ne les recherchez pas, de peur de vous rendre impurs par eux. Je suis l'Eternel, votre Dieu.

Contrairement aux anges, l'homme n'est pas un pure esprit, il est corps, âme et esprit. Il fait partie du Corps du christ. Quand on s'adresse à Dieu, on s'adresse à toute la Trinité et au Corps du Christ composé des membres que sont les saints. Quand on s'adresse à un membre du Corps, on s'adresse à travers lui à tout le Corps.

Quand le Lévitique parle de ceux qui invoquent les esprits, il fait référence aux pratiques occultes condamnées par l'Eglise catholiques (spiritisme, astrologie, tarologie, ...). Car à travers ces pratiques on ne s'adresse pas aux saints ni à Dieu mais à des anges déchus et des âmes se trouvant en enfer. Ce sont les esprits qui hantent les maisons hantées par exemple, qui font déplacer des tables et objets, etc. les saints bien évidemment ne font pas cela.

Commentaire laissé par le

Bonjour Jean-Paul,

Cet espace est réservé aux commentaires, je préfère éviter les débats. Cependant si vous souhaitez en savoir plus sur la foi catholique vous pouvez consulter le site suivant :

https://foicatholique.me/

Voici quelques articles qui pourront vous éclairer :

https://foicatholique.me/le-demon-action-et-signe/idolatrie-et-paganisme/

- Dieu seul reçoit un culte d’adoration
- Le diable détourne les hommes du culte de Dieu
- L’idolâtrie est le péché de rendre un culte divin à autre chose que Dieu
- Enseignement catholique sur l’idolâtrie
- Enseignements de la Bible sur le culte des saints, des anges, des images, des statues et des reliques
- L’idolâtrie est de la superstition

"Si la médiation unique de Jésus exclut les prières aux saints, elle exclurait également de demander à un homme ami de prier pour vous. Il n’y a pas moyen de contourner la logique de cet argument. Car, lorsque vous demandez à un homme ami de prier pour vous, au lieu d’aller directement à Jésus, vous demandez à une autre personne d’agir en tant que médiateur avec Jésus pour vous. C’est ce que les catholiques font quand ils prient les saints. Par conséquent, si les prières aux saints sont exclues par la médiation unique de Jésus, alors demander aux autres de prier est définitivement exclu aussi."

Vous me direz que vous êtes d'accord pour demander à une personne ici sur terre d'intercéder pour vous auprès de Dieu (ce qui est encouragé dans l'Ecriture, voyez le cas d'Abraham en faveur de Sodome), mais pas à une personne décédée car selon vous elle est sans doute morte, dans la tombe, ou un simple esprit. Or penser cela va à l'encontre des paroles de Jésus qui dit que Dieu est le Dieu des vivants et non des morts (en parlant de Abraham, Moïse, Elie notamment que nous ne devons pas considérer comme "morts" bien qu'ayant quitté ce monde). Ceux qui meurent entrent donc dans la vraie Vie ! Ils sont bien vivants (et ils ne sont pas qu'esprits) ! Il y a donc clairement une communion des saints, car les chrétiens ici sur terre comme les saints au Ciel sont tous membres VIVANTS du Corps du Christ, et en tant que membres du Corps du Christ, ils peuvent intercéder les uns pour les autres (sans dire à la main je n'ai pas besoin de toi, ou au pieds je n'ai pas besoin de toi - 1 Corinthiens 12:21 -, je préfère m'adresser directement à la tête - Jésus).

Sainte Thérèse disait qu'elle passerait son Ciel à faire du bien sur la terre. Du fait qu'elle est VIVANTE auprès de Dieu elle bénéficie de la toute puissance et toutes les facultés divines (qu'elle n'avait pas ici sur terre) pour agir pour nous qui sommes encore ici bas. Jésus disait qu'à moins qu'une graine ne meurt elle reste seule et ne porte que peu de fruit mais une fois qu'elle meurt elle n'est plus seule (car l'âme se retrouve en Dieu avec les saints et les anges) et porte beaucoup de fruits. (Jn 12: 24) Il faisait référence au passage de la mort, de cette vie terrestre à la vie en Dieu, où nos facultés se démultiplient à l'infini du fait que nous nous retrouvons en Dieu (à moins d'être damné). Et les fruits dont ils parlent bénéficient à l'ensemble du Corps du Christ, y compris aux membres encore sur terre !

La croyance protestante ignore l'enseignement du Christ sur son Corps mystique et sur les saints qui constituent ce Corps (la Vigne et les Sarments). Pour les protestants, il n'y a que Dieu, le Père, le Fils et le Saint Esprit, ce qui est vrai. Mais ils ne vont pas plus loin dans leur réflexion, en se basant sur les enseignements de Jésus lui même, pour comprendre que chaque saint vit auprès de Dieu en tant qu'il est membre du Corps du Fils, sarment greffé sur la Vigne qu'est le Christ. Au Ciel, nous vivons dans la Trinité, à travers le Fils. Dieu agit dès lors à travers le Père, l'Esprit Saint et le Fils, et à travers chaque membres du Fils dont nous faisons partie ici sur terre et au Ciel.

Le pied peut il aimer la main ? Et l'orteil peut il aimer l'épaule ? Bien sur que oui : "Aimez vous les uns les autres" nous commande Jésus ! Embrasser une statue n'est pas de l’idolâtrie, tout comme embrasser la photo de vos enfants. A condition que cette image ne représente pas une autre divinité que le seul vrai Dieu ! Parfois j'ai l'impression que certains chrétiens n'arrivent pas à différencier une image de la personne (bien réelle) qu'elle représente... ? Pour eux, embrasser une image est de l'idolatrie, et ils ne voient pas que c'est, à travers elle, la personne qu'elle représente que nous embrassons (parce que nous l'aimons, en esprit et en vérité) et non une idole faite de mains d'homme qui viendrait prendre la place de Dieu !

Offrir des roses à une statue de Marie, embrasser cette statue, c'est donc aimer en esprit et en vérité, sachant que ces roses nous ne les offrons pas à un bloc de pierre mais à la Sainte Vierge Marie qui est bien vivante auprès de son divin Fils au Ciel et agit pour nous. Et nous sommes certains que, en esprit et en vérité, la Sainte Vierge reçoit nos roses.

De même quand vous déposez des roses sur une tombe, vous le faites pour la personne décédée (que vous savez, inconsciemment ou dans la foi, vivante auprès de Dieu et capable de vous aimer en retour depuis le Ciel) et non par idolâtrie envers une tombe froide qui viendrait prendre la place de Dieu.

Et aimer cette personne n'a rien à voir avec de l'adoration !! (Là aussi j'ai l'impression que certains chrétiens ne parviennent pas à faire la distinction entre amour et adoration) Et nous avons tout à fait le droit d'aimer un saint, un proche décédé, un autre membre du Corps du Christ, sans que cela soit considéré comme de l’idolâtrie ! Sinon Jésus ne nous aurais pas dit de nous aimer les uns les autres mais de n'aimer que Dieu !

Vous dites : "Je comprends aussi votre remarque sur l'état du monde mais le monde n'a pas besoin de plus de Marie il a besoin de plus de Jésus!"

Or cela contredit aussi l'Ecriture, je vous en donne juste un exemple :

Genèse 3: 14-15
Alors le Seigneur Dieu dit au serpent : « Parce que tu as fait cela, tu seras maudit parmi tous les animaux et toutes les bêtes des champs. Tu ramperas sur le ventre et tu mangeras de la poussière tous les jours de ta vie.
Je mettrai une hostilité entre toi et la femme, entre ta descendance et sa descendance : celle-ci te meurtrira la tête, et toi, tu lui meurtriras le talon. »

Le descendance du Serpent ce sont les serviteurs de Satan. la descendance de Eve ce sont les hommes rachetés par le Nouvel Adam (Jésus Christ) et la co-rédemptrice, Marie, la Nouvelle Eve ("Femme" disait Jésus à Marie, et non pas Mère. C'était le Créateur qui parlait, faisant référence à sa condition de nouvelle Eve !). Et ce sont ces hommes, ces saints, qui écraseront - meurtriront -, en Jésus, la tête du serpent : de Satan. Il n'est pas dit dans la Genèse que c'est Jésus qui meurtrira la tête du serpent mais la Femme et sa descendance. Pourtant c'est bien Jésus qui agira dans cet acte de meurtrissure, mais à travers ses membres humains !

Donc nous avons besoin de (plus de) Jésus mais de Jésus Tête et Corps ! Car c'est avec l'aide du Corps (les saints, à commencer par la première sainte, la Nouvelle Eve, Marie) que la tête du serpent sera écrasée définitivement !

Donc vous avez raison, on n'a besoin que de Jésus MAIS on ne peut pas prendre uniquement la tête de Jésus, il faut aussi considérer son Corps et ses membres ! C'est l'ensemble qui constitue le Christ et par lequel la victoire contre Satan adviendra.

Pour aller plus loin sur ce sujet :

https://foicatholique.me/devotion-a-la-sainte-vierge/la-base-biblique-de-la-priere-a-marie-et-de-lenseignement-catholique-sur-marie/

- Marie est la nouvelle Ève
- La Bible enseigne que Marie est l’Arche de la Nouvelle Alliance
- Marie était vierge perpétuelle
- L’évidence biblique de l’Assomption de Marie au paradis et sa royauté au ciel
- Les Ave Maria et le Rosaire sont-ils de vaines paroles condamnées par Jésus ?
- Le Cœur unique et Immaculé de Marie reçoit une attention unique dans l’Écriture
- Marie est la Mère de Dieu

Commentaire laissé par le

Bonjour à tous.
Merci pour vos commentaires. Un peu plus bas dans ma réponse je vais vous dire comment j'en suis arrivé à chercher "consécration à Marie "sur le net.
Je suis le premier à admettre que l'on regarde cela à travers les lunettes de notre compréhension de l'écriture. Avec ce regard j'avoue que le seul passage qui me fait penser à la prière par les saints est le suivant:Lévitiquex2
Ne vous adressez pas à ceux qui invoquent les esprits et aux spirites, ne les recherchez pas, de peur de vous rendre impurs par eux. Je suis l'Eternel, votre Dieu.
Lévitique 19.31.
Cela paraît un peu sec mais je ne vois aucune autre allusion au fait de prier quelqu'un qui n'est plus sur terre et qui n'est pas Dieu...
Concernant le regard de Jésus sur sa mère je ne doute pas qu'il l'aimait pleinement mais lorsque les gens voulaient l'élever il répondait quand même différemment:
Jésus parlait encore quand une femme se mit à lui dire, du milieu de la foule: «Heureux le ventre qui t'a porté! Heureux les seins qui t'ont allaité!» (Luc 11.27)
Il répondit: «Heureux plutôt ceux qui écoutent la parole de Dieu et qui la gardent!» (Luc 11.28)
(Bible d'étude Segond 21).
Ou encore:Mais Jésus répondit à celui qui lui parlait: «Qui est ma mère et qui sont mes frères?» (Matthieu 12.48)
Puis il tendit la main vers ses disciples et dit: «Voici ma mère et mes frères. (Matthieu 12.49)
En effet, celui qui fait la volonté de mon Père céleste, celui-là est mon frère, ma sœur, ma mère.» (Matthieu 12.50)
(Bible d'étude Segond 21).

Pourquoi j'ai rechercher consécration à Marie sur le net? J'ai été invité au baptême d'une enfant de réfugiés érythréenne à l'église catholique .jusqu'alors ma connaissance du rite n'était que théorique je savais que les catholiques pris les saints ainsi que Marie mais je n'avais aucune idée comment. C'est là que j'ai rencontré pour la première fois un prêtre qui consacrait un enfant non pas à l'Éternel mais à quelqu'un d'autre.Pour Mizuki, je comprends bien ce que vous voulez dire par aimer à la place de adorer. Mais ce que j'ai vu c'est une famille qui s'approche d'une statue qui se met à genoux devant qui prie qui allume des parfums qui va embrasser les pieds en bois. Tout cela sous le regard d'un prêtre consacré à l'Éternel. Je n'y vois pas de l'amour mais de l'adoration je n'y vois pas un Saint-Amour mais de l'adultère.
La Parole de Dieu nous dit que Jésus est à la droite du père et qu'il intercède pour nous pourquoi demander à quelqu'un d'autre? C'est lui faire une injure.
De même pour la consolation Jésus dit à ses disciples je vous enverrai un autre consolateur le Saint-Esprit qui vous conduira dans toute la vérité(Jean 14) pourquoi chercher la consolation vers quelqu'un qui prend la place du Saint-Esprit?.
Je comprends aussi votre remarque sur l'état du monde mais le monde n'a pas besoin de plus de Marie il a besoin de plus de Jésus!
J'étais venu à cette cérémonie plein de joie de voir des parents vouloir remettre leurs enfants à Dieu et j'en suis sorti plein de tristesse en réalisant qu'ils ont été trompés.
Je suis conscient que nos présupposés nous conduisent sur des chemins différents mais aussi que le but n'est pas le même.
Que la Parole de Dieu éclairée par son Saint-Esprit conduite chacun dans la vérité.

Commentaire laissé par le

Vous avez entièrement raison Jean-Paul lorsque vous laissez sous-entendre que nous ne devons adorer que Dieu (l’Eternel). De fait, je dirais même plus : Nous adorons la Sainte Trinité en laquelle est enfermée la vie intérieure de Dieu le Père, Dieu le fils et le Saint-Esprit.

Par contre, il est vrai, et j’en suis personnellement très triste, la Bienheureuse Vierge Marie est très loin d'être assez connue ou aimée comme Co-Rédemptrice de Dieu, au grand détriment d’ailleurs de tant d’âmes. Même chez beaucoup de prêtres catholiques d’ailleurs, beaucoup n’ont pas la vraie dévotion en la Mère de Dieu, fille de Dieu, et épouse de l’Esprit-Saint. C’est pour cela que l’Église catholique se porte si mal d’ailleurs ! Là où elle se porte le mieux c’est là où Marie est aimée.

Autre étrangeté : tant de gens ne veulent pas entendre parler de prier le chapelet et mieux encore le Rosaire pour sauver le Monde qui – observez va de plus en plus mal – .
« Le Rosaire récité en commun est bien plus terrible au démon, puisqu’on fait, par ce moyen, un corps d’armée pour l’attaquer avec en tête la vierge Marie. »

« Le Rosaire est la Banqueroute du Diable.
(Saint Louis-Marie Grignion de Montfort
– Pourquoi les chrétiens ne s’assemblent-ils pas pur prier le Saint Rosaire ?).

Tant que nous n’obéissons pas au vœu de Dieu (comme des enfants indociles) et ne prenons pas Marie comme notre maman et Médiatrice auprès de son fils Jésus-Christ (notre Frère), nous laissons la porte ouverte à Satan qui s’empressera de continuer à nous empoisonner l’existence de mille manières et plus avec le seul but de nous pourrir l’existence.
Comment est-ce-possible ? – Me direz-vous ! –
" À la Vierge puissante, il est donné d'écraser la tête du serpent; aux âmes unies à elle, il est donné de vaincre le péché. En cela nous devons croire d'une foi inébranlable, avec une ferme espérance. ». Père Faber.
Voici pour votre gouverne ce que dit Saint Augustin de la Mère de Dieu et la nôtre :
« Marie est la Mère de tous les membres du Sauveur, parce que, par sa charité, elle a coopéré à la naissance des fidèles dans l'Église. Marie est le moule vivant de Dieu, c'est-à-dire que c'est en elle seule que l'Homme-Dieu a été formé quant à sa nature humaine sans qu'il ne lui manque aucun trait de sa divinité; et c'est aussi en elle seule que l'homme peut être formé en enfant de Dieu, autant que la nature humaine en est capable, par la grâce de Jésus Christ."
« Dieu veut tout nous donner. Tout dépend maintenant de nous, et de vous par qui tout est reçu et gardé soigneusement, par qui tout est transmis, ô Mère de Dieu! Tout dépend de l'union des hommes avec celle qui reçoit tout de Dieu. »
(Gratry)

Pour encore mieux comprendre l’amour que vous devez réserver à la Mère de Dieu, je vous conseillerais de lire (et relire) le livre magnifique de Saint Louis-Marie de Montfort : « La Vraie Dévotion à Marie" de saint Louis-Marie de Montfort ».
Puis confiez-vous de tout cœur à Marie. Vous percevrez dans votre cœur et âme comment rapidement elle viendra auprès de vous.

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Champs obligatoires

@
Pour recevoir les avis de réponse à votre commentaire si vous avez coché l'option correspondante ci-dessous.

Etre informé des prochains commentaires déposés sur cet article ?

Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 6 + 4 = ?

Recommander cette page

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander la page Qu’est-ce que la consécration à Marie ?.

Champs obligatoires

@
@
Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 6 + 4 = ?

Articles similaires

Lire un article au hasard

Quand ils écoutaient

Mark Mallett   samedi 15 décembre 2018   0 commentaire   448

POURQUOI le monde souffre-t-il ? Parce que nous avons muselé Dieu. Nous avons rejeté Ses prophètes et ignoré Sa Mère. Du haut de notre orgueil, nous avons succombé au rationalisme, ou la mort du mystère. Ainsi le Seigneur, par l'intermédiaire du prophète Isaïe, crie à une génération devenue sourde — qui est également la nôtre :

Si seulement tu avais prêté attention à mes commandements, ta paix serait comme un fleuve, ta justice, comme les flots de la mer.

Isaïe 48: 18

Lire la suite

Les Prêtres et le Triomphe du Coeur Immaculé de Marie

Mark Mallett   lundi 1 juillet 2019   0 commentaire   993

Le processus de désintégration de la conception chrétienne de la morale, préparé de longue date et toujours en cours, a connu dans les années 1960... un tournant radical sans précédent... Dans divers séminaires se sont constitués des clubs homosexuels...

—Pape Émérite Benoît XVI, “L'Église et le scandale des abus sexuels”, 11 avril 2019 ; la-croix.com

... les nuages ​​les plus sombres s'amassent sur l'Église catholique. Comme surgis d'un gouffre profond, remontent du passé à la lumière d'innombrables et inconcevables cas d'abus sexuels commis par des prêtres et des religieux. Le nuage pro​​jette son ombre jusque sur le siège de Pierre. Personne ne parle plus maintenant de l'[autorité] morale universelle qu'incarne habituellement un pape. Quelle est vraiment la profondeur de cette crise ? Est-ce, comme on a pu le lire parfois, l'une des plus grandes dans l'histoire de l'Église ?

—Question de Peter Seewald au Pape Benoît XVI, dans Lumière du monde: Le pape, l'Église et les signes des temps (Bayard), p. 43

Lire la suite

La Consécration tardive

Mark Mallett   lundi 1 avril 2019   1 commentaire   515

Plus que jamais, il est urgent que vous soyez les “sentinelles du matin”, les guetteurs qui annoncent à l'humanité les premiers feux de l'aurore et le nouveau printemps de l'Evangile que l'on voit déjà poindre. —PAPE Jean-Paul II, 18e Journée Mondiale de la Jeunesse, 13 avril 2003 ; Vatican.va

Je vais vous partager aujourd'hui une sorte de parabole que ma famille a vécu il y a quelques années. Je le fais avec la permission de mon fils. Nous avions eu l'intuition qu'il était temps de partager cette histoire lorsque nous sommes tombés sur ces deux passages des Écritures :

Lire la suite