Prière chrétienne ou maladie mentale ?


Commentaires (1)

Publié le vendredi 22 mars 2019

Auteur / source : Mark Mallett

Catégorie : Réflexions et méditations diverses

Nombre de consultations : 513

« C'est une chose de parler à Jésus. C'en est une autre quand Jésus vous parle. Cela s'appelle une maladie mentale, si je ne me trompe pas, entendre des voix... » — Joyce Behar, The View ; foxnews.com

Ce fut la conclusion de l'animatrice de télévision Joyce Behar suite à l'affirmation d'un ancien membre du personnel de la Maison Blanche selon laquelle le vice-président américain Mike Pence aurait affirmé que « Jésus lui dit ce qu'il doit dire ». (...)

Le problème aujourd'hui n'est pas que certaines personnes entendent la voix de Dieu, mais que la plupart des gens ne l'entendent pas.

Jésus nous dit :

Vous ne croyez pas, parce que vous n'êtes pas de mes brebis. Mes brebis écoutent ma voix ; moi, je les connais, et elles me suivent.

Jean 10: 26-27

Et encore,

Celui qui est de Dieu écoute les paroles de Dieu. Et vous, si vous n'écoutez pas, c'est que vous n'êtes pas de Dieu.

Jean 8: 47

Jésus nous dit que les gens « n'écoutent pas » Sa voix parce qu'ils « ne croient pas » et donc « ne sont pas de Dieu ». C'est pourquoi les Pharisiens, bien qu'ayant reçu une "éducation" dans la foi et étant bien instruits des Écritures, ne purent ni "entendre" ni comprendre le Seigneur. L'orgueil avait endurci leur coeur.

Aujourd'hui, si vous entendez sa voix, n'endurcissez pas votre coeur comme au temps de la rébellion, au jour de l'épreuve dans le désert...

Heb 3: 7-8

La condition préalable pour entendre la voix de Dieu dans son coeur est la foi, une foi d'enfant. « Si vous ne changez pas pour devenir comme les enfants », déclarait Jésus, « vous n'entrerez pas dans le Royaume des Cieux. » [1] C'est-à-dire que les grâces, les bénédictions et les promesses du Royaume ne pénétreront jamais dans votre coeur...

Car il se laisse trouver par ceux qui ne le mettent pas à l'épreuve, il se manifeste à ceux qui ne refusent pas de croire en lui.

Sagesse de Salomon 1: 2

La raison pour laquelle nous sommes au seuil d'une troisième guerre mondiale, que le taux de suicide explose, que les fusillades dans les écoles et les attaques terroristes sont en augmentation, que les tremblements de terre et les catastrophes naturelles s'intensifient et que tout l'ordre moral est en train de s'effondrer... est que même le peuple de Dieu s'est pris de fascination pour « tout ce qu'il y a dans le monde – la convoitise de la chair, la convoitise des yeux, l'arrogance de la richesse ». [2] Les passions désordonnées ont étouffé la voix du Seigneur et, par conséquent, les "brebis" se sont égarées.

En plus de cela, nous vivons aujourd'hui dans une ère post-chrétienne. Comme le souligne le Dr Ralph Martin :

... La culture de soutien de la "chrétienté" a pratiquement disparu... La vie chrétienne d'aujourd'hui doit être vécue en profondeur, au risque de ne pas pouvoir la vivre du tout.

— The Fulfillment of All Desire, p. 3

En effet, Saint Jean-Paul II a averti que nous sommes aujourd'hui des « chrétiens en danger » sans une spiritualité profonde et authentique, centrée sur le Christ, qui soit vécue...

... dans une relation vivante et personnelle avec le Dieu vivant et vrai. Cette relation est la prière.

— Catéchisme de l'Église catholique, n° 2558

Oui, chers Frères et Soeurs, nos communautés chrétiennes doivent devenir d'authentiques « écoles » de prière, où la rencontre avec le Christ ne s'exprime pas seulement en demande d'aide, mais aussi en action de grâce, louange, adoration, contemplation, écoute, affection ardente, jusqu'à une vraie « folie » du coeur... on se tromperait si l'on pensait que les [chrétiens ordinaires] peuvent se contenter d'une prière superficielle, qui serait incapable de remplir leur vie.

— PAPE SAINT JEAN-PAUL II, Novo Millennio Ineunte, n. 33-34

En fait, les « chrétiens ordinaires » ne survivront pas à cette époque.

Il leur faut soit être saints — ce qui signifie sanctifiés — soit disparaître. Les seules familles catholiques qui résisteront et prospèreront au XXIe siècle sont les familles de martyrs.

— Serviteur de Dieu, Père John A. Hardon, s.j., The Blessed Virgin and the Sanctification of the Family

Que ce temps de Carême soit donc pour vous une occasion d'apprendre à entendre la voix de Dieu. Je ne veux pas dire de façon audible (et je doute que M. Pence laissait supposer cela). On dit que le langage de Dieu est le silence. Il nous parle dans la tranquillité du coeur, avec des mots que nous ne pouvons pas entendre, mais que le coeur de notre enfant intérieur peut percevoir : des "mots" silencieux qui donnent vie et direction, force et sagesse. Jésus, notre Bon Berger, attend de vous parler... attend que vous entriez dans votre chambre, fermiez la porte et écoutiez.

Et vous apprendrez alors à entendre Sa voix.

Arrêtez et reconnaissez que je suis Dieu.

Psaume (45) 46: 11

Voici que je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu'un entend ma voix et ouvre la porte, j'entrerai chez lui ; je prendrai mon repas avec lui, et lui avec moi.

Apocalypse 3: 20

Mark Mallett
Christian Prayer, or Mental Illness ?


Cet article m'inspire ...


de la joie
0


de l'encouragement
0


de la perplexité
0


de la tristesse
0


de la peur
0

votre opinion

Soutenons le ministère à plein temps de Mark Mallett !

The Now Word : Reflections on our Times - with Mark Mallett

Commentaires des internautes

Partagez votre opinion

Commentaire laissé par le

Je voudrais dire ici que le silence est souvent indispensable pour pouvoir être en face à face avec Dieu.
Je me souviens d'une période, c'était en 2007 : j'ai commencé à percevoir des paroles pleines de sagesse, de très grande beauté, tout en étant très simples.

A cette époque,je priais avec un missel de .....1921 où vraiment,la Parole de Dieu était plus que respectée.
Il y avait des oraison jaculatoires, une très belle prière du matin et une très belle prière de l'après-midi.
Et c'est précisément à ce moment-là que cela a commencé et même pendant une instruction dans une retraite pendant que le prêtre parlait j'entendais et je notais en vitesse.

Mais cela n'a pas duré et puis j'ai changé de prière puisque je suis abonnée au Magnificat que vous connaissez sans doute chez vous mais sans autant renier ces magnifiques prières.

J'étais dans un groupe de prière mais je n'ai pas retrouvé la même chose dans le Charismatique qui est reconnu par l'Eglise

Je sais bien qu'à ce moment-là je me sentais beaucoup plus" élevée" en esprit vers Dieu.
Je ne sais plus où j'ai entendu dire que Dieu n'élève pas une âme plus qu'elle le soit: je pense que cela veut dire que si cette âme est plus ancrée dans un amour profond du Seigneur,Il l'élève à elle.

Par contre l'amour prodigieux que j'ai reçu un jour devant mon crucifix je ne l'oublierai jamais car il n'est comparable à aucun amour humain,il embrase,consume littéralement votre âme.
C'était précisément dans le silence, sans que je ne voie quoi que ce soit ,ni n'entende quelque chose.

Mais je crois vous l'avoir déjà dit je ne sais plus.....
Ce que je sais c'est que je n'oublierai jamais ce moment-là.
La prière est une véritable armure.
Et le péché a tendance à être banalisé j'en ai même parlé à un prêtre ce matin.
Mais il y a tellement d'avis différents.....seul le Seigneur sait.

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Champs obligatoires

@
Pour recevoir les avis de réponse à votre commentaire si vous avez coché l'option correspondante ci-dessous.

Etre informé des prochains commentaires déposés sur cet article ?

Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 6 - 1 = ?

Recommander cette page

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander la page Prière chrétienne ou maladie mentale ?.

Champs obligatoires

@
@
Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 6 - 1 = ?

Articles similaires

Lire un article au hasard

Les cinq corrections

Mark Mallett   vendredi 23 novembre 2018   2 commentaires   444

Cette semaine, les lectures de la messe commencent par se concentrer sur le livre de l'Apocalypse. Cela me rappelle une incroyable réflexion que je me suis faite en 2014.

Le Synode sur la famille touchait à sa fin, dans un crescendo de confusion et de tension. En même temps, je continuais à ressentir avec force intérieurement que nous sommes en train de vivre les lettres aux églises de l'Apocalypse. Lorsque le Pape François prit finalement la parole lors de la clôture du Synode, je ne pus en croire mes oreilles : tout comme Jésus avait réprimandé cinq des sept églises dans l'Apocalypse, de même le Pape François adressa cinq corrections à l'Église universelle, en ajoutant une importante mise en garde pour lui-même.

Lire la suite

Pourquoi divisons-nous le corps du Christ ?

mardi 10 avril 2018   1 commentaire   279

Voici une très belle réflexion sur l'unité du corps du Christ, lue sur le site rtngabon.org. Je conserve le tutoiement utilisé par l'auteur.

Je ne sais pas pour toi, mais moi j'ai souvent tellement mal au coeur quand je vois comment les chrétiens font du mal au corps du Christ parce qu'ils passent leur temps à se déchirer, créant ainsi de la distraction qui nous éloigne davantage de Dieu. J'y ai moi-même souvent participé d'ailleurs. Plutôt que d'être unis, nous passons notre temps à pointer les différences des uns et des autres. Nous nous revendiquons de telle confession en prétextant qu'elle est meilleure qu'une autre. Nous accusons les autres de ne pas être de vrais chrétiens et j'en passe.

Lire la suite

Enlève d’abord la poutre de ton œil

lundi 25 juin 2018   1 commentaire   923

J'ai souvent réfléchi à la raison pour laquelle Jésus a utilisé l'image de la poutre et de la paille et j'en suis arrivé à cette conclusion...

Lire la suite