Obligation du masque : Mesure sanitaire ou mesure politique ?


Commentaires (6)

Publié le lundi 13 juillet 2020

Auteur / source : Michel Dogna

Catégorie : Science, santé et technologies

Je vois de plus en plus de gens qui trichottent en mettant le masque sous le nez ou carrément sous le menton (ce que je fais aussi) ; et que j'ai bien envie de justifier ceux-là, dans leur choix de braver un règlement prétendument d'ordre sécuritaire.

Je vais donc expliquer pourquoi ces gens ont mille fois raison.

L'erreur pasteurienne entretenue

Pour commencer, si vous croyez dur comme fer que les virus et les microbes sont la cause des maladies, il vaut mieux ne pas continuer cette lecture. Pasteur en son temps était excusable car il découvrait tout juste l'existence du monde microbien.

Pourtant le génial Béchamps et le grand Claude Bernard disaient l'inverse, c'est-à-dire que leur présence était la conséquence et non la cause – qui n'a pas entendu sa célèbre formule « Le terrain est tout, le microbe n'est rien » ? Il se dit d'ailleurs qu'au moment de sa mort Pasteur avoua « je me suis trompé ».

Mais l'industrie pharmaceutique a sauté sur l'occasion de sacraliser la version pasteurienne qui désignait les microbes comme un ennemi extérieur à abattre, ceci pouvant générer un gigantesque business.

De fait, l'exploitation de ce dogme erroné l'a élevée au premier rang financier de toutes les industries ; et malheur à celui qui s'aventure à donner un coup de pied dans ce mensonge enseigné à tous dès l'école, qui a permis de réaliser la manne pharaonique rapportée par les vaccins.

Etant d'origine paysanne, j'ai toujours su qu'un terrain à chardons est considéré malade et déséquilibré. Détruire les chardons ne sert à rien, ils reviennent parce qu'ils se plaisent là. Autre exemple, dans l'ulcère d'estomac il y a présence de l'Helicobacter, et l'on vous donne un antibio pour l'éliminer – c'est aussi stupide que de chasser les mouches d'une gangrène pour la guérir.

Les virus sont partout

Il a fallu l'arrivée des microscopes électroniques pour découvrir les virus car ils sont trop petits pour être décelés avec des microscopes optiques simples. Savez-vous que nous sommes une usine ambulante de micro-organismes qui sont aussi nombreux que nos quelques milliards de cellules et même plus, ceci représentant un poids de 4 à 5 kg par individu de petits ouvriers amis collaborant 24 h sur 24 à notre survie.

Les études actuelles ont montré que certains virus sont des excrétions de cellules intoxiquées, qui pour se purifier sont contraintes d'expulser des débris nuisibles. De ce fait, les virus sont des éléments protéinés d'ADN ou d'ARN expulsés de cellules empoisonnées.
Les virus ne sont donc pas la cause de la maladie, mais de la toxicité qui mène à ces excrétions. Ces virus dits pathogènes ne sont donc que des messagers indiquant au corps qu'il doit se débarrasser d'une toxicité ; et lorsque c'est fait, ils meurent.

Ceci est le côté endogène (interne), mais il y a aussi la partie exogène (extérieure)

Selon les endroits de prélèvement, chaque mètre cube d'air contient entre 1.7 et 40 millions de virus, et entre 860 000 et 11 millions de bactéries. En particulier, nous inhalons en moyenne 200 000 virus par minute.
Sont-ils tous des ennemis ? Certainement pas, pas plus que les moustiques ne sont pas tous porteurs de la malaria. Et là, c'est le rôle de nos défenses immunitaires (leucocytes – lymphocytes - NK) de faire la douane. D'ailleurs tout ce qui vit est doté de défenses contre des éventuels prédateurs, même les plantes en exhalant des parfums aromatiques.

Les barrières naturelles

  • La peau, dont le sébum est la première barrière de l'épiderme avant les couches profondes du derme. Se décaper sans cesse la peau avec des savons est une ineptie de l'asepsie totale qui tue la flore cutanée ; j'ai remarqué que les gens qui se douchent tout le temps avec les gels parfumés du commerce sont plus fragiles que ceux qui se contentent d'un rinçage à l'eau chaude et ne se savonnent pas régulièrement. Donc vive la crasse propre !
  • Le tube digestif, dont l'acidité gastrique est une première barrière solide avant d'arriver à la flore intestinale.
  • Les muqueuses nasales qui protègent le cerveau et le système broncho pulmonaire et qui doivent être en bon état, non enflammées et humides – à savoir que des muqueuses sèches ne fonctionnent plus. Et c'est là que nous en arrivons au port du masque…

Le masque : un filtre illusoire ?

La taille moyenne d'un coronavirus est de 20 nanomètres (= 20 millionièmes de mm = 2 centièmes de microns). Les lumières (espaces) entre les mailles des masques font parait-il 3 microns de côté. Il peut donc passer 150 coronavirus côte à côte, et au carré cela nous donne 22 500 virus par maille – en multipliant par le nombre de mailles que je ne connais pas cela doit donner des millions de virus pouvant passer simultanément.
J'espère que les masques chirurgicaux ne sont pas les mêmes...

Les effets collatéraux des masques

  1. D'après les essais d'une vingtaine de laboratoires, nous subissons une perte de près de 20% d'oxygénation — or nos plus grands consommateurs constants au repos sont le cerveau et le cœur — pour ceux qui sont déjà en insuffisance respiratoire (qui respirent par la bouche au moindre effort) c'est catastrophique.
    Si de plus par malheur on se trouve dans une zone couverte par la 5G avec le 60 giga Hz branché, qui comme nous l'avons déjà vu, crée un oxygène excité partiellement inutilisable par l'hémoglobine du sang pour son transport, on peut craindre le pire !
  2. Toujours par ces mêmes laboratoires, on apprend que nous recyclons ainsi 25 à 30% de notre CO² — d'où de possibles maux de tête, mais aussi une baisse des défenses immunitaires.
  3. Si vous inhalez un méchant virus grippal ou autre pathogène, au lieu de le rejeter au moins en partie, ceci limitant son agression, vous le recyclez sans cesse ce qui augmente dangereusement votre charge virale, et donc nécessite des forces immunitaires beaucoup plus importantes et un risque augmenté d'être très malade.
  4. Il est dit que le port du masque en conduisant est dangereux, car il peut induire des étourdissements sur certaines personnes. Je veux bien le croire car j'ai appris que parmi des jeunes qui portent continuellement le masque (par choix personnel), certains tombent en syncope dans la rue…
  5. - Si l'on m'avait dit il y a quelques années que bientôt on serait interdit d'accès d'entrée dans une banque si l'on n'est pas masqué... j'aurais pris cela pour un gag !

Contradictions et inepties flagrantes

  • Quand il n'y avait pas de masques disponibles en France, on nous a dit qu'ils étaient inutiles.
  • Quand ils sont arrivés ils sont devenus indispensables et obligatoires, avec 135 € d'amende aux contrevenants.
  • De qui se moque-t-on ?

Certains me disent que les pays où tout le monde porte un masque (Japon, Corée du sud) sont ceux où il y a eu le moins de décès, Hong Kong y compris où 7,5 millions d'habitants vivent dans une forêt de gratte-ciels accrochés sur un pan rocheux, donc avec la plus forte densité de population au monde – mais ceci n'est qu'une interprétation, car dans ces pays il n'y a jamais eu de confinement généralisé – et l'on a pu constater que la mortalité a été maximale dans les pays confinés (Italie, France, Espagne…), donc manquant de solarisation.
En outre, on sait maintenant que les rayons UVB tuent instantanément le covid.

Par ailleurs, on nous dit qu'il y a des gens testés positifs qui n'ont aucun symptôme et qui sont donc dangereux s'ils ne portent pas de masque, ce qui revient à justifier le port du masque pour tous.
Or, différentes études statistiques de suivis de contacts de porteurs sains effectuées contestent cette allégation, et c'est même l'OMS qui le dit : Aucun positif asymptomatique n'a transmis la maladie.

Lorsque je vois des gens masqués qui font de la moto, du vélo, ou du jogging dans la nature ou mieux encore monsieur et madame masqués dans leur voiture (à qui j'ai envie de demander s'ils gardent le masque dans le lit), je me dis que ces peureux incapables de réfléchir par eux-mêmes sont déjà des esclaves dans l'âme et fiers de l'être.

Aux USA, pendant que le port du masque est rendu obligatoire dans les états majoritairement démocrates (vassaux du gouvernement profond sataniste et sauvagement anti Trump), Donald Trump a éjecté l'OMS, fait entrer massivement le traitement Raoult à disposition, déconfiné les gens en bonne santé et dispensé du port du masque.
A la grande et magnifique fête anniversaire de "l'Indépendance Day" des Etats Unis au Dakota du sud à Rushmore au pied de la montagne sculptée avec les célèbres têtes des quatre grands présidents d'Amérique (Washington, Lincoln, Jefferson, Roosevelt) la présence de Donald Trump et de sa femme Mélania a été un délire d'ovations lors de son discours … et ni lui ni personne des milliers de participants ne portaient de masque !

  • Nota : comme par hasard, silence radio total en France sur le reportage de 2h 25 de cet événement majeur à portée mondiale où il apparaît clairement que Trump est en train de faire aboutir le plan de libération de l'humanité que JF Kennedy avait initialisé, et qui lui avait coûté la vie. A noter que le président Trump a déjà fait l'objet - parait-il – de 25 attentats qui ont été à chaque fois déjoués…

Conclusion

  • Il est clair que ces mesures illogiques imposées ont pour but de nuire à la communication entre les personnes, à entretenir la méfiance des autres et la peur de la maladie (ce qui baisse les défenses immunitaires). Le but final est de toute évidence de faire accepter, voire réclamer « le vaccin miracle » et détourner l'attention de la généralisation de la 5G.
  • Enfin, on comprend mal que face à un plan avoué de dépopulation de la planète, il soit préconisé des mesures pour protéger les gens.
    Mes amis, vous voyez bien que depuis longtemps le mensonge est roi et que toutes les valeurs sont inversées. C'est pour cela que lorsqu'on vous dit d'aller à gauche, il faut aller à droite, et inversement, mais tous ensemble !

Devant des lois criminelles avérées, le devoir du peuple est la désobéissance civique.

Lire aussi : Vaccin obligatoire : le grand piège

Michel Dogna
micheldogna.fr

Cet article m'inspire ...


de la joie
13


de l'encouragement
49


de la perplexité
1


de la tristesse
1


de la peur
2

Accueil du blog Commenter cet article Imprimer

Faire connaître ce blog : Télécharger les visuels de Pierre et les Loups

Télécharger les visuels de Pierre et les Loups

A imprimer ou à partager sur Internet !

Commentaires des internautes

Partagez votre opinion

Commentaire laissé par le

Chers amis,

Voici une info reçue par rapport au masque. Évitons donc de le porter toute la journée, seulement dans les lieux où c'est obligatoire et le retirer dès que possible

Et respirons le bon air à plein poumons le plus souvent possible pour oxygéner nos cellules. Et surtout pas le masque sur le nez !

Prenez soin de vous !

"« J'ai bossé pendant plus de 5 ans en salle blanche et en chambre stérile dans la fabrication de médicament, j'ai donc reçu des formations sur l'équipement "médical".

Les bactéries qui se collent continuellement sur les masques se transforment en champignons, étant donné que les champignons sont les fleurs des bactéries... Donc le fait de porter un masque rend malade, tout comme le fait de mettre son lit dans une pièce humide et pleine de moisissures, en quelques semaines, vous allez faire de l'hyperventilation, vous allez tousser, mal de gorge, vous allez avoir d'énormes soucis de bronches, car vous allez développer un champignon interne dû à la respiration de la moisissure. Donc si le covid-19 est dit une maladie respiratoire, il est logique que si tout le monde porte un masque, une nouvelle vague va arriver, mais elle ne sera pas à l'origine d'un virus grippal, mais d'une infection bactériologique des bronches due à une mauvaise respiration (provoquée par les masques). » Dr. Alain Desbiens

Bien sûr on nous dira que le virus a muté et on passera du masque au vaccin !"

Le microbiologiste Antoine Khoury nous dit également ceci :

« Les masques qui sont sur le marché ne font rien pour protéger les gens du virus : ils ne sont pas stériles contrairement à ceux qu’on retrouve dans les hôpitaux et il ne faut pas les porter plus de 15 ou 20 minutes, sinon ils vont se transformer en incubateurs à bactéries. Et c’est encore pire pour les masques en tissus, de véritables ramassis de bactéries parce qu’ils sont poreux ».

Selon lui, le fait d’avoir une barrière collée près de la bouche et du nez permet aux bactéries inoffensives qui se trouvent dans notre organisme de proliférer à l’aide du niveau d’humidité, leur permettant de devenir dans certains cas des pathogènes menant à des infections sérieuses ou des maladies chroniques.

C’est pourquoi M. Khoury se dit farouchement contre cette tendance à imposer le masque partout. « Le COVID-19 est comme l’influenza, mais en plus virulente. La meilleure façon de combattre cette maladie est d’avoir un système immunitaire fort, donc la clé est d’éviter de l’affaiblir en portant un masque qui obstrue la respiration et qui aide les bactéries à se multiplier », estime-t-il, assurant qu’il cessera de fréquenter tous les lieux qui imposent le port du masque à compter de samedi jusqu’à ce que la donne change.

Source : michelledastier.com

Simon

Commentaire laissé par le

Bonjour Eldyl,

Vous pouvez lire ceci (ma traduction en dessous) qui, je pense, explique ces propos (et la même menace pèse sur Donald Trump aujourd'hui avec les mêmes conséquences... ce sera nécessaire sans doute pour que le peuple américain ouvre les yeux sur la noirceur de ses propre péchés et des intentions inavouables de ceux qui veulent reprendre le pouvoir qui leur a échappé suite à l'élection de Trump) :

"Kennedy was in God’s plan of liberation. And I believe that God
permitted this thing to happen, he permitted it to happen for a purpose.
You see, Medgar Evers had died, many others had died for the cause, but it
didn’t have the effect on America and on the world as when Kennedy died.
And so I believe the Lord permitted it to be so.
If Kennedy had not died many of the civil rights bills would
have still been in Congress. If Kennedy had not died, many of our
Americans would not have been able to see the sin of segregation. They
would not have been able to see themselves, but when Kennedy was struck
down that morning, America was able to see her own sins. She was
able to see the blackness of her own heart. She was able to see that within
her own walls there were mean men who had no regard for human life.
If
Kennedy had not died, oh Lord, I’m afraid that the civil rights movement
may have been hindered in some way. Well, Jesus died that we might have
the right to the tree of life. If he had not died, the dying thief would have
been still hanging on the cross. If he had not died, we would still been
living in our sin. If Jesus had not died, oh Lord, I would not have had a
right to the tree of life.
"

Traduction :

"Kennedy était dans le plan divin de libération [de l'humanité]. Et je pense que Dieu a permis que cela se produise [son assassinat], Il l'a permis dans un but précis.
Vous voyez, Medgar Evers est mort, beaucoup d'autres sont morts pour cette cause, mais cela n'a pas eu sur l'Amérique et le monde l'effet qu'a eu la mort de Kennedy.
Et donc, je pense que le Seigneur a permis qu'il en soit ainsi.
Si Kennedy n'était pas mort, la plupart des projets de loi sur les droits civils seraient toujours en train d'être débatus au Congrès. Si Kennedy n'était pas mort, la plupart des américains n'auraient pas été capables de prendre conscience du péché de ségrégation (aujourd'hui combien de péchés crient vers le Ciel à commencer par l'avortement). Ils n'auraient pas été capables de se voir tels qu'ils sont, mais quand Kennedy a été tué ce matin-là, l'Amérique fut capable de voir ses propres péchés. Elle fut capable de voir la noirceur de son propre coeur. Elle fut capable de voir que derrière ses propres murs, il y avait des hommes mauvais (n'est ce pas encore le cas aujourd'hui ?) qui n'avaient aucune considération pour la vie humaine. Si Kennedy n'était pas mort, ô Seigneur, j'ai peur que le mouvement en faveur des droits civiques aurait été entravé d'une certaine façon.

Or, Jésus lui-même est mort pour que nous ayons accès à l'arbre de vie. S'il n'était pas mort, le larron agonisant (qu'est notre monde en 2020 !) serait encore suspendu au bois de la croix (comme est en train d'agoniser notre monde aujourd'hui). S'il n'était pas mort, nous serions encore en train de vivre dans nos péchés. Si Jésus n'était pas mort, ô Seigneur, je n'aurais pas eu accès à l'arbre de vie."

Note : tout est lié et il est probable que lorsque le grand avertissement se produira, Trump aura été assassiné, mais cela provoquera un tel séisme planétaire qu'un réveil des consciences s'en suivra...

Lire la suite (p 186) :

https://epdf.pub/kennedys-blues-african-american-blues-and-gospel-songs-on-jfk.html

Commentaire laissé par le

Quel est ce "plan de libération de l'humanité que JF Kennedy avait initialisé" que Trump est entrain d'aboutir ?

Commentaire laissé par le

Cet article m'inspire encouragement. Nous vivons dans un monde de fous, personne ne croit plus a rien.
suis vraiment contente que tout ceci aboutirsa bientot. Ce monde est insense !
tous les chretiens devraient consacres plus de temps a la priere plutot que de passer du temps sur Facebook!!

Commentaire laissé par le

LE FAUX VACCIN OBLIGATOIRE :

un modificateur génétique de l’espèce humaine

Ce qu’on nous présente comme un nouveau type de vaccin qui va nous “sauver” du Covid 19 est en réalité une modification génétique irréversible de notre ADN, ce qui est pourtant totalement interdit !

Même les traitements homéopathiques de nettoyage ne pourront plus rien une fois le vaccin inoculé…
Voici une lettre d’avertissement inquiétante de la naturopathe allemande Anette Lillinger à tous ses patients s’informant du prochain vaccin contre le coronavirus (traduction).

“Je voudrais attirer d’urgence votre attention sur des questions importantes concernant la prochaine vaccination Covid-19 programmée.
Au cours des 20 dernières années, des patients sont régulièrement venus me voir pour être traités parce qu’ils avaient développé des symptômes après avoir été́ vaccinés.
Bien entendu, de tels symptômes et maladies associées ayant été produits artificiellement ont toujours été plus difficiles à traiter que les maladies qui découlent de la nature du patient, c’est-à-dire qui sont d’origine naturelle.
En particulier, les conséquences des vaccinations étaient jusqu’à présent principalement dues aux adjuvants ajoutés pour boosters ou stabiliser les substances actives. Ceux qui ne pouvaient pas être éliminés par le corps de certains vaccinés, entraînaient des désordres plus ou moins sévères nécessitant un drainage homéopathique pouvant s’étaler sur plusieurs mois.
Or, en raison du nouveau mode d’action du futur vaccin “contre les coronavirus”, de tels succès de guérison ne seront plus possibles à l’avenir. Pour la première fois dans l’histoire de la vaccination, les vaccins mARN de dernière génération interviennent directement sur le matériel génétique. Ceci a été́ formellement interdit jusqu’à présent, et même considéré comme acte criminel !

De leur côté les politiciens – et les médias à la botte de Big Pharma – banalisent cette question et appellent même à accueillir ce nouveau type de vaccination moderne. Chers amis, je répète qu’après une telle vaccination inédite, il sera impossible d’en guérir les conséquences avec lesquelles vous devrez vivre toute votre vie.
Vous devez savoir qu’à l’heure actuelle on ne sait pas guérir les maladies de défauts génétiques telles que la trisomie 18 ou 21, le syndrome de Klinefelter, le syndrome de Turner, l’hémophilie, la fibrose kystique, le syndrome de Rett, etc.), et le défaut génétique reste en place, une fois présent, pour toujours !
Ces nouveaux vaccins représentent un crime contre l’humanité qui n’a jamais été commis sous une forme aussi large dans l’histoire.

Le Dr Wolfgang Wodarg, médecin expérimenté a déclaré : “En réalité, ce “vaccin prometteur” pour la grande majorité des gens est en fait une manipulation génétique interdite !”

Je confirme :

Il n’y a pas plus grand danger pour l’humanité que le prochain vaccin obligatoire mondial anti Covid 19 qui va être imposé par l’organisation mafieuse “OMS” et les états alignés sur l’état profond, d’ici quelques mois…
Et si vous essayez de comprendre la situation vous pouvez deviner pourquoi les gouvernements français et autres interdisent les produits qui guérissent comme l’hydroxychloroquine avec l’azithromycine et autres biothérapies qui guérissent du covid, ainsi que les produits naturels tel l’Artemisia Annua… Il est alors clair que toute cette guerre contre le Professeur Raoult n’a qu’une intention : faciliter psychologiquement la vaccination diabolique programmée…

Transmettre d’urgence cette information autour de vous
est le plus grand acte civique
que vous puissiez effectuer pour l’humanité.

Lire la suite sur https://micheldogna.fr/vaccin-obligatoire-le-grand-piege/

Commentaire laissé par le

Concernant Donald Trump, voici un extrait de Père Michel Rodrigue - Après l'avertissement et la troisième guerre mondiale :

"Je leur ai dit: «Vous savez. Ce président n'est pas un saint », et ils ont ri. «Mais le gouvernement mondial ne sait pas quoi faire de lui parce qu'un jour il danse sur une jambe. Le lendemain, il danse sur l'autre jambe. [Trump] contrecarre tous les projets [des mondialistes]. Ils n'arrivent pas à le contrôler. C'est pourquoi ce gars est une réelle menace pour eux.

Ce que je peux dire sur le président Trump, c'est seulement ce que le Père [Dieu] m'a dit. Il a dit: «Celui-ci, je l'ai choisi. Ils ne peuvent pas le contrôler. » Il n'a pas dit qu'il était un saint. Il n'a jamais dit ça. «Ils ne peuvent pas le contrôler. Ils ne savent pas sur quel pied il danse. » Voici ce qu'Il a dit. "Pour cette raison, ils n'ont pas pu accomplir leur programme." Le Père a dit que Trump avait été élu à cause de son ange qui avait modifié le vote. Il a été choisi parce que le Seigneur connaît son tempérament, son talent, ses actions et sa volonté. Il a été choisi pour faire barrage au gouvernement mondial. C'est important parce que s'il n'était pas là, je peux vous assurer que le Gouvernement Mondial Unique, qui est l'œuvre de Satan, serait déjà en place..

J'ai dit aux Américains: «Parfois, Trump agit d'une manière que personne ne peut comprendre. Mais je vous assure que vous êtes béni de l'avoir, vous devez donc prier pour lui. Vous devez maintenant prier pour votre président car il sera en grand danger. Ils essaieront de le tuer. » Ils se sont agenouillés et ont tous prié le chapelet. Un groupe d'entre eux s'est engagé à prier pour le Président chaque jour, et quand j'étais dans une chapelle récemment, le Seigneur m'a dit: «Michel, j'ai entendu les prières de mon peuple aux États-Unis. Il devait y avoir une tentative d'assassinat il y a huit mois. Ils n'ont pas réussi. Il a été protégé à cause du Rosaire. » Plus tard, j'ai reçu un autre signe. Encore une fois, le Seigneur a demandé que nous priions pour cet homme car ils essaieront à nouveau de le tuer. » Nous devons prier. Nous devons prier le Rosaire [pour Donald Trump]. "

Source : countdowntothekingdom.com

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Champs obligatoires

@
Pour recevoir les avis de réponse à votre commentaire si vous avez coché l'option correspondante ci-dessous.

Etre informé des prochains commentaires déposés sur cet article ?

Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 8 - 3 = ?

Recommander cet article

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander la page Obligation du masque : Mesure sanitaire ou mesure politique ?.

Champs obligatoires

@
Votre adresse e-mail sera transmise au destinataire. Celle-ci ne sera pas conservée et nous n'en ferons aucun autre usage.
@
L'adresse e-mail du destinataire ne sera pas conservée et nous n'en ferons aucun autre usage.
Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 8 - 3 = ?

Articles similaires

Lire un article au hasard

Le Grand Avertissement se produira-t-il en 2022 et le Triomphe en 2026 ?

Daniel O'Connor   mercredi 24 juillet 2019   6 commentaires   partager

Rien de la crise actuelle ne surprendra, fut-ce un peu, ceux qui considèrent avec sérieux les révélations privées dignes de confiance. Et par "dignes de confiance" je veux dire dignes de confiance ; je ne veux pas dire approuvées — toutes les révélations privées approuvées sont dignes de confiance, mais toutes les révélations privées dignes de confiance ne sont pas encore entièrement approuvées (et chaque révélation privée désormais approuvée ne l'était pas par le passé, et ne fut approuvée que grâce à des fidèles courageux disposés à les prendre au sérieux malgré leur absence d'approbation).

Le problème est que très peu de catholiques (y compris les catholiques "orthodoxes") accordent du crédit aux révélations privées même si celles-ci sont crédibles : ils entendent dire depuis des décennies que les révélations privées n'ont aucune importance ; à moins que le Vatican ne les ait déjà pleinement approuvées, auquel cas on peut peut-être y accorder un certain intérêt, mais tout de même, il ne faut pas les considérer trop sérieusement.

Lire la suite

Le monde a-t-il été créé par Dieu ? 25 scientifiques de renom répondent: "oui !"

samedi 9 juin 2018   4 commentaires   partager

Le Canada étant une monarchie constitutionnelle, basée sur le système parlementaire britannique, le chef d'État du Canada n'est pas le premier ministre (Justin Trudeau), mais la Reine Elisabeth II, représentée au Canada par un (ou une) gouverneur général, qui est, depuis octobre 2017, Julie Payette, une ancienne astronaute de la NASA, parlant plusieurs langues et dotée d'une multitude de diplômes universitaires — une personne qui devrait donc avoir un bon jugement.

Lire la suite

Pourquoi parler de science ?

Mark Mallett   samedi 18 juillet 2020   0 commentaire   partager

Mes fidèles lecteurs savent que j'ai été contraint ces derniers mois de traiter de questions liées à la science dans le contexte de cette pandémie. Ces sujets, à première vue, peuvent sembler s'écarter de ma mission d'évangélisation [et du cadre de ce blog], bien que, entre parenthèses, je sois journaliste de métier.

Lire la suite