Ne crains pas ! par Mark Mallett


Commentaires (1)

Publié le samedi 2 mars 2019

Auteur : Mark Mallett

Catégorie : Encouragement spirituel

Nombre de consultations : 356

Nous sommes entrés dans la lutte décisive avec les puissances des ténèbres. J'écrivais dans La chute des étoiles comment, selon les derniers papes, nous vivons l'époque décrite au chapitre 12 du Livre de l'Apocalypse, en particulier au quatrième verset, lorsque le diable précipite sur terre un « tiers des étoiles du ciel ». Ces "étoiles déchues", selon l'exégèse biblique, sont la hiérarchie de l'Église — et cela également selon certaines révélations privées.

Illustration : Against the Wind, par Liz Lemon Swindle, 2003

Un lecteur a porté à mon attention le message suivant de la Sainte Vierge, qui porte l'Imprimatur du Magistère. Ce qui est remarquable à propos de cette locution, c'est qu'elle fait référence à la chute de ces étoiles à la même époque que celle au cours de laquelle se propagent les idéologies marxistes — c'est-à-dire l'idéologie sous-jacente du socialisme et du communisme qui refont surface actuellement, en particulier en Occident. [1]

Vous vivez à présent cette période de temps au cours de laquelle le Dragon Rouge, c'est-à-dire l'athéisme marxiste, se répand à travers le monde entier et entraîne chaque jour davantage la ruine des âmes. Il réussit en effet à séduire et à faire chuter un tiers des étoiles du ciel. Ces étoiles dans le firmament de l'Église sont les pasteurs, autrement dit vous, mes pauvres fils-prêtres.

—Notre-Dame au Père Stefano Gobbi, Aux Prêtres, les Fils bien aimés de Notre Dame, n° 99, 13 mai 1976

Je passerai au chapitre 13 du Livre de l'Apocalypse la semaine prochaine, ce qui fera l'objet d'une sérieuse réflexion... C'est pourquoi aujourd'hui, ce que je vais écrire est si important pour votre santé spirituelle et mentale. Il y a actuellement une grande tentation consistant à se focaliser sur les ténèbres et à les laisser nous envahir. C'est le démon de la peur. [2] Si Satan ne parvient pas à vous priver du salut, il essaiera de vous dérober la paix. De cette façon, vous cesserez de faire rayonner la lumière du Christ, qui est la paix elle-même. En d'autres mots :

À notre époque où dans de vastes régions de la terre la foi risque de s'éteindre comme une flamme qui ne trouve plus à s'alimenter, la priorité qui prédomine est de rendre Dieu présent dans ce monde et d'ouvrir aux hommes l'accès à Dieu. Non pas à un dieu quelconque, mais à ce Dieu qui a parlé sur le Sinaï ; à ce Dieu dont nous reconnaissons le visage dans l'amour poussé jusqu'au bout (cf. Jn 13, 1) – en Jésus Christ crucifié et ressuscité. En ce moment de notre histoire, le vrai problème est que Dieu disparaît de l'horizon des hommes et que tandis que s'éteint la lumière provenant de Dieu, l'humanité manque d'orientation, et les effets destructeurs s'en manifestent toujours plus en son sein.

—PAPE BENOÎT XVI, Lettre de Sa Sainteté le pape Benoît XVI à tous les évêques du monde, 12 mars 2009 ; vatican.va

Mais nous ne pouvons pas être cette lumière si nous sommes transis de peur.

Acquiers l'esprit de paix, et alors des âmes par milliers seront sauvées autour de toi.

St Séraphim de Sarov

Emporté dans le torrent

Je sens Notre Seigneur Jésus se tenir devant chacun de vous qui lisez ceci en ce moment, Sa main tendue, Son regard embrasé du feu d'un amour tellement infini pour vous, et Il parle...

Ne crains pas !

C'est un feu dans mon coeur ! Entendez-le une fois encore !

Ne crains pas !

Dans Ap 12:15, le dragon « projeta derrière la Femme de l'eau comme un torrent, pour qu'elle soit emportée par ce fleuve. » Si Satan ne peut pas entraîner la femme, c'est-à-dire, toute l'Église dans l'apostasie, il essaiera de vous entraîner dans le torrent de l'impureté, de la confusion, de la division et du péché. Mais Jésus se tient au milieu de ces eaux, comme Moïse avec Son bâton et Il vous crie :

Ne crains pas, car je t'ai racheté, je t'ai appelé par ton nom, tu es à moi. Quand tu traverseras les eaux, je serai avec toi, les fleuves ne te submergeront pas...

Isaïe 43: 1-2

Mais vous pourriez dire : je tombe, je me noie, je suis... un pécheur. C'est précisément pourquoi Jésus vous dit : « Ne crains pas ! » C'est-à-dire, repentez-vous et, aussi noirs que soient vos péchés, retournez à Lui avec une totale et absolue confiance en Sa miséricorde.

Sache, ma fille, qu'entre moi et toi, il y a l'abîme infini qui sépare le Créateur de la créature, mais ma miséricorde comble cet abîme... Dis aux âmes qu'elles ne fassent pas obstacle en leur propre coeur à ma miséricorde, qui désire tant agir en elles.

—Jésus à Sainte Faustine, La miséricorde divine dans mon âme, Petit Journal, n° 1576

Votre péché n'est pas une pierre d'achoppement pour Jésus, c'est une pierre d'achoppement pour vous. Alors, laissez-le vous en débarrasser, encore et encore, tant que cela soit nécessaire. Il n'y a pas de limite à Sa miséricorde, aucun quota que vous puissiez épuiser — tant que vous êtes toujours sincère à chacun de vos recommencements. S'il vous est arrivé de ne pas être sincère, changez dès aujourd'hui. Devenez sincère. Vous ne pourrez peut-être pas offrir au Christ une liste de vertus, mais vous pouvez Lui donner votre désir.

C'est le moment pour dire à Jésus Christ : « Seigneur, je me suis laissé tromper, de mille manières j'ai fui ton amour, cependant je suis ici une fois encore pour renouveler mon alliance avec toi. J'ai besoin de toi. Rachète-moi de nouveau Seigneur, accepte-moi encore une fois entre tes bras rédempteurs ». Cela nous fait tant de bien de revenir à lui quand nous nous sommes perdus ! J'insiste encore une fois : Dieu ne se fatigue jamais de pardonner, c'est nous qui nous fatiguons de demander sa miséricorde.

—PAPE FRANÇOIS, Evangelii Gaudium, n° 3

N'ayez pas peur

Mais pour d'autres parmi vous aujourd'hui, votre peur est davantage liée aux "signes des temps" que vous voyez se multiplier autour de vous. C'est la peur de la persécution, la peur de la guerre, la peur d'un effondrement économique, la peur du martyre, la peur de l'antéchrist, etc. Comment gérez-vous cette peur ? En plongeant "dans les profondeurs", dans une relation vraiment personnelle avec le Christ, qui est l'Amour même. [3] C'est Lui qui se chargera ensuite de dissoudre vos peurs dans les flammes de Son amour et de Sa grâce :

Il n'y a pas de crainte dans l'amour, l'amour parfait bannit la crainte.

1 Jean 4: 18

Vous vivez cette relation profonde et personnelle avec la Sainte Trinité à travers une foi vivante qui s'exprime par la prière et l'obéissance.

« Il est grand le Mystère de la foi ! » ... [Les fidèles] en vivent dans une relation vivante et personnelle avec le Dieu vivant et vrai. Cette relation est la prière.

—Catéchisme de l'Église catholique, n° 2558

La deuxième façon de vivre cette foi réside dans la fidélité au devoir d'état : tout ce que notre vocation exige de nous. Oui, faire la vaisselle, changer les couches, aller au travail à l'heure, faire ses devoirs...

Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour... [car] celui qui fait la volonté de Dieu, celui-là est pour moi un frère, une soeur, une mère.

Jean 15: 10, Marc 3: 35

Cette personne, dit Jésus, est celle qui...

... a posé les fondations sur le roc. Quand est venue l'inondation, le torrent s'est précipité sur cette maison, mais il n'a pas pu l'ébranler parce qu'elle était bien construite.

Luc 6: 48

Aussi, voyez-vous, c'est la foi en Jésus, entretenue par une relation de prière et vécue dans l'obéissance, qui fait de vous un rocher face à l'esprit de l'Antichrist qui se déchaîne sur notre monde aujourd'hui. Mais nous ne devons pas rester isolés. Noé ne s'est pas sauvé seul par ses propres forces, mais en entrant et demeurant dans une arche. De même, Notre Dame et l'Église forment une seule et même arche dans laquelle vous trouverez la sécurité et un refuge contre la marée trompeuse qui déferle déjà sur la terre (lire The Great Ark).

Noé... construisit une arche pour le salut de sa famille.

He 11: 7

Jésus vient !

Je dois rire car une amie me disait l'autre jour : « Certaines personnes te voient comme un prophète de malheur. » Je me suis tourné vers elle et lui ai dit : « Quel est le plus grand "malheur" selon toi — que Notre Seigneur vienne mettre fin à ces souffrances présentes et apporte la paix et la justice... ou que nous continuions à vivre sous les battements des tambours de guerre ? Que les avorteurs continuent à démembrer nos bébés et par là même notre avenir ? Que le fléau de la pornographie continue de détruire nos fils et nos filles ? Que les scientifiques continuent à jouer avec notre patrimoine génétique tandis que les industriels empoisonnent notre terre ? Que les riches continuent de s'enrichir alors que le reste d'entre nous s'endette toujours davantage ? Que les puissants continuent leurs expérimentations avec la sexualité et l'esprit de nos enfants ? Que des nations entières continuent à souffrir de malnutrition tandis que les Occidentaux deviennent obèses ? Et que le clergé continue à rester silencieux ou à trahir notre confiance tandis que des âmes poursuivent leur course sur la voie menant à la perdition ? Qu'est-ce qui porte le plus au malheur et au désespoir — mon message ou les faux prophètes de cette culture de mort ? »

Elle n'avait jamais vu les choses sous cet angle.

Non, Jésus vient. Il revient vraiment — pas pour mettre fin au monde, pas encore — mais pour établir Son règne d'un océan à l'autre.

Quand l'oppression aura cessé, que la dévastation aura pris fin, que seront partis ceux qui foulent le pays, un trône s'affermira par la miséricorde... il brisera l'arc de guerre, et il proclamera la paix aux nations. Sa domination s'étendra d'une mer à l'autre, et de l'Euphrate à l'autre bout du pays.

Isaïe 16: 4-5; Zacharie 9: 10

C'est un règne dans lequel le Christ confèrera à Son Épouse ce que Saint Jean Paul II appelait une « nouvelle et divine sainteté ». C'est ce que Saint Luc signifie quand il écrit : « Quand ces événements commenceront, redressez-vous et relevez la tête, car votre rédemption approche. » [4] Ou ce que Saint Paul signifiait par ces mots : « J'en suis persuadé, celui qui a commencé en vous un si beau travail le continuera jusqu'à son achèvement au jour où viendra le Christ Jésus. » [5] Dieu va faire parvenir Son Église à « la stature du Christ dans sa plénitude » [6] afin que Jésus puisse s'unir à une Épouse qui soit « sainte et immaculée. » [7]

Car les mystères de Jésus ne sont pas encore dans leur entière perfection et accomplissement. Bien qu'ils soient parfaits et accomplis dans la personne de Jésus, ils ne sont pas néanmoins encore accomplis et parfaits en nous qui sommes ses membres, ni en son Église qui est son corps mystique.

—St Jean Eudes, traité “Sur le royaume de Jésus”, Liturgie des heures, Vol IV, p. 559 ; adoratioiesuchristi.blogspot.com

Si c'est bien le cas, alors n'ayez pas peur de laisser derrière vous vos filets de pêche (c'est-à-dire la poursuite des choses éphémères). Parce que seule la sainteté mène au bonheur. Jésus vous veut libre, paisible, et serein, dès aujourd'hui.

Nous devons cesser d'avoir peur de la souffrance et avoir la foi. Nous devons aimer, et ne pas craindre de changer notre façon de vivre en pensant que cela pourrait nous causer de la souffrance. Le Christ a dit : « Heureux les doux, car ils recevront la terre en héritage. » Donc, si vous décidez qu'il est temps de changer votre façon de vivre, n'ayez pas peur. Il sera là avec vous pour vous aider. C'est tout ce qu'Il attend, que les chrétiens deviennent de vrais chrétiens.

—Servante de Dieu Catherine Doherty, extrait de Dear Parents

Ne crains pas !

Puisque tu as gardé mon appel à persévérer,
moi aussi je te garderai de l'heure de l'épreuve
qui va venir sur le monde entier
pour éprouver les habitants de la terre.
Je viens sans tarder : tiens fermement ce que tu as,
pour que personne ne prenne ta couronne.

(Ap 3: 10-11)


Chers jeunes, il vous appartient d'être les veilleurs du matin (cf. Is 21, 11-12)
qui annoncent l'arrivée du soleil qui est le Christ ressuscité !

—PAPE JEAN-PAUL II, Message du Saint-Père aux jeunes du monde entier,
XVIIè Journée mondiale de la jeunesse, n° 3 ; Vatican.va

Mark Mallett
« Fear Not! »


[1] cf. Le retour du communisme
[2] cf. Hell Unleashed
[3] cf. Jésus ... vous vous souvenez de Lui ?
[4] cf. Lc 21: 28
[5] Ph 1: 6
[6] Eph 4: 13
[7] Eph 5: 27

Soutenons le ministère à plein temps de Mark Mallett !

The Now Word : Reflections on our Times - with Mark Mallett

Commentaires des internautes

Partagez votre opinion

Commentaire laissé par le

Merci pour ce bel article qui redit ce que saint Jean-Paul II nous a dit le jour de son élection :
"N'ayez pas peur, ouvrez tout grand votre coeur à Jésus-Christ". C'est plus vrai que jamais.
Soeur Emmanuel a dit dans un de ses enseignements (et je crois bien que ce sont les mots de
la Sainte Vierge : Celui qui a Dieu pour Père, Marie comme Mère et l'Eglise comme maison, n'aura pas peur."
Prenons notre chapelet en main et avançons main dans la main avec Marie.
N

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Champs obligatoires

@
Pour recevoir les avis de réponse à votre commentaire si vous avez coché l'option correspondante ci-dessous.

Etre informé des prochains commentaires déposés sur cet article ?

Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 53 + 7 = ?

Recommander cette page

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander la page Ne crains pas !.

Champs obligatoires

@
@
Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 53 + 7 = ?

Articles similaires

Lire un article au hasard

Survivre à la toxicité de notre culture

Mark Mallett   mercredi 17 octobre 2018   1 commentaire   359

DEPUIS l'élection de deux hommes aux postes les plus influents de la planète — Donald Trump à la présidence des États-Unis et le Pape François à la Chaire de Saint-Pierre — le discours public au sein de la culture et de l'Église elle-même a fortement évolué. Qu'ils en aient eu l'intention ou non, ces deux hommes sont devenus des agitateurs du statu quo. Tout à coup, le paysage aussi bien politique que religieux s'est mis à changer. Ce qui était caché jusqu'alors dans l'obscurité est en train de se révéler au grand jour. Contrairement à hier, il n'est plus possible aujourd'hui de prédire ce qu'il va se passer. L'ordre ancien s'effondre. C'est le début d'une grande secousse qui a pour conséquence l'accomplissement au niveau mondial des paroles du Christ :

Car désormais cinq personnes de la même famille seront divisées : trois contre deux et deux contre trois ; ils se diviseront : le père contre le fils et le fils contre le père, la mère contre la fille et la fille contre la mère, la belle-mère contre la belle-fille et la belle-fille contre la belle-mère. »

Luc 12: 52-53

Lire la suite

Oui, l’enfer existe, et les damnés y passeront une éternité de souffrances

dimanche 23 septembre 2018   3 commentaires   298

Aujourd'hui très peu de catholiques ou chrétiens croient à l'enfer. Beaucoup de prêtres ne parlent plus de l'enfer. Vous entendrez des gens dire : « Oh, l'enfer, c'était une invention des curés pour faire peur au monde », ou bien « l'enfer, existe, mais il n'y pas personne dedans », ou encore « les bons vont aller au ciel, mais les méchants n'iront pas en enfer, ils seront tout simplement anéantis ». Eh bien non, l'enfer existe réellement, c'est une vérité de foi, et il y a bel et bien du monde dedans.

Lire la suite

L'illumination des consciences

Mark Mallett   mardi 13 février 2018   1 commentaire   961

Traduction d'un article de Mark Mallett : « Revelation illumintion »

Il y a une grâce universelle qui arrive sur le monde dans ce qui peut être considéré comme l'événement le plus singulièrement étonnant depuis la Pentecôte.

La Bienheureuse Anna Maria Taigi, mystique et stigmatisée vénérée par les papes pour l'exactitude de ses prophéties, la qualifiait d''"illumination des consciences". St. Edmund Campion l'appelait "le jour du changement" quand "le terrible juge révélera la conscience de chaque homme". Conchita, une prétendue voyante à Garabandal, lui donnait le nom d'"avertissement". Le défunt Père Gobbi l'appelait un "jugement en miniature", tandis que la servante de Dieu, Maria Esperanza, l'appelait "un grand jour de lumière" lorsque la conscience de tous sera ébranlée" "l'heure de décision pour l'humanité".

Lire la suite