Mes brebis reconnaîtront Ma voix dans la Tempête - par Mark Mallett


Commentaires (0)

Publié le lundi 7 mai 2018

Catégorie : Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Eglise

Nombre de consultations : 160

De vastes secteurs de la société ne savent plus discerner ce qui est bien et ce qui est mal, et sont à la merci de ceux qui ont le pouvoir de « créer » l'opinion et de l'imposer aux autres.

- PAPE JEAN PAUL II, Cherry Creek State Park Homélie, Denver, Colorado, 1993 ; Vatican.va

Comme l'auteur l'écrivait dans Trumpets of Warning ! - Part V, une grande tempête arrive — nous sommes en plein dedans en 2018. Une énorme tempête de confusion.

Traduction d'un article de Mark Mallett : « My Sheep Will Know My Voice in the Storm »

Comme l'a annoncé Jésus,

... Voici que l'heure vient – déjà elle est venue – où vous serez dispersés ...

Jn 16: 31

Il y a déjà une telle division, un tel chaos dans les rangs de l'Église, qu'il est parfois difficile de trouver deux prêtres qui s'entendent sur la même chose ! Et que dire des brebis ... Jésus Christ aie pitié ... les brebis sont si peu catéchisées, si affamées de vérité, que quand un semblant de nourriture spirituelle leur est proposé, elles s'y précipitent. Mais trop souvent, cette nourriture est mêlée de poison, ou complètement dépourvue de toute véritable nourriture mystique, laissant des âmes sous-alimentées, voire carrément en état de mort spirituelle.

Ainsi, le Christ nous avertit maintenant de "veiller et prier" pour que nous ne soyons pas trompés ; mais Il ne nous laisse pas naviguer seuls sur ces eaux traîtresses. Il nous a donné, nous donne, et nous donnera un phare pour traverser cette tempête.

Et son nom est "Pierre."

Le phare

JÉSUS a dit,

Moi, je suis le bon pasteur ; je connais mes brebis, et mes brebis me connaissent... Les brebis [me] suivent, car elles connaissent [ma] voix.

Jn 10, 14 ; 4

Jésus est le Bon Pasteur, et le monde est constamment à Sa recherche, à la recherche de la voix de ce divin guide. Mais beaucoup refusent de le reconnaître, et en voici la raison : parce qu'il nous parle par l'intermédiaire de Pierre, c'est-à-dire du Pape — et des évêques en communion avec lui. Sur quoi se fonde donc cette revendication litigieuse ?

Avant de monter au Ciel, Jésus prit Pierre à part après le petit déjeuner et lui demanda par trois fois s'il l'aimait. A chaque fois que Pierre lui répondit par l'affirmative, Jésus lui répliqua,

... Sois le berger de mes agneaux .... Sois le pasteur de mes brebis ... Sois le berger de mes brebis.

Jn 21: 15-18

Plus tôt, Jésus avait dit qu'Il était le Vrai Berger. Pourtant, maintenant, le Seigneur demande à un autre de poursuivre Sa mission, celle consistant à nourrir le troupeau pendant son absence physique. Comment Pierre nous nourrit-il ? Cela est préfiguré dans le petit déjeuner que les apôtres et Jésus venaient de partager : du pain et du poisson.

L'aliment spirituel

Le pain est le symbole des Sacrements par lesquels Jésus communique Son amour, Sa grâce et Sa Vie même, à travers les mains de Pierre et des évêques (et prêtres) ordonnés selon la succession apostolique.

Le poisson symbolise l'enseignement. Jésus a appelé Pierre et les Apôtres "pêcheurs d'hommes". Ils devraient jeter leurs filets en utilisant la parole de Jésus, c'est-à-dire la « Bonne Nouvelle », l'Évangile (Mt 28: 19-20 ; Rm 10: 14-15). Jésus lui-même a dit : « Ma nourriture, c'est de faire la volonté de Celui qui m'a envoyé. » (Jn 4: 34) Par conséquent, Pierre nous enseigne les vérités qui lui ont été transmises par le Christ afin que nous connaissions la volonté de Dieu. Car c'est précisément ainsi que nous, les brebis, devons demeurer en Lui :

Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, comme moi, j'ai gardé les commandements de mon Père, et je demeure dans son amour. Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande. Voici ce que je vous commande : c'est de vous aimer les uns les autres ...

Jean 15: 10, 14, 17

Comment pouvons-nous savoir ce qui nous est commandé de faire, ce qui est bon et vrai, à moins que quelqu'un nous le dise ? Ainsi, en dehors de l'administration des Sacrements, le devoir du Saint-Père est d'enseigner la foi et la morale, ce que le Christ a clairement ordonné à Pierre et à Ses successeurs de faire.

La Grande Délégation

Avant de monter au Ciel, Jésus avait une dernière tâche à accomplir : mettre de l'ordre dans sa maison.

Tout pouvoir m'a été donné dans le ciel et sur la terre.

C'est-à-dire, "je suis en charge" de la maison (ou paroisse qui vient du mot para oïkos en grec classique signifiant "la maison d'en face"). Ainsi, Il commence à déléguer, non pas aux multitudes mais aux onze Apôtres restants :

Allez ! De toutes les nations faites des disciples : baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit, apprenez-leur à observer tout ce que je vous ai commandé. Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu'à la fin du monde. »

Mathieu 28: 19-20

Mais n'oublions pas la délégation que Jésus a faite plus tôt dans Son ministère :

Et moi, je te le déclare : Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église ; et la puissance de la Mort ne l'emportera pas sur elle. Je te donnerai les clés du royaume des Cieux : tout ce que tu auras lié sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que tu auras délié sur la terre sera délié dans les cieux. »

Mathieu 16: 18-19

Les brebis ont besoin d'un berger, au risque de s'égarer. C'est propre à la nature humaine et une caractéristique anthropologique de l'être humain de désirer un leader, qu'il soit président, capitaine, principal, entraîneur – ou pape – un mot latin qui signifie « papa ». N'est-il pas clair, lorsque nous examinons Judas, que lorsque l'esprit est centré sur lui-même, il est facilement trompé ? Et pourtant, comment pouvons-nous être sûrs que de simples pêcheurs humains ne vont pas nous égarer ?

Parce que Jésus l'a dit.

Qu'est-ce que la vérité

Etant assis dans la Chambre-Haute – ou Cénacle (encore une fois, uniquement avec les Apôtres qu'Il s'était choisis), Jésus leur promit :

Quand il viendra, lui, l'Esprit de vérité, il vous conduira dans la vérité tout entière.

Jean 16: 13

C'est pourquoi plus tard, Saint Paul, faisant écho aux récentes paroles du Christ avant Son ascension, dit :

... au cas où je tarderais, je veux que tu saches comment il faut se comporter dans la maison de Dieu, c'est-à-dire la communauté, l'Église du Dieu vivant, elle qui est le pilier et le soutien de la vérité.

1 Timothée 3: 15

La vérité découle de l'Église, pas simplement de la Bible. En effet, ce sont les successeurs de Pierre et des autres Apôtres qui, quelque quatre cents ans après le Christ, ont regroupé une sélection de lettres et de livres qui furent appelés la « Sainte Bible ». Ce fut leur intelligence, guidée par la lumière du Saint-Esprit, qui discerna quels étaient les écrits divinement inspirés, et quels étaient ceux qui ne l'étaient pas. On pourrait dire que l'Église est la clé permettant de déverrouiller la Bible. Le Pape est celui qui détient la clé.

Il est crucial de bien comprendre cela en ces jours de confusion, et ceux qui suivront ! Car il y a ceux qui interprètent l'Écriture selon leur propre imagination :

C'est ce que dit encore [Saint Paul] dans toutes les lettres où il traite de ces sujets ; on y trouve des textes difficiles à comprendre, que torturent des gens sans instruction et sans solidité, comme ils le font pour le reste des Écritures : cela les mène à leur propre perdition. Quant à vous, bien-aimés, vous voilà prévenus ; prenez garde : ne vous laissez pas entraîner dans l'égarement des gens dévoyés, et n'abandonnez pas l'attitude de fermeté qui est la vôtre.

2 Pierre 3: 16-17

Sachant très bien qu'il y aurait d'autres Judas qui tenteraient de créer le schisme, Jésus commanda à Pierre d'affermir les autres Apôtres ... les futurs évêques :

Toi donc, quand tu seras revenu, affermis tes frères.

Luc 22: 32

C'est-à-dire, sois un phare.

[...] l'Église entend continuer à élever sa voix pour défendre l'homme même lorsque la politique des Etats ou la majorité de l'opinion publique se meuvent dans une direction opposée. La vérité, en effet, tire sa force d'elle-même et non de la quantité de consentement qu'elle suscite.

- PAPE BENOÎT XVI, Vatican, 20 mars 2006

Ne vous laissez pas égarer

Tout comme Jésus « la pierre angulaire » fut une pierre d'achoppement pour les Juifs, de même Pierre « le rocher » est une pierre d'achoppement pour l'esprit moderne. Tout comme les Juifs de cette époque ne pouvaient pas accepter que leur Messie puisse être un simple charpentier et encore moins Dieu "venu dans la chair", de la même manière le monde a aussi du mal à croire que nous puissions être guidés infailliblement par un simple pêcheur de Capharnaüm.

Ou de Bavière, en Allemagne (Benoît XVI). Ou de Wadowice, en Pologne (Jean Paul II) ...

Mais voici la force sous-jacente de Pierre : après que Jésus lui eut ordonné par trois fois de nourrir ses brebis, le Seigneur lui dit : "Suis-moi." Ce n'est qu'en suivant le Christ corps et âme que les papes, surtout en ces temps modernes, ont su nous nourrir si bien. Ils donnent ce qu'ils ont eux-mêmes reçu.

Le Pape n'est pas un souverain absolu. Le ministère du Pape est la garantie de l'obéissance envers le Christ et envers Sa Parole.

- PAPE BENOIT XVI, Homélie du 8 mai 2005 ; San Diego Union-Tribune

C'est dans la faiblesse que le Christ est fort. Malgré quelques papes très pécheurs au cours des 2000 dernières années, aucun d'entre eux n'a jamais failli à la mission de gardien de la vérité — "le dépôt de la foi" — que Jésus leur a confiée. C'est un miracle absolu que le monde a oublié, que beaucoup de protestants ne réalisent pas, et qui n'a pas été enseigné à la plupart des catholiques.

Avec confiance dans le Seigneur, tournons donc nos yeux vers le successeur de Pierre à travers lequel le Christ nous est présent ; écoutons la voix du Maître qui parle à travers le rugissement de la tempête, par l'intermédiaire de Son vicaire, qui nous conduit dans la lumière de la vérité au-delà des traîtres rochers et des hauts-fonds trompeurs qui se trouvent juste devant nous, sous les vagues turbulentes du temps. Car même aujourd'hui, de grandes vagues ont commencé à s'abattre sur le "rocher" ...

Ainsi, celui qui entend les paroles que je dis là et les met en pratique est comparable à un homme prévoyant qui a construit sa maison sur le roc. La pluie est tombée, les torrents ont dévalé, les vents ont soufflé et se sont abattus sur cette maison ; la maison ne s'est pas écroulée, car elle était fondée sur le roc.

Et celui qui entend de moi ces paroles sans les mettre en pratique est comparable à un homme insensé qui a construit sa maison sur le sable. La pluie est tombée, les torrents ont dévalé, les vents ont soufflé, ils sont venus battre cette maison ; la maison s'est écroulée, et son écroulement a été complet.

Mathieu 7: 24-27

Mark Mallett

Soutenir l'apostolat de Mark Mallett

The Now Word : Reflections on our Times - with Mark Mallett

Commentaires des internautes

Partagez votre opinion

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cet article.

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Champs obligatoires

@
Pour recevoir les avis de réponse à votre commentaire si vous avez coché l'option correspondante ci-dessous.

Etre informé des prochains commentaires déposés sur cet article ?

Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 68 - 21 = ?

Recommander cette page

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander la page Mes brebis reconnaîtront Ma voix dans la Tempête - par Mark Mallett.

Champs obligatoires

@
@
Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 68 - 21 = ?

Articles similaires

Lire un article au hasard

L'Eglise face à un tournant - par Mark Mallett

Publié le vendredi 4 mai 2018 - 1 commentaires

QUELLE devrait être notre réponse personnelle à la confusion et à la division croissantes entourant le Pape François ?

Lire la suite

Manger au même plat que le traître - par Mark Mallett

Publié le samedi 14 avril 2018 - 1 commentaires

L'emballement au sujet du Pape François continue de susciter des questions angoissées, des conspirations et des craintes que la Barque de Pierre ne soit en train de se diriger vers des hauts-fonds rocheux. Les craintes ont tendance à tourner autour de la question de savoir pourquoi le Pape a confié des postes importants à des « libéraux » ou les a laissé exercer des rôles clés lors du dernier Synode sur la famille.

Lire la suite

Se tromper de cible - par Mark Mallett

Publié le jeudi 1 février 2018 - 1 commentaires

Traduction d'un article du blog de Mark Mallett (« Barquing Up the Wrong Tree ») du 28 novembre 2017 en défense du pontificat du Pape François, successeur de Saint Pierre. Ou comment s'attaquer au berger plutôt qu'aux loups qui rôdent autour de lui et à qui le berger semble aujourd'hui donner une certaine liberté de nuisance, dans le but de purifier la bergerie et de séparer le Bon grain de l’Ivrée.

IL me regarda intensément et dit, “Mark, vous avez beaucoup de lecteurs. Si le Pape François enseigne l’erreur, vous devez vous en détacher et conduire votre troupeau vers la vérité.”

J’étais stupéfait par les propos de ce prêtre. D’une part, “mon troupeau” de lecteurs ne m’appartient pas. Ils sont (vous êtes) la possession du Christ. Et de vous, Jésus dit :

Moi-même, je m’occuperai de mes brebis, et je veillerai sur elles. Comme un berger veille sur les brebis de son troupeau quand elles sont dispersées, ainsi je veillerai sur mes brebis, et j’irai les délivrer dans tous les endroits où elles ont été dispersées un jour de nuages et de sombres nuées. (Ezekiel 34:11-12)

Le Seigneur parle ici, à la fois de la diaspora des Juifs au-delà d’Israël, mais aussi, dans le plus grand contexte, d’un temps où les brebis de l’Eglise du Christ seraient abandonnées par leurs bergers. Un temps où le clergé serait en grande partie silencieux, lâche ou carriériste ne défendant ni le troupeau ni la vérité, mais garderait et défendrait plutôt le status quo. Ce sera un temps d’apostasie. Et selon les derniers papes, nous vivons actuellement ce temps prophétisé :

Lire la suite