Les douleurs de l'enfantement sont bien réelles


Commentaires (2)

Publié le jeudi 9 avril 2020

Auteur / source : Mark Mallett

Catégorie : Réflexions sur les signes des temps

Les brebis ont été dispersées...

Je suis à Chicago et le jour où toutes les églises ont fermé,
avant même que cela ne fut annoncé,
je me suis réveillé d'un rêve, à 4 heures du matin, dans lequel j'ai vu Maman Marie me dire,
« Toutes les églises fermeront aujourd'hui. Ça a commencé. »
— d'un lecteur

Lire le texte original en anglais sur le blog de Mark Mallett

Il arrive souvent qu'une femme enceinte ressente de légères contractions dans son corps plusieurs semaines avant la naissance de son enfant. C'est ce que l'on appelle les contractions de « Braxton-Hicks » ou « fausses contractions ». Mais lorsqu'elle perd les eaux et que le travail commence, c'est alors que les choses deviennent sérieuses. Même si les premières contractions peuvent être supportables, le corps de la femme a désormais initié un processus qui ne peut plus être arrêté.

De nombreuses voix suggèrent que la pandémie COVID-19 n'est qu'un simple « test », un avertissement qui sera bientôt derrière nous. Mon avis est qu'il ne s'agit pas d'un faux travail — le processus d' « enfantement » a bel et bien commencé. C'est un avertissement dans la simple mesure où il s'agit d'un avant-goût d'une réalité déjà présente...

De quel enfantement parlons-nous ?

Le processus universel qui a commencé n'atteindra son apogée qu'au moment de la « naissance », quand le Peuple de Dieu passera par le canal de naissance — les tribulations — et émergera dans une Ère de Paix, où le troupeau — catholiques et protestants, Juifs et non-Juifs — ne sera plus jamais dispersé et qu'il n'y aura plus qu'un seul corps. Alors tous les croyants seront catholiques (puisque le Christ n'a fondé qu'une seule Église). Hasard ou coïncidence, ce furent précisément les lectures de la messe du 4 avril 2020 [1], lesquelles furent résumées de façon prophétique par le Pape Pie XI :

« Et elles entendront ma voix, et il n'y aura qu'un seul troupeau et un seul Berger » ... Puisse Dieu... réaliser bientôt cette prophétie, et transformer cette vision consolatrice de l'avenir en une réalité présente... C'est au Dieu tout-puissant et miséricordieux qu'il appartiendra de faire luire enfin ce jour beau entre tous... Quand cela arrivera, ce sera une heure solennelle, avec de grandes conséquences non seulement pour la restauration du Royaume du Christ, mais pour la pacification... du monde. Nous prions avec la plus grande ardeur et demandons aux autres de prier avec Nous pour cette pacification tant désirée de la société...

— PAPE PIE XI, Ubi Arcano dei Consilio « De la paix du Christ dans le Règne de Dieu », 23 décembre 1922 (traduction depuis l'anglais)

Cet « enfantement » provoquera la « restauration du Royaume du Christ », à savoir la restauration dans le cœur de l'homme du Règne de la Divine Volonté, qui fut perdue en Adam. [2] Ce sera l'accomplissement sur terre de la prière du « Notre Père », avant la fin des temps, telle que nous l'a enseigné Notre Seigneur : « Que Ton Règne vienne, que Ta volonté soit faite, sur la Terre comme au Ciel ». Ce sera le règne de Jésus « Roi de toutes les nations » au sein de Son Église. Cet enfantement a été annoncé dans le Livre de l'Apocalypse :

Elle est enceinte et crie dans les douleurs et le travail de l'enfantement... Or la Femme mit au monde un enfant mâle, celui qui doit mener toutes les nations avec un sceptre de fer...

Ap 12: 2, 5

Le « sceptre de fer » est l'inébranlable, immuable et éternelle « Divine Volonté » qui régit les lois physiques et spirituelles de la création et qui reflète chacun des attributs divins de la Sainte Trinité elle-même. Le Christ s'apprête à accorder la plénitude du « don de la Vie dans la Divine Volonté » à tous ceux qui persévèrent malgré les présentes souffrances :

Au vainqueur, à celui qui persévère jusqu'à la fin et qui garde mes commandements, je donnerai autorité sur tous les peuples : il les dirigera avec un sceptre de fer... Et je lui donnerai l'étoile du matin.

Ap 2: 26-28

L '« étoile du matin » est une « nouvelle et divine sainteté » qui brillera dans l'Église et la rendra immaculée — à l'image de la Femme qui lui donne naissance — en vertu de la « Vie dans la Divine Volonté » dans laquelle se trouve déjà Marie :

Marie, l'étoile lumineuse qui annonce le lever du Soleil.

— PAPE SAINT JEAN-PAUL II, rencontre avec des jeunes à la base aérienne de Cuatro Vientos, Madrid, Espagne; 3 mai 2003; Vatican.va

Diriger les peuples avec un sceptre de fer ne signifie dès lors rien d'autre que...

... la parfaite communion avec le Seigneur dont jouissent ceux qui ont persévéré jusqu'au bout : le symbole de l'autorité donnée aux vainqueurs... qui partagent la résurrection et la gloire du Christ.

La Bible de Navarre, Apocalypse ; note de bas de page, p. 50

Gardez cette espérance à l'esprit pendant que vous lisez la suite.

Notons que les « douloureuses contractions » et « l'enfantement » ne sont que d'autres mots pour parler de la « Passion de l'Église ».

L'Église n'entrera dans la gloire du Royaume qu'à travers cette ultime Pâque où elle suivra son Seigneur dans sa mort et sa Résurrection.

Catéchisme de l'Église catholique, n° 677

Alors, où en sommes-nous aujourd'hui ? Tout comme une femme connaît des « pauses » entre chaque contraction, de la même façon, il se peut que nous connaissions une courte trêve, pour ainsi dire, si le coronavirus commence à diminuer. La tentation, même en ce moment, est de penser que la vie retrouvera son cours normal, que tout ceci n'est qu'un mauvais rêve qui sera bientôt derrière nous. C'était aussi la tentation des Apôtres à Gethsémani. Ils dormaient, non pas tant parce qu'ils étaient fatigués, mais parce qu'ils ne voulaient pas affronter la Passion. Nous sommes entrés dans Notre Gethsémani, frères et sœurs, et beaucoup commencent déjà à s'endormir, ne voulant pas affronter la réalité :

... la somnolence... des apôtres [est aussi la nôtre], nous qui ne voyons pas, qui ne voulons pas voir toute la force du mal, et qui ne voulons pas entrer dans sa passion.

— PAPE BENOÎT XVI, Audience général, 20 avril 2011 ; Vatican.va

Je comprends très bien cela. Je me suis moi-même réveillé ce matin en réalisant que le cauchemar n'était pas tant dans mes rêves (mon épouse me dit que je suis régulièrement attaqué pendant mon sommeil) que dans le monde de l'autre côté de ma fenêtre — un monde qui a oublié que Dieu existe. Les prophéties de l'Écriture et de la Sainte Vierge se réalisent aujourd'hui en temps réel, et nous devons y prêter une vigilante attention...

Les premiers signes

Tout comme une mère en travail d'enfantement perçoit les premiers signes de ce que seront les vraies contractions, nous avons nous aussi reçu un aperçu de ce qui va suivre, à travers les premières vraies et douloureuses contractions qui ont commencé le mois dernier.

Comme un voleur dans la nuit

Ce qui approche est le « Jour du Seigneur », qui n'est pas une journée de vingt-quatre heures mais une période de temps qui commence par des tribulations et se termine par la justification et l'accomplissement de la Parole de Dieu (la béatitude « Heureux les doux, ils hériteront de la terre », la prière du « Notre Père », etc.). Jésus et, à Sa suite, saint Pierre et saint Paul nous annoncent que le Jour du Seigneur viendra « comme un voleur dans la nuit ». [3] Personne, y compris moi-même, n'aurait imaginé qu'en l'espace de quelques jours seulement, les messes publiques seraient annulées et qu'une quasi « loi martiale » nous serait imposée. Le monde a changé du jour au lendemain. Nous avons franchi un point de non-retour. Mais ce n'est pas encore le Jour du Seigneur ; ce n'est que le début d'un temps de veille pour l'Église, tandis que le monde est surpris par la première contraction qui le mènera vers ce grand « Jour » de Justice.

Consultez notre Chronologie des événements pour comprendre ce que sera le Jour du Seigneur et la façon dont il arrivera, avec l'Avertissement, « comme un voleur dans la nuit ».

L'annulation des messes

Bien que les messes publiques ont été annulées dans de nombreux pays, la messe est toujours célébrée en privé — c'est-à-dire par les prêtres seuls, sans l'assemblée des fidèles.

Suivre les messes quotidiennes du Père Duten, dont les magnifiques homélies s'inspirent des messages de Jésus à Luisa Piccarreta sur la Vie dans la Divine Volonté

Cependant, si nous nous basons sur ce que nous disent les Saintes Écritures, il arrivera un temps où le Sacrifice de la messe cessera complètement. [4] Cette suspension des messes publiques, qui nous est en définitive imposée par l'État, est un indicateur de l'heure à laquelle nous sommes arrivés. Mais il faut reconnaître que si nous sommes privés aujourd'hui des messes, cela est en partie aussi de notre faute, nous catholiques, en raison de nos péchés et de notre manque de foi :

L'Église n'a aucune crédibilité publique pour défier les injonctions du gouvernement en raison de la piètre gestion de la crise des abus sexuels.

— Lettre d'un prêtre

Tous mes fils Prêtres, qui ont trahi l'Évangile... C'est surtout à cause d'eux que viendra bientôt le châtiment du communisme, qui dépouillera tout le monde de tout.

— Message au Père Stefano Gobbi, « Aux prêtres, les fils de prédilection de la Vierge », n° 8.a-d (ajout)

... si bien que [désormais] toute la prêtrise [apparaît] comme un lieu de honte et chaque prêtre [est] soupçonné... Ainsi, la foi n'est plus crédible en tant que telle, l'Église ne peut plus se présenter de manière crédible pour proclamer le Seigneur.

— Pape Benoît XVI, Lumière du monde: le pape, l'Église et les signes des temps (bayard), p. 43, 45

De plus, dit un autre prêtre :

... En tant qu'organisation, si l'Église ne respecte pas les protocoles de sécurité face au Covid-19, elle risque d'être condamnée à une amende de 500 000 $. Faillite instantanée. Et pendant ce temps, les citoyens se contentent de prendre des photos et de regarder...

Tout cela fut prophétisé avec précision par saint John Henry Newman :

... s'il doit y avoir persécution, il se peut qu'elle arrive peut-être au moment où... ayant renoncé à notre indépendance et à notre souveraineté, nous nous serons coulés dans le monde et dépendrons de sa protection. Alors, à ce moment, [l'Antichrist] pourra fondre sur nous dans toute sa fureur, autant que Dieu le lui permettra...

— Saint John Henry Newman, Sermon IV: La persécution de l'Antichrist (PDF)

Mais ceci n'est pas encore pour tout de suite. Ce n'est que le début, tandis que beaucoup commencent à peine à prendre conscience de l'existence d'une puissance mondiale omniprésente et hyper organisée, une « Bête » qui commence à émerger et qui, d'après les mises en garde de la Sainte Vierge et de certains papes, n'est autre que la « franc-maçonnerie » (lire Le nouveau paganisme - partie 4) :

Les sept têtes indiquent les diverses loges maçonniques, qui agissent partout de manière sournoise et dangereuse. Cette Bête noire a dix cornes et, sur les cornes, dix diadèmes, qui sont les signes de domination et de royauté. La Franc-maçonnerie domine et gouverne dans le monde entier par les dix cornes.

— Notre Dame au Père Stefano, Aux prêtres, les fils de prédilection de la Vierge, n° 405.de (Imprimatur)

Notons que la période des Lumières fut une invention de ces « sociétés secrètes » connues plus largement sous l'appellation « franc-maçonnerie », un groupe condamné des dizaines de fois par les papes en raison des efforts qu'ils déploient pour renverser l'Église et créer un « nouvel ordre mondial ». Ce sont ces mêmes sociétés secrètes qui ont financé et mis en œuvre les erreurs du rationalisme, du scientisme, de l'évolutionnisme, de l'athéisme, du marxisme, du communisme, etc. Ainsi, il n'est pas surprenant que le mondialiste et franc-maçon de 33e degré, Sir Henry Kissinger, voit dans le COVID-19 une opportunité de dissoudre l'ordre ancien :

La réalité est qu'après le coronavirus, le monde ne sera jamais plus comme avant. Se quereller aujourd'hui à propos du passé ne peut que rendre plus compliqué ce qu'il convient de faire... L'effort déployé face à la crise, quelles que soient son ampleur et sa nécessité, ne doit pas empêcher le lancement urgent d'une initiative parallèle pour assurer la transition vers le nouvel ordre de l'après-coronavirus. Faire face aux besoins du moment doit en définitive s'accompagner d'une vision et d'un programme communs sur le plan mondial... Nous devons mettre au point de nouvelles techniques et technologies de contrôle des infections et des vaccins proportionnels à l'ampleur des populations, [tout en préservant] les principes de l'ordre libéral mondial. Le mythe fondateur de l'Etat moderne est une ville fortifiée protégée par des dirigeants puissants... Les penseurs des Lumières ont restructuré ce concept, affirmant que l'objectif d'un Etat légitime était de pourvoir aux besoins fondamentaux du peuple : sécurité, ordre, bien-être économique et justice. Les individus ne peuvent pas satisfaire ces besoins tous seuls... Les démocraties du monde doivent défendre et préserver les valeurs qu'elles ont héritées des Lumières...

The Washington Post, 3 avril 2020 ; cf. « La pandémie de coronavirus modifiera à jamais l'ordre mondial »

Dans ce scénario, le christianisme doit disparaître pour faire place à une religion globale et à un nouvel ordre mondial.

Jésus-Christ, le Porteur d'Eau Vive, n° 4 ; Conseil pontifical de la culture et pour le dialogue interreligieux

Nous sommes à la veille d'une transformation globale. Tout ce dont nous avons besoin, c'est d'une crise majeure appropriée et les nations accepteront le Nouvel Ordre Mondial.

— David Rockefeller, éminent membre de sociétés secrètes comprenant les Illuminati, les Skull and Bones et le groupe Bilderberg ; prenant la parole à l'ONU le 14 septembre 1994 (ajout)

Jésus aurait révélé à Luz de Maria, l'une des rares voyantes encore en vie dont les messages ont reçu l'approbation ecclésiastique :

Le communisme n'a pas faibli, il refait surface au coeur de cette confusion sur terre et de cette grande détresse spirituelle...

— Jésus à Luz de Maria, 20 avril 2018 (lire Le retour du communisme)

Et le mois précédent :

Le système économique mondial sera celui de l'Antéchrist, la santé sera soumise à notre adhésion à l'Antéchrist ; tout le monde sera libre s'il se soumet à l'Antéchrist ; la nourriture nous sera donnée si nous nous soumettons à l'Antéchrist... C'est la liberté à laquelle cette génération est en train de se soumettre : la sujétion à l'Antéchrist.

— 2 mars 2018

Qui est comparable à la Bête, et qui peut lui faire la guerre ?

Ap 13: 4

Lire : Le coronavirus nous oblige à décider entre un communisme mondial ou la loi de la jungle

Un premier signe de Fatima

Avec cette première contraction, particulièrement violente en Italie, nous avons un aperçu de la façon dont une partie du message de Fatima est aujourd'hui en train de se réaliser, ainsi que d'autres prophéties entourant la papauté.

Divers Évêques, Prêtres, religieux et religieuses [montaient] sur une montagne escarpée, au sommet de laquelle il y avait une grande Croix en troncs bruts, comme s'ils étaient en chêne-liège avec leur écorce; avant d'y arriver, le Saint-Père traversa une grande ville à moitié en ruine et, à moitié tremblant, d'un pas vacillant, affligé de souffrance et de peine, il priait pour les âmes des cadavres qu'il trouvait sur son chemin; parvenu au sommet de la montagne, prosterné à genoux au pied de la grande Croix, il fut tué par un groupe de soldats qui tirèrent plusieurs coups avec une arme à feu et des flèches; et de la même manière moururent les uns après les autres les Évêques les Prêtres, les religieux et religieuses et divers laïcs, hommes et femmes de classes et de catégories sociales différentes. Sous les deux bras de la Croix, il y avait deux Anges, chacun avec un arrosoir de cristal à la main, dans lequel ils recueillaient le sang des Martyrs et avec lequel ils irriguaient les âmes qui s'approchaient de Dieu.

— Sœur Lucie, 13 juillet 1917 ; vatican.va

... on voit [dans cette vision] la nécessité d'une passion de l'Église, qui naturellement se reflète dans la personne du Pape, mais le Pape est pour l'Église et donc ce sont des souffrances de l'Église qui sont annoncées...

— Pape Benoît XVI, entretien avec des journalistes à bord du vol vers le Portugal ; « Le parole del papa:« Nonostante la famosa nuvola siamo qui... » Corriere della Sera, 11 mai 2010

D'autres prophéties nous parlent pareillement d'un temps où le Saint-Père devra fuir Rome et où un « antipape » sera élu de façon illégale, un « faux prophète » qui participera à l'établissement d'une fausse église.

Je vis aussi... des protestants éclairés manifester des désirs et former un plan pour la fusion des confessions religieuses et pour l'abolition de l'autorité du Pape. Et ce plan avait, à Rome même, des fauteurs parmi les prélats... Je n'ai vu aucun Pape, mais un évêque prosterné devant le maître-autel. Dans cette vision, j'ai vu l'Église bombardée par d'autres vaisseaux... Elle était menacée de toutes parts... Ils bâtissaient une grande église étrange et extravagante ; tout le monde devait y entrer pour s'y unir et y posséder les mêmes droits... mais à l'endroit de l'autel, il n'y avait que désolation et abomination. Telle devait être la nouvelle église...

— Bienheureuse Anne-Catherine Emmerich (1774-1824 AD), The Life and Revelations of Anne Catherine Emmerich ; message du 12 avril 1820 ; cf. Prophétie d'Anne-Catherine Emmerich pour notre temps

Il est dès lors étrange que le titre de « Vicaire du Christ » ait été retiré de l'Annuaire pontifical 2020 — l'Annuario Pontificio — réduisant symboliquement la papauté au titre par lequel le Pape François s'est présenté pour la première fois le jour de son élection : « l'évêque de Rome ». [5] Soyons absolument clairs, François est le successeur légitime de Pierre (et aucun cardinal n'a déclaré le contraire, bien que, malheureusement, de nombreux laïcs semblent décidés à propager des théories du complot qui ne font qu'affaiblir l'office pétrinien). Cependant, ce n'est un secret pour personne que la « fumée de Satan » s'est infiltrée dans l'Église (c.-à-d. la « franc-maçonnerie ecclésiastique ») et qu'une « fausse église » — une « goélette noire » — continue de naviguer aux côtés de la Barque de Pierre.

... ils [enseignent par là] la grande erreur du temps présent, laquelle consiste à reléguer au rang des choses indifférentes le souci de la religion, et à mettre sur le même pied d'égalité toutes les formes religieuses. Or, à lui seul, ce principe [vise à provoquer la ruine de] toutes les religions...

— PAPE LEON XIII, Humanum Genus, n° 16

La Franc-maçonnerie ecclésiastique... cultive le dessein de fonder une Église œcuménique universelle, formée par la fusion de toutes les confessions chrétiennes, parmi lesquelles aussi l'Église Catholique.

— Notre Dame au Père Stefano, Aux prêtres, les fils de prédilection de la Vierge, n° 406.p

Les voyages internationaux étant aujourd'hui presque au point mort et les cardinaux isolés chacun de son côté à travers le monde, jamais auparavant l'Église ne s'est retrouvée aussi dangereusement proche de la possibilité de voir se former un faux Conclave où, si quelque chose arrivait au Pape François, il pourrait être presque impossible de garantir une élection pontificale valide. C'est, à tout le moins, un présage de la terrible vulnérabilité dans laquelle se trouve l'Église aujourd'hui.

La « marque de la Bête »

De nombreux partisans du laïcisme pensent que l'affirmation du Livre de l'Apocalypse selon laquelle un gouvernement mondial imposera un jour une « marque » sans laquelle il sera impossible « d'acheter ni de vendre » n'est au mieux que pure fantaisie, et au pire une fadaise chrétienne. Certes, l'idée que tout le monde accepterait volontiers de recevoir une marque sur le front ou sur la main semble farfelue. Pourtant, cela vient peut-être de changer avec la crise du COVID-19.

Depuis quelques années maintenant, le Seigneur fait retentir un avertissement dans mon cœur au sujet d'un prochain vaccin... Le 21 mars dernier, j'ai « vu » jaillir dans mon esprit l'image d'un vaccin en préparation et qui serait intégré à une sorte de « tatouage » électronique invisible. Le lendemain, je tombai sur l'information suivante :

Pour les personnes qui supervisent les initiatives de vaccination à l'échelle nationale dans les pays en développement, il peut être difficile de savoir qui a reçu quelle vaccination et quand. Mais les chercheurs du MIT ont peut-être une solution : ils ont créé une encre qui peut être incrustée en toute sécurité sous la peau en même temps que le vaccin lui-même, et elle n'est visible qu'à l'aide d'un filtre spécial ou d'une application pour appareil photo de smartphone.

owdin.live, 22 décembre 2019 ; cf. Le MIT met au point un carnet de vaccination sous-cutané et Votre carnet de vaccination bientôt injecté sous votre peau ?

J'ai mis cela de côté... puis au cours des derniers jours, j'ai lu certaines informations selon lesquelles Bill Gates, qui a engagé 10 milliards de dollars dans la recherche sur les vaccins en 2010, serait en train d'aider au développement d'un vaccin qui serait associé à une « identification numérique ». En fait, beaucoup ignorent que l'ONU a un programme baptisé ID2020 (lire ici et ici) qui vise à donner à chaque citoyen sur terre une identification numérique. A cet effet, GAVI, « l'Alliance Globale pour les Vaccins et l'Immunisation » s'associe à l'ONU pour intégrer un vaccin contenant une sorte d'identification biométrique numérique.

Tout à coup, une telle « marque » ne relève plus de la science-fiction. Il n'est pas nécessaire d'être très imaginatif pour voir où nous nous dirigeons : il sera bientôt demandé à toutes les populations du monde de se faire vacciner pour « empêcher la propagation des épidémies ». Et la seule façon de savoir qui a et qui n'a pas été vacciné sera de recourir à une identification biométrique numérique. Naturellement, ceux qui ne se feront pas vacciner se verront interdire toute possibilité « d'acheter ou de vendre », à l'instar de ce qui se fait déjà pour les individus considérés comme « à haut risque ». (« En Chine, il est désormais exigé que les citoyens se fassent scanner le visage à l'achat d'un smartphone ou lors de la signature d'un contrat de téléphonie mobile ». Lire ici et ici)

Selon certaines rumeurs, ce nouveau vaccin pourrait contenir des tissus de fœtus avortés, ce qui le rendrait moralement inacceptable. Je pense que, le moment venu, Dieu nous donnera la sagesse de savoir si c'est quelque chose que les chrétiens doivent refuser, donc ne vous inquiétez pas. Contentons-nous de « veiller et prier ».

À cela s'ajoutent des bruits de couloirs selon lesquels la crise du coronavirus risque de précipiter l'élimination des billets et des pièces de monnaie, considérés comme des nids à bactéries, ce qui ferait basculer la planète entière vers la « monnaie numérique ». [6]

Par la miséricorde de Dieu, nous avons au moins un aperçu de l'idée générale de ce qui s'en vient afin que nous puissions nous préparer spirituellement... Lire The Great Corralling.

Contrôle mondial

Il n'est pas surprenant de constater l'émergence soudaine et rapide de techniques de surveillance et de censure à l'échelle mondiale. Facebook et Twitter commencent à censurer tous les articles qui tentent d'aider les internautes à découvrir des moyens naturels de renforcer leurs défenses immunitaires afin de lutter contre le coronavirus. La seule « solution » et le seul « espoir » pour l'humanité, qu'il est permis de promouvoir sur les réseaux sociaux, est bien sûr la vaccination.

Aussi, les forces de police ont mis en place des permanences téléphoniques pour que les gens dénoncent leurs voisins. Les données des téléphones portables seront désormais utilisées pour suivre les mouvements au sein de la population afin d'évaluer si les individus respectent une « distance sociale » suffisante et d'identifier les personnes qui devrait être mises en quarantaine. La technologie « généralement utilisée pour lutter contre le terrorisme » est à présent utilisée dans certains pays pour imposer la quarantaine et suivre les individus testés positifs au virus.

Ensuite, des drones sont désormais également utilisés pour suivre les citoyens en utilisant la reconnaissance faciale et une caméra infrarouge pour prendre la température des citoyens à distance. Cela a d'autant plus attiré mon attention qu'il y a plusieurs années, j'ai fait un rêve où le ciel était rempli d'objets volants que je ne parvenais pas à identifier. C'était avant que vous ou moi commencions à entendre parler des drones. Mais quand ils ont commencé à se généraliser, je les ai soudainement reconnus. Dans mon rêve, nous nous cachions pour ne pas être repérés par d'énormes drones qui patrouillaient au-dessus des campagnes.

Il y a quelques instants, ne sachant pas que j'écrivais à ce sujet, un ami m'a envoyé cette courte vidéo :

Des chercheurs australiens développent un « drone pandémique » pour détecter le coronavirus : « L'université d'Australie-Méridionale travaille conjointement avec l'entreprise canadienne Draganfly à la mise au point d'un drone capable de détecter la température, le rythme cardiaque et respiratoire ainsi que la toux et les éternuements d'un groupe de personnes. Une technologie que ses concepteurs veulent mettre au service de la lutte contre le Covid-19. »

Encore une fois, frères et sœurs, tout ceci n'est rien d'autre que les véritables contractions du travail d'enfantement qui a désormais commencé — l'émergence de la Bête qui utilise la peur et le contrôle pour piétiner les libertés :

La quatrième bête, c'est un quatrième royaume sur la terre, qui sera différent de tous les royaumes. Il dévorera toute la terre, la piétinera et l'écrasera.

Dn 7: 23

Il semble que plus on écrit sur les causes du Coronavirus, plus les analyses écrites sont éclipsées par une propagande et une médiatisation alarmistes. Les questions pour la vérité et les arguments pour savoir où chercher les origines et comment le virus peut s'être propagé et comment le combattre, se perdent dans le bruit du chaos gratuit. Mais n'est-ce pas ce que veulent les mondialistes qui sont à l'origine de cette pandémie conçue de toutes pièces – le chaos, la panique, le désespoir, entraînant une vulnérabilité humaine – un peuple qui devient une proie facile pour la manipulation ?

La pandémie de coronavirus COVID-19: Le vrai danger est « l'Agenda ID2020 » (ajout)

Voir aussi cette vidéo : un drône survolant Manhattan park

Et ce n'est que la première contraction. Que se passera-t-il lorsque suivra la deuxième ou la troisième vague du virus, et ensuite tous les autres fléaux que l'Écriture nous présente comme faisant partie des « douleurs du travail d'enfantement » ?

Comme dans les jours de Noé

Bien sûr, beaucoup diront que je reviens d'un asile de fous pour écrire toutes ces choses. Les « catholiques équilibrés » ne fréquentent pas ce genre d'endroit. Et pourtant, tout ce que j'ai écrit ci-dessus a été annoncé dans les Écritures, répété par les Pères de l'Église et par de nombreux papes, et dans des révélations prophétiques qui s'étendent sur plusieurs siècles. Sur notre nouveau site Compte à rebours jusqu'au Royaume, nous présentons des voyants de différents pays à travers le monde qui disent les mêmes choses.

Pourtant, cela ne signifie pas que le monde catholique va subitement reconnaître l'authenticité de ces avertissements (pas encore). Jésus nous a prévenus que ces temps seraient « comme dans les jours de Noé » lorsque les gens seront très heureux de rester dans l'ignorance la plus complète.

Comme cela s'est passé dans les jours de Noé, ainsi en sera-t-il dans les jours du Fils de l'homme. On mangeait, on buvait, on prenait femme, on prenait mari, jusqu'au jour où Noé entra dans l'arche et où survint le déluge qui les fit tous périr.

Luc 17: 26-27

Au contraire, Jésus nous a commandé de « veiller et prier » pour que ce jour ne nous surprenne pas « comme un voleur dans la nuit ».

Mais vous, frères, comme vous n'êtes pas dans les ténèbres, ce jour ne vous surprendra pas comme un voleur. En effet, vous êtes tous des fils de la lumière, des fils du jour ; nous n'appartenons pas à la nuit et aux ténèbres. Alors, ne restons pas endormis comme les autres, mais soyons vigilants et restons sobres.

1 Th 5: 4-6

Jésus a parlé ouvertement avec ses Apôtres de Sa prochaine Passion, non pas pour les effrayer et les déprimer, mais pour les préparer, en fin de compte, pour la Résurrection. De la même manière, comment puis-je préparer mes lecteurs à la prochaine « restauration du Royaume de Dieu » sans vous parler des douleurs du travail d'enfantement qui y mènent ? Parce que ce qui va arriver dans très peu de temps, c'est le jour où la société se "distanciera" socialement des chrétiens qui seront contraints de plus en plus à "s'isoler" parce que nous ne sommes pas en phase avec le programme de M. Kissinger.

Tout ceci est très inquiétant, je l'admets. Mais il me faut être fidèle envers ces paroles que le Seigneur me met sur le cœur, avec une grande urgence. Je l'entends sans cesse me répéter qu'il ne reste plus de temps. Cela ne peut que signifier que le travail d'enfantement a commencé. Que nous en sommes arrivés à l'heure de Gethsémani et ainsi ce n'est plus le moment de dormir.

Quand [le guetteur] voit l'épée venir contre ce pays, il sonne du cor et avertit le peuple. Si quelqu'un entend le son du cor et ne tient pas compte de l'avertissement, l'épée viendra et l'emportera. Son sang sera sur sa tête... Mais celui qui aura tenu compte de l'avertissement aura la vie sauve. Au contraire, si le guetteur voit venir l'épée et ne sonne pas du cor, les gens ne sont pas avertis. Si l'épée vient et emporte l'un d'entre eux, c'est par la faute du guetteur que cet homme sera emporté ; je demanderai compte de son sang au guetteur. Et toi, fils d'homme, je fais de toi un guetteur... Lorsque tu entendras une parole de ma bouche, tu les avertiras de ma part.

Ez 33: 1-7 (ajout)

Veillez et priez, pour ne pas entrer en tentation ; l'esprit est ardent, mais la chair est faible.

Marc 14: 38

Pourtant, nous devons nous rappeler encore et encore la promesse de Fatima — nous ne sommes pas abandonnés dans cette épreuve. Jésus restera toujours aux côtés de Son Épouse. De plus, Il nous a donné une Mère très puissante, Sa Mère, une Femme qui n'est pas vaincue par le grand dragon mais qui finit par lui écraser la tête sous son talon.

Mon Coeur Immaculé sera votre refuge et le chemin qui vous mènera à Dieu.

— Deuxième apparition, 13 juin 1917, The Revelation of the Two Hearts in Modern Times, www.ewtn.com

Mark Mallett
The Labor Pains are Real


[1] lire One Flock, One Shepherd
[2] Remarque : à travers la Nouvelle Alliance, l'Église retrouvera cette grâce originelle, et jouira d'une communion avec Dieu à un niveau plus élevé par son union mystique avec le Christ. « Heureuse faute d'Adam ! »
[3] Mt 24: 3 ; Jn 10: 10 ; 1 Th 5: 2-4 ; 2 P 3: 10 ; Ap 3: 3 ; Ap 16: 15
[4] Mt 24: 15, Mc 13: 14, Lc 16: 15
[5] cf. La Croix, 3 avril 2020
[6] cf. fr.cryptonews.com, lefigaro.fr, legrandcontinent.eu, themalaysianinsight.com, business.financialpost.com

Cet article m'inspire ...


de la joie
2


de l'encouragement
25


de la perplexité
2


de la tristesse
8


de la peur
4

Accueil du blog Commenter cet article Imprimer

Vidéos

Commentaires des internautes

Partagez votre opinion

Commentaire laissé par le

Chère Ortega,

Voici la réponse de Mark à votre question :

Beaucoup se posent en effet cette question, et j'y répondrai dans l'un de mes prochains articles, où je parlerai de notre refuge, l'Arche, et la façon d'y entrer. Ce que je peux vous dire pour le moment est que nous devrions tourner notre regard en définitive vers le Ciel, étant donné qu'aucun d'entre nous ne sait quand nous serons rappelés vers le Père. Quand notre regard n'est pas tourné vers le Ciel mais sur le temporel, la peur entre en nous, et beaucoup de questions et d'incertitudes commencent à nous grignoter l'esprit. Il nous faut réaliser que, oui, la purification du monde est nécessaire et c'est un fait que nous devons accepter. Peut-être devriez-vous relire Le douloureux temps de veille dont voici une citation :

"Ainsi, les Châtiments qui ont eu lieu ne sont rien d'autre que les préludes de ceux qui suivront. Combien de villes devront encore être détruites... ? Ma justice est à bout ; Ma volonté veut triompher, et aimerait triompher par le biais de l'Amour pour que s'établisse Mon Royaume. Mais l'homme ne veut pas venir à la rencontre de cet Amour..."

— Jésus à la Servante de Dieu, Luisa Piccarreta; 16 novembre 1926

Nous devons bien comprendre que nous ne pouvons pas continuer d'avorter plus d'une centaine de milliers de bébés chaque jour... et ensuite penser que Dieu n'a pas son mot à dire ! Ainsi, si le châtiment doit venir, ne disons pas que c'est Dieu qui le provoque :

... ne disons pas que c'est Dieu qui ainsi nous punit; au contraire, ce sont les hommes qui préparent eux-mêmes leur châtiment. Dans sa sollicitude, Dieu nous avertit et nous incite à prendre le bon chemin, respectant la liberté qu'il nous a donnée; c'est pourquoi les hommes sont responsables.

— Sœur Lucie, l'un des voyants de Fatima, dans une lettre au Saint-Père, le 12 mai 1982 (Le Père nous attend)

J'écrirai ce nouvel article pour aider mes lecteurs, non seulement à ne pas avoir peur, mais à réorienter en permanence leur regard vers le Ciel tout en réalisant que Nous récoltons ce que nous semons. C'est là une loi spirituelle que même des blogueurs tels que moi ne peuvent pas changer. :-)

Dieu vous garde vous et tous vos proches !

En union de prière,

Philippe

Commentaire laissé par le

Même si cela a été prophétisé :
peut on encore croire au triomphe du Coeur Immaculé quand il y aura des millions de morts ?du covid 19 et après les agissements du nouvel ordre mondial ?
Qui échappera? Vraiment ça donne pas envie de continuer à vivre et tous les petits enfants qui vont vivre cela ?
Est ce vraiment NSJESUS et N-D qui acceptent toutes ces horreurs ? Alors priez priez pour que tout cela arrive quand même?

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Champs obligatoires

@
Pour recevoir les avis de réponse à votre commentaire si vous avez coché l'option correspondante ci-dessous.

Etre informé des prochains commentaires déposés sur cet article ?

Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 9 + 2 = ?

Recommander cet article

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander la page Les douleurs de l'enfantement sont bien réelles.

Champs obligatoires

@
@
Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 9 + 2 = ?

Articles similaires

Lire un article au hasard

La grande apostasie - Partie I

Michael O'Brien   dimanche 3 juin 2018    partager

L'infidélité du futur : la grande apostasie

Michael D. O'Brien

« Le Fils de l'homme, quand il viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre ? » (Luc 18: 8)

Comme à chaque génération, une « aube nouvelle » s'apprête à se lever, ne se matérialisant jamais comme nous l'avions imaginé. Pour cette raison, notre éternelle tentation est de reléguer la téléologie de l'histoire, et l'eschatologie de la révélation dans le champ des constructions mentales produites par des peurs irrationnelles ou limitées par des analyses enflammées de situations contemporaines, un cycle se répétant soi-disant sans fin, dans lequel jamais ne se réalisent les scénarios catastrophiques promis. Pourtant, à en croire les paroles du Christ dans les évangiles et le livre de l'Apocalypse, les lettres de St Pierre, St Paul et St Jean, les prophètes de l'Ancien Testament, ainsi que les révélations privées approuvées par l'Église ayant augmenté en nombre et en intensité au cours des 150 dernières années, proche est le temps où tous les scénarios spéculatifs s'évaporeront face à un péril réel et ultime pour l'humanité. Alors le futur deviendra le présent. Il sera précédé d'une apostasie d'une intensité sans précédent. En effet, jour après jour, cette apostasie s'étend tout autour de nous. Elle trouvera son apogée dans le jour du Seigneur, qui sera un jour de feu.

Lire la suite

La Prophétie à Rome - Partie 4

Mark Mallett   lundi 5 février 2018   0 commentaire   partager

Dans cet épisode, Mark Mallett explique les mots difficiles de Jésus, qui nous parle de bouleversements et d'une purification qui arrivent dans le monde et dans l'Eglise, en analysant cette prophétie à la lumière des avertissements des derniers Papes pour notre temps.

Lire la suite

Le grand chaos

Mark Mallett   lundi 23 mars 2020   3 commentaires   partager

Lorsque la loi naturelle et la responsabilité qu'elle implique sont niées, on ouvre de façon dramatique la voie au relativisme éthique sur le plan individuel et au totalitarisme de l'Etat sur le plan politique. — PAPE BENOÎT XVI, Audience Générale, 16 juin 2010 ; Vatican.va

J'ai le sentiment que les États-Unis doivent sauver le monde... — Servante de Dieu, Maria Esperanza The Bridge to Heaven: Interviews with Maria Esperanza of Betania, par Michael H. Brown, p. 43

Abraham, le père de la foi, est par sa foi le rocher qui retient le chaos, l'assaut du flot destructeur primordial, et également le soutien de la création. Simon, le premier à confesser Jésus comme étant le Christ... devient maintenant en vertu de sa foi abrahamique, renouvelée dans le Christ, le rocher qui tient ferme face à la marée d'impureté et d'incrédulité [qui menace d'anéantir l'humanité]. — Pape Benoît XVI (cardinal Ratzinger) Appelés à la communion : Comprendre l'Église aujourd'hui, p. 55-56 (éd. anglaise)

Il y a essentiellement deux forces ou barrages qui retiennent cette marée de chaos et l'empêchent d'engloutir le monde. L'un est de nature politique, l'autre spirituelle. Commençons par le barrage politique...

Lire la suite