Le plus grand signe des temps


Commentaires (2)

Publié le dimanche 13 septembre 2020

Auteur / source : Mark Mallett

Catégorie : Réflexions sur les signes des temps

Nous avons pris du temps, mon épouse et moi, ces dix derniers jours pour nous rendre dans les montagnes, monter à cheval et laisser le chaos de ces six derniers mois derrière nous. C'était un beau moment de répit, immergés que nous fûmes dans la création de Dieu, dans cette simplicité qu'Il a voulu pour l'humanité. La vie n'est pas censée être un torrent de chaos, une course permanente, ni une succession de difficultés. Dieu ne nous a pas davantage créés pour la mort, la division et la destruction. D'une certaine façon, alors que je montais ce cheval et embrassais du regard les Rocheuses canadiennes, je goûtai cette harmonie originelle de la création qui fut rompue dans le Jardin d'Éden — et que le Père céleste veut à présent restaurer pour que Sa Volonté Divine puisse régner « sur la terre comme au Ciel. » [1]

Lire le texte original en anglais sur le blog de Mark Mallett

Image : montage Pierre et les Loups

Oui, elle arrive, l'Ère de Paix ; nous prions depuis 2000 ans, dans le Notre Père, pour que vienne le Règne de la Divine Volonté :

Le loup habitera avec l'agneau, le léopard se couchera près du chevreau, le veau et le lionceau seront nourris ensemble, un petit garçon les conduira. La vache et l'ourse auront même pâture, leurs petits auront même gîte. Le lion, comme le bœuf, mangera du fourrage. Le nourrisson s'amusera sur le nid du cobra ; sur le trou de la vipère, l'enfant étendra la main. Il n'y aura plus de mal ni de corruption sur toute ma montagne sainte ; car la connaissance du Seigneur remplira le pays comme les eaux recouvrent le fond de la mer.

Is 11: 6-9

... tous les animaux, [mangeant le fruit de la terre] vivront en paix et en harmonie les uns avec les autres et seront pleinement soumis aux hommes.

— Saint Irénée de Lyon, Père de l'Église (140-202 après JC) ; Adversus Haereses - Contre les hérésies

Ainsi se dessine la pleine réalisation du projet originel du Créateur : celui d'une création où Dieu et l'homme, l'homme et la femme, l'humanité et la nature sont en harmonie, en dialogue, en communion. Ce projet, bouleversé par le péché, est repris d'une manière plus admirable encore par le Christ qui le met en œuvre mystérieusement mais efficacement dans la réalité présente, dans l'attente de le mener à son achèvement.

— PAPE SAINT JEAN-PAUL II, Audience générale, 14 février 2001 ; la-croix.com

Les tortures de l'enfantement

Mais avant d'arriver à cet incroyable triomphe du Verbe de Dieu, la terre doit être purifiée. Le rejet de Dieu est devenu universel ; les effets de cette apostasie sont catastrophiques. L'Église elle-même est en désarroi, nos bergers sont pour la plupart absents, le troupeau se disperse et sombre dans la confusion. Et cela au moment où une révolution communiste commence à s'étendre sur toute la surface du globe avec une facilité qui aurait semblé impossible il y a encore quelques mois. [2] Ce sont les douleurs de l'enfantement, qui préparent le monde pour une nouvelle naissance, un nouveau printemps du christianisme. [3] Mais quel douloureux travail d'enfantement ce sera. [4]

Lire La prophétie d'Isaïe au sujet du communisme mondial

Pourtant, à mon sens, un autre "signe" majeur nous fait prendre conscience que nous sommes arrivés à la « fin des temps ». Il s'agit de ce que Notre Seigneur lui-même a annoncé :

À cause de l'ampleur du mal, la charité de la plupart des hommes se refroidira.

Mt 24: 12

Ceci, pour moi, est le plus grand Signe des Temps : l'accroissement du mal dans notre monde est en train d'étouffer les quelques braises encore fumantes de l'amour. La « distanciation sociale » et le port du masque obligatoire étant devenus la « norme » admise par tous, la peur est désormais la nouvelle vertu. Nous assistons à l'assaut final contre notre dignité, notre liberté et notre vie même, dans la cadre d'un stratagème dont nous pouvons lire la description au chapitre 12 du livre de l'Apocalypse :

Ce monde merveilleux — tellement aimé du Père qu'il a envoyé son Fils unique pour son salut — est le théâtre d'une bataille incessante qui menace notre dignité et notre identité en tant qu'êtres libre et spirituels. Cette lutte est en corrélation avec le combat apocalyptique décrit dans [Ap 11: 19-12: 1-6]. Les luttes de la mort contre la vie : une « culture de mort » cherche à s'imposer à notre désir de vivre et de vivre pleinement. Il y a ceux qui rejettent la lumière de la vie et qui lui préfèrent « les œuvres stériles des ténèbres » (Ep 5: 11). Ce qu'ils récoltent n'est rien d'autre qu'injustice, discrimination, exploitation, tromperie, violence. À chaque époque, leur apparent succès peut se mesurer à la mort des Innocents. Au cours de notre siècle, comme à aucun autre moment de l'histoire, la « culture de mort » a pris une forme sociale et institutionnelle qui justifie et légalise les crimes les plus horribles contre l'humanité: génocide, « solutions finales », « nettoyages ethniques », et la « mise à mort massive d'êtres humains avant leur naissance, ou avant leur mort naturelle » ...

— PAPE SAINT JEAN-PAUL II, Homélie du parc d'état de Cherry Creek, Denver, Colorado, 15 août 1993 ; Vatican.va

Somnolence

Quand je suis retourné à mon bureau cette semaine, j'ai pris connaissance de nombreuses controverses et attaques contre mon ministère et à l'encontre du site Countdown to the Kingdom et des voyants dont nous publions certaines révélations. Il semblerait, en partie, que certains évêques et laïcs estiment que toutes les prophéties qui parlent de purification, de châtiment ou de correction divine sont fausses, du simple fait qu'elles sont effrayantes. Si tel est le cas, alors nous devrions renier Jésus-Christ pour Ses paroles dignes d'un « prophète de malheur » en Matthieu 24, Marc 13, Luc 21, dans le livre de l'Apocalypse, et ainsi de suite. En effet, presque tout ce que ces voyants nous disent a déjà été annoncé par Notre Seigneur. Il nous a avertis à l'avance, précisément pour nous préparer pour l'heure terrible où une grande partie du monde abandonnerait l'Évangile, avec pour conséquence que des nations s'élèveraient contre d'autres nations, des royaume s'opposeraient à d'autres royaumes, et des bouleversements, provoqués par l'homme lui-même (dans un premier temps du moins), se produiraient sur toute la surface de la terre. Et ainsi, nous sommes appelés, non pas à avoir peur, mais à reconnaître les « signes des temps » et à nous préparer en conséquence. Les avertissements de Dieu sont toujours un acte de grande miséricorde, jamais une menace.

Pourtant, l'Église n'est aujourd'hui presque plus capable d'entendre ces paroles du Christ, encore moins de se préparer. Au sein de l'Église, l'absence complète, au cours des cinq dernières décennies, d'enseignement sur le mysticisme et les révélations privées commence à faire sentir ses effets : nous payons le prix d'un manque profond de catéchèse avec pour conséquence que les prophéties sont non seulement presque totalement ignorées, mais que les messagers sont carrément réduits au silence. [5] Les prêtres récemment ordonnés n'ont pas la moindre idée de la façon dont ils doivent gérer les prophéties ; par conséquent, ils ne s'en occupent tout simplement pas. Les prêtres plus âgés ont appris à mépriser tout ce qui a trait au mystique, et c'est dès lors ce qu'ils font pour la plupart. Quant aux laïcs, n'ayant, au cours des cinq dernières décennies, pour la plus grande majorité jamais été provoqués par de courageux sermons de leurs bergers, ont fini par s'endormir. (Ndtr : pour lire un exemple d'homélie telle qu'on aimerait plus souvent les entendre de la part de nos prêtres, lire « Dieu vous accorde un temps de miséricorde »)

... la somnolence des disciples [est aussi la nôtre] ; nous ne voyons pas, ne voulons pas voir toute la force du mal, et nous ne voulons pas entrer dans Sa Passion.

— PAPE BENOÎT XVI, Agence de presse catholique, Cité du Vatican, 20 avril 2011, Audience générale

Un réveil brutal a déjà commencé avec cette pseudo « pandémie ». [6] Beaucoup de gens, pas seulement des chrétiens, sont stupéfaits par la montagne de contradictions, les mesures liberticides aléatoires, la manipulation des statistiques, la destruction de l'économie et la technocratie croissante chez une poignée d'hommes non élus, qui mènent le monde à la baguette. Mais tout cela ne surprend pas le catholique honnête qui étudie les prophéties et prend au sérieux les avertissements constants de nos papes qui, depuis plus d'un siècle, nous mettent en garde contre ces sociétés secrètes œuvrant dans les coulisses pour renverser l'ordre actuel. [7]

Mais vous n'ignorez pas que les principaux auteurs de cette détestable machination ont pour but de pousser les peuples, agités par tout vent de perverses doctrines, au bouleversement de tout ordre dans les choses humaines, et de les livrer aux criminels systèmes du nouveau Socialisme et du Communisme ...

— PAPE PIE IX, Nostis et Nobiscum, Encyclique, n° 18, 8 décembre 1849

Un prêtre m'a récemment décrit une scène dont il fut témoin devant une cathédrale au Canada. Quatre mille personnes s'y étaient rassemblées, dont plusieurs catholiques qu'il connaissait, tournant le dos à l'édifice et levant le poing vers le ciel. Ce fut une scène saisissante, où des foules naïves ont utilisé un symbole communiste ayant, au cours du siècle dernier, entraîné la mort de dizaines de millions de personnes. Ce n'est pas non plus un simple symbole lorsque des émeutiers aux États-Unis et dans d'autres parties du monde, incendiant et pillant, appellent à la fin du capitalisme tout en exigeant son remplacement par un système marxiste. Il est stupéfiant de voir cette révolution mondiale se dérouler en temps réel, même si le Seigneur m'avait prévenu en 2009 qu'elle allait éclater. [8] Les leçons du passé sont complètement ignorées (ou réécrites). Lori Kalner, une survivante du régime hitlérien, écrit :

J'ai expérimenté les signes de la logique de la Mort dans ma jeunesse. Je les vois réapparaître aujourd'hui...

— Lori Kalner, Hymn to Hitler, wicatholicmusings.blogspot.com

Notre du traducteur : vous pouvez lire ici, dans son intégralité, la réflexion de Lori Kalner.

Nous vivons une époque « comme à aucun autre moment de l'histoire », déclarait saint Jean-Paul II, où « les crimes les plus horribles contre l'humanité: génocide, "solutions finales"... et la "mise à mort massive d'êtres humains" » se multiplient dans le monde entier. C'est notre 1942, comme je l'écrivais en mai dernier. Ceux d'entre vous qui ont lu cet article, ainsi que La pandémie du contrôle comprennent la gravité des événements qui se déroulent en ce moment même. On est en train de rassembler l'humanité comme du bétail, par le biais d'un agenda mondialiste visant à mettre en œuvre une « solution finale » de réduction de la population mondiale. Leurs efforts sont déjà bien engagés, avec les 125 000 avortements chaque jour dans le monde ; la contraception qui condamne d'innombrables vies à ne jamais voir le jour ; les dizaines de milliers de personnes ayant recours au suicide assisté ; sans parler des nombreux autres êtres humains éliminés par les toxines présentes dans leur alimentation, les poisons déversés dans l'environnement [9] et les produits chimiques introduits dans les médicaments pharmaceutiques. [10] Et n'oublions pas les virus conçus par l'homme, tels que le coronavirus issu, intentionnellement ou accidentellement, de laboratoires. [11]

Tout ceci n'est que le début des malheurs que l'humanité a provoqués en abandonnant Dieu (bien que Lui ne nous ait pas abandonnés).

Tièdes et froids

Mais soyez maudit si vous dites cela à voix haute. Car ce n'est pas la vague de destruction en cours, la violation des libertés et le bafouage de la dignité humaine — ne rencontrant par la moindre résistance — qui effraient notre hiérarchie. Non, ce sont ces voyants obscurs ayant reçu des messages du Ciel qui doivent être récusés, voire même réduits au silence ; ce sont eux qui nous font peur — pas les agents psychopathes de cette culture de mort qui nous font mettre en rang pour nous faire littéralement marquer et injecter leurs produits chimiques, au nom du « bien commun ». [12] Les catholiques ne doivent parler que d'espoir et de bonheur, de tolérance et de respect, de gentillesse et d'unité. Ne parlons pas du péché, de conversion ou de repentir. N'osons pas mentionner la justice divine. Ne nous avisons pas de jouer les trouble-fête.

Ironiquement, les lectures de la messe de dimanche dernier commencent par ceci :

« Fils d'homme, je fais de toi un guetteur
pour la maison d'Israël.
Lorsque tu entendras une parole de ma bouche,
tu les avertiras de ma part.
Si je dis au méchant : ‘Tu vas mourir',
et que tu ne l'avertisses pas,
si tu ne lui dis pas d'abandonner sa conduite mauvaise,
lui, le méchant, mourra de son péché,
mais à toi, je demanderai compte de son sang.
Au contraire, si tu avertis le méchant d'abandonner sa conduite,
et qu'il ne s'en détourne pas,
lui mourra de son péché,
mais toi, tu auras sauvé ta vie. »

Ézéchiel 33

En effet, l'un des plus grands signes des temps est la façon dont l'amour de l'Église s'est complètement refroidi ; la façon dont nous n'aimons plus suffisamment le pécheur que pour l'appeler à s'éloigner du précipice de destruction au bord duquel il se tient, de peur de « l'offenser ». Ce manque de direction [due à la disparition de la figure du père] a laissé la présente génération pratiquement [sans repères] ... et par conséquent l'amour d'un grand nombre s'est refroidi. Mais ne me croyez pas sur parole :

On ne peut vraiment pas s'empêcher de penser que les temps prédits par Notre-Seigneur semblent être proches, où, « à cause des progrès incessants de l'iniquité, la charité d'un grand nombre se refroidira » (Mt 24: 12).

— Pape Pie XI, Miserentissimus Redemptor, Encyclique sur la Réparation au Sacré-Cœur, n° 17

Jésus a reformulé ces mots en les adressant à Son Église, dans la lettre à Laodicée :

Je connais tes actions, je sais que tu n'es ni froid ni brûlant – mieux vaudrait que tu sois ou froid ou brûlant. Aussi, puisque tu es tiède – ni brûlant ni froid – je vais te vomir de ma bouche.

Ap 3: 15-16

Ce moment est arrivé. L'Épouse du Christ s'est souillée et doit être purifiée. Ceci est en fin de compte un motif de grande joie, même si ce sera douloureux. Aux dires de plusieurs voyants, cet automne sera crucial et nous devrions voir des événements majeurs se produire bientôt. Nous verrons bien. Mais nous ne devons pas attendre ces événements les bras croisés, surtout pas. Il nous faut « veiller et de prier », comme Notre Seigneur nous l'a commandé.

Le Christ a affirmé avant son Ascension que ce n'était pas encore l'heure de l'établissement glorieux du Royaume messianique attendu par Israël qui devait apporter à tous les hommes, selon les prophètes, l'ordre définitif de la justice, de l'amour et de la paix. Le temps présent est, selon le Seigneur, le temps de l'Esprit et du témoignage, mais c'est aussi un temps encore marqué par la "détresse" et l'épreuve du mal qui n'épargne pas l'Église et inaugure les combats des derniers jours. C'est un temps d'attente et de veille.

Catéchisme de l'Église catholique, n° 672

Des voyants ont récemment affirmé d'une voix unanime qu'en priant le Rosaire chaque jour, nous formons en quelque sorte les marches qui nous donnent accès à l'arche et au refuge du Cœur Immaculé de Marie. [13]

Mon Cœur Immaculé sera votre refuge et le chemin qui vous mènera à Dieu.

— Notre Dame de Fatima, 13 juin 1917

En des moments où la chrétienté elle-même était menacée, ce fut à la force de cette prière qu'on attribua l'éloignement du danger, et la Vierge du Rosaire fut saluée comme [celle dont l'intercession apporte le] salut.

— PAPE SAINT JEAN-PAUL II, Rosarium Virginis Mariae, n° 39

Il s'agit là d'un moyen simple de vous préparer, vous et votre famille, aux douleurs de l'enfantement qui ont déjà commencé. Notre Dame n'a cessé de promettre sa protection maternelle pour tous ceux qui se consacrent à elle. Ainsi, arrêtez de vous inquiéter ; cessez d'avoir peur ; soyez proactif ; soyez du côté de Dieu. Consacrez-vous à Notre Dame. Profitez du sacrement de réconciliation et participez à l'Eucharistie tant que vous le pouvez encore. Lisez la Sainte Écriture chez vous. Jeûnez et priez. Ce sont des moyens simples mais puissants par lesquels nous restons fermement attachés à la Vigne, qui est Jésus notre seul Sauveur.

Pour ma part, je continuerai de tenir ce blog dans le cadre de mon apostolat, ainsi que le site Countdown to the Kingdom dans le but d' « avertir les méchants » et préparer les fidèles. Si les voyants ont raison, il se peut que dans très peu de temps ma voix ne sera plus guère nécessaire.

Celui qui est tombé dans cette mondanité regarde de haut et de loin,
il refuse la prophétie [de ses frères et sœurs] ...

— PAPE FRANÇOIS, Evangelii Gaudium, n° 97

Mark Mallett
The Greatest Sign of the Times

* * *

Réconfortez-vous mutuellement et édifiez-vous l'un l'autre, comme vous le faites déjà.
Nous vous demandons, frères, de reconnaître ceux qui se donnent de la peine parmi vous,
ceux qui, dans le Seigneur, vous dirigent et vous donnent des avertissements ;

estimez-les infiniment avec amour en raison de leur travail. Vivez en paix entre vous.
Nous vous en prions, frères : avertissez ceux qui vivent de façon désordonnée,
donnez du courage à ceux qui en ont peu,
soutenez les faibles, soyez patients envers tous.

(1 Th 5: 11-14)


[1] cf. Le nouveau Printemps de la Création
[2] cf. La prophétie d'Isaïe au sujet du communisme mondial
[3] cf. La Nouvelle et Divine Sainteté
[4] cf. Les douleurs de l'enfantement sont bien réelles
[5] cf. Rationalism, and the Death of Mystery
[6] cf. La pandémie du contrôle
[7] cf. Global Revolution ; Revolution Now! ; lire aussi La Conjuration antichrétienne par Mgr Delassus
[8] cf. Revolution!
[9] cf. The Great Poisoning
[10] « Peu de gens savent que les nouveaux médicaments sur ordonnance ont 1 chance sur 5 de provoquer des réactions graves après avoir été approuvés... Peu de gens savent que les examens systématiques des dossiers hospitaliers ont révélé que même les médicaments correctement prescrits (mis à part les erreurs de prescription, les surdosages ou l'automédication) provoquent environ 1,9 million d'hospitalisations par an. 840 000 autres patients hospitalisés reçoivent des médicaments qui provoquent des effets indésirables graves pour un total de 2,74 millions d'effets indésirables graves. Environ 128 000 personnes meurent des suites des médicaments qui leur ont été prescrits. Les médicaments sur ordonnance représentent ainsi un risque majeur pour la santé, se classant au 4e rang avec l'AVC comme principale cause de décès. La Commission européenne estime que les effets indésirables des médicaments sur ordonnance provoquent 200 000 décès. Ceci étant connu, environ 328 000 patients aux États-Unis et en Europe meurent chaque année suite à la prise de médicaments sur ordonnance. » — “New Prescription Drugs: A Major Health Risk With Few Offsetting Advantages”, Donald W. Light, June 27th, 2014 ; ethique.harvard.edu
[11] Les preuves scientifiques continuent de démontrer que le COVID-19 a probablement été manipulé dans un laboratoire avant d'être rejeté accidentellement ou intentionnellement dans la population. Alors que certains scientifiques britanniques affirment que le Covid-19 est uniquement d'origine naturelle, (nature.com) un document de L'Université de technologie de Chine méridionale affirme que « le coronavirus tueur est originaire du laboratoire de Wuhan. » (16 février 2020 ; sciencesetavenir.fr) Début février 2020, le Dr Francis Boyle, qui rédigea la loi américaine sur les armes biologiques, fit une déclaration détaillée reconnaissant que le coronavirus de Wuhan 2019 est une arme de guerre biologique offensive et que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) le sait déjà. (cf. tribune-diplomatique-internationale.com) Un microbiologiste israélien expert en guerre chimique et biologique a déclaré peu ou prou la même chose. (26 janvier 2020 ; washingtontimes.com) Le Dr Petr Chumakov, de l'Institut de biologie moléculaire Engelhardt et de l'Académie des sciences russe, affirme que « si l'objectif des scientifiques de Wuhan en créant le coronavirus n'était pas malveillant — ils essayaient au contraire d'étudier la pathogénicité du virus… Ils ont fait des choses absolument folles, à mon avis. Par exemple, des insertions dans le génome, qui ont donné au virus la capacité d'infecter des cellules humaines. » (cf. fr24news.com) Le Professeur Luc Montagnier, lauréat du prix Nobel de médecine en 2008 pour ses travaux sur le virus du VIH en 1983, affirme que SARS-CoV-2 est un virus manipulé sorti accidentellement d'un laboratoire de Wuhan en Chine. (cf. pourquoidocteur.fr) Et un nouveau documentaire, citant plusieurs scientifiques, accusent le COVID-19 d'être un virus conçu par l'homme. (mercola.com) Une équipe de scientifiques australiens a produit de nouvelles preuves selon lesquelles le nouveau coronavirus montre des signes « d'intervention humaine ». ( lifesitenews.com ; washingtontimes.com) L'ancien directeur du service de renseignements extérieurs du Royaume-Uni (MI6), Sir Richard Dearlove, a déclaré qu'il pensait que le virus COVID-19 avait été créé en laboratoire et s'est ensuite propagé accidentellement. (Jpost.com) Une étude conjointe anglo-norvégienne allègue que le coronavirus de Wuhan (COVID-19) est une « chimère » créée dans un laboratoire chinois. (Taiwannews.com) Le Professeur Giuseppe Tritto, expert de renommée internationale en biotechnologie et nanotechnologie et président de l'Académie mondiale des sciences et technologies biomédicales (WABT) a déclaré : « Il a été génétiquement modifié dans le laboratoire P4 (haut confinement) de l'Institut de virologie de Wuhan dans un programme supervisé par l'armée chinoise. » (autonomes.blogspot.com) Et le Dr Li-Meng Yan, virologue chinoise respectée, qui a fui Hong Kong après avoir exposé les connaissances de Beijing sur le coronavirus bien avant que des rapports ne commencent à émerger à ce sujet, a déclaré que « le marché des animaux de Wuhan est un écran de fumée et ce virus n'est pas d'origine naturelle... Il provient du laboratoire de Wuhan. » (journaldemontreal.com ; sudinfo.be)
[12] cf. La pandémie du contrôle ; Notre Dame : Préparez-vous - Partie 3
[13] cf. Le temps des refuges

Cet article m'inspire ...


de la joie
5


de l'encouragement
23


de la perplexité
2


de la tristesse
4


de la peur
1

Accueil du blog Commenter cet article Imprimer

Faire connaître ce blog : Télécharger les visuels de Pierre et les Loups

Télécharger les visuels de Pierre et les Loups

A imprimer ou à partager sur Internet !

Commentaires des internautes

Partagez votre opinion

Commentaire laissé par le

Continuez votre travail d'avertissement ; ne cessez surtout pas. Courage

Commentaire laissé par le

Merci pour votre engagement!

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Champs obligatoires

@
Pour recevoir les avis de réponse à votre commentaire si vous avez coché l'option correspondante ci-dessous.

Etre informé des prochains commentaires déposés sur cet article ?

Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 7 - 3 = ?

Recommander cet article

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander la page Le plus grand signe des temps.

Champs obligatoires

@
Votre adresse e-mail sera transmise au destinataire. Celle-ci ne sera pas conservée et nous n'en ferons aucun autre usage.
@
L'adresse e-mail du destinataire ne sera pas conservée et nous n'en ferons aucun autre usage.
Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 7 - 3 = ?

Articles similaires

Lire un article au hasard

Démasquer le Plan

Mark Mallett   vendredi 10 juillet 2020   0 commentaire   partager

Quand le COVID-19 commença à se propager au-delà des frontières de la Chine et que les églises fermèrent les unes après les autres, il y eût une période d'environ 2-3 semaines que j'ai personnellement trouvée éprouvante, mais pour des raisons différentes de la plupart d'entre nous. Du jour au lendemain, comme un voleur dans la nuit, les temps d'épreuve dont je vous parlais depuis quinze ans étaient sur nous.

Lire la suite

Message de Notre-Dame d'Akita (1973 - 1981) Un terrible avertissement

mercredi 28 février 2018    partager

« Si les hommes ne se repentent pas et ne s'amendent pas par eux-mêmes, le Père infligera un châtiment terrible à toute l'humanité. Ce sera un châtiment plus grand que le déluge, comme on n'aura jamais vu avant. Un feu tombera du ciel et va faire disparaître une grande partie de l'humanité, les bons comme les mauvais, n'épargnant ni les prêtres ni fidèles. Le survivants se trouveront si désolés qu'ils envieront les morts.

Les seules armes qui vous resteront, seront le Rosaire et le Signe laissé par mon Fils. Chaque jour, récitez les prières du Rosaire. Avec le Rosaire, priez pour le Pape, les évêques et les prêtres. Le travail du diable s'infiltrera même dans l'Église de manière que l'on verra des cardinaux s'opposer à des cardinaux, et des évêques contre d'autres évêques. »

Lire la suite

Vers la Tempête

Mark Mallett   lundi 10 septembre 2018   1 commentaire   partager

Il est temps de partager avec vous ce qui m'est arrivé cet été quand une tempête soudaine a frappé notre ferme. Je suis certain que Dieu a permis cette « micro-tempête », en partie, pour nous préparer à ce qui arrive sur le monde. Tout ce que j'ai vécu cet été est symbolique de ce que j'ai écrit pendant près de 13 ans dans le but de vous préparer pour les temps présents.

Lire la suite