Le Pape François a-t-il promu une religion mondiale unique ?


Commentaires (14)

Publié le dimanche 18 février 2018

Catégorie : Dialogue interreligieux

Nombre de consultations : 281

Beaucoup de Catholiques s'interrogent depuis quelques années sur les intentions du Pape François en ce qui concerne le dialogue interreligieux. L'article suivant, traduit par nos soins du texte original anglais « Did Pope Francis promote a One World Religion » vous aidera à y voir plus clair.

Des sites FONDAMENTALISTES ont été rapides à déclarer (en janvier 2016) :

« LE PAPE FRANCOIS PUBLIE UNE VIDEO D’APPEL A LA PRIERE POUR UNE RELIGION MONDIALE UNIQUE INSINUANT QUE TOUTES LES CROYANCES SE VALENT. »

Un site d’actualité prétend ceci :

« LE PAPE FRANCOIS APPELLE A UNE RELIGION MONDIALE UNIQUE. »

Et des sites catholiques ultra-conservateurs déclarent que le Pape François prêche l’ « HERESIE ! »

Ils font référence à une récente initiative du Réseau mondial de prière jésuite, l’Apostolat de la Prière, à l’origine de la diffusion d’une série de vidéos du Pape, en coopération avec le Centre Télévisé du Vatican (CTV). La vidéo – de janvier 2016 - d’une durée d’une minute et demi peut être vue au bas de l’article.

Alors, le Pape a-t-il dit que “toutes les croyances se valent” ? Non, ce qu’il a dit est que “la majeure partie des habitants de la planète se déclarent croyants” en Dieu. Le Pape suggère-t-il que toutes les religions sont égales ? Non, en fait, il a dit que la seule chose certaine entre nous est que “nous sommes tous enfants de Dieu”. Le Pape a-t-il appelé de ses vœux une “religion mondiale unique” ? Non, il a demandé à ce que “le dialogue sincère entre les hommes et les femmes de différentes religions porte des fruits de paix et de justice”. Il n’a pas demandé au Catholiques d’ouvrir l’accès à nos autels à d’autres religions, mais a demandé nos “prières” pour son intention de “paix et de justice”.

Maintenant, la simple réponse à ce dont parle cette vidéo se résume en deux mots : dialogue interreligieux. Cependant, pour ceux qui confondent ce type de dialogue avec le syncrétisme — l’amalgame ou la tentative d’amalgame des religions — je les invite à poursuivre leur lecture.

HERESIE OU ESPERANCE ?

Regardons les trois points ci-dessus à la lumière de l’Ecriture et de la Sainte Tradition pour déterminer si le Pape François est un faux … ou un fidèle prophète.

I. La majorité est-elle croyante ?

La majorité des hommes et des femmes croient-ils en Dieu ? La majorité croit effectivement en un être divin, bien qu’ils peuvent ne pas encore connaître le Véritable Dieu Unique — Père, Fils et Esprit Saint. La raison est la suivante :

L’Homme est par nature et par vocation un être religieux. — Catéchisme de l’Eglise Catholique, n° 44

Recherche de DieuA ce titre, le drame de l’histoire humaine est étroitement lié à un sens constant de l’Au-delà, une conscience qui a ouvert la voie à différentes expressions religieuses imparfaites et erronées à travers les siècles.

De multiples manières, dans leur histoire, et jusqu’à aujourd’hui, les hommes ont donné expression à leur quête de Dieu par leur croyances et leurs comportements religieux (prières, sacrifices, cultes, méditations, etc.). Malgré les ambiguïtés qu’elles peuvent comporter, ces formes d’expression sont si universelles que l’on peut appeler l’homme un être religieux — Catéchisme de l’Eglise Catholique (CEC), n° 28

Même les Chrétiens ont souvent une vision déformée de Dieu : ils Le voient comme un être lointain et courroucé ... ou comme un ours en peluche bienveillant et miséricordieux ... ou tout autre image sur laquelle ils projettent leurs propres idées préconçues basées sur nos expériences humaines, en particulier celles reçues de nos parents. Néanmoins, que la vue de Dieu soit légèrement ou grossièrement déformée, n’enlève pas le fait que chaque personne est faite pour Dieu, et désire donc, par nature, Le connaître.

II. Sommes-nous tous enfants de Dieu ?

Un Chrétien pourrait conclure que seulement ceux ayant été baptisés sont “fils et filles de Dieu”. En effet, comme l’écrit St Jean dans son évangile :

… Mais à tous ceux qui l’ont reçu, il a donné de pouvoir devenir enfants de Dieu, eux qui croient en son nom.

Jean 1:12

Ce n'est qu'une des manières dont les Ecritures décrivent notre relation à la Sainte Trinité à travers le Baptême. L'Écriture parle aussi des baptisés comme étant des "sarments" vis-à-vis de la vigne ; une "épouse" vis-à-vis de l'Époux ; et des "prêtres", des "juges" et des "co-héritiers". Ce sont autant de façons de décrire la nouvelle relation spirituelle des croyants en Jésus-Christ.

Mais la parabole du fils prodigue nous donne également une autre analogie. Celle par laquelle l’ensemble de la race humaine est à l’image du fils prodigue ; nous avons tous, à travers le péché originel, été séparés du Père. Mais Il reste notre Père. Nous provenons tous de la “pensée” de Dieu. Nous partageons tous les mêmes parents ancestraux.

Dieu a fait habiter sur toute la face de la terre tout le genre humain, issu d’un seul ; il a fixé aux peuples les temps qui leur étaient départis et les limites de leur habitat, afin que les hommes cherchent la divinité pour l’atteindre, si possible, comme à tâtons, et la trouver ; aussi bien n’est-elle pas loin de chacun de nous. C’est en elle en effet que nous avons la vie, le mouvement et l’être CEC, n° 28

Et donc, par nature, nous sommes Ses enfants ; par l’esprit, cependant, nous ne le sommes pas. D’où le fait que le processus consistant à ramener le fils “prodigue” à Lui, pour faire de nous de véritables fils et filles en pleine communion, commença avec le “peuple élu”.

Le peuple issu d’Abraham sera le dépositaire de la promesse faite aux patriarches, le peuple de l’élection, appelé à préparer le rassemblement, un jour, de tous les enfants de Dieu dans l’unité de l’Église ; il sera la racine sur laquelle seront greffés les païens devenus croyants.CEC, n° 60

III. Le dialogue avec d’autres religions revient-il a créer une “religion mondiale unique” ?

Le Pape François affirme que le but de ce dialogue n’est pas de créer une religion mondiale unique, mais de produire des “fruits de paix et de justice”. La toile de fond de ces paroles est à la fois le déclenchement de la violence de nos jours “au nom de Dieu” et le dialogue interreligieux qui est survenu en Janvier 2015 au Sri Lanka. Là-bas, le Pape François affirma que l’Eglise Catholique ne “rejette rien de ce qui est vrai et saint dans ces religions” (cfr. Nostra aetate) et que “c’est dans cet esprit de respect que l’Église catholique souhaite coopérer avec vous, et avec toutes les personnes de bonne volonté, dans la recherche de la prospérité de tous…” Nous pourrions dire que l’intention de François dans le dialogue interreligieux, au moment de la vidéo (janvier 2016), est d’aider à assurer le bien des peuples en accord avec Matthieu 25 :

“Amen, je vous le dis : chaque fois que vous ne l’avez pas fait à l’un de ces plus petits, c’est à moi que vous ne l’avez pas fait.”

Mt 25:40

En fait, St Paul fut parmi les premiers à s’engager dans le “dialogue interreligieux” dans le but de propager l’autre aspect fondamental de l’Evangile : la conversion des âmes. Tandis que le terme correct de ce dialogue est simplement “évangélisation”, il est évident que St Paul utilise les mêmes moyens que nous aujourd’hui pour susciter l’adhésion de ses auditeurs de religions non Judéo-Chrétiennes. Dans le Livre des Actes des Apôtres, Paul entre dans l’Aréopage, le centre culturel d’Athènes.

… Il discutait donc à la synagogue avec les Juifs et ceux qui adorent Dieu, ainsi qu’avec ceux qu’il rencontrait chaque jour sur l’Agora. Il y avait même des philosophes épicuriens et stoïciens qui venaient s’entretenir avec lui.

Acte 17:17-18

Les Epicuriens se souciaient de la recherche du bonheur à travers un ascétisme raisonné et un raisonnement sobre, tandis que les Stoïciens pourraient être comparés aux panthéistes d’aujourd’hui, ceux qui vouent un culte à la nature. En fait, tout comme le Pape François affirmait que l’Eglise reconnaît ce qui est “vrai” dans les autres religions, de la même manière, St Paul reconnaît ce qui est vrai dans les croyances des philosophes et poètes grecs :

À partir d’un seul homme, il a fait tous les peuples pour qu’ils habitent sur toute la surface de la terre, fixant les moments de leur histoire et les limites de leur habitat ; Dieu les a faits pour qu’ils le cherchent et, si possible, l’atteignent et le trouvent, lui qui, en fait, n’est pas loin de chacun de nous. Car c’est en lui que nous avons la vie, le mouvement et l’être. Ainsi l’ont également dit certains de vos poètes : Nous sommes de sa descendance.

Acte 17:26-28

TERRAIN COMMUN … PREPARATION EVANGELIQUE

C’est en reconnaissant cette vérité, du bien qui réside chez l’autre, de “ce que nous possédons en commun” que le Pape François trouve l’espoir que de “nouvelles routes s’ouvriront pour une estime mutuelle, une coopération et, certainement, une amitié.” (cfr. Dialogue Interreligieux au Sri Lanka, 13 janvier 2015) En un mot, l’ “amitié” forme la meilleure base et opportunité, en dernier recours, pour la propagation de l’Evangile.

… le Concile [Vatican II] a parlé de "préparations évangéliques" en relation avec "quelque chose de bon et d'authentique" que l'on peut trouver chez les personnes, et parfois dans les initiatives religieuses. Sur aucune page de ce document ne sont mentionnées explicitement les religions comme voies de salut. — Ilaria Morali, Théologien; “ Malentendus sur le dialogue interreligieux ” ; ewtn.com

Il n’y a qu’un seul médiateur entre Dieu est les hommes, Jésus Christ. Toutes les religions ne sont pas égales, et toutes les religions ne conduisent pas vers le seul Vrai Dieu. Comme l’affirme le Catéchisme :

Pape François Portes Saintes de la Miséricorde… le Concile enseigne que cette Église en marche sur la terre est nécessaire au salut. Seul, en effet, le Christ est médiateur et voie de salut : or, il nous devient présent en son Corps qui est l’Église ; et en nous enseignant expressément la nécessité de la foi et du Baptême, c’est la nécessité de l’Église elle-même, dans laquelle les hommes entrent par la porte du Baptême, qu’il nous a confirmée en même temps. C’est pourquoi ceux qui refuseraient soit d’entrer dans l’Église catholique, soit d’y persévérer, alors qu’ils la sauraient fondée de Dieu par Jésus-Christ comme nécessaire, ceux-là ne pourraient être sauvés. — CEC, n° 846

Mais comment la grâce agit dans les âmes est une autre question. St Paul nous dit :

Tous ceux qui se laissent conduire par l’Esprit de Dieu, ceux-là sont fils de Dieu.

Rm 8:14

L’Eglise enseigne qu’il est possible que certains suivent la Vérité sans Le connaître de nom :

Ceux qui, sans faute de leur part, ignorent l’Évangile du Christ et son Église, mais cherchent pourtant Dieu d’un cœur sincère et s’efforcent, sous l’influence de sa grâce, d’agir de façon à accomplir sa volonté telle que leur conscience la leur révèle et la leur dicte, ceux-là peuvent arriver au salut éternel … L’Église a [néanmoins] le devoir en même temps que le droit sacré d’évangéliser tous les hommes. — CEC, n° 847, 848

Nous ne devons pas nous limiter à une simple “amitié” avec autrui. En tant que Chrétiens, nous avons l’obligation de communiquer l’Evangile, y compris au prix de notre vie. Aussi, quand le Pape François a rencontré des dirigeants Bouddhistes à l’été 2015, il a clairement énoncé le juste contexte de cette rencontre — non pas une tentative de fusionner le Catholicisme avec le Bouddhisme — mais avec ses propres mots :

C’est une visite de fraternité, de dialogue, et d’amitié. Et c’est bien. C’est sain. Et dans ces moments, où nous côtoyons tant d’hommes et de femmes blessés par la guerre et la haine, ces petits gestes sont des semences de paix et de fraternité. — PAPE FRANCOIS, Rome Reports, 26 juin 2015; lionsroar.com

Dans l’Exhortation Apostolique, Evangelii Gaudium, le Pape François parle de “l’art de l’accompagnement” avec les autres qui s’étend aux non-Chrétiens, et en fait, prépare la voie à l’évangélisation. Ceux qui ont des doutes concernant le Pape François doivent, une fois encore, lire ses propres paroles :

Pape François lavement de piedsCe dialogue interreligieux est une condition nécessaire pour la paix dans le monde, et par conséquent est un devoir pour les chrétiens, comme pour les autres communautés religieuses. Ce dialogue est, en premier lieu, une conversation sur la vie humaine, ou simplement, comme le proposent les évêques de l’Inde, une « attitude d’ouverture envers eux, partageant leurs joies et leurs peines ». Ainsi, nous apprenons à accepter les autres dans leur manière différente d’être, de penser et de s’exprimer. De cette manière, nous pourrons assumer ensemble le devoir de servir la justice et la paix, qui devra devenir un critère de base de tous les échanges. Un dialogue dans lequel on cherche la paix sociale et la justice est, en lui-même, au-delà de l’aspect purement pragmatique, un engagement éthique qui crée de nouvelles conditions sociales. Les efforts autour d’un thème spécifique peuvent se transformer en un processus dans lequel, à travers l’écoute de l’autre, les deux parties trouvent purification et enrichissement. Par conséquent, ces efforts peuvent aussi avoir le sens de l’amour pour la vérité.  — Evangelii Gaudium, n° 250

FAITES UNE PAUSE AVANT DE TIRER

Il y en a certains dans l’Eglise aujourd’hui qui sont très alertes par rapport aux “signes des temps” … mais ne le sont pas autant en ce qui concerne une herméneutique correcte et une juste théologie. Aujourd’hui, comme on peut le constater dans toute la culture de façon générale, il y a une tendance à tirer très vite des conclusions, à confondre des suppositions hâtives avec la vérité et de prendre des affirmations sensationnelles pour parole d’évangile. Cela se manifeste particulièrement dans la subtile attaque à l’encontre du Saint Père — un jugement basé sur un piètre travail journalistique, des affirmations évangéliques erronées, et de fausses prophéties catholiques selon lesquelles le Pape serait un “faux prophète” de mèche avec l’Antichrist. Qu’il y ait de la corruption, des apostasies, et les “fumées de Satan” flottant dans certains corridors du Vatican est assez évident. Que le Vicaire du Christ validement élu a l’intention de détruire l’Eglise n’est rien d’autre qu’une hérésie. Car c’est le Christ — pas moi — qui a déclaré que l’office de Pierre est le “rocher” et que “les portes de l’Enfer ne prévaudront pas”. Cela ne signifie pas qu’un pape ne peut pas causer certains dommages par pusillanimité, mondanité, ou comportement scandaleux. Mais cela nous engage alors à prier pour lui et pour tous nos bergers — cela n’est pas un permis pour faire de fausses accusations et des déclarations calomnieuses.

Je continue de recevoir des lettres me disant que je suis “aveugle” et “dupe” parce que je suis, apparemment, “émotionnellement attaché” au Pape François. (J’imagine que François n’est pas le seul à se retrouver sous la foudre du jugement) En même temps, je comprends, dans une certaine mesure, ceux qui s’offusquent de cette vidéo (et nous ne pouvons pas déduire que le Pape François a approuvé celle-ci, encore moins vu comment toutes ces images furent assemblées) La façon dont ces images sont présentées témoigne en effet d’un certain syncrétisme, quand bien même le message du Pape est en accord avec les lignes directrices de l’Eglise en ce qui concerne le dialogue interreligieux.

La clef ici est de discerner ce que le Pape nous dit à la lumière de la Sainte Tradition et de l’Ecriture —et ce n’est très certainement pas ce qu'une poignée de journalistes imprécis et de blogueurs ont conclu. Par exemple, aucun d’eux n’a rapporté ce que le Pape avait à dire lors de l’Angélus le jour qui a suivi la diffusion de cette vidéo :

… l’Eglise “désire que tous les peuples de la terre soient capables de rencontrer Jésus, d’expérimenter Son Amour Miséricordieux … [l’Eglise] souhaite indiquer respectueusement, à chaque homme et chaque femme de ce monde, l’Enfant qui est né pour le salut de tous. — Angélus, 6 Janvier 2016; Zenit.org

Mark Mallett

 

The Now Word : Reflections on our Times - with Mark Mallett  

Vidéos

Commentaires des internautes

Partagez votre opinion

Commentaire laissé par le

@Charly : "Si c’était le cas, le pape l’aurait su depuis déjà longtemps et il aurait rectifié le tir… le pape est donc au courant car il a des amis qui le lui auraient fait savoir !"

Et Jésus qui savait que Judas volait dans la bourse commune et le trahissait certainement de bien des manières non précisées dans les évangiles a-t-il cherché à rectifier le tir et le mettre à l'écart et corriger tout ce que Judas disait de lui ? Non il a laissé les traîtres et les infidèles agir librement en son nom jusqu'au bout, jusqu'à ce que finalement ils se condamnent eux même quand leur heure était venue.

Le Pape est pour plus de subsidiarité - il ne veut pas que tout se décide et se contrôle depuis Rome -, laisser chacun (même les médias catholiques) agir à son niveau en conscience même si il prend le risque ainsi de laisser des loups trahir son message. Dieu agit de la même manière parce qu'Il nous aime et nous veut libres même s'ils prend le risque de nous voir le trahir ou falsifier sa Parole. Bien sur cela serait une "aberration intellectuelle" de penser que Dieu ne sait pas tout ce que des chrétiens font en Son nom et pourtant c'est un fait il les laisse faire pour que en son temps le bon grain soit séparé de l'ivraie ! Et comme tu ne juges pas Dieu pour laisser agir des traitres tu ne jugeras pas le Pape s'il en fait de même et tu ne lui feras pas non plus dire ce qu'il ne dit pas ni de procès d'intention.

Comme le fait que les religions se valent toutes : nulle part (ou il faut me donner les sources) le Pape dit une telle chose ! Il faut bien distinguer ce que le Pape dit et ce que les autres cherche à lui faire dire. Le Pape ne va pas non plus courir après tous les évêques et prêtres qui interprètent Amoris Laetitia de façon non fidèle à la doctrine catholique ! Il les laisse agir, sachant que quand le temps de Miséricorde prendra fin (et il en a certainement plus conscience que nous de l'imminence du temps de la Justice, d'où l'année de la Miséricorde en 2015) chacun sera rétribué selon ses oeuvres.

Bon je m'arrête ici car ce n'est pas un forum...

Commentaire laissé par le

@ Peyo brebis

Je ne porte aucun jugement sur les hommes pris individuellement, je constate tout simplement que les religions antichrists (qui nient la divinité du Christ ) ne sont absolument pas dignes de reconnaissance c’est tout et aussi simple que cela, car : «Qui est le menteur, sinon celui qui nie que Jésus soit le Christ ? Le voilà l’Antichrist ! Il nie le Père et le Fils. » (1 Jean 2, 22).

Je côtoie tous les jours des personnes d’autres religions et je les respecte (Dieu m’en est témoin), et je prie pour eux chaque jour car je sais que leur religion antichrist ne les mèneront JAMAIS à bon port. Je fais la différence entre RELIGION et HOMMES.....

Commentaire laissé par le

@Charly

Ne tombons pas dans le piège du Malin, qui cherche à diviser les hommes. La pire nouvelle pour lui serait donc une entente entre les catholiques et les non catholiques. Comme celle qu'a tentée saint François d'Assise lors des Croisades.

Les non catholiques sont des enfants de Dieu comme nous. Depuis 2000 ans, on n'a jamais évangélisé des non catholiques sans leur parler respectueusement, quelle que soit leur religion.

Commentaire laissé par le

@ Philippe,
Tu me dis : « Mais Charly ! Tu ne comprends donc pas que cette vidéo n'a pas été montée par le Pape ! Sais tu seulement si le Pape a vu ce montage et l'a approuvé ?? »

Si c’était le cas, le pape l’aurait su depuis déjà longtemps et il aurait rectifié le tir, car la vidéo à déjà plus de deux années (16 janvier 2016) et elle est TOUJOURS en ligne… le pape est donc au courant car il a des amis qui le lui auraient fait savoir ! Dire que le pape ne sait pas ce qui se passe après son passage sur une vidéo est une aberration intellectuelle !

Commentaire laissé par le

@Charly
Votre raisonnement ne tient pas compte des multiples personnes que le Christ a rencontrées, alors qu'elles ne le cherchaient pas du tout ou étaient même ses adversaires déclarés. C'est donc bien le Christ qui est venu dans ce cas à leur rencontre. Comme le bon berger va à la recherche de ses brebis perdues.

Il me semble que le Pape François ne fait donc pas d'erreur en disant que des gens le cherchent OU que des gens le rencontrent, même sans le chercher. On peut rencontre quelqu'un parce qu'on le cherche OU sans qu'on le cherche.

Par ailleurs, vous êtes-vous déjà demandé quel est le pourcentage de catholiques baptisés qui ont déjà réellement « rencontré » le Christ ? Je pense que ceux qui l'ont vraiment rencontré se gardent d'émettre des jugements sur leur prochain, catholique ou non. Dieu seul connaît leur cœur. Et sait qui sont les bons ou mauvais larrons parmi eux.

Commentaire laissé par le

Comme je le dis plus bas la vidéo a des relents syncrétiques mais pas les paroles du Pape qui sont justes d'un point de vue pastoral ! et tu ne peux pas lui faire dire ce qu'il n'a pas dit ! Il ne faut pas tout analyser avec la lentille de la doctrine. Tout comme les Pharisiens ne devaient pas analyser toutes les paroles et les gestes de Jésus avec la lentille de la loi de Moïse.

Et encore une fois les images ont été montées par des personnes en qui le Pape fait confiance pour sa com, mais tu ne peux pas lui reprocher de mettre sa confiance dans des loups et des traîtres, ou alors il faut aussi reprocher à Jésus d'avoir accueilli Judas parmi les douze et de lui avoir fait confiance alors que Jésus savait dès le début que Judas le trahirait !

Imagine la com que Judas aurait fait à Jésus de nos jours en utilisant ses paroles dans un autre contexte que celui dans lequel Jésus les avait prononcées, en le faisant passer pour ce qu'il n'est pas ou lui faisant dire ce qu'il n'avait pas dit ! Est ce qu'on aurait du coup conclu que Jésus était un faux prophète à cause du montage traitre qui avait été fait de ses paroles ?

Tel est le charisme de François, de laisser les loups agir (sans en être un lui même !), de leur donner beaucoup de liberté - comme Jésus en donnait à Judas - mais pour que ceux si se montrent tels qu'ils sont et que le bon grain puisse bientot être séparé de l'ivraie, quand l'heure de la justice arrivera !

Commentaire laissé par le

"il dit clairement que « de diverses manières » donc sous entendu par le truchement des religions représentées dans cette vidéo, les adeptes de ces religions qui nient pourtant la Divinité du Christ « RENCONTRENT » Dieu. Ce sont ses paroles non les miennes."

Mais Charly ! Tu ne comprends donc pas que cette vidéo n'a pas été montée par le Pape ! Sais tu seulement si le Pape a vu ce montage et l'a approuvé ?? François dit « Beaucoup pensent de manières différentes, ressentent les choses différemment, cherchent ou RENCONTRENT Dieu de diverses manières. » et c'est très juste ! Même si ces manière sont imparfaite pour beaucoup d'hommes et de femmes c'est la vérité. On peut être touché par Dieu rien qu'en voyant un coucher de soleil ! A aucun moment il ne dit que les religions se valent toutes ! Les image qui viennent appuyer ses paroles n'ont pas été choisies par le Pape et si elles donnent une impression de syncrétisme (ce qui est le cas) cela ne veut pas dire que c'est l'intention qui sous-tend les paroles du Pape que l'on a pris pour les incruster dans un contexte qui n'est pas obligatoirement celui qui était celui de ses propos ! Essaie au moins de lui accorder le bénéfice du doute.

Je me demande vraiment si tu as lu le texte de Mark Mallett ou si tu restes bloqué sur tes propres convictions et certitudes. Je pense que ce que dit Mark Mallett ou Paul ou Jacques a autant de valeur que ce que tu penses.

"DONC, Notre Saint Père, le pape François, contredit la Saine Doctrine évangélique."

NON ! La vidéo oui mais pas les paroles du Saint Père !!

Commentaire laissé par le

Salut Philippe,

Pour répondre à la réponse que tu m'as présentée, je suis d’accord en ce qui concerne l'homme pris individuellement, MAIS, dans la vidéo il s'agit des religions et non des hommes pris individuellement ! Là est toute la différence! Dans la vidéo on parle bien des AUTRES religions, et celles qui sont représentées, à part la religion chrétienne, toutes sont antichrists.

Commentaire laissé par le

Bonjour Peyo brebis,

Dans la vidéo de 0,30 à 0,33 secondes, c’est le Saint Père qui parle de RENCONTRE avec Dieu, (moi, je ne fais qu’acter ses paroles), il dit clairement que « de diverses manières » donc sous entendu par le truchement des religions représentées dans cette vidéo, les adeptes de ces religions qui nient pourtant la Divinité du Christ « RENCONTRENT » Dieu. Ce sont ses paroles non les miennes.

La phrase complète est celle-ci : « Beaucoup pensent de manières différentes, ressentent les choses différemment, cherchent ou RENCONTRENT Dieu de diverses manières. » (de 0, 30 à 0,33 secondes).

Et je précisais dans mon com. présentant : Or, on ne peut pas rencontrer Dieu si l’on rejette le Christ tel qu’IL est réellement, c’est une impossibilité nous dit Jésus, car « Je suis le chemin et la vérité et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. » (Jean 14, 6).

DONC, Notre Saint Père, le pape François, contredit la Saine Doctrine évangélique.

Commentaire laissé par le

@Charly.
Qu'entendez-vous par « rencontrer Dieu » ?
Il me semble que c'est plutôt Dieu qui vient à notre rencontre.
L'on ne compte plus le nombre d’incroyants, ou même adversaires du Christ, qui ont été "rencontrés" par des miracles de Dieu.
L'exemple de saint Paul n'est pas le moindre.
Et l'on peut aussi citer les non juifs qui ont émerveillé Jésus par leur foi.
Dieu veut rencontrer tous les hommes et leur révéler son amour.
Je crois d'ailleurs que cette révélation se fait plus souvent par l'entremise d'humbles martyrs que par celle d'éminents théologiens.

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Champs obligatoires

@
Pour recevoir les avis de réponse à votre commentaire si vous avez coché l'option correspondante ci-dessous.

Etre informé des prochains commentaires déposés sur cet article ?

Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 95 : 5 = ?

Recommander cette page

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander la page Le Pape François a-t-il promu une religion mondiale unique ?.

Champs obligatoires

@
@
Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 95 : 5 = ?

Articles similaires

Lire un article au hasard

Quand le Pape ne serait pas le Pape

Publié le samedi 17 février 2018 - 6 commentairess

Voici une réponse claire (source : reponses-catholiques.fr) à tous ceux qui prétendent, parfois avec grande agressivité, que le Pape actuel (cela n'est pas propre au pontificat de François) ne serait pas un Pape légitime, voire serait un imposteur ou carrément l'Antéchrist.

Que ce pontificat en déconcertent beaucoup - moi le premier - est tout à fait normal mais ne tombons pas dans le piège de douter des paroles de Jésus qui a promis qu'il prierait pour que la foi de Pierre ne défaille pas (dont chacun des Papes canoniquement élu jusqu'à François fut le successeur légitime) et que les portes de l'Enfer ne prévaudront pas contre son Eglise. Ne scandalisons pas ceux qui mettent leur foi en Jésus en condamnant le Saint Père à l'hérésie ou à je ne sais quoi d'autre encore.

Si nous ne comprenons pas certaines paroles ou certains gestes du Pape, faisons comme la Sainte Vierge Marie, ne médisons pas ! mais méditons ces choses dans notre coeur et l'Esprit Saint nous enseignera ce qui légitimement peut nous sembler incompréhensible.

Lire la suite

Le jugement commence par la famille de Dieu - par Mark Mallett

Publié le samedi 19 mai 2018 - 0 commentaires

Quand j'étais plus jeune, je rêvais d'être chanteur / compositeur, de consacrer ma vie à la musique. Mais cela semblait trop irréaliste et inaccessible. Je me suis donc orienté vers l'ingénierie mécanique — une profession qui payait bien, mais qui était totalement inadaptée à mes dons et à ma nature. Après trois ans, j'ai fait un saut dans le monde de la télévision. Mais mon âme était de plus en plus agitée jusqu'à ce que le Seigneur m'appelle finalement à un ministère laïc à plein temps. Là, j'ai pensé que j'exercerais pendant le reste de mes jours une carrière de chanteur de ballades. Mais Dieu avait d'autres plans.

Lire la suite

La papauté ne se réduit pas à un seul Pape - par Mark Mallett

Publié le vendredi 2 février 2018 - 0 commentaires

Traduction de l'article « The Papacy is Not One Pope » écrit par Mark Mallett, le 5 décembre 2017.

Au cours du week-end du 1er au 3 décembre 2017, le Pape François a ajouté à l' Acta Apostolicae Sedis (Actes du Siège apostolique) une lettre qu'il a envoyée aux évêques de Buenos Aires l'année dernière, approuvant leurs directives concernant le discernement sur l'accès à la Communion pour les divorcés remariés, se basant sur le document post-synodal, Amoris Laetitia. Mais cela n'a servi qu'à remuer davantage les eaux boueuses sur la question de savoir si le pape François ouvre ou non la porte de la Communion aux Catholiques qui se trouvent dans une situation objectivement adultère.

Lire la suite