Le nouveau paganisme - partie 6


Commentaires (2)

Publié le lundi 16 décembre 2019

Auteur / source : Mark Mallett

Catégorie : Le grand mensonge climatique

Après tout ce que j'ai dit jusqu'ici, il me faut à présent revenir un instant au message de Fatima, dans lequel réside la clé pour comprendre le timing de l'émergence de la Bête de l'Apocalypse.

Lire le texte original en anglais sur le blog de Mark Mallett

Première partie : « Le nouveau paganisme - partie 1 »

La Passion

C'est en 1917 que Notre Sainte Mère nous a avertis que les erreurs de ces "sociétés secrètes" étaient sur le point de se propager à travers le monde avec des conséquences apocalyptiques.

Si on accepte mes demandes, la Russie se convertira et on aura la paix; sinon elle répandra ses erreurs à travers le monde, provoquant des guerres et des persécutions contre l'Église. Les bons seront martyrisés, le Saint-Père aura beaucoup à souffrir, diverses nations seront détruites.

— Message de Fatima, Vatican.va

La raison pour laquelle je dis que Notre Dame fait référence aux « sociétés secrètes » dans ce passage est que ce sont ces sociétés qui complotèrent et promurent les erreurs qui furent imposées à la Russie. Peu de gens réalisent que Lénine, Joseph Staline et Karl Marx, qui ont écrit le Manifeste du Parti communiste, étaient membres des Illuminati, une société secrète qui fusionna avec la franc-maçonnerie. [1] Leurs...

... auteurs et instigateurs [ont] considéré la Russie comme le terrain le plus propice pour faire l'expérimentation d'une théorie élaborée il y a de cela des dizaines d'années, et qu'ils continuent depuis lors à propager dans le monde entier... Nos paroles reçoivent aujourd'hui une douloureuse confirmation face au spectacle des fruits amers produits par leurs idées subversives, que Nous avions prévus et annoncés, et qui en fait se multiplient de façon redoutable dans les pays déjà dominés par le communisme, ou menacent tous les autres pays du monde.

— Pape Pie XI, Divini Redemptoris, n° 24, 6 ; Vatican.va ; traduction libre

Dans l'une des visions à Fatima, les enfants virent le pape « prosterné à genoux au pied de la grande Croix. [Il] fut tué par un groupe de soldats qui tirèrent plusieurs coups avec une arme à feu et des flèches; et de la même manière moururent les uns après les autres les Évêques les Prêtres, les religieux et religieuses et divers laïcs, hommes et femmes de classes et de catégories sociales différentes. » Le Pape Benoît XVI expliqua (dans ce qui sera un jour considéré comme une prophétie en soi) ...

... [qu'il] nous est montré [dans la vision] qu'il existe une nécessité pour l'Église d'entrer dans sa Passion, laquelle se reflète naturellement sur la personne du Pape, mais le Pape est dans l'Église et, par conséquent, ce qui est annoncé est la souffrance de l'Église...

— PAPE BENOÎT XVI, entretien avec des journalistes lors de son vol pour le Portugal ; traduit de l'italien : « Le parole del papa: "Nonostante la famosa nuvola siamo qui…" » Corriere della Sera, 11 mai 2010

Une nécessité pour l'Église d'entrer dans sa Passion. En d'autres termes, l'Église doit être purifiée, en partie, parce que ces mêmes erreurs sont également entrées dans le sanctuaire par le biais du modernisme, du relativisme, du rationalisme, de la Théologie de la Libération, etc. L'instrument de sa purification, en définitive, sera la "Bête" ou Antéchrist...

L'Église n'entrera dans la gloire du Royaume qu'à travers cette ultime Pâque où elle suivra son Seigneur dans sa mort et sa Résurrection.

Catéchisme de l'Église catholique, n° 677

Selon la Sainte Tradition et nombre de prophéties, cette épreuve impliquera un faux Christ et une fausse église...

... sous la forme d'une imposture religieuse apportant aux hommes une solution apparente à leurs problèmes au prix de l'apostasie de la vérité...

Catéchisme de l'Église catholique, n° 675

Une Bête en habit d'agneau

Saint Jean voit une deuxième Bête surgir de la terre, qui ensuite « amène la terre et tous ceux qui l'habitent à se prosterner devant la première Bête, dont la plaie mortelle fut guérie. » [2] (Le fait que Saint Jean vit la seconde Bête monter de la terre [Ap 13:11] est sans doute révélateur des racines panthéistes de celle-ci. Il est également intéressant de noter que cette Bête amène par la suite, non seulement les habitants de la terre, mais « la terre » elle-même à se soumettre à l'Antéchrist et à son royaume satanique (la première Bête).

En d'autres termes, à travers ce mensonge, la création se voit coupée du dessein de Dieu, qui consiste à en faire le reflet de Ses attributs divins, en particulier le reflet de Sa divine providence pour nous, Ses enfants. Le faux environnementalisme de notre siècle prétend que la terre est surpeuplée et ne peut supporter davantage de croissance. Cette affirmation transforme de facto Dieu en un menteur pour avoir commandé à l'homme : « Soyez féconds et multipliez-vous, remplissez la terre et soumettez-la. Soyez les maîtres des poissons de la mer, des oiseaux du ciel, et de tous les animaux qui vont et viennent sur la terre. » [3]

Dieu donne ainsi aux hommes d'être causes intelligentes et libres pour compléter l'œuvre de la Création, [et] en parfaire l'harmonie pour leur bien et celui de leur prochain.

Catéchisme de l'Église, n° 307

Cependant, l'agenda "vert" renverse fondamentalement le plan de Dieu de sorte que l'humanité se retrouve subordonnée à la terre. L'homme n'est plus le gardien de la terre, mais "Elle" devient à présent son maître ; l'homme ne domine plus, tel un roi, sur la création, mais au mieux en est l'esclave, sinon un hôte indésirable [à éliminer pour la survie de la planète]. Il s'agit là d'un thème commun aux prières païennes adressées à la Terre Mère [la soumission de l'homme à la création], telles que celle à la Pachamama (« Mère Cosmique »), que l'on peut lire dans la brochure publiée [en avril 2019 par Missio, l'organisme pastoral consacré aux missions étrangères de la Conférence épiscopale italienne, en préparation du Synode sur l'Amazonie] :

Pachamama de ces lieux, bois et mange à volonté cette offrande, afin que cette terre soit féconde. Pachamama, bonne Mère, sois propice ! Sois propice ! (...)

Catholic World News

La première Bête

Ce renversement des rôles, observé de plus en plus à travers les mouvements New Age et les pratiques païennes, marque le début d'un retour à un culte implicite, sinon explicite, d'adoration de la Terre Mère. Il s'agit d'une ancienne pratique idolâtre qui finira par aboutir au règne de l'Antéchrist — celui qui, lui-même, deviendra l'objet d'un culte en s'élevant comme principale divinité de l'univers.

... l'Homme de l'impiété, le fils de perdition, celui qui s'oppose, et qui s'élève contre tout ce que l'on nomme Dieu ou que l'on vénère, et qui va jusqu'à siéger dans le temple de Dieu en se faisant passer lui-même pour Dieu.

2 Thess 2: 3-4

Il lui fut donné [à la première Bête] une bouche [l'Antéchrist] qui disait des énormités, des blasphèmes, et il lui fut donné pouvoir d'agir pendant quarante-deux mois.

Apocalypse 13: 5

Qui pèse ces choses a droit de craindre qu'une telle perversion des esprits ne soit le commencement des maux annoncés pour la fin des temps, et comme leur prise de contact avec la terre, et que véritablement "le fils de perdition" dont parle l'Apôtre (2 Th 2: 3) n'ait déjà fait son avènement parmi nous. Si grande est l'audace et si grande la rage avec lesquelles on se rue partout à l'attaque de la religion, on bat en brèche les dogmes de la foi, on tend d'un effort obstiné à anéantir tout rapport de l'homme avec la Divinité ! En revanche, et c'est là, au dire du même Apôtre, le caractère propre de l'Antéchrist, l'homme, avec une témérité sans nom, a usurpé la place du Créateur en s'élevant "au-dessus de tout ce qui porte le nom de Dieu. C'est à tel point que, impuissant à éteindre complètement en [lui-même] la notion, de Dieu, il [en est venu à mépriser la majesté de Dieu en faisant, pour ainsi dire, de l'univers un temple, où il se fait lui-même adorer.]

— PAPE ST PIE X, E Supremi, lettre encyclique sur la restauration de toutes les choses dans le Christ, n° 3, 5; 4 octobre 1903

Le "Christ" se verra alors réduire à une simple « énergie christique vibratoire ». En termes New Age, « le Christ représente l'état le plus élevé de perfection du moi. » [4] Par conséquent, ce n'est pas la Volonté Divine mais la volonté de l'homme qui doit régner. Au sommet de ce règne [humaniste], l'Antéchrist se présentera comme l'incarnation de l'énergie cosmique dont la volonté est souveraine. Et Jésus ? Il sera considéré simplement comme l'un de ses précurseurs.

Et tout comme le Christ possède un Corps mystique, Son Église, il en va de même pour la Bête...

Si vous avez du mal à croire que notre monde sophistiqué acceptera de s'incliner devant ce Fils de perdition, considérez l'explosion mondiale de l'intérêt pour l'occultisme, la Wicca, le satanisme, etc. (cf. Partie II) qui constitue l'un des « signes des temps » démontrant que l'homme est à nouveau en recherche de surnaturel — partout sauf dans la foi catholique. La glorification de la sorcellerie, des vampires et du paranormal prépare cette génération à de futurs "signes et prodiges" démoniaques. En effet, la seconde Bête, que les Pères de l'Église identifièrent comme étant le « faux prophète », produira « de grands signes, jusqu'à faire descendre le feu du ciel sur la terre aux yeux des hommes », « [égarant ainsi] les habitants de la terre » en les amenant à adorer la première Bête. [5]

Note de Pierre et les Loups :

Citons aussi l'émerveillement que vouent les hommes d'aujourd'hui aux nouvelles technologies (telles que l'intelligence artificielle, la réalité augmentée, l'Internet des objets, ou encore les hologrammes qu'utilisent certains chanteurs sur scène, quand cette technologie n'est pas utilisée pour "ramener à la vie" des chanteurs décédés.)

Mais l'exemple le plus flagrant aujourd'hui, que nous pouvons constater quotidiennement, est le nombre de personnes — petits et grands — ayant les yeux en permanence rivés sur l'écran de leur smartphone, comme en état d'adoration incessante. Il suffit de regarder autour de nous, dans les rues, les transports en commun. Je ne suis pas loin de la vérité en disant que huit personnes sur dix sont ainsi plongées dans leur petit monde numérique, avec ce besoin quasi obsessionel d'avoir en permanence leur smartphone à la main (droite) — qu'ils l'utilisent ou non d'ailleurs. (« À tous, petits et grands, riches et pauvres, hommes libres et esclaves, elle fait mettre une marque sur la main droite ou sur le front, afin que personne ne puisse acheter ou vendre, s'il ne porte cette marque-là : le nom de la Bête ou le chiffre de son nom... Émerveillée, la terre entière suivit la Bête. » Ap 13: 16-17, 3).

Lire aussi : Souriez, vous êtes pistés !

Aidé par une fausse église

Dans son livre Athanase et l'Église de notre temps, Mgr Rudolph Graber cite un franc-maçon ayant admis que « l'objectif [de la franc-maçonnerie] n'est plus la destruction de l'Église mais de l'utiliser en s'y infiltrant. » [6]

Saint Jean décrit cette seconde Bête comme ayant « deux cornes comme un agneau, [mais parlant] comme un dragon. » [7] Dans les révélations faites au Père Stefano Gobbi, Notre Dame lui révèle que les deux cornes symbolisent la mitre des Évêques :

Dans l'Ancien Testament, le Grand Prêtre portait un couvrechef à deux cornes. Dans l'Église, les Évêques portent une mitre — à deux cornes — pour indiquer la plénitude de leur sacerdoce.

— Notre Dame au Père Stefano Gobbi, Aux Prêtres, les fils de prédilection de la Vierge, n° 406, f (ajout de Pierre et les Loups)

Le fait que la Bête s'exprime comme un dragon — c'est-à-dire se fait l'écho des erreurs propagées par les gnostiques — permet d'identifier la Bête à « la Franc-maçonnerie ecclésiastique ».

La Bête noire, semblable à une panthère, indique la Franc-maçonnerie ; la bête à deux cornes, semblable à un agneau, indique la Franc-maçonnerie infiltrée au sein de l'Église, c'est-à-dire la Franc-maçonnerie ecclésiastique, qui s'est diffusée surtout parmi les Membres de la Hiérarchie.

Cette infiltration maçonnique, à l'intérieur de l'Église, vous a déjà été prédite par Moi à Fatima, lorsque Je vous ai annoncé que Satan s'introduirait jusqu'au sommet de l'Église.

— Notre Dame au Père Stefano Gobbi, Aux Prêtres, les fils de prédilection de la Vierge, n° 406, g

En 1954, Bella Dodd, ancienne dirigeante du parti communiste aux États-Unis, témoigna devant un sous-comité de la Chambre des représentants qu'elle avait personnellement poussé plus de 1000 jeunes communistes radicaux à entrer dans des séminaires catholiques américains — et qu'un certain nombre d'entre eux occupaient certains des postes les plus élevés au sein de l'Église. Son témoignage fut corroboré par un autre membre de son parti l'année précédente, Johnson Manning. [8]

« Autrefois la tactique d'infiltration des organisations religieuses fut établie par le Kremlin. Les Communistes ont découvert que la destruction de la religion pourrait avancer beaucoup plus vite par l'infiltration de l'Église avec des Communistes opérant à l'intérieur de l'Église elle-même. »

— Manning Johnson en 1953 (Wikipedia) (ajout de Pierre et les Loups)

Cette politique d'infiltration de séminaires fut une réussite au-delà même de nos espérances communistes.

The Communist Infiltration of the Roman Catholic Clergy, Gregorian Press, Most Holy Family Monastery (dépliant)

Comment, à ce stade, ne pas se rappeler la lamentation du Pape Saint Paul VI :

... par quelque fissure la fumée de Satan est entrée dans l'Église de Dieu.

Saint Paul VI, homélie, le 29 juin 1972 ; notredamedesneiges.over-blog.com

De cette manière, certains membres de l'Église ne sont pas tant éliminés que voués au spiritus mundi.

Si la tâche de la Franc-maçonnerie est de conduire les âmes à la perdition, en les conduisant au culte de fausses divinités, le but de la Franc-maçonnerie ecclésiastique est, par contre, de détruire le Christ et Son Église, en construisant une nouvelle idole, c'est-à-dire un faux christ et une fausse église.

— Notre Dame au Père Stefano Gobbi, Aux Prêtres, les fils de prédilection de la Vierge, n° 406, g

A en croire de nombreux saints et mystiques, cette fausse église sera un conglomérat de diverses religions, et croira en tout et cependant ne croira en rien.

... De plus, en ouvrant leurs rangs à des adeptes qui viennent à eux des religions les plus diverses, ils [enseignent les grandes erreurs] du temps présent, [lesquelles consistent] à reléguer au rang des choses indifférentes le souci de la religion, et à mettre sur le même pied d'égalité toutes les formes religieuses...

— PAPE LEON XIII, Humanum Genus. n° 16 ; Vatican

La Franc-maçonnerie ecclésiastique... cultive le dessein de fonder une Église oecuménique universelle, formée par la fusion de toutes les confessions chrétiennes, parmi lesquelles aussi l'Église Catholique.

— Notre Dame au Père Stefano Gobbi, Aux Prêtres, les fils de prédilection de la Vierge, n° 406, p

En d'autres termes, ce sera une fausse église en opposition directe au Christ et à Son Vicaire sur la terre.

La confrontation finale de notre siècle

Le nouveau paganisme de notre époque — fomenté et préparé depuis des siècles par le biais des erreurs promues par les sociétés secrètes, notamment celles de l'athéisme, du socialisme, du communisme et aujourd'hui de la « politique verte » [l'éco-socialisme] — constitue dès lors une nouvelle étape significative vers « la confrontation finale » de notre siècle, où il nous faut choisir le dieu que nous voulons servir. Il ne s'agit pas tant de savoir qui agit dans les coulisses de cette confrontation, que de comprendre en quoi consistent l'imposture et l'ultime épreuve auxquelles nous sommes tous aujourd'hui confrontés :

Nous faisons face aujourd'hui à la confrontation finale entre l'Église et l'anti-Église, entre l'Évangile et l'anti-Évangile, entre le Christ et l'anti-Christ. Cette confrontation se situe dans les limites imposées par les desseins de la Divine Providence ; c'est une épreuve à laquelle toute l'Église... doit faire face. C'est une épreuve... pour l'Église, mais en un sens une épreuve de 2000 ans de culture et de civilisation chrétienne, avec toutes ses conséquences pour la dignité humaine, les droits de la personne, les droits de l'homme et les droits des nations.

— Cardinal Karol Wojtyla (JEAN-PAUL II), au Congrès eucharistique de Philadelphie, en Pennsylvanie, à l'occasion de la célébration du bicentenaire de la signature de la déclaration d'indépendance, le 13 août 1976

En d'autres termes, nous faisons face au duel entre deux royaumes : le Royaume de l'anti-volonté contre le royaume de la divine volonté. À la fin, le royaume du Christ régnera sur la terre comme au Ciel — et c'est ce sur quoi je souhaite me concentrer dans les jours et les semaines à venir. Parce que ce qui vient est si beau, si important, que je suis persuadé que l'espérance même [de cette ère de paix] va transformer la vie de mes lecteurs.

La Bête fut capturée, et avec elle le faux prophète, lui qui, en produisant des signes devant elle, avait égaré ceux qui portent la marque de la Bête et se prosternent devant son image. Ils furent jetés vivants, tous les deux, dans l'étang de feu embrasé de soufre... [ceux] qui ne se sont pas prosternés devant la Bête et son image, et qui n'ont pas reçu sa marque sur le front ou sur la main... revinrent à la vie, et ils régnèrent avec le Christ pendant mille ans.

Ap 19: 20 ; Ap 20: 4

... au temps de ces rois (les dix couronnes de la bête ; cf. Ap 13: 1), le Dieu du ciel suscitera un royaume qui ne sera jamais détruit, et dont la royauté ne passera pas à un autre peuple...

Dan 2: 44

Les lectures de la messe des [dernières semaines de novembre 2019] ont été une incroyable confirmation de tout ce que j'ai écrit ici. Ainsi, je conclus cette série par un très beau passage du Livre des Maccabées, où l'on nous présente une âme ayant refusé de s'incliner devant la Bête de son temps. Cet homme âgé fut menacé de torture en raison de son refus de manger de la viande sacrifiée aux idoles. Ses amis le prirent à part et lui conseillèrent d'apporter des viandes qu'il aurait lui-même préparées, et de prétendre simplement manger la viande de porc sacrilège. A quoi il répondit...

Une telle comédie est indigne de mon âge. Car beaucoup de jeunes gens croiraient qu'Éléazar, à 90 ans, adopte la manière de vivre des étrangers. À cause de cette comédie, par ma faute, ils se laisseraient égarer eux aussi ; et moi, pour un misérable reste de vie, j'attirerais sur ma vieillesse la honte et le déshonneur. Même si j'évite, pour le moment, le châtiment qui vient des hommes, je n'échapperai pas, vivant ou mort, aux mains du Tout-Puissant.

... au moment de mourir sous les coups, il dit en gémissant : « Le Seigneur, dans sa science sainte, le voit bien : alors que je pouvais échapper à la mort, j'endure sous le fouet des douleurs qui font souffrir mon corps ; mais dans mon âme je les supporte avec joie, parce que je crains Dieu. » Telle fut la mort de cet homme. Il laissa ainsi, non seulement à la jeunesse mais à l'ensemble de son peuple, un exemple de noblesse et un mémorial de vertu.

2 Mc 6: 18-31

... [Prions] pour que nous échappions aux gens pervers et mauvais,
car tout le monde n'a pas la foi.

Lecture de la messe du dimanche 10 novembre 2019 ; 2 Th 3: 1-2

Mark Mallett
The New Paganism – Part VI


[1] She Shall Crush Thy Head by Stephen Mahowald, p. 100 ; 123
[2] Ap 13: 12
[3] Gn 1: 28
[4] Jésus Christ le Porteur d'Eau vive, n° 7.2
[5] Ap 13: 13-14
[6] virgosacrata.com
[7] Ap 13: 11
[8] She Shall Crush Thy Head by Stephen Mahowald, p. 136

Cet article m'inspire ...


de la joie
1


de l'encouragement
17


de la perplexité
3


de la tristesse
0


de la peur
1

Accueil du blog Commenter cet article Imprimer

Commentaires des internautes

Partagez votre opinion

Commentaire laissé par le

Bonjour Malempré,

C'est juste, merci de le préciser. Mark y fait référence dans d'autres articles (même s'il le développe peu), tels que ceux-ci :

https://www.pierre-et-les-loups.net/bizarreries-vaticanes-552.html
https://www.pierre-et-les-loups.net/une-parole-pour-notre-temps-venue-d-afrique-418.html

Et si vous comprenez l'anglais :

https://www.markmallett.com/blog/2019/02/01/on-weaponizing-the-mass/

Et sur ce blog vous avez aussi ceci :

https://www.pierre-et-les-loups.net/la-mise-a-l-epreuve-de-l-eglise-20.html
https://www.pierre-et-les-loups.net/l-antechrist-81.html

Si vous avez des articles intéressant à ce sujet n'hésitez pas à les partager !

Philippe

Commentaire laissé par le

Juste une remarque.
Parmi les "erreurs promues par les sociétés secrètes" que vous citez, vous oubliez (occultez :-) le LIBERALISME, pourtant dénoncé à de nombreuses reprises par le Magistère de l'Eglise catholique!
Athéisme, socialisme, communisme,'éco-socialisme ET libéralisme dont Pie XI disait qu'il avait "frayé la voie au communisme'.
Merci de compléter le tableau de chasse.

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Champs obligatoires

@
Pour recevoir les avis de réponse à votre commentaire si vous avez coché l'option correspondante ci-dessous.

Etre informé des prochains commentaires déposés sur cet article ?

Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 8 - 3 = ?

Recommander cet article

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander la page Le nouveau paganisme - partie 6.

Champs obligatoires

@
@
Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 8 - 3 = ?

Articles similaires

Lire un article au hasard

Le nouveau paganisme - partie 4

Mark Mallett   lundi 2 décembre 2019   1 commentaire   partager

Il y a plusieurs années, à l'occasion d'un pèlerinage, je séjournai dans un magnifique château de la campagne française. Je m'émerveillai devant le mobilier antique, les boiseries et l'aspect si expressif des tapisseries françaises. Mais je fus particulièrement attiré par les bibliothèques anciennes avec leurs nombreux volumes poussiéreux aux pages jaunies.

Je tombai sur le seul livre de la collection rédigé en anglais : World Revolution: The Plot Against Civilization (La Révolution mondiale : Le complot contre la civilisation) de Nesta Helen Webster.

Lire la suite

La déferlante révolutionnaire

Mark Mallett   samedi 28 septembre 2019   7 commentaires   partager

Il y a une sensation de malaise dans mon âme. Pendant quinze ans, j'ai écrit au sujet de cette révolution mondiale qui s'annonce, du retour du communisme et de cette époque où l'impiété commencera à envahir toutes nos sociétés, laquelle est actuellement fomentée par le biais d'une subtile mais puissante censure, à travers le politiquement correct. J'ai partagé avec vous les deux paroles que j'ai reçues intérieurement dans la prière, ainsi que, bien plus important encore, les paroles de nos papes et de Notre-Dame qui, pour certaines, s'étendent sur des siècles. Ces paroles et messages nous avertissent qu'une révolution est à nos portes, et que celle-ci s'apprête à renverser intégralement l'ordre de nos sociétés telles que nous les connaissons actuellement.

Lire la suite

Le nouveau paganisme - partie 2

Mark Mallett   samedi 23 novembre 2019   0 commentaire   partager

Le "nouvel athéisme" a eu un profond effet sur cette génération. Les sarcasmes souvent puériles de militants athées tels que Richard Dawkins, Sam Harris, Christopher Hitchens, et consorts ont joué un rôle de premier plan dans l'émergence d'une culture se montrant de plus en plus critique et cynique à l'égard d'une Église empêtrée dans les scandales. L'athéisme, à l'instar de tous les autres "ismes", a fortement contribué, si pas à l'éradication de la croyance en Dieu, en tout cas à son érosion.

Lire la suite