Le Mystère de Babylone la Grande


Commentaires (1)

Publié le samedi 18 juillet 2020

Auteur / source : Mark Mallett

Catégorie : Réflexions sur les signes des temps

Il est clair qu'une bataille fait rage pour l'âme de l'Amérique. Deux visions. Deux avenirs. Deux puissances. Les Écritures en parlent-elles ? Peu d'Américains réalisent que la bataille pour le cœur de leur pays a commencé il y a plusieurs siècles et la révolution qui y est en cours fait partie d'un plan ancestral.

Lire le texte original en anglais sur le blog de Mark Mallett

Tandis que le jet s'élevait au-dessus de la Californie lors de mon retour de mission en avril 2012, je me suis senti appelé à lire les chapitres 17 à 18 du livre de l'Apocalypse.

Il semblait encore une fois qu'un voile était en train d'être levé sur ce livre mystérieux, tel une autre page de mince tissu se tournant pour révéler un nouveau détail de la mystérieuse image de la "fin des temps" qui commence à apparaître à notre époque. Le mot "apocalypse" signifie en fait le dévoilement — une référence au dévoilement d'une jeune mariée. [1]

Ce que je lisais alors me fit voir l'Amérique sous une lumière biblique complètement nouvelle. Pour m'assurer que je n'étais pas en train de lire quelque chose qui ne s'y trouvait pas, j'ai fait quelques recherches qui m'ont laissé quelque peu stupéfait...

La grande prostituée

Dans l'Apocalypse, saint Jean a une puissante vision du jugement de ce qu'il appelle « la grande prostituée » :

Viens, dit-il, je vais te montrer en quoi consistera le jugement de la grande prostituée assise au bord des grandes eaux. Les rois de la terre se sont prostitués avec elle, et les habitants de la terre se sont enivrés du vin de sa prostitution.

Ap 17: 1-2

Alors que je regardais vers l'Amérique à travers le hublot, je m'émerveillai de la beauté d'un pays qui vit au bord de grandes eaux... l'océan Pacifique, l'Atlantique, le golfe du Mexique, les Grands Lacs, tous marquant les quatre frontières de l'Amérique. De tous les pays du monde, lequel a-t-il eu le plus d'influence sur « les rois... et les habitants de la terre » ? Cependant, je me demandais ce que pouvais vouloir dire « ils se sont enivrés du vin de sa prostitution » ? Tandis que les réponses me venaient à la vitesse de l'éclair, je fus ébahi par ce qui était en train de m'être révélé, selon toute vraisemblance, au sujet de l'Amérique.

Maintenant, je dois faire une pause pour clarifier quelque chose. J'ai de nombreux amis aux États-Unis — des chrétiens formidables et dévoués, ayant une foi solide. Il y a des familles et communautés ici et là où la foi est activement vécue. J'écris simplement ce qui me vient à l'esprit dans mes temps de prière et de réflexions... de la même manière que pour chacun de mes autres articles. Je ne suis pas en train de porter un quelconque jugement sur le peuple américain, et je connais d'ailleurs beaucoup d'Américains avec lesquels j'entretiens de belles amitiés. (En outre, à mon avis, l'Église au Canada est beaucoup plus comateuse que celle en Amérique, où les sujets critiques du jour sont au moins ouvertement débatus.) Néanmoins, mes amis américains sont les premiers à reconnaître à quel point leur pays est tombé en disgrâce et se trouve aujourd'hui dans un état de « prostitution » spirituelle. Un lecteur américain m'écrivait :

Nous savons que l'Amérique a péché contre la plus grande lumière ; d'autres nations sont tout aussi coupables, mais aucune n'a reçu la proclamation de l'Évangile comme l'Amérique (*). Dieu jugera ce pays pour tous les péchés qui crient vers le Ciel... La façon dont elle encourage avec indécence l'homosexualité, le meurtre de millions de bébés avant leur naissance, le divorce effréné, l'impudicité, la pornographie, les abus sexuels commis sur les enfants, les pratiques occultes et ainsi de suite. Sans parler de la cupidité, de la mondanité et de la tiédeur de tant de catholiques dans l'Église. Pourquoi une nation qui était autrefois un bastion et une forteresse du christianisme et si merveilleusement bénie par Dieu... a-t-elle décidé de lui tourner le dos ?

(*) Ndtr: cette réflexion est celle d'un américain mais est également valable pour le reste de l'Occident (à commencer par la France, Fille aînée de l'Église), qui s'est « prostitué avec elle et s'est enivré du vin de sa prostitution. » (Ap 17: 2)

La réponse est complexe. Elle a trait en partie au destin biblique de cette nation, qui commence aujourd'hui à apparaître nettement... [2]

Un mystère

Saint Jean poursuit :

... j'ai vu une femme assise sur une bête écarlate qui était couverte de noms blasphématoires et qui avait sept têtes et dix cornes. Cette femme était vêtue de pourpre et d'écarlate, toute parée d'or, de pierres précieuses et de perles.

Ap 17: 3-4

Tandis que je regardais ces villes au-dessous de moi avec leurs grands immeubles s'élevant vers le ciel, leurs vastes centres commerciaux et leurs rues pavées, « toutes parées d'or » pourrait-on dire... je me suis dit que l'Amérique était vraiment devenue l'une des nations les plus riches de la planète. Je poursuivis ma lecture...

Il y avait sur son front un nom écrit, un mystère : « Babylone la Grande, la mère des prostitutions et des abominations de la terre. »

Ap 17: 5

Le mot « mystère » vient du grec mustērion, qui signifie :

... un secret ou un "mystère" (à travers l'idée du silence imposé par l'initiation aux rites religieux.)

— Dictionnaire Grec du Nouveau Testament, The Hebrew-Greek Key Study Bible, Spiros Zodhiates et AMG Publishers

L'expositoire de Vine des mots de l'Ancien et du Nouveau Testament précise :

Chez les Grecs anciens, les « mystères » étaient des rites religieux et des cérémonies pratiquées par des sociétés secrètes, dans lesquelles pouvait être admis quiconque le désirait. Ceux qui étaient initiés à ces mystères devinrent détenteurs de certaines connaissances, qui ne furent pas transmises aux non-initiés, et furent appelés « les parfaits. »

— Dictionnaire complet de l'expositoire de Vine des mots de l'Ancien et du Nouveau Testament, W.E. Vine, Merrill F. Unger, William White, Jr., p. 424

Ce n'est qu'avec le recul, si l'on considère les fondements de l'Amérique et les intentions de ses fondateurs, que l'on perçoit toute la force de ces mots, en particulier le mot grec mustērion — en relation avec les sociétés secrètes — qui revêt une signification apocalyptique pour les États-Unis.

Sociétés secrètes et espoir ancestral

L'Amérique a été fondée en tant que nation chrétienne, c'est vrai — mais ça ne l'est que partiellement. Le Dr Stanley Monteith (1929-2014) était un chirurgien orthopédiste, animateur de radio et auteur de Brotherhood of Darkness (Fraternité des ténèbres), un ouvrage sur la manière dont les sociétés secrètes — en particulier les francs-maçons — manipulent l'avenir du monde... et plus spécialement l'Amérique.

A moins de comprendre l'influence qu'ont eu les sociétés occultes sur la façon dont s'est développée l'Amérique, sur la façon dont fut fondée l'Amérique, sur le cours des événements en Amérique, eh bien, vous vous perdrez complètement dans l'étude de notre histoire.

The New Atlantis: Secret Mysteries of America's Beginnings (video); interview Dr. Stanley Monteith

Avant de poursuivre, nous devons comprendre une chose importante au sujet des franc-maçons. Lors d'une conférence il y a quelques années, un homme âgé s'est approché de moi pour me remercier, tout en me faisant très clairement comprendre que ma réflexion au sujet des franc-maçons n'était que pure foutaise. « Après tout, » me dit-il, « j'en connais beaucoup et ils n'ont rien à voir avec cette théorie du complot. » J'ai reconnu que les amis de cet homme n'ont probablement aucune idée de ce qui se passe dans les coulisses de la mondialisation. « Il existe 33 degrés dans la pratique de la franc-maçonnerie », lui expliquai-je, « et les degrés inférieurs — qui comprennent la plupart des franc-maçons — sont dans le noir complet en ce qui concerne les véritables objectifs et les liens lucifériens établis aux degrés les plus élevés. » Albert Pike (1809-1891), un franc-maçon de haut niveau qui a écrit Morale et Dogme du Rite écossais ancien et accepté de la franc-maçonnerie, est considéré comme l'un des artisans du "nouvel ordre mondial".

Il convient de noter à ce stade que la plupart des francs-maçons ne comprennent pas vraiment les symboles de Craft (métier), comme l'a écrit Pike dans Morale et Dogme ; qu'ils sont « intentionnellement induits en erreur par de fausses interprétations » de ceux-ci. Pike a écrit qu '« il n'est pas prévu » que les maçons des degrés inférieurs ou loges bleues « les comprennent ; mais il est prévu qu'ils s'imaginent » qu'ils les comprennent. Il a ajouté que les véritables significations des symboles maçonniques sont « réservées aux Adeptes, aux Princes de la Maçonnerie ».

— Dennis L. Cuddy, extrait de l'article “Statue de la liberté ”, newswithviews.com

Au sujet de la franc-maçonnerie, l'auteur catholique Ted Flynn écrit :

... peu de gens réalisent jusqu'à quelles profondeurs s'enfoncent les racines de cette secte. La franc-maçonnerie est peut-être aujourd'hui la plus grande puissance séculière organisée de la terre et elle se bat frontalement et quotidiennement contre les choses de Dieu. C'est une puissance qui détient le contrôle du monde, opérant dans les coulisses, dans les domaines bancaires et politiques, et elle a efficacement infiltré toutes les religions. La Franc-maçonnerie est une secte secrète mondiale qui sape l'autorité de l'Église catholique avec un agenda occulte dans ses degrés supérieurs dont l'objectif est de détruire la papauté.

— Ted Flynn, Hope of the Wicked: The Master Plan to Rule the World, p. 154

Écouter le Temoignage de l'ex-illuminati Ronald Bernard (les illuminatis représentent les derniers degrés de la franc-maçonnerie, ndtr)

Loin d'être une théorie du complot, les papes eux-mêmes ont officiellement et dans les termes les plus forts, condamné la franc-maçonnerie dans leurs encycliques. Dans une contre-attaque directe à l'encontre de la franc-maçonnerie, le Pape mystique Léon XIII assimila cette secte au « royaume de Satan », avertissant que ce qui se tramait derrière des portes closes depuis des siècles apparaît aujourd'hui au grand jour :

A notre époque, les fauteurs du mal paraissent s'être coalisés dans un immense effort, sous l'impulsion et avec l'aide d'une Société répandue en un grand nombre de lieux et fortement organisée, la Société des francs-maçons. Ceux-ci, en effet, ne prennent plus la peine de dissimuler leurs intentions et ils rivalisent d'audace entre eux contre l'auguste majesté de Dieu... Il s'agit pour les francs-maçons, et tous leurs efforts tendent à ce but, il s'agit de détruire de fond en comble [l'intégralité de l'ordre religieux et social] qui est né des institutions chrétiennes et de lui en substituer [un nouveau] façonné à leurs idées et dont les principes fondamentaux et les lois sont empruntées au naturalisme.

— PAPE LEON XIII, Humanum Genus, encyclique sur la franc-maçonnerie, n° 10, 20 avril 1884 ; Vatican.va

Sans savoir, sans comprendre, ils tâtonnent dans les ténèbres et les fondements de la terre en sont ébranlés.

Psaume 81 (82) : 5

Le but ultime de la franc-maçonnerie est de créer une utopie sur terre où toutes les religions fusionneraient en une "croyance" homogène dans laquelle la sagesse humaine (human enlightenment) — et non pas Dieu — devient le but ultime de notre existence.

... De plus, en ouvrant leurs rangs à des adeptes qui viennent à eux des religions les plus diverses, ils deviennent plus capables d'accréditer la grande erreur du temps présent, laquelle consiste à reléguer au rang des choses indifférentes le souci de la religion, et à mettre sur un même pied d'égalité toutes les formes religieuses. Or, à lui seul, ce principe suffit à ruiner toutes les religions...

— PAPE LEON XIII, Humanum Genus, n° 16 ; Vatican.va

C'est peut-être la raison pour laquelle le Pape Pie X se demanda, dans une encyclique, si l'Antéchrist n'était peut-être pas déjà sur terre. [3]

Cette imposture antichristique se dessine déjà dans le monde chaque fois que l'on prétend accomplir dans l'histoire l'espérance messianique qui ne peut s'achever qu'au-delà d'elle à travers le jugement eschatologique : même sous sa forme mitigée, l'Église a rejeté cette falsification du Royaume à venir sous le nom de millénarisme, surtout sous la forme politique d'un messianisme sécularisé, "intrinsèquement perverse".

Catéchisme de l'Église catholique, n° 676

Cette nouvelle religion, nous mettait en garde [Benoît XVI], commence déjà à prendre forme :

... on fait d'une religion négative et abstraite une [norme] tyrannique [à laquelle] chacun doit se plier.

— Pape Benoît XVI, Lumière du monde, Le pape, l'Eglise et les signes des temps, Conversation avec Peter Seewald, page 78

Les sociétés secrètes sont basées sur un ancien mensonge satanique selon lequel le perfectionnement de l'humanité passe par l'acquisition de connaissances occultes. Tel fut, bien sûr, le piège que tendit le diable à Adam et Eve : leur faire croire qu'en mangeant du fruit de « l'arbre de la connaissance du bien et du mal » [4], ils deviendraient prétendument des dieux... [5] mais au lieu de cela, ils furent séparés de Dieu.

Puissance de manipulation

Sir Francis Bacon est considéré comme le père de la science moderne et le grand-père de la franc-maçonnerie. Il croyait que par le biais de la connaissance ou de la science, l'humanité pourrait se transformer ou transformer le monde en le faisant passer dans son état d'illumination le plus élevé. Se faisant appeler « le prophète du nouvel âge », il était convaincu de par ses croyances ésotériques que l'Amérique serait l'instrument qui permettrait de créer une utopie sur terre, une « Nouvelle Atlantide » [6], et qui aiderait à propager des « démocraties éclairées » dans le but de gouverner le monde.

Lire L'Occident, exportateur de démocratie

L'Amérique serait utilisée pour conduire le monde vers l'empire philosophique. Vous comprenez que l'Amérique a été fondée par des chrétiens en tant que nation chrétienne. Cependant, il y a toujours eu ces individus de l'autre côté qui voulaient utiliser l'Amérique, abuser de notre puissance militaire et financière pour établir des démocraties éclairées à travers le monde et restaurer l'Atlantis perdue.

— Dr Stanley Monteith, The New Atlantis: Secret Mysteries of America's Beginnings (video); interview Dr. Stanley Monteith

Peter Dawkins est l'un des plus grands spécialistes de la vie de Sir Francis Bacon. Il décrit en détail l'implication de Bacon dans la sorcellerie et l'occultisme, ainsi que son influence sur les pères fondateurs de l'Amérique. Il raconte comment Bacon entra en contact avec le monde spirituel et qu'après avoir entendu une « voix céleste », celle-ci lui aurait confié l'œuvre de sa vie. [7] Cette œuvre, nous dit Dawkins, consistait à élaborer pour les États-Unis un « programme de colonisation » qui leur permettrait de répandre un empire éclairé (empire of enlightenment) dans le monde entier. Une partie de cette colonisation consistait en effet à mettre en place des membres de la société secrète pour contribuer à cette illumination au moyen de la manipulation du pouvoir et de la richesse de l'Amérique. Les sociétés secrètes devinrent alors un moyen de systématiser les mensonges philosophiques ancestraux de Satan :

Il était nécessaire que ces Sociétés secrètes s'organisent pour parvenir à transformer les théories des philosophes en un système pratique et redoutable de destruction de la Civilisation.

— Nesta Webster, La Révolution mondiale, p. 39 (télécharger la version PDF)

Cette manipulation du pouvoir est devenue évidente dès le début. Le sixième Président des États-Unis, John Quincy Adams, dans ses Lettres sur la franc-maçonnerie, fit écho aux avertissements ultérieurs du Pape Léon XII :

Je crois en conscience et sincèrement que l'Ordre des francs-maçons représente, sinon la plus grande, l'une des plus grandes menaces morales et politiques...

— Le président John Quincy Adams, 1833, cité dans The New Atlantis: Les mystères secrets du commencement de l'Amérique

Il n'était pas seul. Un Comité Mixte dans le Massachusetts déclara également qu'il y a...

... un gouvernement indépendant distinct au sein de notre propre gouvernement, échappant au contrôle des lois du pays par le biais du secret...

— Année 1834, cité dans The New Atlantis: Secret Mysteries of America's Beginning

Certains des plus grands hommes aux États-Unis, dans le domaine du commerce et de la fabrication, ont peur de quelqu'un, ont peur de quelque chose. Ils savent qu'il y a un pouvoir quelque part si organisé, si subtil, si discret, si vigilant, si imbriqué, si complet, si omniprésent, qu'il vaut mieux en parler dans le secret quand il s'agit de le condamner.

— Président Woodrow Wilson, La nouvelle liberté , ch. 1

La Réserve fédérale américaine n'appartient pas au gouvernement des États-Unis, mais à un cartel de banquiers internationaux à qui le Federal Reserve Act de 1913 permet d'agir dans le plus grand secret. [8] Chose étonnante, la politique fiscale des États-Unis — qui à son tour impacte le monde entier par le biais de la devise commune du dollar — est en définitive décidée par un groupe de puissantes familles de banquiers à travers la planète.

Je crois sincèrement que les établissements bancaires sont plus dangereux que les armées permanentes ; et que le principe de dépenser de l'argent qui devra être remboursé par la postérité, sous l'appellation de financement, n'est rien d'autre qu'une escroquerie à grande échelle mettant en péril l'avenir.

— Président Thomas Jefferson, cité dans The Hope of the Wicked, Ted Flynn, p. 203

Permettez-moi d'émettre et de contrôler les ressources monétaires d'un pays et je me moque de celui qui écrit ses lois.

— Mayer Amschel Rothschild (1744-1812), fondateur de la dynastie bancaire internationale de la famille Rothschild ; Ibid. p. 190

Lorsqu'un gouvernement est dépendant des banquiers pour l'argent, ce sont ces derniers, et non les dirigeants du gouvernement qui contrôlent la situation, puisque la main qui donne est au-dessus de la main qui reçoit.

— Napoléon Bonaparte, (1769-1821) ; revolution-lente.coerrance.org (ajout)

Pensons aux grandes puissances de l'histoire d'aujourd'hui, pensons aux [intérêts financiers] anonymes qui réduisent l'homme en esclavage, qui ne sont plus chose de l'homme, mais constituent un pouvoir anonyme que les hommes servent, par lequel les hommes sont tourmentés et même massacrés. Il s'agit d'un pouvoir destructeur, qui menace le monde.

— PAPE BENOÎT XVI, Méditation lors de la première assemblée générale du synode des évêques pour le Moyen-Orient, 11 octobre 2010 ; Vatican.va

Ce qui est également clair, c'est que la guerre engendre des profits énormes — et fournit un moyen de contrôle, de perturbation et de « réorganisation » des nations. Cela explique pourquoi des décisions sont prises, par exemple, de bombarder certains pays comme l'Iraq et de destituer leurs dictateurs ... alors que d'autres dictateurs, comme au Soudan et dans d'autres pays, poursuivent en toute impunité leurs programmes génocidaires. La réponse est qu'il existe un autre programme à l'œuvre : la création d'un « Nouvel ordre mondial » qui ne repose pas sur une authentique justice mais sur un objectif utopique par lequel la fin justifie les moyens, même si ces moyens sont injustes. Pourtant, le Dr Monteith pose à juste titre la question de savoir pourquoi l'Amérique, qui n'est pas une démocratie mais une république, cherche si activement à propager des démocraties plutôt que des républiques à travers le monde. Le producteur Christian J. Pinto, dans son documentaire parfaitement étayé au sujet des fondations maçonniques du pays, répond :

Tandis que l'Amérique pousuit l'exportation de la démocratie à travers le monde, est-elle simplement en train de promouvoir la liberté ou d'accomplir un plan ancestral ?

The New Atlantis: Secret Mysteries of America's Beginning

Après que son père (George H. W. Bush) eut appelé à un « nouvel ordre mondial » (vidéo) pendant la crise du golfe Persique, George W. Bush réaffirma cette idée dans son discours d'investiture en 2005 :

Lorsque nos fondateurs ont déclaré « un Nouvel Ordre des Âges » (« Novus Ordo Seclorum ») ... ils agissaient sur la base d'un espoir ancestral qui est appelé à s'accomplir.

— Président George Bush Jr., discours d'investiture devant le Congrès, le 20 janvier 2005

Ces paroles font référence à une expression inscrite à l'arrière du billet de un dollar américain, « Novus Ordo Seclorum », qui signifie « Nouvel Ordre des Âges ». L'image qui l'accompagne représente « l'œil de Horus », symbole occulte largement adopté par les francs-maçons et autres sociétés secrètes, une image associée au culte de Baal et au dieu solaire dans la mythologie égyptienne. « L'espoir ancestral » consiste à créer une utopie sur terre qui devra prendre naissance dans les nations éclairées :

Seuls les adeptes des cultes à mystère et les membres des sociétés secrètes promeuvent l'idée de démocraties mondiales ou d'une alliance de nations éclairées — des démocraties éclairées pour gouverner le monde.

— Dr Stan Monteith, The New Atlantis: Secret Mysteries of America's Beginning

L'ordre par le chaos

Horus est également connu comme le « dieu de la guerre ». La devise des francs-maçons à ses plus hauts degrés est Ordo Ab Chaos : « L'ordre par le chaos. » Comme nous le lisons dans le livre de l'Apocalypse, c'est à travers la guerre et les révolutions [9], et un schéma monétaire mondial que la Bête, l'Antéchrist, cherche à gouverner. Ou, autrement dit, c'est du chaos des divisions et des conflits, et de l'effondrement de l'économie mondiale et des infrastructures, sociopolitiques que l'Antichrist doit émerger. [10]

L'auteur lui-même déclare que le monde est menacé d'une ruine prochaine ; sauf que, tant que la ville de Rome subsiste encore dans un état florissant, il semble que rien de cela ne soit à craindre. Mais quand cette capitale du monde aura été renversée, et qu'elle ne sera plus qu'un amas de ruines, il ne restera plus aucune raison de douter que la fin ne soit arrivée pour les affaires des hommes et du monde. Cette seule ville [l'Empire romain] soutient et conserve tout.

— Lactance, Père de l'Église, Les Institutions divines, livre VII, ch. 25, « Des dernières fois et de la ville de Rome » ; note : Lactante dit ensuite que l'effondrement de l'Empire romain ne signifie pas la fin du monde, mais marque le début d'un règne de « mille ans » du Christ dans Son Église, suivi de la consommation de toutes choses.

La Rome païenne et Babylone étaient une même réalité à l'époque de saint Jean. Cependant, nous savons aussi que Rome devint finalement chrétienne et que la vision de saint Jean concernait aussi les temps futurs. Ainsi, quelle est cette future « Rome » où se concentre le commerce des nations ? Comment ne pas être tenté de penser immédiatement à New York, une ville multiculturelle dans laquelle aussi bien le World Trade Center que les Nations Unies se trouvent « au bord de grandes eaux » ? [11]

Les eaux que tu as vues, là où la prostituée est assise, représentent un grand nombre de peuples, de nations et de langues... La femme que tu as vue, c'est la grande ville qui exerce la [souveraineté] sur les [gouvernements] de la terre.

Ap 17: 15-18

Je me suis davantage étendu dans d'autres articles sur le rôle des Nations Unies et sur la puissance croissante que l'ONU exerce sur la souveraineté des nations... Dans une déclaration très révélatrice quant à la véritable identité de Babylone, le Pape Benoît XVI déclarait à la Curie romaine :

L'Apocalypse de saint Jean énumère parmi les grands péchés de Babylone – symbole des grandes villes irréligieuses du monde – le fait d'exercer le commerce des corps et des âmes et d'en faire une marchandise (cf. Ap 18: 13). Dans ce contexte, se pose aussi le problème de la drogue, qui avec une force croissante étend ses tentacules autour de tout le globe terrestre – expression éloquente de la dictature de Mammon qui pervertit l'homme. Tout plaisir devient insuffisant et l'excès dans [l'ivresse trompeuse] devient une violence qui déchire des régions entières, et cela au nom d'un malentendu fatal de la liberté, où justement la liberté de l'homme est minée et à la fin complètement anéantie.

— PAPE BENOÎT XVI, discours à l'occasion des vœux de Noël à la Curie romaine, le 20 décembre 2010 ; Vatican.va

Ici, le Saint-Père considère Babylone comme englobant toutes les villes irréligieuses qui font le trafic « des corps et des âmes », visant en particulier la drogue et le matérialisme qu'il qualifie d' « ivresse trompeuse ». Cette concoction mortelle déstabilise et déchire des régions entières : Ordo ab chaos. [12] La propagation de cette prétendue liberté se présente souvent sous le masque d'un « progrès », celui de la mondialisation.

... sans l'orientation de l'amour dans la vérité, [cette puissance mondiale] risque de provoquer des dommages inconnus jusqu'alors ainsi que de nouvelles fractures au sein de la famille humaine... l'humanité court de nouveaux périls d'asservissement et de manipulation...

— PAPE BENOÎT XVI, Caritas in Veritate , n° 33, 26

Mais c'est précisément l'objectif visé par cette « puissance mondiale » ou « Bête » : renverser l'ancien ordre (la civilisation chrétienne, ndtr) qui est à la fois ce qui reste de l'Empire romain sur lequel l'Occident fut bâti, et l'Église qui en fut, pendant un temps, l'âme spirituelle.

Cette révolte [apostasie], ou rejet de la foi, est généralement comprise, par les anciens Pères, comme une révolte contre l'Empire romain, qui devait d'abord être détruit, avant la venue de l'Antéchrist. Cela peut, probablement, aussi être compris comme une révolte de plusieurs nations contre l'Église catholique, ce qui s'est déjà produit, par le biais de Mahomet, Luther, etc., et qui, nous pouvons le supposer, s'amplifiera à l'époque de l'Antéchrist.

— Note de bas de page sur 2 Thess 2: 3, Sainte Bible de Douay-Rheims, Baronius Press Limited, 2003; p. 235

Mère des villes irréligieuses

Babylone la Grande, la mère des prostitutions et des abominations de la terre.

Ap 17: 5

L'Amérique est devenue la « mère » de la « démocratie », allant jusqu'à vouloir l'exporter au Moyen-Orient, par le bombardement des « dictateurs » et des « tyrans » ou en fournissant des armes aux « rebelles » pour renverser les gouvernements en place. Cependant, comme nous l'avons appris avec l'effondrement de l'Union soviétique et des autres pays qui ont connu un « changement de gouvernement », l'Amérique est également devenue la mère « des abominations de la terre », qu'elle exporte dans le monde entier. [13] La pornographie, la musique pop / rap hédoniste, la drogue, les films hollywoodiens et le matérialisme ont inondé chacun de ces pays à la suite de leurs nouvelles « libertés », avec pour conséquence de détruire les libertés et d'anéantir, au final, les nations de l'intérieur.

Quel que soit le pays dans lequel nous nous rendons, l'influence de la culture américaine est évidente dans de nombreux endroits, souvent en partie à cause de la machine à propagande d'Hollywood.

... tes sortilèges ont égaré toutes les nations...

Ap 18: 23

Il est intéressant de noter que Hollywood ou « holly wood » (bois de Houx) est l'arbre dont le bois est recherché pour la fabrication de baguettes magiques, car certains pensent qu'il possède des propriétés magiques particulières. En effet, la baguette de Harry Potter est en bois de houx. Et c'est précisément Hollywood, plus que tout autre endroit, qui continue de jeter les « sortilèges » du « divertissement » sur les esprits par le biais du grand écran, de la télévision et aujourd'hui d'Internet, en façonnant la mode, les idéologies et la sexualité.

Chacun peut aisément constater que plus l'industrie cinématographique s'est perfectionnée, plus elle s'est montrée pernicieuse et mortelle vis-à-vis de la morale et de la religion, et même des bonnes mœurs de la société humaine... menaçant ainsi, non seulement les individus, pris en particulier, mais la communauté humaine dans son ensemble.

— Pape PIE XI, Lettre encyclique Vigilanti Cura, n° 7, 8 ; 29 juin 1936 (traduction depuis l'anglais)

On pourrait spéculer sur ce à quoi fait référence Ap 13: 15, en parlant de « l'image de la Bête ». Cependant, selon [l'écrivain Emmett O'Regan], le nombre de la Bête, 666, lorsqu'il est translittéré dans l'alphabet hébreu (où chaque lettre possède un équivalent numérique) donne les lettres « www ». [14] Saint Jean aurait-il eu la vision de la manière dont l'Antéchrist utiliserait un "world wide web" (lit. une toile d'araignée à l'échelle mondiale) pour capturer les âmes par le biais d'une source unique et universelle de transmission d'images et de sons, « à la vue de tous les hommes » ? [15]

Fondations occultes

Tout cela ne veut cependant pas dire que tout prend ultimement naissance en Amérique. Saint Jean parlait du...

... mystère de la femme et de la Bête qui la porte, celle qui a les sept têtes et les dix cornes.

Ap 17: 7

La prostituée est portée [par la Bête]. De la même façon que Marie fut la servante de Dieu dans le dessein de faire advenir le règne de son Fils, la prostituée dans l'Apocalypse n'est que la servante de l'Antéchrist...

Pour atteindre cet objectif d'une utopie mondiale dictée par les élites, il est nécessaire que tout le système américain soit infiltré par des hommes « éclairés » partageant les mêmes connaissances ésotériques. Le révérend William Schnoebelen, ancien franc-maçon et écrivain, précise ceci au sujet de l'Amérique :

L'histoire de notre pays prend racine dans la franc-maçonnerie.

— Rev. William Schnoebelen, The New Atlantis: Secret Mysteries of America's Beginnings (video) ; interview ; cf. la Franc-maçonnerie par William Schnoebelen

Il pose notamment la question de savoir pourquoi, si l'Amérique est fondée sur le christianisme, des éléments de sa capitale, tels que l'architecture, les statues ou les monuments nationaux, ne contiennent aucune imagerie chrétienne et sont en fait d'origine païenne ? La réponse est que l'Amérique a été fondée en partie par les francs-maçons qui ont conçu Washington, DC sur la base de leurs croyances païennes et occultes. La capitale regorge de symbolismes maçonniques, depuis la façon dont les rues sont alignées jusqu'à son architecture en général.

Toute l'architecture est présentée de manière occulte avec une symbologie maçonnique. Une plaque maçonnique est apposée sur la façade de tous les grands bâtiments de Washington, DC.

— Dr. Stanley Monteith, Ibid.

Par exemple, David Ovason révèle dans son livre The Secret Architecture of our Nation's Capital, quelles furent les cérémonies occultes qui entourèrent la pose de la pierre angulaire du Capitole à Washington, DC en 1793. À l'époque, le président George Washington portait un « tablier » maçonnique pendant la cérémonie. [16]

Le Capitole des États-Unis n'est pas simplement un autre bâtiment gouvernemental. Il est le centre spirituel des États-Unis. Sa structure, son art et tout ses symboles révèlent l'importance des fraternités secrètes dans la mise en forme du gouvernement le plus puissant du monde... Le Capitole est considéré par l'Américain moyen comme le siège de la démocratie, où les grandes décisions politiques sont prises. Très peu reconnaissent les éléments spirituels de l'architecture et la symbolique du bâtiment qui en fait littéralement un temple de mystères maçonniques. Au centre de tout cela se tient George Washington, un franc-maçon du 33ème degré qui est considéré comme le “Christ Américain”.

ordo-ab-chao.fr (ajout)

Deux cents ans plus tard, lors d'une cérémonie de commémoration, le symbole maçonnique représentant une équerre et un compas est clairement visible sur la pierre angulaire de la nation. De la même manière, la pose du Washington Monument — un obélisque de style égyptien symbolisant l'un des rayons [figé pour l'éternité] du dieu soleil égyptien , illuminant et éclairant l'humanité — fut également accompagnée de rituels maçonniques et de la pose d'une pierre angulaire maçonnique.

La Statue de la Liberté, longtemps réputée être le symbole du rêve américain, a été construite par l'ingénieur français Gustave Eiffel. Eiffel était un franc-maçon, de même que le concepteur de la statue, Auguste Bartholdi. La Statue de la Liberté était un cadeau des maçons français du temple du Grand Orient aux maçons d'Amérique. [17] Peu de gens se rendent compte que Bartholdi s'est inspiré pour la conception de la Statue de la Liberté (qui devait initialement donner sur le canal de Suez) de la déesse païenne Isis, « une femme en robe tenant une torche » [18] Isis n'est qu'une des nombreuses déesses de l'antiquité, toutes dérivées de l'ancienne déesse Sémiramis, connue pour sa domination et sa prostitution. Isis était mariée à Osiris, dieu des enfers, qui lui donna un fils — Horus, le fameux « dieu de la guerre » dont j'ai parlé plus haut. Les historiens considèrent Sémiramis comme l'épouse de Nimrod, petit-fils de Noé. Nimrod a principalement construit l'ancienne cité de Babylone, y compris la Tour de Babel. La tradition arménienne considérait Sémiramis comme « une briseuse de ménages et une prostituée. » (Elle représente également la destruction de l'Ancien Ordre Mondial et la création du Nouvel Ordre Mondial. Ndtr) [19] Est-ce un hasard si, en Amérique aujourd'hui, les deux plus grandes victimes de la « culture de mort » sont la famille et la pureté ?

Hasard ou coïncidence, saint Jean décrit la prostituée comme chevauchant la Bête — une position de domination. Est-ce pour cette raison que saint Jean voit la Bête finir par se débarrasser de la prostituée, celle-ci ne lui étant vraisemblablement plus d'aucune utilité ? Chercherait-elle également à atteindre un but qui interférerait avec celui de la Bête ? En effet, les fondements chrétiens de l'Amérique ont depuis toujours été en rivalité avec les intérêts internes des francs-maçons.

Quant aux dix cornes que tu as vues, ainsi que la Bête, elles se prendront de haine pour la prostituée, elles la laisseront dépouillée et nue, elles mangeront ses chairs et la brûleront au feu. Car Dieu leur a mis au cœur de réaliser son projet, de réaliser ensemble un même projet : donner à la Bête leur royauté jusqu'à ce que s'accomplissent les paroles de Dieu.

Ap 17: 16-17

La prostituée est à la fois belle et infidèle ; elle est parée de vertu et tient cependant « une coupe d'or remplie des abominables et sordides actions de sa prostitution » ; elle est vêtue d'écarlate (le péché) mais aussi de pourpre (la pénitence) ; c'est une femme tiraillée entre sa capacité à apporter le bien ou le mal aux nations, à leur procurer une vraie ou une fausse lumière...

Tromperie éclairée

Les « Princes de la franc-maçonnerie » se considèrent comme des hommes « éclairés ». Sir Francis Bacon fut à certains égards l'étincelle qui donna naissance à cette époque philosophique connue sous le nom de « période des Lumières », avec son application de la philosophie du déisme :

Dieu était l'Être Suprême ayant conçu l'univers puis l'abandonnant à ses propres lois.

— Père Frank Chacon et Jim Burnham, Beginning Apologetics 4, p. 12

Curieusement, le titre officiel de la Statue de la Liberté est « La Liberté éclairant le monde ». En effet, le flambeau qu'elle porte apparaît alors comme un symbole de cette « lumière » ancestrale, cette sagesse secrète découverte par les « éclairés » et qui les guide vers un utopique Nouvel Ordre Mondial. En outre, dans sa couronne se trouvent sept rayons. L'écrivain occultiste et sataniste, Alice Bailey, a écrit Le Septième Rayon: Une Divulgation du Nouvel Age...

... indiquant qu'il y aurait une « future religion scientifique de la Lumière », elle a expliqué « que sept grands rayons existent dans le cosmos.... Nous pourrions les considérer comme sept Entités intelligentes par le biais desquelles le plan est élaboré. » « Le plan » comprend une « Fédération des Nations » qui se formerait rapidement d'ici 2025, et qui « synthétiserait l'économie, les religions et la politique. » Selon Bailey, cela se produirait au cours de l'ère du Verseau. [Selon la croyance New Age] nous passons actuellement de « l'Âge des Poissons, gouverné par le sixième Rayon de la Dévotion et de l'Idéalisme », à « l'Âge du Verseau, régi par le septième Rayon de l'Ordre et de l'Organisation. »

— Dennis L. Cuddy, extrait de “Statue of Liberty”, Part I, newswithviews.com

Alice Bailey fonde sa propre maison d'édition, le Lucis Trust, en 1922... Le Lucis Trust se définit comme une organisation spiritualiste dont le but est d'apporter une solution aux problèmes de l'humanité par l'unification planétaire sous l'égide d'un gouvernement mondial, et la préparation de la venue du Christ [un faux christ], l'Instructeur d'une religion mondiale, appelé aussi Imam Mahdi ou Maitreya [l'Antéchrist]... À ce propos, Alice Bailey déclare que « le retour du Christ s'exprimera d'abord par une montée de la conscience christique dans le cœur des hommes ». Mais elle précise que le Christ utilisera également les moyens modernes de communication : « La radio, la presse, la diffusion des nouvelles rendront sa venue différente de celle des Messagers antérieurs. Les moyens de transports rapides, bateaux, trains et avions, le rendront accessible à des milliers d'individus qui pourront l'approcher. Grâce à la télévision son visage pourra devenir familier à tous. » ... Alice Bailey l'appelle parfois Maitreya (attendu par les bouddhistes), ou Avatar Kalki (attendu par les hindouistes), ou Imam Mahdi (attendu par les chiites), et qualifie sa fonction d'Instructeur mondial.

Wikipedia ; cf. partageinternational.org (ajout)

Bien sûr, la source de cette connaissance ésotérique est Satan lui-même qui tenta Adam et Eve pour les inciter à s'emparer de cette connaissance « secrète » qui ferait d'eux des dieux. [20] Lucifer, en fait, signifie « porteur de lumière ». Cet ange déchu est depuis devenu la source des fausses lumières. Autrement dit, qu'ils en soient conscients ou non (et certains le sont), l'orchestration du système de gouvernance mondiale actuellement en phase d'émergence est de nature satanique.

Les Lumières étaient un mouvement global, bien organisé et brillamment mené dont le but était d'éliminer le christianisme de la société moderne. Il a débuté en adoptant le déisme comme credo religieux, mais il a fini par rejeter toute notion de transcendance divine. Il est finalement devenu une religion du « progrès humain » et de la « Déesse Raison ».

— Père Frank Chacon et Jim Burnham, Beginning Apologetics Volume 4: « How to Answer Atheists and New Agers », p. 16

Un temps viendra où les gens ne supporteront plus l'enseignement de la saine doctrine ; mais, au gré de leurs caprices, ils iront se chercher une foule de maîtres pour calmer leur démangeaison d'entendre du nouveau. Ils refuseront d'entendre la vérité pour se tourner vers des fables... Ils ont l'intelligence remplie de ténèbres, ils sont étrangers à la vie de Dieu, à cause de l'ignorance qui est en eux, à cause de l'endurcissement de leur cœur.

2 Tm 4: 3-4 ; Ep 4: 18

La conviction de Bacon selon laquelle lui et les autres adeptes de la « société secrète » détenaient la clé permettant de recréer le Jardin d'Eden était et est toujours une tromperie satanique qui engendrera des conséquences inimaginables.

... Francis Bacon (1561-1626) et les adeptes du courant de pensée de l'ère moderne qu'il a inspiré, en considérant que l'homme serait racheté par la science, se trompaient. Par une telle attente, on demande trop à la science; cette sorte d'espérance est fallacieuse. La science peut contribuer beaucoup à l'humanisation du monde et de l'humanité. Cependant, elle peut aussi détruire l'homme et le monde si elle n'est pas orientée par des forces qui se trouvent hors d'elle.

— PAPE BENOÎT XVI, Lettre encyclique, Spe Salvi, n° 17, 25

Nous ne devons pas perdre de vue l'avertissement du Christ quant à la vraie nature de Satan :

C'était un meurtrier depuis le début... c'est un menteur et le père du mensonge.

Jean 8: 44

Ceux qui ont l'intention de créer une utopie mondiale sont, en fin de compte, des marionnettes utilisées par le père du mensonge dans le but de provoquer la plus grande destruction possible de l'humanité (dans la mesure où Dieu le lui permet.) Cette élite dirigeante a crus naïvement au mensonge leur faisant croire qu'eux seuls sont des êtres éclairés destinés à gouverner la terre. Dans certains cas, à travers les messes noires et les rituels occultes, ils coopèrent directement pour susciter l'adoration mondiale de Satan :

Et l'on se prosterna devant le Dragon parce qu'il avait donné le pouvoir à la Bête. Et, devant elle, on se prosterna aussi, en disant : « Qui est comparable à la Bête, et qui peut lui faire la guerre ? »

Ap 13: 4

Mais à la fin, les abominations de Babylone provoquent sa propre destruction :

Elle est tombée, elle est tombée, Babylone la Grande ! La voilà devenue tanière de démons, repaire de tous les esprits impurs, repaire de tous les oiseaux impurs, repaire de toutes les bêtes impures et répugnantes ! Car toutes les nations ont bu du vin de sa fureur, de sa prostitution ; les rois de la terre se sont prostitués avec elle, et les marchands de la terre se sont enrichis de son luxe insolent...

Ap 18: 2-3

Alors, ils pleureront et se lamenteront sur elle, les rois de la terre qui se sont prostitués avec elle et qui ont partagé son luxe, quand ils verront la fumée de son incendie. Ils se tiendront à distance par peur de ses tortures, et ils diront : « Malheur ! Malheur ! la grande ville, Babylone, ville puissante : en une heure, ton jugement est arrivé ! »

Ap 18: 9-10

Prudents comme les serpents, candides comme les colombes

Depuis que le Seigneur m'a conduit dans les profondeurs de ces passages de l'Apocalypse, je n'ai cessé d'avoir à l'esprit l'image d'une cellule cancéreuse. Le cancer est une cellule complexe ressemblant à un tentacule et qui possède de nombreux brins de connexion qui se logent dans chaque fissure et crevasse. Il est difficile de la retirer sans avoir à couper également les éléments sains.

Nous devons être clairs sur une chose : Babylone, la Bête, la franc-maçonnerie et tous les visages de l'Antéchrist, qu'ils se présentent sous les masques de dictateurs ou de systèmes religieux, sont le fruit de Lucifer, un ange déchu. Les anges sont d'une intelligence supérieure à tout être humain. Satan a tissé une toile extrêmement complexe, impliquant des siècles de complot et de tromperie magistrale dont les tentacules, reliant et entrelaçant les destins des nations, ne peuvent pas être complètement perçues sans l'aide de la grâce. Nombre d'âmes ayant analysé ces sombres connexions en sont ressorties profondément troublées et ébranlées, tant est vaste cette conspiration démoniaque.

Cela dit, alors que certains êtres humains sont impliqués dans ce complot satanique, d'autres ont tendance à croire que tous ceux qui se trouvent aux échelons les plus élevés du pouvoir conspirent nécessairement contre l'humanité. La vérité est que certains sont simplement trompés, considérant le mal comme bon, et le bien comme mal, devenant de ce fait des pions entre les mains des puissances des ténèbres, incapables de percevoir les véritables complots. C'est pourquoi nous devons continuellement prier pour nos dirigeants afin qu'ils se tournent vers la vraie lumière de la sagesse et guident ainsi nos communautés et nos nations selon la vérité.

Si les plans de Satan peuvent être comparés à une cellule cancéreuse, le plan de Dieu peut être, quant à lui, comparé à une simple goutte d'eau, claire, rafraîchissante, réfléchissant la lumière, vivifiante et pure. « Si vous ne changez pas pour devenir comme les enfants », a dit Jésus, « vous n'entrerez pas dans le royaume des Cieux. » [21] « Le royaume des Cieux est à ceux qui leur ressemblent. » [22]

Je veux que vous soyez avisés en vue du bien, et sans compromission avec le mal. Alors, sans délai, le Dieu de la paix écrasera Satan sous vos pieds.

Rm 16: 19-20

Alors, pourquoi, pourriez-vous demander, ai-je pris la peine d'écrire au sujet de cette prostituée ? Le prophète Osée écrivait :

Mon peuple périt faute de connaissances !

Osée 4: 6

Surtout cette connaissance de la vérité qui nous rend libres. [23] Et pourtant, Jésus a également parlé des horreurs qui viendraient, et ce pour une raison simple :

Je vous parle ainsi, pour que vous ne soyez pas scandalisés [ce qui vous mettrait en danger d'apostasie *] ... voici pourquoi je vous dis cela : quand l'heure sera venue, vous vous souviendrez que je vous l'avais dit.

Jn 16: 1-4

(*) Ndtr : de l'anglais : "I have said all this to you to keep you from falling away" (falling away signifiant ici "abandonner la foi par suite d'un scandale" ce que l'on constate de plus en plus aujourd'hui au vu des scandales qui secouent l'Église et qui poussent de nombreux catholiques à abandonner la foi et à se faire débaptiser. Alors qu'à travers les souffrances de l'Eglise, c'est la Passion même de Notre Seigneur qui se réactualise ; et notre rôle est de rester fidèles au Christ jusque sous la Croix même si Sa Passion, qui est aussi celle de Son Corps et donc de chacun de Ses disciples, nous scandalise.)

Babylone va s'effondrer. Le système sur lequel sont bâties ces « villes irréligieuses » va tomber. Saint Jean écrit au sujet de « Babylone la grande » :

Sortez de la ville, vous mon peuple, pour ne pas prendre part à ses péchés et ne rien subir des fléaux qui l'affligent. Car ses péchés se sont amoncelés jusqu'au ciel, et, de ses injustices, Dieu s'est souvenu.

Ap 18: 4-5

Certains Américains, se basant sur les chapitres 17 et 18 du livre de l'Apocalypse, et ce passage en particulier, sont en train de fuir littéralement leur pays. Cependant, ici, nous devons être prudents. Quel endoit sur terre est réellement sûr ? L'endroit le plus sûr se trouve dans la Volonté de Dieu, même si vous vous trouvez au centre-ville de New York. Dieu peut protéger Son peuple où qu'il soit. [24] Ce que nous devons fuir, ce sont les compromis de ce monde, en refusant de prendre part à ses péchés. Lire Come Out of Babylon!

Saint Jean qualifie le nom de cette prostituée de « mystère » — mustērion. Nous ne pouvons que continuer à spéculer quant à l'identité précise de cette femme, et qui ne nous sera pas pleinement révélée tant que nous n'aurons pas acquis la sagesse que seul donne un recul suffisant. En attendant, les Écritures indiquent clairement que nous, qui vivons au milieu de ces prostitutions, sommes appelés à devenir un plus « grand mystère » en tant qu'Épouse du Christ [25] — sainte, pure et fidèle.

Et nous régnerons avec Lui.

Mark Mallett
Mystery Babylon


[1] cf. Is the Veil Lifting ?
[2] 'Destin' dans la mesure où le peuple d'une nation choisit librement, de par son libre arbitre, son avenir. Lire Dt 30: 19
[3] E Supremi, Encyclique sur la restauration de toute chose en Jésus-Christ, n° 3, 5 ; 4 octobre 1903
[4] cf. Gn 2: 17
[5, 20] cf. Gn 3: 5
[6] Le titre d'un roman utopique de Sir Francis Bacon dans lequel il dépeint une vision de l'avenir de la découverte et de la connaissance, exprimant ses aspirations et ses idéaux pour l'humanité. Le roman décrit la création d'un pays utopique où « la générosité et l'illumination, la dignité et la splendeur, la piété et l'esprit civique » sont les qualités communes...
[7] cf. Ga 1: 8 et la mise en garde de saint Paul au sujet des anges trompeurs.
[8] The Hope of the Wicked, Ted Flynn, p. 224
[9] cf. Global Revolution !
[10] cf. The Seven Seals of Revolution
[11] lire Removing the Restrainer où j'explique que l' « Empire romain », qui subsiste encore aujourd'hui, est ce qui retient l'Antéchrist d'apparaître sur la scène mondiale.
[12] Le Mexique est un exemple manifeste de région qui se désagrège au fil des guerres de la drogue. Cependant, l'Amérique continue de mener une « guerre contre la drogue » sur son propre sol qui, jusqu'à présent, n'a pas fait grand-chose pour endiguer la destruction croissante chez les jeunes provoquée par le fléau de la consommation de drogues.
[13] cf. Ap 17: 5
[14] cf. Unveiling the Apocalypse, p. 89, Emmett O'Regan
[15] cf. Ap 13: 13
[16] The Scottish Rite Journal, srjarchives.tripod.com ; cf. Le Capitole des États-Unis
[17] Dennis L. Cuddy, Statue of Liberty, Part I
[18] Ibid.; n.b. Le Temple Isis, à Salina, au Kansas, est maçonnique.
[19] cf. ccstheilluminatibaum2.weebly.com
[21] Mt 18: 3
[22] cf. Mt 19: 14
[23] cf. My People are Perishing
[24] cf. I Will be Your Refuge ; True Refuge, True Hope
[25] cf. Ep 5: 32

Cet article m'inspire ...


de la joie
5


de l'encouragement
25


de la perplexité
2


de la tristesse
1


de la peur
2

Accueil du blog Commenter cet article Imprimer

Soutenir le ministère de Mark Mallett

Famille Mark Mallett

Commentaires des internautes

Partagez votre opinion

Commentaire laissé par le

Bonjour

Merci beaucoup pour vos articles ,ils sont toujours instructifs.
Merci pour votre apostolat et votre attachement fidèle à l’église catholique et au pape
Merci pour votre belle mission d’évangélisation, vos articles nous font du bien et donne Confiance malgré les tempêtes....Jesus est toujours présent avec nous dans son Église
et les successeurs de Pierre .
Sous le manteau de la sainte Vierge Marie ,Mère de L’église et Notre Mère qui protège et guide la barque de Pierre ,Elle nous a donné l’arme puissant pour vaincre le malin Le Rosaire !
Union de prière
Paix et joie
Marie

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Champs obligatoires

@
Pour recevoir les avis de réponse à votre commentaire si vous avez coché l'option correspondante ci-dessous.

Etre informé des prochains commentaires déposés sur cet article ?

Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 4 + 5 = ?

Recommander cet article

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander la page Le Mystère de Babylone la Grande.

Champs obligatoires

@
Votre adresse e-mail sera transmise au destinataire. Celle-ci ne sera pas conservée et nous n'en ferons aucun autre usage.
@
L'adresse e-mail du destinataire ne sera pas conservée et nous n'en ferons aucun autre usage.
Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 4 + 5 = ?

Articles similaires

Lire un article au hasard

Le grand chaos

Mark Mallett   lundi 23 mars 2020   3 commentaires   partager

Lorsque la loi naturelle et la responsabilité qu'elle implique sont niées, on ouvre de façon dramatique la voie au relativisme éthique sur le plan individuel et au totalitarisme de l'Etat sur le plan politique. — PAPE BENOÎT XVI, Audience Générale, 16 juin 2010 ; Vatican.va

J'ai le sentiment que les États-Unis doivent sauver le monde... — Servante de Dieu, Maria Esperanza The Bridge to Heaven: Interviews with Maria Esperanza of Betania, par Michael H. Brown, p. 43

Abraham, le père de la foi, est par sa foi le rocher qui retient le chaos, l'assaut du flot destructeur primordial, et également le soutien de la création. Simon, le premier à confesser Jésus comme étant le Christ... devient maintenant en vertu de sa foi abrahamique, renouvelée dans le Christ, le rocher qui tient ferme face à la marée d'impureté et d'incrédulité [qui menace d'anéantir l'humanité]. — Pape Benoît XVI (cardinal Ratzinger) Appelés à la communion : Comprendre l'Église aujourd'hui, p. 55-56 (éd. anglaise)

Il y a essentiellement deux forces ou barrages qui retiennent cette marée de chaos et l'empêchent d'engloutir le monde. L'un est de nature politique, l'autre spirituelle. Commençons par le barrage politique...

Lire la suite

Les reliques et le message

Mark Mallett   vendredi 23 novembre 2018   0 commentaire   partager

Saint Paul nous a enseigné que nous sommes « entourés d'une immense nuée de témoins. » [Heb 12: 1] A l'approche de la nouvelle année, je souhaite partager avec mes lecteurs la « petite nuée » qui entoure cet apostolat à travers les reliques des Saints que j'ai reçues au fil des ans — et comment celles-ci inspirent la mission et les pensées qui sous-tendent mon ministère …

Lire la suite

Quand la terre gémit de douleur

Mark Mallett   lundi 15 juillet 2019   7 commentaires   partager

Cela faisait des mois que j'hésitais à écrire cet article. Vous êtes si nombreux à traverser de si grandes épreuves que ce dont vous avez le plus besoin, c'est d'être encouragés, consolés et rassurés. Je vous le promets, cet article contient cela — bien que peut-être pas de la façon que vous l'attendriez. Tout ce que vous et moi traversons actuellement n'est qu'une préparation pour ce qui arrive : l'avènement d'une ère de paix au-delà des pénibles douleurs de l'enfantement que la terre commence à subir...

Ce qui suit sont les messages que le Ciel nous donne pour notre temps. Notre rôle n'est pas de les rejeter, mais de les discerner avec l'Église :

N'éteignez pas l'Esprit, ne méprisez pas les prophéties, mais discernez la valeur de toute chose : ce qui est bien, gardez-le.

1 Th 5: 19-21

Lire la suite