Le jugement commence par la famille de Dieu


Commentaires (0)

Publié le samedi 19 mai 2018

Auteur / source : Mark Mallett

Catégorie : Prophéties & réflexions sur les signes des temps

Nombre de consultations : 966

Quand j'étais plus jeune, je rêvais d'être chanteur / compositeur, de consacrer ma vie à la musique. Mais cela semblait trop irréaliste et inaccessible. Je me suis donc orienté vers l'ingénierie mécanique — une profession qui payait bien, mais qui était totalement inadaptée à mes dons et à ma nature. Après trois ans, j'ai fait un saut dans le monde de la télévision. Mais mon âme était de plus en plus agitée jusqu'à ce que le Seigneur m'appelle finalement à un ministère laïc à plein temps. Là, j'ai pensé que j'exercerais pendant le reste de mes jours une carrière de chanteur de ballades. Mais Dieu avait d'autres plans.

Traduction d'un article de Mark Mallett du 23 février 2017 : « Judgment Begins With the Household »

Crédit photo : EPA, prise à Rome, le 11 février 2013 à 18h

Un jour, j'ai senti que le Seigneur me demandait de commencer à publier sur Internet les pensées et les mots que j'écrivais jusque là dans un journal. Et donc je l'ai fait. Plus d'une décennie plus tard, ces « pensées et ces mots » sont lus par des dizaines de milliers de personnes à travers le monde. Je peux honnêtement dire que cela ne faisait pas partie de "mes" plans. Cela ne faisait pas non plus partie de "mes" plans de parler de ces différents sujets, qui peuvent être résumés en un mot : "Préparez-vous !" Mais vous préparer à quoi ?

Un Jour de Jugement

Dès le début des années 1990, alors que mon apostolat se limitait à un groupe de "louange et d'adoration" catholique, j'ai senti que quelque chose allait de travers dans notre société et que nous nous dirigions vers un jour de jugement. La civilisation occidentale était devenue comme le « fils prodigue, » ayant abandonné ses racines chrétiennes, tout en embrassant une culture hédoniste. De plus, cela est allé au-delà de la simple rébellion « à l'ancienne » ; les vérités objectives étaient présentées comme mauvaises tandis que le mal objectif était accueilli comme un bien. Je ressentais intérieurement que nous entrions, d'une manière ou d'une autre, dans la « fin des temps ». Et je savais que je n'étais pas le seul.

Je sais que chaque époque est périlleuse et que, de tous temps, les esprits sérieux et soucieux, sensibles à l'honneur de Dieu et aux besoins des hommes, sont portés à ne considérer aucune époque aussi périlleuse que la leur... je crois cependant que ... la nôtre fait face à des ténèbres différentes en nature de celles qui les ont précédées. Le péril particulier des temps qui sont devant nous est la propagation du fléau de l'infidélité que les Apôtres et le Seigneur Lui-même ont prédit comme la pire calamité des derniers temps de l'Eglise. Et ne fut-ce qu'une ombre, une image caractéristique des derniers temps arrive actuellement sur le monde.

- Cardinal John Henry Newman (1801-1890)
Sermon lors de l'ouverture du Séminaire catholique de Saint Bernard (Birmingham)
2 octobre 1873, The Infidelity of the Future

Mais bien sûr, toute mention de cela dans les discussions publiques suscitait immédiatement la dérision (comme si l'on était atteint de la lèpre) et les accusations d' « oiseau de mauvais augure » me reléguèrent très vite dans les ténèbres extérieures de l'Eglise (où les « charismatiques » et les prêtres mariaux grinçaient des dents) — sauf, bien sûr, quand de tels propos venaient de la bouche d'un pape...

Il y a un très grand malaise en ce moment dans le monde et dans l'Église, et ce dont il est question, c'est la foi. J'en viens aujourd'hui à me répéter la phrase obscure de Jésus dans l'Évangile de Saint Luc : ‘Quand le Fils de l'Homme reviendra, trouvera-t-il encore la foi sur la terre ?' ... Il m'arrive de relire ces passages de l'Évangile concernant la fin des temps, et je dois admettre que, actuellement, certains signes de cette fin sont en train d'émerger.

- PAPE PAUL VI, The Secret Paul VI, Jean Guitton, p. 152-153, Référence (7), p. ix.

Je ne peux pas dire que, même aujourd'hui, je suis à l'aise avec tout cela. Je suis devenu grand-père avant Noël 2016 et j'ai encore cinq garçons à la maison dont je dois assurer l'éducation. Comme tout le monde, je lutte avec les avertissements les plus sérieux venant du Ciel, qui présagent des changements cataclysmiques. Qui donc ne désire pas une vieillesse paisible et tranquille ? Mais nous vivons dans un monde où relativement peu de personnes jouissent d'une telle vieillesse. Alors que d'innombrables millions de personnes meurent de faim pendant que je sirote une tasse de thé et tape cet article à l'ordinateur. (cf. Does He Hear the Cry of the Poor ?) Alors que des guerres civiles obligent des familles à abandonner leurs pays et que des guerres internationales menacent la civilisation telle que nous la connaissons. (cf. A Catholic Answer to the Refugee Crisis) Alors que des foetus sont impitoyablement, violemment et douloureusement arrachés par millions du ventre de leurs mères chaque année. (cf. The Hard Truth – Part V) Tandis que la pornographie se répand comme l'un des plus graves fléaux de l'histoire de l'humanité, en détruisant la pureté, l'innocence, les mariages et les familles. (cf. The Hunted) Et alors que la vérité qui a rendu des personnes, des communautés et des cultures libres ... est maintenant menacée d'être réduite au silence tandis que l'Église reste lâchement silencieuse. (cf. Cowards !)

La Tempête arrive

Et ainsi, la voilà qui arrive, la purification de la terre prophétisée depuis si longtemps — et qui peut dire qu'elle serait injuste ? Quand le Seigneur a utilisé l'image d'un "ouragan" pour décrire la Grande Tempête qui allait frapper la terre entière, j'ai été choqué des années plus tard de lire des paroles identiques dans les écrits approuvés d'Elizabeth Kindelmann, parmi d'autres.

Les âmes élues devront combattre le Prince des Ténèbres. Ce sera une terrible tempête. Pire encore, ce sera un ouragan qui cherchera à détruire la foi et la confiance même des élus. Dans cette terrible tourmente qui se prépare actuellement, vous verrez l'éclat de ma Flamme d'Amour illuminant le Ciel et la terre par l'effusion des effets de la grâce que je transmets aux âmes dans cette profonde nuit.

- Message de la Bienheureuse Vierge Marie à Elizabeth Kindelmann (1913-1985) ; approuvé par le Cardinal Péter Erdö, primat de Hongrie ; de La flamme d'Amour du Coeur Immaculé (Kindle)

La grande tempête arrive et elle emportera les âmes indifférentes qui sont consumées par la paresse. Le grand danger éclatera quand je retirerai ma main protectrice. Avertis tout le monde, en particulier les prêtres, afin qu'ils soient secoués et sortent de leur indifférence.

- Jésus à Elizabeth, le 12 mars 1964 ; La flamme d'Amour, p. 77 ; Imprimatur de l'archevêque Charles Chaput

Ma mère est l'Arche de Noé.

- Ibid. p. 109

Mais il y a eu récemment une surprise pour l'Église, et la voici :

... Car voici le temps du jugement : il commence par la famille de Dieu. Or, s'il vient d'abord sur nous, quelle sera la fin de ceux qui refusent d'obéir à l'Évangile de Dieu ?

1 Pierre 4: 17

Le danger a toujours été pour ceux qui sont « sensibles à l'honneur de Dieu » d'oublier que L'honorer signifie aussi « aimer ton prochain comme toi-même ». Et le danger que l'Église s'endorme, comme les disciples à Gethsémani, et oublie que sa mission est avant tout, non pas une question d'auto-préservation, mais de dépouillement — une complète mort à soi-même par amour de son prochain.

Si quelqu'un veut marcher à ma suite, qu'il renonce à lui-même, qu'il prenne sa croix et qu'il me suive. Car celui qui veut sauver sa vie la perdra ; mais celui qui perdra sa vie à cause de moi et de l'Évangile la sauvera.

Marc 8: 34-35

Trois coups

Si Jean-Paul II nous exhortait à « ne pas avoir peur », c'était précisément pour que nous ne craignions pas d'amener Jésus au milieu de la salle de classe, du bureau et des places publiques. Il nous a assurés que la Divine Miséricorde n'était pas seulement prête à pardonner, mais à rejoindre l'inaccessible — à travers nous ... à travers nous ! Mais pendant ce pontificat, j'ai vu une Église qui avait peur de la puissance de l'Esprit Saint, qui avait peur des prophéties, peur des miracles, peur des laïcs, peur des dons mystiques du Corps du Christ.

Ainsi, à travers Benoît XVI, le Seigneur a immédiatement commencé à avertir qu'une Eglise tiède était une Église mourante.

Mais la menace de jugement nous concerne nous aussi, l'Eglise en Europe, l'Europe et l'Occident en général ... le Seigneur clame également à nos oreilles ... « Si tu ne te repens pas, je viendrai à toi pour changer ton candélabre de son rang. » A nous aussi, la lumière peut être enlevée et nous faisons bien si nous laissons résonner cet avertissement en notre âme avec tout son sérieux, en criant dans le même temps au Seigneur: "Aide-nous à nous convertir !"

- Pape Benoît XVI, Homélie d'ouverture, Synode des évêques, Le 2 octobre 2005, Rome.

La « foi risque de s'éteindre comme une flamme qui ne trouve plus à s'alimenter », a-t-il averti aux évêques du monde entier le 10 mars 2009. La somnolence des Apôtres à Gethsémani, a-t-il averti, est aujourd'hui la nôtre.

C'est un message permanent pour tous les temps, car la somnolence des disciples était le problème non seulement de ce moment, mais est le problème de toute l'histoire. La question est de savoir en quoi consiste cette somnolence, et en quoi consisterait la vigilance à laquelle le Seigneur nous invite. Je dirais que la somnolence des disciples tout au long de l'histoire est un certain manque de sensibilité de l'âme pour le pouvoir du mal, un manque de sensibilité pour tout le mal du monde. Nous ne voulons pas nous laisser trop troubler par ces choses, nous voulons les oublier: nous pensons que peut-être ce ne sera pas si grave, et nous oublions. Et il ne s'agit pas seulement de manque de sensibilité pour le mal, alors que nous devrions veiller pour faire le bien, pour lutter pour la force du bien. C'est un manque de sensibilité pour Dieu: telle est notre véritable somnolence; ce manque de sensibilité pour la présence de Dieu qui nous rend insensibles également au mal. Nous ne sentons pas Dieu — cela nous dérangerait — et ainsi, nous ne sentons pas non plus naturellement la force du mal et nous restons sur le chemin de notre confort ... La somnolence des disciples, des défenseurs de Jésus, des apôtres, [est aussi la nôtre, nous] qui ne voyons pas, qui ne voulons pas voir toute la force du mal, et qui ne voulons pas entrer dans sa passion pour le bien, pour la présence de Dieu dans le monde, pour l'amour du prochain et de Dieu.

- PAPE BENOIT XVI, Agence de presse catholique, Cité du Vatican, 20 avril 2011, Audience générale

Et ainsi, le Seigneur a envoyé François pour nous réveiller. (cf. Les cinq corrections)

... Voici le temps du jugement : il commence par la famille de Dieu ...

Dès le début, le Pape Argentin a clairement fait savoir qu'il était là pour mettre la "pagaille".

Qu'est-ce que j'attends comme conséquence de la Journée mondiale de la jeunesse ? J'espère de la pagaille ! ... Je veux que l'Eglise sorte dans les rues ! Je veux que nous nous gardions de tout ce qui est mondanité, installation, de tout confort, de tout cléricalisme, de toute fermeture sur nous-mêmes.

- L'Eglise Catholique à Marseille, 25 juillet 2013

Son approche austère de la papauté, ainsi que ses critiques directes et sévères du clergé ont commencé à laisser des traces. Il voulait une Eglise « plus pauvre » avec des prêtres qui soient pénétrés de « l'odeur des brebis » plus que de leur presbytère. Pas étonnant, dès lors, que François soit un grand admirateur du Bienheureux Paul VI, qui disait :

Ce siècle a soif d'authenticité ... Le monde réclame et attend de nous simplicité de vie, esprit de prière, obéissance et humilité, détachement de nous-mêmes et renoncement.

- PAPE PAUL VI, L' évangélisation dans le monde moderne, n° 76

Un prêtre a vendu sa voiture de sport et a fait don du produit de cette vente à des oeuvres caritatives. Un autre avec qui j'ai parlé a décidé de garder son téléphone portable au lieu de s'en acheter un plus récent. Mon ancien évêque a vendu la grande résidence diocésaine et loué un appartement. En un mot, le Pape exhortait chacun de nous à faire face à sa propre mondanité et à faire quelque chose pour y remédier ; se repentir.

... la mondanité est la racine du mal et elle peut nous conduire à abandonner nos traditions et à négocier notre loyauté envers Dieu qui est toujours fidèle. C'est ce qu'on appelle l'apostasie, qui est une forme d '"adultère" qui a lieu lorsque nous négocions l'essence de notre être: la fidélité au Seigneur.

- Homélie du 18 novembre 2013 ; cfr. Vatican.va

Pour François, le confort, la paresse et le cléricalisme sont des dangers présents au sein de l'Église qui empêche le monde de voir la lumière du Christ, autant qu'un manque d'oxygène empêche une flamme de brûler.

La foi est une flamme qui est d'autant plus vivante qu'elle se partage, se transmet, afin que tous puissent connaître, aimer et professer Jésus Christ qui est le Seigneur de la vie et de l'histoire.

- PAPE FRANCOIS, Messe de clôture de la 28ème Journée Mondiale de la Jeunesse, Plage de Copacabana, Rio de Janeiro ; le 28 juillet 2013

"Le scandale du chrétien qui mène une double vie", titrait Zenit le 23 février 2017 ("No more double lives. Convert now" dans l'édition anglaise), résumant l'homélie du matin du Pape François. « Ne scandalisez pas les petits, » a-t-il dit, rappelant l'Évangile où Jésus a averti qu'il serait préférable d'être jeté dans la mer avec une meule au cou plutôt que de conduire les êtres vulnérables à pécher.

Mais qu'est-ce que le scandale ? C'est une double vie, une double vie. Une vie totalement double: « Je suis très catholique, je vais toujours à la messe, j'appartiens à cette association et à cette autre ; mais ma vie n'est pas chrétienne, je ne paie pas ce qui est juste à mes employés, j'exploite les personnes, je suis sale dans les affaire, je blanchis de l'argent. » ... Une double vie. Beaucoup de catholiques sont comme cela et ils scandalisent.

- PAPE FRANCOIS, Homélie, le 23 février 2017; Zenit.org

« Mais que dire des avorteurs, de ceux qui promeuvent l'immoralité et un agenda pro-mort ? Pourquoi ne pas leur parler à eux ? » C'est la question que beaucoup ont posée maintes et maintes fois depuis que François a pris la charge de Saint Pierre. Mais si nous vivons à la "fin des temps", comme l'ont suggéré plusieurs Papes (y compris François), (cf. Why Aren't the Popes Shouting ?) alors sachez que les paroles les plus dures de Jésus dans l'Apocalypse étaient réservées à l'Église.

L'Amen, le témoin fidèle et vrai, le principe de la création de Dieu : Je connais tes actions, je sais que tu n'es ni froid ni brûlant – mieux vaudrait que tu sois ou froid ou brûlant. Aussi, puisque tu es tiède – ni brûlant ni froid – je vais te vomir de ma bouche. Tu dis : « Je suis riche, je me suis enrichi, je ne manque de rien », et tu ne sais pas que tu es malheureux, pitoyable, pauvre, aveugle et nu ! Alors, je te le conseille : achète chez moi, pour t'enrichir, de l'or purifié au feu, des vêtements blancs pour te couvrir et ne pas laisser paraître la honte de ta nudité, un remède pour l'appliquer sur tes yeux afin que tu voies. Moi, tous ceux que j'aime, je leur montre leurs fautes, et je les corrige. Eh bien, sois fervent et convertis-toi.

Ap 3: 14-19

... voici le temps du jugement : il commence par la famille de Dieu ...

Et cela inclut toute la maison de Dieu, du plus bas au plus haut niveau.

Petra ou Skandalon ?

Beaucoup pensent que François a aussi mis la "pagaille" dans le rôle salutaire de l'Église en tant que rempart contre le courant du politiquement correct, du relativisme et de la "culture de mort". Ils citent ses interviews controversées où ce qui pose problème n'est pas tant ce qui est dit que ce qui reste sous silence — laissant aux médias progressistes et autres idéologues le soin de remplir les blancs. Ils s'interrogent sur le soutien qu'il apporte aux théories du « réchauffement climatique » souvent d'ordre politique, alors même que les preuves concernant un soit-disant « réchauffement » de la planète semblent de plus en plus frauduleuses. (cf. Climate Change and the Great Delusion, traduction en cours pour Pierre et les Loups !) Et ils soulignent le tapage médiatique autour des ambiguïtés de l'Exhortation Apostolique de François, Amoris Laetitia, qui a conduit certains évêques et cardinaux à "l'interpréter" en opposition directe les uns par rapport aux autres, et, dans certains cas, dans un esprit contraire à la Sainte Tradition. Oui, beaucoup de fidèles ne savent plus qu'en penser, se demandant ce qui se passe — y compris le Préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi.

... il n'est pas juste que tant d'évêques interprètent "Amoris. Laetitia" selon leur façon de comprendre l'enseignement du pape. Cela ne respecte pas la ligne de la doctrine catholique.

- Cardinal Gerhard Müller, Préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, Catholic Herald, 1er février 2017

La tâche des prêtres et des évêques, a-t-il ajouté, "n'est pas celle de créer la confusion, mais d'apporter de la clarté." Quand vous avez les évêques de Malte qui enseignent autre chose que les évêques de l'Alberta, par exemple, (cf. On the Divorced and Remarried) c'est une fissure sérieuse dans les murs par laquelle la fumée de Satan peut pénétrer.

Par exemple, il y avait un homme dont on entendait beaucoup parler sur Facebook en 2016. C'est un grand fan du Pape François et de son message de "miséricorde". Et puis, tout à coup, il s'est engagé dans une union civile avec un autre homme. Donc, si le message de miséricorde est compris, plutôt, comme un message de « relativisme moral », alors il est de notre devoir dans l'Église d'annoncer la Bonne Nouvelle beaucoup plus clairement. Et les enseignements de Jésus sont une Bonne Nouvelle, parce que "la vérité vous rendra libres". Comme l'a dit le Bienheureux Paul VI :

Il n'y a pas d'évangélisation vraie si le nom, l'enseignement, la vie, les promesses, le Règne, le mystère de Jésus de Nazareth Fils de Dieu ne sont pas annoncés.

- PAPE PAUL VI, Evangelii Nuntiandi , n. 22; vatican.va

Schisme ou Synergie ?

Malheureusement, certains ont poussé les choses plus loin, insinuant que le Pape est de mèche avec l'Antéchrist, que Vladimir Soloviev a décrit comme un « pacifiste, écologiste et oecuméniste » (dans son roman Tale of the Antichrist ; cf. LifeSiteNews) Ils dénoncent la façon dont François s'accommode de l'islam et semble nier le « terrorisme ou la violence islamique » ; (cf. La Croix) ou cette sinistre projection d'animaux sur la façade de Saint-Pierre, et son soutien de l'Agenda 2030 des Nations Unies et de ses objectifs de" développement durable", qui comprennent la promotion de l'avortement, la contraception et "l'égalité des genres" ; (cf. voiceofthefamily.com) et enfin, ils dénoncent l'éloge qu'il fait du réformateur, Martin Luther, et le fait qu'il semble favorable à l'intercommunion avec les non-catholiques. (cf. cath.ch) Comme le disait un théologien, beaucoup de ces choses semblent aussi être « mondaines. »

Et pourtant, au milieu de tout cela, le Pape est resté le plus souvent silencieux face à ses critiques — comme si la « pagaille » était précisément l'objectif visé. Mais alors, soudain, les nuages ​​de confusion s'écartent, laissant percer quelques rayons de lumière comme celui-ci :

Je professe que je suis chrétien et la transcendance à laquelle je m'ouvre et que je regarde a un nom : Jésus. Je suis convaincu que son Évangile est une force de véritable renouveau personnel et social. En parlant ainsi, je ne vous propose pas des illusions ou des théories philosophiques ou idéologiques, et je ne veux pas non plus faire de prosélytisme... N'ayez pas peur de vous ouvrir aux horizons de l'Esprit et si vous recevez le don de la foi – parce que la foi est un don – n'ayez pas peur de vous ouvrir à la rencontre avec le Christ et d'approfondir la relation avec Lui.

- PAPE FRANCOIS, message aux étudiants universitaires italiens à l'Université romaine 'Roma Tre' ; Zenit.org, 17 février 2017

Cela ne signifie pas pour autant que le Pape François n'ait pas à affronter la confusion réelle qui se déroule au sein de l'Église, et qui est relayée sur la place publique (...) Il se peut qu'un moment à la "Pierre et Paul" soit nécessaire (Gal 2: 11-14) à notre époque aussi. Car Pierre tel qu'il fut après la Pentecôte, a déclaré le Pape Benoît XVI ...

... est ce même Pierre qui, par crainte des Juifs, a contredi sa liberté chrétienne (Galates 2 11-14) ; il est à la fois un rocher et une pierre d'achoppement. Et cela n'a-t-il pas été ainsi à travers toute l'histoire de l'Église que le Pape, successeur de Pierre, a été à la fois Petra et Skandalon — à la fois le rocher de Dieu et une pierre d'achoppement ?

- PAPE BENOIT XVI, de Das neue Volk Gottes , p. 80ff

La vérité et l'amour sont inséparables. Là où un seul des deux cesse d'exister, la Flamme de la foi commence à s'éteindre également. La pratique pastorale doit être enracinée dans la vérité, ou comme l'a dit François lui-même, il y a une tentation ...

... celle de l'angélisme destructeur, qui au nom d'une miséricorde trompeuse bande les blessures sans d'abord les soigner ni les traiter ; qui s'attaque aux symptômes et pas aux causes et aux racines. C'est la tentation des « bien-pensants », des timorés et aussi de ceux qu'on appelle « progressistes et libéralistes ».

- Allocations synodales, 18 octobre 2014 ; Vatican.va

Regarder dans le miroir

Il semblerait que le jugement de la famille de Dieu ait commencé. Tout comme Jésus a choqué les Pharisiens et les scribes pour ne pas avoir penché de leur côté, beaucoup de catholiques qui n'ont rien à se reprocher peuvent aussi avoir l'impression que le Pape les a ignorés ou fustigés. Mais rappelez-vous les paroles de Jésus :

Ce ne sont pas les gens en bonne santé qui ont besoin du médecin, mais les malades. Je ne suis pas venu appeler des justes mais des pécheurs, pour qu'ils se convertissent.

Luc 5: 31-32

Tout en priant avec ardeur pour le Pape et tout le clergé, le moment est venu de réfléchir plus particulièrement sur notre propre coeur, et de nous demander si nous sommes vraiment fidèles à Jésus. Est-ce que j'ose prononcer Son nom en public ? Est-ce que je défends la vérité ou est-ce que je reste silencieux pour "préserver la paix" ? Est-ce que je parle de Son amour et de Ses promesses, de Sa miséricorde et de Sa bonté ? Est-ce que je me mets au service de ceux qui m'entourent dans un esprit de joie et de paix ? Suis-je proche de Jésus dans la prière quotidienne et les Sacrements ? Suis-je obéissant dans les petites choses vues de Dieu seul ?

Ou suis-je ... tiède ?

En fin de compte, que l'on aime ou non le pontificat du Pape François, ce que nous voyons apparaître à cette heure est l'émergence de plus en plus évidente de l'ivraie parmi le bon grain, de ceux qui obéissent à l'Evangile et de ceux qui s'y opposent. Et peut-être est-ce l'intention du Christ depuis le début. Après tout, c'est Jésus — pas le Pape — qui est en train de bâtir Son Église. (cf. Jesus, the Wise Builder)

Pensez-vous que je sois venu mettre la paix sur la terre ? Non, je vous le dis, mais bien plutôt la division.

Luc 12: 51

Cette division est nécessaire pour que la juste purification du monde ait lieu ...

Mark Mallett
Judgment Begins With the Household

Cet article m'inspire ...


de la joie
0


de l'encouragement
0


de la perplexité
0


de la tristesse
0


de la peur
0

votre opinion

Soutenons le ministère à plein temps de Mark Mallett !

The Now Word : Reflections on our Times - with Mark Mallett

Commentaires des internautes

Partagez votre opinion

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cet article.

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Champs obligatoires

@
Pour recevoir les avis de réponse à votre commentaire si vous avez coché l'option correspondante ci-dessous.

Etre informé des prochains commentaires déposés sur cet article ?

Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 64 x 48 = ?

Recommander cette page

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander la page Le jugement commence par la famille de Dieu.

Champs obligatoires

@
@
Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 64 x 48 = ?

Articles similaires

Lire un article au hasard

Le retour du communisme

Mark Mallett   samedi 19 mai 2018   2 commentaires   4.229

Le communisme est donc en train de revenir dans le monde occidental, parce que quelque chose est mort en Occident — à savoir la foi forte des hommes en ce Dieu qui les a créés. - Servant de Dieu Archevêque Fulton Sheen, "Le communisme en Amérique", cf. youtube.com

Ce que je dois écrire aujourd'hui est difficile, voire dur à entendre. Cela a à voir avec votre famille et la mienne tandis que des événements dans le monde commencent à bouger à une vitesse affolante ... C'est un message d'avertissement, mais aussi un message d'espérance.

Lire la suite

Le pire châtiment

Mark Mallett   samedi 17 novembre 2018   0 commentaire   514

Ma fille aînée voit souvent, lors de visions, des êtres angéliques bienveillants et malfaisants menant bataille. Elle nous a maintes fois décrit cette bataille comme étant une guerre totale, et qui ne fait que prendre de l'ampleur [...] Notre-Dame lui est apparue en 2012 dans un rêve sous le nom de Notre-Dame de Guadalupe. Elle lui a dit que le démon qui arrive est plus gros et plus féroce que tous ceux qui l'ont précédé. Qu'elle ne devait en aucune façon engager la discussion avec ce démon ni l'écouter. Il allait essayer de conquérir le monde. C'est le démon de la peur. Ma fille me disait que c'était une terreur qui allait envelopper toutes choses et tout le monde. Rester près des Sacrements et de Jésus et Marie sont de la plus haute importance.

— Une lettre d'un lecteur de Mark Mallett, septembre 2013

Lire la suite

Jugement des vivants

Mark Mallett   dimanche 28 janvier 2018   0 commentaire   456

TOUS les jours, le soleil se lève, les saisons se suivent, les bébés naissent et des hommes et des femmes décèdent. Il est facile d'oublier que nous vivons dans une histoire qui est à la fois dramatique et dynamique, un véritable récit épique qui se dévoile d'heure en heure. Le monde évolue à toute vitesse vers son apogée : le jugement des nations. Aux yeux de Dieu, de ses anges et des saints, cette histoire est un continuel présent ; elle imprègne leur amour et élève une sainte anticipation pour ce Jour où l'oeuvre de Jésus Christ sera enfin accomplie.

L'apogée de l'histoire du salut est ce que l'on appelle “Le Jour du Seigneur”. Selon les premiers Pères de l'Eglise, ce jour ne consiste pas en une journée de 24 heures mais représente cette période de “mille ans” que St. Jean entrevoit dans le livre de l'Apocalypse au chapitre 20, période qui suivrait la mort de l'Antéchrist — la “bête”.

Lire la suite