Le grand chaos


Commentaires (3)

Publié le lundi 23 mars 2020

Auteur / source : Mark Mallett

Catégorie : Prophéties & réflexions sur les signes des temps

Lorsque la loi naturelle et la responsabilité qu'elle implique sont niées,
on ouvre de façon dramatique la voie
au relativisme éthique sur le plan individuel
et au totalitarisme de l'Etat
sur le plan politique.

— PAPE BENOÎT XVI, Audience Générale, 16 juin 2010 ; Vatican.va

J'ai le sentiment que les États-Unis doivent sauver le monde...
— Servante de Dieu, Maria Esperanza
The Bridge to Heaven: Interviews with Maria Esperanza of Betania,
par Michael H. Brown, p. 43

Abraham, le père de la foi, est par sa foi le rocher qui retient le chaos,
l'assaut du flot destructeur primordial, et également le soutien de la création.
Simon, le premier à confesser Jésus comme étant le Christ...
devient maintenant en vertu de sa foi abrahamique, renouvelée dans le Christ,
le rocher qui tient ferme face à la marée d'impureté et d'incrédulité
[qui menace d'anéantir l'humanité].

— Pape Benoît XVI (cardinal Ratzinger)
Appelés à la communion : Comprendre l'Église aujourd'hui, p. 55-56 (éd. anglaise)

Il y a essentiellement deux forces ou barrages qui retiennent cette marée de chaos et l'empêchent d'engloutir le monde. L'un est de nature politique, l'autre spirituelle. Commençons par le barrage politique...

Lire le texte original en anglais sur le blog de Mark Mallett

Le barrage politique

Il existe une tendance chez mes amis américains à voir l'univers tourner autour de leur pays. Mais si ce que j'ai écrit dans Mystery Babylon est vrai, alors l'Amérique et les nations occidentales sont effectivement des acteurs clés de la fin de cet âge. Car saint Jean nous parle non seulement de la manière dont le monde est enivré des richesses, de la perversité et du consumérisme de Babylone, mais lorsque son système finira par s'effondrer, il fera place à un règne de Satan, la « Bête ».

L'Apocalypse de saint Jean énumère parmi les grands péchés de Babylone – symbole des grandes villes irréligieuses du monde – le fait d'exercer le commerce des corps et des âmes et d'en faire une marchandise (cf. Ap 18: 13). Dans ce contexte, se pose aussi le problème de la drogue, qui avec une force croissante étend ses tentacules autour de tout le globe terrestre – expression éloquente de la dictature de Mammon qui pervertit l'homme. Tout plaisir devient insuffisant et l'excès dans la tromperie de l'ivresse devient une violence qui déchire des régions entières, et cela au nom d'un malentendu fatal de la liberté, où justement la liberté de l'homme est minée et à la fin complètement anéantie.

— PAPE BENOÎT XVI, discours à l'occasion des vœux de Noël à la Curie romaine, le 20 décembre 2010 ; Vatican.va

Depuis l'élection [de Donald Trump] en 2016, l'actualité américaine a quelque chose de fascinant. Pourquoi ? Parce que nous assistons à un combat acharné pour l'âme des États-Unis et, en réalité, pour l'âme du monde occidental dans son ensemble.

Le dollar américain est aujourd'hui la "monnaie d'échange" à travers le monde. La puissance économique et militaire de l'Amérique, les produits pétroliers et la demande de biens ont joué, d'une manière ou d'une autre, un rôle clé dans la prospérité, la pauvreté, les guerres et le façonnage du paysage politique de vastes régions du reste du monde, en particulier au cours des siècles passés. L' « impérialisme » occidental a apporté à la fois l'oppression et la démocratie, les ténèbres et la lumière. Il est vrai qu'en ce moment — abstraction faite de la personnalité controversée du Président Donald Trumpl'ultime rempart contre tout ce qui menace la véritable démocratie et l'authentique liberté d'expression et de religion dans le monde est l'administration actuelle des États-Unis (bien que la Russie ait également fait des avancées surprenantes, quoique mitigées, dans ce sens : lire La Russie... notre refuge ?). Ndtr : d'où la haine que voue le reste de l'Occident à Donald Trump qui, qu'on le veuille ou non, est l'un des derniers défenseurs de la culture de vie !

Lire : Donald Trump : « Les soins de santé existent pour améliorer la santé et préserver la vie humaine »

La raison en est que l'Europe a enterré son identité chrétienne, malgré les avertissements des trois derniers papes. Son taux de natalité extrêmement bas et ses politiques d'ouverture des frontières ont pour ainsi dire ravagé son héritage chrétien.

Note du traducteur : on peut donner l'exemple de la France, la Fille aînée de l'Église, qui depuis plusieurs années vend son héritage, son agriculture, ses vignobles et son patrimoine culturel, artistique, etc. au Qatar ; lire ici, et ici et ici et ici, ou à des pays communistes tels que la Chine ; lire ici et ici. Cela me rappelle l'histoire d'Ésaü vendant son droit d'aînesse à Jacob (cf. Gn 25: 30-34). Cette phrase d'Esaü adressée à Jacob (qui représente dans le cas présent le Moyen-Orient et la Chine) est emblématique de l'état de la France, aujourd'hui moribonde et prête à vendre son héritage reçu de Dieu pour quelques millions d'euros (c'est-à-dire pour du vent) : « Je suis en train de mourir ! À quoi bon [te vendre] mon droit d'aînesse ? » Et Jacob de lui répondre : « Jure-le moi, maintenant ! » Et Ésaü le jura, il vendit son droit d'aînesse à Jacob... pour du pain et un plat de lentilles.

En Amérique du Nord, sous le gouvernement actuel, le Canada est entré dans une ère postchrétienne, tandis que le Mexique est en train de sombrer dans le chaos et la criminalité. Le Jihad islamique en Afrique et au Moyen-Orient continue de vider ces terres en poussant de nombreuses familles et en contraignant des milliers de chrétiens à l'exil. Mais surtout, la Chine commence de plus en plus à apparaître comme une superpuissance militaire et technologique émergente, tandis qu'elle entre dans une nouvelle ère d'expérimentation sociale et de persécution des chrétiens à travers l'imposition de son système totalitaire athée à une population démunie.

Lire : Pourquoi tant de morts du Coronavirus en Italie ? Ou comment l'Italie est devenue le Cheval de Troie de la Chine pour envahir le reste de l'Europe

Il ne reste de toute évidence aucun véritable candidat pour tenir l'équilibre des libertés dans le monde (tel que nous le connaissons) si ce n'est l'Amérique [sous la présidence de Donald Trump]. Mais sa stabilité actuelle est aussi fragile qu'un château de cartes. La dette des États-Unis continue de grimper en flèche, plaçant cette nation au bord de la faillite, alors même que son PIB augmente et que son marché du travail reprend de la vigueur (ce qui peut changer avec la crise actuelle, ndtr). Les économistes nous préviennent depuis des années qu'un effondrement catastrophique se produit lorsque le crédit rattrape la réserve de liquidités. [1]

Mais ce qui est plus inquiétant encore est l'émergence d'un « nouveau communisme » aux États-Unis — ce qui était encore impensable il y a seulement dix ans. Les petits-enfants de la génération des babyboomers — qui ont été nourris de révisionnisme historique, de propagande socialistes et de la nouvelle religion de la « tolérance » qui ne tolère rien d'autre que ses propres idées — commencent à accueillir l'idéologie marxiste dans une tentative de remplir le vide que le capitalisme n'a pas su combler. En effet, les jeunes générations, qui sont notre avenir, sont toujours prises pour cibles :

... en profitant de la crise économique mondiale, le communisme réussit à [séduire] des esprits distingués au point d'en faire à leur tour des apôtres auprès des jeunes intelligences trop peu averties pour découvrir les erreurs intrinsèques au système... Quand on exclut la religion de l'école, de l'éducation, de la vie publique, quand on expose à la dérision les représentants de l'Eglise et ses rites sacrés, est-ce que l'on ne favorise pas ce matérialisme dont le communisme est le fruit ?

— Pape Pie XI, Divinis Redemptoris, n° 15, 78

Vincent Peillon (l'ancien ministre de l'Éducation nationale) a adressé une lettre aux recteurs le 4 janvier 2013 dans laquelle il affirme sa volonté de révolutionner la société en se servant de l'école : "le gouvernement s'est engagé à s'appuyer sur la jeunesse pour changer les mentalités, notamment par le biais d'une éducation au respect de la diversité des orientations sexuelles", affirme-t-il en début de lettre.

En réalité, c'est donc [le gouvernement] qui choisit les orientations politiques et morales qui doivent prévaloir dans la société. Ce n'est plus la famille, l'école et la société adulte qui éduquent la jeunesse. Contrairement à la Déclaration universelle des Droits de l'Homme de 1948, c'est donc désormais l'État en France qui se pose en seul détenteur de la vérité. On assiste à une dérive théocratique de l'État républicain actuel. Et cette jeunesse, qui, par définition, ne possède pas encore les repères lui permettant de poser des choix par elle-même, il la mobilise dans le sens qu'il juge bon, selon le schéma de la révolution culturelle.

La position de Vincent Peillon [qui est celle de la République française jusqu'à ce jour] est vraiment choquante. Lorsqu'il s'appuie sur la jeunesse comme moteur révolutionnaire, renouant avec l'esprit de 1968, le gouvernement sort à l'évidence de son rôle : il instrumentalise la jeunesse à des fins politiques, pour changer les représentations sexuelles et morales dominantes. Ce faisant, il change les règles du jeu au sein de l'École publique en abandonnant ostensiblement l'exigence de neutralité.

lesechos.fr, 11 janvier 2013 (ajout)

Pourquoi pensez-vous que saint Jean-Paul II inaugura les Journées mondiales de la jeunesse ? Pour contrer les attaques visant la famille et l'âme de nos enfants.

En outre, beaucoup d'efforts furent déployés par les précédents présidents des États-Unis pour détruire l'identité et l'héritage chrétiens de l'Amérique (ceci est valable pour tout l'Occident, ndtr), en particulier dans leurs tentatives de renverser la loi naturelle. (...)

C'est-à-dire une époque où l'iniquité (le mal et l'injustice, ndtr) règne en maître. [2] C'est précisément l'avertissement qu'a lancé à maintes reprises le Pape Benoît XVI allant jusqu'à comparer notre époque à l'effondrement de l'Empire romain :

La décomposition des [principes législatifs essentiels] et des attitudes morales [fondamentales], qui leur donnaient force, provoquèrent la rupture des digues qui, jusqu'alors, avaient protégé la cohabitation pacifique entre les hommes. Un monde était en train de décliner. De fréquents cataclysmes naturels augmentaient encore cette expérience d'insécurité. On ne voyait aucune force qui aurait pu mettre un frein à ce déclin. L'invocation de la puissance de Dieu était d'autant plus insistante : qu'il vienne et protège les hommes de toutes ces menaces ! Le monde, avec toutes ses nouvelles espérances et possibilités, est, en même temps, tourmenté par l'impression que le consensus moral est en train de se dissoudreEn réalité, c'est un aveuglement de la raison pour ce qui est essentiel. Combattre cet aveuglement de la raison et lui conserver la capacité de voir l'essentiel, de voir Dieu et l'homme, ce qui est bon, et ce qui est vrai, est l'intérêt commun qui doit unir tous les hommes de bonne volonté. L'avenir du monde est en jeu.

— Pape Benoît XVI, Discours la curie romaine, 20 décembre 2010; Vatican.va

On peut dire que la « gauche » politique (progressiste) aux États-Unis est rapidement devenue le vecteur d'idéologies et de propagandes anti-évangéliques qui promeuvent non seulement l'avortement à la demande, l'aide au suicide, l'idéologie du genre, le "mariage" homosexuel, etc., mais également aujourd'hui le socialisme, le communisme et les attaques ouvertes contre la liberté de religion et d'expression. Lori Kalner, une survivante du régime hitlérien, avait déclaré à l'Amérique, qui aujourd'hui est en train de s'entre-déchirer pour des motifs idéologiques :

Il reste si peu d'entre nous pour vous prévenir. J'ai entendu dire qu'il y a 69 millions de catholiques en Amérique et 70 millions de chrétiens évangéliques. Où sont vos voix ? Où est votre indignation ? Où est votre zèle et comment le traduisez-vous au moment des élections ? Votez-vous sur la base de vaines promesses économiques et abortionnistes ? Ou votez-vous selon ce que vous enseigne la Bible ? … J'ai expérimenté les signes de la logique de la Mort dans ma jeunesse. Je les vois réapparaître aujourd'hui...

— Lori Kalner, Hymn to Hitler, wicatholicmusings.blogspot.com

La servante de Dieu Maria Esperanza estimait que les États-Unis « doivent sauver le monde ». Mais aujourd'hui, l'Amérique doit se sauver elle-même.

La République américaine est en réalité une extension de l'Empire romain, qui ne s'est jamais totalement effondré. Mais lorsqu'elle s'effondrera, c'est alors que « la Bête » émergera pour régner.

... je n'admets pas que l'Empire romain ait disparu. Loin de là : l'Empire romain subsiste aujourd'hui encore ... Et comme ces cornes, ou royaumes, de fait existent toujours, il s'ensuit que nous n'avons pas encore vu la fin de l'Empire romain.

— Cardinal saint John Henry Newman (1801-1890), Les Temps de l'Antichrist, Sermon 1

Mais quand cette capitale de l'univers aura été renversée, et qu'elle ne sera plus qu'un amas de ruines, il ne restera plus aucune raison de douter que la fin ne soit arrivée pour les affaires des hommes et du monde.

— Lactance, Père de l'Église, Les Institutions divines, livre VII, ch. 25, « Des dernières fois et de la ville de Rome » ; note : Lactante dit ensuite que l'effondrement de l'Empire romain ne signifie pas la fin du monde, mais marque le début d'un règne de « mille ans » du Christ dans Son Église, suivi de la consommation de toutes choses.

Le barrage spirituel

Car le mystère d'iniquité est déjà à l'œuvre ; il suffit que soit écarté celui [ou ce] qui le retient à présent. Alors sera révélé l'Impie...

2 Thessaloniciens 2: 7-8

Nous ne connaissons pas la chronologie des événements. Mais nous devons être attentifs aux signes des temps. Saint Paul VI les voyait avec clarté :

Il y a un très grand malaise en ce moment dans le monde et dans l'Église, et ce dont il est question, c'est la foi. J'en viens aujourd'hui à me répéter la phrase obscure de Jésus dans l'Évangile de Saint Luc : ‘Quand le Fils de l'Homme reviendra, trouvera-t-il encore la foi sur la terre ?' ... Il m'arrive de relire ces passages de l'Évangile concernant la fin des temps, et je dois admettre que, actuellement, certains signes de cette fin sont en train d'émerger.

— PAPE PAUL VI, The Secret Paul VI, Jean Guitton, p. 152-153, Référence (7), p. 10

Le défunt pontife considérait l'effondrement de la foi en Dieu comme l'un des principaux signes annonciateurs de la « fin des temps ». En effet, c'est l'Église du Christ — le « sel et la lumière » du monde — qui a reçu mission d'endiguer les flots du mal.

Comme mentionné en début d'article, le Pape Benoît XVI considérait Simon-Pierre comme le premier ou le principal « rocher » qui fait barrage aux flots d'iniquités [qui menacent d'anéantir l'humanité].

L'Eglise est toujours appelée à faire ce que Dieu a demandé à Abraham, à savoir veiller à ce qu'il y ait suffisamment d'hommes justes pour réprimer le mal et la destruction.

— Pape Benoît XVI, Lumière du monde, p. 217, Conversation avec Peter Seewald (Bayard) ; ma traduction depuis la version anglaise (Ignatius Press, p. 166)

Sans la Sainte Messe, que deviendrions-nous ? Tout ici-bas périrait, car elle seule peut retenir le bras de Dieu.

— Sainte Thérèse d'Avila, Jesus, Our Eucharistic Love, par le Père Stefano M. Manelli, frère franciscain de l'Immaculée ; p. 15 (ajout)

Note du traducteur : Il faut remarquer que les églises orthodoxes (en tout cas en Russie) sont remplies encore aujourd'hui. Les orthodoxes n'ont pas peur se rassembler malgré le Coronavirus, ils ont foi en Dieu ! Il ne viendrait à l'idée d'aucun orthodoxe de se priver de la messe qui est la source de la vie chrétienne ! Cependant, ce fait à lui seul est un signe de grande importance : ce n'est ni l'Eglise orthodoxe, ni même les églises protestantes qui font l'objet de toute la haine de Satan, mais la seule Église catholique ! C'est l'Église catholique qui est attaquée et elle seule ! Et ces attaques se font par le biais de certains loups (Franc-maçonnerie ecclésiastique) infiltrés en son sein et déguisés en bergers, et dont le but est de priver les catholiques de la source de leur vie spirituelle ! Avec cette crise du Coronavirus ils ont trouvé le moyen d'y parvenir. Mais plus que cela, en fermant les églises, en empêchant la célébration des messes publiques, ces loups savent qu'ils accéléreront l'émergence de leur messie : l'Antéchrist. Comme le disait Notre Dame au Père Stefano Gobbi :

La bête à deux cornes, semblable à un agneau, indique la Franc-maçonnerie infiltrée au sein de l'Église, c'est-à-dire la Franc-maçonnerie ecclésiastique, qui s'est diffusée surtout parmi les Membres de la Hiérarchie. Cette infiltration maçonnique, à l'intérieur de l'Église, vous a déjà été prédite par Moi à Fatima, lorsque Je vous ai annoncé que Satan s'introduirait jusqu'au sommet de l'Église. Le but de la Franc-maçonnerie ecclésiastique est, par contre, de détruire le Christ et son Église, en construisant une nouvelle idole, c'est-à-dire un faux Christ et une fausse Église. Alors la Franc-maçonnerie cherche à détruire le fondement de l'unité de l'Église par l'attaque sournoise et insidieuse du Pape. Elle ourdit le complot de la dissension et la contestation à l'égard du Pape ; elle soutient et récompense ceux qui le méprisent et lui désobéissent ; elle propage les critiques et les oppositions des Évêques et des théologiens. Ainsi le fondement même de l'unité de l'Église est démoli et l'Église en est de plus en plus déchirée et divisée. Qu'on revienne dans vos Églises à de fréquentes heures d'adoration publique et de réparation envers le très Saint Sacrement de l'autel.

— Notre Dame au Père Stefano Gobbi, Message du 13 juin 1989 ; cf. Le Pape et la Passion de l'Eglise

Encore une fois je ne saurais trop vous conseiller le roman « Le Maître de la Terre » de Robert Hugh Benson, qui dépeint incroyablement bien les temps que nous vivons.

Deux choses peuvent être encore dites pour conclure, au sujet du pontificat actuel. Comme je l'ai révélé dans mon article L'enseignement du Pape François ..., François a fidèlement enseigné tous les grands principes de la foi et de la loi morale. En même temps, la nomination de plusieurs conseillers progressistes, l'accord entre le Vatican et la Chine communiste sur la nomination d'évêques [3], les ambiguïtés présentes dans Amoris Laetitia et l'exploitation qui en a été faite, non seulement par les laïcs, mais par des conférences épiscopales entières, [4] ont conduit à une certaine crise de confiance dans le Saint-Père. Par ailleurs, les scandales et les dissimulations d'abus sexuels qui continuent de secouer l'Église et qui ont commencé à submerger François lui-même, font planer de plus en plus la menace d'un schisme au sein de l'Église.

Dieu permettra un grand mal contre Son Eglise : ils arriveront subitement et soudainement au milieu du sommeil des évêques et des prêtres. Ils entreront en Italie et dévasteront Rome, ils brûleront les églises et détruiront tout.

— Vénérable Bartolomé Holzhauser (1613-1658)

Veillez à préserver votre foi, car à l'avenir, l'Église des États-Unis sera séparée de Rome.

— Saint Léopold, l'Antéchrist et la fin des temps, le p. Joseph Iannuzzi, Productions St. Andrew's, P. 31

Lire : « Comment l'Amérique veut changer de pape » - « Ce livre est une bombe » réagit François

En un mot, la démocratie tout comme l'Église ont perdu la confiance d'une grande partie de la population. C'est le sol fertile pour une révolution… une Révolution mondiale. C'est le grand Chaos dans lequel le monde est sur le point de sombrer... (Lire Le point de non-retour)

En dernière analyse, la guérison peut venir seulement d'une foi profonde dans l'amour réconciliateur de Dieu. Donner force à cette foi, la nourrir et la faire resplendir est la tâche principale de l'Église en ce moment… Je confie ces vœux à l'intercession de la Vierge sainte, Mère du Rédempteur.

— PAPE BENOÎT XVI, Discours à l'occasion des vœux de Noël, le 20 décembre 2010 ; Vatican.va

La flamme de la liberté peut s'éteindre pour un temps… mais pas l'espérance :

Je vais libérer ce monde enténébré par la haine et contaminé par la lave sulfureuse et fumante de Satan. L'air, qui donnait la vie aux âmes, est devenu étouffant et mortel. Aucune âme en agonie ne doit être damnée. Ma Flamme d'Amour commence déjà à s'allumer. Tu sais, ma fille, que les élus auront à lutter contre le Prince des ténèbres. Ce sera une tempête terrible. Et même un ouragan, qui cherchera à détruire jusqu'à la foi et la confiance des élus eux-mêmes. Dans ces terribles bouleversements qui se préparent, vous apercevrez la lueur de ma Flamme d'Amour illuminant le Ciel et la terre, par l'effusion de son effet de grâce que je transmets aux âmes en cette nuit obscure.

— Révélations approuvées de Notre-Dame à Elisabeth Kindelmann, La Flamme d'Amour du Cœur Immaculé de Marie

Mark Mallett
The Great Chaos


Cet article m'inspire ...


de la joie
2


de l'encouragement
20


de la perplexité
2


de la tristesse
3


de la peur
1

Accueil du blog Commenter cet article Imprimer

Commentaires des internautes

Partagez votre opinion

Commentaire laissé par le

Bonjour Laurent,

Certains liens mènent vers le blog de Mark parce que ces articles n'ont pas encore été traduits en français. C'est le cas de l'article suivant qui date de 2014 :

https://www.markmallett.com/blog/2014/03/02/global-revolution/

Dès qu'un article est traduit, le lien se met à jour avec la version française.

En attendant vous pouvez passer par google traduction :

https://translate.google.com/translate?sl=en&tl=fr&u=https%3A%2F%2Fwww.markmallett.com%2Fblog%2F2014%2F03%2F02%2Fglobal-revolution%2F

Voici sinon d'autres articles sur le même sujet que j'ai traduits en français sur mon blog :

https://www.pierre-et-les-loups.net/le-germe-de-la-revolution-587.html?show=search
https://www.pierre-et-les-loups.net/la-deferlante-revolutionnaire-534.html?show=search
https://www.pierre-et-les-loups.net/la-contre-revolution-438.html?show=search
https://www.pierre-et-les-loups.net/les-barbares-sont-aux-portes-94.html?show=search

Union de prière,

Philippe

Commentaire laissé par le

Bonjour,
J'apprécie beaucoup vos articles, très documentés et appropriés. Cependant les liens peuvent-ils porter vers un article en français, s'il vous plait ? Je ne trouve pas la révolution mondiale. Encore merci.

Commentaire laissé par le

Autres prophéties pour notre époque. Nous devons beaucoup plus prier pour le Saint Père !

Le Pape St Pie X :
« J'ai eu une vision terrible : je ne sais si ce sera moi ou un autre de mes successeurs, mais j'ai vu un pape fuir Rome au milieu des cadavres de ses prêtres. Il se réfugiera dans l'incognito et après quelque temps, mourra d'une mort cruelle. »

Jean de la Roquetaillade :
« A la fin des temps, le pape et ses cardinaux devront fuir Rome dans des circonstances tragiques vers un lieu où ils resteront dans l'incognito, le pape souffrira une mort cruelle dans l'exil. »

Nicolas de Fluh :
« Le pape et ses cardinaux devra fuir Rome dans une situation calamiteuse, pour un endroit où ils vivront dans l'incognito. Le pape mourra de manière atroce durant l'exil. Les souffrances de l'Eglise seront plus grandes que toutes celles vécues par le passé. »

Mère Elena Aiello qui fut souvent consultée par Pie XII :
« l'Italie sera secouée par une grande révolution (…) la Russie s'imposera aux nations et de façon spéciale à l'Italie, et elle plantera le drapeau rouge sur la coupole de St Pierre.

Jean de Vitiguero
« Quand le monde sera dans la tourmente, le pape changera de résidence.« 

Elena Leonardi, dirigée spirituellement par Padre Pio
« Le Vatican sera envahi par des révolutionnaires communistes. Ils trahiront le pape. L'Italie souffrira une grande révolte et sera purifiée par une grande révolution. La Russie marchera sur Rome et le pape courra un grave danger. »

Enzo Alocci
« Le pape disparaîtra temporairement et cela arrivera quand il y aura une révolution en Italie. »

La Bienheureuse Ana Maria Taigi
« La religion sera persécutée et les prêtres massacrés. Le Saint Père se verra obligé de quitter Rome. »

La mystique Maria Steiner
« La sainte Eglise sera persécutée, Rome sera sans pasteur« .

Les révélations de Garabandal
« Le pape ne pourra rester à Rome, il sera persécuté et devra se cacher. »
(Conchita, au moment de l'Avertissement, voyait le pape fuir Rome)

Selon saint Paul, l'antéchrist se manifestera une fois que le pape aura été mis de côté. (cf. 2 Th 2: 6)

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Champs obligatoires

@
Pour recevoir les avis de réponse à votre commentaire si vous avez coché l'option correspondante ci-dessous.

Etre informé des prochains commentaires déposés sur cet article ?

Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 7 + 1 = ?

Recommander cet article

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander la page Le grand chaos.

Champs obligatoires

@
@
Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 7 + 1 = ?

Articles similaires

Lire un article au hasard

Ceci n'est pas un test

Mark Mallett   samedi 8 février 2020   2 commentaires   partager

« Nous sommes à la veille d'une pandémie mondiale » ?

« Une invasion de criquets pèlerins menace de plonger la Corne de l'Afrique dans la famine, ainsi que le Pakistan, [l'Inde et l'Iran] » ?

« L'économie mondiale est au bord de l'effondrement » ?

« La chute des populations d'insectes menace la nature d'effondrement » ?

« L'ombre d'une nouvelle guerre terrible plane au-dessus de nos nations » ?

« Des partis socialistes [et communistes, ainsi que de l'extrême droite radicale] enregistrent une forte progression dans des pays autrefois démocratiques » ? (Lire aussi ici et ici)

« Des lois totalitaires continuent de piétiner les libertés d'expression et de religion » ?

« L'Église, ébranlée par le scandale et envahie par l'hérésie, est au bord du schisme » ?

Lire la suite

L'heure de Gethsémani

Mark Mallett   jeudi 19 mars 2020   2 commentaires   partager

Comprenez-le bien : si le maître de maison avait su à quelle heure de la nuit le voleur viendrait, il aurait veillé et n'aurait pas laissé percer le mur de sa maison.

Mt 24: 43

Pris au dépourvu, comme par un voleur dans la nuit, le monde tel que nous le connaissons a basculé en l'espace d'un battement de cils. Plus rien ne sera jamais plus comme avant, car les événements en cours ne sont rien d'autre que les douloureuses contractions qui précèdent une naissance — ce que saint Pie X appelait une « restauration de toutes choses dans le Christ ». [1] C'est la bataille ultime de notre ère, une lutte entre deux royaumes : l'enclos de Satan contre la Cité de Dieu. Comme nous l'enseigne l'Église, l'heure est arrivée, pour elle, de vivre sa propre Passion.

Lire la suite

La grande apostasie - Partie II

Michael O'Brien   dimanche 10 juin 2018   2 commentaires   partager

Le Catéchisme de l'Église catholique définit l'hérésie comme une « négation obstinée, après la réception du baptême, d'une vérité qui doit être crue de foi divine et catholique, ou le doute obstiné sur cette vérité. L'apostasie est le rejet total de la foi chrétienne. » [1]

Lire la suite