Le Cardinal Edwin O'Brien demande une enquête pour déterminer les responsabilités quant aux promotions de Mgr McCarrick


Commentaires (1)

Publié le mardi 11 septembre 2018

Catégorie : Actualité chrétienne

Nombre de consultations : 121

Notre Église Catholique est en pleine tempête – en pleine tempête diabolique. Le Chili, l'Irlande,les Pays-Bas, l'Australie, les États-Unis ... Et combien d'autres encore ?! La double vie révoltante, profondément scandaleuse, d'un Cardinal de l'Église. Le rapport de 900 pages, quasiment pornographique, du grand jury de Pennsylvanie ; l'ignominie des actes pervers de prêtres à l'encontre de jeunes ou de personnes en situation de faiblesse. Les accusations d'un ancien Nonce du Vatican contre les plus hautes autorités de l'Église.

Source : Salon beige

Le Cardinal Edwin O'Brien demande une enquête pour déterminer les responsabilités quant aux promotions de Mgr McCarrick

Lettre du Grand Maître de l'Ordre du Saint-Sépulchre, le Cardinal O'Brien :

Cité du Vatican, le 8 septembre 2018 en la fête de la Nativité de la Bienheureuse Vierge Marie

Aux membres de l'Ordre Équestre du Saint Sépulcre :

Certains d'entre vous se souviennent sans doute du film En Pleine Tempête : plusieurs phénomènes météorologiques convergent, se réunissent, et causent des dégâts terribles.

Notre Église Catholique est en pleine tempête – en pleine tempête diabolique.

On peut appeler cela « UN CHEF D'oeUVRE DIABOLIQUE » !

Les forces de Satan sont au travail pour saper les fondations mêmes de l'Église Une, Sainte, Catholique et Apostolique – de l'intérieur !

Nous sommes confrontés à une crise sérieuse, probablement la crise la plus importante que notre Église aie traversée en de nombreux siècles.

Aujourd'hui, comme à d'autres moments de l'histoire de l'Église, les fidèles – vous – se voient offrir un choix :

  • Il y a la tentation de fuir, d'abandonner l'Église. Victoire de Satan (lire Amertume et fidélité - par Mark Mallett)
  • Ou alors, s'accrocher. Notre Foi ne nous vient pas des hommes, mais de Jésus-Christ. Les Chevaliers du Saint Sépulcre n'ont jamais déserté. Ils ont tenu pied, pour la défense de l'Église, dans des temps de grandes crises.

Je voudrais supplier tous nos membres de s'accrocher, et plutôt deux fois qu'une. Retournez aux ressources divines de la Foi : la prière, la messe, la dévotion eucharistique, la pénitence et le jeûne.

Participez aux assemblées de prière, aux activités liturgiques paroissiales et diocésaines organisées en réparation des sacrilèges déplorables commis par des membres des Saints Ordres contre des innocents sans défense. Les trahisons scandaleuses de la confiance placée en ceux qui étaient tenus d'être d'autres christs.

Soutenez la majorité des bons prêtres de votre entourage – vos prêtres, qui se battent quotidiennement pour être le Christ pour vous. Ils souffrent beaucoup.

De mon côté, je me suis associé à la requête de la Conférence Épiscopale des États-Unis pour demander une enquête pontificale, avec des laïcs dotés des compétences adéquates, qui devra déterminer les responsabilités quant aux promotions de Monseigneur McCarrick au sein de la hiérarchie ecclésiastique.

Dans l'Histoire, Dieu a montré qu'Il pouvait tirer le bien du pire des maux. Il n'y a qu'à regarder la Croix !

Prions pour que de ce cauchemar résultent la purification de notre Église, et la restauration de la confiance dans ses dirigeants.

Reconnaissons que Jésus-Christ est le Seigneur de la Résurrection, Lui qui transforma l'horrible moment d'une mort affreuse en un moment de salut.

Et prions ensemble avec notre Saint Père, le Pape François, pour que Notre Dame, qui porta le Corps brisé et crucifié de son Fils en ses bras, le fasse de nouveau. En ces jours, qu'elle porte ce corps souffrant, battu et sanglant, son Corps, l'Église, auprès de son coeur, et dans sa prière pour sa guérison.

Merci à vous tous pour votre loyauté sans faille et pour votre fidélité.

Dans le Seigneur,

Edwin, Cardinal O'Brien

Commentaires des internautes

Partagez votre opinion

Commentaire laissé par le

Jésus n'a-t-il pas lui aussi confié de grandes responsabilités à un homme responsable de scandales, à savoir Judas ?
Ce n'est pas à moi d'enquêter sur cette affaire mais quand bien même ce serait le Pape François qui aurait promu cet évêque, il y a certainement des raisons qui l'y ont poussées, similaires à celle qui ont poussé Jésus à prendre Judas parmi les Douze. Cela n'est qu'un autre signe confirmant que nous sommes dans les derniers temps, que la passion de l’Église est imminente comme le fut celle de Jésus quand Judas l'a trahi ! Et n'oublions pas que nous sommes membres de l'Eglise si nous sommes catholiques, ce sera donc notre passion également !

Comme l'écrivait Mark Mallett dans l'article Vers la Tempête :

Le commencement des crises

Le témoignage et l'unité de l'Eglise n'ont pas fière allure, déchirée qu'elle est par le scandale. Et cela ne fera qu'empirer jusqu'à ce que toute la pourriture et la corruption soient exposées. Et pourtant, le coeur de l'Église — ses sacrements et ses enseignements — reste indemne.

Si on laisse ces loups agir dans l'ombre, chacun dans son coin, le mal de l’Église augmentera et elle sera vaincue par l'Enfer. Mais Jésus a promis que cela ne sera jamais le cas ! Il faut donc que cette pourriture soit révélée au grand jour pour que l'Eglise puisse être purifiée ! Je suis convaincu que c'est l'intuition du Pape François et ce qui motive chacun de ses actes ! Dieu juge l'intention non pas l'acte lui même. Comme le dit Sainte Thérèse ce qui peut sembler être humainement une faute peut être considéré par Dieu comme vertu si l'intention est sainte et bonne.

L’Église doit souffrir par la faute de ses mauvais bergers mais il est indispensable qu'on leur donne plus de lumière pour que, même à travers le scandale dont ils sont l'objet, la corruption soit exposée et que la guérison s'ensuive !

Jésus disait à ses disciples : « Il est inévitable que surviennent des scandales, des occasions de chute ; mais malheureux celui par qui cela arrive !

Lc 17: 1,2

Le scandale n'est pas advenu par Jésus pour avoir nommé Judas mais par Judas pour avoir trahi la confiance de son maître. Pourtant cette trahison devait arriver pour que Jésus puisse offrir sa vie pour notre salut. Mais malheur à Judas pour avoir été l'une des causes de cette mort sachant qu'il faisait partie de ses disciples.

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Champs obligatoires

@
Pour recevoir les avis de réponse à votre commentaire si vous avez coché l'option correspondante ci-dessous.

Etre informé des prochains commentaires déposés sur cet article ?

Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 15 x 32 = ?

Recommander cette page

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander la page Le Cardinal Edwin O'Brien demande une enquête pour déterminer les responsabilités quant aux promotions de Mgr McCarrick.

Champs obligatoires

@
@
Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 15 x 32 = ?

Articles similaires

Lire un article au hasard

Les voeux du Président américain, Donald Trump pour les fêtes de Pâque(s) juive et chrétienne

Publié le dimanche 1 avril 2018 - 4 commentairess

Les catholiques de divers pays célèbrent la fête de Pâques, et les personnalités politiques mondiales, dont Donald Trump, ont adressé leurs voeux aux croyants. Dans un message vidéo pour les vacances des Pâques juive et chrétienne vendredi, le président américain Donald Trump a déclaré que les deux « célébrations sacrées nous rappellent que Dieu sauve le monde ».

Lire la suite

Le sacrifice du Colonel Arnaud Beltrame, acte fondateur de la renaissance de la France

Publié le mercredi 28 mars 2018 - 1 commentaires

« Le sacrifice du Colonel Arnaud Beltrame est un acte fondateur de la renaissance de notre pays. Il exprime de la plus belle manière la splendeur de la vérité de la religion catholique qui est à la source de l'âme française. »

Lire la suite

Les indices pensables

Publié le mardi 6 mars 2018 - 3 commentairess

Les jeunes qui nous entourent sont de plus en plus persuadés que le Dieu de la Bible et de Jésus-Christ est un conte pour les enfants. La crèche, le bœuf et l’âne, les rois mages qui suivent une belle étoile, tous les ingrédients sont rassemblés pour une charmante veillée avec ses refrains et ses petites lumières. Mais quand on quitte l’enfance, il est normal de ranger dans la boîte à mythes, avec les guirlandes du beau sapin roi des forêts, les santons et les anges, s’ils n’ont pas plus de réalité que le père Noël.

Toute la question est là. Si les évangiles sont devenus des fictions inutiles, pourquoi s’en encombrer ?

Lire la suite