La plénitude du péché ou l'ultime déchaînement du mal


Commentaires (0)

Publié le lundi 16 septembre 2019

Auteur / source : Mark Mallett

Catégorie : Prophéties & réflexions sur les signes des temps

Nombre de consultations : 550

Il y a une coupe de souffrance qui doit être bue par deux fois au cours de l'histoire de l'humanité. Elle a déjà été vidée une première fois par Notre Seigneur Jésus lui-même qui, dans le Jardin de Gethsémani, la porta à Ses lèvres au cours de Sa sainte prière d'abandon :

Mon Père, s'il est possible, que cette coupe passe loin de moi ! Cependant, non pas comme moi, je veux, mais comme toi, tu veux.

Mt 26: 39

Cette coupe doit à nouveau se remplir de sorte que le Corps du Seigneur entre lui aussi, à la suite de sa Tête, dans sa propre Passion et puisse participer ainsi à la rédemption des âmes:

La coupe que je vais boire, vous la boirez, et le baptême dont je vais être baptisé, vous en serez baptisés...

Marc 10: 39

Traduction d'un article de Mark Mallett. Lire le texte original en anglais.

Tout ce qui est dit du Christ est valable également pour l'Église ; car le Corps, qui est l'Église, doit suivre la Tête qui est le Christ. Ce dont je parle ici, ce ne sont pas seulement les épreuves personnelles et les tribulations que nous devons endurer au cours de notre vie et dont parle Saint Paul :

Il nous faut passer par bien des épreuves pour entrer dans le royaume de Dieu.

Actes 14: 22

Je parle plutôt de...

... cette ultime Pâque où [l'Église] suivra son Seigneur dans sa mort et sa Résurrection

Catéchisme de l'Église catholique, n° 677

La coupe de l'Église

Après que Dieu eut achevé de purifier la terre avec les eaux du Déluge, Noé construisit un autel. Sur cet autel, Dieu plaça un calice invisible. Celui-ci devait se remplir des péchés des hommes et être remis au Christ dans le jardin de Gethsémani. Lorsque Notre Seigneur eut bu à cette coupe jusqu'à la dernière goutte, le salut du monde fut consommé. Tout est accompli, furent les paroles prononcées par Notre Seigneur. Entrée de la basilique Saint-Pierre, Cité du Vatican, RomeMais il restait néanmoins encore à mettre en pratique la miséricorde salvatrice du Christ au moyen de Son Corps, c'est-à-dire l'Église. [1] Par des signes et des prodiges et par la proclamation de l'Évangile, elle deviendrait un sacrement visible du salut : les divines portes que le monde serait invité à franchir, afin de passer de la juste colère à la justice [des enfants de Dieu]. Cependant, l'Église doit rester fondamentalement « un signe de contradiction... afin que les pensées d'un grand nombre de cœurs puissent être révélées » (Luc 2: 34-35). Cela fait aussi partie de sa mission "sacramentelle". Quand son heure sera venue, les nations se frapperont la poitrine devant sa propre Passion qui sera suivie de sa Résurrection, car tous verront que Jésus est Seigneur, et que Son Église est Son épouse bien-aimée.

Mais avant cela, la coupe de la souffrance de l'Église doit se remplir. Se remplir de quoi ? Des péchés du monde et de ses propres péchés. Il doit venir un temps, nous dit Saint Paul, où notre rébellion fera déborder la coupe. Tout comme le Christ fut rejeté par sa propre génération, de la même façon sera rejeté Son Corps par notre génération :

... il faut que vienne d'abord la rébellion [apostasie], et l'Homme de l'impiété [se révélera], le fils de perdition.

2 Th 2: 3

Qui est ce fils de perdition ou Antichrist ? Il est la personnification de cette coupe. Il est l'instrument de purification. La première fois où le Christ but à cette coupe, Dieu déversa en Lui la plénitude de Sa juste colère, dont la trahison de Judas, « le fils de la perdition » (Jn 17: 12), fut l'élément déclencheur. La deuxième fois où le Christ boira à cette coupe, la justice de Dieu se déversera, d'abord sur l'Église, puis sur le monde, par le biais de la trahison de l'Antéchrist qui donnera aux nations "le baiser de la paix", avant d'infliger au monde bien des souffrances.

La trahison de l'Antichrist représentera un ultime coup mortel, porté non seulement à l'orgueil d'un humanisme sécularisé, mais bien plus encore d'un humanisme religieux. De cette façon, Israël [et toutes les nations à sa suite] apprendra que la trahison de l'Antichrist n'est que le reflet de la trahison d'Israël envers sa propre paix, due à la confiance qu'il aura mise en un homme. Et qui donc, sans la grâce de Dieu, est capable d'échapper à cette fatale inclination ? L'Antichrist sera jugé digne de confiance pour l'unique raison que l'homme s'estime lui-même digne de confiance. Dieu fera voir aux nations que la trahison de l'Antichrist n'est rien d'autre que leur propre trahison, due à la confiance qu'ils mettent en eux-mêmes [plutôt qu'en Dieu]. (Jr 17: 5)

the.mysteryofisrael.org (ajout de Pierre et les Loups)

Prends de ma main cette coupe d'un vin de colère et fais-la boire à toutes les nations auxquelles je t'envoie. Elles boiront, tituberont, s'affoleront à cause de l'épée que j'envoie au milieu d'elles.

Jérémie 25: 15-16

La création, qui est inextricablement liée à la coupe de l'Église, participe également à la coupe de souffrance. [2] 12 janvier 2010 : Séisme en Haïti

Car la création a été soumise au pouvoir du néant, non pas de son plein gré, mais à cause de celui qui l'a livrée à ce pouvoir. Pourtant, elle a gardé l'espérance d'être, elle aussi, libérée de l'esclavage de la dégradation, pour connaître la liberté de la gloire donnée aux enfants de Dieu.

Rm 8: 19-21

Tout ce qui est créé doit être racheté par la même voie que celle empruntée par le Christ : celle de la "coupe de souffrance". Ainsi, la création tout entière gémit (Rm 8: 22) ...

Écoutez la parole du Seigneur, fils d'Israël, car le Seigneur est en procès avec les habitants du pays : il n'y a, dans le pays, ni vérité ni fidélité, ni connaissance de Dieu, mais parjure et mensonge, assassinat et vol ; on commet l'adultère, on se déchire : le sang appelle le sang. C'est pourquoi le pays est en deuil, tous ses habitants dépérissent, ainsi que les bêtes sauvages et les oiseaux du ciel ; même les poissons de la mer disparaissent.

Os 4: 1-3

Débordement

Tandis que nous [célébrions] le 100ème anniversaire des apparitions de Fatima en 2017, j'entendais encore et encore dans mon cœur les mots :

Il faut laisser le mal s'anéantir lui-même.

En vérité, j'ai trouvé une grande consolation et une grande paix dans ces mots. C'est comme si le Seigneur nous disait : « Ne laissez pas votre cœur se troubler par le mal que vous verrez ; il doit en être ainsi, [tout ce mal] est permis par Ma divine Main. Marche féministeIl faut laisser le mal [aller jusqu'au bout de sa logique afin qu'il] s'anéantisse lui-même, pour que les hommes comprennent que leurs voies ne sont pas Mes voies. Et ensuite, une aube nouvelle se lèvera. De même que le mal s'est anéanti lui-même en se déchaînant sur Mon Fils, déversant sur Lui toute [Ma juste] colère, il fut bien vite vaincu par la puissance de la Résurrection. Il en sera de même pour l'Église. »

Mais la rébellion doit venir en premier. Le mal se déchaînera, plus rien ne devra le retenir, [3] comme nous le dit Saint Paul :

Car le mystère d'iniquité est déjà à l'œuvre. Mais il suffit que soit écarté celui qui le retient actuellement. Et alors sera révélé l'Impie...

2 Th 2: 7-8

L'un des aspects de cette rébellion est, bien sûr, un rejet complet du christianisme. Cela se produit à un rythme exponentiel en Occident alors que [nos gouvernements] redéfinissent ce qui fonde nos sociétés : le mariage [et la famille], le droit à la vie, la dignité de la [personne humaine], la définition de la sexualité humaine, etc. Le fruit de tout ceci est évident : explosion de l'obscénité, de la colère, de l'impudicité, de l'obésité, de l'individualisme, du matérialisme et du narcissisme. Dans le même temps, les paroisses et communautés religieuses catholiques vieillissent et se désertifient. Sans l'immigration, de nombreuses églises catholiques auraient depuis bien longtemps fermé leurs portes.

Au Moyen-Orient, le rejet du christianisme se fait par l'épée. Dans le livre de l'Apocalypse, nous lisons avec l'ouverture du Cinquième Sceau que cela se poursuivra jusqu'à ce que la coupe soit pleine :

Et quand il ouvrit le cinquième sceau, je vis sous l'autel les âmes de ceux qui furent égorgés à cause de la parole de Dieu et du témoignage qu'ils avaient porté. Ils crièrent d'une voix forte : « Jusqu'à quand, Maître saint et vrai, resteras-tu sans juger, sans venger notre sang sur les habitants de la terre ? » Et il fut donné à chacun une robe blanche, et il leur fut dit de patienter encore quelque temps, jusqu'à ce que soient au complet leurs compagnons de service, leurs frères, qui allaient être tués comme eux.

Ap 6: 9-11

Et Saint Jean explique un peu plus tard la façon dont ils sont tués (le Cinquième Sceau) :

Et j'ai vu les âmes de ceux qui ont été décapités à cause du témoignage pour Jésus, et à cause de la parole de Dieu, eux qui ne se sont pas prosternés devant la Bête et son image, et qui n'ont pas accepté de recevoir sa marque sur le front ni sur la main.

Ap 20: 4

Nous assistons à l'ouverture en temps réel de ce Cinquième Sceau. Celui-ci recouvre une partie de l'avertissement [4] donné par Notre-Dame de Kibeho, qui, douze ans avant le génocide rwandais, révéla à de jeunes enfants des visions détaillées de violences et de « fleuves de sang » à venir. Mais ensuite, Notre Dame fit savoir qu'il s'agissait d'un avertissement destiné au monde entier.

Le monde court à sa perte, il risque de tomber dans un gouffre... Le monde est en rébellion contre Dieu, trop de péchés s'y commettent. Il n'y a pas d'amour ni de paix. Si vous ne vous repentez pas et ne convertissez pas vos cœurs, vous allez tous tomber dans un gouffre.

kibeho-sanctuary.com

A moins de nous repentir, la folie finirait par éclater à travers le monde — Le déchaînement de l'Enfer. Chers frères et soeurs, cette coupe écumant de l'orgueil des hommes, a commencé à déborder. Combien de gouttes de sang innocent allons-nous y ajouter ? Encore combien d'avortement ? Combien de blasphèmes ? Combien de guerres ? Combien de massacres ? Combien de vies doivent-elles encore être détruites par la pornographie, en particulier la pornographie infantile ? Combien d'âmes innocentes doivent-elles encore être réduites en morceaux par la convoitise, la cupidité et l'égoïsme des hommes ? Il y a 10 ans, alors que j'étais en Europe, j'entendis clairement ces mots dans mon cœur :

La plénitude du péché... La coupe est pleine.

Il faut que le mal s'anéantisse lui-même. Le péché a atteint sa pleine maturité à notre époque. Comme le disait le Pape Pie XII :

Le péché du siècle est la perte du sens du péché.

— Pape Pie XII, Discours prononcé en 1946 devant le Congrès catéchétique des États-Unis

Mais je sens aussi la puissante présence du Christ et de Notre Mère qui triomphe des ténèbres, tel le soleil du matin [triomphant sur la nuit]. Un plan divin est en œuvre actuellement. Car, voyez-vous, le Ciel ne s'ébranle pas face au déchaînement de l'Enfer — c'est Satan qui se tortille, car il ne lui reste plus que très peu de temps. Dans sa haine et sa convoitise, il donne ce qui lui reste d'énergie pour remplir la coupe. Et ainsi, la Sainte Vierge continue de nous avertir avec amour et constance qu'il nous faut tous nous préparer pour cette coupe que notre génération s'apprête à boire confession de son plein gré. Ce peuple s'est laissé séduire par le grand dragon, ce menteur ancestral. Le message suivant, donné par Notre Dame au voyant Pedro Regis, est un écho de mon article, Getting Out of Babylon.

Chers enfants, des hommes mauvais agiront pour vous séparer de la vérité, mais la Vérité de mon Jésus ne sera jamais une demi-vérité. Soyez attentifs. Soyez fidèles. Ne vous laissez pas contaminer par cette fange de faux enseignements qui se déversera partout. Restez attachés aux vérités éternelles ; restez fidèles à l'Évangile de mon Jésus. L'humanité est devenue spirituellement aveugle parce que les hommes se sont éloignés de la vérité. Revenez vers votre Dieu qui vous aime et vous attend. Ce que vous avez à faire, ne le reportez pas au lendemain. Éloignez-vous du monde et menez une existence orientée vers le Paradis, pour lequel seul vous avez été créés. En avant. Ne reculez pas... restez en paix.

— Notre Dame, Reine de la Paix à Pedro Régis, le 5 octobre 2017 ; Pedro a reçu le soutien de son évêque

Ainsi, frères et sœurs, nous devons rester en état de grâce, et nous revêtir de l'armure de Dieu. Nous devons être prêts à donner notre fiat à Dieu. Nous devons prier et intercéder pour les âmes de tout notre cœur. Et nous devons nous rappeler que l'avenir des fidèles n'est pas un avenir de désastres, mais d'espérance... même s'il nous faudra traverser l'hiver avant l'arrivée d'un nouveau printemps. En effet, faisant référence à cette coupe, les Écritures nous disent aussi :

... l'endurcissement d'une partie d'Israël s'est produit pour laisser à l'ensemble des nations le temps d'entrer. C'est ainsi qu'Israël tout entier sera sauvé.

Rm 11: 25-26

Note du traducteur : ce passage peut être transposé à l'Eglise aujourd'hui — la nouvelle Israël : "l'endurcissement d'une partie de l'Eglise catholique s'est produit pour laisser à l'ensemble des nations le temps d'y entrer. C'est ainsi que l'Eglise tout entière sera sauvée."

Il y a dix ans, je voulais crier : l'heure est proche ! Mais aujourd'hui, nous y sommes. Que le Seigneur nous guide à travers cette vallée de l'ombre de la mort jusqu'à ce que nous atteignions les pâturages du triomphe de Notre Dame.

Le Seigneur tient en main une coupe où fermente un vin capiteux ; il le verse, et tous les impies de la terre le boiront jusqu'à la lie. Et moi, je proclamerai mes louanges au Dieu de Jacob qui a dit : « Je briserai le front des impies, et le front du juste s'élèvera. »

Psaume 74: 9-11

Mark Mallett
Fullness of Sin: Evil Must Exhaust Itself


Cet article m'inspire ...


de la joie
2


de l'encouragement
28


de la perplexité
1


de la tristesse
1


de la peur
0

votre opinion

Faire connaître ce blog : Télécharger les visuels de Pierre et les Loups

Télécharger les visuels de Pierre et les Loups

A imprimer ou à partager sur Internet !

Commentaires des internautes

Partagez votre opinion

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cet article.

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Champs obligatoires

@
Pour recevoir les avis de réponse à votre commentaire si vous avez coché l'option correspondante ci-dessous.

Etre informé des prochains commentaires déposés sur cet article ?

Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 4 - 3 = ?

Recommander cette page

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander la page La plénitude du péché ou l'ultime déchaînement du mal.

Champs obligatoires

@
@
Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 4 - 3 = ?

Articles similaires

Lire un article au hasard

Comment savoir quand le jugement est proche

Mark Mallett   vendredi 24 mai 2019   0 commentaire   777

Après une salutation cordiale dans sa lettre adressée aux Romains, Saint Paul avertit vigoureusement ses lecteurs :

... la colère de Dieu se révèle du haut du ciel contre toute impiété et toute iniquité des hommes qui, par leur injustice, font obstacle à la vérité.

Rm 1: 18

Lire la suite

Vivons-nous des temps apocalyptiques ? Partie 2

Michael O'Brien   mardi 30 octobre 2018   0 commentaire   1.036

Voyez les jeunes dispersés dans cette salle ce soir. Ce sont de véritables héros et héroïnes. Ils sont l'Eglise, ils sont l'avenir et nous devons leur donner une saine nourriture. Ils sont le Corps du Christ revenant à la vie dans cette zone désolée, et si nous négligeons de les nourrir, nous devrons en rendre compte au Jour du Jugement Dernier. Nous devons faire aujourd'hui un choix. Ne pas choisir est un choix. Le genre d'Église que nous aurons bientôt dans ce pays dépendra beaucoup du choix que nous ferons. À moins que nous ne commencions à voir avec précision la nature du problème, et que nous nous repentions vraiment pour la part que nous y avons jouée, l'Église est finie dans notre pays. À moins d'un changement extraordinaire de notre coeur, elle est finie. Au cours de sa longue histoire, l'Église s'est éteinte dans de nombreuses régions du monde. Pensez à l'Afrique du Nord, qui fut autrefois la gloire de la chrétienté, pensez à d'autres églises particulières — elles ne sont plus ! Pourquoi supposerions-nous que Notre Seigneur investirait massivement dans la préservation d'une culture comme la nôtre ; pourquoi nous imaginerions-nous qu'Il continuerait de faire prospérer cette civilisation ? Il se peut qu'Il le fasse, s'il y a encore « dix hommes justes » parmi nous. Il se peut qu'Il le fasse s'il y a un retour massif des coeurs vers Sa sainte volonté. Ou il peut ne pas le faire.

Lire la suite

La consécration de la Russie au Coeur immaculé de Marie

jeudi 8 mars 2018   0 commentaire   469

La consécration de la Russie est un thème qui a fait couler beaucoup d’encre. Yves de Lassus, président de Cap Fatima 2017, nous livre un récapitulatif des consécrations partielles de certains papes.

Concernant la consécration de la Russie, deux demandes distinctes ont été formulées par le Ciel : une première en 1929 et 1930 par Notre-Dame (voir lettre de liaison n° 39) ; puis, le pape n’ayant pas réagi, une deuxième par Notre-Seigneur, plus facile mais avec des fruits différents (voir lettre de liaison n° 40).

Les conditions associées à ces deux consécrations sont également différentes. À Alexandrina da Costa, Notre-Seigneur ne demanda qu’une consécration par le pape. Par contre, Notre-Dame assortit sa demande de plusieurs conditions que nous connaissons par les lettres de sœur Lucie à son confesseur.

Lire la suite