La Croix est Amour


Commentaires (0)

Publié le mercredi 3 avril 2019

Auteur / source : Mark Mallett

Catégorie : Encouragement spirituel

Nombre de consultations : 343

Lorsque nous voyons quelqu'un souffrir, nous nous disons souvent « Oh, que la croix de cette personne est lourde ». Ou je pourrais penser que ma propre situation, qu'il s'agisse d'un deuil inattendu, d'un échec, d'une épreuve, d'une dépression, de quelque problème de santé, etc., est "une croix qu'il me faut porter". En outre, nous pourrions chercher à ajouter à notre "croix" certaines formes de mortification, jeûnes ou sacrifices. S'il est vrai que la souffrance fait partie de notre croix, la réduire à cela revient à passer à côté de la véritable signification de la croix : l'amour.

Aimer à l'image de la Sainte Trinité

S'il existait un autre moyen de guérir et de montrer son amour à l'humanité, Jésus aurait suivi ce chemin. C'est pourquoi, dans le Jardin de Gethsémani, il supplia le Père — qu'Il appelait « papa » — dans les termes les plus insistants, de lui permette de suivre une autre voie, si celle-ci existait. « Abba... Père, tout est possible pour toi. Éloigne de moi cette coupe. Cependant, non pas ce que moi, je veux, mais ce que toi, tu veux ! » Mais à cause de la nature du péché, la crucifixion était le seul moyen de satisfaire la justice et de réconcilier l'humanité avec le Père.

Car le salaire du péché, c'est la mort ; mais le don gratuit de Dieu, c'est la vie éternelle dans le Christ Jésus notre Seigneur. (Romains 6: 23)

Ainsi, le Christ a reçu notre salaire — et la possibilité de la vie éternelle nous est à nouveau offerte.

Mais Jésus n'a pas, à proprement parler, cherché à souffrir, mais à nous aimer. Mais en nous aimant, il lui fallut souffrir. En un mot, la souffrance est parfois la conséquence de l'amour. Ici, je ne parle pas de l'amour en termes romantiques ou érotiques, mais en ce qu'il est vraiment : le don total de soi pour son prochain. Dans un monde parfait (à savoir le Ciel), ce type d'amour ne produit pas de souffrance, car la concupiscence, l'inclination au péché (à l'égoïsme, la cupidité, l'accumulation de richesses, la convoitise, etc.) auront disparu. L'amour sera librement donné et librement reçu. La Sainte Trinité est notre modèle. Avant la création, le Père, et le Fils et le Saint-Esprit s'aimaient dans une telle totalité, se donnant et se recevant mutuellement de façon si complète, que leur amour ne produisait qu'ineffables joie et ravissement. Il n'y avait aucune souffrance dans ce don total de Soi, dans cet acte d'amour sans retour.

Jésus est ensuite descendu sur terre pour nous enseigner qu'à la façon dont Il aimait le Père, et dont le Père l'aimait, et dont l'amour de l'Esprit Saint circulait entre eux, il nous fallait pareillement nous aimer les uns les autres.

Comme le Père m'a aimé, moi aussi je vous ai aimés. Demeurez dans mon amour. (Jean 15: 9)

Il n'a pas dit cela aux oiseaux, aux poissons, aux lions ni aux abeilles. Il a enseigné cela à l'homme et à la femme parce que nous sommes créés à Son image et donc capables d'aimer et d'être aimés tout comme chaque personne de la Trinité.

Mon commandement, le voici : Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. Il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu'on aime. (Jean 15: 12-13)

La Croix, chemin de souffrance

Jésus a dit :

Celui qui ne porte pas sa croix pour marcher à ma suite ne peut pas être mon disciple. (Luc 14: 27)

Lorsque nous entendons ces mots, ne pensons-nous pas immédiatement à toutes nos souffrances ? Tel ou tel problème de santé, perte d'emploi, dette, crise familiale, trahison, etc. Mais même les non croyants vivent de telles souffrances. La croix n'est pas la somme de nos souffrances, bien plutôt la croix est l'amour que nous devons donner jusqu'à la fin à ceux qui se trouvent sur notre chemin. Si nous réduisons « la croix » simplement à notre souffrance, alors nous passons à côté de l'enseignement de Jésus, à côté de ce que le Père nous a révélé à travers la Croix :

Car Dieu a tellement aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne se perde pas, mais obtienne la vie éternelle. (Jean 3: 16)

Mais vous pourriez vous demander : « La souffrance ne joue-t-elle pas un rôle dans notre croix comme elle le fit pour Jésus ? » Oui, c'est vrai — mais cela n'est pas pour autant nécessaire. Les Pères de l'Église ont vu dans « l'arbre de la vie » qui se trouvait dans le Jardin d'Eden, une préfiguration de la Croix. C'est devenu un arbre de mort, pour ainsi dire, quand Adam et Eve péchèrent. De même, l'amour que nous nous donnons mutuellement devient une croix de souffrance lorsque le péché, celui des autres et le nôtre, entre en scène. Et voici pourquoi :

L'amour prend patience ; l'amour rend service ; l'amour ne jalouse pas ; il ne se vante pas, ne se gonfle pas d'orgueil ; il ne fait rien d'inconvenant ; il ne cherche pas son intérêt ; il ne s'emporte pas ; il n'entretient pas de rancune ; il ne se réjouit pas de ce qui est injuste, mais il trouve sa joie dans ce qui est vrai ; il supporte tout, il fait confiance en tout, il espère tout, il endure tout.

1 Co 13: 4-7

Vous voyez donc pourquoi aimer Dieu et nous aimer les uns les autres peut devenir une très lourde croix. Être patient et aimable avec ceux qui nous irritent, ne pas envier ou nous mettre en avant dans telle ou telle situation, ne pas couper la parole à quelqu'un dans une conversation, ne pas imposer notre façon de faire telle ou telle chose, ne pas être grincheux ni en vouloir à ceux qui semblent bénis par la vie, ne pas nous réjouir lorsque quelqu'un que nous n'aimons pas trébuche, supporter les faiblesses d'autrui, ne pas perdre espoir dans des situations apparemment désespérées, supporter patiemment toutes ces choses... c'est ce qui donne du poids à la Croix de l'Amour. C'est la raison pour laquelle la Croix, aussi longtemps que nous sommes sur terre, sera toujours un "arbre de mort" auquel il nous faudra nous laisser suspendre jusqu'à ce que tout amour-propre soit crucifié et que nous soyons restaurés à l'image de l'Amour. En effet, jusqu'à ce qu'il y ait un nouveau Ciel et une nouvelle Terre.

La Croix, chemin d'amour

La poutre verticale constituant la Croix est l'amour pour Dieu ; la poutre horizontale est notre amour pour le prochain. Être Son disciple n'est donc pas un exercice qui se résume à "offrir ma souffrance". Il s'agit d'aimer comme Il nous a aimés. Vêtir ceux qui sont nus, donner du pain à ceux qui ont faim, prier pour nos ennemis, pardonner à ceux qui nous ont fait du tort, faire la vaisselle, balayer le sol et servir tous ceux qui nous entourent comme s'ils étaient le Christ lui-même. Ainsi, lorsque vous vous réveillez chaque matin pour « porter votre croix », l'accent ne doit pas être mis sur votre propre souffrance, mais sur celle des autres. Demandez-vous chaque jour comment vous pourriez aimer et servir ce jour-là — même s'il ne s'agit que de votre conjoint ou de vos enfants, même si ce n'est que par votre prière lorsque vous êtes malade et alité. Voilà ce qu'est la croix, car la Croix est Amour.

Si vous m'aimez, vous garderez mes commandements... Mon commandement, le voici : Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés.

Jean 14: 15, 15: 12

Car toute la Loi est accomplie dans l'unique parole que voici : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même. »

Ga 5: 14

L'Amour est la Croix que nous devons porter, et dans la mesure où elle est imprégnée des péchés des autres et de nos propres péchés, ceux-ci lui donneront son poids, sa rugosité, ses échardes, et ses clous de douleur, de souffrance, d'humiliation, de solitude, de malentendus, de moquerie et de persécution.

Mais dans l'autre vie, cette Croix d'Amour deviendra pour vous l'Arbre de Vie dont vous cueillerez des fruits de joie et de paix pour toute l'éternité. Et Jésus lui-même essuiera chacune de vos larmes.

C'est pourquoi, mes enfants, vivez la joie, la sérénité, l'unité et l'amour mutuel. C'est ce dont vous avez besoin dans le monde d'aujourd'hui. Vous serez ainsi les apôtres de mon amour. Vous témoignerez ainsi de mon Fils de manière juste.

Message de Notre Dame de Medjugorje à Mirjana, le 2 avril 2019. Le Vatican autorise désormais les pèlerinages diocésains officiels dans ce sanctuaire marial. Lire L'appel de notre Mère.

Les oeuvres reprises sur cette page ont été peintes par mon ami, Michael D. O'Brien.

Mark Mallett
The Cross is Love

Soutenons le ministère à plein temps de Mark Mallett !

The Now Word : Reflections on our Times - with Mark Mallett

Commentaires des internautes

Partagez votre opinion

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cet article.

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Champs obligatoires

@
Pour recevoir les avis de réponse à votre commentaire si vous avez coché l'option correspondante ci-dessous.

Etre informé des prochains commentaires déposés sur cet article ?

Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 81 + 28 = ?

Recommander cette page

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander la page La Croix est Amour.

Champs obligatoires

@
@
Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 81 + 28 = ?

Articles similaires

Lire un article au hasard

Mon amour, tu l'as toujours

Mark Mallett   samedi 21 avril 2018   0 commentaire   849

Pourquoi êtes-vous triste ? Est-ce parce que vous avez encore tout gâché ? Est-ce à cause de vos nombreuses imperfections ? Est-ce parce que vous n'entrez pas dans "la norme" ?

Je comprends ces sentiments. Dans mes jeunes années, j'avais ce que l'on appelle un esprit de scrupule — une culpabilité prépondérante pour la moindre erreur. Aussi, le jour où je quittai la maison, je fus poussé par un besoin tenace d'approbation de la part des autres parce que je ne parvenais pas à m'accepter, et certainement que Dieu non plus ne pouvait m'accepter. Ce que mes parents, mes amis et d'autres personnes pensaient de moi a subtilement influencé l'idée positive ou négative que je me faisais de moi-même. Cela a continué dans mon mariage. La manière dont ma femme me regardait, la façon dont mes enfants réagissaient avec moi, ce que mes voisins pensaient de moi ... cela finit aussi par déterminer si j'étais "ok" ou pas. En outre, cela influença ma capacité à prendre des décisions — étant devenu complètement obsédé quant à savoir si je faisais ou non les bons choix.

Lire la suite

La croix, chemin d'amour

Mark Mallett   dimanche 4 novembre 2018   0 commentaire   286

Prendre sa croix signifie s'anéantir complètement pour l'amour de l'autre. Jésus l'exprime autrement :

Mon commandement, le voici : Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. Il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu'on aime.

Jean 15: 12-13

Lire la suite

Comprendre la Croix

Mark Mallett   samedi 24 février 2018   0 commentaire   1.179

Beaucoup d'entre nous ont peur d'entendre l'appel de Dieu, craignent d'aller dans les profondeurs parce que nous sommes nombreux à avoir l'impression que le Christianisme est en définitive une spiritualité masochiste où nous renonçons à tous les plaisirs de la vie et nous contentons de souffrir. Mais en vérité, que nous soyons chrétiens ou non, nous souffrirons en cette vie. Maladie, malheur, déception, mort ... cela arrive à chacun de nous. Mais ce que Jésus fait réellement, à travers la Croix, c'est de transformer tout cela en une glorieuse victoire.

Dans la Croix se trouve la victoire de l'amour ... En elle se trouve la pleine vérité sur l'homme, la dignité de l'homme, sa misère et sa grandeur, sa valeur et le prix payé pour lui. – Cardinal Karol Wojtyla (SAINT JEAN PAUL II)

Lire la suite