La Consécration tardive par Mark Mallett


Commentaires (1)

Publié le lundi 1 avril 2019

Auteur : Mark Mallett

Catégorie : Réflexions et méditations mariales

Nombre de consultations : 433

Plus que jamais, il est urgent que vous soyez les “sentinelles du matin”, les guetteurs qui annoncent à l'humanité les premiers feux de l'aurore et le nouveau printemps de l'Evangile que l'on voit déjà poindre.
—PAPE Jean-Paul II, 18e Journée Mondiale de la Jeunesse, 13 avril 2003 ; Vatican.va

Je vais vous partager aujourd'hui une sorte de parabole que ma famille a vécu il y a quelques années. Je le fais avec la permission de mon fils. Nous avions eu l'intuition qu'il était temps de partager cette histoire lorsque nous sommes tombés sur ces deux passages des Écritures :

Lorsque Samuel fut sevré, Anne, sa mère, le conduisit à la Maison du Seigneur, à Silo ; l'enfant était encore tout jeune. Anne avait pris avec elle un taureau de trois ans, un sac de farine et une outre de vin.

1 Samuel 1: 24

Voici que je vais vous envoyer Élie le prophète, avant que vienne le jour du Seigneur, jour grand et redoutable. Il ramènera le coeur des pères vers leurs fils, et le coeur des fils vers leurs pères...

Malachie 3: 23-24

Voyez-vous, lorsque mon fils aîné, Greg, est né, il y a environ 21 ans, j'ai eu le fort pressentiment qu'il me falait l'emmener dans ma paroisse et, devant l'autel, le consacrer à Notre-Dame. Ce pressentiment était si fort... et pourtant, pour une raison quelconque, j'ai retardé, remis à plus tard, et finalement oublié cette "directive divine" persistante.

Les années passèrent et, vers l'âge de douze ans, quelque chose a soudainement changé chez Greg. Il s'éloignait de ses frères et de sa famille ; sa gaieté et sa bonne humeur se dissipèrent ; son incroyable talent pour la musique et ses dons créatifs furent enfouis sous terre... et les tensions entre lui et moi augmentèrent jusqu'au point de fracture. Environ trois ans plus tard, nous avons appris que notre fils avait été exposé à la pornographie et qu'il avait trouvé un moyen d'en consommer à notre insu. Il nous a confié comment, la première fois qu'il en avait vu, il fut horrifié et fondit en larme. Et pourtant, comme une corde se resserrant autour du crochet de la curiosité, il se retrouva entraîné dans les ténèbres du mensonge dans lesquelles est plongé le monde du porno. Néanmoins, les tensions augmentèrent à mesure que l'estime de soi de notre fils dégringola et que notre relation se détériora.

Puis un beau jour, ne sachant plus que faire, me revint à l'esprit cet appel intérieur persistant : je devais emmener mon fils à l'église locale et l'y consacrer à la Sainte Vierge. Je me suis dit : « Mieux vaut tard que jamais. » Et ainsi, Greg et moi nous mîmes à genoux devant le Tabernacle, face à une statue de Notre-Dame et là, je plaçai mon fils fermement entre les mains de cette “femme revêtue du soleil”, qui est “l'étoile du matin” annonçant la venue de l'aube. Et puis, je le laissai s'en aller... Tout comme le père du fils prodigue, je décidai que ma propre colère, ma frustration et mon inquiétude ne nous apportaient rien de bon. Ainsi, Greg quitta la maison un an ou deux plus tard.

Suite à une série d'événements survenus au cours de l'année suivante, Greg se retrouva au chômage avec nul endroit où aller — c'est-à-dire, à l'exception d'une invitation ouverte à se joindre à une équipe de missionnaires catholiques dont avait fait partie sa soeur par le passé. Ayant pris conscience que sa vie devait changer, Greg vendit sa voiture, fit ses bagages et se dirigea vers la maison en moto.

Quand il arriva à notre ferme, je le pris immédiatement dans mes bras. Après l'avoir laissé emballer quelques affaires supplémentaires, je le pris à l'écart et nous eûmes une discussion. « Papa, » me dit-il, « je sais ce que je vous ai fait vivre à maman et toi et ce qui doit changer dans ma vie. Je désire vraiment me rapprocher de Dieu et devenir l'homme que je suis censé être. Je vois tellement de choses à présent à la lumière de la vérité... » Greg me confia pendant encore une heure ce qu'il avait sur le coeur. La sagesse qui sortait de sa bouche était remarquable ; sa contrition, inattendue et profondément émouvante, me donna l'impression d'entrapercevoir les premiers rayons de l'aube après une longue nuit obscure.

Alors il rentra en lui-même et se dit : “... je vais me lever et j'irai vers mon père... ” Comme il était encore loin, son père l'aperçut et fut saisi de compassion ; il courut se jeter à son cou et le couvrit de baisers. Le fils lui dit : “Père, j'ai péché contre le ciel et envers toi. Je ne suis plus digne d'être appelé ton fils.”

Luc 15: 17-21

Les larmes aux yeux, je serrai mon fils contre moi en lui disant combien je l'aimais. « Je sais papa. Je sais que tu m'aimes. » Et avec cela, Greg rassembla ses affaires et prit la route pour rejoindre de nouveaux frères et soeurs ayant comme lui un désir commun de devenir ministres de l'Évangile. Tout comme Pierre, qui était encore dans sa barque quand le Christ l'appela... ou comme Matthieu, le Publicain, qui était encore attablé à sa table de collecteur d'impôts... ou comme Zachée, qui était encore en haut de son arbre... Jésus les avait invités, ainsi que Greg (et moi) — non pas qu'ils étaient des hommes et femmes parfaits — mais parce qu'ils étaient "appelés". Tandis que je regardais Greg disparaître dans la poussière du soir, ces paroles me vinrent dans le coeur :

... mon fils que voilà était mort, et il est revenu à la vie ; il était perdu, et il est retrouvé.

Luc 15: 24

Au fil des semaines, mon épouse et moi-même étions totalement abasourdis de la transformation qui était en train de se produire dans la vie de notre fils. Je peux difficilement en parler sans fondre en larmes. Parce que c'était totalement inattendu, totalement imprévu... comme si, depuis le Ciel, une main l'avait repêché pour le ramener à la surface. La lumière était revenue dans ses yeux ; son sens de l'humour, son talent et sa gentillesse émeuvent à nouveau toute sa famille. De plus, il est pour nous un vivant témoignage de ce à quoi ressemble un disciple de Jésus. Il sait qu'il a un long chemin à parcourir, comme le reste d'entre nous, mais au moins, il a retrouvé la bonne voie... le Chemin, la Vérité et la Vie. Récemment, il me confia avoir reçu de nombreuses grâces, dans les moments les plus difficiles, suite à la prière du Rosaire, et de fait, grâce l'aide de la Sainte Vierge Marie. En effet, alors que j'entrai dans mon bureau ce matin pour commencer à écrire ce billet, Greg était penché sur sa Bible ouverte, un chapelet à la main, plongé dans la prière.

La Russie : un autre fils prodigue

Si je partage tout cela avec vous, c'est parce que l'histoire de Greg est une parabole de ce qui se passe en Russie. En 1917, quelques semaines avant le déclenchement de la révolution communiste sur la Place Rouge de Moscou, Notre-Dame apparut à trois enfants avec un message :

La Russie répandra ses erreurs à travers le monde, favorisant guerres et persécutions envers l'Église. Les bons seront martyrisés, le Saint-Père aura beaucoup à souffrir, diverses nations seront détruites... Pour empêcher [cela], je viendrai demander la consécration de la Russie à mon Coeur immaculé et la communion réparatrice des premiers samedis. Si on accepte mes demandes, la Russie se convertira et on aura la paix; sinon elle répandra ses erreurs à travers le monde...

—La voyante Soeur Lucie, dans une lettre adressée au Saint-Père, 12 mai 1982 ; Le Message de Fatima, vatican.va

Mais pour une raison quelconque, les papes de ces dernières décennies ont retardé, remis à plus tard, et finalement oublié cette "directive divine". Concrètement, la Russie a bel et bien propagé ses erreurs dans le monde entier, provoquant d'indicibles souffrances et persécutions aux quatre coins du globe. Mais le 25 mars 1984, sur la place Saint-Pierre, le Pape Jean-Paul II, en union spirituelle avec les évêques du monde, confia tous les hommes et femmes et tous les peuples au Coeur immaculé de Marie :

Ô Mère des hommes et des peuples, toi qui connais toutes leurs souffrances et leurs espérances, toi qui ressens d'une façon maternelle toutes les luttes entre le bien et le mal, entre la lumière et les ténèbres qui secouent le monde contemporain, reçoit l'appel que, mus par l'Esprit Saint, nous adressons directement à ton Coeur, et avec ton amour de mère et de servante du Seigneur, embrasse notre monde humain, que nous t'offrons et te consacrons, pleins d'inquiétude pour le sort terrestre et éternel des hommes et des peuples. Nous t'offrons et te consacrons d'une manière spéciale les hommes et les nations qui ont particulièrement besoin de cette offrande et de cette consécration. « Sous l'abri de ta miséricorde, nous nous réfugions, sainte Mère de Dieu! » « Ne rejette pas nos prières alors que nous sommes dans l'épreuve ! » ...

Le Message de Fatima, vatican.va

Sans entrer dans la controverse qui perdure depuis des années quant à savoir si la "consécration de la Russie" fut ou non faite selon la demande de Notre Dame, nous pouvons, à tout le moins, dire qu'il s'agissait d'une consécration "imparfaite". Comme celle que je fis avec mon fils. Il était tard et je l'ai faite en désespoir de cause... probablement pas avec les mots que j'aurais utilisés des années plus tôt. (voir "Commentaire de Pierre et les Loups" en bas de page)

Néanmoins, le ciel semble avoir agréé cet acte de consécration [imparfait] de Jean-Paul II, car ce qui s'est passé en Russie depuis lors est tout à fait remarquable :

Le 13 mai 1984, moins de deux mois après "l'acte de consécration" de Jean-Paul II, l'une des plus grandes foules de l'histoire de Fatima s'assemble au sanctuaire marial afin d'y prier le Rosaire pour la paix. Le même jour, une explosion à la base navale soviétique de Severomorsk détruit les deux tiers des stocks de missiles de la Flotte du Nord de la Marine soviétique. L'explosion détruit également les ateliers nécessaires à la maintenance des missiles, ainsi que des centaines de scientifiques et de techniciens. Les experts militaires en Occident l'ont qualifié de pire désastre subit par la marine soviétique depuis la Seconde Guerre mondiale.

  • Décembre 1984 : le ministre soviétique de la Défense, cerveau des plans d'invasion de l'Europe occidentale, meurt subitement et mystérieusement.
  • 10 mars 1985 : le secrétaire général du Parti communiste de l'Union soviétique, Konstantin Chernenko, décède.
  • 11 mars 1985 : élection du président soviétique Mikhaïl Gorbatchev.
  • 26 avril 1986 : accident du réacteur nucléaire de Tchernobyl.
  • 12 mai 1988 : une explosion détruit la seule usine de fabrication des moteurs de fusée pour les missiles balistiques intercontinentaux SS-24 de l'armée soviétique, équipés de dix bombes nucléaires chacun.
  • 9 novembre 1989 : chute du mur de Berlin.
  • Novembre-décembre 1989 : révolutions pacifiques en Tchécoslovaquie, en Roumanie, en Bulgarie et en Albanie.
  • 1990 : l'Allemagne de l'Est et de l'Ouest sont unifiées.
  • 25 décembre 1991 : dissolution de l'Union des Républiques socialistes soviétiques [1]

Tout comme mon fils est en train de subir une transformation encore douloureuse à mesure que le Seigneur lui révèle et guérit ses nombreuses blessures, il y a également des coins sombres qui doivent être assainis en Russie suite au tourbillon provoqué par des décennies de régime communiste. Mais tout comme Greg est en train de devenir une lueur d'espoir pour son entourage, la Russie représente un rayon d'espoir dans la nuit que traverse le monde occidental, qui pour sa part s'est totalement éloigné de la grâce :

« Nous pouvons voir comment beaucoup de pays euro-atlantiques sont en train de rejeter leurs racines, dont les valeurs chrétiennes qui constituent la base de la civilisation occidentale. Ils sont en train de renier les principes moraux et leur identité traditionnelle : nationale, culturelle, religieuse et même sexuelle. Ils mettent en place des politiques qui mettent à égalité des familles nombreuses avec des familles homoparentales, la foi en Dieu est égale à la foi en Satan. Cet excès de politiquement correct a conduit à ce que des personnes parlent sérieusement d'enregistrer des partis politiques dont l'objectif est de promouvoir la pédophilie. Dans beaucoup de pays européens les gens sont embarrassés de parler de leur religion. Les jours de fête sont abolis ou appelés différemment : leur essence est cachée, tout comme leur fondement moral. Et les gens essaient agressivement d'exporter ce modèle à travers le monde. Je suis convaincu que cela ouvre un chemin direct à la dégradation et au primitivisme, aboutissant à une profonde crise démographique et morale. Quoi d'autre que la perte de la capacité à se reproduire pourrait être le meilleur témoignage de cette crise morale ? Aujourd'hui presque toutes les nations développées ne sont plus capables de se reproduire par elles-mêmes, même avec l'aide des flux migratoires. Sans les valeurs présentes dans la chrétienté et dans les autres religions du monde, sans les standards moraux qui se sont formés durant des millénaires, les gens perdront inévitablement leur dignité humaine. Nous considérons cela naturel et juste de défendre ces valeurs. On doit respecter le droit de chaque minorité à être différente, mais les droits de la majorité ne doivent pas être remis en question. »

— Président Vladimir Poutine, allocution prononcée à la séance plénière de clôture du Valdai International Discussion Club, le 19 septembre 2013 ; zinfos974.com

Dans une lettre d'information intitulée La Russie a-t-elle été consacrée au Coeur Immaculé de Marie ?, Le Père Joseph Iannuzzi ajoute :

  • En Russie, des centaines de nouvelles églises [orthodoxes] sont encore construites aujourd'hui, et celles qui sont actuellement utilisées sont remplies à craquer de fidèles, tandis que les monastères et les couvents ne désemplissent pas de novices.
  • Le gouvernement russe ne renie pas le Christ, mais parle ouvertement et encourage les écoles à préserver leur identité chrétienne et à enseigner le catéchisme aux élèves (en Occident cela est de plus en plus interdit, y compris dans les écoles catholiques, ndt)
  • Le gouvernement et l'Église ont déclaré ouvertement qu'ils ne feraient pas partie de l'Union européenne, car celle-ci avait perdu ses valeurs morales et abandonné son héritage chrétien, à l'instar de ce qui fut le cas de la Russie par le passé sous le régime de l'Union Soviétique ; ils apostasièrent et renièrent le Christ. Cette fois, ils ont déclaré : « Personne ne nous privera plus de notre foi et nous la défendrons jusqu'à la mort. »
  • Le gouvernement russe a ouvertement dénoncé le « nouvel ordre mondial ».
  • La Russie a déclaré que les lobbies homosexuels ne sont pas les bienvenus et ne sont pas autorisés à parader dans les rues, encore moins à contracter des mariages homosexuels. La Russie a déclaré que tout étranger souhaitant vivre sur le sol russe devra : 1) apprendre le russe, 2) devenir chrétien... (Remarque : bien que la Russie soit majoritairement de foi chrétienne orthodoxe, l'Église orthodoxe administre les sept sacrements reconnus comme valides par Rome)
  • Ils autorisent les autres confessions chrétiennes à exprimer ouvertement et à pratiquer leur foi ; il y a à Moscou plusieurs églises catholiques et anglicanes.
  • En 2015, la ministre russe de la Santé, Veronika Skvortsova, et le patriarche orthodoxe russe Kirill, ont signé un accord abolissant l'avortement et prévoyant des soins palliatifs dans toute la Russie. En résumé, aucun avortement n'est autorisé en Russie.

En comparant la Russie à ce qui se passe en Europe et dans le reste de l'Occident, le Père Iannuzzi demande : « Lequel des deux a besoin de conversion ? »

Récemment, j'ai posé la question de savoir si la porte de l'Est était en train de s'ouvrir. C'est l'un des articles les plus optimistes que j'ai eu le privilège d'écrire depuis un certain temps. Pendant de nombreuses années, j'ai eu dans le coeur les mystérieux mots « Regarde vers l'Est. » Par tradition l'Église fait face à l'Est en anticipation de l'Aube, le « Jour du Seigneur », le retour du Christ. Notre Dame nous a annoncé qu'une nouvelle ère viendrait, une « période de paix », après la consécration de la Russie à son coeur immaculé. Une fois encore, nous nous tournons vers l'Est — à la fois spirituellement et géographiquement — dans l'attente du Triomphe du Coeur Immaculé, qui conduit inévitablement au Triomphe du Coeur Sacré de Jésus.

Ce que nous voyons en Russie (et ce que je vois chez mon fils) est, pour moi, un puissant témoignage selon lequel si nous prenons non seulement Jésus, mais aussi notre Sainte Mère dans nos coeurs et nos foyers, ceux-ci peuvent être transformés. Car qui mieux qu'une mère est capable de ranger, réorganiser et restaurer un foyer ? Notre Seigneur n'a-t-il pas été le premier à laisser Marie le materner ?

[Jésus] veut établir dans le monde la dévotion à mon Coeur Immaculé. À qui embrassera cette dévotion, je promets le salut, ces âmes seront chéries de Dieu, comme des fleurs placées par Moi pour orner Son trône.

—Cette dernière ligne concernant "les fleurs" apparaît dans les récits précédents des apparitions de Soeur Lucie. Cf. Fatima in Lucia's Own Words: Sister Lucia's Memoirs, Louis Kondor, S.V.D., p, 187, note, 14. ; christ-roi.net

Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse.

Mt 1: 20

Jésus, voyant sa mère, et près d'elle le disciple qu'il aimait, dit à sa mère : « Femme, voici ton fils. » Puis il dit au disciple : « Voici ta mère. » Et à partir de cette heure-là, le disciple la prit chez lui.

Jean 19: 26-27

Mark Mallett
The Late Consecration


[1] voir la chronologie des événements liés à la consécration : "Fatima Consecration – Chronology", ewtn.com

Commentaire de Pierre et les Loups

Saint Jean-Paul II a en fait voulu consacrer la Russie nommément en 1984 mais il fut empêché pour des raisons diplomatiques d'où le fait qu'il ait finalement choisi la formulation moins directe « les nations qui ont particulièrement besoin de cette offrande et de cette consécration ». Le Ciel aura récompensé ses efforts, même si nous attendons encore les fruits promis par Notre Dame de Fatima : un "certain temps de paix" (c'est-à-dire la fameuse ère de paix), le triomphe du Coeur Immaculé de Marie et la fin de la propagation des erreurs de la Russie.

Maintenant, le problème est que pour qu'une consécration soit pleinement efficace, les mots ont une grande importance. Tout comme un médecin ne peut soigner un malade si la cause du mal n'est pas précisément diagnostiquée et nommée, ni guérir ce dont souffre son patient s'il se met à soigner l'ensemble du corps indistinctement. De la même façon, consacrer le monde en se disant que Dieu reconnaîtra bien la Russie dans le tas, ou consacrer « les nations qui ont particulièrement besoin de cette consécration » sans nommer la Russie, ou consacrer le peuple et non le sol de Russie ne pourra obtenir la guérison totale et définitive promise par le Ciel.

Ce que peu de catholiques ont compris est que ce qui doit être consacré, ce n'est pas le peuple de Russie, ni le monde (ce qui équivaudrait à vouloir guérir la plaie sans s'attaquer à la cause du mal) mais le sol de Russie sur lequel un sceau satanique a été apposé en 1917 et qui agit jusqu'à ce jour comme une Boîte de Pandore, déversant toutes les erreurs du communisme dans le monde entier jusqu'à ce qu'enfin la consécration du sol de Russie soit faite et que le sceau soit brisé. Il est évident que Satan se réjouit de voir que l'on n'a pas encore compris cela et que l'on prétend que le fait que les rideaux de fer et l'URSS sont tombés (bien que le peuple Russe, surtout parmi les jeunes, continue de glorifier Lénine et de le considérer comme le symbole d'une "époque heureuse") est une preuve que la consécration a été faite et pleinement agréée par le Ciel. Il n'en est rien car les erreurs du communisme continuent de se répandre dans le monde, le communisme est toujours bien vivant, avançant masqué chez nous sous des apparences démocratiques, et avec pour nom de code "laïcité". En France lors des dernières élections présidentielles il y avait au moins 3 candidats communistes (dont Mélenchon qui dit ne pas être communiste mais a pourtant bien des affinités avec le parti communiste anti-chrétien espagnol Podemos).

Il suffit de voir ensuite la pensée unique grandissante en Occident, les idéologies qui se multiplient comme la gangrène (LGBT, gender, climat, écriture inclusive, loi "anti-fake news" qui n'est rien d'autre qu'une loi visant à imposer la pensée unique promue par le gouvernement, l'interdiction des signes chrétiens dans l'espace public, etc.) et qui nous sont de plus en plus imposées — tout comme du temps de Lénine et Hitler — dans une volonté de révolutionner la société en se servant de l'école et en s'appuyant sur la jeunesse pour changer les mentalités (voir les fameuses marches pour le climat qui justifient que les étudiants manquent un jour de classe par semaine, du jamais vu ! Ou le Prix Nobel de la Paix décerné à la jeune fille, Greta Thunberg, à l'origine de ces marches pour le climat. Cette adolescente ne réalisant pas qu'on se sert d'elle pour faire croire que la véritable paix passe par la défense de l'idéologie climatique, et ceux qui ont un avis différent sur la question seront bientôt considérés comme ennemis de la paix), l'avortement de masse et le pseudo-droit des femmes à disposer de leur corps (et de celui de l'enfant dans leur ventre !).

Comme je l'avais fait remarquer dans une note sur autre article : l'avortement et la défense du droit des femmes à disposer de leur corps étaient quasiment le seul outil de régulation de la fécondité sous le régime communiste de l'URSS.

Lire : Pourquoi le monde continue-t-il de souffrir ?

Poutine a beau jeu de condamner la décadence morale et l'apostasie en Occident, mais il semble ignorer que tout vient de la Russie. Or tant que cette nation ne sera pas consacrée, tous ces fléaux continueront, jusqu'à ce que la Russie (unie à la Chine très certainement) devienne un instrument de châtiment pour le monde.

Nous devons donc continuer de prier pour que cette consécration soit faite au plus vite, telle que demandée par le Ciel, sans crainte d'hypothétiques incidents diplomatiques avec la Russie ! Ne nous faut-il pas craindre davantage le Seigneur que les hommes ? Et si la consécration est faite telle que demandée par Notre-Dame, ne fera-t-elle pas tout pour éviter ces incidents diplomatiques dont le Vatican et l'entourage du Pape semblent tant avoir peur depuis plusieurs décennies ? Le peuple de Russie n'a-t-il pas lui-même beaucoup à gagner de cette consécration ? L'avenir nous le dira.

Dans son livre « L'odyssée du père », Michael O'Brien semble penser que l'Antéchrist viendra de Russie. Cela expliquerait beaucoup de choses, notamment que la Russie n'ait pas encore été consacrée car l'ère de paix ne viendra qu'après la chute de l'Antéchrist, dont l'avènement aura lieux à une époque d'apostasie quasi générale (ce qui est quasi le cas en Occident, il ne manque plus que les persécutions ouvertes — on n'en est pas loin à en croire certains témoignages, par exemple d'enseignants catholiques pourtant dans des écoles dites "catholiques"). En Luc 18: 8, Jésus nous dit ces paroles mystérieuses : « Le Fils de l'homme, quand il viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre ?  » Fait-il référence à une époque d'apostasie générale, c'est-à-dire celle où apparaîtra l'Antéchrist ? Car quand le Fils de l'homme viendra ce sera pour mettre fin au règne de trois ans et demi de l'Antéchrist et faire advenir l'ère de paix. Voyez-vous le lien avec les promesses de Notre Dame de Fatima et la nécessité de cette Consécration ? Pourtant, quand elle se fera, nous verrons le Triomphe du Coeur Immaculé de Marie, la fin du règne de l'Antéchrist et l'ère de paix promise. Il manque donc un élément essentiel pour que cette consécration puisse être faite : l'apparition de l'homme de péché ! Mystérieusement, même si Notre Dame demandait la consécration de la Russie il y a un siècle, le temps n'est pas encore venu pour que cette consécration puisse être faite dans les conditions demandées par le Ciel. Tous les éléments ne sont pas encore en place. N'en voulons donc pas à nos différents papes pour avoir retardé cette consécration, mais continuons de veiller et de prier !

Soutenons le ministère à plein temps de Mark Mallett !

The Now Word : Reflections on our Times - with Mark Mallett

Commentaires des internautes

Partagez votre opinion

Commentaire laissé par le

La Russie a encore il est vrai malheureusement une idéologie communiste bien ancrée et qui souille ce pays ainsi que des pays voisins. Même si pour moi la Chine est plus dangereuse, quoi que là aussi les chrétiens sont nombreux mais à la différence de la Russie ils sont assez persécutés malheureusement. Je pense qu'il faut continuer de prier en effet et nous devons nous allier avec le peuple chrétien russe. Qu'il soit orthodoxe ou anglicans nous n'en avons rien à faire. Nous devons nous unir et d'ailleurs le Christ le dit à Vassula Ryden une voyante d'origine orthodoxe à qui Jésus prêche l'unité dans la diversité dans l'Eglise. Je suis totalement d'accord avec cela. Je penses qu'il est grand temps que la Grande Eglise se réunisse (à savoir catholiques et orthodoxes) et que nous nous pardonnons nos erreurs passés. Si nous faisons cela alors nous serons bien plus forts. Le protestantisme est un problème mais déjà se réunir entre orthodoxes et catholiques. La Russie sera renversé de l'intérieur par les chrétiens si ils sont unis. L'Europe a elle besoin d'immigrés chrétiens. Prions pour l'unité des chrétiens, spécialement catholiques et orthodoxes ainsi qu'anglicans. Avec les protestants cela ne se fera pas je le crains. Prions prions prions fort ensemble.

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Champs obligatoires

@
Pour recevoir les avis de réponse à votre commentaire si vous avez coché l'option correspondante ci-dessous.

Etre informé des prochains commentaires déposés sur cet article ?

Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 75 x 24 = ?

Recommander cette page

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander la page La Consécration tardive.

Champs obligatoires

@
@
Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 75 x 24 = ?

Articles similaires

Lire un article au hasard

Qu’est-ce que la consécration à Marie ?

dimanche 28 janvier 2018   15 commentaires   2.009

L’une des explications les plus claires de ce que signifie la consécration à Marie fut donnée par la Sainte Vierge elle-même dans un message approuvé par l’Eglise au Père Stephano Gobbi du Mouvement Sacerdotal Marial :

M’être consacrés signifie vous laisser conduire par Moi. Cela signifie vous confier à Moi, tel un enfant qui se laisse conduire par sa maman. Vous devez par conséquent vous habituer à une nouvelle manière de penser, une nouvelle façon d’agir. Ce n’est pas à vous de vous demander ce qui peut être le meilleur pour vous ; vous ne devez rien planifier pour l’avenir... il vous suffit de dire comme un enfant : « Mère, je te fais confiance, je me laisse conduire par toi. Dis-moi : que dois-je faire ? »

Lire la suite

La consécration de la Russie au Coeur immaculé de Marie

jeudi 8 mars 2018   0 commentaire   409

La consécration de la Russie est un thème qui a fait couler beaucoup d’encre. Yves de Lassus, président de Cap Fatima 2017, nous livre un récapitulatif des consécrations partielles de certains papes.

Concernant la consécration de la Russie, deux demandes distinctes ont été formulées par le Ciel : une première en 1929 et 1930 par Notre-Dame (voir lettre de liaison n° 39) ; puis, le pape n’ayant pas réagi, une deuxième par Notre-Seigneur, plus facile mais avec des fruits différents (voir lettre de liaison n° 40).

Les conditions associées à ces deux consécrations sont également différentes. À Alexandrina da Costa, Notre-Seigneur ne demanda qu’une consécration par le pape. Par contre, Notre-Dame assortit sa demande de plusieurs conditions que nous connaissons par les lettres de sœur Lucie à son confesseur.

Lire la suite

Pour Roberto de Mattei, la consécration expresse de la Russie est urgente

jeudi 8 mars 2018   2 commentaires   434

Roberto de Mattei parle de Fatima : l’Eglise a besoin de la consécration de la Russie au Cœur Immaculé de Marie.

A l’heure où la Russie se pose volontiers en recours de la chrétienté, enregistrant un évident succès auprès des mouvements de droite et pro-famille en France notamment, le Pr Roberto de Mattei analyse la situation d’une manière fort différente. Il est urgent, a-t-il déclaré lors d’une conférence au Cosmos Club à Washington DC le 27 mars 2017, de consacrer la Russie au Cœur Immaculé de Marie, selon la demande de Notre-Dame de Fatima il y a 100 ans exactement, pour qu’elle cesse de « répandre ses erreurs dans le monde » mais aussi pour sauver l’Eglise catholique du relativisme qui la ronge de l’intérieur.

Lire la suite