La chute des étoiles


Commentaires (2)

Publié le dimanche 24 février 2019

Auteur / source : Mark Mallett

Catégorie : Prophéties & réflexions sur les signes des temps

Nombre de consultations : 809

LE PAPE FRANÇOIS et des évêques du monde entier se sont réunis cette semaine pour faire face à ce qui est sans doute l'épreuve la plus grave de l'histoire de l'Église catholique. Ce n'est pas simplement une crise d'abus sexuels venant de ceux à qui est confié le troupeau du Christ ; c'est une crise de la foi. Car les hommes à qui l'Évangile a été confié doivent non seulement le prêcher, mais surtout le vivre. Quand ils — ou nous — ne le faisons pas, nous chutons loin de la grâce, telles des étoiles tombant du firmament.

Saint Jean-Paul II et Benoît XVI ont tous deux eu le pressentiment que nous vivons actuellement le douzième chapitre du Livre de l'Apocalypse comme aucune autre génération avant nous, et je partage de façon très vive ce sentiment...

La marée d'impureté

Un signe grandiose apparut dans le ciel : une Femme, enveloppée du soleil, la lune est sous ses pieds et douze étoiles couronnent sa tête ; elle est enceinte et crie dans les douleurs et le travail de l'enfantement. Puis un second signe apparut dans le ciel : un énorme Dragon rouge feu... En arrêt devant la Femme en travail, le Dragon s'apprête à dévorer son enfant aussitôt né.

Ap 12: 1-4 ; traduction de la Bible de Jérusalem

Lors des Journées mondiales de la jeunesse de 1993, Jean-Paul II déclara :

Ce monde merveilleux — tant aimé du Père qu'Il a envoyé son Fils unique pour son salut (cf. Jn 3: 16) est le théâtre d'une lutte incessante menée pour notre dignité et notre identité en tant qu'êtres spirituels libres. Cette bataille est en corrélation avec le combat apocalyptique décrit dans [Ap 12]. La mort lutte contre la vie : une "culture de mort" cherche à s'imposer à notre désir de vivre et de vivre pleinement.

—PAPE JEAN-PAUL II, Homélie au Parc d'État de Cherry Creek, Denver, Colorado, 15 août 1993 ; vatican.va

L'immoralité sexuelle et la "culture de mort" partagent le même lit, car il s'agit de fornication, de débauche et d'adultère qui nous poussent en fin de compte à recourir au contrôle des naissances, à l'avortement et aux aberrations sexuelles. Ce flot d'impuretés, d'exploitation et de mort, s'imposant de façon croissante comme la seule norme acceptable dans notre culture, [1] est essentiellement ce que projette le dragon sur la "femme" pour l'emporter, laquelle, selon l'affirmation du Pape Benoît XVI, n'est pas seulement un symbole de Marie, mais de l'Église. [2]

Puis, de sa gueule, le Serpent projeta derrière la Femme de l'eau comme un fleuve, pour qu'elle soit emportée par ce fleuve.

Ap 12: 15

Saint Paul parle de celui qui doit être écarté pour que soit révélé l'Impie (cf. 2 Th 2: 6-7) lorsque des hommes, ayant le devoir de se conduire de façon irréprochable (des hommes d'église ?), auront préféré suivre les appétits de la chair plutôt que leur Seigneur...

... malgré leur connaissance de Dieu, ils ne lui ont pas rendu la gloire et l'action de grâce que l'on doit à Dieu... Voilà pourquoi, à cause des convoitises de leurs coeurs, Dieu les a livrés à l'impureté, de sorte qu'ils déshonorent eux-mêmes leur corps... Les hommes [firent] avec les hommes des choses infâmes.

Romains 1: 21, 24, 27 ; Remarque: Il est intéressant de noter que la première lecture de la messe du 21 février 2019 porte sur le vrai sens que Dieu donne à « l'arc-en-ciel » ...

Je pense que le fleuve [Ap 12: 15] peut être facilement interprété: ce sont ces courants qui dominent tout et qui veulent faire disparaître la foi de l'Eglise, qui ne semble plus avoir de place face à la force de ces courants qui s'imposent comme la seule rationalité, comme la seule manière de vivre.

—PAPE BENOÎT XVI, Méditation à l'Assemblée extraordinaire du Synode des Évêques pour le Moyen-Orient, 11 octobre 2010 ; vatican.va

Ces forces ne sont pas seulement extérieures ; elles proviennent malheureusement de l'intérieur même de l'Église : des loups revêtus d'habits de brebis au sujet desquels le Christ et Saint Paul nous avaient mis en garde. [3] Par conséquent...

... aujourd'hui nous le voyons de façon réellement terrifiante : que la plus grande persécution de l'Église ne vient pas de ses ennemis extérieurs, mais naît du péché de l'Église.

—PAPE BENOÎT XVI, interview lors du vol à destination de Lisbonne (Portugal) ; LifeSiteNews, le 12 mai 2010

Il y a une autre phrase mystérieuse dans ce passage concernant l'activité du dragon qui peut, en fait, indiquer de qui vient cette persécution :

Sa queue, entraînant le tiers des étoiles du ciel, les précipita sur la terre.

Ap 12: 4

Que... ou qui sont ces étoiles ?

Songes et visions

Mon ministère n'est pas influencé par des rêves mais par les Écritures et la Sainte Tradition. Pourtant, Dieu parle bel et bien de temps à autres au travers de rêves (songes) et de visions, et selon Saint Pierre, ceux-ci se manifesteront [particulièrement] dans les « derniers jours » [4],

Dans les premières années de cet apostolat, j'ai eu de nombreux et puissants songes dont la signification ne me fut donnée que bien plus tard, lorsque j'étudiai les enseignements eschatologiques de l'Église. L'un de ces rêves, en particulier, commençait toujours par une vision d'étoiles qui se mettaient à tournoyer dans le ciel, puis se précipitaient soudainement vers la terre. Dans l'un de ces rêves, les étoiles se transformèrent en boules de feu. Il y eut un grand tremblement de terre. Tandis que je courais me mettre à l'abri, je me souviens clairement être passé à côté d'une église dont les fondations s'étaient effondrées, les vitraux se retrouvant inclinés vers la terre (mon fils a fait un rêve identique il y a quelques semaines à peine). Je vous partage également un passage d'une lettre que j'ai reçue à cette époque :

Juste avant de me réveiller ce matin, j'ai entendu une voix. Elle n'avait rien de comparable avec celle que j'entendis il y a plusieurs années et qui me disait : « Ça a commencé. » Non, cette voix-ci était plus douce, pas aussi menaçante, mais semblait aimante, bien renseignée et d'un ton calme. Je dirais qu'il s'agissait davantage d'une voix de femme que d'homme. Ce que j'ai entendu, c'est une phrase... ces mots étaient puissants (depuis ce matin, j'essaie de les faire sortir de mon esprit mais en vain) :

« Les étoiles vont tomber. »

Même en écrivant cela maintenant, je peux encore entendre les mots résonner dans mon esprit et, chose amusante, j'ai eu l'impression que ce serait plus tôt que plus tard, quoi que puisse signifier ce "plus tôt".

Mon sentiment est que ce rêve a une signification à la fois spirituelle et littérale. Mais aujourd'hui, occupons-nous de l'aspect spirituel.

Les étoiles déchues

En réfléchissant à cette apostasie croissante dans l'Église, Saint Paul VI se référait à ce même chapitre du Livre de l'Apocalypse :

La queue du diable oeuvre à la désintégration du monde catholique. Les ténèbres de Satan sont entrées et se sont répandues dans toute l'Église catholique, jusqu'à son sommet. L'apostasie, la perte de la Foi, se répand dans le monde entier et jusqu'aux plus hauts niveaux de l'Église.

—Discours prononcé à l'occasion du soixantième anniversaire des apparitions de Fatima, le 13 octobre 1977; cité dans Corriere della Sera , p. 7, 14 octobre 1977

Paul VI compare l'action de la queue du dragon balayant les étoiles du ciel à la « désintégration du monde catholique ». Si oui, qui sont les étoiles ?

Dans le premier chapitre du Livre de l'Apocalypse, Jésus dicte sept lettres à Saint Jean. Les lettres sont adressées aux « sept étoiles » qui apparaissent dans la main de Jésus au début de la vision :

Quant au mystère des sept étoiles que tu as vues sur ma main droite, et celui des sept chandeliers d'or : les sept étoiles sont les anges des sept Églises, et les sept chandeliers sont les sept Églises.

Ap 1: 20

Les « anges » ou « étoiles » ici désignent très probablement les pasteurs de l'Église. (ndt : le chiffre sept n'est pas à comprendre dans son sens littéral mais d'universalité) Comme le fait remarquer un commentaire dans la Bible de Navarre :

Les anges des sept églises peuvent représenter les évêques qui en ont la charge, ou bien les anges gardiens qui veillent sur elles... Quoi qu'il en soit, il est bon de voir les anges des églises, à qui les lettres sont adressées, comme signifiant ceux qui gouvernent et protègent chaque église au nom du Christ.

The Book of Revelation, “The Navarre Bible”, p. 36

Une note de bas de page dans la New American Bible rejoint cet avis :

Certains ont vu dans « l'ange » de chacune des sept églises [le prêtre responsable de la paroisse] ou une personnification de l'esprit de l'assemblée des fidèles.

New American Bible, note de bas de page commentant Ap 1: 20

Voici le point central : la vision de Saint Jean révèle qu'une partie de ces « étoiles » tombera ou sera écartée suite à une apparente "apostasie". Cela aura lieu avant l'apparition de celui que la Tradition appelle l'Antéchrist, « l'Homme de l'impiété » ou « le fils de perdition ».

Ne laissez personne vous égarer d'aucune manière. Car il faut que vienne d'abord l'apostasie, et que se révèle l'Homme de l'impiété, le fils de perdition.

2 Thess 2: 1-3

Le Pape François décrit cette rébellion (apostasie) comme une corruption découlant des péchés de la chair, de la mondanité :

... la mondanité est la racine du mal qui nous conduit à renier nos propres traditions et notre propre identité et à négocier notre fidélité à Dieu qui demeure toujours fidèle. Ceci... s'appelle l'apostasie, qui ... est une forme d'“adultère” qui survient quand nous négocions l'essence de notre être : la fidélité envers le Seigneur.

—PAPE FRANÇOIS, extrait d'une homélie, 18 novembre 2013 ; cf. Vatican.va

Saint Grégoire le Grand affirmait déjà cet enseignement :

Le Ciel est l'Église qui, dans la nuit de cette vie présente, tandis qu'elle possède les innombrables vertus des saints, brille telles de rayonnantes étoiles célestes ; mais la queue du dragon balaye les étoiles et les précipite vers la terre... Les étoiles qui tombent du ciel sont ceux qui ont perdu l'espérance dans les choses célestes et qui convoitent, sous la direction du diable, la sphère de la gloire terrestre.

Moralia (oeuvres morales), 32, 13

Cela peut aussi se produire au sein de la hiérarchie quand l'on cède au cléricalisme ou à « un carriérisme assoiffé de reconnaissances, d'applaudissements, de récompenses, de fonctions ». [5] Mais cela devient particulièrement scandaleux, non seulement quand il est question des péchés de la chair, mais également lorsque des pasteurs emploient des sophismes pour se justifier. [6] À cet égard, les paroles du Pape Paul VI revêtent une grande pertinence à cette époque où la prophétie d'Akita commence à se réaliser sous nos yeux :

Le travail du diable s'infiltrera même dans l'Église de manière que l'on verra des cardinaux s'opposer à des cardinaux, et des évêques contre d'autres évêques. Les prêtres qui me vénèrent, seront méprisés et combattus par leurs confrères. L'Église et les autels seront saccagés. L'Église sera pleine de ceux qui acceptent des compromissions et le démon pressera de nombreux prêtres et des âmes consacrées à quitter le service du Seigneur... Comme je vous l'ai dit, si les hommes ne se repentent pas et ne s'amendent pas par eux-mêmes, le Père infligera un châtiment terrible à toute l'humanité. Ce sera un châtiment plus grand que le déluge, comme on n'aura jamais vu avant. Un feu tombera du ciel et va faire disparaître une grande partie de l'humanité, les bons comme les mauvais, n'épargnant ni les prêtres ni les fidèles.

—Message donné lors d'une apparition à Sr Agnes Sasagawa d'Akita, Japon, le 13 octobre 1973

St Jean reçoit encore d'autres visions d'éléments célestes frappant la terre et annoncés par des “trompettes.” Tout d'abord, il tombe du ciel “de la grêle et du feu mêlés de sang” puis une “montagne embrasée” et ensuite une “grande étoile flambant comme une torche.” Ces "trompettes" symbolisent-elles [la chute du] tiers des prêtres, évêques et cardinaux ? (Comparez Ap 8: 8 et Lc 17: 2, c'est saisissant ! La "montagne" — symbolisant l'orgueil — précipitée à la mer représente-t-elle ceux par qui surviennent des scandales et dont Jésus dit qu'il vaudrait mieux qu'ils soient précipités à la mer ? Apocalypse 8 représente-il le temps du jugement ?, ndt) Le dragon — qui agit à travers un conglomérat de puissances, à la fois cachées et organisées [7] — balaie un tiers des étoiles — c'est-à-dire, peut-être, un tiers de la hiérarchie de l'Église en état d'apostasie, ainsi que ceux qui les suivent.

Temps réel ?

Tandis que les scandales au sein du clergé continuent de se multiplier, nous observons en temps réel la façon dont les « étoiles » tombent sur la « terre » (ceux qui sont appelés à être la lumière du monde - Mt 5: 14 -, tombant dans la mondanité et apostasiant, ndt) — certaines de ces étoiles étant particulièrement grandes, comme l'ancien cardinal Theodore McCarrick, le Père Marcial Maciel, etc. Mais en réalité, la chute a commencé il y a longtemps. Ce n'est qu'aujourd'hui que nous voyons ces étoiles entrer dans l'atmosphère de vérité et de justice.

Car voici le temps du jugement : il commence par la famille de Dieu. Or, s'il vient d'abord sur nous, quelle sera la fin de ceux qui refusent d'obéir à l'Évangile de Dieu ?

1 Pierre 4: 17

Encore une fois, il ne s'agit pas juste des scandales d'abus sexuels dans l'Église. Nous voyons aujourd'hui émerger une anti-miséricorde dans certaines conférences épiscopales qui tendent à déformer les Écritures afin de rendre la conscience personnelle autonome par rapport à l'enseignement constant de l'Église sur le mariage et la sexualité. Comme le déplorait le cardinal Müller :

... Ce qui ne me plaît pas, ce que je ne trouve pas correct, c'est que plusieurs évêques interprètent Amoris Laetitia selon leur propre façon de comprendre l'enseignement du Pape. Ça n'est pas dans la ligne de la doctrine catholique... Il s'agit de sophismes: la Parole de Dieu est très claire et l'Eglise n'accepte pas de séculariser le mariage.

— Cardinal Müller, Catholic Herald, 1er février 2017 ; Catholic World Report, 1er février 2017 ; traduction française reprise du site diakonos.be

Et plus récemment, dans son « Manifeste pour la foi », il avertit :

Garder le silence sur ces vérités et d'autres vérités de la foi, et enseigner avec cette disposition d'esprit, est la pire des impostures au sujet de laquelle le « Catéchisme » nous met en garde avec vigueur. Elle représente l'épreuve finale de l'Église et conduit l'humanité à une forme d'imposture religieuse, qui est « le prix de l'apostasie de la vérité » (CEC 675) ; c'est l'imposture suprême de l'Antichrist. « Il séduira avec toute la séduction du mal, ceux qui se perdent du fait qu'ils n'ont pas accueilli l'amour de la vérité, ce qui les aurait sauvés » (2 Th 2: 10).

—Le 8 février 2019 ; Un « Manifeste pour la foi » pour l'Église d'aujourd'hui par le cardinal Müller ; traduction libre depuis l'anglais

Une lueur d'espoir dans tout ça ? Selon Saint-Jean, les deux tiers des étoiles ne tombent pas. Puissions-nous dès lors prier et jeûner d'autant plus, non seulement pour nos fidèles bergers, qu'ils soient « irréprochables et purs, enfants de Dieu sans tache au sein d'une génération dévoyée et pervertie, où vous brillez comme les astres dans l'univers » ... [8] mais pour la conversion de ces étoiles déchues — et la guérison de ceux meurtris par leur propre rébellion.

Voix-tu... ces étoiles ? ... Ces étoiles sont les âmes des fidèles chrétiens ...

—Jésus à Sainte Faustine, La miséricorde divine dans Mon âme, Petit Journal, n° 424

Où nous situons-nous à présent dans un sens eschatologique ? Il est possible que nous soyons au milieu de la rébellion [apostasie] et qu'en fait une puissance d'égarement ait frappé beaucoup, beaucoup de gens. C'est cette puissance d'égarement et cette rébellion qui préfigurent ce qui va se passer ensuite : « et se révélera l'Homme de l'impiété, le fils de perdition ».

—Mgr Charles Pope, « Sont-ils les signes avant-coureurs d'un jugement imminent ? », 11 novembre 2014

Mark Mallett
« When the Stars Fall »


[1] cf. Not My Canada, Mr. Trudeau
[2] “Cette Femme représente Marie, la Mère du Rédempteur, mais elle représente dans le même temps toute l'Eglise, le Peuple de Dieu de tous les temps, l'Eglise qui, à toutes les époques, avec une grande douleur, donne toujours à nouveau le jour au Christ.” —PAPE BENOÎT XVI, Castel Gandolfo, Italie, 23 août 2006 ; Vatican.va
[3] Mt 7: 15 ; Act 20: 29
[4] cf. Act 2: 17
[5] Evangelii Gaudium, n° 277
[6] cf. L'Anti-Miséricorde
[7] à savoir, les “sociétés secrètes” ; cf. Mystery Babylon
[8] Phil 2: 15

Cet article m'inspire ...


de la joie
0


de l'encouragement
0


de la perplexité
0


de la tristesse
1


de la peur
0

votre opinion

Soutenons le ministère à plein temps de Mark Mallett !

The Now Word : Reflections on our Times - with Mark Mallett

Commentaires des internautes

Partagez votre opinion

Commentaire laissé par le

Très bon article. Merci. SVP, écrivez-en d'autres de ce genre.

Commentaire laissé par le

Tous les articles très inspirés de Mark sont vraiment fantastiques.

Dieu soit béni pour cet apostolat complémentaire au mien en tous points, sachant que Mark a d'ailleurs mis un lien vers un de mes articles dans une de ses publications.

Nous verrons toutes et tous très bientôt EN NOUS le Christ Notre Dieu dans la Splendeur de Sa gloire pour la Grande purification de notre être, après l’apparition du Signe du Fils de l'homme selon Mt 24,30a, qui est, selon l'ensemble des Pères de l’Église, la Croix glorieuse dans le Ciel.

Maranatha !

https://www.youtube.com/watch?v=XOpCnzqqyiU

https://www.youtube.com/watch?v=0vZ_n_5wewg&t=3s

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Champs obligatoires

@
Pour recevoir les avis de réponse à votre commentaire si vous avez coché l'option correspondante ci-dessous.

Etre informé des prochains commentaires déposés sur cet article ?

Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 4 - 2 = ?

Recommander cette page

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander la page La chute des étoiles.

Champs obligatoires

@
@
Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 4 - 2 = ?

Articles similaires

Lire un article au hasard

La résurrection et non la réforme...

Mark Mallett   dimanche 3 mars 2019   1 commentaire   669

… l'Église est dans un tel état de crise, un état tel qu'elle a besoin de profondes réformes... — John-Henry Westen, rédacteur en chef de LifeSiteNews ; extrait de la vidéo "Is Pope Francis Driving the Agenda ?", 24 février 2019

L'Église n'entrera dans la gloire du Royaume qu'à travers cette ultime Pâque où elle suivra son Seigneur dans sa mort et sa Résurrection. — Catéchisme de l'Église catholique, n° 677

L'aspect du ciel, vous savez en juger ; mais pour les signes des temps, vous n'en êtes pas capables. (Mt 16: 3)

Lire la suite

L’Antéchrist, le pacificateur humaniste « sympa », est sur le point d’arriver

Philippe Ariño   jeudi 1 mars 2018   3 commentaires   8.516

L'Antéchrist (celui qui vient avant le retour du Christ) - ou « Antichrist » (celui qui s'oppose au Christ)

N'ayez pas peur de le nommer, de le connaître. Le Christ lui-même en a parlé. La Bible elle-même en parle. La Vierge Marie aussi. Et peu importe si la seule évocation de son nom vous fait passer pour un fou, un conspirationniste, un alarmiste, un complotiste, un paranoïaque. C'est le but de ce fils humain de satan de passer inaperçu et de vous attribuer, dans son silence, sa propre identité, dangerosité, folie. Et surtout, c'est le but de satan de vous faire perdre l'assurance en vous faisant passer pour lui-même, pour le diviseur. Au contraire : démasquer en vérité cet « homme de péché » proche de venir, qu'est l'Antéchrist, c'est faire oeuvre d'unité et de libération… quand bien même cela risque en apparences de vous isoler. Vous n'avez rien à craindre de l'Antéchrist ni de ses futurs défenseurs qui ne le voient pas venir. N'oubliez pas que, grâce à Jésus et à Marie, tout être humain est plus fort que lui.

Lire la suite

Jugement des vivants

Mark Mallett   dimanche 28 janvier 2018   0 commentaire   467

TOUS les jours, le soleil se lève, les saisons se suivent, les bébés naissent et des hommes et des femmes décèdent. Il est facile d'oublier que nous vivons dans une histoire qui est à la fois dramatique et dynamique, un véritable récit épique qui se dévoile d'heure en heure. Le monde évolue à toute vitesse vers son apogée : le jugement des nations. Aux yeux de Dieu, de ses anges et des saints, cette histoire est un continuel présent ; elle imprègne leur amour et élève une sainte anticipation pour ce Jour où l'oeuvre de Jésus Christ sera enfin accomplie.

L'apogée de l'histoire du salut est ce que l'on appelle “Le Jour du Seigneur”. Selon les premiers Pères de l'Eglise, ce jour ne consiste pas en une journée de 24 heures mais représente cette période de “mille ans” que St. Jean entrevoit dans le livre de l'Apocalypse au chapitre 20, période qui suivrait la mort de l'Antéchrist — la “bête”.

Lire la suite