Jugement des vivants


Commentaires (0)

Publié le dimanche 28 janvier 2018

Auteur / source : Mark Mallett

Catégorie : Réflexions sur les signes des temps

TOUS les jours, le soleil se lève, les saisons se suivent, les bébés naissent et des hommes et des femmes décèdent. Il est facile d'oublier que nous vivons dans une histoire qui est à la fois dramatique et dynamique, un véritable récit épique qui se dévoile d'heure en heure. Le monde évolue à toute vitesse vers son apogée : le jugement des nations. Aux yeux de Dieu, de ses anges et des saints, cette histoire est un continuel présent ; elle imprègne leur amour et élève une sainte anticipation pour ce Jour où l'oeuvre de Jésus Christ sera enfin accomplie.

L'apogée de l'histoire du salut est ce que l'on appelle “Le Jour du Seigneur”. Selon les Pères de l'Eglise, ce jour ne consiste pas en une journée de 24 heures mais représente cette période de “mille ans” que St. Jean entrevoit dans le livre de l'Apocalypse au chapitre 20, période qui suivrait la mort de l'Antéchrist — la “bête”.

Traduction d'un article du blog de Mark Mallett (« Judgment of the Living ») du 15 novembre 2017.

Voici, un jour du Seigneur sera comme mille ans. Épître de Barnabé, Les Pères de l'Eglise, Ch. 15

L'objectif du “Jour du Seigneur” est multiple. Premièrement, il a pour but de mener à son achèvement l'acte de Rédemption commencé sur la Croix du Christ.

Car les mystères de Jésus ne sont pas encore dans leur entière perfection et accomplissement. Bien qu'ils soient parfaits et accomplis dans la personne de Jésus, ils ne sont pas néanmoins encore accomplis et parfaits en nous qui sommes ses membres, ni en son Église qui est son corps mystique. — St Jean Eudes, traité sur “Le Royaume de Jésus”, Liturgie des Heures, Vol IV, p 559

Ce que Jésus désire porter à maturité est l'“obéissance de la foi” dans Son Eglise, ce qui consiste essentiellement en la restauration dans l'Homme du don de la vie dans la Divine Volonté dont Adam et Eve jouissaient dans le Jardin d'Eden avant la chute.

Tout comme tous les êtres humains partagent la désobéissance d'Adam, de la même manière tous les Hommes doivent participer à l'obéissance du Christ à la volonté du Père. La Rédemption sera achevée seulement quand tous les Hommes partageront son obéissance. — Servant de Dieu, Père Walter Ciszek, Il me conduit, pages 116-117 ; cité dans La Splendeur de la Création, Père Joseph Iannuzzi, page 259

Mais pour que cette grâce de restauration soit pleinement réalisée, Satan soit être enchaîné, tout comme ceux qui suivent et adorent la bête seront jugés et littéralement balayés de la surface de la terre. Imaginez un mondeles constantes accusations du démon sont réduites au silence ; où les bellicistes et autres fauteurs de guerre sont partis ; où les princes de la terre qui oppressent les Hommes ont disparu ; où les pourvoyeurs de violence, de luxure, et d'avidité ont été retirés… voilà ce que sera l'Ere de Paix dont parlent les livres d'Isaïe, de Ézéchiel, de Malachie, de Zacharie, de Sophonie, de Joël, de Michée, de Amos, d'Osée, de la Sagesse, de Daniel, et de l'Apocalypse, et qu'ensuite les Pères de l'Eglise interprètent selon l'enseignement Apostolique :

Un apôtre de Jésus-Christ, un de nos écrivains sacrés, nommé Jean nous annonce, parmi les choses qui lui furent révélées, que ceux qui auront eu la foi en notre Christ passeront mille ans à Jérusalem, qu'ensuite tous les hommes ressusciteront ensemble et en un même moment, que cette résurrection sera générale, éternelle, et qu'il y aura pour tous un jugement.

St Justin le Martyr, Dialogue avec Tryphon, Ch. 81, Les Pères de l'Eglise, Héritage Chrétien

Cela sera réellement un “repos” pour l'Eglise après ses épreuves — une sorte de septième jour de “sabbat” avant le “huitième” et éternel jour.

…Quand son Fils sera venu mettre fin au délai accordé aux pécheurs, juger les impies, transformer le soleil, la lune et les étoiles, alors il se reposera glorieusement le septième jour… puis mettant fin à l'univers, Il inaugurera le huitième jour, c'est-à-dire un autre monde. Épître de Barnabé (70-79 Ap. J.C.), écrit par un Père Apostolique du deuxième siècle.

Ce “septième jour” est précédé du jugement des vivants. Nous confessons dans notre Credo que Jésus…

…reviendra pour juger les vivants et les morts. — Credo ou Symbole des Apôtres

Dans l'Ecriture, nous voyons clairement ce Jugement des vivants et des morts — mais séparés dans la vision de Saint Jean en Apocalypse 20 par cette période de “mille ans”, qui symbolise une “période de paix” supplémentaire. Ce qui vient avant l'Ere de Paix est le jugement des vivants à l'époque de l'Antéchrist ; après quoi viendront le “jugement et la Résurrection perpétuelle” (voir Les Derniers Jugements). Lors du Jugement des vivants, nous lisons que Jésus apparaît dans les Cieux sous l'apparence d'un Cavalier sur un cheval blanc, Lui qui est “Fidèle et Vrai”. L'Apocalypse dit :

De sa bouche sort une épée acérée pour en frapper les païens ; c'est lui qui les mènera avec un sceptre de fer ; c'est lui qui foule dans la cuve le vin de l'ardente colère de Dieu, le Maître-de-tout… (Apocalypse 19:15)

Nous lisons que la “bête et le faux prophète” et tous ceux qui prirent la “marque de la bête” seront détruits par son “épée”. Mais cela n'est pas la fin du monde. Ce qui suit est l'enchaînement de Satan et la période de paix. C'est exactement ce que nous lisons entre autres en Isaïe — que faisant suite à un jugement des vivants, il y aura un temps de paix qui englobera le monde entier :

… Il jugera les faibles avec justice, il rendra une sentence équitable pour les humbles du pays. Il frappera le pays de la férule de sa bouche, et du souffle de ses lèvres fera mourir le méchant. La justice sera la ceinture de ses reins, et la fidélité la ceinture de ses hanches. Le loup habitera avec l'agneau, la panthère se couchera avec le chevreau … car le pays sera rempli de la connaissance de Yahvé, comme les eaux couvrent le fond de la mer. (Isaïe 11:4-9)

Nous vivons, en ce moment, à l'heure où les princes et chefs de ce monde rejettent en masse les lois de Dieu. Un temps où les financiers mondiaux oppressent des milliards d'êtres humains. Un temps où les riches et les puissants pervertissent l'innocent à travers le pouvoir des medias. Un temps où les tribunaux sont en train de renverser la loi naturelle. Un temps où il y a véritablement une perte massive de la foi, ce que Saint Paul appelait “apostasie”.

Mais le Livre de la Sagesse, (6 :1-11) nous rappelle que rien de tout cela n'est négligé par Dieu — le Père n'est ni endormi ni en retard concernant l'activité des hommes.

L'heure approche, et peut-être plus vite qu'on ne le pense, où Dieu jugera les vivants, et la terre sera purifiée pour un temps de sorte que le mystère de la Rédemption atteindra son achèvement. Ensuite, la Fiancée du Christ, parée de la “Sainteté des saintetés” (Eph 5:27) qui est le don de la Vie dans la Divine Volonté, sera préparée à Le rencontrer dans les nuées à la résurrection des morts, ce jugement final, et l'apogée de l'Histoire humaine.

Mais jusqu'à ce que cette dernière trompette de la victoire résonne, la trompète de l'avertissement doit claironner plus fort encore que le Jour du Seigneur arrive comme un voleur dans la nuit :

Ecoutez donc, rois, et comprenez! Instruisez-vous, juges des confins de la terre! Prêtez l'oreille, vous qui dominez sur la multitude, qui vous enorgueillissez de foules de nations! Car c'est le Seigneur qui vous a donné la domination et le Très-Haut le pouvoir, c'est lui qui examinera vos oeuvres et scrutera vos desseins. Si donc, étant serviteurs de son royaume, vous n'avez pas jugé droitement, ni observé la loi, ni suivi la volonté de Dieu, il fondra sur vous d'une manière terrifiante et rapide. Un jugement inexorable s'exerce en effet sur les gens haut placés — au petit, par pitié, on pardonne, mais les puissants seront examinés puissamment… C'est donc à vous, souverains, que s'adressent mes paroles, pour que vous appreniez la sagesse et évitiez les fautes. Car ceux qui observent saintement les choses saintes seront reconnus saints, et ceux qui s'en laissent instruire y trouveront leur défense. Désirez donc mes paroles, aspirez à elles et vous serez instruits. (Sg 6:1-11)

Frères et soeurs, le jugement qu'aussi bien voyants que mystiques nous annoncent n'est pas si éloigné de nous, il arrive au moyen du Cavalier sur un cheval blanc dont le nom est “Fidélité et Vérité”. Si vous souhaité ne pas être jugés du mauvais côté de l'Evangile, soyez donc fidèles et vrais ; soyez obéissants et honnêtes ; soyez justes et défendez la vérité … et vous règnerez avec Lui.

Les temps de persécution signifient que la victoire de Jésus Christ est proche… Cette semaine il nous sera profitable de penser à cette apostasie générale, que l'on appelle interdiction de l'adoration, et de nous demander : ‘Est-ce que j'adore le Seigneur ? Est-ce que j'adore Jésus Christ, le Seigneur ? Ou est-ce moitié-moitié, est-ce que je joue le jeu [du] prince de ce monde…? Adorer jusqu'à la fin, avec loyauté et fidélité : voilà la grâce que nous devons demander …' — PAPE FRANCOIS, Homélie du 28 novembre 20013, Cité du Vatican ; Zenit.org

Cet article m'inspire ...


de la joie
1


de l'encouragement
0


de la perplexité
0


de la tristesse
0


de la peur
0

Accueil du blog Commenter cet article Imprimer

Commentaires des internautes

Partagez votre opinion

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cet article.

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Champs obligatoires

@
Pour recevoir les avis de réponse à votre commentaire si vous avez coché l'option correspondante ci-dessous.

Etre informé des prochains commentaires déposés sur cet article ?

Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 3 - 3 = ?

Recommander cet article

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander la page Jugement des vivants.

Champs obligatoires

@
@
Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 3 - 3 = ?

Articles similaires

Lire un article au hasard

La grande apostasie - Partie I

Michael O'Brien   dimanche 3 juin 2018    partager

L'infidélité du futur : la grande apostasie

Michael D. O'Brien

« Le Fils de l'homme, quand il viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre ? » (Luc 18: 8)

Comme à chaque génération, une « aube nouvelle » s'apprête à se lever, ne se matérialisant jamais comme nous l'avions imaginé. Pour cette raison, notre éternelle tentation est de reléguer la téléologie de l'histoire, et l'eschatologie de la révélation dans le champ des constructions mentales produites par des peurs irrationnelles ou limitées par des analyses enflammées de situations contemporaines, un cycle se répétant soi-disant sans fin, dans lequel jamais ne se réalisent les scénarios catastrophiques promis. Pourtant, à en croire les paroles du Christ dans les évangiles et le livre de l'Apocalypse, les lettres de St Pierre, St Paul et St Jean, les prophètes de l'Ancien Testament, ainsi que les révélations privées approuvées par l'Église ayant augmenté en nombre et en intensité au cours des 150 dernières années, proche est le temps où tous les scénarios spéculatifs s'évaporeront face à un péril réel et ultime pour l'humanité. Alors le futur deviendra le présent. Il sera précédé d'une apostasie d'une intensité sans précédent. En effet, jour après jour, cette apostasie s'étend tout autour de nous. Elle trouvera son apogée dans le jour du Seigneur, qui sera un jour de feu.

Lire la suite

Vivons-nous des temps apocalyptiques ? Partie 2

Michael O'Brien   mardi 30 octobre 2018   0 commentaire   partager

Voyez les jeunes dispersés dans cette salle ce soir. Ce sont de véritables héros et héroïnes. Ils sont l'Eglise, ils sont l'avenir et nous devons leur donner une saine nourriture. Ils sont le Corps du Christ revenant à la vie dans cette zone désolée, et si nous négligeons de les nourrir, nous devrons en rendre compte au Jour du Jugement Dernier. Nous devons faire aujourd'hui un choix. Ne pas choisir est un choix. Le genre d'Église que nous aurons bientôt dans ce pays dépendra beaucoup du choix que nous ferons. À moins que nous ne commencions à voir avec précision la nature du problème, et que nous nous repentions vraiment pour la part que nous y avons jouée, l'Église est finie dans notre pays. À moins d'un changement extraordinaire de notre coeur, elle est finie. Au cours de sa longue histoire, l'Église s'est éteinte dans de nombreuses régions du monde. Pensez à l'Afrique du Nord, qui fut autrefois la gloire de la chrétienté, pensez à d'autres églises particulières — elles ne sont plus ! Pourquoi supposerions-nous que Notre Seigneur investirait massivement dans la préservation d'une culture comme la nôtre ; pourquoi nous imaginerions-nous qu'Il continuerait de faire prospérer cette civilisation ? Il se peut qu'Il le fasse, s'il y a encore « dix hommes justes » parmi nous. Il se peut qu'Il le fasse s'il y a un retour massif des coeurs vers Sa sainte volonté. Ou il peut ne pas le faire.

Lire la suite

Cardinal Raymond Burke : Cette façon de jouer avec la foi et la doctrine, au plus haut niveau de l’Église, est un scandale

vendredi 6 avril 2018   4 commentaires   partager

A la veille d'un symposium qui se tiendra demain à Rome, le Cardinal Raymond Burke a répondu aux questions de Riccardo Cascioli pour La Bussola.

Le Cardinal Burke sera l'un des principaux orateurs de la conférence du 7 avril 2018 qui, au nom du Cardinal Caffarra, s'interrogera sur l'orientation de l'Eglise.

Extrait :

"[…] Ce qui s'est passé avec la dernière interview donnée à Eugenio Scalfari pendant la Semaine Sainte et rendue publique le Jeudi Saint est allé au-delà du tolérable. Qu'un athée notoire prétende annoncer une révolution dans l'enseignement de l'Église catholique, considérant qu'il parle au nom du Pape, niant l'immortalité de l'âme humaine et l'existence de l'enfer, a été source de profond scandale non seulement pour beaucoup de catholiques mais aussi pour beaucoup de laïcs qui respectent l'Église catholique et ses enseignements, même s'ils ne les partagent pas.

Lire la suite