Je suis brisé


Commentaires (1)

Publié le lundi 27 août 2018

Auteur / source : Mark Mallett

Catégorie : Témoignages & évangélisation

Nombre de consultations : 1.249

"SEIGNEUR, je suis brisé. Que Ta volonté soit faite."

Ce sont les mots qui me sont venus aux lèvres tant de fois au cours des dernières semaines. Depuis la tempête qui a saccagé notre ferme en juin dernier, les épreuves se sont suivies presque quotidiennement : nos véhicules qui tombent en panne l'un après l'autre, une infection à la mâchoire, une perte auditive qui rend les conversations difficiles et la musique insupportable. Ensuite, ma carte de crédit a été utilisée à des fins de fraude, de l'eau a commencé à s'infiltrer par le toit de notre camping-car et la compagnie d'assurance est revenue vers nous pour nous annoncer que le nettoyage était estimé à 95.000 $ — mais qu'elle ne couvrirait que 5.000 $. Dans le même temps, notre mariage a semblé aussi craquer au fur et à mesure que des blessures et habitudes du passé ont soudainement reparu. Sous le poids de tant de maux, nous avions l'impression d'être en train de tout perdre, jusqu'à notre mariage.

Un billet de Mark Mallett du 14 juin 2018 : « I Am Broken »

Traduction Pierre et les Loups

Mais il y a eu deux brèves accalmies dans la "tempête", des rayons de lumière traversèrent les nuages orageux ​​et cet enchaînement d'événements malheureux. L'un fut le mariage de notre troisième fille à un beau jeune homme. Ce fut une sainte cérémonie et une véritable fête. Cela laissa une impression indélébile dans l'âme de presque tous les participants. Et puis quelques jours plus tard, notre fille aînée nous a annoncé que notre troisième petit-fils était en route. Nous avons exulté de joie à cette merveilleuse nouvelle, étant donné que cela faisait des mois qu'ils essayaient d'avoir un enfant. Mais tandis que l'évangile de la femme hémorroïsse était lu ce dimanche, mon épouse s'est penchée vers moi pour me dire qu'elle venait d'apprendre que notre fille était en train de faire une fausse couche. La tempête revint alors avec son déluge de larmes.

Il arrive un moment où les mots commencent à nous manquer ; où tous nos clichés chrétiens nous semblent bien creux ; quand tout ce que l'on peut faire, c'est suer et saigner et crier : "Père, que Ta volonté soit faite, non pas la mienne." J'ai beaucoup pensé à Notre-Dame qui se tenait silencieusement au pied de la Croix. Face à une inexplicable souffrance, à l'abandon et à l'incertitude ... aucune de ses paroles ne nous a été transmises. Tout ce que nous savons, c'est qu'elle est restée là jusqu'à l'amère fin. Elle n'a pas secoué les poings vers les auteurs de tant de mal, vers ceux qui avaient abandonné son Fils, vers ceux qui doutaient, se moquaient ou se contentaient de s'en aller. Bien moins encore a-t-elle douté ou menacé son Dieu.

Mais peut-être, dans son coeur, a-t-elle tranquillement dit : « Seigneur, je suis brisée. Que Ta volonté soit faite.  »

C'est dans la nature humaine de vouloir trouver un sens, un but derrière nos souffrances. Mais parfois, il n'y a tout simplement pas de réponse. Je me souviens du jour où le Pape Benoît XVI a visité le « camp de la mort » d'Auschwitz en 2006. Se tenant dans les profondes ténèbres de cet inexplicable mal, il a déclaré :

Dans un lieu comme celui-ci, les paroles manquent; en réalité, il ne peut y avoir qu'un silence effrayé - un silence qui est un cri intérieur vers Dieu: Pourquoi, Seigneur, es-tu resté silencieux?

—PAPE BENOIT XVI, Adresse du Saint-Père, le 28 mai 2006; vatican.va

Il y a une quinzaine de jours, pendant la messe, j'ai levé les yeux vers le crucifix suspendu au-dessus de l'autel. Et les mots me sont venus que j'essayais de me conformer à Sa Résurrection davantage qu'à Sa Croix. Je me suis demandé si Dieu permettait cette "tempête" dans le but de "crucifier" davantage ma chair, précisément pour que je puisse partager de plus en plus les fruits de Sa Résurrection. Ce n'est qu'en mourant à nos désirs et ambitions égoïstes que cela devient possible — comme l'a écrit saint Paul :

Je considère tout cela comme une perte à cause de ce bien qui dépasse tout : la connaissance du Christ Jésus, mon Seigneur. À cause de lui, j'ai tout perdu ; je considère tout comme des ordures, afin de gagner un seul avantage, le Christ, et en lui, d'être reconnu juste... Il s'agit pour moi de connaître le Christ, d'éprouver la puissance de sa résurrection et de communier aux souffrances de sa passion, en devenant semblable à lui dans sa mort, avec l'espoir de parvenir à la résurrection d'entre les morts.

Phil 3: 8-11

Et pourtant, je ne "ressens" pas du tout cette participation. Je ne ressens que ma pauvreté, mes limites et mon manque de vertu. Je ressens l'impiété en moi, cette tendance primordiale à la rébellion qui nous traverse tous. Et je veux fuir ... Mais il m'est venu un jour à l'esprit que Jésus n'avait pas dit : "Okay, Père, j'ai été flagellé et couronné d'épines. Cela suffit." Ou, "Je suis tombé trois fois sous le poids de cette croix. C'en est assez." Ou encore, "Okay, je suis à présent cloué au bois de la croix. Fais-moi descendre maintenant." Non, bien plutôt il s'abandonna complètement au Père — à Ses vues et Ses desseins.

Et Jésus resta encore trois heures jusqu'à ce que chaque goutte de sang qui devait être versée soit tombée au sol.

Je vous écris aujourd'hui pour vous apporter, si possible, un mot d'encouragement à vous qui traversez vos propres tempêtes, quelles qu'elles soient, y compris les tensions conjugales. Léa et moi avons retrouvé nos sens, et une fois de plus, nous nous sommes pardonnés et avons renouvelé notre amour (oserais-je dire amour "inébranlable") l'un pour l'autre. Vous voyez, si souvent, les gens me placent sur un piédestal comme une sorte de saint, ou ils suggèrent que je suis en quelque sorte favorisé par Dieu (et qu'ils ne le sont pas). Mais je ne suis certainement pas plus favorisé que le Dieu-Homme, Jésus-Christ, dont la souffrance et la mort brutale furent permises par le Père. Je ne suis pas plus favorisé que la Sainte Mère qui, "pleine de grâce", était néanmoins destinée à souffrir intensément avec son Fils. Je ne suis pas davantage favorisé que le grand apôtre Paul, qui subit tant de persécutions, de résistances, de naufrages, de famines et d'obstacles, même s'il fut choisi pour apporter l'Évangile aux Gentils. En effet, Paul fut un jour lapidé et laissé pour mort. Mais Luc écrit qu'il revint ensuite dans la cité de Lystres et ...

... [affermit] le courage des disciples ; les [exhorta] à persévérer dans la foi, en disant : « Il nous faut passer par bien des épreuves pour entrer dans le royaume de Dieu. »

Actes 14: 22

Il y a eu un autre moment au cours de la messe du mois de juin dernier où j'ai brièvement perçu comment Satan voulait briser ma foi. Si l'église avait été vide à ce moment-là, j'aurais hurlé : "Je ne rejetterai jamais mon Jésus ! Passe derrière moi !" Je partage cela avec vous, non pas parce que j'ai une foi héroïque, mais une vraie foi, qui est un don de Dieu. Et une foi authentique doit toujours finir par apprendre à marcher dans les ténèbres comme à travers une nuit obscure. Plusieurs fois en ce mois de juillet, je me suis retrouvé à murmurer ...

Seigneur, à qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle.

Jean 6: 68

Pierre n'a pas dit cela parce qu'il avait les réponses. C'était précisément parce qu'il ne les avait pas. Mais il savait que Jésus, en Lui-même, était La Réponse. Et tout ce que Pierre savait faire à ce moment-là était de Le suivre — à travers les ténèbres de la foi.

Jésus est le Chemin, la Vérité et la Vie pour ce monde brisé ... pour cet homme brisé. Il ne reste plus à chaque genoux qu'à s'incliner devant cette réalité qui nous dépasse ; à chaque langue à faire sienne la confession de Pierre. Et alors seulement, nous commencerons à connaître la puissance — la puissance et la vérité incroyables — de la résurrection.

Mark Mallett

Soutenir Mark Mallett et sa famille
(ainsi que par nos prières !)

Cet article m'inspire ...


de la joie
0


de l'encouragement
1


de la perplexité
0


de la tristesse
0


de la peur
0

votre opinion

Faire connaître ce blog : Télécharger les visuels de Pierre et les Loups

Télécharger les visuels de Pierre et les Loups

A imprimer ou à partager sur Internet !

Commentaires des internautes

Partagez votre opinion

Commentaire laissé par le

Oui c'est vrai que de traverser des épreuves surtout quand elles n'arrêtent pas,cela peut ébranler notre foi....et je me rends compte du courage énorme lorsqu'on croit en Dieu.
Je pense ici à tout ce qui traversent des épreuves.....le monde en est plein.
Que le Mal essaie de se faufiler par le découragement,le doute,cela déchire la croyance.
Mais ne doutons jamais de l'immense Amour du Seigneur.

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Champs obligatoires

@
Pour recevoir les avis de réponse à votre commentaire si vous avez coché l'option correspondante ci-dessous.

Etre informé des prochains commentaires déposés sur cet article ?

Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 3 + 4 = ?

Recommander cette page

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander la page Je suis brisé.

Champs obligatoires

@
@
Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 3 + 4 = ?

Articles similaires

Lire un article au hasard

Il porte sa croix à travers la Suisse

lundi 9 avril 2018   1 commentaire   390

Olivier Taramarcaz, artiste chrétien du canton de Valais traverse son pays natal pendant le Temps pascal avec une croix de 4 mètres.

Sa démarche est née de la lecture des Évangiles, explique-t-il : « J'ai été interpellé par la manière dont Jésus a marché de village en village à la rencontre des hommes et des femmes de son temps ». Ce Valaisan passera par La Chaux-de-Fonds, Neuchâtel, Yverdon, Genève, Nyon, Morges, Lausanne, Fribourg et Montreux, pour enfin terminer son parcours en Valais où il sillonnera les villages entre Martigny et Sion.

Lire la suite

Je ne t'oublierai pas

Tianna Williams   mardi 11 septembre 2018   0 commentaire   307

Ce fut un très heureux week-end. J'exposais à la Family Life Conference pour la seconde fois et c'était amusant de voir comment mes nouvelles peintures étaient accueillies. Mais encore plus excitant — la plupart de mes amis et des membres de ma famille étaient présents et j'étais ravie de leur annoncer que nous attendions notre deuxième bébé !

Puis tout a changé tôt dimanche matin.

«  Dieu n'a pas fait la mort, il ne se réjouit pas de voir mourir les êtres vivants. » — Sagesse 1: 13

Lire la suite

Jésus ... vous vous souvenez de Lui ?

Mark Mallett   mardi 15 janvier 2019   1 commentaire   629

Jésus... vous vous souvenez de Lui ?

Je suis sarcastique, bien sûr — mais juste un peu. Parce que combien de fois entendons-nous nos évêques, nos prêtres et nos frères et soeurs laïcs parler de Jésus ? Combien de fois entendons-nous prononcer Son nom ? Combien de fois nous a-t-on rappelé le but de Sa venue, et donc, la mission de l'Église, et par conséquent notre nécessaire réponse personnelle ?

Je suis désolé, mais en ce qui concerne le monde occidental — pas très souvent.

Lire la suite