En état de siège


Publié le mardi 27 août 2019

Auteur / source : Mark Mallett

Catégorie : Notes d'humeur

Nombre de consultations : 613

Mon épouse s'est tournée vers moi et m'a dit : « Tu es en état de siège. Tu devrais demander à tes lecteurs de prier pour toi. »

Traduction d'un article de Mark Mallett. Lire le texte original en anglais.

Certains d'entre vous se souviendront que notre ferme a été touchée par une tempête en juin 2018. Nous sommes encore en train de réparer les dégâts. Mais cette année, presque jour pour jour, une autre tempête nous a frappé, cette fois financièrement. L'un après l'autre, nos véhicules et machines agricoles sont tombés en panne. Cela n'arrête pas depuis maintenant plus d'un mois. Il est facile de blâmer le diable et j'ai tendance à ne pas aller sur ce terrain. Mais il est difficile d'ignorer comment cette nouvelle tempête cherche à me briser l'esprit.

Aussi, j'écris ce message pour vous demander de dire une petite prière pour nous, une prière de protection contre ces crises vraisemblablement démoniaques. Un Ave Maria, un petit murmure à notre intention... c'est tout (parce que je sais que vous avez vos propres souffrances). Tout cela me rappelle ma totale dépendance à l'égard de Dieu, mais aussi mon besoin de rester auprès de Notre Mère.

La dévotion à Marie n'est pas une étiquette spirituelle, elle est une exigence de la vie chrétienne... [cf. Jean 19: 27] Elle intercède, consciente que, en tant que mère, elle peut, et même doit présenter à son Fils les besoins des hommes, en particulier ceux des plus faibles et des plus défavorisés.

—Pape François, fête de Marie, Mère de Dieu ; 1er janvier 2018 ; Catholic News Agency ; cf. Vatican.va

La tentation dans tout cela est de cesser de prier, de devenir terriblement actif, de courir dans tous les sens et de céder à la colère. Il m'a fallu "fuir" par nécessité, mais aussi me battre pour que la prière continue de faire partie de ma routine quotidienne, tout en gardant mon calme au milieu de crises incessantes. Et donc, peut-être que cette petite note d'humeur aujourd'hui a pour but également de vous encourager à résister à la tentation d'abandonner la prière ; à la tentation de vous dire que d'autres soucis sont tellement plus urgents. Il n'y a rien de plus important que Dieu, que de garder les yeux fixés sur le Ciel, que de « rechercher d'abord le Royaume de Dieu et Sa justice ». Plus vous serez tenté d'arrêter de prier, plus la nécessité de prier deviendra urgente. Cela signifie que l'ennemi vous voit comme une véritable menace ; cela signifie qu'il voit comment votre cheminement dans le Seigneur commence à empiéter sur son règne diabolique. Voilà une bonne chose. C'est là le plan du Seigneur : que le règne du Christ s'étende à la terre entière jusqu'à ce que Sa volonté soit faite « sur la terre comme au ciel ». [1] Cela commence par la prière, qui attire le Royaume de Dieu dans nos coeurs et au milieu de nous, raison pour laquelle la Sainte Vierge nous appelle si souvent à prier, prier, prier.

Pour ceux qui continuent à discerner avec le Vatican la réalité ou non des apparitions à Medjugorje, voici l'un des derniers messages mensuels, qui confirme également mon dernier article consacré à la Miséricorde du Christ en tant que notre refuge (lire Notre véritable Refuge et Havre de Paix) :

Chers enfants, mon appel pour vous est prière. Que la prière soit joie pour vous et la couronne qui vous relie à Dieu. Petits enfants, viendront des épreuves et vous ne serez pas forts, et le péché règnera. Mais si vous êtes miens, vous vaincrez car votre refuge sera le Coeur de mon Fils Jésus. C'est pourquoi, petits enfants, revenez à la prière jusqu'à ce que la prière devienne vie pour vous, de jour et de nuit. Merci d'avoir répondu à mon appel.

—25 juillet 2019 Message à Marija ; cf. L'Eglise en agonie... mais Satan aussi : le Triomphe est pour bientôt !

Et le 2 août 2019 à Mirjana :

Chers enfants, l'amour de mon Fils est grand. Si vous connaissiez la grandeur de son amour, vous ne cesseriez pas de l'adorer et de le remercier. Il est toujours vivant avec vous dans l'Eucharistie, car l'Eucharistie est son Coeur. L'Eucharistie est le coeur de la foi. Il ne vous a jamais abandonnés, même lorsque vous avez essayé de vous éloigner de lui. Cela, il ne l'a pas fait. C'est pourquoi mon coeur maternel est en joie lorsque je vous regarde revenir à lui avec amour, lorsque je vous vois aller vers lui sur le chemin de la réconciliation, de l'amour et de l'espérance. Mon coeur maternel sait que, lorsque vous vous mettez en route sur le chemin de la foi, vous êtes comme de jeunes pousses, des bourgeons ; mais avec la prière et le jeûne vous serez des fruits, vous serez mes fleurs, apôtres de mon amour. Vous serez porteurs de lumière et, avec amour et sagesse, vous illuminerez tous ceux qui sont autour de vous. Mes enfants, comme mère je vous en prie : priez, réfléchissez, méditez. Tout ce qui vous arrive de beau, de douloureux, de joyeux et de saint, cela vous fait croître spirituellement et fait que mon Fils grandit en vous. Mes enfants, abandonnez-vous à lui, croyez en lui, ayez confiance en son amour. Puisse-t-il vous guider ! Que l'Eucharistie soit le lieu où vous nourrirez vos âmes pour ensuite propager l'amour et la vérité, et être témoins de mon Fils. Je vous remercie.

—2 août 2019

Nous devons vraiment méditer sur ces paroles consolantes, et ensuite les appliquer dans nos vies. Ces derniers jours, j'ai reçu et gardé à l'esprit cette parole de l'Écriture...

Mettez la Parole en pratique, ne vous contentez pas de l'écouter : ce serait vous faire illusion. Car si quelqu'un écoute la Parole sans la mettre en pratique, il est comparable à un homme qui observe son propre visage dans un miroir. Il se regarde, et ensuite s'en va en oubliant de quoi il avait l'air. Au contraire, celui qui se penche sur la loi parfaite, celle qui rend libre, celui qui garde les yeux fixés sur elle, qui l'écoute non pour l'oublier mais pour la mettre en pratique dans ses actes, celui-là sera heureux dans tout ce qu'il accomplira.

Jacques 1: 22-25

C'est un appel à l'authenticité. Nous sommes réellement authentiques lorsque nous persévérons dans la foi, et particulièrement lorsque tout est sombre et difficile, par opposition à facile et consolant.

Je prie pour que vous [ayez passé] un été reposant et des moments de joie en famille. Je suis impatient d'écrire à nouveau sur mon blog, mais ce ne sera probablement pas avant un moment, du fait que le temps frais et humide nous a empêchés jusqu'à ce jour de travailler à la fenaison (curieux de voir comment les médias relatent les vagues de chaleur mais pas ce qui se passe ici dans les Prairies canadiennes. Finalement, un temps chaud commence à arriver).

Merci du fond du coeur pour votre petite prière pour nous aujourd'hui... Si Dieu le veut, je vous écrirai à nouveau bientôt. Dieu vous aime ! Je vous laisse avec une parole de l'Écriture sur laquelle je suis tombé au hasard. Dans ces mots se cache le coeur de ce qu'il nous faut "faire" au milieu de ces sérieuses tempêtes :

Repose-toi sur le Seigneur et compte sur lui.
Ne t'indigne pas devant celui qui réussit,
devant l'homme qui use d'intrigues.

Laisse ta colère, calme ton courroux,
ne t'indigne pas : cela ne t'apporterait que du mal.

(Psaume 36: 7-8)

The Now Word est un ministère à plein temps qui
se poursuit grâce à votre soutien.
Que Dieu vous bénisse et merci.

Mark Mallett
Under Siege


Cet article m'inspire ...


de la joie
6


de l'encouragement
26


de la perplexité
0


de la tristesse
1


de la peur
0

votre opinion

Soutenons le ministère à plein temps de Mark Mallett !

The Now Word : Reflections on our Times - with Mark Mallett

Recommander cette page

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander la page En état de siège.

Champs obligatoires

@
@
Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 4 + 3 = ?

Articles similaires

Lire un article au hasard

Signes de l'élection divine de la France

mardi 20 février 2018   1 commentaire   515

Est-il plus grand réconfort, lorsqu'on se prend à douter de I'avenir de la France, au spectacle de son apostasie massive, de son endurcissement corollaire dans la culture de mort et de la Progression fulgurante de l'islam dans son vide spirituel, que de songer que notre France bénéficie, depuis plus de quinze siècles, d'une faveur divine toute particulière ? Toutes les forces qui s'acharnent contre elle ne sauraient, se prend-on alors à songer, la mettre complètement, ni définitivement, à terre ! Et l'on repense bien sûr à la prophétie de Marthe Robin, peu de temps avant la seconde guerre mondiale :

« La France tombera très bas. PIus bas que les autres nations, à cause de son orgueil et des mauvais chefs qu’elle se sera choisis. Elle aura le nez dans la poussière. Il n'y aura pIus rien. Mais dans sa détresse, elle se souviendra de Dieu et criera vers Lui, et c'est Ia Sainte Vierge qui viendra la sauver. La France retrouvera alors sa vocation de Fille aînée de l'Eglise, elle sera le lieu de la plus grande effusion de l'Esprit Saint, et elle enverra à nouveau des missionnaires dans le monde entier. »

Lire la suite

Je ne t'oublierai pas

Tianna Williams   mardi 11 septembre 2018   0 commentaire   304

Ce fut un très heureux week-end. J'exposais à la Family Life Conference pour la seconde fois et c'était amusant de voir comment mes nouvelles peintures étaient accueillies. Mais encore plus excitant — la plupart de mes amis et des membres de ma famille étaient présents et j'étais ravie de leur annoncer que nous attendions notre deuxième bébé !

Puis tout a changé tôt dimanche matin.

«  Dieu n'a pas fait la mort, il ne se réjouit pas de voir mourir les êtres vivants. » — Sagesse 1: 13

Lire la suite

Message de Notre-Dame d'Akita (1973 - 1981) Un terrible avertissement

mercredi 28 février 2018    857

« Si les hommes ne se repentent pas et ne s’amendent pas par eux-mêmes, le Père infligera un châtiment terrible à toute l'humanité. Ce sera un châtiment plus grand que le déluge, comme on n'aura jamais vu avant. Un feu tombera du ciel et va faire disparaître une grande partie de l'humanité, les bons comme les mauvais, n'épargnant ni les prêtres ni fidèles. Le survivants se trouveront si désolés qu'ils envieront les morts.

Les seules armes qui vous resteront, seront le Rosaire et le Signe laissé par mon Fils. Chaque jour, récitez les prières du Rosaire. Avec le Rosaire, priez pour le Pape, les évêques et les prêtres. Le travail du diable s'infiltrera même dans l'Église de manière que l'on verra des cardinaux s'opposer à des cardinaux, et des évêques contre d'autres évêques. »

 

Lire la suite