Donald Trump : « Les soins de santé existent pour améliorer la santé et préserver la vie humaine »


Commentaires (1)

Publié le mercredi 29 janvier 2020

Auteur / source : c-fam.org

Catégorie : Mariage, Famille & Bioéthique

Nombre de consultations : 223

« J'ai déclaré ce fait aux Nations Unies en septembre dernier, et je le répète ici : il n'y a pas de droit international à l'avortement. Par contre, il existe un droit international à la vie. »

— Alex Azar, secrétaire américain à la Santé et aux Services sociaux, lors d'une réunion à Blair House

« Chaque vie apporte de l'amour dans ce monde. Chaque enfant apporte de la joie à une famille. Chaque personne mérite d'être protégée. »

— Donald Trump, discours du président des États-Unis à la March for life vendredi 24 janvier 2020 à Washington

Ce blog n'a pas vocation de parler politique ni de devenir un site d'actualité. Néanmoins, avec tous les mensonges qui circulent en Europe au sujet de Donald Trump je me sens obligé de partager cette information pour rétablir la vérité. En tant que chrétiens, nous devons voir l'action de Dieu à travers les actes et paroles de Donald Trump, indépendamment de ses faiblesses. Dieu oeuvre à travers tout homme et toute femme de bonne volonté. Cessons de critiquer le Président américain à la suite des médias occidentaux, ne nous laissons pas manipuler ; usons de notre esprit critique qui est aussi un don de Dieu !

Nous devons bien comprendre que la haine que voue l'Occident pour Donald Trump s'explique par le seul fait qu'il se pose en défenseur de la culture de vie (lire Les agitateurs) et de l'héritage et l'identité chrétiens de l'Amérique, et qu'il agit tel un grain de sable dans un rouage bien huilé, celui de la culture de mort et des élites qui tentent de détruire nos nations et nos souverainetés pour pouvoir instaurer leur nouvel ordre mondial et accueillir leur "messie" — l'Antéchrist.

Philippe, webmaster de Pierre et les Loups

Source : c-fam.org

WASHINGTON D.C., 24 janvier (C-Fam). La semaine dernière, l'administration Trump a organisé une réunion de stratégie internationale pour les ambassadeurs, les ministres et d'autres représentants du gouvernement, afin de discuter d'une voie à suivre pour la cause pro-vie à l'échelle internationale.

« J'ai déclaré ce fait aux Nations Unies en septembre dernier, et je le répète ici : il n'y a pas de droit international à l'avortement. Par contre, il existe un droit international à la vie  », a déclaré le secrétaire américain à la Santé et aux Services sociaux, Alex Azar, lors d'une réunion à Blair House.

La réunion rassemblait des représentants de 34 pays représentant 1,7 milliard de personnes.

« Le président Trump a été clair, aux Nations Unies et sur la scène mondiale : les soins de santé existent pour améliorer la santé et préserver la vie humaine », a souligné Azar.

Il a remercié les pays pour leur aide à promouvoir une vision positive de la santé des femmes, à protéger la vie des plus vulnérables, à défendre le rôle important de la famille, et des parents en particulier, dans la santé et le bien-être de leurs enfants, et à promouvoir le respect de la souveraineté nationale.

Lors de la réunion, Azar a décrit le groupe de pays comme une « coalition pro-vie, pro-famille, pro-souveraineté avec laquelle il faut compter » et a invité les pays à contribuer à la croissance de la coalition.

« Nous ne pouvons pas rester immobiles, car nous avons beaucoup de travail à faire en 2020 et au-delà », a déclaré Azar.

« Si l'objectif de l'autre partie de faire de l'avortement un droit humain international devient une réalité, cela signifiera que tous les pays dotés de lois protégeant l'enfant à naître seront en violation des lois internationales sur les droits humains, avec toutes les conséquences qui pourraient en découler », a expliqué Azar.

Azar a exhorté les pays à ne pas faire preuve de complaisance et à voir la campagne secrète de promotion de l'avortement international pour ce qu'elle est.

« Je suis sûr que vous connaissez tous le roulement de tambour permanent dans les couloirs des Nations Unies et de [l'Organisation mondiale de la santé] pour normaliser les termes « santé sexuelle et reproductive » et « droits reproductifs », a déclaré Azar.

« Dans ce contexte, il devient de plus en plus clair que certaines agences et pays des Nations Unies veulent que cela signifie un accès sans entrave à l'avortement, et nous ne pouvons pas laisser cette menace sans réponse », a conclu Azar.

Lire : Belgique : Avortement: jusqu'à la naissance ?

Tout en fixant de grands objectifs, Azar n'a pas demandé aux pays de viser des buts inaccessibles. Il a déclaré que la diplomatie pro-vie dans les contextes multilatéraux doit être stratégique afin de faire avancer efficacement la cause pro-vie.

« Nous devons nous battre pour insérer un libellé indiquant clairement aux agences des Nations Unies et à d'autres pays que le contexte national et les lois locales prévalent sur ces questions, offrant une protection à nos pays même lorsque nous ne l'emportons pas sur les questions de définition », a-t-il déclaré.

Il a exhorté les pays à travailler avec la Représentante spéciale pour la santé des femmes dans le monde, Valérie Huber, sur les prochaines étapes de la coalition dans les mois à venir.

Cette dernière initiative de création de coalition cimente les mesures sans précédent prises par l'administration Trump au cours des six derniers mois pour construire une coalition de pays pour faire avancer la cause pro-vie à l'échelle internationale.

L'année dernière, 24 des 34 pays qui ont assisté à la réunion ont publié des déclarations publiques en faveur de la diplomatie américaine pro-vie.

Le conseiller du président, Kellyanne Conway, le ministre d'État à la Famille et à la Jeunesse Katalin Novák de Hongrie, et le chef de mission adjoint-conseiller Fernando Pimentel du Brésil ont également pris la parole lors de la réunion. La réunion n'était pas ouverte à la société civile.

Vidéo – Le vibrant plaidoyer de Donald Trump pour la vie à la March for Life

Source : famillechretienne.fr

Le discours du président des États-Unis à la March for Life vendredi 24 janvier 2020 à Washington s'est révélé être un magnifique plaidoyer en faveur de la vie à naître. Donald Trump a souligné plusieurs fois que l'enfant dans le ventre de sa mère était image de la majesté de la création de Dieu et porteur d'amour :

« Chaque vie apporte de l'amour dans ce monde. Chaque enfant apporte de la joie à une famille. Chaque personne mérite d'être protégée », a-t-il déclaré.

Lire aussi :

Cet article m'inspire ...


de la joie
28


de l'encouragement
6


de la perplexité
0


de la tristesse
1


de la peur
0

Accueil du blog votre opinion

Vidéos

Commentaires des internautes

Partagez votre opinion

Commentaire laissé par le

17 FÉVRIER 2020 - TRUMP DANGEREUX POUR LES MONDIALISTES

Selon un nouveau sondage la majorité des Canadiens veut interdire les avortements tardifs et sélectifs ; Vatican : Le mondialiste Sachs désigne Trump comme «dangereux» pour le «grand consensus» mondial ; Macron considère qu’une femme peut être un père… et bien plus encore !

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Champs obligatoires

@
Pour recevoir les avis de réponse à votre commentaire si vous avez coché l'option correspondante ci-dessous.

Etre informé des prochains commentaires déposés sur cet article ?

Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 2 + 5 = ?

Recommander cet article

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander la page Donald Trump : « Les soins de santé existent pour améliorer la santé et préserver la vie humaine ».

Champs obligatoires

@
@
Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 2 + 5 = ?

Articles similaires

Lire un article au hasard

Pourquoi l’Eglise est-elle contre les relations sexuelles avant le mariage ?

mercredi 26 septembre 2018   0 commentaire   320    partager

L'Eglise n'est pas d'accord pour qu'il y ait des relations sexuelles avant le mariage. Pourquoi est-elle si rigide? Face à tant de mariages qui échouent, n'est-il pas plus sensé d' « essayer » pour voir si la relation fonctionne, avant de se jeter et risquer un échec ?

Lire la suite

Mgr Aupetit : « Qu’est ce qui nous fait progresser en humanité ? »

vendredi 23 février 2018   0 commentaire   288    partager

Monseigneur Michel Aupetit, nouvel archevêque de Paris, a répondu aux questions du magazine La Vie à propos de bioéthique. Les états généraux de la bioéthique sont une occasion toute particulière pour l’Eglise : « même si c’était joué d’avance, cela ne nous empêcherait pas de parler » déclare-t-il, assurant plus loin : « Je ne suis jamais inquiet, parce que l’espérance est plus forte que le désespoir ». Faire entendre la voix de l’Eglise, « c’est un devoir de conscience, quitte à être à contretemps ».

Lire la suite

La Famille et le Totalitarisme

Michael O'Brien   dimanche 6 mai 2018   1 commentaire   695    partager

La canonisation du Pape Saint Jean-Paul II a généré une conscience renouvelée du don phénoménal qu'il fut pour notre temps et pour les générations à venir. On a beaucoup écrit sur son implication dans le passage de l'Église postconciliaire vers une intégration appropriée des documents du Concile, de son rôle dans la chute de l'empire soviétique, et de ses nombreuses initiatives pour lancer l'ère de la Nouvelle Évangélisation. En outre, son enseignement sur la « théologie du corps » est devenu une pierre angulaire dans notre compréhension de la sexualité humaine dans le dessein de Dieu pour l'humanité. Peu connu aujourd'hui est, cependant, le contexte plus large de ses enseignements sur le mariage et la famille, malgré le fait qu'aucun autre pontificat avant ou depuis le sien nous ait donné un enseignement aussi riche et continu sur ces sujets.

Lire la suite