Connaissez-vous l’histoire de l’homme qui poussait son rocher ?


Commentaires (0)

Publié le mercredi 25 avril 2018

Catégorie : Notes d'humeur, récits divers

Nombre de consultations : 304

Qu'est-ce qu'il ne faut pas faire pour Dieu !

Un homme dormait dans sa maison quand tout à coup une lumière illumina la pièce et Dieu lui apparut. Le Seigneur lui montra un gros rocher en face de sa cabane et lui dit alors : « Mon ami, j'ai un travail à te confier. Je te demande de pousser ce rocher de toutes tes forces. » Dès le lendemain, l'homme se mit au travail et fit ce que le Seigneur lui avait demandé.

Pendant de nombreuses années, du lever jusqu'au coucher du soleil, l'homme poussait la pierre froide de toutes ses forces, mais celle-ci ne bougeait pas. Tous les soirs, il rentrait épuisé chez lui, convaincu que tous ses efforts étaient vains. Un sentiment de frustration montait en lui si bien que Satan décida de s'en mêler et lui souffla ces pensées : « Tu as poussé ce rocher pendant longtemps sans qu'il ne bouge d'un centimètre… » L'idée que la tâche qui lui avait été confiée était impossible à réaliser et l'amertume de l'échec tourmentaient notre homme. Sa déception croissait irrépressiblement. Satan poursuivit : « Pourquoi lutter toute la journée pour réaliser cette tâche impossible ? Ne fais donc pas tant d'effort ! Contente-toi d'en donner les apparences et cela suffira amplement. »

L'homme était à deux doigts de suivre ce conseil quand il se souvint de sa promesse et décida d'adresser d'abord au Seigneur une courte prière pour lui confesser ses doutes : « Seigneur, j'ai travaillé dur pendant longtemps à ton service. J'ai consacré toutes mes forces à faire ce que tu m'avais demandé. Pourtant je n'ai pas réussi à bouger le rocher d'un millimètre. Que se passe-t-il ? Pourquoi ai-je échoué ? »

Le Seigneur lui répondit, plein de compassion : « Mon ami, lorsque je t'ai demandé de me servir et que tu as accepté, je t'ai dit que ta tâche consistait à pousser ce rocher de toutes tes forces, et tu l'as fait. Je n'attendais pas de toi que tu le déplaces. Le travail que je t'ai confié consistait juste à pousser mais toi, tu viens me trouver pour me dire que tu as échoué ? Regarde-toi maintenant, tes bras sont forts et musclés, ton dos est solide et bronzé, tes mains constamment sollicitées sont calleuses, tes jambes plus résistantes. En dépit de l'adversité, de la neige, de la pluie ou du froid, tu ne t'es pas résigné, tu as beaucoup grandi et tes capacités sont plus grandes que jamais. Certes, tu n'as pas déplacé le rocher, mais ta mission consistait à obéir et à pousser afin d'éprouver ta foi en moi. Cette détermination tu l'as cultivée. Ta foi en moi, tu l'as passée au feu. À présent mon ami, ce rocher, je vais le déplacer moi-même. »

Nous utilisons souvent notre intelligence pour déchiffrer la volonté de Dieu, alors que ce qu'il exige en réalité de nous, c'est l'obéissance et la foi en Lui. Contentons-nous d'éprouver notre foi, celle qui déplace les montagnes, sans jamais perdre de vue que Dieu seul est capable de les mettre en mouvement.

Source : https://fr.aleteia.org/

Commentaires des internautes

Partagez votre opinion

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cet article.

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Champs obligatoires

@
Pour recevoir les avis de réponse à votre commentaire si vous avez coché l'option correspondante ci-dessous.

Etre informé des prochains commentaires déposés sur cet article ?

Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 86 x 27 = ?

Recommander cette page

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander la page Connaissez-vous l’histoire de l’homme qui poussait son rocher ?.

Champs obligatoires

@
@
Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 86 x 27 = ?

Articles similaires

Lire un article au hasard

Comment pouvez-vous dire que tout est grâce ?

Père Yannik Bonnet   vendredi 2 mars 2018   1 commentaire   571

Comment pouvez-vous dire que tout est Grâce ? Les chrétiens sont souvent interpelés à propos de cette phrase qui fait partie de la sagesse populaire ….chrétienne.

Et de fait, il est facile de débiter la liste de tout ce qui ne va pas dans notre monde. Le premier reflexe du sage consiste à poser une question à l'interlocuteur : pouvez- vous me dire les critères de jugement dont vous vous servez pour décréter ce qui va et ce qui ne va pas dans notre bas monde ? On peut en effet évaluer l'impact d'un événement ou la valeur d'une action de bien des façons.

Lire la suite

L’homme appela sa femme Ève parce qu’elle fut la mère de tous les vivants…

vendredi 13 avril 2018   0 commentaire   439

En parcourant l'Ecriture… Les figures de la Vierge Marie dans l'Ancien Testament (2/8)

« Les livres de l'Ancien Testament décrivent l'histoire du salut et la lente préparation de la venue du Christ au monde. Ces documents primitifs, tels qu'ils sont lus dans l'Église et compris à la lumière de la révélation postérieure et complète, font apparaître progressivement dans une plus parfaite clarté la figure de la femme, Mère du Rédempteur. Dans cette clarté, celle-ci se trouve prophétiquement esquissée dans la promesse (faite à nos premiers parents après la chute) d'une victoire sur le serpent (cf. Gn 3, 15).[1] » nous dit la Constitution dogmatique Lumen Gentium.

Lire la suite

« Un Dissident » : un roman qui aborde l’immense défi du transhumanisme et de l’homme augmenté

dimanche 18 mars 2018   0 commentaire   316

Dans « Un Dissident », paru aux éditions Albin Michel, on entend des questions redoutables : comment certaines entreprises organisent-elles une économie transhumaniste sans nous demander notre avis ? Comment résister à ce mouvement qui semble inéluctable ? Comment rester connecté au réel ? La technologie peut-elle nous apporter le bonheur ? Où et comment peut-il y avoir un risque totalitaire ?

Un roman oui, mais un roman pas comme les autres ! L'abbé de Chaillé reçoit François-Régis de Guenyveau, un tout jeune auteur qui aborde d'une façon originale l'immense défi du transhumanisme et de l'homme augmenté.

Lire la suite