Connaissez-vous l’histoire de l’homme qui poussait son rocher ?


Commentaires (0)

Publié le mercredi 25 avril 2018

Catégorie : Notes d'humeur

Nombre de consultations : 372

Qu'est-ce qu'il ne faut pas faire pour Dieu !

Un homme dormait dans sa maison quand tout à coup une lumière illumina la pièce et Dieu lui apparut. Le Seigneur lui montra un gros rocher en face de sa cabane et lui dit alors : « Mon ami, j'ai un travail à te confier. Je te demande de pousser ce rocher de toutes tes forces. » Dès le lendemain, l'homme se mit au travail et fit ce que le Seigneur lui avait demandé.

Pendant de nombreuses années, du lever jusqu'au coucher du soleil, l'homme poussait la pierre froide de toutes ses forces, mais celle-ci ne bougeait pas. Tous les soirs, il rentrait épuisé chez lui, convaincu que tous ses efforts étaient vains. Un sentiment de frustration montait en lui si bien que Satan décida de s'en mêler et lui souffla ces pensées : « Tu as poussé ce rocher pendant longtemps sans qu'il ne bouge d'un centimètre… » L'idée que la tâche qui lui avait été confiée était impossible à réaliser et l'amertume de l'échec tourmentaient notre homme. Sa déception croissait irrépressiblement. Satan poursuivit : « Pourquoi lutter toute la journée pour réaliser cette tâche impossible ? Ne fais donc pas tant d'effort ! Contente-toi d'en donner les apparences et cela suffira amplement. »

L'homme était à deux doigts de suivre ce conseil quand il se souvint de sa promesse et décida d'adresser d'abord au Seigneur une courte prière pour lui confesser ses doutes : « Seigneur, j'ai travaillé dur pendant longtemps à ton service. J'ai consacré toutes mes forces à faire ce que tu m'avais demandé. Pourtant je n'ai pas réussi à bouger le rocher d'un millimètre. Que se passe-t-il ? Pourquoi ai-je échoué ? »

Le Seigneur lui répondit, plein de compassion : « Mon ami, lorsque je t'ai demandé de me servir et que tu as accepté, je t'ai dit que ta tâche consistait à pousser ce rocher de toutes tes forces, et tu l'as fait. Je n'attendais pas de toi que tu le déplaces. Le travail que je t'ai confié consistait juste à pousser mais toi, tu viens me trouver pour me dire que tu as échoué ? Regarde-toi maintenant, tes bras sont forts et musclés, ton dos est solide et bronzé, tes mains constamment sollicitées sont calleuses, tes jambes plus résistantes. En dépit de l'adversité, de la neige, de la pluie ou du froid, tu ne t'es pas résigné, tu as beaucoup grandi et tes capacités sont plus grandes que jamais. Certes, tu n'as pas déplacé le rocher, mais ta mission consistait à obéir et à pousser afin d'éprouver ta foi en moi. Cette détermination tu l'as cultivée. Ta foi en moi, tu l'as passée au feu. À présent mon ami, ce rocher, je vais le déplacer moi-même. »

Nous utilisons souvent notre intelligence pour déchiffrer la volonté de Dieu, alors que ce qu'il exige en réalité de nous, c'est l'obéissance et la foi en Lui. Contentons-nous d'éprouver notre foi, celle qui déplace les montagnes, sans jamais perdre de vue que Dieu seul est capable de les mettre en mouvement.

Source : https://fr.aleteia.org/

Cet article m'inspire ...


de la joie
1


de l'encouragement
1


de la perplexité
0


de la tristesse
0


de la peur
0

votre opinion

Faire connaître ce blog : Télécharger les visuels de Pierre et les Loups

Télécharger les visuels de Pierre et les Loups

A imprimer ou à partager sur Internet !

Commentaires des internautes

Partagez votre opinion

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cet article.

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Champs obligatoires

@
Pour recevoir les avis de réponse à votre commentaire si vous avez coché l'option correspondante ci-dessous.

Etre informé des prochains commentaires déposés sur cet article ?

Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 3 - 1 = ?

Recommander cette page

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander la page Connaissez-vous l’histoire de l’homme qui poussait son rocher ?.

Champs obligatoires

@
@
Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 3 - 1 = ?

Articles similaires

Lire un article au hasard

En état de siège

Mark Mallett   mardi 27 août 2019    614

Mon épouse s'est tournée vers moi et m'a dit : « Tu es en état de siège. Tu devrais demander à tes lecteurs de prier pour toi. »

Lire la suite

Saint Louis-Marie Grignion de Montfort : « Pourquoi les chrétiens ne s'assemblent-ils pas pour prier le Saint Rosaire ? »

dimanche 11 mars 2018    314

« Le Rosaire récité en commun est bien plus terrible au démon, puisqu'on fait, par ce moyen, un corps d'armée pour l'attaquer. Il triomphe quelquefois fort facilement de la prière d'un particulier, mais, si elle est unie à celle des autres, il n'en peut venir à bout que difficilement. 

Il est aisé de rompre une [branche de houx] toute seule ; mais si vous l'unissez à plusieurs autres et en faites un faisceau, on ne peut plus la rompre. Vis unita fit fortior (L'union fait la force). Les soldats s'assemblent en corps d'armée pour battre leurs ennemis ; les méchants s'assemblent souvent pour faire leurs débauches et leurs danses ; les démons même s'assemblent pour nous perdre.

Pourquoi donc les chrétiens ne s'assembleraient-ils pas pour avoir la compagnie de Jésus-Christ, pour apaiser la colère de Dieu, pour attirer sa grâce et sa miséricorde, et pour vaincre et terrasser plus puissamment les démons ? »

Lire la suite

Réflexions sur l'Eglise ... par Michael O'Brien

samedi 5 mai 2018   0 commentaire   345

Ma tristesse à l'égard de la condition actuelle de l'Église, à la fois universelle et particulière (États-Unis, Canada, Europe de l'Ouest), est immense. Notre principale tentation pendant cette période de confusion est l'amertume, l'isolement et la consternation. Ayant eu à passer par ces tentations, j'ai appris que notre Seigneur désire que nous avancions toujours plus au large, toujours plus loin. Au coeur de toute chose est l'union avec Lui. Mais cette union ne grandit qu'à travers la foi et la souffrance. Vivre le rejet, les faux jugements des autres, les échecs des bergers à être de vrais pères spirituels, une multitude de désordres dans le Corps du Christ ... tout cela constitue un test pour nous (parfois un test sévère).

Lire la suite