Concentration


Commentaires (0)

Publié le jeudi 22 février 2018

Auteur / source : Denise Mallett

Catégorie : Encouragement spirituel

Nombre de consultations : 252

Etant enfant, je l'avoue, je redoutais un peu le Carême. Je suppose que c'est le cas de beaucoup d'enfants, sachant qu'ils doivent choisir quelque chose à abandonner pendant quarante jours (probablement leur bonbon préféré). Mais avec chaque année qui passe, je me rends compte et apprécie de plus en plus le fait que le Carême ne consiste pas tant à abandonner quelque chose qu'il n'est un don à recevoir.

Traduction d'un article de Denise Mallett (titre original : « Focus ») du 21 février 2018

Cela me donne l'opportunité de laisser Dieu m'attirer plus profondément en Lui et de me voir telle qu'Il me voit. Récemment, Il m'a révélé que le conflit entre l'orgueil et l'humilité découle d'un manque de concentration – un manque de concentration sur Lui. Comme le dit le Père Marc Foley :

« ... nous ne pouvons nous voir vraiment que dans les yeux d'un autre. En tant que créatures créées à l'image et à la ressemblance de Dieu, cela signifie en définitive que nous ne trouverons notre véritable identité que dans le visage de Dieu qui nous renvoie notre identité la plus profonde. »

Père Marc Foley
« The Love That Keeps Us Sane - living the little way of Saint Thérèse of Lisieux »

Quand je me concentre sur la façon dont les autres me voient, ou sur la façon dont je me vois, j'ai tendance à vaciller entre vanité et haine envers moi-même. Mais quand je regarde dans les yeux de mon Dieu, soudainement tout ce que je vois est Son amour, un amour si fort qu'il m'aspire plus profondément en Lui, tel un tourbillon qui me purifie de toute autre opinion que la Sienne. Et Son "opinion" est la vérité, la vérité immuable sur la merveille que je suis – non pas en raison de ce que j'ai pu accomplir, mais à cause de qui je suis. Faite à Son image.

Mais qu'en est-il de tous mes vilains défauts ? La réponse se trouve, bien sûr, dans Ses yeux, qui me renvoient le reflet de qui je suis vraiment au plus profond de mon être. Je me rends compte que ces défauts ne font en réalité pas partie de moi, comme je suis tentée de le croire, mais sont une altération. Tout ce qui en moi n'est pas de Dieu n'est pas moi. Un éclat dans le verre ne fait pas partie du verre lui-même, mais est une partie manquante, un vide où il devrait y avoir plénitude. Continuellement, j'endommage cette image – faible créature que je suis – mais de son côté, Dieu restaure inlassablement l'image pour lui rendre sa plénitude. Je suis magnifique.

Et parce que je suis magnifique, faite à Son image, je n'ai besoin que d'être qui je suis vraiment pour Le révéler aux autres. Pourquoi nous torturons-nous pour donner la meilleure image de nous au monde alors que tout ce que Dieu demande, c'est que nous soyons vraiment nous-mêmes ? Comme le dit mon père, si nous pouvions voir avec des yeux spirituels, nous verrions les oies auréolées, parce qu'elles accomplissent exactement ce pour quoi elles ont été créées. Elles louent Dieu par le seul fait d'être ce qu'elles sont.

« La gloire de Dieu c'est l'homme vivant ; la vie de l'homme, c'est de contempler Dieu. »

- Saint Irénée de Lyon

Notre plus grande prouesse est d'être nous-mêmes. Cela suffit, parce que l'âme pleinement révélée au monde ne peut être ignorée de par sa beauté et son éclat. N'est-il pas souvent plus facile de voir Dieu dans sa création, laquelle ne peut rien faire d'autre qu'exister telle qu'elle a été conçue ? Pourtant, n'est-ce pas infiniment plus merveilleux de voir Dieu dans une autre âme humaine, sachant combien il nous en coûte d'être qui nous sommes vraiment.

Que ce temps de Carême soit pour nous une occasion de mettre de côté les opinions des autres, et les nôtres, et de nous concentrer uniquement sur Dieu, qui en nous restaurant, permettra au monde de voir Son visage dans le nôtre.

Denise Mallett

Commentaires des internautes

Partagez votre opinion

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cet article.

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Champs obligatoires

@
Pour recevoir les avis de réponse à votre commentaire si vous avez coché l'option correspondante ci-dessous.

Etre informé des prochains commentaires déposés sur cet article ?

Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 59 x 23 = ?

Recommander cette page

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander la page Concentration.

Champs obligatoires

@
@
Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 59 x 23 = ?

Articles similaires

Lire un article au hasard

Un royaume divisé

Mark Mallett   lundi 4 février 2019   4 commentaires   678

Il y a une vingtaine d'années, j'ai eu le pressentiment que quelque chose approchait et cela me fit froid dans le dos. Je lisais alors les arguments de plusieurs sédévacantistes — ceux qui pensent que le "siège de Pierre" est vacant. Tandis qu'ils sont eux-mêmes divisés entre eux quant à savoir qui était le dernier pape "valide", beaucoup soutiennent qu'il s'agissait de Saint Pie X ou de Pie XII...

Lire la suite

Les Nouvelles Technologies : leurs effets sur le cerveau

lundi 29 octobre 2018   0 commentaire   367

Grâce aux smartphones, ordinateurs et autres tablettes, nous sommes reliés au monde en continu. Mais ce déluge d'informations menace notre bien-être. Un tour d'horizon éclairant des risques de l'hyperconnexion et des remèdes possibles.

Lire la suite

L'hiver de notre châtiment

Mark Mallett   dimanche 2 décembre 2018   0 commentaire   850

Il y aura des signes dans le soleil, la lune et les étoiles. Sur terre, les nations seront affolées et désemparées... (Évangile du 29 novembre et du 2 décembre 2018)

J'ai entendu une affirmation surprenante venant d'un scientifique il y a près de dix ans. Le monde n'est pas en train de se réchauffer — il est sur le point d'entrer dans une période de refroidissement, une « petite ère glaciaire » même. Il fondait sa théorie sur l'examen des précédentes périodes glaciaires, de l'activité solaire et des cycles naturels de la Terre. Depuis lors, des dizaines de scientifiques environnementaux du monde entier ont repris sa théorie et soutiennent la même conclusion, qui se fondent sur un ou plusieurs de ces mêmes facteurs. Surpris ? Ne le soyez pas. C'est un autre "signe des temps" de cet hiver aux multiples facettes qui approche, apportant avec lui notre châtiment...

Lire la suite